Vous consultez actuellement l'aide de la version:

Les fonctionnalités d’éditeur de texte enrichi sont rendues disponibles par l’intermédiaire d’une série de modules externes, chacun avec sa propriété features. Vous pouvez configurer la propriété features afin d’activer ou de désactiver une ou plusieurs fonctions de l’éditeur de texte enrichi. Cet article décrit comment configurer spécifiquement les modules externes d’éditeur de texte enrichi.

Pour plus d’informations sur les autres configurations d’éditeur de texte enrichi, voir Configuration de l’éditeur de texte enrichi.

Remarque :

Lorsque vous utilisez CRXDE Lite, il est conseillé d’enregistrer régulièrement les modifications à l’aide de la commande Tout enregistrer.

Activation d’un module externe et configuration de la propriété features

Pour activer un module externe, suivez ces étapes. Certaines étapes sont uniquement nécessaires lorsque vous configurez un module externe pour la première fois, car les nœuds correspondants n’existent pas.

Par défaut, les modules externes format, link, list, justify et control ainsi que toutes leurs fonctions sont activés dans l’éditeur de texte enrichi.

Remarque :

Le nœud rtePlugins respectif est désigné sous le nom de <rtePlugins-node> pour éviter les doublons dans cet article.

  1. À l’aide de CRXDE Lite, cherchez le composant Texte pour votre projet.

  2. Créez le nœud parent <rtePlugins-node> s’il n’existe pas, avant de configurer tout module externe d’éditeur de texte enrichi :

    • Selon votre composant, les nœuds parents :
      • config : .../text/cq:editConfig/cq:inplaceEditing/config
      • un autre nœud de configuration possible : .../text/cq:editConfig/cq:inplaceEditing/inplaceEditingTextConfig
      • text : .../text/dialog/items/tab1/items/text
    • Ils sont du type : jcr:primaryType cq:Widget
    • Possèdent tous deux les propriétés suivantes :
      • Nom name
      • Type String
      • Valeur ./text
  3. Selon l’IU pour laquelle vous effectuez la configuration, créez un nœud <rtePlugins-node>, s’il n’existe pas :

    • Nom rtePlugins
    • Type nt:unstructured
  4. Voici comment créer un nœud pour chaque module externe à activer :

    • Type nt:unstructured
    • Nom ID du module externe requis

Après activation d’un module externe, suivez ces instructions pour configurer la propriété features.

  Activer toutes les fonctions
Activer des fonctions spécifiques Désactiver toutes les fonctions
Nom features features features
Type String String[] (multichaîne ; définissez le type sur chaîne et cliquez sur Multi dans CRXDE Lite) String
Valeur * (astérisque)
définie sur une ou plusieurs valeurs de fonctions -

Configuration des modes de collage

Lors de l’utilisation de l’éditeur de texte enrichi, les auteurs peuvent copier le contenu selon l’un des trois modes suivants :

  • Mode Navigateur : collage de texte avec la mise en œuvre de collage par défaut du navigateur. Il ne s’agit pas d’une méthode recommandée, car elle peut introduire des balises indésirables.
  • Mode Texte brut : collage du contenu du Presse-papiers en tant que texte brut. Cela supprime tous les éléments de style et de mise en forme du contenu copié avant insertion dans le composant AEM.
  • Mode MS Word : collage du texte, y compris des tableaux, avec la mise en forme lors de la copie à partir de MS Word. La copie et le collage de texte depuis une autre source, telle qu’une page web ou MS Excel ne sont pas pris en charge et conservent uniquement une mise en forme partielle.

Configuration des options de collage disponibles sur la barre d’outils de l’éditeur de texte enrichi

Les trois icônes ci-dessous peuvent être mises à la disposition des auteurs dans la barre d’outils de l’éditeur de texte enrichi :

  • Coller (Ctrl + V) : peut être préconfigurée pour correspondre à l’un des trois modes de collage ci-dessus.
  • Coller en tant que texte : fournit la fonctionnalité du mode Texte brut.
  • Coller à partir de Word : fournit la fonctionnalité du mode MS Word.

Pour configurer l’éditeur de texte enrichi pour qu’il affiche les icônes requises, procédez comme suit.

  1. Accédez au composant, par exemple :
        /apps/<monProjet>/components/text

  2. Accédez au nœud rtePlugins/edit. Voir Activation d’un module externe si le nœud n’existe pas.

  3. Créez la propriété features sur le nœud edit et ajoutez une ou plusieurs des fonctions.

    Enregistrez toutes les modifications.

Configuration du comportement de l’icône Coller (Ctrl + V) et du raccourci

Vous pouvez préconfigurer le comportement de l’icône Coller (Ctrl + V) en procédant comme suit. Cette configuration définit également le comportement du raccourci clavier Ctrl + V que les auteurs utilisent pour coller du contenu.

Cette configuration permet trois scénarios d’utilisation, à savoir :

  • Collage de texte avec la mise en œuvre de collage par défaut du navigateur. Il ne s’agit pas d’une méthode recommandée, car elle peut introduire des balises indésirables. Configuré à l’aide de browser ci-dessous.
  • Collage du contenu du Presse-papiers en tant que texte brut. Cela supprime tous les éléments de style et de mise en forme du contenu copié avant insertion dans le composant AEM. Configuré à l’aide de plaintext ci-dessous.
  • Collage du texte, y compris des tableaux, avec la mise en forme lors de la copie à partir de MS Word. La copie et le collage de texte depuis une autre source, telle qu’une page web ou MS Excel ne sont pas pris en charge et conservent uniquement une mise en forme partielle. Configuré à l’aide de wordhtml ci-dessous.
  1. Dans votre composant, accédez au nœud <rtePlugins-node>/edit. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Dans le nœud edit, créez une propriété à l’aide des informations suivantes :

    • Nom defaultPasteMode
    • Type String
    • Valeur Un des modes de collage requis : browser, plaintext ou wordhtml.

Configuration des formats autorisés lors du collage de contenu

Le mode Coller comme élément Microsoft Word (paste-wordhtml) peut être configuré davantage de manière à pouvoir définir explicitement les styles autorisés pour coller un élément dans AEM à partir d’un autre programme, comme Microsoft Word.

Par exemple, s’il n’est possible de coller que des formats gras et des listes dans AEM, vous pouvez écarter les autres formats en les filtrant. Cette opération est appelée filtrage de collage configurable.

Cette opération peut être effectuée pour les composants suivants :

Pour les liens, vous pouvez également définir les protocoles acceptés automatiquement.

Pour configurer les formats autorisés pour coller du texte dans AEM à partir d’un autre programme :

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/edit. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Créez un nœud sous le nœud edit destiné à contenir les règles de collage HTML :

    • Nom htmlPasteRules
    • Type nt:unstructured
  3. Créez un nœud sous htmlPasteRules, destiné à contenir les détails des formats de base autorisés :

    • Nom allowBasics
    • Type nt:unstructured
  4. Pour contrôler les différents formats admis, créez une ou plusieurs des propriétés ci-dessous sur le nœud allowBasics :

    • Nom bold
    • Nom italic
    • Nom underline
    • Nom anchor (pour les liens et les ancres nommées)
    • Nom image

    Toutes les propriétés sont de type Boolean. Ainsi, dans la valeur appropriée, vous pouvez cocher ou décocher la case pour activer/désactiver les fonctionnalités.

    Remarque :

    Si le format n’est pas défini explicitement, la valeur par défaut true est utilisée et le format est admis.

  5. D’autres formats peuvent également être définis à l’aide de différentes propriétés ou de différents nœuds, également appliqués au nœud htmlPasteRules :

    Propriété Type Description
    allowBlockTags String[]

    Définit la liste des balises block autorisées.

    Les balises block possibles incluent (entre autres) :

    • Titres (h1, h2, h3)
    • Paragraphes (p)
    • Listes (ol, ul)
    • Tableaux (table)
    fallbackBlockTag String

    Définit la balise block utilisée pour tout bloc contenant une balise block ne figurant pas dans allowBlockTags.

    p est suffisant dans la plupart des cas.

    table nt:unstructured

    Définit le comportement lors du collage de tableaux.

    Ce nœud doit comporter la propriété allow (de type Boolean) pour définir s’il est autorisé de coller des tableaux.

    Si allow est défini sur false, vous devez spécifier la propriété ignoreMode (de type String) pour définir comment le contenu du tableau collé est géré. Les valeurs valides pour ignoreMode sont les suivantes :

    • remove : supprime le contenu du tableau.
    • paragraph : transforme les cellules de tableau en paragraphes.
    list nt:unstructured

    Définit le comportement lors du collage de listes.

    Doit comporter la propriété allow (de type Boolean) pour définir s’il est autorisé de coller des listes.

    Si allow est défini sur false, vous devez spécifier la propriété ignoreMode (de type String) pour définir comment gérer le contenu d’une liste collée. Les valeurs valides pour ignoreMode sont les suivantes :

    • remove : supprime le contenu de la liste.
    • paragraph : transforme les éléments de la liste en paragraphes.

    Exemple de structure htmlPasteRules valide :

    "htmlPasteRules": {
        "allowBasics": {
            "italic": true,
            "link": true
        },
        "allowBlockTags": [
            "p", "h1", "h2", "h3"
        ],
        "list": {
            "allow": false,
            "ignoreMode": "paragraph"
        },
        "table": {
            "allow": true,
            "ignoreMode": "paragraph"
        }
    }
  6. Enregistrez toutes les modifications.

Configuration des styles de texte

Les auteurs peuvent appliquer des styles pour modifier l’apparence d’une portion de texte. Les styles reposent sur les classes CSS que vous prédéfinissez dans votre feuille de style CSS. Le contenu stylisé est inclus dans les balises span à l’aide de l’attribut class pour faire référence à la classe CSS. Par exemple :

    <span class=monospaced>Texte monospace ici</span>

Lorsque le module externe Styles est activé pour la première fois, aucun style n’est disponible par défaut. La liste contextuelle est vide. Pour fournir des styles aux auteurs, procédez comme suit :

  • Activez le sélecteur de liste déroulante Style.
  • Spécifiez l’emplacement de la ou des feuilles de style.
  • Spécifiez les différents styles qui peuvent être sélectionnés dans la liste déroulante Style.
Pour les configurations ultérieures (par exemple, afin d’ajouter davantage de styles), suivez les instructions pour faire référence à une nouvelle feuille de style et spécifier les styles supplémentaires.

Remarque :

Des styles peuvent également être définis pour des tableaux ou des cellules de tableau. Ces configurations nécessitent des procédures distinctes.

Activation de la liste du sélecteur de liste déroulante Style

Cette opération et effectuée en activant le module externe Styles.

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/styles. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Créez la propriété features sur le nœud styles :

    • Nom features
    • Type String
    • Value * (astérisque)
  3. Enregistrez toutes les modifications.

Remarque :

Une fois que le module externe Styles est activé, la liste déroulante Style s’affiche dans la boîte de dialogue de modification. Cependant, la liste est vide lorsqu’aucun style n’est configuré.

Spécification de l’emplacement de la feuille de style

Ensuite, spécifiez l’emplacement de la ou des feuilles de style à référencer :

  1. Accédez au nœud racine de votre composant de texte, par exemple /apps/<monProjet>/components/text.

  2. Ajoutez la propriété externalStyleSheets au nœud parent de <rtePlugins-node> :

    • Nom externalStyleSheets
    • Type String[] (multichaîne ; cliquez sur Multi dans CRXDE)
    • Valeur(s) Chemin d’accès et nom de fichier de chaque feuille de style à inclure. Utilisez les chemins de référentiel.

    Remarque :

    Vous pouvez ajouter des références à d’autres feuilles de style ultérieurement.

  3. Enregistrez toutes les modifications.

Remarque :

Lors de l’utilisation de l’éditeur de texte enrichi dans une boîte de dialogue (IU classique), vous pouvez spécifier des feuilles de style optimisées pour la modification de texte enrichi. En raison de restrictions techniques, le contexte CSS est perdu dans l’éditeur. Vous devrez peut-être émuler ce contexte afin d’améliorer l’expérience WYSIWYG.

L’éditeur de texte enrichi utilise un élément DOM de conteneur avec un ID de CQrte, qui peut être utilisé pour fournir différents styles pour l’affichage et la modification :

#CQ td {
    // définit le style pour l’affichage
}

#CQrte td {
    // définit le style pour la modification
}

Spécification des styles disponibles dans la liste contextuelle

  1. Dans la définition du composant, accédez au nœud <rtePlugins-node>/styles, tel que créé dans Activation du sélecteur de liste déroulante Style.

  2. Sous le nœud styles, créez un nœud (également appelé styles) destiné à contenir la liste mise à disposition :

    • Nom styles
    • Type cq:WidgetCollection
  3. Créez un nœud sous le nœud styles pour représenter un style individuel :

    • Nom, vous pouvez spécifier le nom, mais il doit être adapté au style
    • Type nt:unstructured
  4. Ajoutez la propriété cssName à ce nœud pour référencer la classe CSS :

    • Name cssName
    • Type String
    • Valeur Nom de la classe CSS (non précédé d’un point « . ». Par exemple, cssClass au lieu de .cssClass ).
  5. Ajoutez la propriété text au même nœud. Elle définit le texte affiché dans la boîte de dialogue de sélection :

    • Nom text
    • Type String
    • Valeur Description du style ; apparaît dans la boîte de dialogue de sélection de la liste déroulante Style.
  6. Enregistrez les modifications.

    Répétez les étapes ci-dessus pour chaque style requis.

Configuration des formats de paragraphe

Tout texte saisi dans l’éditeur de texte enrichi est placé dans une balise block dont la valeur par défaut est <p>. En activant le module externe paraformat, vous spécifiez d’autres balises block, qui peuvent être affectées à des paragraphes, à l’aide d’une liste déroulante de sélection. Les formats de paragraphe déterminent le type de paragraphe en affectant la balise block appropriée. L’auteur peut les sélectionner et les affecter à l’aide du sélecteur Format. Les balises block comprennent, par exemple, le paragraphe standard <p> et les titres standard <h1>, <h2> et ainsi de suite.

Attention :

Ce module externe n’est pas adapté au contenu présentant une structure complexe, tel que les listes et les tableaux.

Remarque :

Si une balise block, par exemple une balise <hr>, ne peut pas être affectée à un paragraphe, ce n’est pas un cas d’utilisation valide pour un module externe paraformat.

Lorsque le module externe Formats des paragraphes est activé pour la première fois, aucun format de paragraphe n’est disponible par défaut. La liste contextuelle est vide. Pour fournir des formats de paragraphes aux auteurs, procédez comme suit :

  • Activez la liste du sélecteur de liste déroulante Format.
  • Spécifiez les balises block qui peuvent être sélectionnées dans la liste déroulante.

Pour les configurations ultérieures, par exemple, afin d’ajouter davantage de formats, suivez uniquement la partie correspondante des instructions.

Activation du sélecteur de liste déroulante Format

Commencez d’abord par activer le module externe paraformat :

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/paraformat. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Créez la propriété features sur le nœud paraformat :

    • Nom features
    • Type String
    • Value * (astérisque)

Remarque :

Si le module externe n’est pas configuré davantage, les formats par défaut suivants sont activés :

  • Paragraphe (<p>)
  • Titre 1 (<h1>)
  • Titre 2 (<h2>)
  • Titre 3 (<h3>)

Attention :

Lors de la configuration des formats de paragraphe de l’éditeur de texte enrichi, ne supprimez pas la balise de paragraphe <p> comme option de mise en forme. Si la balise <p> est supprimée, l’auteur du contenu ne peut pas sélectionner l’option Formats des paragraphes, même si d’autres formats sont configurés.

Spécification des formats de paragraphe disponibles

Les formats de paragraphe peuvent être mis à disposition pour être sélectionnés :

  1. Dans la définition du composant, accédez au nœud <rtePlugins-node>/paraformat, tel que créé dans Activation du sélecteur de liste déroulante Format.

  2. Sous le nœud paraformat, créez un nœud destiné à contenir la liste de formats :

    • Nom formats
    • Type cq:WidgetCollection
  3. Créez un nœud sous le nœud formats, qui contient les détails pour un format spécifique :

    • Nom, vous pouvez spécifier le nom, mais il doit être adapté au format (par exemple, myparagraph, myheading1).
    • Type nt:unstructured
  4. Sur ce nœud, ajoutez la propriété pour définir la balise block utilisée :

    • Nom balise
    • Type String
    • Valeur La balise block pour le format, par exemple : p, h1, h2, etc.
                Vous n’avez pas besoin de saisir les crochets de séparation.
  5. Sur le même nœud, ajoutez une autre propriété pour que le texte descriptif s’affiche dans la liste déroulante :

    • Nom description
    • Type String
    • Valeur Texte descriptif pour ce format, par exemple, paragraphe, titre 1, titre 2, etc. Ce texte s’affiche dans la liste de sélection Format.
  6. Enregistrez les modifications.

    Répétez la procédure pour chaque format requis.

Attention :

Si vous définissez des formats personnalisés, les formats par défaut (<p>, <h1>, <h2> et <h3>) sont supprimés. Recréez le format <p>, car il s’agit du format par défaut.

Configuration des caractères spéciaux

Dans une installation AEM standard, lorsque le module externe misctools est activé pour les caractères spéciaux (specialchars), une sélection par défaut est disponible immédiatement. Par exemple, les symboles de copyright et de marque.

Vous pouvez configurer l’éditeur de texte enrichi de manière à mettre à disposition votre propre sélection de caractères, en définissant des caractères distincts ou une séquence entière.

Attention :

Si vous ajoutez vos propres caractères spéciaux, ils remplacent la sélection par défaut. Si nécessaire, définissez ou redéfinissez ces caractères dans votre sélection.

Définition d’un caractère unique

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/misctools. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Créez la propriété features sur le nœud misctools :

    • Nom features
    • Type String[]
    • Valeur specialchars
                (ou String / * si toutes les fonctions sont appliquées pour ce module externe)
  3. Sous misctools, créez un nœud destiné à contenir les configurations de caractères spéciaux :

    • Nom specialCharsConfig
    • Type nt:unstructured
  4. Sous specialCharsConfig, créez un autre nœud destiné à contenir la liste de caractères :

    • Nom chars
    • Type nt:unstructured
  5. Sous chars, ajoutez un nouveau nœud destiné à contenir une définition de caractère individuel :

    • Nom Vous pouvez spécifier le nom, mais il doit être refléter le caractère, par exemple, « moitié ».
    • Type nt:unstructured
  6. À ce nœud, ajoutez la propriété suivante :

    • Nom entity
    • Type String
    • Valeur Représentation HTML du caractère nécessaire, par exemple, &189; pour la fraction un demi.
  7. Enregistrez les modifications.

    Dans CRXDE, une fois la propriété enregistrée, le caractère représenté s’affiche. Voir ci-dessous sous l’exemple du caractère demi. Répétez les étapes ci-dessus pour rendre plus de caractères spéciaux disponibles aux auteurs.

    Ajout d’un caractère unique dans CRXDE pour qu’il soit disponible dans la barre d’outils d’éditeur de texte enrichi
    Ajout d’un caractère unique dans CRXDE pour qu’il soit disponible dans la barre d’outils d’éditeur de texte enrichi

Définition d’une série de caractères

  1. Utilisez les étapes 1 à 3 de la section Définition d’un caractère unique.

  2. Sous chars, ajoutez un nouveau nœud destiné à contenir la définition de la plage de caractères :

    • Nom Vous pouvez spécifier le nom, mais il doit refléter la plage de caractères, par exemple, « crayons ».
    • Type nt:unstructured
  3. Sous ce nœud (nommé en fonction de votre plage de caractères spéciaux), ajoutez les deux propriétés suivantes :

    • Nom rangeStart
      Type Long
      Valeur Représentation Unicode (décimale) du premier caractère de la plage
    • Nom rangeEnd
      Type Long
      Valeur Représentation Unicode (décimale) du dernier caractère de la plage
  4. Enregistrez les modifications.

    Par exemple, la définition d’une série de 9998 à 10000 vous permet de bénéficier des caractères suivants.

    Définition dans CRXDE d’une série de caractères à rendre disponible dans l’éditeur de texte enrichi
    Définition dans CRXDE d’une série de caractères à rendre disponible dans l’éditeur de texte enrichi
    Affichage dans une fenêtre contextuelle des caractères spéciaux disponibles pour les auteurs dans l’éditeur de texte enrichi
    Affichage dans une fenêtre contextuelle des caractères spéciaux disponibles pour les auteurs dans l’éditeur de texte enrichi

Configuration des styles de tableau

Les styles sont généralement appliqués au texte, mais un jeu de styles distinct peut également être appliqué à un tableau ou à certaines cellules de tableau. Ces styles sont à la disposition des auteurs au niveau de la boîte du sélecteur de style dans la boîte de dialogue de propriétés de la cellule ou du tableau. Les styles sont disponibles lors de la modification d’un tableau dans un composant Texte (ou dérivé), et non dans le composant Tableau standard.

Remarque :

Vous pouvez définir des styles pour les tableaux et les cellules uniquement pour l’IU classique.

Remarque :

La copie et le collage de tableaux dans ou à partir d’un composant d’éditeur de texte enrichi dépendent du navigateur. Ils ne sont pas pris en charge nativement pour tous les navigateurs. Vous pouvez obtenir des résultats variables selon la structure du tableau et le navigateur. Par exemple, lorsque vous copiez et collez un tableau dans un composant d’éditeur de texte enrichi dans Mozilla Firefox dans les IU classique et tactile, la mise en page du tableau n’est pas conservée.

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/table. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Créez la propriété features sur le nœud table :

    • Nom features
    • Type String
    • Valeur *

    Remarque :

    Si vous ne souhaitez pas activer toutes les fonctionnalités de tableau, vous pouvez créer la propriété features, comme suit :

    • Type String[]
    • Valeurs Un ou deux des éléments ci-dessous, au besoin :
      • table pour permettre de modifier les propriétés du tableau, dont les styles
      • cellprops pour permettre de modifier les propriétés des cellules, dont les styles

  3. Définissez l’emplacement des feuilles de style CSS pour y faire référence. Voir Spécification de l’emplacement d’une feuille de style, car il s’agit de la même procédure que lorsque vous définissez des styles de texte. L’emplacement peut être défini si vous avez défini d’autres styles.

  4. Sous le nœud table, créez les nœuds suivants (au besoin) :

    • Pour définir des styles pour le tableau entier (disponibles sous Propriétés du tableau) :
      • Nom tableStyles
      • Type cq:WidgetCollection
    • Pour définir des styles pour des cellules individuelles (disponibles sous Propriétés de la cellule) :
      • Nom cellStyles
      • Type cq:WidgetCollection
  5. Créez un nœud (sous le nœud tableStyles ou cellStyles, selon ce qui est approprié) pour représenter un style individuel :

    • Nom  Vous pouvez spécifier le nom, mais il doit refléter le style.
    • Type nt:unstructured
  6. Sur ce nœud, créez les propriétés :

    • Pour définir le style CSS à référencer
      • Name cssName
      • Type String
      • Valeur Nom de la classe CSS (non précédé d’un point « . », par exemple, cssClass au lieu de .cssClass ).
    • Pour définir un texte descriptif à afficher dans le sélecteur de liste déroulante
      • Nom text
      • Type String
      • Valeur Texte à afficher dans la liste de sélection
  7. Enregistrez toutes les modifications.

    Répétez les étapes ci-dessus pour chaque style requis.

Configuration d’en-têtes masquées dans les tableaux pour l’accessibilité

Dans certains cas, vous pouvez créer des tableaux de données sans texte visuel dans un en-tête de colonne en supposant que l’objectif de l’en-tête est induit par la relation visuelle de la colonne avec d’autres colonnes. Dans ce cas, il est nécessaire d’indiquer un texte masqué à l’intérieur de la cellule d’en-tête pour permettre aux lecteurs d’écran et aux autres dispositifs d’assistance d’aider les utilisateurs, indépendamment de leur validité, à comprendre l’objectif de la colonne.

Pour améliorer l’accessibilité dans de telles situations, l’éditeur de texte enrichi prend en charge les cellules d’en-tête masquées. De plus, il fournit des paramètres de configuration associés aux en-têtes masqués dans les tableaux. Ces paramètres permettent d’appliquer des styles CC à des en-têtes masqués en mode modification et aperçu. Pour aider les créateurs à identifier les en-têtes masqués en mode modification, incluez les paramètres ci-dessous dans votre code :

  • hiddenHeaderEditingCSS : spécifie le nom de la classe CSS appliquée à la cellule hidden-header lorsque l’éditeur de texte enrichi est modifié.
  • hiddenHeaderEditingStyle : spécifie une chaîne Style appliquée à la cellule hidden-header lorsque l’éditeur de texte enrichi est modifié.

Si vous spécifiez la chaîne CSS et la chaîne Style dans le code, la classe CSS prévaut sur la chaîne Style et peut remplacer les modifications apportées à la configuration en raison de la chaîne Style.

Pour aider les créateurs à appliquer la feuille de style CSS à des en-têtes masqués en mode aperçu, vous pouvez inclure les paramètres ci-dessous dans votre code :

  • hiddenHeaderClassName : spécifie le nom de la classe CSS appliquée à la cellule d’en-tête masqué en mode aperçu.
  • hiddenHeaderStyle : spécifie une chaîne Style appliquée à la cellule d’en-tête masqué en mode aperçu.

Si vous spécifiez la chaîne CSS et la chaîne Style dans le code, la classe CSS prévaut sur la chaîne Style et peut remplacer les modifications apportées à la configuration en raison de la chaîne Style.

Ajout de dictionnaires au vérificateur orthographique

Lorsque le module externe Contrôle d’orthographe est activé, l’éditeur de texte enrichi utilise les dictionnaires de chaque langue appropriée. Ils sont sélectionnés en fonction de la langue du site web, d’après la propriété language de la sous-arborescence ou à partir de la langue de l’adresse URL, par exemple. Pour la branche /en/, la vérification est effectuée pour l’anglais ; pour la branche /de/, pour l’allemand.

Remarque :

Le message « Échec de la vérification orthographique » s’affiche si le système tenter d’effectuer une vérification pour une langue non installée.

Une installation AEM standard comprend les dictionnaires pour les langues suivantes :

  • Anglais américain (en_us)
  • Anglais britannique (en_gb)

Remarque :

Les dictionnaires standard sont situés à l’emplacement /libs/cq/spellchecker/dictionaries, avec les fichiers Lisez-moi correspondants. Ne modifiez pas les fichiers.

Pour ajouter d’autres dictionnaires, si nécessaire, procédez comme suit.

  1. Sélectionnez la langue de votre choix et téléchargez le fichier ZIP contenant les définitions de l’orthographe. Extrayez le contenu de l’archive dans votre système de fichiers.

    Attention :

    Seuls les dictionnaires au format MySpell for OpenOffice.org v2.0.1 ou version inférieure, sont pris en charge. Comme les dictionnaires sont désormais des fichiers archives, il est recommandé de les vérifier après les avoir téléchargés.

  2. Recherchez les fichiers .aff et.dic. Conservez le nom en lettres minuscules. Par exemple, de_de.aff et de_de.dic.

  3. Chargez les fichiers .aff et.dic dans le référentiel à l’emplacement /apps/cq/spellchecker/dictionaries.

Remarque :

Le vérificateur orthographique de l’éditeur de texte enrichi est disponible sur demande. Il n’est pas exécuté automatiquement lorsque vous commencez à saisir du texte.

Pour exécuter le vérificateur orthographique, appuyez/cliquez sur le bouton Vérificateur orthographique de la barre d’outils. L’éditeur de texte enrichi vérifie l’orthographe des mots et souligne les mots mal orthographiés.

Si vous incorporez des modifications que le vérificateur orthographique suggère, l’état des modifications apportées au texte et les mots mal orthographiés n’est plus mis en surbrillance. Pour exécuter le vérificateur orthographique, appuyez/cliquez de nouveau sur le bouton Vérificateur orthographique.

Configuration de la taille de l’historique pour les actions d’annulation et de rétablissement

L’éditeur de texte enrichi permet aux auteurs d’annuler ou de rétablir quelques-unes des dernières modifications. Par défaut, 50 modifications sont stockées dans l’historique. Vous pouvez configurer cette valeur, au besoin.

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/undo. Créez ces nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Sur le nœud undo, créez la propriété :

    • Nom maxUndoSteps
    • Type : Long
    • Valeur Nombre d’étapes annulées à enregistrer dans l’historique.
      • La valeur par défaut est de 50.
      • Utilisez 0 pour désactiver complètement la fonctionnalité Annuler/Rétablir.
  3. Enregistrez les modifications.

Configuration de la taille de tabulation

Lorsque le caractère de tabulation est activé dans un texte, un nombre prédéfini d’espaces est inséré. Par défaut, il s’agit de trois espaces insécables et d’un espace.

Pour définir la taille de la tabulation :

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/keys. Créez les nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Sur le nœud keys, créez la propriété :

    • Nom tabSize
    • Type String
    • Valeur Nombre d’espaces à utiliser pour le tabulateur
  3. Enregistrez les modifications.

Définition de la marge de retrait

Lorsque la mise en retrait est activée (par défaut), vous pouvez définir la taille du retrait :

Remarque :

Cette taille de retrait n’est appliquée qu’aux paragraphes (blocs) de texte. Elle n’affecte pas la mise en retrait des listes réelles.

  1. Dans votre composant, recherchez le nœud <rtePlugins-node>/lists. Créez ces nœuds s’ils n’existent pas. Pour plus d’informations, voir Activation d’un module externe.

  2. Sur le nœud lists, créez le paramètre identSize :

    • Nom : identSize
    • Type : Long
    • Valeur Nombre de pixels nécessaires pour la marge en retrait

Configuration de la hauteur de l’espace modifiable

Remarque :

Cela ne s’applique que lors de l’utilisation de l’éditeur de texte enrichi dans une boîte de dialogue (et non lors de la modification statique – IU classique).

Vous pouvez définir la hauteur de l’espace modifiable affiché dans la boîte de dialogue du composant :

  1. Sur le nœud ../items/text dans la définition de boîte de dialogue pour le composant, créez une propriété :

    • Nom : height
    • Type : Long
    • Valeur Hauteur du canevas de publication, exprimée en pixels

    Remarque :

    Cette opération ne modifie pas la hauteur de la fenêtre de la boîte de dialogue.

  2. Enregistrez les modifications.

Configuration des styles et des protocoles pour les liens

Lorsque vous ajoutez des liens dans AEM, vous pouvez définir les éléments suivants :

  • Styles CSS à utiliser
  • Protocoles admis automatiquement

Pour configurer la façon dont les liens sont ajoutés dans AEM à partir d’un autre programme, définissez des règles HTML.

  1. À l’aide de CRXDE Lite, cherchez le composant Texte pour votre projet.

  2. Créez un nœud au même niveau que <rtePlugins-node> (c’est-à-dire créez le nœud sous le nœud parent <rtePlugins-node>) :

    • Nom htmlRules
    • Type nt:unstructured

    Remarque :

    Le nœud ../items/text possède la propriété :

    • Nom xtype
    • Type String
    • Valeur richtext

    L’emplacement du nœud ../items/text peut varier en fonction de la structure de votre boîte de dialogue. Voici deux exemples :

    • /apps/<myProject>/components/text/dialog/items/text
    • /apps/<myProject>/components/text/dialog/items/panel/items/text

  3. Sous htmlRules, créez un nœud.

    • Nom links
    • Type nt:unstructured
  4. Sous le nœud links, définissez les propriétés, au besoin :

    • Style CSS pour les liens internes :
      • Nom cssInternal
      • Type String
      • Valeur Nom de la classe CSS (non précédé d’un point « . », par exemple, cssClass au lieu de .cssClass ).
    • Style CSS pour les liens externes
      • Nom cssExternal
      • Type String
      • Valeur Nom de la classe CSS (non précédé d’un point « . ». Par exemple, cssClass au lieu de .cssClass ).
    • Tableau des protocoles valides (dont http://, https://, file://, mailto:, entre autres)
      • Nom protocols
      • Type String[]
      • Valeurs Un ou plusieurs protocoles
    • defaultProtocol (propriété de type String) : protocole à utiliser si l’utilisateur n’en a pas spécifié un explicitement.
      • Nom defaultProtocol
      • Type String
      • Valeurs Un ou plusieurs protocoles par défaut
    • Définition de la gestion de l’attribut cible d’un lien. Créez un nouveau nœud :
      • Nom targetConfig
      • Type nt:unstructured
      Sur le nœud targetConfig : définissez les propriétés nécessaires :
      • Spécifiez le mode cible :
        • Nom mode
        • Type String)
        • Valeurs :
          • auto : signifie qu’une cible automatique est sélectionnée
            (spécifiée par la propriété targetExternal pour les liens externes ou targetInternalpour les liens internes).
          • manual : non applicable dans ce contexte
          • empty : non applicable dans ce contexte
      • Cible des liens internes :
        • Nom targetInternal
        • Type String
        • Valeur Cible des liens internes (utilisé uniquement lorsque le mode est auto)
      • Cible des liens externes :
        • Nom targetExternal
        • Type String
        • Valeur Cible des liens externes (utilisé uniquement lorsque le mode est auto).
  5. Enregistrez toutes les modifications.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne