Référence des paramètres d’exportation pour Adobe Media Encoder

Découvrez les paramètres d’effets, de publication, vidéo et audio disponibles dans la boîte de dialogue Réglages d’exportation d’Adobe Media Encoder.

Adobe Media Encoder s’utilise à la fois comme une application autonome et comme un composant d’Adobe Premiere Pro, d’After Effects, de Character Animator, d’Audition, de Prelude et d’Adobe Animate. Vous pouvez définir les options de codage dans la boîte de dialogue Réglages d’exportation pour le rendu et l’exportation de séquences et d’éléments à partir de Premiere Pro ou de compositions dans After Effects. La boîte de dialogue Réglages d’exportation vous permet de régler les paramètres de l’élément vidéo avant de l’exporter, tels que la fréquence d’images, la résolution et la qualité.

Pour ouvrir la boîte de dialogue Réglages d’exportation dans Adobe Media Encoder, sélectionnez la sortie d’une vidéo source dans le panneau File d’attente, puis effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Sélectionnez Réglages d’exportation dans le menu contextuel de la sortie.
  • Sélectionnez Édition > Réglages d’exportation.
  • Cliquez sur le nom du paramètre prédéfini ou du format de sortie. 
Remarque :

Si l’option Édition > Réglages d’exportation est indisponible, assurez-vous d’avoir sélectionné au préalable une sortie dans le panneau File d’attente.

Boîte de dialogue Réglages d’exportation

La boîte de dialogue Réglages d’exportation comprend une fenêtre d’aperçu vidéo sur la côté gauche avec des onglets permettant de basculer entre les vues Source et Sortie, ainsi qu’un code temporel et un plan de montage vous permettant d’accéder à n’importe quelle image. Vous pouvez également définir des points d’entrée et de sortie pour réduire la durée de la vidéo exportée. Le côté droit de la boîte de dialogue affiche tous les réglages d’exportation disponibles. Vous pouvez y choisir un format et un paramètre d’exportation prédéfini, régler les paramètres de codage audio et vidéo, ajouter des effets, des sous-titres et des métadonnées, et publier le contenu sur des réseaux sociaux plébiscités tels que YouTube et Facebook.

Pour plus d’informations sur l’utilisation des différentes options de codage de la boîte de dialogue Réglages d’exportation, voir la section Codage et exportation.

Vue Source

L’onglet Source présente la vidéo source sans appliquer de réglage d’exportation. Vous pouvez basculer entre les onglets Source et Sortie pour obtenir un rapide aperçu de la façon dont les réglages d’exportation s’appliquent à votre média source.

Panneau Source
Panneau Source

Paramètres de recadrage

Vous pouvez recadrer ici la vidéo source afin que seule une partie de l’image soit exportée. Sélectionnez des proportions de recadrage courantes telles que 4:3 ou 16:9, ou définissez des valeurs personnalisées pour l’image recadrée.

Pour recadrer une vidéo, procédez comme suit :

  1. Dans la boîte de dialogue Réglages d’exportation, cliquez sur l’onglet Source.

  2. Pour activer les contrôles de recadrage, cliquez sur le bouton Recadrer dans le coin supérieur gauche.

  3. Effectuez l’une des opérations suivantes :

    • Faites glisser les poignées d’angle ou latérales de la zone de recadrage.
    • Saisissez des valeurs, en pixels, dans les zones de texte Gauche, Haut, Droite et Bas.
  4. Pour conserver les proportions de l’image vidéo recadrée, choisissez une option dans le menu Proportions de recadrage.

  5. Pour prévisualiser l’image vidéo recadrée, cliquez sur l’onglet Sortie.

Remarque :

Pour revenir à l’image non recadrée, cliquez de nouveau sur le bouton Recadrer afin de le désactiver.

Affichage de la sortie

L’onglet Sortie affiche une prévisualisation des réglages d’exportation actuels appliqués à votre vidéo source.

Panneau Sortie
Panneau Sortie

Si le format de l’image dans les réglages d’exportation est différent du format de l’image source, utilisez le menu Mise à l’échelle de la source pour déterminer la façon dont la source s’adapte à l’image vidéo exportée. Ce paramètre est disponible pour tous les formats de sortie avec des dimensions d’image modifiables.

Cette option redimensionne l’image source pour l’adapter à l’image de sortie sans déformation ni recadrage. Des barres noires peuvent être ajoutées en haut et en bas (letterbox) ou sur les côtés (pillarbox) de la vidéo selon vos besoins.

Si vous avez recadré la vidéo source, les dimensions recadrées sont adaptées dans l’image vidéo exportée.

Ajuster
Ajuster

Cette option redimensionne l’image source de manière à remplir complètement l’image de sortie sans déformation, en recadrant l’image source en bas, en haut ou sur les côtés. 

Ajuster au fond
Ajuster au fond

Cette option étire l’image source de manière à remplir complètement l’image de sortie sans recadrage. Des déformations peuvent être visibles dans la vidéo de sortie si le format de l’image exportée diffère considérablement du format de l’image source.

Adapter au fond
Adapter au fond

Cette option redimensionne l’image source, y compris toutes les zones recadrées, pour l’adapter à l’image de sortie, sans déformation. Une bordure noire est appliquée à la vidéo, même si l’image de sortie est inférieure à celle de la vidéo source.

Ajuster aux bordures noires
Ajuster aux bordures noires

Cette option corrige automatiquement les dimensions de l’image vidéo de sortie pour correspondre à la hauteur et la largeur de l’image vidéo source, en remplaçant les paramètres de taille de l’image de sortie actuels. Sélectionnez ce paramètre si vous souhaitez que la taille d’image de sortie corresponde toujours à la taille d’image source.

Modifier la taille de la sortie pour correspondre à la source
Modifier la taille de la sortie pour correspondre à la source

Remarque :

L’option Modifier la taille de la sortie pour correspondre à la source n’est pas disponible avec tous les formats d’exportation. Vous pouvez obtenir le même résultat en cliquant sur le bouton Correspondance à la source dans l’onglet vidéo ou en sélectionnant un paramètre prédéfini Correspondance à la source.

Plan de montage et affichage temporel

Un plan de montage et un affichage temporel se trouvent sous la fenêtre d’aperçu dans le panneau Source et la vue Sortie. Le plan montage comprend un curseur qui affiche l’image en cours, une barre de durée et les commandes permettant de définir les points d’entrée et de sortie.

Plan de montage
Plan de montage

A. Fenêtre d’aperçu vidéo B. Marques d’entrée et de sortie C. Durée D. Plage source E. Échelle F. Correction du rapport L/H 

Pour prévisualiser des images, cliquez sur le plan de montage ou faites glisser le curseur sur celui-ci. Vous pouvez également saisir une valeur de code temporel dans l’affichage temporel actuel pour déplacer le curseur jusqu’à l’image de votre choix.

Cet aperçu vidéo affiche l’image désignée par le curseur dans le plan de montage. Par défaut, la Correction du rapport L/H est activée pour que les vidéos ne possédant pas un rapport de pixels carré s’affichent sans déformation sur les écrans d’ordinateur. Pour désactiver ce paramètre, cliquez sur le bouton Correction du rapport L/H à droite du menu Zoom.

Pour effectuer un zoom avant ou arrière sur l’image d’aperçu, sélectionnez un niveau d’affichage dans le menu Afficher le facteur de zoom situé au-dessus du plan de montage.

Remarque :

Vous pouvez également effectuer un zoom arrière en appuyant sur les touches :

  • Ctrl + - (tiret) (Windows)
  • Commande + - (tiret) (Mac OS)

Vous pouvez effectuer un zoom avant en appuyant sur les touches :

  • Ctrl + = (signe égal) (Windows) 
  • Commande + = (signe égal) (Mac OS)

Ces raccourcis clavier font référence aux touches du clavier principal, et non à celles du pavé numérique.

Pour ajuster la durée de la vidéo exportée, définissez un point Entrée (première image) et Sortie (dernière image) sur le plan de montage. Vous pouvez définir des points Entrée et Sortie de l’une des manières suivantes :

  • Déplacez le curseur sur une image du plan de montage, puis cliquez sur les boutons Définir le point Entrée ou Définir le point Sortie au-dessus du plan de montage.
  • Faites glisser les icônes du point Entrée ou du point Sortie à partir des côtés du plan de montage vers une image du plan de montage.
  • Déplacez le curseur sur une image du plan de montage et utilisez la touche I pour définir un point d’entrée et sur la touche O pour définir un point de sortie.

Le menu Plage source vous permet de définir rapidement la durée de la vidéo exportée à l’aide des options suivantes :

  • Séquence entière : utilise la durée entière de l’élément ou de la séquence.
  • Entrée/Sortie de l’élément/la séquence/la session : recadre sur les marques Entrée et Sortie définies sur des éléments et des séquences Adobe Premiere Pro, Prelude, Audition et d’autres applications d’Adobe.
  • Zone de travail : recadre sur la zone de travail spécifiée dans les séquences adobe Premiere Pro ou les compositions After Effects.
  • Personnalisé : recadre au niveau des marques Entrée et Sortie définies dans la boîte de dialogue Réglages d’exportation.
Remarque :

Adobe Media Encoder se conforme aux informations relatives au code temporel du fichier source. La commande « Définir le code temporel de début » vous permet de modifier la valeur du code temporel de début. Autrement dit, si la source commence à 00:00:05:00, le plan de l’élément commence aussi à 00:00:05:00 sur le montage d’Adobe Media Encoder, et non au point zéro. Cette information de code temporel figure dans le fichier de sortie codé.  

Réglages d’exportation

La partie supérieure des réglages d’exportation vous permet de sélectionner le format de la vidéo exportée et de faire votre sélection parmi une liste de paramètres prédéfinis courants. Pour plus informations, consultez la section Création de paramètres prédéfinis personnalisés pour Media Encoder.

Vous pouvez également modifier le nom du fichier exporté et sélectionner sa destination. Des options permettant d’exporter des fichiers contenant uniquement de la vidéo ou de l’audio sont également disponibles, ainsi qu’un récapitulatif des paramètres de la source et de sortie.

Réglages d’exportation
Réglages d’exportation

Paramètres des effets

L’onglet Effet vous permet d’ajouter différents effets à vos contenus exportés, tels que des réglages de couleur Lumetri, une conversion HDR vers SDR, des incrustations de texte, d’images et de plan de montage. 

Basculez vers l’onglet Sortie pour voir un aperçu de ces effets appliqués dans le projet.

Paramètres d’effet
Paramètres d’effet

Utilisez l’effet Lumetri pour appliquer différents étalonnages de couleurs à votre vidéo exportée. 

Look/LUT Lumetri
Look/LUT Lumetri

Pour appliquer un paramètre Lumetri prédéfini, effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Sélectionnez un paramètre Lumetri prédéfini depuis le menu déroulant Appliqué.
  • Choisissez Sélectionner… pour appliquer un fichier Look ou LUT personnalisé.

Utilisez l’option Conformité SDR pour convertir votre vidéo HDR (High Dynamic Range) en vidéo SDR (Standard Dynamic Range) afin de pouvoir la lire sur les appareils non HDR (valeurs définies sous la forme d’un pourcentage)

Conformité SDR
Conformité SDR

Les options suivantes sont disponibles :

  • Luminosité : détermine la luminosité globale du média SDR.

  • Contraste : détermine le contraste global du média SDR.

  • Inflexion douce (Soft Knee) : contrôle la transition vers le mode de compression totale pour éviter l’écrêtage.

Utilisez l’option Incrustation d’image pour incruster une image sur votre vidéo exportée. 

Incrustation d’image
Incrustation d’image

Les options suivantes sont disponibles :

  • Appliqué : recherchez et sélectionnez l’image à superposer.

  • Position : définit la position relative de l’incrustation d’image dans l’image de sortie. Par exemple, au centre, en haut à gauche, en bas à droite.

  • Décalage : indique les décalages horizontal et vertical par rapport à la position relative (en pixels) de l’incrustation d’image.

  • Taille : ajuste la taille de l’image. Par défaut, la taille de l’incrustation d’image s’ajuste automatiquement à la taille d’image de sortie actuelle. L’image est superposée en fonction de sa taille relative, quelle que soit la résolution de sortie.

    • Dimensionnement absolu : activez cette option pour lier la taille de l’incrustation d’image à la taille d’origine de l’image source. Lorsque cette option est activée, l’incrustation d’image est plus petite à des résolutions de sortie élevées et plus grande à des résolutions de sortie basses.
  • Opacité : spécifie l’opacité de l’incrustation d’image.

Utilisez l’option Incrustation du nom pour ajouter du texte à la vidéo exportée. 

Incrustation du nom
Incrustation du nom

Les options suivantes sont disponibles :

  • Préfixe : texte ajouté au début de l’incrustation du nom.

  • Format : options d’affichage du texte d’incrustation :

    • Préfixe et suffixe uniquement 
    • Nom du fichier source 
    • Nom du fichier source (sans extension) 
    • Nom du fichier de sortie 
    • Nom du fichier de sortie (sans extension)
  • Suffixe : texte ajouté à la fin de l’incrustation du nom.

  • Position : définit la position relative du texte dans l’image en sortie. Par exemple, au centre, en haut à gauche, en bas à droite.

  • Décalage (X,Y) : indique les décalages horizontal et vertical (en pixels) de l’incrustation du nom.

  • Taille : ajuste la taille du texte.

  • Opacité : spécifie l’opacité de l’arrière-plan noir sous le texte.

Utilisez l’option Incrustation du code temporel pour ajouter du texte à la vidéo exportée.

Incrustation du code temporel
Incrustation du code temporel

Les options suivantes sont disponibles :

  • Position : définit la position relative du code temporel dans l’image en sortie. Par exemple, au centre, en haut à gauche, en bas à droite.

  • Décalage (X,Y) : spécifie les décalages horizontal et vertical (en pixels) du code temporel dans l’image en sortie.

  • Taille : ajuste la taille de l’affichage du code temporel.

  • Source temporelle : définit la méthode appliquée pour générer le code temporel.

    • Fichier média : lit le code temporel à partir du média source. Si aucun média source n’est détecté, l’incrustation du code temporel commence à zéro et suit la cadence de la source.

      • Décalage dans les images : spécifie le nombre d’images par lequel le code temporel source doit être décalé par rapport au code temporel de la source. Vous pouvez saisir des valeurs de décalage positives ou négatives.
    • Générer le code temporel : génère un code temporel personnalisé à incruster.

      • Format : sélectionne le format du code temporel en images par seconde. Par exemple, code temporel 25 i/s.
      • Commence à : définit une valeur de début pour le code temporel.

Utilisez l’adaptateur de durée pour augmenter ou réduire automatiquement la durée de la vidéo, en copiant ou en supprimant des images dans certaines sections de sorte que la modification globale de la durée soit imperceptible.  

Par exemple, votre vidéo doit être légèrement plus courte pour convenir à un programme d’émission, mais vous n’avez pas le temps de modifier à nouveau la séquence.

Adaptateur de durée
Adaptateur de durée

Les options suivantes sont disponibles :

  • Durée actuelle : durée de la vidéo source.

  • Durée cible : durée de la vidéo exportée une fois l’effet appliqué.

  • Modification de la durée : pourcentage de variation de la durée du fichier de sortie par rapport à la durée de la source. La plage peut être définie de 10 % plus courte à 10 % plus longue.

  • Dans l’utilisation du paramètre prédéfini : détermine la manière dont la durée est ajustée lorsque le paramètre prédéfini est appliqué à d’autres sources :

    • Durée cible : utilise la valeur de durée cible, indépendamment de la durée initiale de la source. 
    • Modification de la durée : utilise la valeur de modification de durée en fonction de la durée d’origine de la source.
  • Ignorer les claps : n’inclut pas les claps lors du réglage de la durée. Activez cette option pour que l’adaptateur de durée ignore toutes les séries d’images fixes de plus de 10 secondes.

Le limiteur vidéo contraint les valeurs de luminance et de chrominance des vidéos sources afin qu’elles correspondent aux limites de télédiffusion appropriée.

  • Niveau d’élément : spécifie la plage de sortie en unités IRE.

  • Compression avant écrêtage : applique une « inflexion » qui permet aux couleurs d’être ramenées dans la plage sans écrêtage fort.

Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Correction automatique de l’intensité sonore.

Réglages vidéo

Les réglages vidéo varient en fonction du format d’exportation que vous avez sélectionné. Chaque format a des besoins uniques qui déterminent quels paramètres sont disponibles. Pour plus d’informations, voir Formats de fichier pris en charge.

Paramètres d’exportation vidéo
Paramètres d’exportation vidéo

Remarque :

Certaines cartes d’acquisition et modules logiciels externes sont commercialisés avec leurs propres boîtes de dialogue et options. Si les options visibles diffèrent des options décrites ici, consulter la documentation livrée avec la carte ou le module externe.

Pour obtenir des informations d’ordre général sur les paramètres de compression, reportez-vous à la section Conseils relatifs à la compression.

Plusieurs formats d’exportation dans Adobe Media Encoder ont une option de correspondance à la source qui vous permet d’établir une correspondance automatique entre les réglages d’exportation et les paramètres de la source.

Correspondance à la source
Correspondance à la source

Formats prenant en charge la correspondance à la source : 

  • GIF animé
  • BMP
  • DNxHD/DNxHD MXF OP1a : avec le paramètre prédéfini « Correspondance à la source (reboucler) » uniquement
  • DPX
  • GIF
  • H.264
  • HEVC (H.265)
  • JPEG
  • JPEG 2000 MXF OP1a
  • MPEG-2
  • MXF OP1a : avec le paramètre prédéfini « Correspondance à la source (reboucler) » uniquement
  • OpenEXR
  • PNG
  • QuickTime
  • Targa
  • TIFF

Lorsque ce réglage est paramétré sur Correspondance à la source, Adobe Media Encoder fait correspondre automatiquement cette valeur à l’ordre des trames de la source. Pour plus d’information, consultez la section Vidéo entrelacée et non entrelacée.

Commandes et paramètres prédéfinis Correspondance à la source

Lors de l’exportation de fichiers vidéo au format H.264 ou MPEG-2, Adobe Media Encoder vous permet d’établir une correspondance automatique avec les paramètres vidéo du fichier source à l’aide des paramètres prédéfinis Correspondance à la source. La sélection d’une préconfiguration Correspondance à la source active automatiquement les options appropriées dans l’onglet des paramètres Vidéo de la boîte de dialogue Réglages d’exportation.

Adobe Media Encoder propose les deux paramètres prédéfinis Correspondance à la source suivants pour les exportateurs H.264 et MPEG-2 :

  • Correspondance à la source – Débit élevé : pour les sources vidéo haute définition (HD). Il s’agit de la préconfiguration Correspondance à la source par défaut pour les exportateurs H.264 et MPEG-2.
  • Correspondance à la source – Débit moyen : pour les sources vidéo de définition standard. (SD)

Les préconfigurations Correspondance à la source se révèlent utiles lorsque vous souhaitez transmettre quelques attributs vidéo à partir de la source et sélectionner des valeurs spécifiques pour les autres attributs. Vous pouvez enregistrer le paramètre Correspondance à la source en tant que nouvelle préconfiguration et l’appliquer à toute source dans les panneaux File d’attente ou Dossier de contrôle.

Supposons, par exemple, que votre Dossier de contrôle contienne des éléments de diverses tailles et fréquences d’images. Vous souhaitez convertir tous les éléments du Dossier de contrôle en un seul format à 24 i/s. Pour ce faire, créez un paramètre prédéfini dont la correspondance à la source est activée pour toutes les propriétés, à l’exception du paramètre Fréquence d’images, défini sur 24 i/s.

Réglages vidéo de base
Réglages vidéo de base

Les paramètres suivants conviennent à la plupart des formats d’exportation dans Media Encoder :

  • Largeur : largeur de l’image vidéo.

  • Hauteur : hauteur de l’image vidéo.

    Remarque :

    Associer les valeurs de largeur et de hauteur permet de conserver le rapport L/H de la vidéo. Pour ajuster la largeur et la hauteur indépendamment l’une de l’autre, désactivez le bouton de liaison.

  • Dimensions vidéo : certains formats tels que H.264 Blu-ray ou Wraptor DCP limitent la taille des images à des valeurs spécifiques. Le menu Dimensions vidéo affiche les tailles d’image prises en charge pour ces formats.

  • Fréquence d’images : images affichées par seconde pendant la lecture vidéo. En règle générale, des fréquences d’images plus élevées produisent un mouvement plus fluide, bien que le choix d’une fréquence différente de celle du média source puisse produire des artefacts de mouvement indésirables. Gardez à l’esprit que certains formats et codecs ne prennent en charge qu’un ensemble spécifique de fréquences d’images.

    Pour plus d’informations, voir Fréquence d’images.

  • Ordre des champs : indique si le fichier exporté est composé d’images progressives ou d’images faites de champs entrelacés.

    • Il est préférable de choisir le réglage Progressif pour la télévision numérique, le contenu en ligne et les films cinématographiques.
    • Lors de l’exportation dans des formats entrelacés tels que NTSC ou PAL, sélectionnez Trame supérieure en premier ou Trame inférieure en premier pour définir l’ordre d’affichage des trames entrelacées.

    Pour plus d’informations, voir

  • Aspect : rapport L/H en pixels de la vidéo. Le rapport L/H en pixels (PAR) décrit le rapport entre la largeur et la hauteur d’un seul pixel. Les formats vidéo numériques tels que HD, UHD 4K et 8K ont généralement des pixels carrés (PAR 1.0), tandis que les formats analogiques tels que NTSC et PAL ont des pixels rectangulaires. L’exportation avec un PAR différent de celui du média source peut déformer l’image vidéo.

    Pour plus d’informations sur les rapports L/H, consultez les pages suivantes :

  • Standard TV : définit la norme sur NTSC ou PAL. Lorsque l’option Correspondance à la source est activée, la norme est calculée en fonction des propriétés de la source. Par exemple, si la fréquence d’images du fichier source est de 25 images par seconde, le Standard TV est définie sur PAL.

Les paramètres suivants apparaissent pour les formats H.264 et HEVC.  

Remarque :

Les paramètres Profil et Niveau sont des contraintes utilisées par les codeurs MPEG qui adaptent la sortie vidéo aux normes courantes utilisées dans les appareils électroniques.

Paramètres de codage
Paramètres de codage

Vous pouvez préparer une vidéo en vue de l’export en spécifiant vos formats préférés.

  • Performance (H.264 et HEVC uniquement) : L’accélération matérielle est le choix par défaut, qui indique à Media Encoder d’utiliser le matériel disponible sur votre système pour accélérer les temps de codage.

    • L’accélération matérielle dépend de la configuration de votre système.
    • Si votre système ne prend pas en charge certains paramètres d’exportation, le menu Performance bascule automatiquement vers Logiciel uniquement.
  • Profil : les profils H.264 habituels sont les suivants :

    • Ligne de base : profil le plus simple utilisé par les systèmes de vidéoconférences et les appareils similaires qui nécessitent des vitesses de décodage rapides.
    • Principal : profil standard utilisé principalement pour la diffusion SD.
    • Haut : profil largement pris en charge par la plupart des périphériques HD.
    • High10 : extension du profil supérieur prenant en charge le décodage 10 bits.
  • Niveau : limite la plage de choix disponible pour les paramètres Taille de l’image, Fréquence d’images, Ordre des champs, Aspect, Débit, la chrominance et d’autres paramètres de compression. En règle générale, les paramètres de niveau supérieur prennent en charge des résolutions vidéo plus importantes.

    Remarque :

    Si vous ne savez pas quel profil et niveau utiliser, activez les cases à cocher Correspondance à la source pour que Media Encoder choisisse le meilleur paramètre en fonction des propriétés de votre média source.

  • Rec. 2020 Primaries : utilise l’espace colorimétrique Rec. 2020 pris en charge par des formats UHD tels que les formats 4K et 8K. Disponible lorsque le profil est défini sur « High10 ».

  • High Dynamic Range : exporte en High Dynamic Range afin de conserver les détails en blancs purs et en noirs profonds à des profondeurs de bits plus élevées. Disponible lorsque « Rec. 2020 Color Primaries » est activé.

  • Inclure les métadonnées HDR10 : HDR10 utilise la fonction de transfert PQ et ajoute cinq éléments de métadonnées. La version précédente de Media Encoder prenait en charge PQ, mais omettait les métadonnées. Il s’agit de valeurs saisies par l’utilisateur ; aucune analyse du contenu n’est effectuée. L’objectif de ces métadonnées est de fournir au périphérique de lecture HDR des informations sur votre contenu, de sorte qu’il puisse s’afficher correctement et présenter un rendu optimum.

    Métadonnées HDR10
    Métadonnées HDR10

    Maîtrise du volume de l’affichage couleur

    • Couleurs primaires : il s’agit de la gamme de couleurs du moniteur HDR utilisé lors de l’étalonnage de votre contenu. Pour obtenir cette valeur, lisez les spécifications techniques de votre moniteur. Il comporte une liste déroulante avec trois options. Les valeurs possibles sont les suivantes : Rec. 709, P3D65 (par défaut), Rec. 2020.
    • Luminance Min : il s’agit de la luminance minimale possible du moniteur HDR utilisé lors de l’étalonnage de votre contenu. Pour obtenir cette valeur, lisez les spécifications techniques de votre moniteur. Il s’agit d’une saisie numérique avec du texte dynamique modifiable. La valeur par défaut est 0,0050. La plage s’étend de 0,0005 à 0,05.
    • Luminance Max : il s’agit de la luminance maximale possible du moniteur HDR utilisé lors de l’étalonnage de votre contenu. Pour obtenir cette valeur, lisez les spécifications techniques de votre moniteur. Il s’agit d’une saisie numérique avec du texte dynamique modifiable. La valeur par défaut est 1000. La plage s’étend de 100 à 4000.

    Niveaux de lumière du contenu

    • Maximum : il s’agit de la luminance maximale du contenu dans votre programme. Saisissez la luminance de la partie la plus lumineuse de votre programme. Bien que la norme HDR10 prenne en charge une luminance pouvant atteindre 10 000 nits, aucun écran grand public ne peut offrir une telle luminosité. En règle générale, il est conseillé de conserver une luminance inférieure ou égale à 4 000 nits pour le contenu HDR10. L’écran HDR utilisera cette valeur pour le mappage tonal de votre programme dans la plage de l’affichage, de sorte qu’aucun ton clair ne soit écrêté. Il s’agit du niveau de lumière maximum. Le paramètre est semblable à Luminance max. 
    • Moyenne : il s’agit du niveau moyen maximal de lumière par image. L’écran HDR utilisera cette valeur pour le mappage tonal de votre programme dans la plage de l’affichage, afin que votre programme se présente tel qu’il était lorsque vous l’avez créé. Cette valeur peut modifier considérablement l’aspect de votre contenu. Il est recommandé de tester la lecture sur l’affichage prévu pour être sûr que le résultat obtenu est conforme à vos attentes.

Le débit est la quantité de données dans un signal vidéo ou audio mesurée en bits par seconde. En règle générale, des débits binaires plus élevés produisent une qualité audio et vidéo supérieure, tandis que des débits binaires moins élevés créent un support plus facile à lire avec des connexions Internet lentes.

Pour plus d’informations, consultez la section Débit.

Réglages du débit
Réglages du débit

Les options de débit varient en fonction du codec et du format. Voici quelques paramètres courants :

  • Encodage du débit : spécifie la méthode d’encodage utilisée pour compresser le signal vidéo/audio.

    • CBR (débit binaire constant) : définit une valeur constante pour le débit de données. Cette option peut raccourcir les délais d’exportation mais peut avoir un impact sur la qualité des images plus complexes.
    • VBR (débit binaire variable) : ajuste de manière dynamique le débit en fonction de la complexité du signal vidéo/audio. Cette option produit une meilleure qualité globale pour les fichiers de taille réduite, mais peut augmenter les temps d’exportation.
    • Codage VBR 1 passe et 2 passes : l’encodage en une passe analyse l’ensemble du fichier multimédia du début à la fin pour calculer un débit binaire variable. L’encodage en deux passes effectue deux passes dans le fichier, du début à la fin puis de la fin au début. Le deuxième passage allonge les temps de codage, mais garantit une plus grande efficacité de codage et produit souvent une sortie de meilleure qualité.
    Remarque :

    La comparaison des encodages CBR et VBR pour un fichier multimédia donné permet d’aboutir aux généralisations suivantes : la lecture d’un fichier CBR peut être plus fiable sur une plus grande variété de systèmes, car un débit fixe sollicite moins le lecteur de média et le processeur de l’ordinateur. Néanmoins, un fichier VBR produit généralement une meilleure qualité d’image, car le débit variable a pour caractéristique d’adapter la force de compression au contenu de l’image.

  • Débit cible [Mbit/s] : définit le débit global du fichier codé. La vidéo est mesurée en mégabits par seconde [Mbit/s], tandis que le son est mesuré en kilobits par seconde [Kbit/s].

  • Débit maximum [Mbit/s] : définit les valeurs minimale et maximale autorisées pendant le codage VBR.

Paramètres prédéfinis de débit adaptatif : trois paramètres prédéfinis de débit adaptatif sont disponibles au format H.264 :

  • Correspondance à la source – Débit adaptatif faible
  • Correspondance à la source – Débit adaptatif moyen
  • Correspondance à la source – Débit adaptatif élevé

Ces paramètres prédéfinis permettent de réduire la taille du fichier et d’accélérer les temps d’exportation en tenant compte de la résolution et de la fréquence d’images du média source lors du calcul du débit global. Par exemple, un même paramètre prédéfini adaptatif utilise un débit inférieur lorsqu’il est appliqué à un média SD, mais un débit supérieur lorsqu’il est appliqué à un média HD ou 4K.

Voici quelques réglages avancés courants qui apparaissent dans plusieurs formats et codecs :

Distance entre les images clés : activez cette option pour spécifier la fréquence d’insertion des images clés (les images I) dans votre vidéo exportée. En règle générale, une valeur d’image clé inférieure produit une vidéo de meilleure qualité, mais peut augmenter la taille du fichier. Lorsque cette option est désactivée, Media Encoder choisit la distance entre les images clés appropriée en fonction du format d’exportation et de la fréquence d’images. Pour plus d’information, voir Images clés.

Remarque :

Certains codecs QuickTime et AVI ne prennent pas en charge la définition d’un intervalle d’image clé personnalisé. L’option Distance entre les images clés est donc désactivée pour ces choix de codec.

    Optimiser les images fixes : activez cette option pour faire apparaître des images fixes dans votre séquence sous la forme d’une image unique au lieu d’une série d’images répétées, ce qui permet de réduire la taille du fichier de la vidéo exportée. Les images fixes optimisées sont affichées pour la durée adéquate sur les lecteurs pris en charge. Si le fichier vidéo exporté présente des problèmes de lecture lors de l’affichage des images fixes, désélectionnez cette option et réexportez le fichier.

À l’aide des paramètres d’exportation VR, vous pouvez exporter la longueur de 360 degrés de la même façon que le métrage ordinaire. VR 360 vous permet de publier aux formats équirectangulaire et sphérique double. Le métrage est monoscopique et stéréoscopique. L’exportation de vidéos équirectangulaires revient à exporter n’importe quel autre type de vidéo, avec quelques avertissements à prendre en compte. Pour plus d’informations, voir Utilisation de la vidéo VR immersive VR.

Cochez la case La vidéo est VR et modifiez ses options.

Vidéo VR
Vidéo VR

Champ angulaire horizontal et vertical

L’utilisateur peut désactiver l’option Propriétés automatiques de réalité virtuelle et configurer manuellement la disposition de l’image ainsi que le champ angulaire horizontal et vertical. Cette option permet à l’effet de convertir la disposition de l’image entre monoscopique, stéréoscopique (dessus/dessous) et stéréoscopique (côte à côte).

Paramètres d’exportation de réalités virtuelles

Vous pouvez exporter le métrage à 360 degrés de la même façon que le métrage ordinaire. VR 360 vous permet de publier aux formats équirectangulaire et sphérique double. Le métrage est monoscopique et stéréoscopique.L’exportation de vidéos équirectangulaires revient à exporter n’importe quel autre type de vidéo, avec quelques avertissements à prendre en compte.

Pour plus d’informations, voir Utilisation de la vidéo VR immersive.

Audio

Les réglages audio se trouvent dans l’onglet Audio de la boîte de dialogue Réglages d’exportation. Les réglages varient en fonction du format d’exportation que vous avez sélectionné.

Réglages audio
Réglages audio

Réglages de format audio
Réglages de format audio

Réglages audio de base
Réglages audio de base

Vous pouvez préparer l’audio en vue de l’export en spécifiant vos formats préférés.

  • Codec audio : spécifie le codec de compression audio. Certains formats audio ne prennent en charge que le son non compressé, qui offre la meilleure qualité mais occupe plus d’espace disque. Certains formats ne fournissent qu’un seul codec, tandis que d’autres vous permettent de choisir parmi une liste de codecs multiples.

  • Taux d’échantillonnage : fréquence à laquelle l’audio est converti en valeurs numériques discrètes, mesurées en hertz (Hz). L’audio enregistré avec des taux d’échantillonnage plus élevés produit une meilleure qualité, mais nécessite des fichiers de plus grande taille. Pour de meilleurs résultats, vous devez exporter les données audio avec le même taux d’échantillonnage que celui d’origine. L’exportation avec un taux d’échantillonnage plus élevé n’améliore pas la qualité et nécessite un rééchantillonnage qui peut augmenter les temps d’exportation.

    Pour plus d’informations, consultez la section Conseils relatifs à la compression.

  • Canaux : Indiquez le nombre de canaux audio existant dans le fichier exporté. Si vous choisissez un nombre de canaux inférieur à celui de la piste maître de votre séquence ou d’un fichier multimédia, Adobe Media Encoder procède à un mixage descendant des données audio. Les paramètres de canaux courants sont Mono (un canal), Stéréo (deux canaux) et 5.1 (son surround à six canaux).

    Le mixage descendant fonctionne uniquement pour des combinaisons de canalisation spécifiques, telles que 5.1 vers stéréo ou stéréo vers mono. Il ne fonctionne pas pour la combinaison Canal N vers stéréo ou vers mono.

    Remarque :

    Le format QuickTime comprend des options de configuration des canaux audio qui vous permettent de contrôler la manière dont les canaux sources sont acheminés vers les canaux de sortie dans le fichier exporté. Cette option permet de gagner un temps précieux et de simplifier le rendu en exportant plusieurs configurations de sortie audio au sein du même fichier QuickTime, y compris des canaux stéréo et 5.1.

  • Taille de l’échantillon : quantité de données audio par échantillon (ou « profondeur de bit »). Les données audio enregistrées avec des tailles d’échantillon plus élevées produisent généralement un son de meilleure qualité, mais nécessitent des fichiers plus volumineux.

Le débit [Kbit/s] est le débit de sortie de l’audio. Généralement, des débits plus élevés augmentent à la fois la qualité et la taille des fichiers.

Multiplexeur

Les formats tels que H.264, HEVC (H.265) et MPEG comprennent un onglet Multiplexeur qui contrôle la façon dont les données audio et vidéo sont fusionnées en un seul flux (le « muxing »). Lorsque l’option Multiplexage est définie sur Aucun, les flux vidéo et audio sont exportés sous forme de fichiers distincts.

Pour plus d’informations sur les options MPEG, consultez les spécifications MPEG indiquées pour MPEG-4 (ISO/IEC 14496) et pour MPEG-2 (ISO/IEC 13818) ainsi que la page Wikipedia correspondante.

Paramètres du multiplexeur
Paramètres du multiplexeur

Sous-titres

Les sous-titres codés sont généralement utilisés pour afficher la partie audio de la vidéo sous la forme de texte sur un téléviseur et sur d’autres appareils prenant en charge l’affichage des sous-titres codés.

  • Options d’exportation
  • Format de fichier
  • Fréquence d’images

Les sous-titres codés sont généralement utilisés pour afficher la partie audio de la vidéo sous la forme de texte sur un téléviseur et sur d’autres appareils prenant en charge l’affichage des sous-titres codés.

Reportez-vous à la section Exportation de données de sous-titre pour obtenir des informations détaillées.

Publier

Vous pouvez utiliser l’onglet Publier pour charger des fichiers sur différents réseaux sociaux. Vous pouvez faire votre choix parmi une liste de paramètres système prédéfinis disponibles dans Adobe Media Encoder. Pour plus d’informations, voir Paramètres de publication dans Adobe Media Encoder.

Publier
Publier

Paramètres de rendu et d’interpolation temporelle

Cette option permet de conserver les détails et d’éviter le crénelage lorsque vous mettez à l’échelle une taille d’image différente de celle du média source. Par exemple, l’exportation d’une séquence 4K haute résolution vers un format HD ou SD basse résolution. L’activation de cette option peut améliorer la qualité, mais gardez à l’esprit les points suivants :

  • Les temps d’exportation peuvent augmenter considérablement, en particulier sur les systèmes sans processeur graphique pris en charge.
  • Les systèmes avec processeur graphique pris en charge utilisent automatiquement une qualité de rendu maximale si le rendu est défini sur Metal, CUDA ou OpenCL. Laissez ce paramètre désélectionné dans ces scénarios.
  • Cette option est utile uniquement en cas d’exportation vers une taille d’image différente. Si vous exportez à la même taille d’image que votre média source, laissez ce réglage désélectionné.

Lorsque cette option est activée, Adobe Media Encoder exporte les fichiers de prévisualisation déjà générés pour votre séquence Premiere au lieu de générer de nouveaux médias. Cette option permet d’accélérer les temps d’exportation, mais peut avoir un impact sur la qualité en fonction du format d’aperçu choisi.

Pour plus d’informations, consultez cet article d’aide d’Adobe Premiere Pro : Utilisation des fichiers de prévisualisation.

Remarque :

Ce paramètre s’applique uniquement aux séquences Premiere Pro.

Les doublures sont utilisées pour augmenter les performances pendant le montage et l’exportation. 

Lorsque cette option est activée, Adobe Media Encoder exporte les fichiers de doublures déjà générés pour votre séquence au lieu de générer de nouveaux médias. Cette option peut améliorer les performances d’exportation. La case à cocher sera décochée par défaut.

Activez cette option pour spécifier un code temporel de début pour votre média exporté différent du code temporel de la source. Laissez cette option désélectionnée pour utiliser le code temporel source lors de l’exportation.

Cette option peut être utilisée pour les sources qui contiennent une couche alpha. Lorsque cette option est activée, seule la couche alpha est rendue dans la vidéo de sortie et un aperçu en niveaux de gris de la couche alpha est affiché dans l’onglet Sortie. Ce paramètre s’avère utile lors de l’exportation de contenu vers des formats tels que MXF qui ne prennent pas en charge les informations de transparence. Vous pouvez utiliser la sortie de couche alpha seule pour définir des zones transparentes de votre vidéo dans des applications tierces.

L’interpolation temporelle entre en jeu lorsque la fréquence d’images de votre média exporté est différente de celle de votre média source. Par exemple, si votre séquence source est à 30 i/s, mais que vous souhaitez l’exporter à 60 i/s. L’interpolation temporelle génère ou supprime des images selon les méthodes suivantes :

  • Échantillonnage d’images : duplique ou supprime les images pour obtenir la fréquence souhaitée. Cette option peut produire une lecture en cascade ou saccadée sur certains métrages.
  • Interpolation d’images : ajoute ou supprime des images en les fusionnant avec des images adjacentes, ce qui peut entraîner une lecture plus fluide.
  • Flux optique : ajoute ou supprime des images en interpolant le mouvement des pixels des images environnantes. Cette option produit généralement la lecture la plus fluide, bien que des artefacts puissent être introduits s’il existe une différence significative entre les images. Essayez d’utiliser un des autres paramètres d’interpolation temporelle si cette erreur se produit.

Exportation et affinement des métadonnées XMP

Les métadonnées correspondent à un ensemble d’informations descriptives relatives à un fichier multimédia. Les métadonnées peuvent inclure des informations telles que la date de création, le format de fichier et les marques de montage. Vous pouvez choisir les métadonnées XMP à inclure dans votre média exporté dans la boîte de dialogue Exportation des métadonnées.

Pour ouvrir la boîte de dialogue Exportation de métadonnées, cliquez sur le bouton Métadonnées situé dans le coin en bas à droite de la boîte de dialogue Réglages d’exportation.

Exportation de métadonnées
Exportation de métadonnées

Remarque :

Vous pouvez effectuer essentiellement les mêmes opérations à partir de la catégorie Métadonnées de la boîte de dialogue Préférences (voir la section Préférences). Les modifications apportées dans la boîte de dialogue Préférences ne sont pas appliquées aux éléments sélectionnés dans la file d’attente de codage, mais il est possible d’attribuer les modèles et les règles ultérieurement à partir de la boîte de dialogue Exportation de métadonnées.

Pour plus d’informations sur l’utilisation des métadonnées dans Premiere, consultez la section Gestion des métadonnées.

Utilisez le menu Options d’exportation pour choisir le mode d’enregistrement des métadonnées XMP avec votre fichier exporté :

  • Aucun : aucune métadonnée XMP de la source n’est exportée. Cependant, les métadonnées de base relatives au fichier exporté, comme les réglages d’exportation et le code temporel de début, sont toujours exportées, même si l’option Aucun est activée.
  • Incorporer dans le fichier de sortie : les métadonnées XMP sont enregistrées dans le fichier exporté.
  • Créer un fichier sidecar : les métadonnées XMP sont enregistrées dans un fichier distinct, dans le même répertoire que le fichier exporté.
Remarque :

L’option Incorporer dans le fichier de sortie est désactivée pour les formats qui ne prennent pas en charge les données XMP incorporées.

Un modèle d’exportation spécifie les métadonnées XMP écrites dans le fichier de sortie. Par exemple, vous pouvez créer un modèle d’exportation qui inclut diverses métadonnées XMP provenant des fichiers sources et ajoute vos coordonnées ainsi que des informations relatives à la gestion des droits dans chaque fichier de sortie. 

Le modèle d’exportation filtre tous les champs qui ne sont pas explicitement activés par le modèle actuel. à l’exception des propriétés internes que l’application de création renseigne automatiquement et qui sont systématiquement incluses et immuables. 

Pour créer votre propre modèle d’exportation, cliquez sur Nouveau en regard du menu Modèle d’exportation. Vous pouvez activer des champs ou des catégories en les sélectionnant dans la boîte de dialogue Editeur de modèles d’exportation. Pour localiser certains champs, utilisez le champ de recherche situé en haut de la boîte de dialogue Editeur de modèles d’exportation. Prenez soin d’attribuer un nom évocateur au modèle d’exportation. 

Vous pouvez également modifier un modèle d’exportation personnalisé. Pour cela, choisissez-le dans le menu Modèle d’exportation, puis cliquez sur Modifier. 

Après avoir appliqué un modèle d’exportation, vous pouvez également saisir manuellement des valeurs pour ajouter des métadonnées XMP aux éléments placés dans la file d’attente de codage. 

Certains champs sont impossibles à modifier et à exclure de la sortie, notamment ceux écrits automatiquement par l’application de création. Par exemple, le champ Format du schéma Dublin Core et le champ Fréquence d’images vidéo du schéma Dynamic Media, tous deux définis par Adobe Media Encoder de manière à décrire précisément le fichier de sortie, ne sont pas modifiables par l’utilisateur. Par ailleurs, les valeurs définies par le modèle d’exportation actif apparaissent comme figées ; pour modifier ces valeurs, changez le modèle ou appliquez-en un autre. 

Un champ ne contenant aucune donnée, issue du modèle ou saisie manuellement, est exclu des métadonnées XMP exportées. Les champs vides ne sont pas écrits dans le fichier de sortie.

Logo Adobe

Accéder à votre compte

[Feedback V2 Badge]