3GP

Plate-forme de troisième génération. Format de fichier pour les vidéos enregistrées par les téléphones portables.

16:9

Rapport L/H d’un téléviseur grand écran.

AC3

CAN (Convertisseur analogique-numérique)

Matériel qui convertit un signal audio ou vidéo analogique en signal numérique que vous pouvez traiter avec un ordinateur.

fente AGP

Fente destinée à recevoir une carte graphique de type AGP. Connecteur situé sur la carte mère d’un ordinateur et destiné à être utilisé avec une carte GPU. Voir GPU.

crénelage

Effet indésirable prenant la forme de dentelures ou de marches d’escalier, visible sur les lignes courbes dans une image, un graphique ou un texte.

couche alpha

Stocke un cache (également appelé masque), qui définit les zones transparentes d’un élément ou d’un graphique. Les informations de couleurs sont stockées dans les trois couches de couleur : rouge, vert et bleu (RVB). Voir aussi couche.

vidéo analogique

Vidéo composée d’un signal électrique continu. La plupart des téléviseurs et magnétoscopes sont des appareils vidéo analogiques. Il convient de convertir la vidéo analogique en vidéo numérique avant de l’enregistrer et de l’utiliser sur un ordinateur.

lissage

Technique qui consiste à lisser les contours d’une image, d’un graphique ou d’un texte. Les contours lissés apparaissent flous en gros plan mais lisses à une distance d’observation normale. Le lissage est essentiel en télédiffusion pour l’utilisation de graphiques de haute qualité.

artefact

Déformation dans une image ou un son. En vidéo numérique, les artefacts peuvent provenir d’une surcharge en signaux du dispositif d’entrée ou d’une compression excessive ou inappropriée.

rapport largeur/hauteur

Rapport entre la largeur et la hauteur d’une image. Par exemple, le rapport L/H de l’affichage vidéo standard est de 4:3. La plupart des films sont toutefois tournés en 16:9, un rapport L/H plus long. Voir également grand écran.

prélude audio

Voir montage J.

fréquence d’échantillonnage audio

Nombre d’échantillons pris par seconde pour reproduire le son sous forme numérique. Plus la fréquence d’échantillonnage est élevée, meilleure est la qualité de l’audio numérique. Une fréquence de 44 100 échantillons par seconde produit un son de qualité numérique et permet de capturer toute la gamme de sons audibles par l’oreille humaine.

AVI

Audio Video Interleave. Format de fichier vidéo non compressé standard sur la plateforme Microsoft® Windows®.

convertisseur analogique-numérique vidéo

Dispositif électronique qui convertit les signaux vidéo analogiques en signaux vidéo numériques. Comparez à convertisseur vidéo numérique vers vidéo analogique.

résolution

En matière de graphiques et de vidéo numériques, la résolution fait référence au nombre de couleurs qu’une image peut afficher. Une image noir et blanc très contrastée (sans nuances de gris) équivaut à une résolution de 1 bit, ce qui signifie qu’elle peut être désactivée ou activée, noire ou blanche. Plus la résolution augmente, plus le nombre de couleurs disponibles est important. Une résolution de 24 bits permet l’affichage de millions de couleurs.

De même, en matière d’audio numérique, la résolution indique le nombre de bits par échantillon. Plus cette valeur est élevée, meilleure est la qualité du son.

bitmap

Image graphique composée de pixels individuels, dont les valeurs respectives définissent leur luminosité et leur couleur.

Blu-ray

Format de disque optique d’une capacité cinq fois supérieure à un DVD. Il permet de stocker 25 Go de données sur un disque simple couche ou 50 Go sur un double couche. Son nom provient du laser de couleur bleu-violet qu’il utilise (par opposition au laser rouge utilisé avec les autres disques optiques).

filtre bleu

caméscope

Caméra vidéo numérique, c’est-à-dire un appareil qui enregistre des séquences d’images continues et qui génère un signal pour l’affichage ou le transfert de métrage vidéo.

acquisition

Processus qui consiste à transférer de la vidéo source entre un caméscope ou une platine et un ordinateur. Le cas échéant, la vidéo source analogique est numérisée pendant l’acquisition.

carte d’acquisition

Parfois appelée carte de numérisation ou carte vidéo. Carte installée sur un ordinateur et servant à numériser la vidéo. Si la vidéo est déjà numérisée, il s’agit simplement du dispositif de transfert du fichier sur le disque dur.

couche

Stocke des informations de couleurs pour un graphique informatique. Chaque graphique contient trois couches distinctes (rouge, vert et bleu) qui peuvent être définies indépendamment les unes des autres. Des couches supplémentaires, appelées couches alpha, peuvent être utilisées pour définir les zones transparentes.

chromatique

Abréviation de chrominance.

incrustation Chrominance

Effet vidéo qui supprime une zone de couleur spécifique. Cet effet est fréquemment utilisé dans les bulletins météo télévisés pour insérer une carte météorologique derrière le météorologue.

chrominance

Partie d’un signal vidéo qui comporte les informations relatives aux couleurs en termes de teinte (angle de phase) et de saturation (amplitude).

Cinepak®

Codec couramment utilisé pour la compression des fichiers vidéo sur CD. Cinepak met en œuvre les compressions temporelle et spatiale, ainsi que la limitation du débit

élément

Section vidéo ou audio (ou les deux) numérisée ou capturée.

codec

Abréviation de compresseur/décompresseur. Dispositif ou programme qui utilise des algorithmes pour compresser des fichiers vidéo et audio, facilitant ainsi leur utilisation et leur stockage, ainsi que pour décompresser les fichiers afin de permettre leur lecture. Les codecs traditionnels convertissent les signaux vidéo analogiques en fichiers vidéo numériques compressés (par exemple, MPEG) ou les signaux audio analogiques en fichiers audio numériques (par exemple, RealAudio®). Voir aussi compression.

mire de barres

correction des couleurs

Opération de réglage de la couleur d’une vidéo, notamment si elle n’a pas été filmée dans des conditions idéales ; un faible niveau de lumière, par exemple.

composition

Processus qui consiste à combiner des images afin d’obtenir une image composite.

compression

Processus qui consiste à convertir les données d’un fichier audio ou vidéo dans un formant nécessitant moins d’espace.

indicateur (ou repère) d’instant présent

Dans Adobe Premiere Elements, un pointeur gris avec une ligne rouge dans la fenêtre de montage et les propriétés, et un pointeur gris avec une ligne grise   dans le Moniteur. Faites glisser cet indicateur pour naviguer dans les éléments et repérer des images spécifiques.

coupe

Type le plus simple de transition, dans laquelle la dernière image d’un élément est suivie par la première image de l’élément suivant.

D1

Acronyme de Digital 1, un format de vidéo numérique qui utilise un rapport L/H des images de 4:3 et un rapport L/H des pixels de 0,9:1. Avec le format D1, les pixels sont rectangulaires (et non carrés), contrairement aux pixels analogiques qui sont carrés. D1 est une norme télévisuelle internationale : la norme D1-NTSC utilise une taille d’image de 720 x 486 pixels et la norme D1-PAL utilise une taille d’image de 720 x 576 pixels. Voir aussi vidéo numérique et métrage pixels carrés.

débit

Quantité de données transférées en un laps de temps donné (par exemple, 10 Mo par seconde). Cette notion sert souvent de référence pour décrire la capacité d’un disque dur à extraire et livrer des informations.

décodage

Opération qui consiste à décomposer un signal vidéo codé en composants distincts. Voir aussi coder.

désentrelacement

Opération qui consiste à éliminer les artefacts caractérisant une vidéo entrelacée. Voir aussi entrelacement.

vidéo numérique

Vidéo constituée d’un signal binaire, codé sous la forme d’une série de zéros et de uns. Dans la mesure où un ordinateur peut traiter uniquement des données numériques, la vidéo analogique doit d’abord être convertie en vidéo numérique avant de pouvoir être utilisée sur un ordinateur. Voir aussi vidéo analogique , convertisseur de vidéo analogique vers vidéo numérique, et convertisseur de vidéo numérique vers vidéo analogique.

numériser

Opération qui consiste à convertir de l’audio ou de la vidéo analogique sous forme numérique.

fondu

Transition en fondu d’un élément à un autre.

interpolation

Procédé utilisé pour approximer les couleurs intermédiaires par alternance des couleurs des pixels adjacents. (Ainsi, l’affichage de pixels adjacents bleus et jaunes produit par approximation du vert.) L’interpolation permet aux moniteurs de produire par approximation les couleurs qu’ils sont incapables d’afficher.

Dolby Digital

Format audio standard avec perte pour les vidéos sur DVD. Prend en charge le son mono et stéréo, mais s’utilise plus fréquemment pour compresser le format Surround Sound 5.1 avec le codec AC-3. Voir aussi avec perte.

compensé

Caractéristique d’un code temporel ajusté par suppression de certaines images pour pallier le format non uniforme de la vidéo couleur de 29,97 images par seconde. Le code temporel compensé est déterminant en télédiffusion. Voir aussi image non compensée et images compensées.

paille magnétique

Portion d’une bande magnétique sans informations. Les pailles magnétiques sont provoquées par la poussière, une utilisation abusive ou un dommage matériel. Elles peuvent produire un clignotement aléatoire des pixels de couleur dans les images. Pour éviter ce phénomène, nettoyez régulièrement la tête de lecture de votre caméscope.

perte d’images

Images manquantes, perdues pendant la numérisation ou l’acquisition de la vidéo. La perte d’images s’explique par la vitesse de transfert réduite d’un disque dur.

Convertisseur numérique-analogique vidéo

Dispositif électronique qui convertit les signaux vidéo numériques en signaux vidéo analogiques. Comparez à convertisseur vidéo analogique vers convertisseur vidéo numérique.

DTV

Télévision numérique. Ce sigle peut également faire référence à la vidéo assistée par ordinateur.

DV

Fait généralement référence à la vidéo numérique, mais aussi au type de compression utilisé par les systèmes et formats DV, ainsi qu’au type de cassette utilisé dans les caméscopes et platines DV.

DV in

Entrée DV sur un caméscope.

DV via USB

Fonctionnalité qui permet de transférer une vidéo d’un caméscope DV via un câble USB 2.0.

DVD

Acronyme de Digital Video Disk (disque vidéo numérique) et de Digital Versatile Disk (disque numérique universel). Les DVD ressemblent aux CD, mais ont une capacité de stockage bien plus importante qui permet d’enregistrer un long métrage compressé au format MPEG-2. Il est nécessaire d’utiliser un lecteur spécial pour lire des DVD.

formats DVD

Les graveurs DVD prennent en charge un ou plusieurs formats de disque suivants : DVD-R, DVD-RW, DVD+R, DVD+RW, DVD+R DL et DVD-R DL. (Faites bien la distinction entre -R et +R, ainsi qu’entre -RW et +RW.) Les disques inscriptibles (R) permettent une seule inscription d’informations, tandis que les disques réinscriptibles (RW) permettent plusieurs réinscriptions. Les disques DL sont à double couche. Les disques inscriptibles offrent une compatibilité plus étendue ; tous les lecteurs de DVD ne peuvent pas lire des disques réinscriptibles.

marques de DVD

Voir marques.

code temporel EBU

Système de code temporel mis au point par l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER) sur la base des signaux vidéo SECAM ou PAL.

codage

Opération qui consiste à fusionner les signaux vidéo individuels (par exemple, rouge, vert et bleu) en un signal combiné, ou à convertir un fichier vidéo dans un autre format à l’aide d’un codec.

FCC

Acronyme de Federal Communications Commission, organisme chargé de la régulation des normes de radiodiffusion et de télédiffusion aux Etats-Unis.

trames

Jeux de lignes horizontales alternées qui créent une image entrelacée sur un écran de télévision. Une image télévisée complète est constituée de deux trames : les lignes impaires de la première trame sont entrelacées avec les lignes paires de la seconde trame. Voir aussi entrelacement.

montage final

Film vidéo final, assemblé à partir d’éléments de haute qualité et prêt à être exporté vers le support sélectionné. Comparez à premier montage.

FireWire

Appellation commerciale d’Apple® Computer pour son interface IEEE 1394.

i/s

Abréviation d’images par seconde, unité de mesure standard de la vitesse de lecture vidéo. Les images individuelles rendant une vidéo saccadée sont perceptibles à l’œil humain à une fréquence d’images de 15 i/s et moins.

image

Image fixe isolée d’une séquence d’images dont la succession rapide produit l’illusion du mouvement. Plus le nombre d’images par seconde (i/s) est élevé, plus l’animation est fluide.

fréquence d’images

Nombre d’images affichées par seconde pendant la lecture.

images par seconde

Voir i/s.

fréquence

Nombre de cycles audio par seconde, exprimé en hertz (Hz). La fréquence détermine la hauteur du son.

gamme de couleurs

Gamme des valeurs de couleur ou de luminosité autorisées pour un signal vidéo. Les valeurs supérieures à cette gamme peuvent produire une déformation.

niveaux de gris

Gamme de tons allant du noir pur au blanc pur. Les applications vidéo reproduisent généralement cette gamme en 10 nuances.

GPU

Acronyme de Graphics Processing Unit (unité de traitement graphique). Microprocesseur permettant le traitement intégré de graphiques 3D, de façon plus efficace qu’une unité centrale (UC).

HDTV

Acronyme de High-Definition Television (télévision haute définition). Format de diffusion permettant l’utilisation d’un signal de plus haute résolution que les formats classiques NTSC, PAL et SECAM.

HDV

Acronyme de High-Definition Video (vidéo haute définition). Format utilisé pour enregistrer des données en qualité HDTV avec des caméscopes vidéo.

teinte

Qualité de la perception des couleurs (par exemple, rouge, jaune et bleu). Le blanc, le noir et les nuances de gris ne sont pas des teintes.

IEEE 1394

Interface universelle de transmission directe de vidéo numérique (DV) entre deux périphériques, par exemple un caméscope DV et un ordinateur. IEEE 1394 qualifie également les câbles et les connecteurs conformes à cette norme. Egalement connu sous les appellations FireWire et i.LINK. Voir aussi USB.

i.LINK

Appellation commerciale de Sony® pour son interface IEEE 1394.

stabilisateur d’image

Egalement appelé stabilisateur d’image électronique. Technique utilisée pour éliminer les mouvements de caméra parasites.

compression temporelle

Type de compression, tel que MPEG, qui réduit la quantité des données vidéo en stockant uniquement les différences entre une image et l’image précédente.

entrelacement

Système conçu pour les anciennes télévisions et toujours utilisé dans les écrans de télévision standard. Un canon à électrons illumine les luminophores qui recouvrent l’intérieur de l’écran, en commençant par tracer horizontalement sur l’écran les lignes paires, puis les lignes impaires. Lorsque les lignes paires s’estompent, les lignes impaires sont alors illuminées. L’œil humain perçoit les trames entrelacées des lignes comme des images complètes.

interpolation

Méthode permettant de définir de nouveaux points de données entre des points de données connus.

coupe J

Montage dans lequel l’audio commence avant la vidéo pour donner un effet dramatique à l’introduction de la vidéo. Egalement appelé prélude audio.

JPEG

Acronyme de Joint Photographic Experts Group. Egalement, format de fichier utilisé pour la compression des images fixes. Une vidéo étant composée d’une succession d’images fixes, la compression JPEG permet de compresser de la vidéo. Voir aussi MJPEG.

incruster

Méthode permettant de créer de la transparence, par exemple à l’aide d’une incrustation de type Filtre bleu ou Chrominance.

images clés

Points de départ et de fin des effets animés. Adobe Premiere Elements génère automatiquement les images entre les images clés afin de créer un mouvement régulier. Voir aussi interpolation et tweening.

incrustation

Technique qui consiste à remplacer une partie d’une image télévisée par de la vidéo provenant d’une autre image. Procédé également connu sous le nom de filtre bleu. Voir aussi incrustation couleur.

coupe L

Montage dans lequel la vidéo se termine avant l’audio pour produire une transition harmonieuse entre une scène et la scène suivante. Pour réaliser une coupe L dans le panneau Montage, faites glisser le contour droit de la vidéo vers la gauche tout en maintenant la touche Alt. enfoncée ; le montage obtenu prend la forme de la lettre L.

Letterbox,

Technique qui consiste à ajouter des bandes noires en haut et en bas de l’écran. pour conserver le rapport L/H d’origine d’un long métrage projeté sur un téléviseur.

sans perte

Type de compression sans incidence sur la qualité du signal, notamment utilisé pour le transfert de vidéo numérique au moyen d’une connexion IEEE 1394.

compression avec perte

Type de compression qui réduit la qualité. Les algorithmes avec perte, qui compressent les données numériques par élimination des données auxquelles l’œil humain est le moins sensible, offrent les taux de compression les plus élevés qui existent.

luminance

Effet des valeurs combinées de luminosité et de contraste.

Machinima

Méthode de création de films qui associe le cinéma traditionnel, l’animation et la technologie de jeux en 3D virtuels. Machinima est la combinaison de « machine/cinéma » ou « machine/animation ».

marques

Les marques de DVD indiquent les chapitres, scènes et points d’arrêt d’un menu de DVD. Dans Premiere Elements, les marques DVD sont également appelées marques de scène. Les marques d’éléments indiquent les points importants dans un élément. Les marques de montage indiquent les scènes, les emplacements des titres ou d’autres points importants dans un film. Les marques d’éléments et les marques de montage sont utilisées pour positionner et ajuster des éléments.

masque

Voir mat.

cache

Zone transparente d’une image, généralement délimitée par une forme graphique ou un fond bleu. Synonyme de masque.

MIDI

Acronyme de Musical Instrument Digital Interface. Interface standard utilisée pour le partage des données entre des instruments de musique électroniques et des ordinateurs.

mini-montage

Echelle de temps qui apparaît en bas du panneau Moniteur lorsque le panneau Ligne de scène s’affiche. (Voir aussi chronologie.)

MJPEG

Acronyme de Motion JPEG.Type de compression utilisé pour convertir chaque image vidéo en une image JPEG compressée. Le format MJPEG convient parfaitement à la vidéo de qualité télévisuelle et il est préférable d’utiliser ce format plutôt que le format MPEG pour le métrage contenant beaucoup d’action. Voir aussi MPEG.

menu animé

Menu de DVD doté d’une image d’arrière-plan animée plutôt que d’une image d’arrière-plan fixe, de boutons animés, ou les deux.

MP3

MPEG-1 Audio Layer 3. Type de compression et format de fichier utilisé pour l’audio numérique.

MPEG

Acronyme de Motion Picture Experts Group. Egalement, type de compression et format utilisé pour la vidéo. Contrairement au format JPEG, qui compresse des images individuelles, le format MPEG calcule et code uniquement les différences entre une image et l’image qui la précède.

MPEG-1

Norme de compression utilisée pour la conversion de la vidéo analogique destinée à des applications numériques. Elle a été conçue pour distribuer une vidéo proche de la qualité télévisuelle via un CD-ROM à vitesse normale. Le taux de compression est d’environ 100:1.

MPEG-2

Extension de la norme MPEG-1. Elle a été conçue pour répondre aux exigences des studios de télévision. MPEG-2 est la vidéo de qualité télévisuelle gravée sur les DVD, dont la lecture nécessite un décodeur.

MPEG-3

Norme conçue pour la télévision à haute définition, mais qui est devenue obsolète lorsque l’on s’est aperçu que la norme MPEG-2 convenait parfaitement aux exigences de la télévision haute définition. Veillez à ne pas confondre cette norme avec la norme MP3.

MPEG-4

Norme dérivée des précédentes normes MPEG, mais qui prend en charge la lecture vidéo en continu et des types de compression perfectionnés. Souvent liée à l’utilisation du podcasting ou diffusion sur baladeurs.

montage natif

Fait référence au montage d’éléments acquis (DV et HDV) à leur niveau de qualité initial.

couleurs neutres

Gamme des gris, allant du noir au blanc, dépourvus de couleur. Les valeurs RVB des zones de couleurs neutres sont identiques.

bruit

Déformations d’un signal audio ou vidéo, généralement causées par une perturbation.

réduction du bruit

Réduction du bruit pendant l’enregistrement ou la lecture.

non compensé

Code temporel qui utilise la fréquence d’images des télévisions en couleurs (29,97 i/s). Le code temporel non compensé est particulièrement indiqué pour des fins autres que la diffusion et pour la plupart des formats de bandes vidéo bas de gamme. Comparez à compensé.

montage non linéaire

Montage vidéo et audio aléatoire assisté par ordinateur, autorisant les insertions en tout point de la bande de montage. Les monteurs de magnétoscope traditionnels sont linéaires pour un montage vidéo séquentiel, du début à la fin.

NTSC

Acronyme de National Television Standards Committee. Format de télédiffusion utilisé au Japon, en Amérique du Nord, en Amérique Centrale et dans certains pays d’Amérique du Sud. La norme NTSC intègre un affichage entrelacé de 60 trames par seconde, soit 29,97 images par seconde (i/s).

mire de barres NTSC

Motif constitué de huit barres de couleurs de même largeur, utilisé pour vérifier les voies de transmission, la qualité d’enregistrement, la qualité de lecture et l’alignement du moniteur en matière de diffusion.

RVB NTSC

Signaux vidéo rouge, vert et bleu entrelacés conformes aux normes NTSC et représentatifs des couleurs primaires d’une image.

montage off-line

Opération qui consiste à effectuer un premier montage à l’aide d’éléments de faible qualité, puis à réaliser un montage final en utilisant des éléments de haute qualité, généralement à l’aide d’un système de montage plus sophistiqué que celui utilisé pour le premier montage.

montage online

Opération qui consiste à réaliser l’intégralité du montage (y compris le premier montage) sur les mêmes éléments qui produiront la sortie finale.

PAL

Acronyme de Phase Alternating Line. Norme de télévision adoptée dans la plupart des pays d’Europe et d’Amérique du Sud. La norme PAL utilise un affichage entrelacé de 50 trames par seconde, soit 25 images par seconde.

fente PCI

Fente du connecteur destiné à recevoir une carte d’extension sur la majorité des ordinateurs. La plupart des cartes d’acquisition vidéo nécessitent un logement PCI.

fichier .pk

Fichier cache contenant l’image de la forme d’onde d’un fichier audio. Ce type de fichier permet à un programme d’ouvrir, d’enregistrer et de redessiner des fichiers audio plus rapidement, dans la mesure où le programme n’a pas à relire les données de la forme d’onde chaque fois qu’il ouvre ou affiche un fichier audio. La suppression des fichiers *.pk n’affecte nullement les fichiers audio d’origine.

pixel

Contraction de picture element. Elément le plus petit d’une surface d’affichage sur le moniteur d’un ordinateur – point d’une couleur et d’une intensité spécifiques. Les programmes graphiques utilisent des pixels carrés. Néanmoins, les pixels des vidéos NTSC et PAL sont rectangulaires ; par conséquent, l’affichage des images produites sur ordinateur sera déformé sur un écran de téléviseur (par exemple, affichage d’une ellipse à la place d’un cercle), sauf si le rapport L/H des images est adapté pour la vidéo.

nuanceur de pixels

Dans le domaine de l’infographie 3D, il s’agit d’un programme que le processeur graphique utilise pour restituer l’éclairage et la couleur des pixels, créant ainsi des surfaces d’aspect très réaliste. (Les nuanceurs de pixels ne sont pas pris en charge par tous les processeurs graphiques.) Les nuanceurs de pixels sont fréquemment utilisés pour créer des graphiques pour les jeux vidéo.

module externe

Module logiciel qui étend les fonctionnalités d’une application logicielle. Dans Adobe Premiere Elements, par exemple, vous pouvez utiliser les modules externes VST pour ajouter des effets audio.

diffusion de podcasts

Diffusion de fichiers audio ou vidéo sur des appareils mobiles via le Web.

image postérisée

Image d’un élément, sélectionnée comme vignette pour indiquer le contenu de l’élément.

fichiers de prévisualisation

Fichiers qui stockent des informations sur les pistes et les effets d’un projet. Les fichiers de prévisualisation sont créés lors du rendu et sont stockés sur le disque dur. Ils permettent de gagner du temps lors de l’exportation finale d’un film dans la mesure où l’application de traitement vidéo peut utiliser les informations qu’ils contiennent plutôt que de générer de nouveau le rendu des éléments.

impression sur bande

Enregistrement d’un fichier vidéo numérique sur une bande vidéo.

préconfiguration

Jeu prédéfini de valeurs pouvant être utilisé pour la configuration d’un projet.

QuickTime (MOV)

Format vidéo, audio et 3D mis au point par Apple Computer.

quadrillage

Grille de pixels représentant l’image sur un écran de téléviseur ou un moniteur d’ordinateur.

métrage brut

Film ou métrage vidéo original non édité.

temps réel

Traitement instantané des données. En vidéo, le traitement en temps réel se rapporte aux effets et transitions dont la prévisualisation est possible sans interruption du rendu.

codage régional

Fonction DVD qui limite la lecture d’un disque à des lecteurs situés dans une zone géographique spécifique.

rendu

Réalisation de montages, d’effets et de transitions sur des images vidéo.

résolution

Nombre de pixels qui composent chaque image d’une vidéo (par exemple, 640 x 480). Avec une même configuration, une résolution plus élevée produira une image de meilleure qualité.

RVB

rouge, vert, bleu. Acronyme de rouge, vert et bleu, les trois couleurs primaires sur lesquelles repose l’affichage des couleurs sur un moniteur d’ordinateur ou un écran de téléviseur.

propagation

Décalage automatique vers l’avant ou vers l’arrière des éléments dans le montage, suite à l’insertion ou à la suppression d’un élément.

modification compensée

Modification automatique de la durée d’un élément adjacent après insertion ou extraction d’un élément ou après modification de la durée d’un élément.

premier montage

Version préliminaire d’un film vidéo, généralement assemblée à partir d’éléments de qualité inférieure à ceux utilisés pour le montage final.

échantillonnage

Dans le domaine de l’audio numérique, nombre d’échantillons par seconde. Plus cette valeur est élevée, meilleure est la qualité du son.

saturation

Intensité ou pureté d’une couleur. La saturation exprime la proportion de gris dans une teinte, sous la forme d’un pourcentage compris entre 0 (gris) et 100 (saturation complète).

détection de scène

Détection automatique des changements de scène dans les éléments vidéo. Vous pouvez utiliser la fonction de détection de scène lors de l’acquisition vidéo (hors HDV) ou sur les éléments acquis. Premiere Elements prend en charge la détection de scène par image.

marques de scène

Voir marques.

Ligne de scène

Affichage visuel des éléments multimédias, qui permet d’organiser rapidement les éléments, ainsi que d’ajouter des titres, des transitions et des effets.

défilement

Navigation entre les éléments audio ou vidéo pendant la prévisualisation.

SECAM

Acronyme de Système Electronique Couleur Avec Mémoire. Format de télévision utilisé principalement en Europe de l’Est, en Russie et en Afrique. Dans ces pays, les téléviseurs sont compatibles avec les systèmes SECAM et PAL, mais les caméscopes DV et les lecteurs de DVD ne reconnaissent que le système PAL. Les utilisateurs d’Adobe Premiere Elements dans ces pays doivent donc choisir la préconfiguration PAL pour leurs projets et leurs DVD.

rapport signal sur bruit (S/B)

Rapport établi entre la puissance du signal vidéo ou audio recherchée et la puissance du bruit, exprimé en décibels (dB). La clarté du son et de l’image est proportionnelle à cette valeur.

déplacement dessus

Fonction de montage qui permet de régler le point de sortie de l’élément précédent ainsi que le point d’entrée de l’élément suivant sans incidence ni sur l’élément central ni sur la durée du programme. Comparez à modification par glissement.

déplacement dessous

Fonction de montage, également connue sous le nom de couplage, qui permet de définir le point d’entrée et le point de sortie d’un élément sans incidence ni sur les éléments adjacents ni sur la durée du programme. Comparez à modification de diapositive.

neige

Bruit aléatoire réparti sur un écran vidéo, souvent produit par un dépôt de saleté sur la tête de lecture de la bande vidéo ou par une mauvaise réception.

métrage source

Vidéo brute non montée qui a été enregistrée par une caméra.

compression spatiale

Type de compression qui réduit les données d’une seule image vidéo par repérage des zones de couleur approchante et par élimination des zones redondantes à travers ces zones. Voir aussi codec.

partage de l’écran

Effet spécial qui projette simultanément deux scènes ou plus sur différentes parties de l’écran.

métrage à pixels carrés

Métrage utilisant un rapport L/H des pixels de 1:1. Il s’agit généralement de vidéo analogique. La plupart des images obtenues par infographie utilisent un rapport L/H des pixels de 1:1. Voir aussi D1.

image fixe

Image unique d’une vidéo dont la répétition produit l’illusion d’une animation.

storyboard

Série d’images représentant chaque séquence d’un film. Vous arrangez les images pour en modifier l’ordre dans chaque élément. Dans Adobe Premiere Elements, la modification de type storyboard a lieu dans la Ligne de scène (Voir Présentation de la ligne de scène.)

coupe sèche

Montage le plus courant qui consiste en une juxtaposition d’éléments dans la fenêtre Montage. Les coupes sèches sont mieux adaptées que les transitions en présence de scènes semblables et produisent des raccords invisibles.

diffusion en continu

Technique de lecture vidéo depuis le Web qui permet de lire un fichier en temps réel sans avoir à attendre son téléchargement complet.

pistage

Préparation d’une bande au montage par enregistrement d’un signal vidéo (par exemple, noir) avec une piste synchro et un code temporel pour garantir une bonne lecture. Egalement connu sous le nom de signal noir.

surimpression

Combinaison d’images, dans laquelle un ou plusieurs calques créent de la transparence. Voir aussi composition.

S-vidéo

Super-Video. Technique de transmission vidéo qui consiste à séparer les données vidéo en deux signaux : le signal de luminance (luminosité) et le signal de chrominance (couleur).

compression temporelle

Type de compression qui élimine les zones redondantes à travers des images vidéo après leur repérage. Voir aussi codec.

code temporel

Unité de mesure de la vidéo exprimée en heures, minutes, secondes et images (par exemple, 1:20:24:09) qui garantit un montage de précision. Voir aussi compensé and non compensé.

montage

Elément graphique d’un programme de montage vidéo dans lequel les éléments vidéo, audio et graphiques sont organisés. (Voir aussi mini-chronologie.)

transcodage

Processus qui consiste à convertir un fichier d’un format à un autre et donc à coder de nouveau les données.

transformation

Modification de la position d’objets (comme du texte ou des graphiques) par déplacement, rotation, alignement ou répartition.

transition

Passage en vidéo d’un élément à un autre. Ces changements visuels utilisent souvent des effets dans lesquels des objets d’un élément sont fusionnés avec un autre élément.

transparence

Pourcentage d’opacité d’un élément vidéo.

découpage

Suppression d’images au début, au milieu ou à la fin d’un élément.

intervalle

Technique qui consiste à remplir les images intermédiaires entre deux images pour rendre l’animation plus fluide. Voir aussi images clés .

vidéo non compressée

Vidéo numérisée brute affichée ou stockée dans sa taille d’origine.

USB

Acronyme d’Universal Serial Bus. Interface standard permettant d’installer rapidement et aisément des périphériques (« plug-and-play »), notamment sans avoir à installer une carte adaptateur ni à configurer d’autres éléments. Voir aussi IEEE 1394.

nuanceur de sommets

Dans le monde de l’infographie 3D, il s’agit d’un programme que le processeur graphique utilise pour restituer des effets réalistes par rapport à la position d’un objet dans l’espace. (Les nuanceurs de sommets ne sont pas pris en charge par tous les processeurs graphiques.) Les nuanceurs de sommets sont fréquemment utilisés pour créer des graphiques pour les jeux vidéo.

carte d’acquisition vidéo

format vidéo

Norme qui détermine le mode d’enregistrement d’un signal vidéo sur une bande vidéo. Les normes vidéo sont, entre autres, DV, 8 mm, Beta et VHS.

VOB

Acronyme de Video Object. Le format VOB est couramment utilisé pour diffuser des films sur DVD ; les flux vidéo, audio, de titre et les menus sont regroupés dans un seul fichier. Le flux vidéo utilise généralement la norme MPEG-2.

grand écran

Rapport L/H de films ou de vidéos supérieur au format standard 4:3. Ce terme faisait autrefois référence aux formats de film plus larges, mais désigne à présent généralement le format 16:9 qui est devenu le format grand écran standard pour les DVD, dans la mesure où il s’agit du rapport L/H défini pour la télévision haute définition.

zoom

Opération qui consiste à rapprocher ou à éloigner la focale d’une caméra d’un sujet pendant le tournage.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne