À propos des recommandations sur l’accessibilité

Les logiciels de lecture d’écran sont complexes et vous pouvez aisément vous heurter à des résultats imprévus dans des fichiers FLA conçus avec de tels logiciels. Il s’agit de programmes utilisés par les malvoyants pour lire des sites Web vocalement. Le texte est lu à haute voix à l’aide de programmes spécialement conçus à cet effet. Un logiciel de lecture d’écran ne peut qu’interpréter un contenu textuel. Cependant, lorsque vous fournissez toute autre description pour l’ensemble du fichier SWF, les clips, les images ou tout autre contenu graphique seront également prononcés. Vous devez écrire des descriptions pour les images et les animations importantes pour que le logiciel de lecture d’écran soit également en mesure d’interpréter ces ressources dans votre fichier SWF. C’est le fichier SWF équivalent au texte alt dans une page Web HTML.

Remarque : Les applications Animate doivent être visualisées à l’aide de Microsoft Internet Explorer sous Windows, car la prise en charge de Microsoft Active Accessibility (MSAA) est limitée à ce navigateur.

 

Flash Player utilise Microsoft Active Accessibility (MSAA) pour présenter le contenu Animate aux logiciels de lecture d’écran. MSAA est une technologie qui repose sur Windows et qui fournit une plate-forme normalisée pour l’échange d’informations entre technologies d’aide, telles que logiciels de lecture d’écran et autres applications. Des événements (tels qu’une modification dans l’application) et des objets sont rendus visibles à l’écran à l’aide de MSAA.

Remarque :

Flash Player 7 (et versions ultérieures) ne fonctionnent pas avec toutes les technologies d’aide. Le logiciel tiers doit être en mesure de traiter les informations fournies par MSAA.

Création de sites accessibles

Pour qu’un site Web soit accessible, il est nécessaire de faire intervenir plusieurs critères :

Présenter des informations aux logiciels de lecture d’écran

et rendre les textes et les images compréhensibles

Certains visiteurs pourraient éprouver des difficultés à lire de petits caractères ou de distinguer de petits graphiques. Donnez la possibilité aux utilisateurs d’effectuer des zooms avant sur ces éléments à l’aide de graphiques vectoriels dimensionnables dans les fichiers SWF.

Fournir une narration vocale

Pensez à fournir une narration vocale pour les visiteurs sans logiciel de lecture d’écran ou pour le cas où ces logiciels ne fonctionneraient pas, par exemple avec un contenu vidéo.

Fournir des légendes pour les narrations vocales

Certains visiteurs pourraient ne pas être en mesure d’entendre une narration vocale pour votre site ou sur une vidéo. Pensez à fournir des légendes à ces visiteurs.

Vous ne devez pas dépendre de la couleur pour la transmission de vos informations

De nombreux visiteurs pourraient être daltoniens. Si vous comptez sur la couleur pour communiquer des informations (telles que : Cliquer sur le bouton vert pour aller à la page 1, cliquer sur le bouton rouge pour aller à la page 2), fournissez des équivalents vocaux ou texte.

Historiquement, de nombreuses présentations en ligne (telles que les vidéos) fournissent des moyens différents pour permettre aux visiteurs malvoyants d’accéder au contenu, par exemple, la description textuelle d’une vidéo. Cependant, Animate fournit des informations textuelles directement au logiciel de lecture d’écran. Bien que ceci signifie le plus souvent que vous devez changer vos paramètres ou votre code ActionScript dans un fichier FLA, vous ne devez pas créer une version distincte.

Certaines parties de votre fichier SWF peuvent être présentées aux logiciels de lecture d’écran. Des éléments de texte (tels que les champs de texte, les textes statique et dynamique), des boutons, des clips, des composants et le fichier SWF entier peuvent être interprétés par des logiciels de lecture d’écran compatibles avec MSA.

Vous pouvez trouver des recommandations sur l’accessibilité des informations pour les personnes souffrant de handicaps dans la Section 508 de la législation des États-Unis. Cette section aborde spécifiquement la nécessité pour les sites Web d’être accessibles de différentes manières. Certains sites Web, y compris tous les sites fédéraux, doivent suivre ces recommandations. Si un fichier SWF ne communique pas la totalité des informations au logiciel de lecture d’écran, il n’est plus compatible avec la Section 508. Pour plus d’informations, voir le site Web de la Section 508.

De nombreux États ont édicté des marches à suivre pour créer des sites Web accessibles ou bien suivent les recommandations établies par d’autres organisations. Pour plus d’informations sur l’accessibilité et les normes sur le Web, voir le site Web World Wide Web Consortium (W3C) Web Accessibility Initiative. Ces normes et recommandations décrivent les éléments à respecter quand vous créez des sites Web accessibles avec du code HTML. Une partie de ces informations s’applique à Animate.

Exposition de la structure d’un fichier SWF et navigation

Les logiciels de lecture d’écran peuvent éprouver des difficultés à interpréter l’agencement de la page et la navigation dans cette page en raison de la complexité créée par la nature visuelle de certains fichiers SWF. Vous devez fournir une description globale du fichier SWF pour communiquer les informations concernant sa structure et expliquer de quelle façon naviguer à travers la structure du site. Vous pouvez fournir cette description en cliquant sur la scène et en saisissant une description dans le panneau Accessibilité. Vous pouvez également créer une zone distincte du site pour fournir une description ou une vue d’ensemble.

Remarque :

si vous saisissez une description pour le fichier SWF principal, cette description est lue à chaque mise à jour du fichier SWF. Vous pouvez éviter cette redondance par la création d’une page d’informations distincte.

Vous pouvez informer l’utilisateur des modifications survenues dans les éléments de navigation dans le fichier SWF. Si un bouton supplémentaire est introduit ou si le libellé du bouton est modifié, cette modification est prononcée par le logiciel de lecture d’écran. Flash Player 7 (et les versions ultérieures) prennent en charge la mise à jour de ces propriétés à l’aide du code ActionScript. Vous pouvez mettre à jour les informations d’accessibilité dans vos applications si le contenu est modifié à l’exécution.

Contrôle des descriptions et de la répétition

Concepteurs et développeurs peuvent affecter des descriptions aux animations, aux images et aux graphiques dans un fichier SWF. Vous devez attribuer des noms aux graphiques pour que le logiciel de lecture d’écran puisse les interpréter. Si un graphique ou une animation ne communique pas d’informations vitales au fichier SWF, (peut-être qu’il est décoratif ou répétitif), ou si encore vous avez souligné l’élément dans la description globale du fichier SWF, vous ne devez pas fournir de description distincte pour cet élément. Les descriptions inutiles peuvent s’avérer déroutantes pour les utilisateurs qui utilisent des logiciels de lecture d’écran.

Remarque :

si vous scindez le texte ou si vous le remplacez par des images dans vos fichiers SWF, vous devez fournir soit un nom, soit une description pour ces éléments.

Si vous disposez de plusieurs clips imbriqués dans un but unique ou pour communiquer une idée spécifique, assurez-vous de procéder comme suit :

  • Groupez tous les éléments dans votre fichier SWF.

  • Fournissez une description pour le clip parent.

  • Rendez inaccessibles tous les clips enfant.

    Vous devez suivre ces recommandations scrupuleusement, sinon le logiciel de lecture d’écran tente de décrire tous les clips imbriqués non pertinents, ce qui a pour effet de dérouter l’utilisateur et pourrait le conduire à quitter votre site Web. Vous devez prendre cette décision toutes les fois que vous avez plus d’un objet (plusieurs clips, par exemple) dans un fichier SWF. Si une seule description suffit à transmettre un message global, vous devez fournir une description pour l’un de ces objets et rendre tous les autres inaccessibles au logiciel de lecture d’écran.

    Des fichiers SWF et des applications en boucle obligent les logiciels de lecture d’écran à actualiser constamment parce que le logiciel de lecture d’écran détecte un nouveau contenu sur la page. Comme le logiciel pense que le contenu est mis à jour, il revient au haut de la page Web et relit le contenu. Vous devez rendre inaccessibles aux logiciels de lecture d’écran tous les objets en boucle ou actualisés qui n’ont pas besoin d’être relus.

    Remarque : Vous ne devez pas introduire de description dans le champ Description du panneau Accessibilité pour des occurrences (telles que du texte) que le logiciel de lecture d’écran prononce.

Utilisation de la couleur

Vous devez prendre des décisions à propos de l’utilisation de couleurs dans un fichier accessible. Vous ne devez pas compter sur la seule couleur pour communiquer des informations particulières ou des directives aux utilisateurs. Un utilisateur daltonien ne peut pas exploiter une page si on lui demande de cliquer sur la zone bleue pour ouvrir une nouvelle page ou sur la zone rouge pour écouter de la musique. Vous devez proposer des équivalents texte sur la page ou dans une autre version pour rendre votre site accessible. Vous devez vérifier également qu’il existe un contraste significatif entre les couleurs au premier plan et celles en arrière-plan pour améliorer la lisibilité. Si vous placez du texte d’un gris léger sur un fond blanc, les utilisateurs auront des difficultés à le lire. De la même façon, un texte avec de petits caractères s’avère difficile à lire pour de nombreux visiteurs. Un texte redimensionnable, avec de grands caractères ou avec un contraste accentué convient à la plupart des utilisateurs, même ceux qui ne sont pas handicapés.

Mise en ordre, tabulation et clavier

Séquence de lecture et tabulation sont des considérations importantes pour rendre les sites Web Animate accessibles. Lorsque vous développez une interface, l’ordre dans lequel elle apparaît à l’écran peut ne pas correspondre à celui dans lequel le logiciel de lecture d’écran décrit chaque occurrence. Vous pouvez contrôler et tester la séquence de lecture, de même que contrôler la tabulation dans le fichier SWF.

Contrôle de la séquence de lecture

La séquence de lecture par défaut n’est pas prévisible et ne correspond pas toujours au placement de vos ressources ni au découpage visuel de la page. Vous pouvez aider à créer une séquence de lecture logique sans utiliser du code ActionScript si le découpage de la page est simple. Cependant, vous avez davantage de contrôle sur la séquence de lecture si vous utilisez du code ActionScript et testez cette séquence dans vos fichiers SWF.

Remarque :

vous ne devez pas manquer la moindre occurrence dans votre mise en séquence dans le fichier SWF, faute de quoi la séquence de lecture revient à celle par défaut (qui est imprévisible).

Contrôle de la tabulation et du contenu

Les visiteurs qui comptent sur les logiciels de lecture d’écran pour décrire le contenu d’un site utilisent le plus souvent la tabulation et le clavier pour naviguer dans le système d’exploitation et les pages Web, puisque la souris ne convient pas lorsque l’écran ne peut être vu. Utilisez la commande tabIndex et tabEnabled avec le clip, le bouton, le champ de texte ou des occurrences de composants pour proposer des contrôles par tabulation intelligents dans les fichiers SWF accessibles. Outre la tabulation, vous pouvez utiliser toutes les actions liées aux touches du clavier pour naviguer dans le fichier SWF, mais vous devez communiquer ces informations à l’aide du panneau Accessibilité. Utilisez la classe Key dans le code ActionScript pour ajouter des scripts pour les touches au fichier SWF. Sélectionnez l’objet pour lequel vous voulez utiliser le script touche et ajoutez la clé de raccourci dans le champ Raccourci dans le panneau Accessibilité. Ajoutez des raccourcis clavier aux boutons essentiels et fréquemment utilisés de votre fichier SWF.

Remarque : Dans ActionScript 3.0, tabIndex et tabEnabled sont des propriétés de la classe InteractiveObject. Dans ActionScript 2.0, ils ne nécessitent pas une référence de classe.

Remarque :

veillez à éviter les boutons invisibles dans les fichiers SWF accessibles car les logiciels de lecture d’écran ne les reconnaissent pas. (Les boutons invisibles sont ceux pour lesquels vous définissez seulement une zone de pertinence, la région cliquable, pour le bouton.)

Nombreux sont les fichiers SWF qui débitent une succession rapide d’informations et les logiciels de lecture d’écran ne sont le plus souvent pas en mesure de suivre le rythme le plus souvent. Fournissez donc des contrôles au fichier SWF qui permettent à l’utilisateur de naviguer dans le fichier à son propre rythme et de faire une pause le cas échéant, à l’aide de boutons.

Traitement du son, de la vidéo et de l’animation

Quand vous fournissez des narrations vocales ou des vidéos sonorisées, fournissez des légendes pour les malentendants. Vous pouvez utiliser des champs de texte dans Animate, importer des vidéos qui contiennent des légendes ou même utiliser un fichier de légendes XML. Vous pouvez utiliser des repères vidéo pour spécifier à quel moment un champ de texte devrait mettre à jour les informations sous forme de texte lors de l’exécution.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de Hi-Caption SE et du composant Hi-Caption Viewer, reportez-à la page Adobe Add-ons. Parmi d’autres contrôles avancés, cette extension tierce vous permet de créer des légendes que vous pouvez sauvegarder dans un fichier XML et charger dans un fichier SWF lors de l’exécution. Autrement, vous pouvez utiliser des repères et un champ de texte pour afficher des informations sous forme de légendes.

Accessibilité et extension d’Animate

Avec la couche d’extensibilité d’Animate, les développeurs peuvent créer des extensions qui permettent une création avancée. Ceci permet à des entreprises tierces de développer des extensions qui impliquent l’accessibilité. Vous disposez de plusieurs options pour valider vos fichiers SWF ou pour ajouter des légendes.

Par exemple, un outil de validation peut analyser votre fichier SWF pour déceler des descriptions manquantes. Il contrôle si une description a été ajoutée à un groupe d’occurrences ou si un texte dispose d’une étiquette pour l’occurrence et vous prévient des anomalies. Cet outil analyse aussi la séquence de lecture dans votre fichier SWF et repère toutes les occurrences qui doivent être spécifiées. Vous pouvez spécifier une séquence de lecture à l’aide d’une boîte de dialogue après l’analyse du fichier SWF.

Pour plus d’informations sur les extensions tierces disponibles actuellement, reportez-à la page Adobe Add-ons.

Test des fichiers et modifications

Testez tout fichier SWF appelé à être utilisé avec des logiciels de lecture d’écran. Testez vos fichiers SWF à chaque nouvelle version de Flash Player, y compris lorsqu’il ne s’agit que de mises à jour mineures. Vous pouvez utiliser les scénarios suivants :

  • Utilisez les logiciels de lecture d’écran Window-Eyes et JAWS pour Windows, qui traitent les fichiers SWF différemment, de sorte que vous pourriez obtenir des résultats différents.

  • Dans un navigateur sans logiciel de lecture d’écran, naviguez dans votre site sans utiliser la souris.

  • Désactivez votre écran et utilisez uniquement le logiciel de lecture d’écran pour naviguer dans votre site Web.

  • Si vous utilisez une narration vocale, testez votre site sans haut-parleurs.

  • Avec plusieurs utilisateurs représentatifs des visiteurs cibles de votre site Web.

Remarque :

vous n’avez pas besoin de tester plusieurs navigateurs car la technologie utilisée pour présenter les fichiers SWF aux logiciels de lecture d’écran (MSAA) ne prend en charge qu’Internet Explorer sous Windows.

Lors de l’écoute de votre fichier SWF à l’aide d’un logiciel de lecture d’écran, vérifiez les points suivants :

  • La séquence de lecture est-elle correcte ?

  • Disposez-vous de descriptions pour les raccourcis dans votre fichier SWF ?

  • Disposez-vous de descriptions complètes et appropriées pour les éléments dans l’interface ?

  • Disposez-vous de descriptions adéquates pour la navigation dans la structure du site ?

  • Le contenu du fichier SWF est-il lu quand il est mis à jour ou actualisé ?

  • Si vous modifiez le contexte d’un élément quelconque sur la scène (par exemple, un bouton qui passe de Lecture à Pause), le logiciel de lecture d’écran vous fait-il part de cette modification ?

    Il n’existe pas d’outil officiel pour la validation de fichiers SWF, contrairement à la validation du code HTML. Cependant, quelques outils tiers existent pour vous aider à valider le fichier. Pour plus d’informations sur les extensions tierces disponibles actuellement, reportez-à la page Adobe Add-ons.

 

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne