Vous consultez actuellement l'aide de la version:

Introduction

AEM 6.3 est livré avec une nouvelle mise en œuvre de groupe d’utilisateurs fermé destinée à résoudre les problèmes de performances, d’évolutivité et de sécurité rencontrés dans la mise en œuvre existante.

Remarque :

Par souci de simplicité, l’abréviation CUG (Closer User Group) sera utilisée dans cette documentation pour se référer aux groupes d’utilisateurs fermés.

Cette nouvelle mise en œuvre a pour objectif de couvrir les fonctionnalités existantes en fonction des besoins, tout en résolvant les problèmes d’adressage et les limites de conception des versions antérieures. Le résultat est une nouvelle conception de CUG avec les caractéristiques suivantes :

  • Séparation claire des éléments d’authentification et d’autorisation, qui peuvent être utilisés séparément ou conjointement
  • Modèle d’autorisation dédié afin de refléter l’accès en lecture restreint aux arborescences de CUG configurées sans interférer avec d’autres exigences de permission et de configuration de contrôle d’accès
  • Séparation entre la configuration de contrôle de l’accès en lecture restreint, qui est nécessaire généralement sur les instances de création, et l’évaluation des permissions qui n’est généralement souhaitée que sur l’instance de publication
  • Modification de l’accès en lecture restreint sans réaffectation de privilège
  • Extension de type de nœud dédiée pour marquer l’exigence d’authentification
  • Chemin de connexion facultatif associé à l’exigence d’authentification

La nouvelle mise en œuvre personnalisée de groupe d’utilisateurs

Dans le contexte d’AEM, un CUG comprend les étapes suivantes :

  • Restreindre l’accès en lecture sur l’arborescence qui doit être protégée et uniquement autoriser la lecture pour les entités de sécurité qui sont soit répertoriées avec une instance de données CUG spécifique, soit exclues de l’évaluation des CUG. On parle d’élément d’autorisation.
  • Renforcez l’authentification sur une arborescence donnée et spécifiez éventuellement une page de connexion dédiée pour cette arborescence qui est ensuite exclue. On parle d’élément d’authentification.

La nouvelle mise en œuvre a été conçue pour distinguer les éléments d’authentification des éléments d’autorisation. Depuis AEM 6.3, il est possible de restreindre l’accès en lecture sans ajouter explicitement une exigence d’authentification. Par exemple, si une instance donnée requiert une authentification ou si une arborescence donnée se trouve déjà dans une sous-arborescence nécessitant une authentification.

Aussi, une arborescence donnée peut être marquée par une exigence d’authentification sans modifier la configuration de permission effective. Les combinaisons et les résultats sont répertoriés dans la section Combinaison des stratégies de combinaison de CUG et de l’exigence d’authentification.

Présentation

Autorisation : restriction de l’accès en lecture

La fonctionnalité clé d’un CUG est de restreindre l’accès en lecture sur une arborescence donnée dans le référentiel de contenu pour tous à l’exception des entités de sécurité sélectionnées. Au lieu de manipuler à la volée le contenu du contrôle d’accès par défaut, la nouvelle mise en œuvre adopte une approche différente en définissant un type dédié de stratégie de contrôle d’accès qui représente un CUG.

Stratégie de contrôle d’accès pour CUG

Ce nouveau type de stratégie présente les caractéristiques suivantes :

  • Stratégie de contrôle d’accès de org.apache.jackrabbit.api.security.authorization.PrincipalSetPolicy (définie par l’API Apache Jackrabbit)
  • PrincipalSetPolicy accorde des privilèges à un ensemble modifiable d’entités de sécurité
  • Les privilèges accordés et le domaine de la stratégie constituent des détails de la mise en œuvre.

La mise en œuvre de PrincipalSetPolicy utilisée pour représenter les CUG définit en outre les points suivants :

  • Les stratégies de CUG accordent l’accès en lecture aux éléments JCR standard (par exemple, le contenu de contrôle d’accès est exclu).
  • La portée est définie par le nœud dont l’accès est contrôlé et qui contient la stratégie de CUG.
  • Les stratégies de CUG peuvent être imbriquées : un CUG imbriqué commence un nouveau CUG sans hériter de l’ensemble principal du CUG « parent ».
  • L’effet de la stratégie, si l’évaluation est activée, est hérité par la sous-arborescence entière jusqu’au prochain CUG imbriqué.

Ces stratégies de CUG sont déployées sur les instances AEM par l’intermédiaire d’un module d’autorisation distinct appelé oak-authorization-cug. Ce module est fourni avec ses propres fonctions d’évaluation des permissions et de gestion du contrôle d’accès. En d’autres termes, la configuration par défaut d’AEM 6.3 est livrée avec une configuration de référentiel de contenu Oak qui combine plusieurs mécanismes d’autorisation. Pour plus d’informations, voir cette page sur la documentation Apache Oak.

Dans cette configuration composite, un nouveau CUG ne remplace pas le contenu de contrôle d’accès existant associé au nœud cible. Au contraire, il est conçu pour être un supplément qui peut également être supprimé ultérieurement sans affecter le contrôle d’accès d’origine (qui dans AEM serait par défaut une liste de contrôle d’accès).

Contrairement à la mise en œuvre précédente, les nouvelles stratégies de CUG sont systématiquement reconnues et traitées comme contenu de contrôle d’accès. Cela signifie qu’elles sont créées et modifiées à l’aide de l’API de gestion du contrôle d’accès JCR. Pour plus d’informations, voir la section Gestion des stratégies de CUG.

Évaluation des permissions des stratégies de CUG

Outre la gestion de contrôle d’accès dédiée pour les CUG, le nouveau modèle d’autorisation permet d’activer de manière conditionnelle l’évaluation des permissions pour ses stratégies. Cette opération permet de configurer des stratégies de CUG dans un environnement d’évaluation, et permet uniquement l’évaluation des permissions après réplication sur l’environnement de production.

L’évaluation des permissions pour les stratégies de CUG et l’interaction avec le modèle d’autorisation par défaut ou tout modèle supplémentaire suit le modèle destiné aux mécanismes d’autorisation multiples dans Apache Jackrabbit Oak : un jeu de permissions donné est accordé si et uniquement si tous les modèles accordent l’accès. Voir cette page pour plus de détails.

Les caractéristiques suivantes s’appliquent à l’évaluation des permissions associée au modèle d’autorisation conçu pour gérer et évaluer les stratégies de CUG :

  • Elle gère uniquement les permissions de lecture pour les nœuds et les propriétés standard, mais sans lire le contenu du contrôle d’accès.
  • Elle ne gère pas les permissions d’écriture ni aucun type de permission requis pour modifier le contenu JCR protégé (contrôle d’accès, informations sur le type de nœud, contrôle de version, verrouillage ou gestion des utilisateurs, notamment). Ces permissions ne sont pas affectées par la stratégie de CUG et ne sont pas évaluées par le modèle d’autorisation associé. Ces permissions sont accordées en fonction des autres modèles configurés dans la configuration de sécurité.

L’effet d’une stratégie de CUG unique sur l’évaluation des permissions peut être résumé comme suit :

  • L’accès en lecture est refusé pour tous, à l’exception des personnes contenant des entités de sécurité exclues ou des entités de sécurité répertoriées dans la stratégie.
  • La stratégie prend effet sur le nœud dont l’accès est contrôlé et qui contient la stratégie et ses propriétés.
  • L’effet est également hérité dans la hiérarchie, c’est-à-dire l’arborescence d’éléments définie par le nœud dont l’accès est contrôlé.
  • Toutefois, elle n’affecte pas les frères ni les ancêtres du nœud dont l’accès est contrôlé.
  • L’héritage d’un CUG donné s’arrête au niveau d’un CUG imbriqué.

Meilleures pratiques

Les meilleures pratiques suivantes doivent être prises en compte pour définir l’accès en lecture restreint par l’intermédiaire de CUG :

  • Déterminez si le CUG dont vous avez besoin est destiné à limiter l’accès en lecture ou s’il correspond à une exigence d’authentification. Dans ce dernier cas, ou s’il vous faut les deux, consulter la section consacrée aux meilleures pratiques pour plus de détails sur l’exigence d’authentification.
  • Créez un modèle de menace portant sur les données ou le contenu qui doivent être protégés afin d’identifier les limites des menaces et d’obtenir une vision claire de la sensibilité des données et des rôles associés à l’accès autorisé.
  • Modélisez le contenu de référentiel et les CUG en gardant à l’esprit les aspects relatifs à l’autorisation de base et les meilleures pratiques :
    • N’oubliez pas que la permission de lecture est uniquement accordée si un CUG donné et l’évaluation des autres modules déployés dans la configuration permettent à une personne spécifique de lire un élément de référentiel donné.
    • Évitez de créer des CUG redondants où l’accès en lecture est déjà restreint par d’autres modules d’autorisation.
    • Un besoin excessif de CUG imbriqués peut mettre en évidence des problèmes de conception du contenu.
    • Un besoin très excessif de CUG (par exemple, sur chaque page) peut indiquer la nécessité d’un modèle d’autorisation personnalisé potentiellement mieux adapté aux besoins de sécurité de l’application et du contenu en question.
  • Limitez les chemins pris en charge pour les stratégies de CUG à un petit nombre d’arborescences dans le référentiel afin d’optimiser les performances. Par exemple, autorisez uniquement les CUG sous le nœud /content tel qu’établi par défaut pour AEM 6.3.
  • Les stratégies de CUG sont conçues pour autoriser l’accès en lecture à un petit ensemble d’entités de sécurité. La nécessité d’un nombre très important d’entités de sécurité peut mettre en évidence des problèmes dans la conception du contenu ou de l’application et devrait être reconsidérée.

Authentification : définition de l’exigence d’authentification

Les composants liés à l’authentification de la fonction CUG permettent de marquer les arborescences nécessitant une authentification et éventuellement de spécifier une page de connexion dédiée. Par rapport à la version précédente, la nouvelle mise en œuvre permet de marquer les arborescences nécessitant une authentification dans le référentiel de contenu et sous condition d’activer la synchronisation avec l’élément Sling org.apache.sling.api.auth.Authenticator chargé d’appliquer l’exigence et de rediriger vers une ressource de connexion.

Ces exigences sont enregistrées auprès de l’authentificateur au moyen d’un service OSGi qui fournit la propriété d’enregistrement sling.auth.requirements. Ces propriétés sont ensuite utilisées pour étendre les exigences d’authentification de façon dynamique. Pour plus de détails, consulter la documentation de Sling.

Définition de l’exigence d’authentification avec un type de mixin dédié

Pour des raisons de sécurité, la nouvelle mise en œuvre remplace l’utilisation d’une propriété JCR résiduelle par un type de mixin dédié appelé granite:AuthenticationRequired, qui définit une propriété facultative unique de type CHAÎNE pour le chemin de connexion granite:loginPath. Seules les modifications du contenu liées à ce type de mixin entraînent la mise à jour des exigences enregistrées auprès de l’authentificateur Apache Sling. Les modifications sont suivies lors de la persistance de toute modification provisoire et nécessitent donc un appel javax.jcr.Session.save() pour prendre effet.

Il en va de même pour la propriété granite:loginPath. Elle n’est respectée que si elle est définie par le type de mixin lié à l’exigence d’authentification. L’ajout d’une propriété résiduelle du même nom au niveau d’un nœud JCR non structuré ne produit pas l’effet souhaité, et la propriété est ignorée par le gestionnaire responsable de la mise à jour de l’enregistrement OSGi.

Remarque :

La définition de la propriété de chemin de connexion est facultative et elle est uniquement nécessaire si l’arborescence nécessitant une authentification ne peut se replier sur la page de connexion par défaut ou héritée. Voir Évaluation du chemin de connexion ci-dessous.

Enregistrement de l’exigence d’authentification et du chemin de connexion avec l’authentificateur Sling

Puisqu’il est prévu que ce type d’exigence d’authentification soit limité à certains modes d’exécution et à un petit sous-ensemble d’arborescences dans le référentiel de contenu, le suivi du type de mixin de l’exigence et des propriétés de chemin de connexion est conditionnel et associé à une configuration correspondante qui définit les chemins pris en charge (voir la section Options de configuration ci-dessous). Par conséquent, seules les modifications dans la portée de ces chemins pris en charge déclenchent une mise à jour de l’enregistrement OSGi ; dans les autres cas, le type de mixin et la propriété sont tous deux ignorés.

La configuration par défaut d’AEM 6.3 utilise cette configuration en permettant de placer le mixin en mode d’exécution de création, mais en ne le faisant prendre effet que lors de la réplication vers l’instance de publication. Voir cette page pour plus d’informations sur la façon dont Sling impose l’exigence d’authentification.

L’ajout d’un type de mixin granite:AuthenticationRequired au sein des chemins pris en charge configurés entraîne la mise à jour de l’enregistrement dans OSGi du gestionnaire responsable avec une nouvelle entrée contenant la propriété sling.auth.requirements. Si une exigence d’authentification donnée spécifie la propriété facultative granite:loginPath, la valeur est en outre enregistrée auprès de l’authentificateur avec un préfixe « - » afin de pouvoir être exclue de l’exigence d’authentification.

Évaluation et héritage de l’exigence d’authentification

Il est attendu que les exigences d’authentification d’Apache Sling soient héritées dans la hiérarchie de page ou de nœud. Les détails de l’héritage et l’évaluation des exigences d’authentification, comme l’ordre et la priorité, sont considérés comme un détail de mise en œuvre et ne seront pas décrits dans cet article.

Évaluation du chemin de connexion

L’évaluation du chemin de connexion et de la redirection vers la ressource correspondante lors de l’authentification est actuellement un détail de mise en œuvre du gestionnaire d’authentification du sélecteur de connexion Adobe Granite (com.day.cq.auth.impl.LoginSelectorHandler), qui est un gestionnaire d’authentification Apache Sling configuré avec AEM par défaut.

