Vous consultez actuellement l'aide de la version:

Présentation

Chaque mise à jour du référentiel crée une nouvelle révision de contenu. Par conséquent, avec chaque mise à jour, la taille du référentiel augmente. Pour éviter une croissance incontrôlée au référentiel, il faut nettoyer les anciennes révisions pour libérer de l’espace sur le disque. Cette fonctionnalité de maintenance est appelée le nettoyage des révisions. Elle est disponible sous forme de programme hors ligne depuis AEM 6.0.

Une version en ligne de cette fonctionnalité, baptisée Nettoyage des révisions en ligne, a été introduite dans AEM 6.3. Comparé au nettoyage des révisions hors ligne où l’instance AEM doit être arrêtée, le nettoyage des révisions en ligne peut être exécuté en maintenant l’instance AEM en ligne. Le nettoyage des révisions en ligne est activé par défaut, car il s’agit de la méthode recommandée pour effectuer un nettoyage des révisions.

Remarque : Voir la vidéo pour découvrir comment utiliser le nettoyage des révisions en ligne.

Le processus de nettoyage des révisions en ligne s’effectue en trois phases : l’estimation, la compression et le nettoyage. L’estimation permet de déterminer s’il est nécessaire d’exécuter la phase suivante (compressions) selon la quantité de mémoire pouvant être libérée. Pendant la phase de compression, les segments et les fichiers tar sont réécrits en omettant tout contenu inutilisé. La phase de nettoyage permet de supprimer par la suite les anciens segments, y compris toute la mémoire qu’ils peuvent contenir. Généralement, le mode hors ligne permet de récupérer plus d’espace, car le mode en ligne doit prendre en compte le système opérationel d’AEM, ce qui empêche certains segments d’être collectés.

Pour plus de détails sur le processus de nettoyage des révisions, consulter les liens suivants :

Vous pouvez aussi consulter la documentation Oak officielle.

Quand utiliser le nettoyage des révisions en ligne plutôt que le nettoyage des révisions hors ligne ?

Il est recommandé de procéder au nettoyage des révisions en ligne. L’utilisation du nettoyage des révisions hors ligne doit être limitée à des cas exceptionnels, par exemple, avant d’effectuer une migration vers un nouveau format de stockage ou si le service clientèle d’Adobe vous demande de le faire.

Comment exécuter le nettoyage des révisions en ligne ?

Le nettoyage des révisions en ligne est programmé par défaut pour s’exécuter automatiquement une fois par jour sur les instances de publication et d’auteur d’AEM. Vous devez simplement définir la fenêtre de maintenance pendant une période où le niveau d’activité de l’utilisateur est aussi bas que possible. La nettoyage des révisions en ligne peut être configuré comme suit :

  1. Dans la fenêtre principale, accédez à Outils - Opérations - Tableau de bord - Maintenance ou à : http://serveraddress:serverport/libs/granite/operations/content/maintenance.html

    chlimage_1
  2. Déplacez le curseur au-dessus de la fenêtre de maintenance quotidienne, puis cliquez surl’icône Paramètres.

    chlimage_1
  3. Saisissez les valeurs souhaitées (répétition, heure de début, heure de fin) et cliquez sur Enregistrer.

    chlimage_1

Autrement, si vous desirez effectuer le nettoyage manuellement vous pouvez :

  1. Accéder à Outils - Opérations - Tableau de bord- Maintenance ou directement à http://serveraddress:serverport/libs/granite/operations/content/maintenance.html

  2. Cliquer sur la fenêtre de maintenance quotidienne.

  3. Déplacer le curseur au-dessus de l’icône Nettoyage des révisions.

  4. Cliquer sur Éxecuter.

    chlimage_1

Exécution du nettoyage des révisions en ligne après le nettoyage des révisions hors ligne

Le processus de nettoyage des révisions récupère les anciennes révisions par génération. Cela signifie qu’une nouvelle génération est créée et conservée sur le disque chaque fois que vous exécutez le nettoyage des révisions. Il existe cependant une différence entre les deux types de nettoyage des révisions : le processus hors ligne conserve une seule génération, alors que le processus en ligne en conserve deux. Voici donc ce qui se passe lorsque vous exécutez le nettoyage des révisions en ligne après le nettoyage hors ligne :

  1. Après la première exécution du nettoyage des révisions en ligne, la taille du référentiel va doubler. Cela est dû au fait que deux générations sont à présent conservées sur le disque.
  2. Au cours des exécutions ultérieures, la taille du référentiel augmentera temporairement pendant la création de la génération, puis reviendra à la taille qui était la sienne après la première exécution, étant donné que le processus de nettoyage des révisions en ligne récupère la génération précédente. 

Gardez également à l’esprit qu’en fonction du type et du nombre de validations, la taille de chaque génération peut varier par rapport à la précédente. La taille finale peut donc varier d’une exécution à l’autre.

C’est pourquoi il est recommandé d’opter pour une taille de disque au moins deux à trois fois supérieure à celle estimée initialement pour le référentiel.

Modes de compression complète et de compression des révisions les plus récentes

AEM 6.4 s’accompagne de deux nouveaux modes pour la phase de compression du processus de nettoyage des révisions en ligne :

  • Le mode Compression complète réécrit tous les segments et fichiers tar dans l’ensemble du référentiel. La phase de nettoyage suivante peut donc supprimer un maximum d’informations parasites du référentiel. Étant donné qu’une compression complète affecte l’ensemble du référentiel, cette opération nécessite une quantité considérable de ressources systèmes et demande beaucoup de temps. La compression complète correspond à la phase de compression dans AEM 6.3.
  • Le mode Compression des révisions les plus récentes ne réécrit que les segments et fichiers tar les plus récents dans le référentiel. Il s’agit des segments et fichiers tar qui ont été ajoutés depuis la dernière exécution d’une compression, de quelque type que ce soit. La phase de nettoyage suivante peut donc ne supprimer que les informations parasites contenues dans la partie récente du référentiel. Étant donné que ce mode de compression ne concerne qu’une partie du référentiel, il consomme beaucoup moins de ressources système qu’une compression complète et s’avère bien plus rapide. 

Ces modes de compression constituent un compromis entre efficacité et consommation des ressources : bien que moins efficace, la compression des révisions les plus récentes a également un impact moindre sur le fonctionnement normal du système. La compression complète, en revanche, s’avère plus efficace, mais a davantage de répercussions sur le fonctionnement normal du système.  

AEM 6.4 s’enrichit également d’un mécanisme de déduplication du contenu plus efficace au cours de la compression, ce qui a pour effet de réduire l’empreinte du référentiel sur le disque.

Les deux graphiques ci-dessous présentent les résultats des tests réalisés en laboratoire interne. Ils illustrent la réduction des délais d’exécution moyens et de l’empreinte moyenne sur le disque dans AEM 6.4 par rapport à AEM 6.3 :

onrc-duration-6_4vs63
segmentstore-6_4vs63

Procédure de configuration des modes de compression complète et de compression des révisions les plus récentes

La configuration par défaut prévoit l’exécution d’une compression des révisions les plus récentes en semaine et d’une compression complète le dimanche. Vous pouvez modifier cette configuration par défaut en utilisant la nouvelle valeur de configuration full.gc.days de la tâche de maintenance RevisionCleanupTask.

Lorsque vous configurez la valeur full.gc.days, gardez à l’esprit que la compression complète sera exécutée le(s) jour(s) défini(s) dans la valeur, l’autre mode de compression étant exécuté les jours non définis. Par exemple, si vous configurez la compression complète pour qu’elle s’exécute le dimanche, la compression des révisions les plus récentes sera exécutée du lundi au samedi. Si vous planifiez l’exécution d’une compression complète pour tous les jours de la semaine, aucune compression des révisions les plus récentes ne sera effectuée.

Veuillez également tenir compte des points suivants :

  • La compression des révisions les plus récentes est moins efficace et a un impact moindre sur les opérations normales du système. Elle est donc destinée à être exécutée pendant les jours ouvrables.
  • La compression complète est plus efficace, mais a davantage de répercussions sur les opérations normales du système. Il est donc conseillé de l’exécuter en dehors des jours ouvrables.
  • L’exécution des deux modes de compression doit être planifiée en dehors des heures de pointe.

Résolution des incidents

Lorsque vous utilisez les nouveaux modes de compression, gardez à l’esprit les points suivants :

  • Vous pouvez surveiller les activités d’entrée/sortie (E/S), par exemple : opérations d’E/S, processeur en attente des E/S, taille de la file d’attente de validation… Cela permet de déterminer si le système devient tributaire des entrées-sorties et doit faire l’objet d’une augmentation de capacité.
  • La tâche RevisionCleanupTaskHealthCheck indique l’état d’intégrité global du nettoyage des révisions en ligne. Elle fonctionne de la même manière que dans AEM 6.3 et ne fait pas la distinction entre les deux modes de compression.
  • Les messages de journal contiennent des informations importantes concernant les modes de compression. Par exemple, au lancement du nettoyage des révisions en ligne, les messages de journal correspondants indiquent le mode de compression. De plus, dans certains cas limites d’exécution, le système revient au mode de compression complète alors que l’exécution d’une compression des révisions les plus récentes était programmée ; les messages de journal font alors état de cette modification. Les exemples de messages de journal ci-dessous indiquent le mode de compression et le changement de mode opéré :
TarMK GC: running tail compaction
TarMK GC: no base state available, running full compaction instead

Limites connues

Dans certains cas, basculer entre les deux modes de compression a pour effet de retarder le processus de nettoyage. Plus exactement, la taille du référentiel augmente après une compression complète (elle est multipliée par deux). L’espace supplémentaire sera récupéré lors de l’opération de compression des révisions les plus récentes suivante, le référentiel retrouvant alors une taille inférieure à celle qu’il avait avant la compression complète. Il est également conseillé d’éviter les exécutions de tâches de maintenance en parallèle.

Il est recommandé d’opter pour une taille de disque au moins deux à trois fois supérieure à celle estimée initialement pour le référentiel.

Foire aux questions sur le nettoyage des révisions en ligne

Remarques concernant la mise à niveau AEM 6.4

Questions  Réponses
De quoi dois-je tenir compte lorsque j’effectue une mise à niveau vers AEM 6.4 ?

Le format de persistance de TarMK change avec AEM 6.4. Ces modifications ne nécessitent aucune étape de migration proactive. Les référentiels existants font l’objet d’une migration progressive, un processus totalement transparent pour l’utilisateur. Le processus de migration est lancé la première fois qu’AEM 6.4 (ou les outils associés) accède(nt) au référentiel.

Une fois que la migration vers le format de persistance AEM 6.4 a été lancée, le référentiel ne peut plus revenir au format de persistance AEM 6.3 précédent.

Migration vers Oak Segment Tar

Questions Réponses  
Pourquoi dois-je faire migrer le référentiel ?

Dans AEM 6.3, des modifications au niveau du format de stockage étaient nécessaires, notamment pour améliorer les performances et l’efficacité du nettoyage des révisions en ligne. Ces modifications ne sont pas rétrocompatibles, et les référentiels créés avec l’ancien Oak Segment (AEM 6.2 et versions antérieures) doivent être migrés.

Autres avantages liés au changement de format du stockage :

 
Le format Tar précédent est-il toujours pris en charge ? Seul le nouveau format Oak Segment Tar est pris en charge dans AEM 6.3.  
La migration du contenu est-elle toujours obligatoire ? Oui. À moins de commencer avec une nouvelle instance, vous aurez toujours à effectuer une migration du contenu.  
Puis-je effectuer la mise à niveau vers la version 6.3 et effectuer la migration ultérieurement (par exemple, en utilisant une autre fenêtre de maintenance) ? Non, comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la migration du contenu est obligatoire.  
Les temps d’interruption peuvent-ils être évités durant la migration ? Non. C’est une opération unique qui ne peut pas être entreprise sur une instance en cours d’exécution.  
Que se passe-t-il si j’exécute accidentellement le mauvais format de référentiel ? Si vous essayez d’exécuter le module oak-segment sur un référentiel oak-segment-tar (ou inversement), le démarrage échoue avec IllegalStateException, avec le message « Invalid segment format ». Il n’y aura aucune corruption de données.  
Une réindexation des index de recherche est-elle nécessaire ? Non. La migration de oak-segment vers oak-segment-tar introduit des modifications dans le format du conteneur. Les données contenues ne sont pas affectées et ne sont pas modifiées.  
Comment calculer au mieux l’espace disque attendu pendant et après la migration ? La migration équivaut à recréer l’entrepôt de segments dans un nouveau format. Cela peut être utilisé pour calculer l’espace disque supplémentaire nécessaire durant la migration. Après la migration, l’ancien entrepôt de segments peut être supprimé pour récupérer de l’espace.  
Comment estimer au mieux la durée de la migration ? Les performances de la migration peuvent être sensiblement améliorées si un nettoyage des révisions hors ligne est exécuté en amont. Nous conseillons à tous les clients de l’exécuter en tant que conditions préalables à la mise à niveau.  

Exécution du nettoyage des révisions en ligne

Questions Réponses  
À quelle fréquence le nettoyage des révisions en ligne doit-il être exécuté ? Une fois par jour. C’est la configuration par défaut dans le tableau des opérations.  
Comment puis-je configurer l’heure de début de la tâche de maintenance du nettoyage des révisions en ligne ? Voir la section Exécution du nettoyage des révisions en ligne  
Existe-t-il une fréquence maximale ne devant pas être dépassée pour le nettoyage des révisions en ligne ? Il est recommandé d’exécuter le nettoyage des révisions en ligne une fois par jour, tel que configuré par défaut.
 
Quels sont les indicateurs clés permettant de déterminer à quelle fréquence le nettoyage des révisions en ligne doit être effectué ? Il n’est pas nécessaire de déterminer la fréquence, étant donné que le nettoyage des révisions en ligne est configuré en tant que tâche de maintenance et s’exécute automatiquement de façon quotidienne.  
Pourquoi le nettoyage des révisions en ligne ne récupère-t-il pas de l’espace lorsqu’il est exécuté pour la première fois ? Le nettoyage des révisions en ligne récupère les anciennes révisions par génération. Une nouvelle génération est générée à chaque fois que le nettoyage des révisions est exécuté. Seul le contenu vieux d’au moins deux générations sera récupéré, ce qui signifie que lors d’une première exécution, rien n’est récupéré.  
Pourquoi le premier nettoyage des révisions en ligne ne permet-il pas de récupérer de l’espace lorsqu’il est exécuté après le nettoyage des révisions hors ligne ?

Alors que le nettoyage des révisions en ligne récupère les deux dernières générations, le processus hors ligne ne récupère que la dernière génération. Dans le cas d’un tout nouveau référentiel, le nettoyage en ligne ne récupère aucun espace lorsqu’il est exécuté pour la première fois après le nettoyage hors ligne, car il n’y a aucune génération suffisamment ancienne pour être récupérée.

Lisez également la section « Exécution du nettoyage des révisions en ligne après le nettoyage des révisions hors ligne » de ce chapitre.

 
L’auteur et la publication ont-ils des fenêtres de nettoyage des révisions en ligne différentes ? Cela dépend des heures de travail et des modèles de trafic de la présence en ligne du client. Les fenêtres de maintenance doivent être configurées en dehors des heures de production majeures pour garantir un nettoyage efficace.S’il existe plusieurs instances de publication AEM (ferme TarMK), les fenêtres de maintenance pour le nettoyage des révisions en ligne doivent être fragmentées.  
Existe-t-il des conditions préalables pour exécuter le nettoyage des révisions en ligne ?

Le nettoyage des révisions en ligne est disponible uniquement avec AEM 6.3 et versions ultérieures. Aussi, si vous utilisez une ancienne version d’AEM, vous devrez effectuer une migration vers le nouvel Oak Segment Tar.

 
Quels sont les facteurs qui déterminent la durée du nettoyage des révisions en ligne ? Les facteurs sont les suivants :
  • Taille du référentiel
  • Charge sur le système (demandes par minute, surtout les opérations d’écriture)
  • Modèle d’activité (lectures et écritures)
  • Spécifications matérielles (performances du processeur, mémoire, IOPS)
 
Les auteurs peuvent-ils travailler pendant l’exécution du nettoyage des révisions en ligne ? Oui, le nettoyage des révisions en ligne gère les écritures simultanées. Toutefois, le nettoyage des révisions en ligne fonctionne plus rapidement et plus efficacement sans transactions d’écriture simultanées. Il est recommandé de planifier la tâche de maintenance de nettoyage en ligne durant une période relativement calme sans beaucoup de trafic.  
Quelles sont les conditions minimales requises en matière d’espace disque et de mémoire de tas lors de l’exécution du nettoyage des révisions en ligne ?

L’espace disque est surveillé en permanence lors du nettoyage des révisions en ligne. Si l’espace disque passe en dessous d’une certaine valeur, le processus est annulé. La valeur critique par défaut est de 25 % de l’encombrement sur le disque du référentiel, et elle n’est pas configurable.

Il est recommandé d’opter pour une taille de disque au moins deux à trois fois supérieure à celle estimée initialement pour le référentiel.

L’espace de tas libre est surveillé en permanence lors du processus de nettoyage. Si l’espace de tas disponible passe en dessous d’une certaine valeur, le processus est annulé. La valeur critique est configurée via org.apache.jackrabbit.oak.segment.SegmentNodeStoreService#MEMORY_THRESHOLD. La valeur par défaut est 15 %.

Les recommandations sur le dimensionnement du tas de compression minimal ne sont pas séparées des recommandations sur le dimensionnement de la mémoire AEM. En règle générale : si une instance AEM est suffisamment bien dimensionnée pour gérer les cas d’utilisation et la charge utile attendue, le processus de nettoyage obtiendra suffisamment de mémoire.

 
Quel est l’impact attendu sur les performances pendant l’exécution du nettoyage des révisions en ligne ? Le nettoyage des révisions en ligne est un processus en arrière-plan qui lit et écrit sur le référentiel en même temps que les opérations normales du système. En particulier, il est peut-être nécessaire d’acquérir un accès exclusif au référentiel pendant une courte période, ce qui empêche toute autre thread d’écrire dans le référentiel.  
Quelle est la durée estimée d’exécution du nettoyage des révisions en ligne ? Cela ne devrait pas prendre plus de 2 heures d’après les derniers tests de performance que nous avons réalisés en interne.  
Que faire si le nettoyage des révisions en ligne dure plus longtemps ?
  • Assurez-vous qu’il est exécuté tous les jours.
  • Assurez-vous qu’il est exécuté lorsque les activités du référentiel sont minimales en configurant les fenêtres de maintenance dans le tableau de bord des opérations de manière adéquate.
  • Faites évoluer les ressources du système (processeur, mémoire, E/S).
 
Que se passe-t-il si le nettoyage des révisions en ligne dépasse la fenêtre de maintenance configurée ? Assurez-vous que d’autres tâches de maintenance ne retardent pas son exécution. Cela peut être le cas s’il y a plus de tâches de maintenance que de nettoyage des révisions en ligne exécutées dans la même fenêtre de maintenance. Notez que les tâches de maintenance suivantes sont exécutées consécutivement, sans ordre configurable.  
Pourquoi le nettoyage de la mémoire est-il ignoré ?

Le nettoyage des révisions requiert une phase d’estimation pour décider s’il y a suffisamment de contenu inutilisé à nettoyer. L’estimateur compare la taille actuelle à la taille du référentiel après la dernière compression. Si la taille dépasse le delta configuré, le nettoyage sera effectué. La taille du delta est définie sur 1 Go. Cela signifie que si la taille du référentiel n’a pas augmenté de 1 Go depuis le dernier nettoyage, la nouvelle itération du nettoyage des révisions sera ignorée. 

Vous trouverez, ci-dessous, des entrées de journaux pertinentes pour la phase d’estimation :

  • Le nettoyage sera exécuté : Size delta is N% or N/N (N/N bytes), so running compaction
  • Le nettoyage ne sera pas exécuté : Size delta is N% or N/N (N/N bytes), so skipping compaction for now
 
Est-il possible d’annuler en toute sécurité la compression automatique si l’impact sur les performances est trop élevé ? Oui. Depuis AEM 6.3, il peut également être arrêté par l’intermédiaire de la fenêtre des tâches de maintenance du tableau de bord des opérations ou via JMX.  
Si l’instance AEM est arrêtée pendant une tâche de nettoyage programmée, le processus s’arrête-t-il de manière sécurisée ou l’arrêt est-il bloqué jusqu’à la réalisation complète de la compression ? Le nettoyage des révisions est interrompu et le référentiel va s’arrêter en toute sécurité.  
Que se passe-t-il si le système tombe en panne pendant le nettoyage des révisions en ligne ? Il n’existe aucun risque de corruption des données dans ce cas. Le reste des résidus sera nettoyé lors de la prochaine exécution.  
Qu’arrive-t-il lorsque vous n’effectuez pas le nettoyage des révisions en ligne ? Le niveau de performances se dégrade au fil du temps.  
Quelles révisions sont collectées ? Par défaut, le nettoyage des révisions en ligne collecte uniquement les révisions datant d’au moins 24 heures.  
Qu’arrive-t-il s’il y a beaucoup trop d’interférences des écritures simultanées avec le référentiel ?

S’il y a des écritures simultanées sur le système, le nettoyage des révisions en ligne peut nécessiter un accès exclusif à l’écriture pour pouvoir effectuer les changements à la fin d’un cycle de compression. Le système passera en mode forceCompact, comme expliqué de manière détaillée dans la documentation oak. Pendant la compression forcée, un dispositif exclusif de verrouillage de l’écriture est acquis pour effectuer les modifications sans aucune écriture simultanée perturbatrice. Pour limiter l’impact sur les délais de réponse, une valeur de délai d’expiration peut être définie. Cette valeur est définie sur 1 minute par défaut, ce qui signifie que si la compression en force ne se termine pas dans un délai d’une minute, le processus de compression sera interrompu au profit d’autres commits simultanés.

La durée de la compression forcée dépend des facteurs suivants :

  • matériel : spécifiquement IOPS. La durée décroît lorsqu’il y a plus d’IOPS.
  • taille de l’entrepôt de segments : la durée augmente en fonction de la taille de l’entrepôt de segments.
 

Comment le nettoyage des révisions en ligne est-il exécuté sur une instance de secours ?

Dans une configuration Cold Standby, seule l’instance principale doit être configurée pour exécuter le nettoyage des révisions en ligne. Sur l’instance de secours, le nettoyage des révisions en ligne n’a pas besoin d’être programmé de manière spécifique.

L’opération correspondante sur une instance de secours est le nettoyage automatique. Cela correspond à la phase de nettoyage du nettoyage des révisions en ligne. Le nettoyage automatique est exécuté sur l’instance de secours après l’exécution du nettoyage des révisions en ligne sur l’instance principale.

Les phase de compression et d’estimation ne sont pas exécutées sur l’instance de secours.

 
Le nettoyage des révisions hors ligne peut-il libérer plus d’espace disque que le nettoyage des révisions en ligne ?

Le nettoyage des révisions hors ligne peut supprimer instantanément les anciennes révisions, alors que le nettoyage des révisions en ligne doit tenir compte des anciennes révisions qui sont toujours référencées par la pile de l’application. Le premier peut donc supprimer les résidus de manière plus agressive que le second, où l’effet est amortit au bout de quelques cycles de nettoyage de la mémoire.

Lisez également la section « Exécution du nettoyage des révisions en ligne après le nettoyage des révisions hors ligne » de ce chapitre.

 
Observations relatives aux opérations de fichiers mappés par la mémoire
  • Dans les environnements Windows, l’accès standard aux fichiers est toujours appliqué ; l’accès mappé par la mémoire n’est donc pas utilisé. En règle générale, il est conseillé d’allouer toute la mémoire vive (RAM) disponible au tas et d’augmenter la taille de segmentCache. Pour augmenter la taille de segmentCache, ajoutez l’option segmentCache.size à org.apache.jackrabbit.oak.segment.SegmentNodeStoreService.config (par exemple : segmentCache.size=20480).N’oubliez pas de laisser de la mémoire vive pour le système d’exploitation et d’autres processus.
  • Dans les environnements non Windows, augmentez la taille de la mémoire physique pour améliorer le mappage de mémoire du référentiel.
  •  

Surveillance du nettoyage des révisions en ligne

Que doit-on surveiller durant le nettoyage des révisions en ligne ?
  • L’espace de disque doit être surveillé une fois que nettoyage des révisions en ligne est activé. S’il n’y a pas sufisamment d’espace disque, soit le processus de nettoyage ne sera pas lancé, ou il sera arrêté de manière préventive.
  • Vérifiez les journaux pendant la durée d’exécution du nettoyage des révisions en ligne. Cela ne devrait pas durer plus de 2 heures.
  • Nombre de points de contrôle. S’il existe plus de 3 points de contôle durant l’exécution de la compression, il est recommandé de nettoyer les points de contôle.
 
Comment vérifier si le nettoyage des révisions en ligne est réussi ?

Pour cela, il faut consulter les journaux.

Par exemple, "TarMK GC #{}: compaction completed in {} ({} ms), after {} cycles" signifie que l’étape de compression a réussi, sauf si cela est précédé du message "TarMK GC #{}: compaction gave up compacting concurrent commits after {} cycles", qui signifie qu’il existe trop de chargements simultanés.

De même, il existe un message "TarMK GC #{}: cleanup completed in {} ({} ms" pour la réussite de l’étape de nettoyage.

 

Où peut-on trouver des statistiques sur les dernières exécutions du nettoyage des révisions en ligne ?

L’état, le progrès et les statistiques sont présentés via JMX (MBean SegmentRevisionGarbageCollection ). Pour plus de détails sur le Mbean SegmentRevisionGarbageCollection , voir le paragraphe suivant.

Le progrès peut être suivi via l’attribut EstimatedRevisionGCCompletion du Mbean SegmentRevisionGarbageCollection.

Vous pouvez obtenir une référence du MBean en utilisant ObjectName org.apache.jackrabbit.oak:name="Segment node store revision garbage collection",type="SegmentRevisionGarbageCollection”.

N’oubliez pas que les statistiques sont dospnibles uniquement avec le dernier démarrage de système. L’outil de surveillance externe peut être utilisé pour conserver les données au-delà de la disponibilité d’AEM. Voir la documentation AEM pour joindre les vérifications d’intégrité à Nagios comme exemple d’outil de surveillance externe.

 
Qu’est-ce que des entrées de journal pertinentes ?
  • Le nettoyage des révisions en ligne a démarré/s’est arrêté
    • Le nettoyage des révisions en ligne s’effectue en trois phases : l’estimation, la compression et le nettoyage. La phase d’estimation peut forcer l’omission des phases de compression et de nettoyager si le référentiel ne contient pas suffisament de résidus. Dans la dernière version d’AEM, le message "TarMK GC #{}: démarrage de l’estimation” signale le début de l’estimation, "TarMK GC #{}: compaction started, strategy={}” signale le début de la compression et "TarMK GC #{}: cleanup started. Current repository size is {} ({} bytes” signale le démarrage du nettoyage.
  • Espace disque récupéré après le nettoyage des révisions
    • L’espace est récupéré une fois que la phase de nettoyage est terminée. La fin de la phase de nettoyage est signalée par le message du journal "TarMK GC #{}: cleanup completed in {} ({} ms". La dimension après nettoyage est {} ({} octets) et l’espace récupéré{} ({} octets). Le poids/la profondeur de la carte de compression est {}/{} ({} octets/{}).”.
  • Un problème est survenu durant le nettoyage des révisions
    • De nombreuses conditions de défaillance peuvent survenir, et sont toutes signalées par les messages WARN ou ERROR commençant par "TarMK GC”.

Voir également la Dépannage basé sur les messages d’erreur section ci-dessous.

 
Comment vérifier la quantité d’espace récupéré après l’exécution du nettoyage des révisions en ligne ? Un message est publié dans le journal à la fin du cycle de nettoyage : "TarMK GC #3: cleanup completed" comprenant la taille du référentiel et la quantité d’espace récupéré.  
Comment vérifier l’intégrité du référentiel une fois le nettoyage des révisions en ligne terminé ?

Une vérification de l’intégrité du référentiel n’est pas nécessaire après le nettoyage des révisions en ligne. 

Vous pouvez néanmoins effectuer les actions suivantes pour vérifier le statut du référentiel après le nettoyage :

  • Une vérification transversale du référentiel
  • Utilisez l’outil exécuté par Oak après la fin du processus de nettoyage pour rechercher les anomalies. Pour plus d’informations voir la documentation Apache. Il n’est pas nécessaire de désactiver AEM pour exécuter l’outil.
 
Comment détercter si le nettoyage des révisions en ligne a échoué et quelles sont les étapes de restauration ? Les conditions d’échec sont indiquées par les messages WARN ou ERROR log commençant par "TarMK GC”. Voir également la Dépannage basé sur les messages d’erreur section ci-dessous.  
Quelles sont les informations présentées dans la vérification de l’intégrité du nettoyage des révisions ? Comment et quand contribue-t-elle aux niveaux d’état codés par des couleurs ?  

La vérification de l’intégrité du nettoyage des révisions fait partie du Tableau des opérations.

L’état est VERT si la dernière exécution de la tâche de maintenance en ligne de nettoyage des révisions a été effectuée avec succès.

L’état est JAUNE si la tâche de maintenance du nettoyage des révisions en ligne a été annulée une fois.

L’état est ROUGE si la tâche de maintenance du nettoyage des révisions en ligne a été annulée trois fois d’affilée. Dans ce cas, une interaction manuelle est necessaire ou le nettoyage des révisions en ligne va probablement échouer. Pour plus d’informations, voir la Dépannage section ci-dessous.

Veuillez aussi noter que l’état de la vérification de l’intégrité sera réinitialisé après le redémarrage du système. Par conséquent, une instance fraîchement redémarrée affiche un état vert sur la vérification d’intégrité du nettoyage des révisions. L’outil de surveillance externe peut être utilisé pour conserver les données au-delà de la disponibilité d’AEM. Voir la documentation AEM pour joindre les vérifications d’intégrité à Nagios comme exemple d’outil de surveillance externe.

 

Comment surveiller un nettoyage automatique sur l’instance de secours ?

L’état, le progrès et les statistiques sont présentés via JMX en utilisant le MBean SegmentRevisionGarbageCollection . Voir aussi la documentation Oak suivante

Vous pouvez obtenir une référence du MBean à l’aide de ObjectName org.apache.jackrabbit.oak:name="Segment node store revision garbage collection",type="SegmentRevisionGarbageCollection”.

Notez que les statistiques sont disponibles uniquement à partir du dernier démarrage du système. L’outil de surveillance externe peut être utilisé pour conserver les données au-delà de la disponibilité d’AEM. Voir également See la documentation AEM pour joindre les vérifications d’intégrité à Nagios comme un exemple d’outil de surveillance externe.

Les fichiers de journal peuvent aussi être utilisés pour vérifier l’état, le progrès et les statistiques du nettoyage automatique.

 

Que doit-on contrôler pendant le nettoyage automatique sur l’instance de secours ?

  • L’espace disque doit être surveillé lorsque le nettoyage automatique est exécuté.
  • Le délai d’exécution (via les journaux) pour vous assurer que 2 heures ne sont pas dépassées.
  • La taille de l’entrepôt de segments après l’exécution du nettoyage automatique. La taille de l’entrepôt de segments sur l’instance de secours doit être à peu près le même que celle de l’instance principale.
 

Dépannage du nettoyage des révisions en ligne

Quel est le pire qui puisse arriver si vous n’exécutez pas le nettoyage des révisions en ligne ? L’instance AEM ne disposera plus d’espace disque, ce qui causera des pannes de production.  
Un trafic élevé d’utilisateurs risque-t-il de causer des problémes d’exécution du nettoyage des révisions en ligne sur une instance de publication ? Le trafic élevé d’utilisateurs peut impacter la réussite de l’exécution de la phase de compression.
 
D’après la vérification d’intégrité et les entrées du journal, le processus de nettoyage des révisions en ligne a échoué trois fois de suite. Que doit-on faire pour assurer le succès du nettoyage des révisions en ligne ? Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour trouver et résoudre le problème:
  • Tout d’abord, vérifiez les entrées du journal.
  • En fonction des informations contenues dans les journaux, prenez une mesure appropriée :
    • Si les journaux montrent cinq cycles de compression ratés ainsi qu’un long délai du cycle  forceCompact, programmez une fenêtre de maintenance pour une période calme durant laquelle la quantité d’écriture du référentiel est faible. Vous pouvez vérifier les écritures du référentiel dans l’outil de surveillance des métriques du référentiel via http://serveraddress:serverport/libs/granite/operations/content/monitoring/page.html
    • Si le nettoyage est arrêté à la fin de la fenêtre de maintenance, assurez-vous que la configuration de la fenêtre de maintenance dans l’interface utilisateur des tâches de maintenance est suffisamment volumineuse.
    • Si la mémoire disponible est insuffisante, assurez-vous que l’instance contienne suffisament de mémoire.
    • En cas de délai de réponse, l’entrepôt de segments peut augmenter de façon excessive au point où il devient impossible d’effectuer un nettoyage des révisions en ligne, même avec une fenêtre de maintenance plus longue. Par exemple, si aucun nettoyage des révisions en ligne n’a réussi au cours de la dernière semaine, il est recommandé de planifier une maintenance hors ligne et d’effectuer le nettoyage des révisions hors ligne en vue de convertir la taille de l’entrepôt de segments à une dimension plus gérable.
 
Que doit-on faire une fois l’alerte de vérification d’intégrité activée ? Voir le point précédent.  
Que se passe-t-il lorsque le nettoyage des révisions en ligne est à court de temps pendant la fenêtre maintenance planifiée ? Le nettoyage des révisions en ligne sera annulé et le restant sera supprimé. Il recommencera la prochaine fois que la fenêtre de maintenance est planifiée.  
Qu’est-ce qui cause les instances SegmentNotFoundException à être enregistrées dans le fichier error.log et comment puis-je les récupérer ?

Un SegmentNotFoundException est enregistré par TarMK lorsqu’il tente d’accéder à une unité de stockage (un segment) qu’il ne peut pas localiser. Il existe trois scénarios pouvant causer ce problème :

  1. Une application qui contourne les systèmes d’accès recommandés (comme Sling et l’API JCR) et utilise un niveau API/SPI plus bas pour accéder au référentiel, puis dépasse la période de validité d’un segment. En d’autres termes, il conserve une référence à une entité plus longue que la durée de rétention octroyée par le nettoyage des révisions en ligne (24 heures par défaut). Ce cas est transitoire et ne conduit pas à la corruption des données. Pour effectuer une restauration, l’outil exécuté par Oak doit être utilisé pour confirmer la nature transitoire de l’exception (la vérification exécutée par Oak ne doit signaler aucune erreur). Pour cela, cette instance doit être déconnectée et relancée plus tard.
  2. Un événement externe a causé la corruption des données sur le disque. Il peut s’agir d’une panne du disque, d’un espace disque saturé ou d’une modification accidentelle des fichiers de données requis. Dans ce cas, une instance doit être déconnectée et réparée avec la vérification exécutée par Oak. Pour plus d’informations sur la façon de procéder à la vérification exécutée par Oak, lisez la documentation Apache suivante.
  3. Pour tout autre cas, veuillez vous adresser au service clientèle d’Adobe.
 

Dépannage basé sur les messages d’erreur

Le fichier error.log sera détaillé si des incidents surviennent pendant le processus de nettoyage des révisions en ligne. La matrice suivante vise à expliquer les messages les plus courants et à fournir des solutions possibles :

Phase Messages de journal Explication Prochaines étapes
       
Estimation TarMK GC #2: estimation skipped because compaction is paused La phase d’estimation est ignorée lorsque la compression est désactivée par la configuration du système. Activer le nettoyage des révisions en ligne.
  TarMK GC #2: estimation interrupted: ${REASON}. Skipping compaction. La phase d’estimation s’est interrompue prématurément. Quelques exemples d’événements qui peuvent interrompre la phase d’estimation : pas suffisamment de mémoire ou d’espace disque sur le système hôte. Dépend de la raison donnée.
Compression TarMK GC #2: compaction paused Tant que la phase de compression est mise en pause par la configuration, ni la phase d’estimation, ni la phase de compression ne s’exécutent. Activer le nettoyage des révisions en ligne.
  TarMK GC #2: compaction cancelled: ${REASON}. La phase de compression s’est interrompue prématurément. Quelques exemples d’événements qui peuvent interrompre la phase de compression : pas suffisamment de mémoire ou d’espace disque sur le système hôte. De plus, la compression peut être annulée en désactivant le système ou en l’annulant de façon explicite par le biais des interfaces d’administration telles que la fenêtre de maintenance dans le tableau des opérations. Dépend de la raison donnée.
  TarMK GC #2: compaction failed in 32.902 min (1974140 ms), after 5 cycles Ce message ne signifie pas qu’il existe une erreur irrécupérable, mais seulement que la compression s’est terminée après un certain nombre de tentatives. Voir également le paragraphe suivant. Lire la documentation Oak suivante et la dernière question de la section Exécution du nettoyage des révisions en ligne .
Nettoyage TarMK GC #2: cleanup interrupted Le nettoyage a été annulé par l’arrêt du référentiel. Aucun impact sur la cohérence n’est attendu. En outre, l’espace disque ne sera probablement pas pleinement récupéré. Il sera récupéré lors du prochain cycle de nettoyage des révisions. Découvrir pourquoi le référentiel a été arrêté et essayer d’éviter de le désactiver pendant les fenêtres de maintenance.

Exécution du nettoyage des révisions hors ligne

Attention :

Les différentes versions de l’outil exécuté par Oak doivent être utilisées en fonction de la version d’Oak que vous utilisez avec votre installation AEM. Vérifiez les exigences de version énumérés ci-dessous avant d’utiliser l’outil :

  • Pour les versions Oak de 1.0.0 à 1.0.11 ou de 1.1.0 à 1.1.6, utilisez la version 1.0.11 exécutée par Oak
  • Pour les versions Oak postérieures à ce qui précède, utilisez la version exécutée par Oak correspondant au cœur Oak de votre installation AEM.

Adobe propose un outil appelé Oak-run pour effectuer le nettoyage des révisions. Il peut être téléchargé à l’emplacement suivant :

https://repo1.maven.org/maven2/org/apache/jackrabbit/oak-run/

L’outil est un jar exécutable qui peut être exécuté manuellement pour compresser le référentiel. Le processus est appelé nettoyage des révisions hors ligne, car le référentiel doit être desactivé pour pouvoir exécuter correctement l’outil. Veillez à planifier le nettoyage en fonction de la période de maintenance.

Pour obtenir des instructions sur la façon d’augmenter la performance du processus de nettoyage, reportez-vous à la section Amélioration de la performance du nettoyage des révisions hors ligne.

Remarque :

Vous pouvez également effacer les anciens points de contrôle avant que la maintenance ait lieu (étapes 2 et 3 de la procédure ci-dessous). Cette méthode s’adresse uniquement aux instances comportant plus de 100 points de contrôle.  

  1. Vérifiez systématiquement que vous disposez d’une sauvegarde récente de l’instance AEM.

    Arrêtez AEM.

  2. (Facultatif) Utilisez l’outil pour trouver des anciens points de contrôle :

    java -jar oak-run.jar checkpoints install-folder/crx-quickstart/repository/segmentstore
  3. (Facultatif) Ensuite, supprimez les points de contrôle non-référencés :

    java -jar oak-run.jar checkpoints install-folder/crx-quickstart/repository/segmentstore rm-unreferenced
  4. Exécutez la compression et attendez qu’elle soit terminée :

    java -jar -Dsun.arch.data.model=32 oak-run.jar compact install-folder/crx-quickstart/repository/segmentstore

Amélioration de la performance du nettoyage des révisions hors ligne

L’outil oak-run présente plusieurs fonctionnalités ayant pour but d’améliorer les performances du processus de nettoyage des révisions et de réduire la fenêtre de maintenance autant que possible.

La liste comprend plusieurs paramètres de ligne de commande, comme décrit ci-dessous :

  • -mmap. Vous pouvez le définir sur true ou false. S’il est défini sur true, l’accès mappé par la mémoire est utilisé. S’il est défini sur false, l’accès aux fichiers est utilisé. S’il n’est pas spécifié, l’accès mappé par la mémoire est utilisé sur les systèmes 64 bits et l’accès aux fichiers est utilisé sur les systèmes 32 bits. Sous Windows, l’accès standard aux fichiers est toujours appliqué et cette option est ignorée. Ce paramètre remplace le paramètre -Dtar.memoryMapped.
  • -Dupdate.limit. Définit le seuil de vidage d’une transaction temporaire sur le disque. La valeur par défaut est 10000.
  • -Dcompress-interval. Nombre de saisies du plan de compression à conserver jusqu’à la compression du plan actuel. La version minimale par défaut est 1000000. Vous devez augmenter cette valeur à un nombre plus élevé pour un débit plus rapide, si vous disposez de suffisamment de mémoire. Ce paramètre a été supprimé dans Oak version 1.6 et est sans effet.
  • -Dcompaction-progress-log. Le nombre de nœuds compressés qui seront inscrits dans le journal. La valeur par défaut est 150000, ce qui signifie que les 150000 premiers nœuds compacts figureront dans le journal pendant l’opération. Utilisez ce paramètre conjointement avec le paramètre suivant répertoriées ci-dessous.
  • -Dtar.PersistCompactionMap.Définissez ce paramètre sur true pour utiliser l’espace disque plutôt que la mémoire disponible pour la persistance du plan de compression. Nécessite l’outil oak-run 1.4 ou version ultérieure. Pour plus de détails, reportez-vous à la question 3 dans la section FAQ sur le nettoyage des révisions hors ligne.Ce paramètre a été supprimé dans Oak version 1.6 et est sans effet.
  •  --force.Force la compression et ignore une version d’entrepôt de segments sans correspondance.

Attention :

Le paramètre --force met à niveau l’entrepôt de segments vers la version la plus récente, qui est incompatible avec les versions précédentes d’Oak. Veuillez également tenir compte du fait qu’il est impossible de revenir à la version antérieure. En règle générale, l’utilisation de ces paramètres doit être réservée aux utilisateurs qui disposent des connaissances appropriées.

Un exemple de paramètre utilisé :

java -Dupdate.limit=10000 -Dcompaction-progress-log=150000 -Dlogback.configurationFile=logback.xml -Xmx8g -jar oak-run-*.jar checkpoints <repository>

Autres méthodes pour déclencher le nettoyage des révisions

Outre celles présentées ci-dessus, vous pouvez également déclencher le mécanisme de nettoyage des révisions à l’aide de la console JMX, comme suit :

  1. Ouvrez la console jmx en accédant à http://localhost:4502/system/console/jmx

  2. Cliquez sur le MBean RevisionGarbageCollection.

  3. Dans la fenêtre suivante, cliquez sur startRevisionGC(), puis sur Invoke pour démarrer la tâche de nettoyage de la mémoire.

FAQ sur le nettoyage des révisions hors ligne

Quels sont les facteurs qui déterminent la durée du nettoyage des révisions hors ligne ?

La taille du référentiel et la quantité de révisions devant être nettoyées déterminent la durée du nettoyage.

Quelle différence y a-t-il entre une révision et une version de page ?
  • Révision Oak : Oak organise tout le contenu dans une grande hiérarchie d’arborescence qui se compose de nœuds et de propriétés. Chaque aperçu ou révision de cet ensemble de contenus inaltérables, ainsi que les modifications de l’arborescence sont indiqués sous forme de séquence de nouvelles révisions. En règle générale, chaque modification de contenu déclenche une nouvelle révision. Voir aussi http://jackrabbit.apache.org/dev/ngp.html.
  • Version de page : le contrôle de version crée un « instantané » d’une page à un moment spécifique dans le temps. En règle générale, une nouvelle version est créée lorsqu’une page est activée. Pour plus d’informations, voir Utilisation des versions de page.
Comment accélérer la tâche de nettoyage des révisions hors ligne si elle n’est pas terminée au bout de 8 heures ? Si la tâche de nettoyage n’est pas terminée au bout de 8 heures et que les images mémoire de threads font apparaître que la zone réactive principale est InMemoryCompactionMap.findEntry, utilisez le paramètre suivant avec l’outil oak-run version 1.4 ou ultérieure : -Dtar.PersistCompactionMap=true. Gardez à l’esprit que le paramètre -Dtar.PersistCompactionMap a été supprimé dans Oak version 1.6.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne