Apprenez à utiliser des modèles Dreamweaver pour créer une mise en page « fixe » et créer des documents basés sur le modèle en conservant la même mise en page.

Un modèle est un type spécial de document qui sert à concevoir une mise en page « fixe ». Il est alors possible de créer des documents basés sur le modèle, qui en héritent la mise en page. Lors de la création d’un modèle, vous spécifiez comme étant « modifiable » le contenu que les utilisateurs sont habilités à modifier dans un document basé sur ce modèle. Les créateurs de modèles peuvent contrôler les éléments de la page que les utilisateurs des modèles (rédacteurs, infographistes ou autres développeurs) pourront modifier. Le créateur peut inclure plusieurs types de régions de modèle dans un document.

Remarque :

Les modèles permettent de définir la conception d’une grande zone et de réutiliser des mises en page complètes. Si vous souhaitez réutiliser des éléments de création individuels, tels que les informations sur le copyright d’un site ou un logo, créez des éléments de bibliothèque.

L’utilisation de modèles vous permet de mettre à jour plusieurs pages à la fois. Tout document créé à partir d’un modèle reste associé à ce modèle (sauf si vous décidez de détacher le document ultérieurement). Lorsque vous modifiez un modèle, le design de tous les documents créés à partir de ce modèle est immédiatement mis à jour.

Remarque :

Les modèles d’Adobe Dreamweaver sont différents des modèles de certains autres logiciels Adobe Creative Cloud, en ce sens que les sections de page des modèles Dreamweaver sont fixes (ou non modifiables) par défaut.

Types de régions de modèle

Lorsque vous enregistrez un document en tant que modèle, la plupart des régions d’un document sont verrouillées. En tant que créateur de modèles, vous devez insérer des régions ou paramètres modifiables dans un modèle pour définir les régions qui pourront être modifiées dans les documents basés sur ce modèle.

Lors de la création du modèle, vous pouvez apporter des modifications aux régions modifiables et aux régions verrouillées. En revanche, dans le cas d’un document créé à partir d’un modèle, seules les régions modifiables peuvent subir des modifications ; les régions verrouillées ne peuvent pas être modifiées.

Il existe quatre types de régions de modèle :

Région non modifiable : région non verrouillée dans un document basé sur un modèle. Ce type de section peut être modifié par l’utilisateur. Le créateur du modèle peut définir toute région du modèle comme modifiable. Pour être fonctionnel, un modèle doit contenir au moins une région modifiable. S’il n’en contient pas, les pages créées à partir du modèle ne pourront pas être modifiées. Pour obtenir des informations détaillées sur les régions modifiables, voir Création de régions modifiables dans les modèles.

Région répétée : section de la mise en forme du document qui est définie de façon à ce que l’utilisateur du modèle puisse ajouter ou supprimer des copies de la région répétée dans un document basé sur le modèle en fonction de ses besoins. Par exemple, vous pouvez définir une ligne de tableau à reproduire. En général, les sections répétées sont modifiables afin que l’utilisateur du modèle puisse modifier le contenu de l’élément répété, tandis que le créateur du modèle contrôle la conception elle-même.

Deux types de régions répétées peuvent être insérées dans un modèle : région répétée et tableau répété. Pour savoir comment utiliser des régions répétées, voir Création de régions répétées et de tables dans Dreamweaver.

Région facultative : section d’un modèle qui renferme un contenu, tel que du texte ou une image, pouvant apparaître ou non dans un document. Sur la page basée sur le modèle, l’utilisateur du modèle décide généralement si le contenu doit être affiché ou non. Pour plus d’informations, voir Région facultative.

Attribut de balise modifiable : permet de déverrouiller un attribut de balise dans un modèle afin que les utilisateurs puissent le modifier dans les pages créées à partir de ce modèle. Par exemple, vous pouvez « verrouiller » les images contenues dans le document tout en permettant à l’utilisateur du modèle d’en définir l’alignement à gauche, à droite ou au centre. Pour en savoir plus, voir Définition d’attributs de balise modifiables dans Dreamweaver.

Lorsque vous créez un fichier de modèle en enregistrant une page existante en tant que modèle, le nouveau modèle situé dans le dossier Templates, ainsi que tous les liens du fichier, sont mis à jour de façon à ce que leur chemin d’accès relatif au document soit correct. Par la suite, lorsque vous créez un nouveau document à partir de ce modèle et que vous enregistrez ce nouveau document, tous les liens relatifs à un document sont de nouveau mis à jour pour qu’ils continuent de pointer vers les fichiers adéquats.

En revanche, si vous insérez un nouveau lien relatif à un document dans un fichier de modèle, il est facile de faire une faute de frappe lorsque vous tapez le chemin dans la zone de texte du lien de l’inspecteur Propriétés. Le chemin correct dans un fichier de modèle est le chemin d’accès au document lié à partir du dossier Templates, et non pas à partir du dossier du document basé sur le modèle. Assurez-vous que les chemins d’accès utilisés pour les liens sont corrects en utilisant l’icône de dossier ou l’icône Pointer vers un fichier dans l’inspecteur Propriétés lorsque vous créez des liens dans des modèles.

Scripts de serveur dans un modèle et documents basés sur un modèle

Certains scripts de serveur sont insérés au tout début ou à la toute fin du document (avant la balise <html> ou après la balise </html>). Ces scripts requièrent un traitement spécial dans les modèles et les documents créés à partir de modèles. En règle générale, lorsque vous apportez des modifications au code de script situé avant la balise <html> ou après la balise </html> dans un modèle, les modifications ne sont pas répercutées dans les documents créés à partir du modèle, ce qui peut entraîner des erreurs de serveur lorsqu’un script de serveur situé dans le corps principal du modèle dépend d’un script non mis à jour. Une alerte vous avertit lorsque vous tentez de modifier des scripts situés avant la balise <html> ou après la balise </html> dans un modèle.

Pour éviter ce problème, vous pouvez insérer le code suivant dans la section head du modèle :

<!-- TemplateInfo codeOutsideHTMLIsLocked="true" -->

Lorsque vous insérez ce code dans un modèle, toutes les modifications apportées aux scripts situés avant la balise <html> ou après la balise </html> sont répercutées dans les documents créés à partir du modèle. Toutefois, vous ne pourrez plus modifier ces scripts dans les documents créés à partir du modèle. Vous pouvez donc soit modifier les scripts dans le modèle, soit dans les documents créés à partir du modèle, mais pas dans les deux à la fois.

Paramètres de modèle

Les paramètres de modèle indiquent les valeurs qui permettent de personnaliser le contenu des documents basés sur le modèle. Ils permettent de définir des régions facultatives, des attributs de balise modifiables ou des valeurs à transmettre aux documents joints. Pour chaque paramètre, vous devez définir un nom, un type de donnée et une valeur par défaut. Vous devez attribuer un nom unique à chaque paramètre. En outre, les paramètres sont sensibles à la casse. Ils doivent posséder l’un des cinq types de données admis : texte, booléen, couleur, URL ou nombre.

Les paramètres de modèle sont transmis au document sous forme de paramètres d’instance. En général, l’utilisateur d’un modèle est autorisé à modifier les valeurs par défaut du paramètre pour personnaliser le contenu du document basé sur le modèle. Dans d’autres cas, le créateur du modèle peut déterminer ce qui apparaît dans le document, selon la valeur d’une expression de modèle.

Expressions de modèle

Les expressions de modèle sont des instructions qui calculent ou évaluent une valeur.

Vous pouvez utiliser une expression pour enregistrer une valeur et l’afficher dans un document. Vous pouvez notamment rédiger une expression simple se limitant à la valeur d’un paramètre, par exemple @@(Param)@@, ou bien une expression plus complexe permettant de calculer les valeurs qui feront alterner la couleur d’arrière-plan de la ligne d’un tableau, par exemple @@((_index & 1) ? red : blue)@@.

Vous pouvez aussi rédiger des expressions de modèle pour définir des conditions If et MultipleIf. Lorsqu’une instruction conditionnelle contient une expression, Dreamweaver évalue si celle-ci est vraie ou fausse. Si la condition est true, la région facultative s’affiche dans le document basé sur le modèle ; si elle est false, elle n’apparaît pas.

Vous pouvez définir des expressions en mode Code ou dans la boîte de dialogue de la région facultative que vous insérez.

En mode Code, il existe deux façons de définir des expressions de modèle : utilise le commentaire <!-- TemplateExpr expr="votre expression"--> commentaire ou @@(votre expression)@@. Lorsque vous insérez l’expression dans le code du modèle, un marqueur d’expression apparaît en mode Création. Lorsque vous appliquez le modèle, Dreamweaver évalue l’expression et affiche la valeur dans le document basé sur le modèle.

Langage d’expression de modèle

Le langage d’expression de modèle utilise la syntaxe et les règles de priorité de JavaScript, dont il constitue un sous-ensemble. Utilisez des opérateurs JavaScript pour rédiger des expressions, comme dans l’exemple suivant :

@@(firstName+lastName)@@

Les fonctions et opérateurs suivants sont pris en charge :

  • constantes numériques, constantes de chaîne (syntaxe avec guillemets doubles uniquement), constantes booléennes (true ou false)

  • référence de variable (voir la liste des variables définies plus bas dans cette section)

  • référence à un champ (opérateur « point »)

  • opérateurs unaires : +, -, ~, !

  • opérateurs binaires : +, -, *, /, %, &, |, ^, &&, ||, <, <=, >, >=, ==, !=, <<, >>

  • opérateurs conditionnels : ?:

  • parenthèses : ()

    Les types de données suivants sont pris en charge : booléen, virgule flottante 64 bits IEEE, chaîne et objet. Les modèles Dreamweaver ne prennent pas en charge l’utilisation du JavaScript de type « nul » ou « indéfini ». Ils ne permettent pas non plus de convertir implicitement les types scalaires en objet. Par conséquent, l’expression "abc".length provoquera une erreur au lieu de fournir la valeur 3.

    Les seuls objets disponibles sont ceux qui sont définis par le modèle d’objet d’expression. Les variables suivantes sont définies :

    _document

    Contient les données de modèle de niveau document avec un champ pour chaque paramètre du modèle.

    _repeat

    Définie uniquement pour les expressions situées à l’intérieur d’une région répétée. Fournit des informations prédéfinies sur la région

    _index

    L’index numérique (à partir de 0) de l’entrée en cours.

    _numRows

    Nombre total d’entrées dans la région répétée.

    _isFirst

    Vrai (true) si l’entrée en cours est la première entrée de la région répétée.

    _isLast

    Vrai (true) si l’entrée en cours est la première entrée de la région répétée.

    _prevRecord

    L’objet _repeat de l’entrée précédente. L’accès à cette propriété provoque une erreur si l’entrée est la première de la région.

    _nextRecord

    L’objet _repeat de l’entrée suivante. L’accès à cette propriété provoque une erreur si l’entrée est la dernière de la région.

    _parent

    Dans une région répétée imbriquée, donne l’objet _repeat correspondant à la région répétée extérieure. L’accès à cette propriété en dehors d’une région répétée imbriquée provoque une erreur.

    Lors de l’évaluation de l’expression, tous les champs de l’objet _document et _repeat sont implicitement disponibles. Par exemple, vous pouvez saisir title au lieu de _document.title pour accéder au paramètre de titre du document.

    En cas de conflit de champ, les champs de l’objet _repeat ont la priorité sur les champs de l’objet _document. Vous n’avez donc pas à référencer explicitement _document ou _repeat. Toutefois, il se peut que _document soit nécessaire à l’intérieur d’une région répétée pour référencer les paramètres de document masqués par les paramètres de région répétée.

    Dans le cas de régions répétées imbriquées, seuls les champs de la région répétée intérieure sont disponibles implicitement. Les régions extérieures doivent être référencées explicitement à l’aide de _parent.

La condition Multiple If dans le code du modèle

Vous pouvez rédiger des expressions de modèle pour définir des conditions If et MultipleIf. Dans l’exemple suivant, un paramètre appelé « Dept » est créé, une valeur initiale est définie et une condition MultipleIf est utilisée pour déterminer le logo qui doit s’afficher.

Voici un exemple de code pouvant être inséré dans la section head du modèle :

<!-- TemplateParam name="Dept" type="number" value="1" -->

L’instruction conditionnelle suivante vérifie la valeur attribuée au paramètre Dept. Si la condition renvoie « true » ou la valeur correspondante, l’image adéquate s’affiche.

<!-- TemplateBeginMultipleIf --> 
<!-- checks value of Dept and shows appropriate image--> 
<!-- TemplateBeginIfClause cond="Dept == 1" --> <img src=".../sales.gif"> <!-- TemplateEndIfClause --> 
<!-- TemplateBeginIfClause cond="Dept == 2" --> <img src=".../support.gif"> <!-- TemplateEndIfClause--> 
<!-- TemplateBeginIfClause cond="Dept == 3" --> <img src=".../hr.gif"> <!-- TemplateEndIfClause --> 
<!-- TemplateBeginIfClause cond="Dept != 3" --> <img src=".../spacer.gif"> <!-- TemplateEndIfClause --> 
<!-- TemplateEndMultipleIf -->

Lorsque vous créez un document basé sur un modèle, les paramètres du modèle lui sont automatiquement transmis. L’utilisateur du modèle détermine l’image à afficher.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne