Les widgets utilisent le langage XML pour transmettre des données d’Animate à Captivate. Les exemples suivants illustrent des widgets appelés par Adobe Captivate.

Exemple 1 : Création d’objets dans ActionScript

var _parameters: Object = new Object(); 
_parameters.country = txtCountry.text; 
return _parameters;

Ce segment de code crée un objet appelé _parameters et lui affecte le champ country. Lors du renvoi de l’objet _parameters, Adobe Captivate le stocke au format XML pour une utilisation ultérieure (par exemple, pour la publication dans un certain langage).

Exemple 2 : Lecture d’un projet contenant un widget

if(movieHandle.widgetParams != undefined && movieHandle.widgetParams != '')//at runtime inside Captivate movie 
{ 
trace("widgetParams = "+movieHandle.widgetParams); 
var x:XML = new XML(movieHandle.widgetParams); 
var countryName = x.firstChild.firstChild.firstChild.firstChild.nodeValue; 
ShowRandomizedCountryName(countryName); 
initDone = true; 
}

Le mode de visibilité des widgets n’est pas défini. Vous définissez ce mode avec la propriété movieHandle.widgetParams qui contient les valeurs provenant d’Adobe Captivate.

La commande trace imprime widgetParams, qui est une chaîne au format XML. Vous pouvez accéder aux nœuds de la chaîne en utilisant du code XML. Lisez le code pour comprendre comment les données sont stockées et atteindre le nœud dont vous avez besoin. Pour analyser la chaîne, utilisez du code XML correspondant à une construction ActionScript. Pour plus d’informations, reportez-vous à la documentation d’ActionScript dans Animate CC.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne