Vous consultez actuellement l'aide de la version:

Pour baliser le contenu et utiliser l’infrastructure de balisage AEM, procédez comme suit :

Balises : type de nœud cq:Tag

La déclaration d’une balise est capturée dans le référentiel dans un nœud de type cq:Tag.

Une balise peut être constituée d’un simple mot (sky, par exemple) ou représenter une taxonomie hiérarchique (par exemple, fruit/apple, c’est-à-dire la catégorie générique et le fruit).

Les balises sont identifiées par un identifiant unique.

Une balise comprend des méta-informations facultatives, telles qu’un titre, des titres localisés et une description.   Le titre doit être affiché dans les interfaces utilisateur au lieu de l’ID de balise, le cas échéant.

La structure de balisage offre également la possibilité de contraindre les auteurs et les visiteurs du site à n’utiliser que des balises prédéfinies spécifiques.

Caractéristiques de la balise

  • Le type de nœud est cq:Tag.
  • Le nom du nœud est un composant de l’ID de balise.
  • L’ID de balise contient toujours un espace de noms.
  • Propriété jcr:title facultative (Titre à afficher dans l’interface utilisateur)
    .
  • Propriété jcr:description facultative
    .
  • Lorsqu’elle contient des nœuds enfants, la balise est qualifiée de balise conteneur.
  • Elle est stockée dans le référentiel, sous un chemin de base appelé nœud racine de taxonomie.

ID de balise

Un ID de balise identifie un chemin d’accès qui est résolu sur un nœud de balise dans le référentiel.  

En règle générale, l’ID de balise est un identifiant abrégé commençant par l’espace de noms ; il peut également s’agir d’un ID de balise absolu commençant au niveau du nœud racine de taxonomie.

Lorsque le contenu est balisé, la propriété cq:tags est ajoutée, le cas échéant, au nœud de contenu et l’ID de balise est ajouté à la valeur de tableau String de la propriété.

L’ID de balise se compose d’un espace de noms, suivi de l’ID de balise local.  Les balises conteneurs contiennent des sous-balises qui représentent un ordre hiérarchique dans la taxonomie. Des sous-balises peuvent être utilisées pour référencer des balises identiques à tout ID de balise local.   Par exemple, baliser du contenu avec « fruit » est autorisé, même s’il s’agit d’une balise conteneur avec des sous-balises, comme « fruit/apple » et « fruit/banana ».

Nœud racine de taxonomie

Le nœud racine de taxonomie est le chemin d’accès de base pour toutes les balises du référentiel.  Le nœud racine de taxonomie ne peut pas être un nœud de type cq:Tag

Dans AEM, le chemin d’accès de base est /etc/tags et le nœud racine est de type cq:Folder.  

Espace de noms des balises

Les espaces de noms permettent de regrouper des éléments. Le scénario d’utilisation le plus classique consiste à avoir un espace de noms par site (web) (par exemple, public, interne, portail, etc.) ou par application plus importante (WCM, Assets ou Communities, par exemple), mais les espaces de noms peuvent être utilisés à bien d’autres fins.  Les espaces de noms sont utilisés dans l’interface utilisateur pour n’afficher que le sous-ensemble de balises (c’est-à-dire les balises d’un espace de noms donné) applicable au contenu actuel.

L’espace de noms de la balise est le premier niveau de la sous-arborescence de taxonomie, à savoir le nœud situé juste en dessous du nœud racine de taxonomie. Un espace de noms est un nœud de type cq:Tag dont le parent n’est pas de type cq:Tag .

Toutes les balises possèdent un espace de noms.  Si aucun espace de noms n’est spécifié, la balise se voit attribuer l’espace de noms par défaut, qui est l’ID de balise default (le titre est Standard Tags), c’est-à-dire : /etc/tags/default.

Balises conteneurs

Une balise conteneur est un nœud de type cq:Tag contenant le nombre et le type des nœuds enfants, ce qui permet d’enrichir le modèle de balise avec des métadonnées personnalisées.

En outre, les balises conteneurs (ou super-balises) d’une taxonomie font office de sous-cumul de toutes les sous-balises. Par exemple, le contenu balisé avec « fruit/apple » est considéré comme étant également balisé avec « fruit ». Dès lors, une recherche de contenu balisé simplement avec « fruit » renverra également le contenu balisé avec « fruit/apple ».

Résolution d’ID de balise

Si l’ID de balise contient le signe deux-points (« : »), celui-ci sépare l’espace de noms de la balise ou de la sous-taxonomie, qui sont alors séparés par des barres obliques (« / »). En l’absence de signe deux-points dans l’ID de balise, l’espace de noms par défaut est impliqué. 

/etc/tags constitue l’emplacement standard des balises, mais aussi le seul.

Les balises qui référencent des chemins d’accès inexistants ou des chemins d’accès qui ne pointent pas vers un nœud cq:Tag sont considérés comme non valides et sont ignorés.

Le tableau ci-dessous présente quelques exemples d’ID de balise, les éléments associés et la manière dont l’ID de balise est résolu sur un chemin d’accès absolu dans le référentiel :

Le tableau ci-dessous présente quelques exemples d’ID de balise, les éléments associés et la manière dont l’ID de balise est résolu sur un chemin d’accès absolu dans le référentiel :
Le tableau ci-dessous présente quelques exemples d’ID de balise, les éléments associés et la manière dont l’ID de balise est résolu sur un chemin d’accès absolu dans le référentiel :
ID de balise
Espace de noms ID local Balise(s) conteneur(s) Balise terminale Chemin d’accès absolu
à la balise du répertoire
dam:fruit/apple/braeburn dam fruit/apple/braeburn fruit, apple braeburn /etc/tags/dam/fruit/apple/braeburn
color/red default color/red color red /etc/tags/default/color/red
sky default sky (aucun) sky /etc/tags/default/sky
dam: dam (aucun) (aucun) (aucun, espace de noms) /etc/tags/dam
/etc/tags/category/car category car car car /etc/tags/category/car

Localisation du titre de balise

Lorsque la balise comprend une chaîne de titre facultative (jcr:title), il est possible de localiser le titre à afficher en ajoutant la propriété jcr:title.<paramètres régionaux>.

Pour plus d’informations, voir

Contrôle d’accès

Les balises existent sous la forme de nœud dans le répertoire sous le nœud racine de taxonomie.  Il est possible d’accorder ou de refuser aux auteurs et aux visiteurs du site le droit de créer des balises dans un espace de noms donné en définissant des listes de contrôle d’accès (ACL) appropriées dans le référentiel.

En outre, refuser les autorisations de lecture sur certains espaces de noms et balises détermine la possibilité d’appliquer des balises à du contenu spécifique.

Une pratique habituelle est la suivante :

  • Accorder au groupe/rôle tag-administrators l’accès en écriture à tous les espaces de noms (add/modify sous /etc/tags). Ce groupe est fourni en standard avec AEM.
  • Accorder aux utilisateurs/auteurs l’accès en lecture à tous les espaces de noms qu’ils doivent être autorisés à lire (presque tous).
  • Accorder aux utilisateurs/auteurs l’accès en écriture aux espaces de noms dont ils doivent être en mesure de définir librement les balises (add_node sous /etc/tags/some_namespace).

Contenu pouvant être balisé : cq:Taggable Mixin

Pour que les développeurs d’application attachent le balisage à un type de contenu, l’enregistrement du nœud (CND) doit inclure le mixin cq:Taggable ou cq:OwnerTaggable.

Le mixin cq:OwnerTaggable, qui hérite de cq:Taggable, sert à indiquer que le contenu peut être classé par propriétaire/auteur.  Dans AEM, il s’agit uniquement d’un attribut du nœud cq:PageContent.  Le mixin cq:OwnerTaggable n’est pas requis par la structure de balisage.

Remarque :

Il est recommandé de n’activer les balises que sur le nœud de niveau supérieur d’un élément de contenu agrégé (ou sur son nœud jcr:content). Par exemple :

  • Pages (cq:Page) sur lesquelles le nœud jcr:content est de type cq:PageContent, ce qui inclut le mixin cq:Taggable.
  • Ressources (cq:Asset) dans lesquelles le nœud jcr:content/metadata possède toujours le mixin cq:Taggable.

Notation de type de nœud (CND)

Les définitions de type de nœud existent dans le référentiel sous la forme de fichiers CND.  La notation CND est définie dans le cadre de la documentation JCR ici.

Les définitions essentielles relatives aux types de nœud inclus dans AEM sont les suivantes :

[cq:Tag] > mix:title, nt:base
    orderable
    - * (undefined) multiple
    - * (undefined)
    + * (nt:base) = cq:Tag version

[cq:Taggable]
    mixin
    - cq:tags (string) multiple

[cq:OwnerTaggable] > cq:Taggable
    mixin

Contenu balisé : propriété cq:tags

La propriété cq:tags est une table de chaînes utilisée pour stocker un ou plusieurs ID de balise lorsque les auteurs ou les visiteurs du site les appliquent au contenu.  La propriété n’a de sens que lorsqu’elle est ajoutée à un nœud qui est défini avec le mixin cq:Taggable.

Remarque :

Pour tirer parti de la fonctionnalité de balisage d’AEM, les applications personnalisées ne doivent pas définir de propriétés de balise autres que cq:tags.

Déplacement et fusion de balises

Vous trouverez, ci-après, la description des effets dans le référentiel lors du déplacement ou de la fusion de balises à l’aide de la console de balisage :

  • Lorsqu’une balise A est déplacée ou fusionnée dans une balise B sous /etc/tags :
    • La balise A n’est pas supprimée et reçoit une propriété cq:movedTo.
    • La balise B est créée (en cas de déplacement) et reçoit une propriété cq:backlinks.
  • cq:movedTo pointe vers la balise B.
    Cette propriété signifie que la balise A a été déplacée ou fusionnée dans la balise B. Le déplacement de la balise B va mettre à jour cette propriété en conséquence. La balise A est donc masquée et elle n’est conservée dans le référentiel que pour résoudre les ID de balise situés dans les nœuds de contenu pointant vers la balise A. Le nettoyeur de mémoire de balise supprime des balises telles que la balise A dès que plus aucun nœud de contenu ne pointe vers elles.
    Une valeur spéciale pour la propriété cq:movedTo est nirvana : elle est appliquée lorsque la balise est supprimée. Cependant, elle ne peut pas être supprimée du référentiel, car des sous-balises avec une propriété cq:movedTo doivent être conservées.
  • La propriété cq:backlinks conserve les références dans l’autre sens ; en d’autres termes, elle conserve la liste de toutes les balises qui ont été déplacées vers la balise B ou fusionnées avec celle-ci. Cela est requis essentiellement pour conserver les propriétés cq:movedTo jusqu’à la date de déplacement/fusion/suppression de la balise B ou jusqu’à ce que cette balise soit activée, auquel cas toutes ses balises de lien retour doivent également être activées.
  • La lecture d’une propriété cq:tags d’un nœud de contenu implique la résolution suivante :
    1. S’il n’existe aucune correspondance sous /etc/tags, aucune balise n’est renvoyée.
    2. Si la propriété cq:movedTo est définie pour la balise, l’ID de balise référencé est suivi.
      Cette étape est répétée aussi longtemps que la balise suivie contient la propriété cq:movedTo.
    3. Si la balise suivie n’est pas associée à une propriété cq:movedTo, elle est lue.
  • Pour publier la modification lorsqu’une balise a été déplacée ou fusionnée, le nœud cq:Tag et tous ses liens retour doivent être répliqués ; cela est exécuté automatiquement lorsque la balise est activée dans la console d’administration des balises.
  • Les mises à jour ultérieures apportées à la propriété cq:tags de la page nettoient automatiquement les « anciennes » références. Cette opération est déclenchée, car la résolution d’une balise déplacée via l’API renvoie la balise de destination, fournissant ainsi l’ID de balise de destination.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne