Guide d'utilisation Annuler

Définition de sources de contenu dynamique

  1. Guide de l’utilisateur de Dreamweaver
  2. Introduction
    1. Principes de base du design web réactif
    2. Nouveautés de Dreamweaver
    3. Développement web avec Dreamweaver - Présentation
    4. Dreamweaver / Questions fréquentes
    5. Raccourcis clavier
    6. Configuration requise pour Dreamweaver
    7. Récapitulatif des nouvelles fonctionnalités
  3. Dreamweaver et Creative Cloud
    1. Synchronisation des paramètres de Dreamweaver avec Creative Cloud
    2. Bibliothèques Creative Cloud dans Dreamweaver
    3. Utilisation de fichiers Photoshop dans Dreamweaver
    4. Utilisation d’Adobe Animate avec Dreamweaver
    5. Extraction de fichiers SVG optimisés pour le web depuis des Bibliothèques
  4. Espaces de travail et affichages Dreamweaver
    1. Espace de travail de Dreamweaver
    2. Optimisation de l’espace de travail Dreamweaver pour la conception visuelle
    3. Recherche de fichiers sur la base de leur nom ou de leur contenu | Mac OS
  5. Configuration de sites
    1. À propos des sites Dreamweaver
    2. Création d’une version locale de votre site
    3. Connexion à un serveur de publication
    4. Configuration d’un serveur d’évaluation
    5. Importation et exportation des paramètres d’un site Dreamweaver
    6. Importation de sites web d’un serveur distant vers la racine de votre site local
    7. Fonctions d’accessibilité dans Dreamweaver
    8. Paramètres avancés
    9. Définition des préférences de site pour le transfert de fichiers
    10. Indication des paramètres du serveur proxy dans Dreamweaver
    11. Synchronisation des paramètres de Dreamweaver avec Creative Cloud
    12. Utilisation de Git dans Dreamweaver
  6. Gestion des fichiers
    1. Création et ouverture de fichiers
    2. Gestion des fichiers et des dossiers
    3. Acquisition et placement de fichiers depuis ou vers votre serveur
    4. Archivage et extraction de fichiers
    5. Synchronisation de fichiers
    6. Comparaison de fichiers pour analyse de leurs différences
    7. Masquage de fichiers et de dossiers dans votre site Dreamweaver
    8. Activation des notes de conception pour les sites Dreamweaver
    9. Prévention de l’exploitation potentielle de Gatekeeper
  7. Mise en page et design
    1. Utilisation d’assistances visuelles pour la mise en forme
    2. À propos de l’utilisation de CSS pour mise en forme de votre page
    3. Création de sites web en responsive design avec Bootstrap
    4. Création et utilisation des requêtes de multimédia dans Dreamweaver
    5. Présentation de contenus dans des tableaux
    6. Couleurs
    7. Design réactif à l’aide de mises en forme à grille fluide
    8. Extract dans Dreamweaver
  8. CSS
    1. Description des feuilles de style en cascade
    2. Mise en forme de pages avec CSS Designer
    3. Utilisation de préprocesseurs CSS dans Dreamweaver
    4. Comment définir les préférences de Style CSS dans Dreamweaver
    5. Déplacement des règles CSS dans Dreamweaver
    6. Conversion de code CSS intégré en règle CSS dans Dreamweaver
    7. Utilisation de balises div
    8. Application de dégradés à l’arrière-plan
    9. Permet de créer et modifier des effets de transition CSS3 dans Dreamweaver.
    10. Formatage du code
  9. Contenu de page et actifs
    1. Définition des propriétés de page
    2. Définition des propriétés d’en-tête CSS et des propriétés de lien CSS
    3. Utilisation du texte
    4. Recherche et remplacement de texte, de balises et d’attributs
    5. Panneau DOM
    6. Modification en mode En direct
    7. Le codage de documents dans Dreamweaver
    8. Sélection et affichage d’éléments dans la fenêtre de document
    9. Définition des propriétés de texte dans l’inspecteur Propriétés
    10. Vérification de l’orthographe d’une page web
    11. Utilisation de règles horizontales dans Dreamweaver
    12. Ajout et modification de combinaisons de polices dans Dreamweaver
    13. Utilisation d’actifs
    14. Insertion et mise à jour des dates dans Dreamweaver
    15. Création et gestion des actifs favoris dans Dreamweaver
    16. Insertion et modification d’images dans Dreamweaver
    17. Ajout d’objets multimédias
    18. Ajout de vidéos dans Dreamweaver
    19. Insertion de vidéo HTML5
    20. Insertion de fichiers SWF
    21. Ajout d’effets audio
    22. Insertion de fichiers audio HTML5 dans Dreamweaver
    23. Utilisation d’éléments de bibliothèque
    24. Utilisation de texte arabe et hébreu dans Dreamweaver
  10. Liens et navigation
    1. A propos des liens et de la navigation
    2. Etablissement de liens
    3. Cartes graphiques
    4. Résolution des problèmes de liens
  11. Effets et widgets jQuery
    1. Utilisation de widgets jQuery UI et Mobile dans Dreamweaver
    2. Utilisation d’effets jQuery dans Dreamweaver
  12. Codage de sites web
    1. À propos du codage dans Dreamweaver
    2. Environnement de codage dans Dreamweaver
    3. Définition des préférences de codage
    4. Personnalisation de la coloration du code
    5. Rédaction et modification de code
    6. Conseils et remplissage de code
    7. Réduction et développement de code
    8. Réutilisation de code à l’aide de fragments
    9. Analyse linting de code
    10. Optimisation du code
    11. Modification de code en mode Création.
    12. Utilisation de contenu d’en-tête pour les pages
    13. Insertion d’inclusions côté serveur dans Dreamweaver
    14. Utilisation des bibliothèques de balises dans Dreamweaver
    15. Importation de balises personnalisées dans Dreamweaver
    16. Utilisation de comportements JavaScript (instructions générales)
    17. Application de comportements JavaScript intégrés
    18. À propos de XML et de XSLT
    19. Exécution de transformations XSL côté serveur dans Dreamweaver
    20. Exécution de transformations XSL côté client dans Dreamweaver
    21. Ajout d’entités de caractère pour XSLT dans Dreamweaver
    22. Formatage du code
  13. Flux de travaux inter-produit
    1. Installation et utilisation des extensions pour Dreamweaver
    2. Mises à jour intégrées dans Dreamweaver
    3. Insertion de documents Microsoft Office dans Dreamweaver (Windows uniquement)
    4. Utilisation de Fireworks et Dreamweaver
    5. Édition de contenu sur des sites Dreamweaver à l’aide de Contribute
    6. Intégration entre Dreamweaver et Business Catalyst
    7. Création de campagnes de messagerie personnalisées
  14. Modèles
    1. À propos des modèles Dreamweaver
    2. Reconnaissance des modèles et des documents basés sur un modèle
    3. Création d’un modèle Dreamweaver
    4. Création de régions modifiables dans des modèles
    5. Création de régions et de tables modifiables dans Dreamweaver
    6. Utilisation de régions facultatives dans les modèles
    7. Définition d’attributs de balises modifiables dans Dreamweaver
    8. Comment créer des modèles imbriqués dans Dreamweaver
    9. Modification, mise à jour et suppression de modèles
    10. Exportation et importation de contenus xml dans Dreamweaver
    11. Application ou suppression d’un modèle depuis un document existant
    12. Modification de contenu dans les modèles de Dreamweaver
    13. Règles de syntaxe pour les balises de modèle dans Dreamweaver
    14. Définition des préférences de surbrillance pour des régions de modèle
    15. Avantages de l’utilisation de modèles dans Dreamweaver
  15. Terminaux mobiles et écrans multiples
    1. Création de requêtes multimédias
    2. Modification de l’orientation de la page pour les appareils mobiles
    3. Création d’applications web pour appareils mobiles à l’aide de Dreamweaver
  16. Sites dynamiques, pages et formulaires web
    1. En savoir plus sur les applications web
    2. Configuration de l’ordinateur pour le développement d’applications
    3. Résolution des problèmes de connexion aux bases de données
    4. Suppression des scripts de connexion dans Dreamweaver
    5. Conception de pages dynamiques
    6. Présentation des sources de contenu dynamique
    7. Définition de sources de contenu dynamique
    8. Ajout de contenus dynamiques aux pages
    9. Changement des contenus dynamiques dans Dreamweaver
    10. Affichage d’enregistrements d’une base de données
    11. Fourniture et dépannage de données en temps réel dans Dreamweaver
    12. Ajout de comportements de serveur personnalisés dans Dreamweaver
    13. Création de formulaires à l’aide de Dreamweaver
    14. Utilisation de formulaires pour la collecte des informations sur les utilisateurs
    15. Création et activations des formulaires ColdFusion dans Dreamweaver
    16. Création de formulaires web
    17. Prise en charge améliorée de HTML5 pour les éléments de formulaire
    18. Développement d’un formulaire à l’aide de Dreamweaver
  17. Création visuelle d’applications
    1. Création de pages principales et détaillées dans Dreamweaver
    2. Création de pages de recherche et de résultats
    3. Création d’une page d’insertion d’enregistrements
    4. Création de la mise à jour d’une page d’enregistrement dans Dreamweaver
    5. Création de pages de suppression d’enregistrement dans Dreamweaver
    6. Modification d’une base de données à l’aide des commandes ASP dans Dreamweaver
    7. Création d’une page d’enregistrement
    8. Création d’une page de connexion
    9. Création d’une page à accès restreint
    10. Sécurisation de dossiers dans ColdFusion à l’aide de Dreamweaver
    11. Utilisation de composants ColdFusion dans Dreamweaver
  18. Test, aperçu et publication de sites web
    1. Prévisualisation de pages
    2. Aperçu et inspection de pages web Dreamweaver sur plusieurs appareils
    3. Test de votre site Dreamweaver
  19. Résolution des problèmes
    1. Problèmes résolus
    2. Problèmes connus

 

 

Remarque :

L’interface utilisateur a été simplifiée sous Dreamweaver et versions ultérieures. Par conséquent, il se peut que vous ne trouviez pas certaines options décrites dans cet article sous Dreamweaver et versions ultérieures. Pour plus d’informations, consultez cet article.

Définition un jeu d’enregistrements sans rédiger d’instructions SQL

Vous pouvez créer un jeu d’enregistrements sans avoir à entrer d’instructions SQL manuellement.

  1. Dans la fenêtre de document, ouvrez la page devant utiliser le jeu d’enregistrements.
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Dans le panneau Liaisons, cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Jeu d’enregistrements (Requête) dans le menu déroulant.

    La boîte de dialogue Jeu d’enregistrements simplifiée s’affiche. Si vous développez un site ColdFusion, la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements qui s’affiche est légèrement différente. (Si la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée s’affiche, cliquez sur le bouton Simple pour ouvrir sa version simplifiée.)

  4. Complétez les options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements pour votre type de document.

    Pour obtenir des instructions, consultez les rubriques ci-dessous.

  5. Cliquez sur le bouton Tester pour exécuter la requête et vérifier qu’elle récupère les informations attendues.

    Si vous avez défini un filtre qui utilise les paramètres saisis par l’utilisateur, saisissez une valeur dans la zone Valeur test, puis cliquez sur OK. Si la création d’une instance du jeu d’enregistrements aboutit, une table contenant les données extraites du jeu d’enregistrements s’affiche.

  6. Cliquez sur OK pour ajouter le jeu d’enregistrements à la liste des sources de contenu disponibles du panneau Liaisons.

Options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements simplifiée (PHP, ASP)

  1. Dans la zone Nom, saisissez le nom du jeu d’enregistrements.

    Il est d’usage d’ajouter le préfixe rs aux noms des jeux d’enregistrements, afin de les distinguer des autres noms d’objet dans le code, par exemple : rsPressReleases.

    Les noms des jeux d’enregistrements ne peuvent contenir que des lettres, des chiffres et des caractères de soulignement (_). Ils ne doivent pas comporter d’espaces ni de caractères spéciaux.

  2. Sélectionnez une connexion dans le menu déroulant Connexion.

    Si aucune connexion n’apparaît dans la liste, cliquez sur Définir pour en créer une.

  3. Dans le menu déroulant Table, sélectionnez la table de base de données qui fournira des données au jeu d’enregistrements.

    Ce menu déroulant répertorie toutes les tables de la base de données spécifiée.

  4. Pour inclure un sous-ensemble des colonnes de la table dans le jeu d’enregistrements, cliquez sur Sélectionnées, puis cliquez sur les colonnes souhaitées tout en maintenant la touche Ctrl (Windows) ou Commande (Macintosh) enfoncée.

  5. Pour limiter le nombre d’enregistrements renvoyés depuis la table, complétez la section Filtre :

    • Dans le premier menu déroulant, sélectionnez un champ de la table à comparer à la valeur de référence définie.

    • Dans le deuxième menu déroulant, sélectionnez une expression conditionnelle pour comparer la valeur sélectionnée dans chaque enregistrement à la valeur de référence.

    • Dans le troisième menu déroulant, sélectionnez Valeur entrée.

    • Dans la zone, saisissez la valeur test.

      Si la valeur indiquée dans un enregistrement répond aux conditions de filtrage, l’enregistrement est inclus dans le jeu d’enregistrements.

  6. (Facultatif) Pour trier les enregistrements, sélectionnez une colonne de tri, puis indiquez si les enregistrements doivent être triés dans l’ordre croissant (1, 2, 3... ou A, B, C...) ou décroissant.

  7. Cliquez sur Tester pour vous connecter à la base de données et créer une instance de la source de données, puis cliquez sur OK pour fermer la source de données.

    Un tableau répertoriant les données renvoyées s’affiche. Chaque ligne contient un enregistrement et chaque colonne un champ de cet enregistrement.

  8. Cliquez sur OK. Le jeu d’enregistrements que vous venez de définir s’affiche dans le panneau Liaisons.

Options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements simplifiée (ColdFusion)

Définissez un jeu d’enregistrements pour les types de document ColdFusion comme source de contenu dynamique, sans qu’il soit nécessaire de rédiger manuellement des instructions SQL.

  1. Dans la zone Nom, saisissez le nom du jeu d’enregistrements.

    Il est d’usage d’ajouter le préfixe rs aux noms des jeux d’enregistrements afin de les distinguer des autres noms d’objet dans le code. Par exemple : rsPressReleases

    Les noms des jeux d’enregistrements ne peuvent contenir que des lettres, des chiffres et des caractères de soulignement (_). Ils ne doivent pas comporter d’espaces ni de caractères spéciaux.

  2. Si vous définissez un jeu d’enregistrement pour un composant ColdFusion (par exemple, un fichier CFC actuellement ouvert sous Dreamweaver), sélectionnez une fonction existante CFC à partir du menu contextuel de la fonction, ou cliquer sur la touche Nouvelle fonction pour en créer une nouvelle.

    Remarque :

    Le menu déroulant Fonction n’est disponible que si le document actuel est un fichier CFC, et si vous pouvez accéder à un ordinateur exécutant ColdFusion MX 7 ou version ultérieure.

    Le jeu d’enregistrements sera défini dans cette fonction.

  3. Sélectionnez une source de données dans le menu déroulant Source de données.

    Si le menu déroulant ne contient aucune source de données, vous devez créer une source de données ColdFusion.

  4. Dans les zones Nom d’utilisateur et Mot de passe, tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe permettant d’accéder au serveur d’application ColdFusion, le cas échéant.

    Il se peut qu’un nom d’utilisateur et un mot de passe soient nécessaires pour accéder aux sources de données dans ColdFusion. S’ils ne vous ont pas été communiqués, contactez l’administrateur ColdFusion de votre société.

  5. Dans le menu déroulant Table, sélectionnez la table de base de données qui fournira des données au jeu d’enregistrements.

    Ce menu déroulant répertorie toutes les tables de la base de données spécifiée.

  6. Pour inclure un sous-ensemble des colonnes de la table dans le jeu d’enregistrements, cliquez sur Sélectionnées, puis cliquez sur les colonnes souhaitées tout en maintenant la touche Ctrl (Windows) ou Commande (Macintosh) enfoncée.

  7. Pour limiter le nombre d’enregistrements renvoyés depuis la table, complétez la section Filtre :

    • Dans le premier menu déroulant, sélectionnez un champ de la table à comparer à la valeur de référence définie.

    • Dans le deuxième menu déroulant, sélectionnez une expression conditionnelle pour comparer la valeur sélectionnée dans chaque enregistrement à la valeur de référence.

    • Dans le troisième menu déroulant, sélectionnez Valeur entrée.

    • Dans la zone, saisissez la valeur test.

      Si la valeur indiquée dans un enregistrement répond aux conditions de filtrage, l’enregistrement est inclus dans le jeu d’enregistrements.

  8. (Facultatif) Pour trier les enregistrements, sélectionnez une colonne de tri, puis indiquez si les enregistrements doivent être triés dans l’ordre croissant (1, 2, 3... ou A, B, C...) ou décroissant.

  9. Cliquez sur Tester pour vous connecter à la base de données et créer une instance de la source de données.

    Un tableau répertoriant les données renvoyées s’affiche. Chaque ligne contient un enregistrement et chaque colonne un champ de cet enregistrement. Cliquez sur OK pour fermer le jeu d’enregistrements test.

  10. Cliquez sur OK. Le jeu d’enregistrements ColdFusion que vous venez de définir s’affiche dans le panneau Liaisons.

Rédaction d’instructions SQL en vue de la définition d’un jeu d’enregistrements avancé

Rédigez vos propres instructions SQL à l’aide de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée, ou créez une instruction SQL à l’aide de l’arborescence Eléments de base de données graphique.

  1. Dans la fenêtre de document, ouvrez la page devant utiliser le jeu d’enregistrements.
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Dans le panneau Liaisons, cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Jeu d’enregistrements (Requête) dans le menu déroulant.

    La boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée s’affiche. Si vous développez un site ColdFusion, la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements qui s’affiche est légèrement différente. (Si la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements simplifiée s’affiche à la place, cliquez sur le bouton Avancé pour en ouvrir la version avancée.)

  4. Définissez les options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée.

    Pour obtenir des instructions, consultez les rubriques ci-dessous.

  5. Cliquez sur le bouton Tester pour exécuter la requête et vérifier qu’elle récupère les informations attendues.

    Si vous avez défini un filtre qui utilise les paramètres saisis par l’utilisateur, la boîte de dialogue Valeur test s’affiche lorsque vous cliquez sur le bouton Tester. Saisissez une valeur dans la zone Valeur test, puis cliquez sur OK. Si la création d’une instance du jeu d’enregistrements aboutit, une table contenant les données du jeu d’enregistrements s’affiche.

  6. Cliquez sur OK pour ajouter le jeu d’enregistrements à la liste des sources de contenu disponibles du panneau Liaisons.

Options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée (PHP, ASP)

Définissez un jeu d’enregistrements comme source de contenu dynamique en rédigeant une instruction SQL personnalisée ou en créant une instruction SQL au moyen de l’arborescence graphique Eléments de base de données.

  1. Dans la zone Nom, saisissez le nom du jeu d’enregistrements.

    Il est d’usage d’ajouter le préfixe rs aux noms des jeux d’enregistrements, afin de les distinguer des autres noms d’objet dans le code. Par exemple : rsPressRelease

    Les noms des jeux d’enregistrements ne peuvent contenir que des lettres, des chiffres et des caractères de soulignement (_). Ils ne doivent pas comporter d’espaces ni de caractères spéciaux.

  2. Sélectionnez une connexion dans le menu déroulant Connexion.
  3. Saisissez une instruction SQL dans la zone de texte SQL ou utilisez l’arborescence graphique Eléments de base de données située au bas de la boîte de dialogue pour créer une instruction SQL à partir du jeu d’enregistrements sélectionné.

    Pour créer une instruction SQL à l’aide de l’arborescence Eléments de base de données, procédez comme suit :

    • Vérifiez que la zone de texte SQL est vierge.

    • Développez les branches de l’arborescence jusqu’à ce que vous trouviez l’objet de base de données souhaité, par exemple une colonne de table ou une procédure stockée dans la base de données.

    • Sélectionnez l’objet de base de données, puis cliquez sur l’un des boutons situés à droite de l’arborescence.

      Par exemple, si vous sélectionnez une colonne de table, les boutons disponibles sont SELECT, WHERE et ORDER BY. Cliquez sur l’un de ces boutons pour insérer l’instruction associée dans l’instruction SQL.

      Vous pouvez également utiliser une instruction SQL prédéfinie issue d’une procédure stockée en sélectionnant la procédure stockée dans l’arborescence Eléments de base de données et en cliquant sur le bouton Procédure. Dreamweaver remplit automatiquement les zones SQL et Variable.

  4. Si l’instruction SQL contient des variables, définissez leurs valeurs dans la zone Variables en cliquant sur le bouton Plus (+) et en saisissant le nom de la variable, son type (entier, texte, date ou nombre à virgule flottante), sa valeur par défaut (celle que doit prendre la variable si aucune valeur d’exécution n’est renvoyée) et sa valeur d’exécution.
    Remarque :

    Lorsque vous employez des variables dans une instruction SQL dans PHP, Dreamweaver ajoute automatiquement un signe dollar au début du nom de la variable. N’en ajoutez pas un manuellement (tapez donc « nomcolonne » et pas « $nomcolonne »).

    Si l’instruction SQL contient des variables, assurez-vous que la colonne Valeur par défaut de la section Variables contient des valeurs test correctes.

    La valeur d’exécution correspond généralement à un paramètre d’URL ou de formulaire saisi par l’utilisateur dans un champ de formulaire HTML.

    Paramètres d’URL dans la colonne Valeur d’exécution :

    Modèle de serveur

    Expression de la valeur d’exécution dans le cas d’un paramètre d’URL

    ASP

    Request.QueryString(“formFieldName”)

    PHP

    $_GET[’formFieldName’]

    Paramètres de formulaire dans la colonne Valeur d’exécution.

    Modèle de serveur

    Expression de la valeur d’exécution dans le cas d’un paramètre de formulaire

    ASP

    Request.Form(“formFieldName”)

    PHP

    $_POST[’formFieldName’]

  5. Cliquez sur Tester pour vous connecter à la base de données et créer une instance du jeu d’enregistrements.

    Si l’instruction SQL contient des variables, vérifiez que la colonne Valeur par défaut de la section Variables contient des valeurs test correctes avant de cliquer sur Tester.

    Un tableau répertoriant les données de votre jeu d’enregistrements s’affiche alors. Chaque ligne contient un enregistrement et chaque colonne un champ de cet enregistrement. Cliquez sur OK pour effacer le jeu.

  6. Si le résultat vous convient, cliquez sur OK.

Options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée (ColdFusion)

La boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée vous permet de rédiger des requêtes SQL personnalisées ou de créer des requêtes SQL au moyen de l’interface pointer-cliquer de l’arborescence Eléments de base de données.

  1. Dans la zone Nom, saisissez le nom du jeu d’enregistrements.

    Il est d’usage d’ajouter le préfixe rs aux noms des jeux d’enregistrements afin de les distinguer des autres noms d’objet dans le code. Par exemple : rsPressReleases

    Les noms des jeux d’enregistrements ne peuvent contenir que des lettres, des chiffres et des caractères de soulignement (_). Ils ne doivent pas comporter d’espaces ni de caractères spéciaux.

    Si vous définissez un jeu d’enregistrement pour un composant ColdFusion (par exemple, un fichier CFC actuellement ouvert sous Dreamweaver), sélectionnez une fonction existante CFC à partir du menu contextuel de la fonction, ou cliquer sur la touche Nouvelle fonction pour en créer une nouvelle.

    Remarque :

    Le menu déroulant Fonction n’est disponible que si le document actuel est un fichier CFC, et si vous pouvez accéder à un ordinateur exécutant ColdFusion MX 7 ou version ultérieure.

    Le jeu d’enregistrements sera défini dans cette fonction.

  2. Sélectionnez une source de données dans le menu déroulant Source de données.

    Si le menu déroulant ne contient aucune source de données, vous devez au préalable créer une source de données ColdFusion.

  3. Dans les zones Nom d’utilisateur et Mot de passe, tapez le nom d’utilisateur et le mot de passe permettant d’accéder au serveur d’application ColdFusion, le cas échéant.

    Il se peut qu’un nom d’utilisateur et un mot de passe soient nécessaires pour accéder aux sources de données dans ColdFusion. S’ils ne vous ont pas été communiqués, contactez l’administrateur ColdFusion de votre société.

  4. Saisissez une instruction SQL dans la zone de texte SQL ou utilisez l’arborescence graphique Eléments de base de données située au bas de la boîte de dialogue pour créer une instruction SQL à partir du jeu d’enregistrements sélectionné.
  5. (Facultatif) Pour créer une instruction SQL à l’aide de l’arborescence Eléments de base de données, procédez comme suit :
    • Vérifiez que la zone de texte SQL est vierge.

    • Développez les branches de l’arborescence jusqu’à ce que vous trouviez l’objet souhaité, par exemple une colonne de table.

    • Sélectionnez l’objet de base de données, puis cliquez sur l’un des boutons situés à droite de l’arborescence.

    Par exemple, si vous sélectionnez une colonne de table, les boutons disponibles sont SELECT, WHERE et ORDER BY. Cliquez sur l’un de ces boutons pour insérer l’instruction associée dans l’instruction SQL.

    Si l’instruction SQL contient des paramètres, définissez leurs valeurs dans la zone Paramètres en cliquant sur le bouton Plus (+) et en saisissant le nom du paramètre et sa valeur par défaut (celle que doit prendre le paramètre si aucune valeur d’exécution n’est renvoyée).

    Si l’instruction SQL contient des paramètres, vérifiez que la colonne Valeur par défaut de la zone Paramètres contient des valeurs test correctes.

    Les paramètres de la page vous permettent d’indiquer les valeurs par défaut des références aux valeurs d’exécution contenues dans vos instructions SQL. Par exemple, l’instruction SQL suivante sélectionne un enregistrement d’une base de données répertoriant les employés d’une entreprise suivant la valeur du matricule de l’employé. Vous pouvez attribuer une valeur par défaut à ce paramètre pour vous assurer qu’une valeur d’exécution sera toujours renvoyée. Dans l’exemple suivant, FormFieldName désigne un champ de formulaire dans lequel les utilisateurs saisissent leur matricule :

    SELECT * FROM Employees WHERE EmpID = + (Request.Form(#FormFieldName#))

    La boîte de dialogue Add Page Parameters (Ajouter des paramètres de page) contiendrait alors une paire nom-valeur semblable à celle présentée ci-dessous :

    Nom

    Valeurs par défaut

    FormFieldName

    0001

    La valeur d’exécution correspond généralement à un paramètre d’URL ou de formulaire saisi par l’utilisateur dans un champ de formulaire HTML.

  6. Cliquez sur Tester pour vous connecter à la base de données et créer une instance du jeu d’enregistrements.

    Si l’instruction SQL contient des références à des valeurs d’exécution, vérifiez que la colonne Valeur par défaut du champ Paramètres de la page contient des valeurs test correctes avant de cliquer sur Tester.

    Un tableau répertoriant les données de votre jeu d’enregistrements s’affiche alors. Chaque ligne contient un enregistrement et chaque colonne un champ de cet enregistrement. Cliquez sur OK pour effacer le jeu.

  7. Si le résultat vous convient, cliquez sur OK.

Définition de paramètres dans une instruction SQL (ColdFusion)

Définissez des paramètres dans une instruction SQL ; la valeur par défaut est celle attribuée au paramètre lorsque aucune valeur d’exécution n’est renvoyée.

  1. Sélectionnez un paramètre dans le menu déroulant Nom.
  2. Dans la zone Paramètre par défaut, saisissez la valeur par défaut à attribuer au paramètre, puis cliquez sur OK.

Définition de paramètres dans une instruction SQL (PHP)

Définissez des paramètres dans une instruction SQL ; la valeur par défaut est celle attribuée au paramètre lorsque aucune valeur d’exécution n’est renvoyée.

  1. Entrez un nom de paramètre dans la zone Nom.
  2. Dans la zone Paramètre par défaut, saisissez la valeur par défaut que vous souhaitez attribuer au paramètre.
  3. Tapez une valeur d’exécution dans la zone Valeur d’exécution puis sur OK.

Création de requêtes SQL à l’aide de l’arborescence Eléments de base de données

Au lieu de saisir manuellement des instructions SQL dans la zone SQL, vous pouvez utiliser l’interface pointer-cliquer de l’arborescence Eléments de base de données pour créer des requêtes complexes SQL. L’arborescence Eléments de base de données permet de sélectionner des objets de base de données et de les lier au moyen des instructions SQL SELECT, WHERE et ORDER BY. Après avoir créé une requête SQL, vous pouvez définir des variables dans la section Variables de la boîte de dialogue.

Les deux exemples suivants présentent deux instructions SQL et décrivent les étapes de création de ces instructions à l’aide de l’arborescence Eléments de base de données de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements avancée.

Exemple : Sélection d’une table

Dans cet exemple, la requête sélectionne l’intégralité de la table Employees. L’instruction SQL définissant la requête se présente de la façon suivante :

SELECT * FROM Employees

Pour créer cette requête, procédez comme suit.

  1. Développez la branche Tables pour afficher toutes les tables de la base de données sélectionnée.
  2. Sélectionnez la table Employees.
  3. Cliquez sur le bouton Select.
  4. Cliquez sur OK pour ajouter le jeu d’enregistrements au panneau Liaisons.

Exemple : Sélection de lignes spécifiques d’une table et classement des résultats

Dans l’exemple suivant, la requête sélectionne deux lignes de la table Employees, puis sélectionne le type de tâche (job) à l’aide d’une variable que vous devez définir. Les résultats sont ensuite classés par nom d’employé.

SELECT emplNo, emplName 
FROM Employees 
WHERE emplJob = 'varJob' 
ORDER BY emplName
  1. Développez la branche Tables pour afficher toutes les tables de la base de données sélectionnée, puis développez la table Employees pour afficher les lignes individuelles de la table.
  2. Générez l’instruction SQL en procédant de la façon suivante :
    • Sélectionnez emplNo, puis cliquez sur le bouton Select.

    • Sélectionnez emplName, puis cliquez sur bouton Select.

    • Sélectionnez emplJob, puis cliquez sur le bouton Where.

    • Sélectionnez emplName, puis cliquez sur le bouton Order By.

  3. Placez le point d’insertion après WHERE emplJob dans la zone de texte SQL et tapez =’varJob’ (y compris le signe égal).
  4. Définissez la variable ’varJob’ en cliquant sur le bouton Plus (+) de la zone Variables et en saisissant les valeurs suivantes dans les colonnes Nom, Valeur par défaut et Valeur d’exécution : varJob, CLERK, Request("job").
  5. Cliquez sur OK pour ajouter le jeu d’enregistrements au panneau Liaisons.

Définition de paramètres d’URL

Les paramètres d’URL permettent de stocker les informations saisies par les utilisateurs. Avant de commencer, vérifiez que vous avez transmis un paramètre de formulaire ou d’URL au serveur. Après avoir défini la variable d’URL, vous pouvez utiliser sa valeur dans la page sélectionnée.

  1. Dans la fenêtre de document, ouvrez la page devant utiliser la variable.
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Dans le panneau Liaisons, cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez l’une des options suivantes dans le menu déroulant :

    Types de document

    Elément du menu du panneau Liaisons permettant de définir une variable d’URL

    ASP

    Variable de demande > Request.QueryString

    ColdFusion

    Variable d’URL

    PHP

    Variable d’URL

  4. Dans la boîte de dialogue Variable d’URL, tapez le nom de la variable d’URL dans la zone puis cliquez sur OK.

    En général, le nom de la variable d’URL correspond au nom du champ du formulaire HTML ou de l’objet utilisé pour obtenir sa valeur.

  5. La variable d’URL s’affiche dans le panneau Liaisons.

Définition de paramètres de formulaire

Les paramètres de formulaire permettent de stocker les informations récupérées dans la requête HTTP d’une page web. Si vous créez un formulaire utilisant la méthode POST, les données envoyées par le formulaire sont transmises au serveur. Avant de commencer, vérifiez que vous avez transmis un paramètre de formulaire au serveur. Après avoir défini le paramètre de formulaire comme source de contenu, vous pouvez l’utiliser dans une page.

  1. Dans la fenêtre de document, ouvrez la page devant utiliser la variable.
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Dans le panneau Liaisons, cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez l’une des options suivantes dans le menu déroulant :

    Types de document

    Elément du menu du panneau Liaisons permettant de définir une variable de formulaire

    ASP

    Variable de demande > Request.Form

    ColdFusion

    Variable de formulaire

    PHP

    Variable de formulaire

  4. Dans la boîte de dialogue Variable de formulaire, tapez le nom de la variable de formulaire, puis cliquez sur OK. En général, le nom du paramètre de formulaire correspond au nom du champ du formulaire HTML ou de l’objet utilisé pour obtenir sa valeur.

    Le paramètre de formulaire s’affiche dans le panneau Liaisons.

    Panneau liaisons avec formulaire prolongé
    Panneau liaisons avec formulaire prolongé

Définition de variables de session

Les variables de session permettent de mémoriser et d’afficher des informations conservées pendant toute la durée de la visite de l’utilisateur (ou session). Le serveur crée un objet de session différent pour chaque utilisateur et le conserve pendant une période définie ou jusqu’à ce qu’il soit explicitement clos.

Avant de définir des variables de session pour une page, vous devez les créer dans le code source. Vous pouvez utiliser Dreamweaver pour récupérer sa valeur et l’utiliser dans une page web après avoir créé une variable de session dans le code source de l’application Web.

  1. Créez une variable de session dans le code source et attribuez-lui une valeur.

    Dans l’exemple suivant de ColdFusion, une instance de session appelée username est créée, à laquelle est attribuée la valeur Cornelius :

    <CFSET session.username = Cornelius>
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Variable d’application dans le menu déroulant.
  4. Tapez le nom de la variable que vous avez définie dans le code source de l’application, puis cliquez sur OK.

Définition de variables d’application dans ASP et ColdFusion

Dans ASP et ColdFusion, les variables d’application permettent de mémoriser et d’afficher des informations conservées pendant toute la durée d’utilisation de l’application, quel que soit l’utilisateur. Après avoir défini une variable d’application, vous pouvez utiliser sa valeur dans une page.

Remarque :

Il n’existe pas d’objets de variable d’application dans PHP.

  1. Ouvrez un type de document dynamique dans la fenêtre de document.
  2. Choisissez Fenêtre > Liaisons pour afficher le panneau Liaisons.
  3. Cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Variable d’application dans le menu déroulant.
  4. Tapez le nom de la variable que vous avez définie dans le code source de l’application, puis cliquez sur OK.

    La variable d’application s’affiche dans le panneau Liaisons, sous l’icône Application.

    Panneau liaisons avec application détaillée
    Panneau liaisons avec application détaillée

Utilisation d’une variable comme source de données pour un jeu d’enregistrements de ColdFusion

Lorsque vous définissez un jeu d’enregistrements pour une page dans le panneau Liaisons, Dreamweaver entre le nom de la source de données ColdFusion dans la balise de page cfquery. Pour plus de flexibilité, vous pouvez stocker un nom de source de données dans une variable et utiliser cette dernière dans la balise cfquery. Dreamweaver permet de définir visuellement une variable de ce type dans vos jeux d’enregistrements.

  1. Assurez-vous qu’une page ColdFusion est activée dans la fenêtre de document.
  2. Dans le panneau Liaisons, cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Variable du nom de source de données dans le menu déroulant.

    La boîte de dialogue Variable du nom de source de données s’affiche.

  3. Définissez une variable, puis cliquez sur OK.
  4. Lorsque vous définissez le jeu d’enregistrements, sélectionnez la variable comme source de données du jeu d’enregistrements.

    Dans la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements, la variable s’affiche dans le menu déroulant Source de données ainsi que les sources de données ColdFusion sur le serveur.

  5. Complétez les options de la boîte de dialogue Jeu d’enregistrements, puis cliquez sur OK.
  6. Initialisez la variable.

    Dreamweaver n’initialise pas la variable pour vous. De cette façon, vous pourrez le faire vous-même à votre convenance. Vous pouvez initialiser la variable dans le code de la page (avant la balise cfquery), dans un fichier inclus ou encore dans un autre fichier, comme variable d’application ou de session.

Définition de variables de serveur

Vous définissez des variables de serveur comme sources de contenu dynamique pouvant être utilisées dans une application Web. Les variables de serveur varient d’un type de document à l’autre et comprennent notamment les variables de formulaire, les variables d’URL, les variables de session et les variables d’application.

Les variables de serveur sont accessibles à tous les clients qui accèdent au serveur et à toutes les applications exécutées sur le serveur. Les variables de serveur sont conservées jusqu’à l’arrêt du serveur.

Définition de variables de serveur ColdFusion

  1. Ouvrez le panneau Liaisons (Fenêtre > Liaisons). Dans la boîte de dialogue Variable de serveur, tapez le nom de la variable de serveur, puis cliquez sur OK.
  2. Cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez la variable de serveur dans le menu déroulant.
  3. Saisissez le nom de l’objet, puis cliquez sur OK. La variable de serveur ColdFusion s’affiche dans le panneau Liaisons.

Le tableau ci-dessous répertorie les variables de serveur de ColdFusion intégrées :

Variable

Description

Server.ColdFusion.ProductName

Nom de produit de ColdFusion.

Server.ColdFusion.ProductVersion

Numéro de version de ColdFusion.

Server.ColdFusion.ProductLevel

Édition de ColdFusion (édition entreprise ou professionnelle).

Server.ColdFusion.SerialNumber

Numéro de série de la version de ColdFusion installée.

Server.OS.Name

Nom du système d’exploitation exécuté sur le serveur (Windows XP, Windows 2000, Linux)

Server.OS.AdditionalInformation

Informations supplémentaires sur le système d’exploitation installé (Service Packs, mises à jour).

Server.OS.Version

Version du système d’exploitation installé.

Server.OS.BuildNumber

Numéro de compilation du système d’exploitation installé.

Définition d’une variable locale ColdFusion

Les variables locales sont créées au moyen de la balise CFSET ou CFPARAM dans une page ColdFusion. La variable locale définie s’affiche dans le panneau Liaisons.

  1. Dans la boîte de dialogue Variable locale, tapez le nom de la variable locale, puis cliquez sur OK.

Définition de variables de serveur ASP

Vous pouvez définir les variables de serveur ASP suivantes comme sources de contenu dynamique : Request.Cookie, Request.QueryString, Request.Form, Request.ServerVariables et Request.ClientCertificates.

  1. Ouvrez le panneau Liaisons (Fenêtre > Liaisons).
  2. Cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez Variable d’application dans le menu déroulant.
  3. Dans la boîte de dialogue Variable de demande, sélectionnez l’un des ensembles de demandes dans le menu déroulant Type.

    L’ensemble QueryString

    Récupère des informations annexées à l’URL de la page émettrice, par exemple lorsque la page comprend un formulaire HTML utilisant la méthode GET. La chaîne de requête est composée d’une ou de plusieurs paires nom/valeur (par exemple, last=Smith, first=Winston) annexées à l’URL avec un point d’interrogation (?). Si la chaîne de requête compte plusieurs paires nom/valeur, elles sont combinées avec des esperluettes (&).

    L’ensemble Form

    Récupère les informations de formulaire incluses dans le corps de la demande HTTP par un formulaire HTML utilisant la méthode POST.

    L’ensemble ServerVariables

    Récupère les valeurs de variables d’environnement prédéfinies. Cet ensemble contient une longue liste de variables, notamment CONTENT_LENGTH (longueur du contenu envoyé dans la demande HTTP, qui permet de savoir si un formulaire est vierge) et HTTP_USER_AGENT (fournit des informations sur le navigateur de l’utilisateur).

    Par exemple, Request.ServerVariables("HTTP_USER_AGENT") contient des informations sur le navigateur expéditeur, comme Mozilla/4.07 [en] (WinNT; I), qui indique un navigateur Netscape Navigator 4.07.

    La liste complète des variables d’environnement de serveur ASP figure dans la documentation en ligne fournie avec Microsoft Personal Web Server (PWS) ou Internet Information Server (IIS).

    L’ensemble Cookies

    Récupère les valeurs des cookies envoyés dans une demande HTTP. Par exemple, supposez que la page lise un cookie appelé « readMe » sur l’ordinateur de l’utilisateur. Sur le serveur, les valeurs du cookie sont enregistrées dans la variable Request.Cookies("readMe").

    L’ensemble ClientCertificate

    Récupère les zones de certification de la demande HTTP envoyée par le navigateur. Les zones de certification sont spécifiées dans la norme X.509.

  4. Indiquez à quelle variable de l’ensemble vous souhaitez accéder, puis cliquez sur OK.

    Par exemple, si vous souhaitez accéder aux informations de la variable Request.ServerVariables("HTTP_USER_AGENT"), tapez l’argument HTTP_USER_AGENT. Si vous souhaitez accéder aux informations de la variable Request.Form("lastname"), tapez l’argument lastname.

    La variable de demande s’affiche dans le panneau Liaisons.

Définition de variables de serveur PHP

Définissez des variables de serveur comme source de contenu dynamique pour les types de document PHP. Les variables de serveur PHP s’affichent dans le panneau Liaisons.

  1. Ouvrez le panneau Liaisons (Fenêtre > Liaisons).
  2. Cliquez sur le bouton Plus (+) et choisissez la variable de serveur dans le menu déroulant.
  3. Dans la boîte de dialogue Variable de demande, tapez le nom de la variable (par exemple REQUEST_METHOD), puis cliquez sur OK.

    Pour plus d’informations, recherchez le mot clé $_SERVER dans la documentation de PHP.

Définition d’une variable client ColdFusion

Définissez une variable client ColdFusion comme source de contenu dynamique pour une page. Les variables de client ColdFusion que vous venez de définir s’affichent dans le panneau Liaisons.

  1. Dans la boîte de dialogue Variable client, tapez le nom de la variable client, puis cliquez sur OK.

    Par exemple, pour accéder aux données contenues dans la Client.LastVisit, tapez LastVisit.

    Les variables client sont des variables ajoutées au code pour associer des données à un client spécifique. Elles conservent l’état de l’application pendant que l’utilisateur passe d’une page à l’autre et d’une session à l’autre dans l’application.

    Il existe deux types de variables serveur : les variables intégrées et les variables définies par l’utilisateur. Le tableau ci-dessous répertorie les variables client ColdFusion intégrées :

    Variable

    Description

    Client.CFID

    Identifiant incrémentiel attribué à chacun des clients se connectant au serveur.

    Client.CFTOKEN

    Numéro généré aléatoirement et permettant d’identifier un client spécifique de façon univoque.

    Client.URLToken

    Combinaison de CFID et CFTOKEN devant être transmise de modèle en modèle lorsque les cookies ne sont pas utilisés.

    Client.LastVisit

    Enregistre la date de la dernière visite effectuée par un client.

    Client.HitCount

    Nombre de demandes de pages liées à un même client (obtenu à l’aide de CFID et CFTOKEN).

    Client.TimeCreated

    Enregistre l’heure de la première création de CFID et CFTOKEN pour un client spécifique.

Les variables cookie sont créées au niveau du code et permettent d’accéder aux informations contenues dans les cookies transmis au serveur par un navigateur. La variable cookie définie s’affiche dans le panneau Liaisons.

  1. Dans la boîte de dialogue Variable cookie, tapez le nom de la variable client, puis cliquez sur OK.

Définition d’une variable CGI ColdFusion

La variable CGI définie s’affiche dans le panneau Liaisons.

  1. Dans la boîte de dialogue Variable CGI, tapez le nom de la variable, puis cliquez sur OK.

    Par exemple, si vous souhaitez accéder aux données contenues dans la variable CGI.HTTP_REFERER , saisissez HTTP_REFERER.

    Le tableau ci-dessous répertorie les variables CGI de ColdFusion les plus fréquemment créées sur le serveur :

    Variable

    Description

    SERVER_SOFTWARE

    Nom et version du logiciel du serveur d’informations répondant à la demande (et exécutant la passerelle). Format : nom/version.

    SERVER_NAME

    Nom d’hôte, alias DNS ou adresse IP du serveur tel qu’il/elle se présente dans les URL d’appel.

    GATEWAY_INTERFACE

    Révision de la spécification CGI appliquée par le serveur. Format : CGI/révision.

    SERVER_PROTOCOL

    Nom et révision du protocole d’informations par lequel la demande a été transmise. Format : protocole/révision.

    SERVER_PORT

    Numéro du port auquel la demande a été envoyée.

    REQUEST_METHOD

    Méthode utilisée pour l’exécution de la demande. Dans le cas de HTTP, il s’agit de Get, Head, Post, etc.

    PATH_INFO

    Informations de chemin complémentaires, telles qu’elles sont fournies par le client. On accède aux scripts en utilisant leur nom de chemin virtuel suivi des informations complémentaires. Celles-ci sont envoyées en tant que PATH_INFO.

    PATH_TRANSLATED

    Le serveur fournit une version traduite de PATH_INFO, résultat de la conversion du chemin virtuel en chemin physique.

    SCRIPT_NAME

    Chemin virtuel vers le script en cours d’exécution. Variable utilisée pour les URL d’appel.

    QUERY_STRING

    Informations de requête qui suivent le point d’interrogation (?) dans l’URL référençant le script.

    REMOTE_HOST

    Nom de l’hôte à l’origine de la demande. Si le serveur ne dispose pas de cette information, il définit REMOTE_ADDR mais pas REMOTE_HOST.

    REMOTE_ADDR

    Adresse IP de l’hôte distant à l’origine de la demande.

    AUTH_TYPE

    Si le serveur prend en charge l’authentification de l’utilisateur et que le script est protégé, cette variable correspond à la méthode d’authentification spécifique au protocole utilisée pour vérifier l’identité de l’utilisateur.

    REMOTE_USER AUTH_USER

    Si le serveur prend en charge l’authentification de l’utilisateur et que le script est protégé, cette variable correspond au nom saisi par l’utilisateur lors de l’authentification (disponible également sous la forme AUTH_USER).

    REMOTE_IDENT

    Si le serveur HTTP prend en charge l’identification RFC 931, cette variable reçoit comme valeur le nom de l’utilisateur distant récupéré du serveur. Utilisez cette variable uniquement pour la connexion.

    CONTENT_TYPE

    Dans le cas de requêtes assorties d’informations, telles que HTTP POST et PUT, cette variable correspond au type de contenu des données.

    CONTENT_LENGTH

    Longueur du contenu, tel qu’il a été fourni par le client.

    Le tableau ci-dessous répertorie les variables CGI les plus fréquemment créées par le navigateur et transmises au serveur :

    Variable

    Description

    HTTP_REFERER

    Document de référence. Il s’agit du document associé aux données de formulaire ou qui les envoie.

    HTTP_USER_AGENT

    Navigateur utilisé par le client pour envoyer la demande. Format : logiciel/version bibliothèque/version.

    HTTP_IF_MODIFIED_SINCE

    Date de la dernière modification de la page. Cette variable est envoyée suivant la configuration du navigateur, généralement en réponse au serveur ayant envoyé l’en-tête LAST_MODIFIED HTTP. Peut être utilisée pour tirer parti des possibilités de mise en mémoire cache au niveau du navigateur.

Mise en mémoire cache de sources de contenu

Vous pouvez stocker des sources de contenu dynamique dans une Design Note. Cette opération vous permet de travailler sur un site même lorsque vous n’avez pas accès à la base de données ou au serveur d’application contenant les sources de contenu dynamique. La mise en mémoire cache permet également d’accélérer le processus de développement puisqu’elle évite de se connecter en continu à la base de données et au serveur d’application via le réseau.

  1. Cliquez sur la touche fléchée dans le coin supérieur droit du panneau Liaisons et choisissez Cache dans le menu déroulant.

Si vous modifiez l’une de vos sources de contenu, vous pouvez actualiser le cache en cliquant sur le bouton Actualiser (icône en forme de flèche en forme de cercle), dans le coin supérieur droit du panneau Liaisons. Agrandissez l’affichage si ce bouton n’apparaît pas.

Modification ou suppression de sources de contenu

Vous pouvez modifier ou supprimer n’importe quelle source de contenu dynamique, autrement dit n’importe quelle source de contenu figurant dans le panneau Liaisons.

La modification ou la suppression d’une source de contenu dans le panneau Liaisons ne change ni ne supprime les instances de cette source sur la page. Cela affecte uniquement son rôle de source de contenu pour la page.

Modification d’une source de contenu dans le panneau Liaisons

  1. Dans le panneau Liaisons (Fenêtre > Liaisons), double-cliquez sur le nom de la source de contenu à modifier.
  2. Procédez aux modifications dans la boîte de dialogue qui s’affiche.
  3. Si le résultat vous convient, cliquez sur OK.

Suppression d’une source de contenu dans le panneau Liaisons

  1. Sélectionnez la source souhaitée dans le panneau Liaisons (Fenêtre > Liaisons).
  2. Cliquez sur le bouton Moins (-).

Copie d’un jeu d’enregistrements d’une page vers une autre

Vous pouvez copier un jeu d’enregistrements d’une page à une autre dans un site défini.

  1. Sélectionnez le jeu d’enregistrements dans le panneau Liaisons ou dans le panneau Comportements de serveur.
  2. Cliquez sur le jeu d’enregistrements avec le bouton droit de la souris et choisissez Copier dans le menu déroulant.
  3. Ouvrez la page dans laquelle coller le jeu d’enregistrements.
  4. Cliquez avec le bouton droit de la souris dans le panneau Liaisons ou sur la barre d’outils Comportements de serveur, puis choisissez Coller dans le menu déroulant.

 Adobe

Recevez de l’aide plus rapidement et plus facilement

Nouvel utilisateur ?

Adobe MAX 2024

Adobe MAX
La conférence sur la créativité

Du 14 au 16 octobre à Miami Beach et en ligne

Adobe MAX

La conférence sur la créativité

Du 14 au 16 octobre à Miami Beach et en ligne

Adobe MAX 2024

Adobe MAX
La conférence sur la créativité

Du 14 au 16 octobre à Miami Beach et en ligne

Adobe MAX

La conférence sur la créativité

Du 14 au 16 octobre à Miami Beach et en ligne