Présentation

Les balises de texte Adobe Sign permettent de mettre en forme le texte de façon spéciale. Elles peuvent être placées n’importe où dans le contenu de votre document. Elles spécifient l’emplacement, la taille, le type de champ (champ de signature ou de paraphe, par exemple), les cases à cocher, les cases d’option, les champs de formulaire et les règles avancées de traitement des champs facultatifs. Des balises de texte peuvent également être utilisées lors de la création de documents PDF avec des champs de formulaire. Reportez-vous au guide de référence de création de formulaires dans Acrobat.

Les balises de texte sont converties en champs de formulaire Adobe Sign lorsque le document est envoyé pour signature ou téléchargé. Les balises de texte Adobe Sign peuvent être placées dans n’importe quel type de document comme un document PDF, Microsoft Word, PowerPoint, Excel et des fichiers texte (.txt, .rtf).

Par exemple :

{{Sig_es_:signer1:signature}}

Champ de signature affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{Cmpy_es_:signer2:company}}

Champ destiné au nom de la société du destinataire identifié comme signer2.

{{address_es_:signer1}}

Champ destiné au destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse son adresse.

{{*city_es_:signer1}}

Champ obligatoire destiné au destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse sa ville.

{{!price}}

Champ en lecture seule. Les destinataires ne peuvent pas modifier la valeur de ce champ.

Les balises de texte Adobe Sign offrent un mécanisme puissant pour configurer les modèles de document qui permettent de définir le positionnement des champs de signature et de paraphe, la collecte des données issues de plusieurs parties dans un accord, la définition des règles de validation pour les données collectées et l’ajout de conditions qualifiantes. Une fois qu’un document est correctement configuré avec des balises de texte, il peut être utilisé comme modèle lors de l’envoi de documents pour signature, en veillant à ce que les données collectées pour les accords soient cohérentes et valides dans toute l’entreprise.

Remarque :

Le cas échéant, les caractéristiques et les fonctionnalités spécifiques à Adobe Sign – Business, Adobe Sign – Enterprise, ou aux deux formules sont signalées.

Guide de démarrage rapide sur les balises de texte

Exemples de balise de texte

Tous les exemples ci-après supposent que des balises sont utilisées dans le contenu du document. Lorsque vous utilisez des balises comme noms de champ de formulaire PDF, omettez les {{ d’ouverture et les }} de fermeture.

Champs de signature et de paraphe

{{Sig_es_:signer1:signature}}

Champ de signature affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{Int_es_:signer1:initials}}

Champ de paraphe affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{SigB_es_:signer1:signatureblock}}

Bloc de signature affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{OSig_es_:signer1:optsignature}}

Champ de signature facultatif affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{OInt_es_:signer1:optinitials}}

Champ de paraphe facultatif affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{SigStamp_es_:signer1:stampimage(25)}} Un champ de tampon qui peut être utilisé comme option de signature. Les tampons ne sont pas obligatoires, à moins qu’il n’existe aucun autre champ de signature pour le signataire.


Champs de rôle du destinataire

Les champs de signataire et d’expéditeur sont utilisés pour spécifier les rôles des destinataires pour un accord.

Champ de signataire

Le rôle « signer » spécifie le premier destinataire (signataire ou approbateur) qui n’est pas le « sender ». Le rôle « signer1 » identifie le premier destinataire dans tous les cas. Le destinataire identifié comme « signer1 » peut être l’expéditeur si celui-ci signe ou approuve l’accord en premier.

{{Cmpy_es_:signer1:company}}

Champ destiné au destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse le nom de sa société.

{{N_es_:signer2:fullname}}

Champ en lecture seule destiné au destinataire identifié comme signer2 pour qu’il saisisse son nom complet.

{{Dte_es_:signer1:date}}

Champ en lecture seule contenant la date de signature.

{{Em_es_:signer1:email}}

Champ en lecture seule contenant l’adresse e-mail du signataire.

Remarque :

 Au lieu d’utiliser les rôles « sender » et « signer », vous pouvez employer uniquement des rôles tels que « signer1 », « signer2 », « signer3 », etc. Veillez à ce que ces participants soient ajoutés dans le bon ordre lors de l’envoi du document.

 

Champ d’expéditeur

Le rôle « expéditeur » ne peut être utilisé que lorsque l’option « Je dois signer en premier/en dernier » est spécifiée pendant le processus d’envoi. Le rôle « expéditeur » spécifie toujours un champ affecté à l’« expéditeur » indépendamment de l’ordre de signature.

{{*Ttl_es_:sender:title}}

Champ obligatoire destiné à l’expéditeur pour qu’il saisisse sa fonction.

Remarque :

Au lieu d’utiliser les rôles « sender » et « signer », vous pouvez employer uniquement des rôles tels que « signer1 », « signer2 », « signer3 », etc. Veillez à ce que ces destinataires soient ajoutés dans le bon ordre lors de l’envoi du document.


Champs préremplis

{{price_es_:prefill}}

Champ renseigné par l’expéditeur avant l’envoi du document.


Champs de texte

{{address_es_:signer1}}

Champ facultatif destiné au destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse son adresse.

{{*city_es_:signer1}}

Champ obligatoire destiné au destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse sa ville.


Champs en lecture seule

{{!price}}

Champ en lecture seule. Les signataires ne peuvent pas modifier la valeur de ce champ.


Cases à cocher

{{[]}}

Case à cocher.

{{[x]}}

Case cochée par défaut.


Cases d’option

{{(Red)Color}}

Case d’option ayant la valeur Rouge lors de la sélection.


Images

{{Image1_es_:signer1:inlineimage(4)}}
Un champ d’image intégrée d’une hauteur de 4 lignes


Validation du champ

{{*Mobile_es_:signer1:phone}}

Champ de téléphone obligatoire permettant un format de numéro de téléphone américain.

{{d_es_:signer1:num(>0,<60)}}

Champ numérique facultatif permettant des valeurs comprises entre 0 et 60.


Règles conditionnelles

{{field_es_:showif(price>60)}}

Champ qui montre si « price » a une valeur supérieure à 60.


Champs calculés

{{TV_es_:calc([SubTotal]+[Tax])}}

Champ dont la valeur est automatiquement calculée comme somme des champs « SubTotal » et « Tax ».


Conversion des balises de texte en champs de formulaire

Longueur et mise en forme des champs

Lors de l’utilisation de balises de texte dans un document modifiable, Adobe Sign superpose un rectangle couvrant la balise de texte entière (des « {{ » aux « }} ») et convertit celle-ci en champ de formulaire Adobe Sign correspondant.

La longueur du champ de formulaire peut être augmentée en ajoutant des espaces blancs au début de la balise de texte juste après « {{ » ou à la fin juste avant « }} ». Vous pouvez diminuer la taille du champ de formulaire en réduisant la taille de police de la balise de texte pour obtenir la longueur adéquate.

La mise en forme des champs de formulaire (taille de police, type, couleur, etc.) est déterminée par le format du premier « { ». Pour un traitement correct des balises de texte par Adobe Sign, les définitions des balises doivent être spécifiées dans les polices courantes du document (Helvetica, Times, Arial, Verdana et Courier). Pour forcer un style de police spécifique, voir la section Aspect de la police.

Les définitions des balises de texte sont sensibles à la casse et doivent être spécifiées en minuscules. 

L’illustration ci-dessous montre les balises de texte placées dans un document Microsoft Word.

Image1

La balise de texte, de l’accolade de début jusqu’à celle de fin, doit tenir sur une seule ligne. Si une balise de texte s’étend sur plusieurs lignes dans le document source ou le document PDF traité, le champ de formulaire ne sera pas correctement reconnu par Adobe Sign et pourra rendre le texte sous-jacent visible au signataire pendant la signature du document.

