Vous consultez actuellement l'aide de la version:

Les workflows vous permettent d’automatiser les activités d’Adobe Experience Manager (AEM). Les workflows :

  • série d’étapes exécutées dans un ordre donné. 
    • Chaque étape effectue une activité distincte (par exemple, attendre la saisie de l’utilisateur, activer une page ou envoyer un message électronique).
  • Peuvent interagir avec les ressources dans le référentiel, les comptes d’utilisateur et les services AEM. 
  • Peuvent coordonner des activités complexes impliquant n’importe quel aspect d’AEM. 

Les workflows d’entreprise que votre organisation a établis peuvent être représentés sous forme de workflows. Par exemple, le workflow de publication de contenu de site web implique généralement des étapes telles que l’approbation et la validation par différents intervenants. Ces processus peuvent être mis en œuvre sous la forme de workflows AEM et être appliqués aux pages de contenu et aux ressources.

Remarque :

Pour plus d’informations, voir :

Modèles et instances de workflow

Les modèles de workflows dans AEM sont la représentation et la mise en œuvre de processus d’entreprise :

  • ils agissent généralement sur les pages ou les ressources pour obtenir un résultat spécifique. 
  • Ces pages et/ou ressources sont appelées charge utile de workflow. 
  • Les modèles de workflows se composent d’une série d’étapes exécutant une tâche spécifique. 
  • La charge utile est transmise d’une étape à l’autre à mesure que le workflow progresse.

Lorsqu’un modèle de workflow est démarré (exécuté), une instance de workflow est créée. Les modèles de workflow peuvent être démarrés plusieurs fois, générant à chaque fois une instance de workflow distincte. Pour chaque instance, les étapes que le modèle de workflow définit sont exécutées.

Attention :

Les étapes exécutées sont celles définies par le modèle de workflow au moment où l’instance est générée. Voir Développement de workflows pour plus de détails.

Les instances de workflows progressent selon le cycle de vie suivant :

  1. Le modèle de workflow est lancé et une instance de workflow est créée et exécutée. 
    1. La charge utile de l’instance de workflow est identifiée lorsque le modèle est démarré. 
    2. Concrètement, l’instance est une copie du modèle (au moment de la création).
    3. Les auteurs, les administrateurs ou les services AEM peuvent démarrer des modèles de workflows.
  2. La première étape du modèle de workflow est exécutée. 
  3. L’étape est terminée et le moteur de workflow utilise le modèle pour déterminer la prochaine étape à exécuter.
  4. Les étapes suivantes dans le modèle de workflow sont exécutées et terminées. 
  5. Lorsque la dernière étape est terminée, l’instance de workflow est terminée et donc archivée.

De nombreux modèles de workflow utiles sont fournis avec AEM. En outre, les développeurs de votre entreprise peuvent créer des modèles de workflows personnalisés, adaptés aux besoins de vos processus d’entreprise.

Étapes de workflow

Lorsque les étapes de workflow sont exécutées, elles sont associées à une instance de workflow. L’historique d’une instance de workflow comprend des informations sur chaque étape exécutée pour l’instance. Ces informations sont utiles pour examiner les problèmes qui se produisent lors de l’exécution.

Un utilisateur ou un service exécute les étapes de workflow, selon le type d’étape :

  • Lorsqu’un utilisateur effectue une étape, il est affecté à un élément de travail qui est placé dans sa boîte de réception. L’utilisateur a la responsabilité d’exécuter manuellement l’étape de sorte que l’instance de workflow progresse.
  • Lorsqu’un service effectue une étape, à la fin de cette étape, l’instance de workflow passe automatiquement à l’étape suivante.

Remarque :

Si une erreur se produit, la mise en œuvre du service/de l’étape doit gérer le comportement pour un scénario d’erreur. Le moteur de workflow lui-même relance la tâche, puis consigne une erreur et arrête l’’instance.

Statut et actions de workflow

Les workflows peuvent présenter l’un des statuts suivants :

  • EN COURS : l’instance de workflow est en cours d’exécution.
  • TERMINÉ : l’instance de workflow s’est terminée correctement.
  • SUSPENDU : l’instance de workflow a été suspendue.
  • ABANDON : l’instance de workflow a été arrêtée.
  • PÉRIMÉ : la progression de l’instance de workflow nécessite l’exécution d’une tâche en arrière-plan, mais la tâche est introuvable dans le système. Cette situation peut se produire lorsqu’une erreur survient pendant l’exécution du workflow.

Remarque :

Lorsque l’exécution d’une étape de processus se traduit par des erreurs, l’étape apparaît dans la boîte de réception de l’administrateur et le statut du workflow est EN COURS.

En fonction du statut actuel, vous pouvez effectuer des actions sur les instances de workflows en cours d’exécution lorsque vous devez intervenir dans la progression normale d’une instance de workflow :

  • Suspendre : arrête provisoirement l’exécution du workflow. Cette suspension est utile dans les cas exceptionnels où vous ne souhaitez pas que le workflow se poursuive (par exemple, pour des raisons de maintenance). Suspendre un workflow redéfinit son statut sur SUSPENDU.
  • Reprendre : redémarre un worklfow suspendu à partir du point d’exécution auquel il a été suspendu, en utilisant la même configuration. 
  • Arrêter : arrête l’exécution du workflow et redéfinit le statut sur ABANDON. Une instance de workflow abandonnée ne peut pas être redémarrée.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne