Conseils relatifs à la compression vidéo

Utilisation d’une vidéo dans le format d’origine de votre projet jusqu’au résultat final

Mieux vaut utiliser du métrage brut ou tout au moins le métrage le moins compressé à votre disposition. En effet, chaque fois que vous utilisez un encodeur avec perte pour compresser une vidéo, vous réduisez sa qualité. Une perte modérée de qualité est généralement jugée acceptable, mais le réencodage et la recompression d’une vidéo compressée risquent d’amoindrir déraisonnablement sa qualité. De plus, les bruits et artefacts éventuellement présents dans une vidéo codée et compressée peuvent ralentir l’étape suivante de codage et de compression ou produire un fichier plus volumineux.

Réalisation de vidéos les plus courtes possibles

Raccourcissez votre vidéo à ses deux extrémités, puis supprimez les éléments inutiles au montage (voir Recadrage et raccord de la source avant le codage).

Ajustement des réglages de compression

Si vous compressez le métrage et qu’il paraît formidable, il faut tenter de modifier les réglages pour réduire la taille du fichier. Mettez votre métrage à l’essai, et modifiez les réglages de compression jusqu’à ce que vous obteniez le meilleur réglage pour la vidéo que vous compressez. Compression et taille de fichier sont des attributs variables propres à toutes les vidéos ; il est indispensable de paramétrer chaque vidéo de manière à obtenir les meilleurs résultats (voir la section Codage et exportation).

Limitation des mouvements rapides

Réduisez les mouvements si la taille du fichier vous cause du souci. Tout mouvement a pour effet d’accroître la taille du fichier. En l’occurrence, un tremblement de la caméra, des déroulements à la verticale et l’exécution de zooms sont particulièrement néfastes. N’hésitez pas à vous servir des fonctions de stabilisation d’After Effects pour supprimer les mouvements superflus.

Choix des dimensions adéquates

Sélection d’une fréquence d’images appropriée

Choix d’un nombre adéquat d’images clés

Réduction du bruit et du grain

La présence de bruit et de grain dans les images sources augmente la taille des fichiers codés. De préférence, servez-vous des utilitaires disponibles dans Adobe Premiere Pro ou After Effects pour réduire le bruit et le grain.

Conseils relatifs à la compression audio

Les mêmes considérations s’appliquent à la production audio et à la production vidéo. Pour obtenir une bonne compression audio, vous devez partir d’un fichier exempt d’artefacts audibles et de distorsions issus de l’enregistrement source.

Si vous codez le contenu d’un CD, essayez d’enregistrer le fichier par un transfert numérique direct, plutôt que de passer par l’entrée analogique d’une carte son. La carte son procède à une conversion numérique-analogique et analogique-numérique superflue qui risque d’ajouter du bruit dans vos éléments audio transférés. Des outils de transfert numérique direct sont disponibles pour les plates-formes Windows et Mac OS. Si vous devez effectuer l’enregistrement à partir d’une source analogique, utilisez une carte son de la meilleure qualité possible.

Remarque :

si votre fichier audio source est en mono, nous vous recommandons de coder le fichier en mono pour une utilisation avec Flash. Si vous codez votre fichier avec Adobe Media Encoder et que vous utilisez une préconfiguration de codage, vérifiez bien si cette préconfiguration code en stéréo ou en mono, et sélectionnez le codage mono le cas échéant.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne