Remarque :

pour les versions de Photoshop antérieures à Photoshop CC, certaines fonctionnalités décrites dans le présent article peuvent être disponibles que si vous disposez de Photoshop Extended. Photoshop CC ne dispose d’aucune offre Extended séparée. Toutes les fonctions de Photoshop Extended font partie de Photoshop CC.

A propos des piles d’images

Une pile d’images combine un groupe d’images présentant à la fois des similitudes et des différences sur le plan de la qualité ou du contenu. Une fois qu’elles sont combinées dans une pile, vous pouvez traiter les différentes images pour produire une vue composite qui élimine les contenus ou bruits indésirables.

Les piles d’images peuvent être utilisées de différentes façons pour améliorer les images :

  • pour réduire la distorsion et le bruit d’une image dans les domaines de la médecine légale, de la médecine et de l’astrophotographie ;

  • pour supprimer des objets indésirables ou fortuits d’une série de photos fixes ou d’images vidéo. Par exemple, vous pouvez supprimer un personnage d’une image ou une voiture passant devant l’élément central de la photo.

Les piles d’images sont enregistrées en tant qu’objets dynamiques. Les options de traitement qui peuvent être appliquées à la pile sont appelées modes d’empilement. L’application d’un mode d’empilement à une pile d’images constitue une retouche non destructrice. Vous pouvez changer de mode d’empilement pour produire différents effets sans pour autant altérer les informations de l’image d’origine dans la pile. Pour conserver les changements une fois le mode d’empilement appliqué, enregistrez le résultat dans une nouvelle image ou pixellisez l’objet dynamique. Vous pouvez créer une pile d’images manuellement ou à l’aide d’un script.

Création d’une pile d’images

Pour un résultat optimal, les images contenues dans une pile d’images doivent posséder les mêmes dimensions et un contenu très similaire, par exemple un ensemble d’images fixes prises depuis un point de visée fixe ou une série d’images réalisées à partir d’une caméra immobile. Le contenu de vos images doit être suffisamment semblable pour vous permettre de les repérer ou de les aligner avec d’autres images du groupe.

  1. Combinez les différentes images dans une image multicalque. Voir Duplication de calques.

    Remarque :

    une pile d’images doit posséder aux moins deux calques.

    Vous pouvez également combiner des images à l’aide d’un script (Fichier > Scripts > Chargement des fichiers dans une pile).

  2. Choisissez Sélection > Tous les calques.

    Remarque :

    pour pouvoir sélectionner le calque d’arrière-plan avec la commande Tous les calques, vous devez d’abord le convertir en un calque normal.

  3. Choisissez Edition > Alignement automatique des calques, puis sélectionnez l’option d’alignement Automatique. Si l’option Automatique ne vous permet pas de bien repérer vos calques, essayez l’option Repositionnement seul.
  4. Choisissez Calque > Objets dynamiques > Convertir en objet dynamique.
  5. Choisissez Calque > Objets dynamiques > Mode d’empilement, puis sélectionnez un mode dans le sous-menu.
    • Pour réduire le bruit, utilisez les modules externes Moyenne ou Médiane.

    • Pour supprimer des objets de l’image, utilisez le module externe Médiane.

      Une image composite de la même taille que la pile d’images d’origine est alors créée. Il se peut que vous deviez tester plusieurs modules externes pour obtenir un résultat optimal pour votre image.

      Pour obtenir un rendu différent, choisissez un autre mode d’empilement dans le sous-menu. Les effets de rendu ne sont pas cumulatifs : chaque effet s’applique aux données des images d’origine dans la pile et remplace les effets précédents.

Modes d’empilement

Les modes d’empilement fonctionnent uniquement couche par couche et seulement sur des pixels non transparents. Par exemple, le mode Maximum renvoie les valeurs maximales des couches rouge, vert et bleu pour la section transversale d’un pixel et les fusionne en une valeur de pixel composite dans l’image rendue.

Nom du module externe de rendu

Résultat

Commentaires

Entropie

entropie = - somme( (probabilité de la valeur) * journal2 (probabilité de la valeur) )

Probabilité de la valeur = (nombre d’occurrences de la valeur) / (nombre total de pixels non transparents)

L’entropie binaire (ou entropie d’ordre zéro) définit la limite inférieure du nombre de bits nécessaires pour encoder sans perte de données les informations dans un groupe.

Aplatissement

aplatissement = ( somme( (valeur - moyenne)4 ) pour les pixels non transparents ) / ( ( nombre de pixels non transparents - 1 ) * (écart type)4 )

Exprime l’irrégularité ou la planéité par rapport à une répartition normale. L’aplatissement pour une répartition normale standard est de 3. Un aplatissement supérieur à 3 indique une répartition irrégulière, et un aplatissement inférieur à 3 indique une répartition plane (par rapport à une répartition normale).

Maximum

Valeurs de couche maximum pour tous les pixels non transparents

Moyenne

Valeurs de couche moyennes pour tous les pixels non transparents

Efficace pour la réduction du bruit

Médiane

Valeurs de couche médianes pour tous les pixels non transparents

Efficace pour la réduction du bruit et l’élimination des contenus indésirables de l’image

Minimum

Valeurs de couche minimum pour tous les pixels non transparents

Etendue

Le maximum moins le minimum des valeurs de pixel non transparentes

Asymétrie

asymétrie = (somme( (valeur - moyenne)3 ) pour les pixels non transparents ) / ( ( nombre de pixels non transparents - 1 ) * (écart type)3 )

Mesure la symétrie ou l’asymétrie autour de la moyenne statistique

Ecart type

écart type = racine carrée(variance)

Sommation

La somme des valeurs de couche pour tous les pixels non transparents

Variance

variance = (somme( (valeur - moyenne)2 ) pour les pixels non transparents ) / ( nombre de pixels non transparents - 1 )

Suppression du rendu d’empilement

  1. Choisissez Calque > Objets dynamiques > Mode d’empilement > Sans pour supprimer tous les effets de rendu d’une pile d’images et la reconvertir en objet dynamique normal.

Modification d’une pile d’images

Une pile d’images étant un objet dynamique, vous pouvez à tout moment modifier les images d’origine qui composent les calques de la pile.

  1. Choisissez la commande Calque > Objets dynamiques > Modifier le contenu, ou cliquez deux fois sur la vignette du calque. Une fois que vous avez enregistré l’objet dynamique modifié, la pile est automatiquement rendue avec la dernière option de rendu appliquée.

Conversion d’une pile d’images

Pour conserver les effets de rendu appliqués à une pile d’images, convertissez l’objet dynamique en un calque normal (vous pouvez copier l’objet dynamique avant la conversion, au cas où vous voudriez procéder de nouveau au rendu de la pile d’images par la suite).

  1. Choisissez Calque > Objets dynamiques > Pixelliser.

Utilisation d’un script pour créer une pile d’images

Vous pouvez utiliser le script Statistiques pour automatiser la création et le rendu d’une pile d’images.

  1. Choisissez Fichier > Scripts > Statistiques.
  2. Choisissez un mode d’empilement dans le menu Sélectionner un mode d’empilement.
  3. Appliquez le mode d’empilement aux fichiers actuellement ouverts, ou sélectionnez un dossier ou des fichiers individuels.

    Les fichiers sélectionnés sont répertoriés dans la boîte de dialogue.

  4. Si vous le souhaitez, sélectionnez l’option Tenter d’aligner automatiquement les images sources (équivalent de la commande Edition > Alignement automatique des calques). Cliquez ensuite sur le bouton OK.

    Photoshop combine les différentes images dans une seule image multicalque, convertit les calques en objet dynamique et applique le mode d’empilement sélectionné.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne