Que ce soit pour un long métrage ou une présentation produit, tout repose sur la façon dont vous racontez votre histoire.
Image d'une femme montant une vidéo de skateurs sur son ordinateur

De multiples façons de raconter une histoire

Le storytelling est l'un des points essentiels à traiter lors de la planification d'une communication visuelle. Qu'il s'agisse d'un film ou d'une présentation en direct et quelles que soient les techniques employées (montage non linéaire, animations ou autres), les principes du storytelling restent les mêmes.

Image d'un couple de jeunes skateurs sur une promenade en front de mer au coucher du soleil avec une carte de la Californie en incrustation

Élaborer un récit

Si une histoire doit avoir un début, un milieu et une fin, leur création ne s'effectue pas forcément dans cet ordre.

Voici un exemple d'arc narratif courant et des questions qui vous aideront à élaborer votre scénario.

Le personnage principal a besoin de quelque chose d'important

  • Qui est le personnage principal ?
  • Quel est son objectif et pourquoi ?
  • Qu'arrivera-t-il s'il échoue ?

Pour captiver votre audience, les enjeux doivent être aussi élevés que possible.

Le personnage principal fait face à un obstacle

  • Quel est l'obstacle ?
  • Pourquoi est-il là ?
  • Est-il surmontable ?
  • Si oui, comment ?
  • Si non, pourquoi ? Dans ce cas, que doit faire le personnage principal ?

La gestion de l'obstacle

  • Comment le personnage aborde-t-il l'obstacle ?
  • Son plan va-t-il fonctionner ?
  • Comment parvient-il à ses fins ?

Même si vous travaillez sur un projet sans scénario clair, ces étapes essentielles du storytelling vous aideront probablement.

Image d'une main esquissant le storyboard d'une scène

Si, par exemple, vous créez une vidéo marketing pour un nouveau produit qui résout un problème courant, vous pouvez envisager l'audience comme étant le protagoniste. Au début du récit, elle est confrontée à un problème, sans être au fait de produit et de ses capacités. Elle s'engage alors sur un parcours de découverte, qui lui fait connaître ce que vous proposez et la façon de l'utiliser pour surmonter l'obstacle qu'elle rencontre, ce qui correspond au milieu et à la fin de l'histoire.

Captiver son audience

Le moyen le plus efficace de captiver l'audience est de donner une dimension humaine au récit. Vous pouvez, par exemple, aborder les origines d'une entreprise, l'évolution d'un personnage ou votre expérience personnelle. En parvenant à identifier les émotions humaines qui influencent les évènements de l'histoire, vous aurez toutes les chances de mobiliser votre audience.

Les personnages attachants susciteront le plus d'intérêt. Pixar l'a démontré avec son célèbre court-métrage de la lampe jouant avec une balle. Le public s'identifie aux personnages qui expriment des émotions humaines en réaction aux évènements.

Être clair

Ne partez pas du principe que votre audience saisira ce qui n'est pas expliqué ouvertement. Évitez les non-dits. Si le public ne comprend pas ce qu'il se passe, il risque de se désintéresser.

Informer, sensibiliser et divertir

Le storyteller doit proposer de la substance à son audience, et cette dernière doit le ressentir. Quand le public apprend quelque chose, comprend mieux un sujet ou est captivé et diverti par un projet, le temps qu'il y a consacré est jugé constructif, ce qui lui donnera sans doute envie de renouveler l'expérience.

08/04/2020
Cette page vous a-t-elle été utile ?