Lorsqu’elles sont utilisées dans des formulaires PDF, les accolades ne doivent pas être incluses dans le nom des champs de formulaire PDF. La taille du champ est déterminée par celle du champ de formulaire PDF et la mise en forme des données saisies dans le champ est déterminée par les propriétés du champ de formulaire PDF.

Image2

Un seul document ne peut pas comporter des champs de formulaire PDF et des champs définis à l’aide des balises de texte.

 

Interaction avec les champs de formulaire pendant la signature

Les balises de texte ci-dessus sont converties en champs pouvant être remplis suivants pendant la signature :

image 3


Champs de formulaire dans le document signé

Une fois les données fusionnées dans le document signé, les éléments suivants apparaissent dans le document PDF signé :

Image 4


Balises de texte longues

Lorsqu’elles sont utilisées dans des documents modifiables, les balises de texte contenant de nombreuses directives peuvent devenir très longues. Il est alors difficile de spécifier des champs de petite taille sur le document. Adobe Sign propose un mécanisme simple vous permettant de spécifier des balises plus courtes dans le document.

Par exemple, si vous devez affecter à l’expéditeur un champ de téléphone obligatoire, au lieu de placer la balise entière

{{*Mobile_es_:signer1:phone}}, vous pouvez utiliser une balise plus courte {{$mob}} à l’emplacement adéquat dans le document avec des espaces blancs pour ajuster la taille du champ. La définition complète de la balise de texte

{{#mob=*Mobile_es_:signer1:phone}} peut être placée à un autre emplacement dans le document. Pour plus d’informations sur le raccourcissement des balises de texte, voir Raccourcissement des balises de texte.

Présentation en détail des balises de texte

Syntaxe des balises de texte

Une balise de texte Adobe Sign est définie comme :

Structure d’une balise de texte

Où les composants sont définis comme suit :

  • Required : indicateur facultatif qui indique si le champ spécifique est obligatoire et s’il doit être renseigné par le signataire pendant la signature. Si l’indicateur n’est pas présent, le champ de formulaire n’est pas obligatoire et le signataire peut (mais n’est pas obligé) saisir une valeur pendant la signature.
  • Readonly : indicateur facultatif qui indique que le champ spécifique est un champ en lecture seule. Marquer un champ en lecture seule garantit que les données du champ ne peuvent pas être modifiées par une personne pendant la signature. Les données peuvent être fusionnées dans des champs en lecture seule à l’aide des API Adobe Sign ou de MegaSign via des fichiers CSV avant l’envoi du document pour signature.
  • Field Name : nom unique permettant d’identifier ce champ spécifique dans le document. Le nom du champ est utilisé pour identifier les valeurs qui sont fournies pendant la signature lorsque les données sont exportées à partir du service.

Remarque :

  • Si un document comporte plusieurs balises de texte avec le même nom mais différentes directives ou si ces directives sont dans un ordre différent dans les balises de texte de même nom, Adobe Sign ajoute automatiquement « efield » + numéro unique + « _ » au début du nom. Par exemple, si deux champs appelés « Address » apparaissent dans le document, Adobe Sign change le nom d’un des champs en « efield2_Address ».
  •  S’il existe deux balises de texte avec le même nom de champ et les mêmes directives dans le même ordre dans le document, ces champs sont traités comme des champs clonés. Les données saisies dans un champ sont automatiquement clonées vers l’emplacement de l’autre champ dans le document.

  • ES Identifier : chaîne de texte " _es_ " spécifique qui doit être incluse après le nom du champ dans la balise de texte afin d’activer les fonctionnalités spécifiques à Adobe Sign. Si l’identifiant Adobe Sign n’est pas inclus après le nom du champ, un champ de formulaire est ajouté au document sans aucune directive.
  • Directive : liste d’une ou de plusieurs définitions commençant par un signe deux-points (:) qui spécifient le rôle, le type de champ et les autres règles de traitement de champ qui définissent le type d’entrée autorisé dans le champ. Les directives peuvent être définies dans n’importe quel ordre.
    • Role : participant auquel ce champ est associé (expéditeur, signataire, par exemple).
    • Field Type : type de champ de formulaire Adobe Sign (champ de signature, de paraphe, case à cocher ou champ de texte, par exemple).
    • Rules : règles de traitement avancées comme la validation des données, la logique pour afficher/masquer des champs en fonction de conditions, etc.


Contrôle des interactions avec les champs pendant la signature

Des champs de formulaire d’un document peuvent être affectés à un signataire spécifique pendant le workflow de signature. Adobe Sign veille à ce que le signataire ne puisse interagir qu’avec les champs qui lui ont été affectés pendant la signature. Des champs de formulaire peuvent être affectés à un signataire spécifique en ajoutant une directive particulière dans la balise de texte.


Affectation d’un champ de formulaire à des signataires spécifiques

Adobe Sign prend en charge les directives suivantes pour affecter un champ de formulaire à des signataires spécifiques.

{{Field2_es_:signer1}}

Champ dans l’accord étant affecté à la première personne qui n’est pas l’expéditeur de l’accord.

{{Field3_es_:signer1}}

{{Field4_es_:signer2}}

Si un accord nécessite plusieurs signataires et si chaque signataire doit fournir des données pendant la signature, des champs de l’accord peuvent être affectés à des signataires spécifiques à l’aide de la directive signer<x>, où <x> correspond à l’ordre dans lequel les signataires signent l’accord. Les champs marqués avec la directive signer1 sont affectés au premier signataire, les champs marqués avec la directive signer2 sont affectés au second signataire, etc. Adobe Sign veille à ce qu’un signataire ne puisse interagir qu’avec les champs qui lui sont affectés.

Si l’expéditeur de l’accord appose sa signature en premier, les champs marqués comme « signer1 », en plus du champ marqué comme « sender », sont présentés à l’expéditeur.


L’expéditeur préremplit les données

Dans certains cas, l’expéditeur n’est pas obligé de signer l’accord mais doit saisir des données avant l’envoi de l’accord pour signature. Cela est obtenu en ajoutant une directive "prefill" aux champs de formulaire adéquats de l’accord. Adobe Sign permet à l’expéditeur de renseigner ces champs avant d’envoyer l’accord pour signature.

{{Field5_es_:prefill}}

Champ dans l’accord devant être renseigné par l’expéditeur avant l’envoi pour signature.

Remarque :

Le préremplissage est activé par défaut pour les documents téléchargés dans votre bibliothèque de documents Adobe Sign. Le préremplissage peut également être activé en activant l’option « Prévisualiser et ajouter des champs de signature » lors de l’envoi des documents. Pour activer le « préremplissage » pour tous les accords envoyés à partir de la page Envoyer, indépendamment de l’activation de l’option « Aperçu », contactez le support Adobe.


Champs non affectés

Pendant la signature, n’importe quel utilisateur peut renseigner un champ n’ayant pas de directive l’affectant à un destinataire spécifique. Une fois le champ renseigné, il est verrouillé pour empêcher les signataires suivants de modifier sa valeur.

{{Address}}

Champ dans un accord pouvant être renseigné par n’importe quel signataire.

{{zip_es_:zip4}}

Champ dans un accord permettant à n’importe quel signataire de saisir un code postal avec validation.


Types de champs Adobe Sign de base

De nombreux types de champs peuvent être créés dans un document à l’aide de directives spécifiques au sein de balises de texte. Adobe Sign interprète les balises et les convertit en champs de formulaire adéquats pendant la signature. Tous les types de champs pouvant être ajoutés à un document via l’application web Adobe Sign peuvent également être spécifiés par le biais de balises de texte.


Champs de signature et de paraphe

Vous pouvez placer des champs de signature et de paraphe Adobe Sign à des emplacements spécifiques au sein d’un document en ajoutant une directive pour indiquer le type du champ de signature. Par défaut, les champs de signature et de paraphe sont obligatoires.

Toutefois, certains documents requièrent que le signataire paraphe ou appose sa signature à d’autres emplacements spécifiques du document. Des champs de signature ou de paraphe peuvent également être définis dans le document à l’aide des balises de texte.

Remarque :

Adobe Sign requiert qu’un document contienne au moins une signature pour chaque signataire. Un champ de signature n’est pas nécessaire pour les approbateurs d’un document lors de la signature.

{{Sig1_es_:sender:signature}}

Champ de signature obligatoire affecté à l’expéditeur.

{{Int1_es_:signer1:initials}}

Champ de paraphe obligatoire affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{OSig1_es_:signer2:optsignature}}

Champ de signature facultatif affecté au destinataire identifié comme signer2.

{{OInt1_es_:signer1:optinitials}}

Champ de paraphe facultatif affecté au destinataire identifié comme signer1.

{{SigStamp_es_:signer1:stampimage(25)}} Un champ de tampon qui peut être utilisé comme option de signature. Les tampons ne sont pas obligatoires, à moins qu’il n’existe aucun autre champ de signature pour le signataire.


Champs Adobe Sign spéciaux

Adobe Sign propose des champs spéciaux qui peuvent être positionnés dans le document pour collecter des informations du signataire telles que la fonction ou le nom de la société du signataire. Si les informations de ces champs sont déjà disponibles, Adobe Sign les renseigne automatiquement lors de leur présentation au signataire au moment de la signature.

{{Ttl1_es_:title}}

Champ permettant de spécifier la fonction du signataire.

{{Cmpy1_es_:company}}

Champ permettant de spécifier la société du signataire.


Champs en lecture seule spéciaux

En outre, Adobe Sign prend également en charge la collecte de la date de signature, de l’adresse e-mail et du nom du signataire au sein de l’accord. Ces champs sont automatiquement renseignés par Adobe Sign et ne peuvent pas être modifiés par le signataire lors de la signature de l’accord.

{{Dte1_es_:date}}

Champ permettant de capturer automatiquement la date de la signature.

{{Em1_es_:email}}

Champ permettant de capturer automatiquement l’adresse e-mail du signataire. Lorsqu’il est utilisé dans les widgets Adobe Sign, le champ d’adresse e-mail peut être modifié par le signataire lors de la signature du widget. Selon la configuration de votre compte, Adobe Sign vérifie l’adresse e-mail fournie par le signataire avant de terminer le processus de signature du Widget.

{{Name1_es_:fullname}}

Champ permettant de spécifier le nom complet du signataire.


Bloc de signature

Si aucun champ de signature n’est placé dans le document pour un signataire spécifique, Adobe Sign place automatiquement un bloc de signature pour celui-ci dans la partie inférieure du document. Par défaut, un bloc de signature comprend les champs de signature et d’adresse e-mail. Toutefois, si l’administrateur de votre compte ou de votre groupe a activé l’option Demander aux signataires d’ajouter leur fonction lors d’une signature électronique ou Demander aux signataires d’ajouter le nom de leur entreprise lors d’une signature électronique ou les deux (dans les préférences de signature), les champs de fonction et/ou d’entreprise seront inclus dans le bloc de signature. L’illustration ci-dessous montre un bloc de signature qui contient les quatre champs.

Bloc de signature

Vous pouvez placer le bloc de signature Adobe Sign entier dans votre document à l’aide de la directive « signatureblock ».

{{SBlk1_es_:signatureblock}}

Positionne un bloc de signature à l’emplacement spécifié dans le document.


Champs de texte

Tous les champs définis dans un document qui ne contiennent aucune autre directive de définition de type de champ sont traités comme des champs de texte pouvant être remplis dans le document.

{{propertyName_es_:signer}}

Définit un champ de texte modifiable appelé « propertyName » dans un document.


Définition des champs obligatoires/facultatifs

Pour la plupart des champs, vous pouvez spécifier s’ils sont obligatoires ou facultatifs. Adobe Sign veille à ce qu’un signataire ne puisse pas signer un accord tant que tous les champs obligatoires ne sont pas renseignés.

Par défaut, tous les champs sont facultatifs, avec les exceptions suivantes :

  • Les champs de signature et de paraphe sont obligatoires par défaut, à moins que vous définissiez ces champs à l’aide des balises de texte de « optsignature » ou de « optinitials ». Pour plus d’informations sur ces balises de texte, voir Champs de signature et de paraphe.
  • Les champs de fonction et d’entreprise sont obligatoires si les paramètres de votre compte en ont besoin pour les intégrer au bloc de signature. Pour plus d’informations sur les paramètres de compte spécifiques, voir Bloc de signature.

Un champ obligatoire est signalé par un astérisque (*) ajouté au préfixe de son nom ou en ajoutant la directive requise dans la balise de texte.

Par exemple :

{{*phone_es_:signer1}}

{{phone_es_:signer1:required}}

{{phone_es_:prefill:required}}

Définit un champ de texte obligatoire appelé « phone » à remplir par le signataire ou pendant le processus de préremplissage.

{{address_es_:signer1}}

Définit un champ facultatif appelé « address » à remplir par le destinataire identifié comme signer1.

Les champs obligatoires sont signalés par un astérisque rouge à gauche du champ.

Champs obligatoires


Champs modifiables/en lecture seule

Par défaut, tous les champs qui ne sont pas en lecture seule peuvent être modifiés. Les exceptions sont les suivantes : certains champs spéciaux de signataire (e-mail, nom du signataire et date de signature) qui sont en lecture seule par défaut. Pour plus d’informations, voir Champs en lecture seule spéciaux.

Les champs en lecture seule s’avèrent utiles lors de la fusion automatique des données dans un document à l’aide de l’API Adobe Sign ou de la fonction de fusion des données MegaSign. Les champs en lecture seule permettent de s’assurer que l’utilisateur ne peut pas modifier les données fusionnées lors de la signature.

L’ajout d’un point d’exclamation (!) au préfixe du nom du champ ou l’utilisation de la directive de lecture seule le marque comme un champ en lecture seule.

Par exemple :

{{!price}}

{{price_es_:readonly}}

Définit un champ de texte en lecture seule à remplir en fusionnant les données avant l’envoi du document pour signature.

Traitement avancé des documents avec des balises de texte

Types de champs supplémentaires


Cases à cocher

Vous pouvez créer une case à cocher à l’aide de balises de texte en plaçant la balise de case à cocher dans votre document ou en utilisant la directive de case à cocher.

{{[]}}{{CB_es_:checkbox}}

Positionne une case à cocher sans nom dans un document.

{{[x]}}{{CB1_es_:checkbox(checked)}}

Positionne une case à cocher sans nom qui est activée par défaut dans un document.

{{[]Comm_es_:signer1}}{{Comm_es_:checkbox:signer1}}

Positionne une case appelée « Comm » affectée au destinataire identifié comme signer1.

{{[]*}}{{CB2_es_:required:checkbox}}

Case obligatoire sans nom qui doit être remplie par le destinataire identifié comme signer1. Pour plus d’informations sur la définition des champs obligatoires, voir Définition des champs obligatoires/facultatifs de définition.

{{[]!}}{{CB3_es_:readonly:checkbox}}

Case à cocher en lecture seule sans nom. Pour plus d’informations sur la définition des champs obligatoires, voir Définition des champs obligatoires/facultatifs de définition.

{{CB4_es_:checkbox:label("J’accepte.")}}

Définit une case à cocher avec un libellé pour une description conviviale de la case. Le libellé est affiché au signataire pendant la signature. Il s’agit dans ce cas de : « J’accepte. »


Cases d’option

Des balises de texte peuvent être utilisées pour définir et positionner des cases d’option dans un document. Les cases d’option doivent comporter au moins deux options (choix) dans un groupe de cases à cocher, groupe identifié par un même nom de champ dans le document. Chaque option (choix) de la case d’option doit avoir une valeur de sélection différente. Les cases d’option peuvent être définies à l’aide de la syntaxe ci-après.

{{(option_value)fieldname_es_}}

Positionne une case d’option dans le document.

{{(Red)Color_es_:signer1}}

{{(Blue)Color_es_:signer1}}

{{(Green)Color_es_:signer1}}

Définit trois cases d’option appartenant au même groupe appelé « Color » affecté au destinataire identifié comme signer1. Les options comprennent les valeurs Red, Blue et Green.

{{Color_es_:signer1:radio(Red)}}

{{Color_es_:signer1:radio(Blue)}}

{{Color_es_:signer1:radio(Green)}}

Autre moyen de définir le groupe de cases d’option Color à l’aide de la directive radio.

{{(Red)Color_es_:signer1:label(“Red”)}}

{{(Blue)Color_es_:signer1:label(“Blue”)}}

{{(Green)Color_es_:signer1:label(“Green”)}}

Définit un groupe de cases d’option et attribue à chaque case un libellé convivial. Le libellé est affiché au signataire pendant la signature.

 
Spécification du style des cases d’option

Adobe Sign prend en charge la création de cases d’option dans différents styles. Le style de case d’option spécifié est affiché dans le document PDF. Toutefois, pendant la signature, les options des cases d’option sont toujours présentées sous forme de cercles.

Styles de case d’option


Champs d’image (intégrée)

Les champs d’image sont utilisés pour récupérer un fichier image, comme une photo ou un document numérisé (par exemple : permis de conduire). Ces images peuvent être extraites du document signé.  La commande :inlineimage nécessite l’ajout d’un paramètre supplémentaire pour définir la hauteur du champ. La hauteur du champ est définie par la taille de police de la balise. La hauteur du champ est exprimée en lignes de cette valeur de police.

{{inlineImageEx_es_:signer1:inlineimage(20)}}
Définit un champ d’image avec une hauteur de 20 lignes


Champs de texte multiligne

Des balises de texte peuvent être utilisées pour définir des champs de texte pouvant couvrir plusieurs lignes. Ces champs peuvent être utilisés dans des documents afin de collecter plusieurs lignes de données pendant la signature.

{{largeField_es_:signer1:multiline}}

Définit un champ, affecté au destinataire identifié comme signer1, appelé « largeField » qui permet au signataire de saisir plusieurs lignes de données dans le champ pendant la signature.

{{largeField2_es_:signer1:multiline(4)}}

Définit un champ, affecté au destinataire identifié comme signer1, appelé « largeField2 » qui permet au signataire de saisir quatre lignes de données pendant la signature. Si le paramètre du nombre de lignes est absent, le champ prend en charge deux lignes de données.

Des balises de texte peuvent être utilisées pour définir et positionner des listes déroulantes dans un document. Les listes déroulantes peuvent contenir plusieurs options ; l’utilisateur peut en sélectionner une pendant la signature d’un document. Une définition de liste déroulante comporte deux composants : un ensemble unique d’options à partir duquel le destinataire peut effectuer un choix et, éventuellement, un ensemble de valeurs qui est renvoyé lors de l’exportation des données de l’accord.

Les options de la liste déroulante doivent être uniques bien que les valeurs de la liste déroulante n’ont pas à être uniques (plusieurs options de liste déroulante peuvent avoir la même valeur exportée à partir d’elles). Les valeurs de la liste déroulante sont facultatives. Si aucune valeur n’est définie dans la liste déroulante, les options de la liste sont renvoyées lorsque les données sont exportées depuis l’accord.

Lorsque des valeurs sont définies, leur nombre doit correspondre à celui des options. Si le nombre des options et les valeurs spécifiées ne correspondent pas, une erreur se produit et le champ n’est pas traité comme une liste déroulante.

Lors de la définition d’une sélection par défaut pour la liste déroulante ou de la définition des conditions pour un autre champ selon la sélection du destinataire, les valeurs d’exportation (pas les options) doivent être utilisées. Si aucune valeur d’exportation n’est définie, utilisez les options de liste déroulante.

{{*Color_es_:signer1:dropdown(options="Red,Green, Blue”)}}

Positionne une liste déroulante obligatoire dans un document. Pendant la signature, la liste permet au destinataire identifié comme signer1 d’effectuer une sélection parmi les trois options disponibles. Cette liste déroulante ne spécifie aucune valeur d’exportation. L’option sélectionnée est donc exportée à partir de la page Gérer, via l’API ou depuis la page Rapports.

{{Color_es_:signer1:dropdown(options="Red,Green,Blue”, values=”R,G,B”)}}

Positionne une liste déroulante dans un document. Pendant la signature, la liste permet au destinataire identifié comme signer1 d’effectuer une sélection parmi les trois options disponibles. Dans ce cas, la liste déroulante spécifie également les valeurs d’exportation possibles (R,V,B). Selon l’option sélectionnée par le destinataire pendant la signature, la valeur correspondante est exportée à partir de la page Gérer, via l’API ou depuis la page Rapports. Par exemple, si le destinataire sélectionne « Rouge », la valeur exportée est « R ».

{{Color_es_:signer1:dropdown(options="Red,Green,Blue”, values=”R,,B”)}}

Dans cet exemple, les options de la liste déroulante sont les mêmes que dans l’exemple précédent, mais une des valeurs est vide. Si le destinataire identifié comme signer1 sélectionne « Vert » dans la liste déroulante pendant la signature, aucune valeur n’est exportée pour ce champ.

{{Color_es_:signer1:dropdown(options="Red,,Blue”, values=”R,G,B”)}}

Dans cet exemple, la liste déroulante présente trois options au destinataire identifié comme signer1 pendant la signature, la seconde option étant vide. Si le destinataire sélectionne l’option vide, la valeur exportée est « G ».

Des directives supplémentaires peuvent être ajoutées à la définition des champs de liste déroulante, selon vos besoins. Par exemple, une liste déroulante peut être rendue obligatoire, une logique conditionnelle peut être appliquée aux listes déroulantes ou l’option sélectionnée par le destinataire peut être définie pour être masquée dans le document PDF.


Documents d’accompagnement (pièces jointes)

Adobe Sign peut servir à collecter des documents d’accompagnement des signataires pendant la signature. Pendant la signature, Adobe Sign convertit la balise de texte en champ que le signataire peut sélectionner pour télécharger un fichier. Le ou les documents téléchargés sont compris dans le document signé et sont convertis au format PDF et joints à la fin de l’accord signé après le processus de signature. Les champs de formulaire permettant de collecter des fichiers du signataire sont définis à l’aide de la directive « attachment ».

{{*DriversLicense_es_:signer1:attachment}}

Définit un champ obligatoire appelé « DriversLicense » affecté au destinataire identifié comme signer1. Le destinataire doit utiliser ce champ pour télécharger un fichier pendant la signature.

{{photo_es_:signer1:attachment:label("Photo")}}

Définit un champ facultatif appelé « photo » affecté au destinataire identifié comme signer1. Le destinataire peut utiliser ce champ pour télécharger une image pendant la signature. Le libellé de la directive peut être utilisé pour spécifier une description conviviale pour le champ. Le libellé est affiché au signataire pendant la signature.

Définition d’un champ de pièce jointe :

Balise de test explicite pour les pièces jointes

Champ de pièce jointe présenté pendant la signature :

Exemple de champ de pièce jointe

Adobe Sign peut être utilisé pour spécifier des liens hypertexte dans les documents. Il est possible de cliquer sur les liens hypertexte pendant la signature. Ils permettent au destinataire d’accéder à un emplacement du document ou à une URL externe. Des libellés peuvent également être spécifiés pour les liens hypertexte de sorte que le document les affiche au lieu des URL directes.

{{companywebsite_es_:link(http://www.adobe.com):label(Adobe)}}

Définit un lien hypertexte qui permet d’accéder à une URL externe. Comprend le libellé « Adobe » qui apparaît au destinataire pendant la signature.

{{doclink_es_:link:page(10):label(Afficher cette section)}}

Définit un lien hypertexte qui permet d’accéder à la page 10 du document actif. Comprend le libellé « Afficher cette section » qui apparaît au destinataire pendant la signature.


Tampons de participant et ID de transaction (Business et Enterprise)

Des tampons de participant et des ID de transaction peuvent être ajoutés aux documents PDF signés pour les signataires. Le tampon spécifique du participant apparaît lorsqu’il a signé ou approuvé le document. Le tampon de participant comprend le nom du participant, l’heure de l’événement de signature/approbation et l’adresse e-mail. Les ID de transaction et les tampons apparaissent dans le document PDF final signé.

{{userstamp1_es_:signer1:stamp}}

Définit un tampon de participant pour le destinataire identifié comme signer1. Ce tampon apparaît dans le document PDF final signé.

{{userstamp2_es_:signer2:stamp}}

Définit un tampon de participant pour le destinataire identifié comme signer2. Ce tampon apparaît dans le document PDF final signé.

{{transstamp2_es_:transactionid}}

Définit un tampon d’ID de transaction qui apparaît dans le document PDF final signé.

{{userstamp_es_:signer1:stamp:repeat}}

{{transstamp1_es_:transactionid:repeat}}

Définit un tampon qui apparaît au même emplacement sur toutes les pages du document PDF final signé.


Signatures numériques (Enterprise)

Des signatures numériques peuvent être ajoutées aux documents. Dans chaque document, il ne peut y avoir qu’une signature numérique par signataire. Si vous ajoutez plusieurs signatures numériques par signataire (par exemple, {{digsig1_:signer1: digitalsignature}} et {{digsig2_:signer1: digitalsignature}}), seule la première est conservée. Les autres sont automatiquement supprimées lors de l’envoi du document pour signature, sauf si elles ont été manuellement supprimées dans l’aperçu et l’environnement de création avant l’envoi.

{{digsig1_es_:signer1:digitalsignature}}

Définit une signature numérique pour le destinataire identifié comme signer1.


Signatures par tampon

Les tampons sont un type de champ à double fonction. Ils peuvent remplacer un champ de signature pour les entreprises qui préfèrent signer avec un sceau d’entreprise ou pour appuyer une signature traditionnelle, comme un tampon Hanko. Comme les champs de signature numérique, un seul champ de tampon peut être défini par destinataire. Les champs de tampon sont facultatifs par défaut, à moins qu’ils ne soient marqués comme nécessaire, ou si aucun autre champ de signature n’est défini pour le signataire.

Les champs de tampon exigent qu’un paramètre supplémentaire soit ajouté à la commande :stampimage pour indiquer la hauteur du champ. La hauteur du champ est mesurée en nombre de lignes, en fonction de la taille de police de cette balise de texte.

{{Stamp1_es_:signer1:stampimage(28)}}

Définit un champ de tampon avec une hauteur de 28 lignes pour le destinataire identifié comme signer1.


Spécification des valeurs par défaut

Adobe Sign prend en charge la spécification des valeurs par défaut des champs à l’aide des balises de texte. La valeur par défaut spécifiée est affichée aux participants pendant la signature.

Directive de balise de texte

Exemple

:default

:default("valeur par défaut spécifiée entre guillemets doubles")

:default(’valeur par défaut spécifiée entre guillemets simples’)

Si la valeur par défaut contient un guillemet simple ou une apostrophe, elle doit être mise entre guillemets doubles. Par exemple : {{location_es_:signer1:default("Entreprise du signataire")}}. Si des guillemets doubles sont requis dans la valeur par défaut, celle-ci doit être placée entre guillemets simples.

Spécification d’une info-bulle

Les balises de texte permettent également de spécifier des info-bulles pour les champs de formulaire d’Adobe Sign. Les info-bulles sont affichées au destinataire pendant la signature.

Directive de balise de texte

Exemple

:tooltip

:tooltip("Veuillez fournir une copie de votre permis de conduire")

:tooltip(’Sélectionnez une couleur’)


Spécification de l’aspect de la police

Des balises de texte peuvent être utilisées pour modifier l’aspect de la police du champ de sorte qu’il remplace l’aspect de la police utilisé dans la balise de texte pour le nom, la couleur et la taille de la police. Pour spécifier le nom de la police, utilisez le nom de police de n’importe quelle police utilisée dans le document existant ou de l’une des polices suivantes : Lato, Roboto, Slabo 13px, Source Serif Pro, Source Sans Pro et Source Code Pro. Pour spécifier la couleur, utilisez la valeur hex RVB ou les valeurs chromatiques possibles suivantes : blanc, gris clair, gris, gris, noir, rouge, orange, rose, vert, jaune, magenta, cyan, ou bleu. Par défaut, le nom et la taille de police sont ceux de la première accolade { au début de la balise de texte.

Directive de balise de texte

Exemple

:font

:font(name=Lato, color=#FF0000, size=12) – Spécifie l’aspect d’un champ avec une police Lato rouge et une taille de 12 points.

 

:font(name=Source Code Pro, color=green, size=14) – spécifie l’aspect d’un champ avec une police Source Code Pro verte et une taille de 14 points.


Définition de l’alignement des champs

Des balises de texte peuvent être utilisées pour aligner les valeurs saisies dans les champs de formulaire. Par défaut, les valeurs des champs de formulaire sont alignées à gauche. Cependant, grâce à des directives dans les balises de texte, les champs de formulaire peuvent être alignés à droite ou centrés.

Directive de balise de texte

Exemple

:align(alignment)

:align(left) – Aligne à gauche le texte dans le champ. Il s’agit du comportement par défaut pour les champs de formulaire et la directive n’a pas besoin d’être satisfaite.

:align(right) – Aligne à droite les données dans le champ.

:align(center) – Centre les données saisies dans le champ de formulaire.


Spécification des champs de répétition

Des balises de texte peuvent être utilisées pour répéter les mêmes champs sur chaque page du document sans avoir à copier la balise de texte dans chaque page. Cela peut s’avérer particulièrement utile pour les champs de signature ou les tampons de participant dans de longs documents.

Directive de balise de texte

Exemple

:repeat

:stamp:repeat – Copie le tampon de participant au même emplacement sur toutes les autres pages du document. Veillez à définir un rôle de signataire pour le tampon (par exemple, signer1, signer2).

:signature:repeat – Copie le champ de signature au même emplacement sur toutes les autres pages du document. Veillez à définir un rôle de signataire pour le tampon (par exemple, signer1, signer2).

:repeat(even) – Copie le champ au même emplacement sur les pages paires du document.

:repeat(odd) – Copie le champ au même emplacement sur les pages impaires du document.

:repeat(after) – Copie le champ au même endroit sur toutes les pages à la suite de la page dans laquelle le champ est ajouté.

:repeat(before) – Copie le champ au même emplacement sur toutes les pages avant la page dans laquelle le champ est ajouté.

:repeat(2,10), :repeat(6-9), :repeat(2,6-9) – Copie le champ au même emplacement sur la page indiquée ou sur une série de pages dans le document.


Spécification des règles de validation des données

Adobe Sign prend en charge différents types de validation de champ spécifiés par des directives supplémentaires de balise de texte. Les règles de validation des données spécifiées sont appliquées lorsque le signataire saisit des données pendant la signature. Adobe Sign ne permettra pas au destinataire de terminer le processus de signature si les données saisies ne correspondent pas à la règle de validation spécifiée.

Par exemple :

 

{{*Mobile_es_:signer1:phone}}

Définit un champ obligatoire appelé « Mobile » affecté au destinataire identifié comme signer1. Le destinataire doit fournir un numéro de téléphone valide dans ce champ pendant la signature.

 

{{Birthday_es_:signer2:isdate}}

Définit un champ appelé « Birthday » affecté au destinataire identifié comme signer2. Le destinataire doit saisir une valeur de date pendant la signature.

 

Certains types de validation de champ peuvent avoir des paramètres supplémentaires qui permettent de limiter les valeurs autorisées dans le champ.

 

{{duration_es_:signer1:num(>=0,<=60)}}

Définit un champ facultatif appelé « duration » où la valeur du champ doit être comprise entre 0 et 60.

 

{{tenNum_es_:signer1:string(char=num,maxlen=10)}}

Définit un champ facultatif appelé « tenNum » qui permet la saisie de 10 chiffres au maximum.


Règles de validation des champs prises en charge

Type de validation

Directive de balise de texte

Paramètres facultatifs et
valeurs
Exemples

Chaîne

:string

char

alpha – Lettres uniquement

:string
:string(char=alpha)

:string(char=num)


:string(char=alphanum)


:string(maxlen=10)
:string(char=alpha,maxlen=10)

 

num – Chiffres uniquement

 

alphanum – Lettres et chiffres

maxlen

Longueur maximale spécifique

Nombre

:num

>=

Supérieur à ou égal à

:num

:num(<=1000)

:num(>=50,<=500)

<=

Inférieur à ou égal à

Devise

:curr

country

:curr

:curr(country=us)

:curr(country=uk)

:curr(<=500)

:curr(country=us,<=100)

>=

<=

Pourcentage

:pct

>=

Supérieur à ou égal à

:pct

:pct(>=50)

:pct(>=0,<=100)

<=

Inférieur à ou égal à

Date

:isdate

format

mm/dd/yy (par défaut)

:isdate

:isdate(format=dd/mm/yy)

mm/dd/yyyy

dd/mm/yy

dd/mm/yyyy

mm/yy

Durée

:time

  :time

Envoi par messagerie électronique

:isemail

  :isemail

Code postal

:zip

country

us – Format du code postal américain par défaut

:zip

:zip(country=uk)

uk – Format du code postal du Royaume-Uni

Zip + 4

:zip4

  :zip4

Téléphone

:phone

country

us – Format du numéro de téléphone américain par défaut

:phone

:phone(country=uk)

uk – format du numéro de téléphone par défaut au Royaume-Uni

Numéro d’assurance sociale

:ssn

  :ssn

Utilisation d’une expression régulière pour valider les données dans une balise de texte

:custom

regexp

Expression régulière exprimée sous forme de chaîne. Voir la remarque ci-après.

:custom(regexp="^5[1-5][0-
9]{14}$")



msg

Message à afficher au destinataire lorsque les données ne correspondent pas à l’expression spécifiée.

:custom(regexp="^.{3}$",msg="pas de correspondance pour trois caractères dans une ligne !")

Remarque :

Dans cette syntaxe, la barre oblique inverse qui fait partie de la construction de l’expression régulière comme "\w" doit toujours être accompagnée d’un caractère d’échappement avec une barre oblique inverse ("\\w"). Pour rechercher une barre oblique inverse, il faut utiliser \\\\. Le caractère de début et de fin d’une chaîne est les guillemets doubles ("). Si un guillemet doit faire partie des données saisies par le destinataire, pour fournir une chaîne de validation de regexp pour faire correspondre le guillemet, il doit être accompagné d’un caractère d’échappement comme \" dans l’expression. Vous trouverez ici une bonne référence pour la syntaxe des expressions régulières utilisées par Adobe Sign.

Un champ unique ne peut inclure qu’une directive pour la validation. Si plusieurs règles de validation sont spécifiées dans une balise de texte, la première règle est appliquée. Toutes les règles de validation suivantes sont ignorées.

Masquage des données sensibles

Adobe Sign prend en charge le masquage des données sensibles collectées pendant la signature en ajoutant une directive spécifique à la balise de texte. Pendant la signature, les données saisies par le signataire dans ce type de champ sont converties en astérisques (*) ou en caractère de masquage défini par l’utilisateur dès que le signataire quitte le champ. Les données saisies par le signataire ne sont pas présentées aux signataires suivants ou ne sont pas incluses dans le PDF final. Les données saisies par le signataire ne peuvent pas être exportées depuis Adobe Sign ou via l’API d’Adobe Sign.

Définition de la balise de texte :

Exemple de balise de masquage

 

Pendant la signature :

Exemple de champ de masquage

 

Dans le document PDF final :

Résultat du masquage sur le document final

{{*CC_es_:signer1:mask}}

Définit un champ obligatoire appelé « CC » affecté au destinataire identifié comme signer1, qui devient masqué pendant la signature.

{{*CC_es_:signer1:mask(char=-)}}

Définit un champ obligatoire appelé « CC » affecté au destinataire identifié comme signer1, qui devient masqué pendant la signature avec "-". Si aucun caractère n’est spécifié dans la balise de texte, l’astérisque (*) est utilisé comme caractère de masquage par défaut.


Spécification de règles conditionnelles pour les champs

Adobe Sign prend en charge l’application de règles conditionnelles pour les champs d’un document. Les règles conditionnelles peuvent être utilisées pour définir à quel moment un champ spécifique du document est affiché ou masqué pour le signataire pendant la signature.

Les conditions appliquées à un champ spécifique sont basées sur les valeurs d’un ou de plusieurs champs présents dans le document. Les règles conditionnelles appliquées à un champ donné peuvent également spécifier qu’un champ spécifique soit affiché ou non lorsque toutes les conditions définies ou une d’entre elles pour un champ spécifique sont remplies.

{{_es_:signer1:showif(condition)}}

{{_es_:signer1:showifany(condition)}}

Affiche le champ au destinataire identifié comme signer1 si l’une des conditions définies est remplie.

{{_es_:signer1:showifall(condition)}}

Affiche le champ au destinataire identifié comme signer1 uniquement si toutes les conditions définies sont remplies.

{{_es_:signer1:hideif(condition)}}

{{_es_:signer1:hideifany(condition)}}

Masque le champ au destinataire identifié comme signer1 si l’une des conditions définies est remplie.

{{_es_:signer1:hideifall(condition)}}

Masque le champ au destinataire identifié comme signer1 uniquement si toutes les conditions définies sont remplies.

{{_es_:signer1:enableif(condition)}}

{{_es_:signer1:enableifany(condition)}}

Active le champ pour le destinataire identifié comme signer1 si toutes les conditions définies sont remplies. Cette méthode est semblable à la condition « showif », excepté que si la condition n’est pas remplie, le champ est visible pendant la signature mais il est grisé et non modifiable. Le champ grisé affiche la valeur par défaut du champ, le cas échéant. La valeur apparaît également dans le document PDF signé.

{{_es_:signer1:enableifall(condition)}}

Active le champ pour le destinataire identifié comme signer1 uniquement si toutes les conditions définies sont remplies.

{{_es_:signer1:disableif(condition)}}

{{_es_:signer1:disableifany(condition)}}

Désactive le champ pour le destinataire identifié comme signer1 si l’une des conditions définies est remplie. Le champ désactivé apparaît grisé pendant la signature. S’il existe une valeur de champ par défaut, la valeur d’un champ désactivé apparaît toujours dans le document PDF signé.

{{_es_:signer1:disableifall(condition)}}

Désactive le champ pour le destinataire identifié comme signer1 uniquement si toutes les conditions définies sont remplies.

Une condition est définie de la façon suivante : valeur de l’opérateur fieldname, où fieldname correspond au nom du champ de formulaire dans le document sur lequel la condition est basée. Les opérateurs et les valeurs valides pris en charge pour les différents champs de formulaire pris en charge sont répertoriés dans les tableaux ci-après.

Opérateurs de champ conditionnels

Opérateur

Signification

Valeur

Exemple

=, ==, eq

Egal à

Valeur unique

myCheck=checked

!=, <>, neq

Différent de

Valeur unique

signature!=signed

<, lt

Inférieur à

Valeur unique, numérique

myNumber < 10

>, gt

Supérieur à

Valeur unique, numérique

myNumber > 40

<=, lte

Inférieur ou égal à

Valeur unique, numérique

myNumber <= 15

>=, gte

Supérieur ou égal à

Valeur unique, numérique

myNumber >= 0

?=, in

Dans

Liste délimitée par des virgules ; doit être entre guillemets ou parenthèses.

option ?="1,2,3"

?!=,!in, not in, notin

Non inclus dans

Liste délimitée par des virgules ; doit être entre guillemets ou parenthèses.

option ?!= "1,2,3"

~=, contains

Contient

Valeur unique

Title ~= Manager

~!=, !contains, not contains, notcontains

Ne contient pas

Valeur unique

Title ~!= Junior

Plusieurs conditions pour un champ unique peuvent être séparées par une virgule. Par exemple :

{{notRed_es_:showifall(checkbox=checked,Color!=Red)}} définit un champ appelé « notRed » qui est affiché au signataire lorsque les deux conditions sont remplies.

 

Valeur de champ conditionnelle pour les champs de balise de texte pris en charge

Type de champ

Valeurs valides

Exemple

Signature

signed, unsigned

signHere=signed

Paraphe

signed, unsigned

initHere!=signed

Case à cocher

checked, unchecked

myCheck=checked

Case d’option

Valeur des options des cases d’option

Color=Red

Champs de texte

Valeur du champ de texte

Title!=Senior Title~=Chief Price>100

Des conditions peuvent être affectées à n’importe quel champ, notamment les champs obligatoires comme les champs de paraphe, de signature et les blocs de signature. Lorsqu’une condition est définie sur un champ obligatoire, il n’est traité que comme étant obligatoire que si la condition le rend visible au signataire pendant la signature. En d’autres termes, si un champ de signature possède une condition qui le masque, il n’est pas visible par le signataire et ne requiert pas de signature. Le nombre de « champs obligatoires » en bas de la page de signature est mis dynamiquement à jour selon les conditions définies, afin de refléter exactement le nombre de champs devant être remplis par le signataire avant la fin de la signature du document.

Chaque utilisateur doit avoir un champ de signature auquel aucune condition n’est affectée. Pour cette raison, si tous les champs de signature d’un utilisateur donné ont une condition, un nouveau bloc de signature est ajouté pour ce signataire à la fin du document.


Spécification des formules de calcul pour les champs

Adobe Sign prend en charge le remplissage dynamique des valeurs de champ dans un document pendant sa signature en se basant sur d’autres valeurs/choix de champs effectués par le client lors de la signature. Ces types de champs sont appelés champs calculés.

Les formules de calcul peuvent être définies de la même façon que pour les autres champs du document à l’aide de balises de texte ou dans l’environnement de création glisser-déposer d’Adobe Sign. Une formule de calcul peut référencer un ou plusieurs champs existants du document et peut aussi être basée sur un autre champ calculé dans le document. Des calculs peuvent être appliqués aux champs numériques, aux champs de date aux champs de texte.

En plus de calculer la valeur d’un champ dans le document, les champs calculés peuvent aussi inclure des informations de formatage pour mettre en forme correctement la sortie de la valeur calculée dans le document. D’autres règles telles que les règles conditionnelles et le masquage de champ, peuvent également être appliquées à des champs calculés via des balises de texte.

 

f1_es_:signer1:calc(formula)

Champ calculé affecté au destinataire identifié comme signer1. Sa valeur est calculée automatiquement en fonction de la formule définie.

 

f2_es_:signer1:calc(formula):format(formatType, format)

Champ calculé affecté au destinataire identifié comme signer1. Sa valeur est calculée en fonction de la formule définie. De plus, la valeur de sortie obtenue est d’un type spécifique et mise en forme au format spécifié.

Exemple : un champ calculé peut être utilisée pour calculer de façon dynamique la taxe totale due sur une commande.

{{Tax_es_:signer1:calc([subtotal] * [taxrate]):format(number, "$,.00")}}

Le calcul de la taxe repose sur le coût total des articles commandés par le client et le taux d’imposition pour l’état de résidence du signataire. La valeur de la taxe calculée obtenue est mise en forme avec le symbole du dollar ($) avant la valeur et comporte deux chiffres après la virgule. Par exemple, si le sous-total est 1 250 et le taux d’imposition de 6,25 %, la valeur calculée obtenue affichée dans le champ de taxe est de $1328,13.

Pour plus d’informations sur les champs calculés et leur utilisation dans vos documents, voir le guide de référence des champs calculés.


Raccourcissement des balises de texte

Les balises de texte fournissent un mécanisme très performant pour définir différents types de champs dans un document, en affectant ces champs à des signataires spécifiques, en spécifiant des règles de validation sur les champs et/ou en appliquant des règles conditionnelles à ces champs. L’application de tous ces éléments à un seul champ de formulaire peut rendre la définition de champ très longue et entraîner la modification de la structure du document en raison de la définition de champ. De plus, comme chaque définition de champ doit tenir sur une ligne, l’utilisation de plusieurs directives complexes peut rendre la mise en page du document très difficile. Pour garantir la cohérence de la structure du document, Adobe Sign prend en charge un mécanisme pour définir des balises de texte raccourcies dans le document. Une balise de texte raccourcie se compose de deux parties :

  • Balise de référence : définition de balise raccourcie placée à l’emplacement adéquat dans le document. La balise de référence contrôle la taille et l’emplacement du champ de formulaire dans le document. Une balise de référence possède la syntaxe suivante :{{$shortened_name}}. Par exemple, {{$r}} définit une balise de référence, où « r » est le nom court de la balise. La taille du champ peut être ajustée en utilisant des espaces blancs juste après la dernière accolade d’ouverture ou juste avant la première accolade de fermeture.
  • Balise de définition : fait référence à la définition complète d’une balise spécifique et peut être définie n’importe où dans le document. La taille et l’emplacement de la balise de définition ne permettent pas de déterminer la taille et l’emplacement du champ de formulaire dans le document. Une balise de définition possède la syntaxe suivante :

{{#shortened_name=Standard Tag Syntax}}. Par exemple, {{#r= [] ReceiveCommunication_es_: signer1}} définit une définition de balise complète pour la balise de référence appelée « r ». Dans cet exemple, la balise définit une case à cocher affectée au destinataire identifié comme signer1.

 

Par exemple, l’illustration ci-dessous montre deux balises de référence placées dans un document.

Balise raccourcie simple

 

La définition complète des deux balises de référence est définie ailleurs dans le document, comme le montre l’illustration ci-dessous.

Exemple de références de balise raccourcie

La définition complète des balises de texte est très longue. Sans la possibilité de définir des balises raccourcies à l’emplacement adéquat dans le document, il ne serait pas possible de conserver la structure du document d’origine.


Suppression de pages de la sortie

En séparant les emplacements de champ de formulaire de la définition du champ, il est possible de placer toutes les définitions des balises du document à la fin du document ou sur une page totalement distincte dans le document. Lorsque le document est envoyé par le biais d’Adobe Sign, toutes les balises de texte sont traitées et un cadre blanc est placé sur la définition de la balise de texte afin que le texte ne soit plus visible par le signataire. Cela peut entraîner la présence de pages entièrement blanches dans le document après traitement par Adobe Sign (pages contenant uniquement des balises de texte). Pour éviter d’autres pages blanches indésirables dans le document, Adobe Sign prend en charge une définition de balise de texte spéciale pour supprimer une page spécifique du document de sortie traité, généré par Adobe Sign avant l’envoi du document pour signature.

{{#REMOVE_PAGE_FROM_OUTPUT}}

Directive spéciale qui donne l’instruction à Adobe Sign de supprimer la page sur laquelle elle apparaît de la sortie traitée pour le document. La balise peut apparaître n’importe où sur la page. Un document envoyé à Adobe Sign doit contenir au moins une page. Si cette directive apparaît sur toutes les pages d’un document envoyé à Adobe Sign, la première page n’est pas supprimée.

Exemples de balises de texte avancées

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de balises de texte avec la description de chaque balise.

Cases à cocher

{{[]_es_:signer1}}

Case à cocher affectée au destinataire identifié comme signer1.

{{[]*}}

Case à cocher obligatoire.

{{[]!}}

Case à cocher en lecture seule.


Cases d’option

{{(Daily)Rate_es_:signer1}}

Case d’option affectée à signer1 avec la valeur « Daily ».


Liste déroulante

{{*Color_es_:signer1:dropdown(options= "Red,Green,Blue”)}}

Liste déroulante obligatoire avec trois options possibles. La liste est affectée au destinataire identifié comme signer1.

{{Color_es_:signer1:dropdown(options= "Red,Green,Blue”):default(“Red”)}}

Liste déroulante avec trois options possibles. L’option « Rouge » est sélectionnée par défaut. La liste est affectée au destinataire identifié comme signer1. Si la valeur est spécifiée dans la définition de la liste déroulante, elle doit être utilisée pour spécifier la valeur par défaut. Sinon, l’option est utilisée.

{{Color_es_:dropdown(options=Red,Green,Blue”

,

values=”R,G,B”):default(“R”):mask}}

Liste déroulante, non affectée à un destinataire, avec trois options possibles qui correspondent à trois valeurs d’exportation.

La valeur « R » correspondant au choix « Rouge » par le destinataire est sélectionnée par défaut et l’option sélectionnée obtenue est masquée (affichée sous la forme de *) dans le document PDF.

{{Color_es_:dropdown(options= "Red,Green,Blue”):showif(Rate=”Daily”)}}

Liste déroulante, non affectée à un destinataire, avec trois options possibles. La liste déroulante est affichée uniquement si la valeur de la case d’option appelée Rate est = « Quotidien ».


Validation du champ

{{Birthday_es_:signer2:isdate}}

Champ de date facultatif destiné au destinataire identifié comme signer2 pour qu’il saisisse des dates au format américain.

{{*Zip2_es_:signer2:zip}}

Champ obligatoire destiné au destinataire identifié comme signer2 pour qu’il fournisse un code postal valide. Le champ valide la valeur saisie par le destinataire.


Raccourcissement des balises de texte

 

{{$r}}

Balise de référence spécifiant l’emplacement d’un champ.

 

{{#r=[]Spouse_es_:prefill}}

Définition d’une case à cocher devant être préremplie par l’expéditeur.

Le raccourcissement des balises de texte peut également être utilisé comme fonction et pas seulement pour remplacer un champ entier.

Par exemple, utilisons la balise suivante :

{{field1_es_:signer1:showif(fieldA=‘Yes)}}

La balise ci-dessus peut également être raccourcie en utilisant les éléments suivants :

{{field_es_:$A:$B}}

#A=signer

#B=showif(fieldA=‘Yes’)

Le raccourcissement des balises de texte peut également se comporter comme des méthodes de calcul. Par exemple, utilisons la balise suivante :

{{field1_es_:calc(a * b / c)}}

La balise ci-dessus peut également être raccourcie en utilisant les éléments suivants :

Field1_es_:$1(a,b,c)

#1(option1, option2, option3) = calc([option1] * [option2] / [option3])


Règles conditionnelles

{{f_es_:hideifall(sig=unsigned,initials=unsigned}}

Champ indiquant uniquement si sig et initials sont signés.

{{*emailAddress_es_:signer1:isemail:showif (TypeOfComm="receiveEmail")}}

Champ obligatoire pour le destinataire identifié comme signer1 pour qu’il saisisse une adresse e-mail valide. Le champ est affiché uniquement lorsqu’un autre champ appelé « TypeOfComm » a la valeur « receiveEmail ». Le champ valide la valeur saisie par le destinataire.

{{f_es_:hideifany(Color=”Red”,Color=”Green”}}

Champ qui est masqué si le destinataire choisit la couleur rouge ou verte dans la liste déroulante appelée « Color ».


Champs calculés

{{shipState_es_:signer1:calc([billingState])

:showif(sameAs=unchecked)}}

Champ dans le document affecté au premier signataire qui est affiché uniquement lorsqu’un autre champ (case à cocher) « sameAs » est décoché. La valeur du champ est automatiquement renseignée avec la valeur du champ « billingState » que le signataire a saisi dans document.

{{total_es_:signer1:calc(q1*pr1)

:format(Number,”$,0.00”):align(right)}}

Champ dans le document affecté au destinataire identifié comme signer1. Sa valeur est automatiquement calculée comme le produit des valeurs des champs « q1 » et « pr1 ». La valeur obtenue est mise en forme comme une devise et affichée avec le symbole du dollar ($) devant la valeur obtenue avec deux chiffres après le point. La valeur obtenue est aussi alignée à droite dans le champ.

{{price_es_:signer1:calc(if(pn1=”W1”,9.99, if(pn1=”W2”,5.99,if(pn1=”W3”,24.99,0))))}}

Un champ dans document appelé « price » qui est calculé en fonction de la valeur sélectionnée par le signataire dans d’autres champs « pn1 » du document. Dans cet exemple, si le champ « pn1 » est égal à W1, la valeur affichée dans le champ « price » est 9.99. Si le champ « pn1 » est égal à W2, la valeur affichée dans le champ « price » est 5.99, etc. Si aucune des valeurs ne correspond à la valeur du champ « pn1 », la valeur affichées dans « price » est 0. Grâce à ce mécanisme, les champs calculés peuvent être utilisés pour renseigner automatiquement le prix d’un article en fonction de la sélection effectuée par un utilisateur pendant la signature.

Pour plus d’informations sur les champs calculés, voir le guide de référence des champs calculés.


Version téléchargeable de ce guide

Telechargement

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne