Utilisez les propriétés de titre et de codage de page pour préciser le type de codage du document adapté à la langue utilisée pour la programmation de vos pages dans Adobe Dreamweaver.

Les options Titre/codage de la boîte de dialogue Propriétés de la page permettent de définir le type de codage de document spécifique au langage utilisé pour créer vos pages Web, ainsi que le formulaire de normalisation Unicode à utiliser avec ce type de codage.

  1. Cliquez sur Fenêtre > Propriétés de la page, puis cliquez sur Propriétés de la page dans l'inspecteur Propriétés du texte.

  2. Dans le panneau Propriétés de la page, sélectionnez Titre/codage. Vous pouvez configurer les options suivantes :

    • Titre : spécifie le titre de la page, qui s'affiche dans la barre de titre de la fenêtre de document et dans la plupart des fenêtres du navigateur.
    • Type de document (DTD) : spécifie une définition de type de document. Par exemple, vous pouvez rendre un document HTML compatible XHTML en sélectionnant XHTML 1.0 Transitional ou XHTML 1.0 Strict dans le menu déroulant.
    • Codage : précise le codage utilisé pour les caractères dans le document. Si vous sélectionnez Unicode (UTF 8) en tant que codage de document, le codage d’entité est superflu dans la mesure où UTF 8 permet de représenter de façon fiable tous les caractères. Si vous sélectionnez un autre codage de document, le codage d’entité peut être nécessaire pour représenter certains caractères. Pour plus e détails sur les entités de caractères, voir www.w3.org/TR/REC-html40/sgml/entities.html.
    • Recharger : convertit le document existant ou l'ouvre de nouveau avec le nouveau codage.
    • Formulaire de normalisation Unicode : n’est activée que si vous sélectionnez UTF 8 en tant que code par défaut. Il existe quatre Formulaires de normalisation Unicode. Le plus important est le Formulaire de normalisation Unicode C car il est le plus utilisé dans le Modèle de caractères lié au World Wide Web, mais Adobe fournit également les trois autres Formulaires de normalisation Unicode. Certains caractères Unicode semblent visuellement similaires mais peuvent être stockés de différentes manières dans le document. Par exemple, ë (e tréma) peut être représenté sous la forme d’un seul caractère, « e tréma » ou de deux caractères, « e Latin ordinaire » + « tréma ». Un caractère Unicode de combinaison est un caractère associé au caractère précédent, ce qui fait apparaître le tréma au-dessus du « e » Latin. Les deux formes donnent la même typographie visuelle, alors que chacune est enregistrée différemment dans le fichier. La normalisation est le processus consistant à s'assurer que tous les caractères pouvant être enregistrés sous différentes formes le sont tous sous la même forme. C’est-à-dire que tous les caractères « ë » d’un document sont enregistrés sous forme de « e tréma » unique ou de « e + tréma de combinaison », mais pas sous les deux formes dans un même document. Pour plus de détails sur la Normalisation Unicode et les formulaires spécifiques pouvant être utilisés, consultez le site web Unicode www.unicode.org/reports/tr15.
    • Inclure une signature Unicode (BOM) : inclut une marque d'ordre d'octet (BOM, byte order mark) dans le document. Il s’agit d’une marque constituée de 2 à 4 octets placés au début d’un fichier texte identifiant un fichier comme étant au format Unicode et, dans ce cas, l’ordre des octets suivants. Le code UTF 8 ne présentant pas d’ordre octet, l’ajout d’une marque BOM UTF 8 est facultatif. Dans le cas d’UTF 16 et UTF 32, cette marque est obligatoire.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne