L’artiste américaine Molly Scannell sait rarement ce qu’elle obtiendra quand elle entame un projet. Elle commence par trouver des images qui l’inspirent, puis les découpe et les repositionne pour obtenir un collage dont la narration est révélée par le biais de l’éclairage et de l’angle des yeux. Le secret de sa méthode réside dans la création de plusieurs calques, le positionnement des éléments, puis l’application d’une transparence et de styles pour obtenir des compositions surprenantes.

Ajout d'une texture et d'un contour dans la scène

Molly démarre son projet en créant une zone de travail de grandes dimensions. Pour ce collage, elle l’a définie sur 11 pouces par 14. Elle ajoute de la texture à la composition en important un motif à points en demi-tons qu’elle place dans son propre calque, en définissant l’opacité sur 30 % et le mode de fusion sur Incrustation.

Pour obtenir une bordure blanche étroite, elle définit la taille du motif importé pour que celui-ci soit légèrement plus petit que la zone de travail. Elle ajoute aussi un rectangle au contour fin et blanc pour compléter le cadre.

Image d’arrière-plan : motif à points gris orné d’une bordure blanche étroite avec une transparence à 30 %

Coupes diagonales

Elle commence ensuite à élaborer sa composition. Pour ce projet, Molly a plusieurs poses du modèle à sa disposition. Elle commence par importer trois photos dans des calques séparés. Ensuite, elle découpe les images de différentes façons à l’aide de l’outil Lasso polygonal. 

Trois images du visage d’une femme sont ajoutées à la composition, l’outil Lasso polygonal est utilisé pour couper les calques.

Molly colle ensuite les éléments dans des calques et les repositionne pour tester différentes possibilités. Elle associe les éléments découpés dans un groupe de calques, puis définit le mode de fusion sur Transfert pour que les ajustements du groupe soient répercutés sur les calques en dessous.

Les sections découpées sont collées sur un nouveau calque et repositionnées. Le visage de la femme a maintenant un aspect abstrait.

Ajout d'une touche de couleur

Molly choisit un jaune acide dans le sélecteur de couleurs, puis utilise une brosse fine pour dessiner une partie des racines capillaires et du cou, et ainsi ajouter un peu de couleur dans la composition.

Des lignes courbes de couleur jaune sont ajoutées pour mettre en valeur la chevelure et le décolleté de la femme.

Ajout et manipulation de texte

Molly numérise une page de titre à la typographie ancienne et l’importe dans son propre calque. Ensuite, elle sélectionne les parties du texte à utiliser dans le collage à l’aide de l’outil Rectangle de sélection, puis les colle dans leurs propres calques.

La page avec typographie ancienne est numérisée. Un rectangle de sélection est placé autour du texte à utiliser dans le collage.

Elle place une partie du texte en haut, ajuste la luminosité et le contraste du calque, puis définit le mode de fusion sur Division pour éliminer l’arrière-plan et inverser la couleur du texte pour plus de contraste.

Le texte est positionné en haut du collage, au-dessus de la tête de la femme. L’option Division du mode de fusion est utilisée pour inverser la couleur.

Molly fait pivoter une autre partie du texte dans la composition. Elle définit le mode de fusion sur Soustraction, ce qui crée un effet négatif, de sorte que le texte devient transparent et l’arrière-plan noir.

Mode de fusion réglé sur Soustraction, une boîte transparente avec arrière-plan noir couvre les yeux de la femme dans la diagonale.

Importation d'un paysage urbain

Pour renforcer l’intérêt visuel du collage, Molly importe la photo d’un building et définit le mode de fusion sur Lumière tamisée. Ensuite, elle place le nouveau calque à la base de l’oreille pour aligner précisément le bâtiment avec le cou du modèle.

Elle fait glisser le calque du building vers l’icône Nouveau calque dans le panneau Calques pour le dupliquer tout en conservant les paramètres de fusion. Pour fusionner le bâtiment et le menton, Molly utilise l’outil Gomme et réduit l’opacité. Ensuite, elle applique l’outil sur le menton jusqu’à obtenir une fusion homogène.

Un paysage urbain translucide apparaît dans le cou de la femme, aligné avec sa mâchoire. Mode de fusion réglé sur Lumière tamisée, opacité réduite.

Test des calques

À la fin du projet, Molly a créé de nombreux calques. Elle continue d'expérimenter en masquant, en affichant, en réorganisant et en ajustant l'opacité de chacun des calques jusqu'à ce qu'elle soit satisfaite de sa composition.

Le collage final montre le visage d’une femme avec un léger texte en haut, du texte transparent sur fond noir, des accents de jaune et un paysage urbain.

À propos de l’artiste :

Avec le collage, Molly Scannell se sent libre. Elle a découvert cette discipline à l’université, où elle a d’abord travaillé avec le papier. Depuis, elle a approfondi son savoir-faire pour intégrer le digital dans son processus créatif. Pour elle, les collages sont essentiellement un loisir et une forme de méditation.

Quand Molly a obtenu son premier emploi à New York, elle a dû délaisser les porte-mines et carnets de croquis pour apprendre de manière autodidacte à utiliser Adobe Photoshop et Illustrator. Aujourd’hui, Molly réside près de Boston et travaille comme designer freelance, spécialisée dans la création et l’illustration digitales. Elle compte de prestigieux clients comme Tivoli, Mopar, le groupe Chrysler, ING, Sunglass Hut, Smithsonian et CBS.

En privé, Molly aime enseigner à ses enfants l’art du collage. Ensemble, ils amassent des piles de papier et de magazines, puis se lancent dans la création. Parfois il y a des règles, parfois non, mais dans tous les cas, le plaisir est au rendez-vous.

Suivre Molly Scannell 

01/31/2022

Artiste : Molly Scannell

Vues du ciel : Google

Musique : « Tony’s Belated Breakfast » de Birocratic 

Crédit photo : Heather McGrath

Cette page vous a-t-elle été utile ?