Illustratrice et animatrice, la Française Émilie Muszczak raffole des couleurs vives, des motifs originaux et du thé. La plupart de ses œuvres trouvent leurs origines dans son carnet, où se mêlent gaiement croquis, mots et couleurs. Découvrez son autoportrait animé, créé dans Adobe Photoshop CC et Animate CC. Il illustre le caractère aléatoire des idées qui surgissent de son cerveau pour devenir par la suite de véritables projets.

Peinture du portrait

Émilie importe un autoportrait numérisé (vectorisé) dans Photoshop. Dans un autre calque, elle ajoute des cercles jaunes, cyan et orange sur la zone de travail. Elle garde ainsi à portée de main les couleurs qu'elle va peindre sur les différentes parties du portrait avec une forme à effet pointilliste.

create-animated-self-portrait_1

Émilie crée des calques distincts pour la tête, les cheveux, le visage et le t-shirt, et ajuste l'épaisseur du pinceau en fonction de chaque partie. Émilie crée un masque d'écrêtage sur le calque des cheveux, puis peint avec une brosse blanche et fine pour vectoriser des lignes ondulées dans les cheveux. Quand elle a fini de peindre, Émilie masque la palette de couleurs et les calques de l'esquisse avant d'enregistrer l'image au format JPEG.

create-animated-self-portrait_2

Animation des bulles

Elle passe ensuite dans Animate pour créer des bulles animées qui s'échappent de sa tête. Elle crée un document HTML5 Canvas, puis importe le fichier JPEG de son autoportrait dans son propre calque sur le scénario. Elle clique sur l'image-clé 49 du montage, puis insère une image-clé vierge (Insertion > Montage > Image-clé vide) pour que l'ensemble de l'animation dure un peu moins d'une minute.

Ensuite, Émilie dessine et anime méticuleusement quatre séquences de bulles distinctes. Elle crée un calque pour la première séquence, puis utilise une brosse fine pour dessiner un petit arc qui représente la formation de la bulle. Elle ajoute une autre image-clé vierge pour que cette partie de l'animation soit répartie sur deux images.

Elle poursuit en dessinant les différentes étapes de formation de la bulle, qui atteint sa taille maximale, s'échappe, puis éclate. À chaque étape de la vie de la bulle, elle répartit l'animation sur deux images, jusqu'à ce que la séquence animée soit terminée et que la bulle éclate. Elle répète l'opération pour créer trois autres séquences de bulles.

create-animated-self-portrait_4

Émilie exporte alors les séquences pour terminer son projet dans Photoshop. Elle exporte d'abord la première séquence de bulles. Pour ce faire, elle masque tous les calques du montage, à l'exception de celui des premières bulles. Ensuite, elle choisit Fichier > Exporter > Exporter l'animation, sélectionne Séquence PNG, puis enregistre la séquence dans un dossier à part sur son ordinateur. Elle répète l'opération pour créer la séquence PNG des animations des autres bulles.

Perfectionnement de l'animation des bulles

De retour dans Photoshop, Émilie peaufine l'apparence et le timing des bulles. Elle importe chaque séquence de bulles créée dans Animate (via Fichier > Ouvrir, puis en sélectionnant Séquence d'images dans la boîte de dialogue) et les positionne à l'endroit voulu dans le portrait. Ensuite, dans le montage (Fenêtre > Montage), elle déplace les séquences pour qu'elles commencent et finissent à différents moments, afin de donner un caractère aléatoire à la formation des bulles.

create-animated-self-portrait_5

Émilie consacre la plupart de son temps à la vectorisation et au remplissage de chaque étape de la vie des bulles. Elle commence par la première séquence de bulles. Elle ajoute un calque, puis remplit la bulle à l'aide d'une brosse orange. Ensuite, elle avance légèrement dans le montage pour passer à l'étape suivante de la bulle, ajoute un calque, puis remplit la forme suivante. Elle répète l'opération pour chaque forme de bulle dans les quatre séquences. Quand elle a fini, chaque flux de bulles peut nécessiter de 30 à 60 calques pour compléter la séquence, et chaque calque dure deux secondes dans le montage.

create-animated-self-portrait_6

Ajout d'animations subtiles au portrait

Émilie ajoute des animations subtiles sur le visage, la tête, les cheveux, les racines des cheveux et le t-shirt. Elle commence par le visage. Elle ajoute un nouveau calque et vectorise les différentes caractéristiques. Elle répète l'opération pour créer quatre calques supplémentaires pour le visage. Chaque nouveau calque comprenant de subtiles variations, elle obtient un effet d'animation manuelle un peu ondoyante.

Émilie duplique ensuite les cinq calques du visage dans le montage à plusieurs reprises pour remplir toute la durée de la séquence animée. Chaque calque dure deux secondes.

Émilie répète l'opération pour la tête, les cheveux, les racines des cheveux et le t-shirt : vectorisation, coloration, puis duplication des calques dans le montage. Ainsi, chaque élément du portrait est animé séparément.

create-animated-self-portrait_7

Exportation sous forme de GIF animé

Quand elle a terminé, Émilie choisit Fichier > Exportation > Enregistrer pour le Web (hérité), puis sélectionne GIF et définit Options de boucle sur Toujours.

create-animated-self-portrait_8

Voici l'autoportrait animé d'Émilie.

create-animated-self-portrait_9

 

À propos de l'artiste :
 
Émilie Muszczak puise son inspiration dans toutes les disciplines artistiques. Elle a étudié et pratiqué le graphisme, le design spatial et la mode. Elle s'est essayée à la peinture, la modélisation, la sculpture et le dessin d'après nature, et possède un master en animation 3D. Émilie a grandi en France, haut lieu de la culture et de l'éducation artistiques. À ses débuts professionnels, elle a dû faire face à une vive concurrence, jusqu'à ce qu'elle décroche un emploi sur un autre continent. Aujourd'hui, elle travaille pour un studio d'animation à Toronto.

Elle se sent comme un poisson dans l'eau dans cette ville, véritable melting-pot de cultures, de couleurs et de sensibilités, où chaque journée lui réserve son lot de surprises. Pour Émilie, un projet débute toujours par une bonne tasse de thé, puis un brainstorming. Au travail, en balade ou au lit, son carnet de croquis ne la quitte jamais. C'est pour elle le moyen idéal de trouver des idées.

Émilie donne le meilleur d'elle-même dans les environnements collaboratifs et colorés. Quand elle décide d'exploiter une idée, elle numérise son dessin pour le peaufiner sur ordinateur. Elle expérimente avec les couleurs, les textures et les motifs, puis passe un temps considérable à perfectionner le dessin et l'animation.

Suivre Emilie Muszczak

11/27/2018

Vues du ciel : Google
Musique : « Burner » de Birocratic

Cette page vous a-t-elle été utile ?