En appelant AuthenticationHandler.requestCredentials, ce gestionnaire tente de déterminer la page de connexion de mise en correspondance vers laquelle l’utilisateur est redirigé. Cela inclut les étapes suivantes :

  • Différencier entre l’expiration d’un mot de passe et le besoin d’une connexion standard comme motif de redirection.
  • En cas de connexion standard, tester si un chemin de connexion peut être obtenu dans l’ordre suivant :
    • à partir du LoginPathProvider mis en œuvre par le nouveau com.adobe.granite.auth.requirement.impl.RequirementService ;
    • à partir de l’ancienne mise en œuvre CUG obsolète ;
    • à partir des mises en correspondance de page de connexion, telles que définies avec LoginSelectorHandler ;
    • enfin, le repli vers la page de connexion par défaut, telle qu’elle est définie avec LoginSelectorHandler.
  • Dès qu’un chemin de connexion valide est obtenu par les appels répertoriés ci-dessus, la requête de l’utilisateur est redirigée vers cette page.

Cette documentation traite de l’évaluation du chemin de connexion tel qu’il est exposé par l’interface LoginPathProvider interne. La mise en œuvre fournie avec AEM 6.3 se comporte comme suit :

  • L’enregistrement des chemins de connexion dépend de la distinction entre l’expiration d’un mot de passe expiré et le besoin d’une connexion standard comme motif de la redirection.
  • En cas de connexion standard, tester si un chemin de connexion peut être obtenu dans l’ordre suivant :
    • à partir du LoginPathProvider mis en œuvre par le nouveau com.adobe.granite.auth.requirement.impl.RequirementService ;
    • à partir de l’ancienne mise en œuvre CUG obsolète ;
    • à partir des mises en correspondance de page de connexion, telles que définies avec LoginSelectorHandler ;
    • enfin, le repli vers la page de connexion par défaut, telle qu’elle est définie avec LoginSelectorHandler.
  • Dès qu’un chemin de connexion valide est obtenu par les appels répertoriés ci-dessus, la requête de l’utilisateur est redirigée vers cette page.

Le LoginPathProvider, tel qu’il est mis en œuvre par la nouvelle prise en charge d’exigence d’authentification dans Granite, expose les chemins de connexion Granite tels que définis par les propriétés granite:loginPath, qui à leur tour sont définis par le type de mixin comme décrit ci-dessus. La mise en correspondance du chemin de ressource contenant le chemin de connexion et la valeur de la propriété elle-même est conservée en mémoire et est évaluée afin de trouver un chemin de connexion approprié pour d’autres nœuds dans la hiérarchie.

Remarque :

L’évaluation est effectuée uniquement pour les requêtes liées aux ressources qui se trouvent dans les chemins pris en charge configurés. Pour toute autre requête, les autres façons de déterminer le chemin de connexion seront évaluées.

Meilleures pratiques

Les meilleures pratiques suivantes doivent être prises en compte lors de la définition des exigences d’authentification :

  • Il est préférable de ne pas imbriquer les exigences d’authentification : le fait de placer un marqueur d’exigence d’authentification unique au début d’une arborescence devrait suffire et est hérité par toute la sous-arborescence définie par le nœud cible. Tout exigence supplémentaire d’authentification dans cette arborescence doit être considérée comme redondante et peut entraîner des problèmes de performances lors de l’évaluation de l’exigence d’authentification dans Apache Sling. Grâce à la séparation des domaines de CUG liés à l’autorisation et à l’authentification, il est possible de restreindre l’accès en lecture au moyen d’un CUG ou d’autres types de stratégies, tout en appliquant l’authentification pour l’arborescence entière.
  • Modélisez le contenu de référentiel de telle façon que les exigences d’authentification s’appliquent à l’arborescence entière sans avoir à exclure à nouveau de la configuration les sous-arborescences imbriquées.
  • Pour éviter de spécifier et d’enregistrer ensuite des chemins de connexion redondants :
    • Utilisez l’héritage et évitez de définir des chemins de connexion imbriqués.
    • Ne définissez pas le chemin de connexion facultatif sur une valeur qui correspond à la valeur par défaut ou à la valeur héritée.
    • Les développeurs d’applications doivent identifier les mises en correspondance de connexion qui doivent être configurées dans les fonctions de chemin de connexion globales (par défaut et mise en correspondance) associées à LoginSelectorHandler.

Représentation dans le référentiel

Représentation d’une stratégie de CUG dans le référentiel

La documentation Oak couvre la façon dont les nouvelles stratégies de CUG sont reflétées dans le contenu du référentiel. Pour plus d’informations, consulter cette page.

Exigence d’authentification dans le référentiel

Le besoin d’une exigence d’authentification distincte est reflété dans le contenu du référentiel avec un type de nœud mixin dédié placé au niveau du nœud cible. Le type de mixin définit une propriété facultative de façon à spécifier une page de connexion dédiée pour l’arborescence définie par le nœud cible.

La page associée au chemin de connexion peut être placée à l’intérieur ou à l’extérieur de cette arborescence. Elle est exclue de l’exigence d’authentification.

[granite:AuthenticationRequired]
      mixin
      - granite:loginPath (STRING)

Gestion des stratégies de CUG et de l’exigence d’authentification

Gestion des stratégies de CUG

Le nouveau type de stratégies de contrôle d’accès destiné à limiter l’accès en lecture pour un CUG est géré à l’aide de l’API de gestion du contrôle d’accès JCR et suit les mécanismes décrits par la Spécification JCR 2.0.

Définition d’une nouvelle stratégie de CUG

Code pour appliquer une nouvelle stratégie de CUG à un nœud qui n’avait pas de CUG. Veuillez noter que getApplicablePolicies renvoie uniquement les nouvelles stratégies qui n’ont pas encore été définies. À la fin, la stratégie a besoin d’être mise à jour, et les modifications doivent persister.

String path = [...] // needs to be a supported, absolute path

Principal toAdd1 = [...]
Principal toAdd2 = [...]
Principal toRemove = [...]

AccessControlManager acMgr = session.getAccessControlManager();
PrincipalSetPolicy cugPolicy = null;

AccessControlPolicyIterator it = acMgr.getApplicablePolicies(path);
while (it.hasNext()) {
        AccessControlPolicy policy = it.nextAccessControlPolicy();
        if (policy instanceof PrincipalSetPolicy) {
           cugPolicy = (PrincipalSetPolicy) policy;
           break;
        }
}

if (cugPolicy == null) {
   log.debug("no applicable policy"); // path not supported or no applicable policy (e.g.
                                                   // the policy was set before)
   return;
}

cugPolicy.addPrincipals(toAdd1, toAdd2);
cugPolicy.removePrincipals(toRemove));

acMgr.setPolicy(path, cugPolicy); // as of this step the policy can be edited/removed
session.save();

Modification d’une stratégie de CUG existante

Les étapes suivantes sont nécessaires pour modifier une stratégie de CUG existante. Notez que la stratégie modifiée nécessite d’être mise à jour, et les modifications doivent être définies comme persistantes à l’aide de javax.jcr.Session.save().

String path = [...] // needs to be a supported, absolute path

Principal toAdd1 = [...]
Principal toAdd2 = [...]
Principal toRemove = [...]

AccessControlManager acMgr = session.getAccessControlManager();
PrincipalSetPolicy cugPolicy = null;

for (AccessControlPolicy policy : acMgr.getPolicies(path)) {
     if (policy instanceof PrincipalSetPolicy) {
        cugPolicy = (PrincipalSetPolicy) policy;
        break;
     }
}

if (cugPolicy == null) {
   log.debug("no policy to edit"); // path not supported or policy not set before
   return;
}

if (cugPolicy.addPrincipals(toAdd1, toAdd2) || cugPolicy.removePrincipals(toRemove)) {
   acMgr.setPolicy(path, cugPolicy);
   session.save();
} else {
     log.debug("cug policy not modified");
}

Récupération des stratégies de CUG effectives

La gestion du contrôle d’accès JCR définit une méthode du meilleur effort pour récupérer les stratégies qui prennent effet à un chemin donné. Étant donné que l’évaluation des stratégies de CUG est conditionnelle et dépend de la configuration correspondante à activer, l’appel de getEffectivePolicies est un moyen pratique pour vérifier si une stratégie de CUG donnée prend effet dans une configuration spécifique.

Remarque :

Notez la différence entre getEffectivePolicies et l’exemple de code suivant qui remonte la hiérarchie pour déterminer si un chemin donné fait déjà partie d’un CUG existant.

String path = [...] // needs to be a supported, absolute path

AccessControlManager acMgr = session.getAccessControlManager();
PrincipalSetPolicy cugPolicy = null;

// log an debug message of all CUG policies that take effect at the given path
// there could be zero, one or many (creating nested CUGs is possible)
for (AccessControlPolicy policy : acMgr.getEffectivePolicies(path) {
     if (policy instanceof PrincipalSetPolicy) {
        String policyPath = "-";
        if (policy instanceof JackrabbitAccessControlPolicy) {
           policyPath = ((JackrabbitAccessControlPolicy) policy).getPath();
        }
        log.debug("Found effective CUG for path '{}' at '{}', path, policyPath);
     }
}

Récupération des stratégies de CUG héritées

Recherche de tous les CUG imbriqués qui ont été définis à un chemin donné, qu’ils soient ou non effectifs. Pour plus d’informations, voir la section Options de configuration.

String path = [...]

List<AccessControlPolicy> cugPolicies = new ArrayList<AccessControlPolicy>();
while (isSupportedPath(path)) {
     for (AccessControlPolicy policy : acMgr.getPolicies(path)) {
         if (policy instanceof PrincipalSetPolicy) {
            cugPolicies.add(policy);
         }
      }
      path = (PathUtils.denotesRoot(path)) ? null : PathUtils.getAncestorPath(path, 1);
}

Gestion des stratégies de CUG par une entité de sécurité

Les extensions définies par JackrabbitAccessControlManager qui permettent la modification des stratégies de contrôle d’accès par une entité de sécurité ne sont pas mises en œuvre avec la gestion de contrôle d’accès CUG, comme par définition une stratégie de CUG affecte toujours toutes les entités de sécurité : celles répertoriées avec PrincipalSetPolicy se voient attribuer une autorisation d’accès en lecture, alors que toutes les autres entités de sécurité ne peuvent pas lire le contenu dans l’arborescence définie par le nœud cible.

Les méthodes correspondantes renvoient toujours un tableau de stratégie vide, mais sans renvoyer d’exceptions.

Gestion de l’exigence d’authentification

La création, la modification ou la suppression de nouvelles exigences d’authentification s’effectuent en modifiant le type de nœud effectif du nœud cible. La propriété de chemin de connexion facultatif peut ensuite être écrite à l’aide de l’API JCR.

Remarque :

Les modifications apportées à un nœud cible donné mentionné ci-dessus ne sont répercutées sur l’authentificateur Apache Sling que si RequirementHandler a été configuré et que la cible figure dans les arborescences définies par les chemins pris en charge (voir la section Options de configuration).

Pour plus d’informations, voir Attribution de types de nœuds mixin et Ajout de nœuds et définition de propriétés

Ajout d’une nouvelle exigence d’authentification

Les étapes de création d’une exigence d’authentification sont détaillées ci-dessous. Notez que cette exigence n’est enregistrée auprès de l’authentificateur Apache Sling que si RequirementHandler a été configuré pour l’arborescence contenant le nœud cible.

Node targetNode = [...]

targetNode.addMixin("granite:AuthenticationRequired");
session.save();

Ajout d’une nouvelle exigence d’authentification avec un chemin de connexion

Procédure à suivre pour créer une exigence d’authentification incluant un chemin de connexion. Notez que cette exigence et l’exclusion du chemin de connexion ne sont enregistrées auprès de l’authentificateur Apache Sling que si RequirementHandler a été configuré pour l’arborescence contenant le nœud cible.

Node targetNode = [...]
String loginPath = [...] // STRING property

Node targetNode = session.getNode(path);
targetNode.addMixin("granite:AuthenticationRequired");

targetNode.setProperty("granite:loginPath", loginPath);
session.save();

Modification d’un chemin de connexion existant

Les étapes à suivre pour modifier un chemin de connexion existant sont détaillées ci-dessous. La modification n’est enregistrée auprès de l’authentificateur Apache Sling que si RequirementHandler a été configuré pour l’arborescence contenant le nœud cible. La valeur précédente de chemin de connexion est supprimée de l’enregistrement. L’exigence d’authentification associée au nœud cible n’est pas affectée par cette modification.

Node targetNode = [...]
String newLoginPath = [...] // STRING property

if (targetNode.isNodeType("granite:AuthenticationRequired")) {
   targetNode.setProperty("granite:loginPath", newLoginPath);
   session.save();
} else {
     log.debug("cannot modify login path property; mixin type missing");
}

Suppression d’un chemin de connexion existant

Procédure pour supprimer un chemin de connexion existant. L’annulation de l’enregistrement de l’entrée de chemin de connexion auprès de l’authentificateur Apache Sling n’est effective que si RequirementHandler a été configuré pour l’arborescence contenant le nœud cible. L’exigence d’authentification associée au nœud cible n’est pas affectée.

Node targetNode = [...]

if (targetNode.hasProperty("granite:loginPath") &&
   targetNode.isNodeType("granite:AuthenticationRequired")) {
   targetNode.setProperty("granite:loginPath", null);
   session.save();
} else {
     log.debug("cannot remove login path property; mixin type missing");
}

Vous pouvez également utiliser la méthode ci-dessous pour atteindre le même objectif :

String path = [...] // absolute path to target node

String propertyPath = PathUtils.concat(path, "granite:loginPath");
if (session.propertyExists(propertyPath)) {
    session.getProperty(propertyPath).remove();
    // or: session.removeItem(propertyPath);
    session.save();
}

Suppression d’une exigence d’authentification

Procédure pour supprimer une exigence d’authentification existante. L’annulation de l’enregistrement de l’exigence auprès de l’authentificateur Apache Sling n’est effective que si RequirementHandler a été configuré pour l’arborescence contenant le nœud cible.

Node targetNode = [...]
targetNode.removeMixin("granite:AuthenticationRequired");

session.save();

Récupération des exigences d’authentification effectives

Il n’existe aucune API publique dédiée pour lire toutes les exigences d’authentification effectives enregistrées auprès de l’authentificateur Apache Sling. Cependant, la liste est exposée dans la console système à l’adresse http://adresseserveur:portserveur/system/console/slingauth sous la section Configuration d’une exigence d’authentification.

L’image suivante illustre les exigences d’authentification d’une instance de publication AEM 6.3 avec un contenu de démonstration. Le chemin en surbrillance de la page de la communauté illustre comment une exigence ajoutée par la mise en œuvre décrite dans ce document est reflétée dans l’authentificateur Apache Sling.

Remarque :

Dans cet exemple, la propriété de chemin de connexion facultatif n’a pas été définie. Par conséquent, aucune deuxième entrée n’a été enregistrée auprès de l’authentificateur.

chlimage_1

Récupération du chemin de connexion effectif

Il n’existe actuellement aucune API publique pour récupérer le chemin de connexion qui prend effet lors d’un accès anonyme à une ressource nécessitant une authentification. Consultez la section Évaluation du chemin de connexion pour de plus amples informations sur la manière dont le chemin de connexion est récupéré.

Notez toutefois, qu’à part les chemins de connexion définis avec cette fonction, il existe d’autres façons de spécifier la redirection vers la connexion, qui devraient être prises en compte lors de la conception du modèle de contenu et des exigences d’authentification d’une installation d’AEM donnée.

Récupération de l’exigence d’authentification héritée

Comme pour le chemin de connexion, il n’existe aucune API publique pour récupérer les exigences d’authentification héritées définies dans le contenu. L’exemple suivant illustre comment répertorier toutes les exigences d’authentification qui ont été définies avec une hiérarchie donnée, qu’elles prennent ou non effet. Pour plus d’informations, voir Options de configuration.

Remarque :

Il est recommandé d’utiliser le mécanisme d’héritage à la fois pour les exigences d’authentification et le chemin de connexion, et d’éviter la création d’exigences d’authentification imbriquées.

Pour plus d’informations, voir Évaluation et héritage de l’exigence d’authentification, Évaluation du chemin de connexion et Meilleures pratiques.

String path = [...]
Node node = session.getNode(path);

Map<String, String> authRequirements = new ArrayList<String, String>();
while (isSupported(node)) {
     if (node.isNodeType("granite:AuthenticationRequired")) {
         String loginPath = (node.hasProperty("granite:loginPath") ?
                                     node.getProperty("granite:loginPath").getString() :
                                     "";
        authRequirements.put(node.getPath(), loginPath);
        node = node.getParent();
     }
}

Combinaison de stratégies de CUG et d’exigence d’authentification

Le tableau suivant répertorie les combinaisons valides des stratégies de CUG et de l’exigence d’authentification dans une instance AEM dont les deux modules sont activés par configuration.

Authentification requise Chemin de connexion Accès en lecture restreint Effet attendu
Oui Oui Oui Un utilisateur donné voit uniquement la sous-arborescence marquée avec la stratégie de CUG si l’évaluation de l’autorisation en vigueur accorde l’accès. Les utilisateurs non authentifiés sont redirigés vers la page de connexion spécifiée. 
Oui Non Oui Un utilisateur donné voit uniquement la sous-arborescence marquée avec la stratégie de CUG si l’évaluation de permission effective accorde l’accès. Les utilisateurs non authentifiés sont redirigés vers la page de connexion par défaut héritée. 
Oui Oui Non Les utilisateurs non authentifiés sont redirigés vers la page de connexion spécifiée. L’autorisation d’affichage de l’arborescence marquée par l’exigence d’authentification dépend des autorisations en vigueur des éléments individuels contenus dans cette sous-arborescence. Aucun CUG dédié limitant l’accès en lecture en place. 
Oui Non Non Les utilisateurs non authentifiés sont redirigés vers la page de connexion par défaut héritée. L’autorisation d’affichage de l’arborescence marquée par l’exigence d’authentification dépend des autorisations en vigueur des éléments individuels contenus dans cette sous-arborescence. Aucun CUG dédié limitant l’accès en lecture en place.
Non Non Oui Un utilisateur donné, authentifié ou non, voit uniquement la sous-arborescence marquée avec la stratégie de CUG si l’évaluation des autorisations en vigueur accorde l’accès. Les utilisateurs non authentifiés sont traités de la même manière et ne sont pas redirigés vers la page de connexion. 

Remarque :

La combinaison Exigence d’authentification = oui et Chemin de connexion = oui ne figure pas ci-dessus, car le chemin de connexion est un attribut facultatif associé à une exigence d’authentification. La spécification d’une propriété JCR avec ce nom, sans ajouter le type de mixin de définition n’a aucun effet et est ignorée par le gestionnaire correspondant.

Composants OSGi et configuration

Cette section fournit un aperçu des composants OSGi et des différentes options de configuration introduits avec la nouvelle mise en œuvre CUG.

Voir aussi la documentation relative à la mise en correspondance de CUG pour une mise en correspondance complète des options de configuration entre l’ancienne et la nouvelle mise en œuvre.

Autorisation : installation et configuration

Les nouveaux composants liés à l’autorisation figurent dans le lot Oak CUG Authorization (org.apache.jackrabbit.oak-authorizationcug), qui fait partie de l’installation par défaut d’AEM 6.3. Le lot définit un modèle séparé d’autorisation destiné à être déployé comme une façon supplémentaire de gérer l’accès en lecture.

Installation de l’autorisation de CUG

L’installation de l’autorisation de CUG est décrite en détail dans la documentation Apache appropriée. Par défaut, l’autorisation de CUG est déployée dans tous les modes d’exécution d’AEM 6.3. Les instructions détaillées peuvent également être utilisées pour désactiver l’autorisation de CUG dans ces installations qui requièrent une installation d’autorisation différente.

Configuration du filtre de référent

Vous devez également configurer le filtre de référent Sling avec tous les noms d’hôtes pouvant être utilisés pour accéder à AEM ; par exemple, par l’intermédiaire du réseau de diffusion de contenu, de l’équilibreur de charge et de n’importe quel autre.

Si le filtre de référent n’est pas configuré, alors des erreurs, comme celles qui suivent, apparaissent lorsqu’un utilisateur tente de se connecter à un site CUG :

31.01.2017 13:49:42.321 *INFO* [qtp1263731568-346] org.apache.sling.security.impl.ReferrerFilter Rejected referrer header for POST request to /libs/granite/core/content/login.html/j_security_check : http://hostname/libs/granite/core/content/login.html?resource=%2Fcontent%2Fgeometrixx%2Fen%2Ftest-site%2Ftest-page.html&$$login$$=%24%24login%24%24&j_reason=unknown&j_reason_code=unknown

Caractéristiques des composants OSGi

Les deux composants OSGi suivants ont été ajoutés pour définir les exigences d’authentification et spécifier les chemins de connexion dédiés :

  • org.apache.jackrabbit.oak.spi.security.authorization.cug.impl.CugConfiguration
  • org.apache.jackrabbit.oak.spi.security.authorization.cug.impl.CugExcludeImpl

org.apache.jackrabbit.oak.spi.security.authorization.cug.impl.CugConfiguration

Libellé Configuration de CUG Apache Jackrabbit Oak
Description Configuration d’autorisation dédiée à l’installation et à l’évaluation des permissions de CUG.
Propriétés de configuration
  • cugSupportedPaths
  • cugEnabled
  • confgurationRanking

Voir également Options de configuration ci-dessous.

Stratégie de configuration ConfgurationPolicy.REQUIRE
Références CugExclude (ReferenceCardinality.OPTIONAL_UNARY)

org.apache.jackrabbit.oak.spi.security.authorization.cug.impl.CugExcludeImpl

Libellé Liste d’exclusion de CUG Apache Jackrabbit Oak
Description Permet d’exclure de l’évaluation de CUG une ou plusieurs entités de sécurité avec le nom ou les noms configurés.
Propriétés de configuration
  • principalNames

Voir également la section Options de configuration ci-dessous.

Stratégie de configuration ConfgurationPolicy.REQUIRE
Références NA

Options de configuration

Les principales options de configuration sont :

  • cugSupportedPaths : spécifiez les sous-arborescences pouvant contenir des CUG. Aucune valeur n’est définie par défaut.
  • cugEnabled : option de configuration pour activer l’évaluation des permissions pour les stratégies de CUG actuelles.

Les options de configuration disponibles liées au module d’autorisation de CUG sont répertoriées et décrites avec davantage de détails dans la documentation Apache Oak.

Exclusion d’entités de sécurité de l’évaluation de CUG

L’exemption d’entités de sécurité de l’évaluation de CUG a été adoptée à partir de l’ancienne mise en œuvre. La nouvelle autorisation de CUG couvre cette fonction avec une interface dédiée nommée CugExclude. Apache Jackrabbit Oak 1.4 est livré avec une mise en œuvre par défaut qui exclut un ensemble fixe d’entités de sécurité, ainsi qu’une mise en œuvre étendue qui permet de configurer les noms des différentes entités de sécurité. Ces derniers sont configurés dans les instances de publication d’AEM 6.3.

Par défaut, AEM 6.3 empêche les entités de sécurité suivantes d’être affectées par les stratégies de CUG :

  • Entités de sécurité administratives (utilisateur administrateur et groupe d’administrateurs)
  • Entités de sécurité d’utilisateurs de services
  • Entité de sécurité de système interne de référentiel

Pour plus d’informations, voir le tableau de la section Configuration par défaut d’AEM 6.3 ci-dessous.

L’exclusion du groupe d’administrateurs peut être modifiée ou augmentée dans la console système dans la section de configuration de Liste d’exclusion de CUG Apache Jackrabbit Oak.

Sinon, il est possible de fournir et de déployer une mise en œuvre personnalisée de l’interface CugExclude pour ajuster l’ensemble des entités de sécurité exclues en cas de besoins spécifiques. Consultez la documentation relative à l’aspect enfichable des CUG pour plus d’informations et pour obtenir un exemple de mise en œuvre.

Authentification : installation et configuration

Les nouveaux composants liés à l’authentification figurent dans le lot Gestionnaire d’authentification Adobe Granite (com.adobe.granite.auth.authhandler version 5.6.48). Ce lot fait partie de l’installation par défaut d’AEM 6.3.

Pour installer l’exigence d’authentification de remplacement pour la prise en charge de CUG obsolète, certains composants OSGi doivent être présents et actifs dans une configuration d’AEM donnée. Pour plus d’informations, voir Caractéristiques des composants OSGi ci-dessous.

Remarque :

En raison de l’option de configuration obligatoire avec RequirementHandler, les composants liés à l’authentification sont activés uniquement si la fonction a été activée en spécifiant un ensemble de chemins pris en charge. Avec une installation AEM 6.3 standard, la fonction est désactivée en mode d’exécution de création et activée pour /content en mode d’exécution de publication.

Caractéristiques des composants OSGi

Les deux composants OSGi suivants ont été ajoutés pour définir les exigences d’authentification et spécifier les chemins de connexion dédiés :

  • com.adobe.granite.auth.requirement.impl.RequirementService
  • com.adobe.granite.auth.requirement.impl.DefaultRequirementHandler

com.adobe.granite.auth.requirement.impl.RequirementService

Libellé -
Description Service OSGi dédié pour les exigences d’authentification, qui enregistre un observateur pour les modifications du contenu affectant l’exigence d’authentification (par l’intermédiaire du type de mixin granite:AuthenticationRequirement&) et les chemins de connexion qui sont exposés pour LoginSelectorHandler
Propriétés de configuration -
Stratégie de configuration ConfgurationPolicy.OPTIONAL
Références
  • RequirementHandler (ReferenceCardinality.MANDATORY_UNARY)
  • Executor (ReferenceCardinality.MANDATORY_UNARY)

com.adobe.granite.auth.requirement.impl.DefaultRequirementHandler

Libellé Gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite
Description Mise en œuvre de RequirementHandler qui met à jour les exigences d’authentification Apache Sling et l’exclusion correspondante pour les chemins de connexion associés. 
Propriétés de configuration supportedPaths
Stratégie de configuration ConfgurationPolicy.REQUIRE
Références NA

Options de configuration

Les composants de relecture de CUG liés à l’authentification ne proposent qu’une option de configuration associée au gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite :

« Gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion »

Propriété Type Valeur par défaut Description

Libellé = chemin pris en charge

Nom = 'ssupportedPaths'

Set<chaîne> - Chemins sous lesquels les exigences d’authentification seront respectées par ce gestionnaire. Ne définissez pas cette configuration si vous voulez ajouter le type de mixin granite:AuthenticationRequirement aux nœuds sans les appliquer (par exemple, sur les instances de création). Si elle est absente, la fonction est désactivée. 

Configuration d’AEM 6.3 par défaut

Les nouvelles installations d’AEM 6.3 utilisent par défaut les nouvelles mises en œuvre à la fois pour les composants liés à l’autorisation et à l’authentification de la fonction CUG. L’ancienne mise en œuvre Prise en charge des groupes d’utilisateurs fermés (CUG) par Adobe Granite a été abandonnée et sera désactivée par défaut dans toutes les installations d’AEM 6.3. Les nouvelles mises en œuvre sont activées comme suit :

Instances de création

Configuration de CUG Apache Jackrabbit Oak Explication
Chemins pris en charge /content
La gestion du contrôle d’accès pour CUGpolicies est activée.
Évaluation des CUG activée FALSE
L’évaluation des permissions est désactivée. Les stratégies de CUG n’ont aucun effet. 
Classement 200
Voir la documentation Oak.

Remarque :

Aucune configuration pour la liste d’exclusion de CUG Apache Jackrabbit Oak et le gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite n’est présente sur les instances de création par défaut.

Instances de publication

Configuration de CUG Apache Jackrabbit Oak Explication
Chemins pris en charge /content
La gestion du contrôle d’accès pour les stratégies de CUG est activée sous les chemins configurés. 
Évaluation des CUG activée TRUE
L’évaluation des permissions est activée sous les chemins configurés. Les stratégies de CUG prennent effet lors de l’appel de Session.save()
Classement 200
Voir la documentation Oak.
Liste d’exclusion des CUG Apache Jackrabbit Oak Explication
Noms des entités de sécurité administrateurs
Exclut les entités de sécurité administrateurs de l’évaluation des CUG.
Gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite Explication
Chemins pris en charge /content
Les exigences d’authentification telles que définies dans le référentiel par le biais du type de mixin granite:AuthenticationRequired prennent effet sous /content lors de l’appel de Session.save(). L’authentificateur Sling est mis à jour. L’ajout du type de mixin en dehors des chemins pris en charge est ignoré.

Désactivation de l’exigence d’authentification et de l’autorisation des CUG

La nouvelle mise en œuvre peut être désactivée entièrement au cas où une installation donnée n’utilise pas de CUG ou utilise des moyens différents pour l’authentification et l’autorisation.

Désactivation de l’autorisation des CUG

Consultez la documentation sur l’aspect enfichable des CUG pour plus d’informations sur la procédure de suppression du modèle d’autorisation des CUG de la configuration d’autorisation composite.

Désactivation de l’exigence d’authentification

Pour désactiver la prise en charge de l’exigence d’authentification fournie par le module granite.auth.authhandler, il suffit de supprimer la configuration associée au Gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite.

Remarque :

Notez toutefois que la suppression de la configuration n’annule pas l’enregistrement du type de mixin, qui peut toujours s’appliquer aux nœuds sans prendre effet.

Interaction avec d’autres modules

API Apache Jackrabbit

Afin de refléter le nouveau type de stratégie de contrôle d’accès utilisé par le modèle d’autorisation des CUG, l’API définie par Apache Jackrabbit a été étendue. Ainsi, la version 2.11.0 du module jackrabbit-api définit une nouvelle interface appelée org.apache.jackrabbit.api.security.authorization.PrincipalSetPolicy, qui s’étend à partir de javax.jcr.security.AccessControlPolicy.

Apache Jackrabbit FileVault

Le mécanisme d’importation d’Apache Jackrabbit FileVault a été adapté pour traiter les stratégies de contrôle d’accès de type PrincipalSetPolicy.

Distribution de contenu Apache Sling

Voir la section Apache Jackrabbit FileVault ci-dessus.

Réplication Adobe Granite

Le module de réplication a été légèrement ajusté afin de pouvoir répliquer les stratégies de CUG entre différentes instances d’AEM :

  • DurboImportConfiguration.isImportAcl() est interprété littéralement et affecte uniquement les stratégies de contrôle d’accès mettant en œuvre javax.jcr.security.AccessControlList.
  • DurboImportTransformer respecte uniquement cette configuration pour les vraies listes de contrôle d’accès.
  • D’autres stratégies telles que les instances de org.apache.jackrabbit.api.security.authorization.PrincipalSetPolicy créées par le modèle d’autorisation des CUG sont toujours répliquées, et l’option de configuration DurboImportConfiguration.isImportAcl() est ignorée.

Il existe une limite de réplication des stratégies de CUG. Si une stratégie de CUG donnée est supprimée sans supprimer le type de nœud de mixin correspondant rep:CugMixin, la suppression n’est pas répercutée lors de la réplication. Ce problème a été corrigé en supprimant toujours le mixin lors de la suppression d’une stratégie. La limitation peut toutefois apparaître si le type de mixin est ajouté manuellement.

Gestionnaire d’authentification Adobe Granite

Le gestionnaire d’authentification Adobe Granite HTTP Header Authentication Handler fourni avec le lot com.adobe.granite.auth.authhandler contient une référence à l’interface CugSupport définie par le même module. Il est utilisé pour calculer le domaine dans certains cas, en se repliant sur le domaine configuré avec le gestionnaire.

Cela a été réglé de façon à rendre la référence à CugSupport facultative pour assurer une compatibilité ascendante maximale si une configuration donnée décide de réactiver cette mise en œuvre obsolète. Pour les installations recourant à cette mise en œuvre, le domaine n’est pas extrait à partir de la mise en œuvre CUG, mais s’affiche toujours tel que défini auprès du gestionnaire d’authentification Adobe Granite HTTP Header Authentication Handler.

Remarque :

Par défaut, Adobe Granite HTTP Header Authentication Handler n’est configuré que dans le mode d’exécution de publication avec l’option Désactiver la page de connexion (auth.http.nologin) activée.

Modifications avec la nouvelle mise en œuvre CUG

Cette section est destinée à présenter les modifications apportées à la fonction CUG et à comparer l’ancienne et la nouvelle mise en œuvre. Elle répertorie les modifications affectant la façon dont la prise en charge des CUG est configurée, et décrit comment et par qui les CUG sont gérés dans le référentiel de contenu.

Différences dans l’installation et la configuration des CUG

Le composant OSGi obsolète Prise en charge des groupes d’utilisateurs fermés (CUG) Adobe Granite (com.day.cq.auth.impl.cug.CugSupportImpl) a été remplacé par de nouveaux composants de façon à gérer séparément les composants liés à l’autorisation et à l’authentification de la fonctionnalité de CUG précédente.

Différences dans la gestion des CUG au sein du référentiel de contenu

Les sections suivantes décrivent les différences entre l’ancienne et la nouvelle mise en œuvre du point de vue de l’implémentation et de la sécurité. Bien que la nouvelle mise en œuvre vise à proposer des fonctionnalités équivalentes, il existe de légères modifications importantes à connaître lorsque vous utilisez les nouveaux CUG.

Différences quant à l’autorisation

Les principales différences du point de vue des autorisations sont résumées dans la liste ci-dessous :

Contenu de contrôle d’accès dédié pour les CUG

Dans l’ancienne mise en œuvre, le modèle d’autorisation par défaut était utilisé pour manipuler les stratégies de contrôle d’accès sur l’instance de publication, remplaçant tous les ACE existants par la configuration requise par le CUG. Cela était déclenché en écrivant des propriétés JCR résiduelles standard qui étaient interprétées sur l’instance de publication.

Avec la nouvelle mise en œuvre, l’installation du contrôle d’accès du modèle d’autorisation par défaut n’est pas affectée par tout CUG qui est créé, modifié ou supprimé. À la place, un nouveau type de stratégie nommé PrincipalSetPolicy est appliqué en tant que contenu de contrôle d’accès supplémentaire sur le nœud cible. Cette stratégie supplémentaire est placée en tant qu’enfant du nœud cible et doit être une sœur du nœud de stratégie par défaut (s’il existe).

 

Modification des stratégies de CUG dans la gestion du contrôle d’accès

Cette transition des propriétés JCR résiduelles vers une stratégie de contrôle d’accès dédiée a un impact sur les permissions requises pour créer ou modifier le composant d’autorisation de la fonction CUG. Dans la mesure où cette opération est considérée comme une modification du contenu de contrôle d’accès, elle requiert les privilèges jcr:readAccessControl et jcr:modifyAccessControl pour être écrite dans le référentiel. Par conséquent, seuls les auteurs de contenu autorisés à modifier le contenu de contrôle d’accès d’une page peuvent installer ou modifier ce contenu. Cela contraste avec l’ancienne mise en œuvre où la possibilité d’écrire des·propriétés JCR standard suffisait, entraînant la réaffectation des privilèges.

 

Nœud cible défini par stratégie

Il est attendu que les stratégies de CUG sont créées au niveau du nœud JCR définissant la sous-arborescence dont l’accès en lecture est à restreindre. Il est vraisemblable qu’il s’agisse d’une page AEM dans le cas où le CUG devrait affecter l’arborescence entière.

Notez que placer la stratégie de CUG uniquement au niveau du nœud jcr:content situé en dessous d’une page donnée limite uniquement l’accès au contenu s.str. à la page en question, sans toutefois prendre effet sur les pages sœurs et enfants. Il peut s’agir d’un cas d’utilisation valide, réalisable avec un éditeur de référentiel qui permet d’appliquer un accès de granularité fine au contenu. Toutefois, cela contraste avec l’ancienne mise en œuvre où le placement d’une propriété cq:cugEnabled sur le nœud jcr:content était remis en correspondance en interne sur le nœud de page. Cette mise en correspondance n’est plus réalisée.

Évaluation des permissions avec des stratégies de CUG

Le passage de l’ancienne prise en charge des CUG à un modèle d’autorisation supplémentaire, modifie la façon dont les permissions de lecture en vigueur sont évaluées. Comme indiqué dans la documentation relative à Jackrabbit, une entité de sécurité spécifique autorisée à afficher CUGcontent n’obtient l’accès en lecture que si l’évaluation des permissions de tous les modèles configurés dans le référentiel Oak lui accorde l’accès en lecture.

En d’autres termes, pour l’évaluation des permissions en vigueur, à la fois CUGPolicy et les entrées de contrôle d’accès par défaut sont pris en compte, et l’accès en lecture sur le contenu CUG est uniquement autorisé s’il est accordé par les deux types de stratégies. Dans une installation de publication AEM par défaut où l’accès en lecture à l’arborescence /content complète est accordé à tout le monde, l’effet des stratégies de CUG est le même que celui de l’ancienne mise en œuvre.

 

Évaluation à la demande

Le modèle d’autorisation des CUG permet d’activer individuellement la gestion du contrôle d’accès et l’évaluation des permissions :

  • La gestion du contrôle d’accès est activée si le module dispose d’un ou de plusieurs chemins où des CUG peuvent être créés.
  • L’évaluation des permissions est activée uniquement si l’option Évaluation des CUG activée est cochée.

Dans l’évaluation des stratégies de CUG de la configuration par défaut d’AEM 6.3, elle est activée uniquement avec le mode d’exécution de publication. Voir les détails relatifs à la configuration par défaut pour AEM 6.3 pour plus d’informations. Cela peut être vérifié en comparant les stratégies en vigueur pour un chemin donné vers les stratégies stockées dans le contenu. Les stratégies en vigueur sont affichées uniquement dans le cas où l’évaluation des permissions est activée pour les CUG.

Comme expliqué plus haut, les stratégies de contrôle d’accès de CUG sont désormais toujours stockées dans le contenu, mais l’évaluation des permissions en vigueur découlant de ces stratégies ne sera imposée que si l’évaluation des CUG activée est sélectionnée dans la console système au niveau de la configuration des CUG Apache Jackrabbit Oak. Par défaut, elle est uniquement activée avec le mode d’exécution de publication.

Différences quant à l’authentification

Les différences en qui concerne l’authentification sont décrites ci-dessous.

Type de mixin pour l’exigence d’authentification

Dans l’ancienne mise en œuvre, les aspects d’autorisation et d’authentification d’un CUG étaient tous deux déclenchés par une seule propriété JCR (cq:cugEnabled). En ce qui concerne l’authentification, il en résultait une liste mise à jour des exigences d’authentification telles que stockées avec la mise en œuvre de l’authentificateur Apache Sling. Avec la nouvelle mise en œuvre, le même résultat est obtenu en marquant le nœud cible avec un type spécial de mixin (granite:AuthenticationRequired).

Propriété d’exclusion d’un chemin de connexion

Le type de mixin définit une propriété unique et facultative appelée granite:loginPath, qui correspond essentiellement à la propriété cq:cugLoginPage. Contrairement à la mise en œuvre précédente, la propriété de chemin de connexion n’est respectée que si son type de nœud d’instruction est le mixin indiqué. L’ajout d’une propriété portant ce nom sans définir le type de mixin n’a aucun effet, et ni une nouvelle exigence ni une exclusion du chemin de connexion ne seront signalées à l’authentificateur.

Privilège pour l’exigence d’authentification

L’ajout ou la suppression d’un type de mixin requiert l’attribution du privilège jcr:nodeTypeManagement. Dans la mise en œuvre précédente, le privilège jcr:modifyProperties était utilisé pour modifier la propriété résiduelle.

En ce qui concerne granite:loginPath, le même privilège est requis pour ajouter, modifier ou supprimer la propriété.

Nœud cible défini par le type de mixin

Il est attendu que les exigences d’authentification sont créées au niveau du nœud JCR définissant la sous-arborescence pour laquelle la connexion doit être forcée. Il est vraisemblable qu’il s’agisse d’une page AEM dans le cas où le CUG devrait affecter l’arborescence entière, et l’IU de la nouvelle mise en œuvre ajoute par conséquent le type de mixin auth-requirement au nœud de la page.

Le placement de la stratégie de CUG uniquement au niveau du nœud jcr:content situé en dessous d’une page donnée limite uniquement l’accès au contenu s.str, mais ne prend pas effet sur le nœud de page lui-même ni sur toute page enfant.

Il peut s’agir d’un scénario valide et possible avec un éditeur de référentiel qui permet de placer le mixin au niveau de n’importe quel nœud. Toutefois, le comportement contraste avec l’ancienne mise en œuvre où le placement d’une propriété cq:cugEnabled ou cq:cugLoginPage sur le nœud jcr:content était remis en correspondance en interne sur le nœud de page. Cette mise en correspondance n’est plus réalisée.

Chemins pris en charge configurés

Le type de mixin granite:AuthenticationRequired et la propriété granite:loginPath sont respectés uniquement dans la portée définie par le jeu de l’option de configuration Chemins pris en charge présent avec le Gestionnaire d’exigence d’authentification et de chemin de connexion Adobe Granite. Si aucun chemin n’est spécifié, la fonction d’exigence d’authentification est complètement désactivée. Dans ce cas, ni le type de mixin ni la propriété ne prennent effet lorsqu’ils sont ajoutés ou définis sur un nœud JCR donné.

Mise en correspondance de contenu JCR, de services OSGi et de configurations

Le document ci-dessous fournit une mise en correspondance complète des services OSGi, des configurations et du contenu de référentiel entre l’ancienne et la nouvelle mise en œuvre.

Telechargement

Mise à niveau vers AEM 6.3

Installations existantes utilisant la fonction CUG obsolète

L’ancienne mise en œuvre de prise en charge des CUG a été abandonnée et sera supprimée dans les futures versions. Il est recommandé de passer aux nouvelles mises en œuvre lors de la mise à niveau vers AEM 6.3. 

Pour les installations AEM mises à niveau vers AEM 6.3, il est important de s’assurer que seule une mise en œuvre CUG est activée. La combinaison de la nouvelle mise en œuvre et de l’ancienne prise en charge de CUG obsolète n’a pas été testée et risque de provoquer un comportement indésirable :

  • Des collisions dans l’authentificateur Sling en ce qui concerne les exigences d’authentification
  • Des refus d’accès en lecture lorsque la configuration de liste de contrôle d’accès associée à l’ancien CUG entre en conflit avec une nouvelle stratégie de CUG.

 

Migration d’un contenu de CGU existant

Adobe fournit un outil pour migrer vers la nouvelle mise en œuvre CUG dans 6.3. Pour l’utiliser, effectuez les étapes suivantes :

  1. Rendez-vous sur http://adresseserveur:portserveur/system/console/cug-migration pour accéder à l’outil.

  2. Saisissez le chemin racine pour lequel vous souhaitez vérifier les CUG et appuyez sur le bouton Exécution d’essai. Cela permet de rechercher les CUG pouvant être convertis à l’emplacement sélectionné.

  3. Une fois que vous avez consulté les résultats, appuyez sur le bouton Effectuer la migration pour migrer vers la nouvelle mise en œuvre.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne