Les objets peuvent avoir plusieurs états dans Captivate. Cette fonctionnalité vous permet de développer du contenu interactif facilement sans employer des objets multiples ou des techniques de « masquer/afficher » dans un projet unique.

En utilisant un objet unique avec des états multiples, vous pouvez simplifier votre montage de projet et réduire la complexité du scénario. Par exemple, pour modifier la couleur d’une image en fonction des actions de l’utilisateur, vous pouvez utiliser différents états colorés pour une seule image.

Pour travailler avec des objets à états multiples, gardez à l’esprit les fonctionnalités d’objets à états multiples suivantes :

  • Chaque objet peut maintenant avoir plusieurs états. 
  • Les objets interactifs ont des états incorporés. 
  • Les utilisateurs peuvent personnaliser les états des objets statiques et interactifs. 
  • Les boutons et les formes intelligentes ont des états incorporés avec des styles associés. 
  • Les objets à états multiples peuvent être uniquement ajoutés aux diapositives normales.

Prise en charge des objets à états multiples

Toutes les formes intelligentes, légendes de texte, tous les objets et médias peuvent avoir plusieurs états.

Les boutons coulissants de questions et les glisser-déposer ne prennent pas en charge les états.

Remarque :

Les légendes de commentaires, objets de survol et zones de texte ont des états incorporés, mais ils ne prennent pas en charge l’ajout d’états personnalisés. 

Ajout d’états à un objet

  1. Pour ajouter un état à un objet, sélectionnez l’objet et cliquez sur + à droite de État d’objet dans Inspecteur Propriétés. Saisissez un nom pour l’état dans la boîte de dialogue qui s’affiche et cliquez sur OK.

    Ajouter de nouveaux états à un objet
    Ajouter de nouveaux états à un objet

  2. Cliquez sur Vue de l’état pour l’ouvrir et voir l’objet original et le nouvel état que vous avez créé.

    Cliquez sur Vue de l’état pour voir l’objet et ses états
    Vue de l’état

    L’objet actif est mis en surbrillance dans la diapositive de projet. Vous pouvez choisir d’ajouter certains caractères ou objets supplémentaires en tant que partie intégrante de l’objet actif.

    Vous pouvez également voir qu’il y a deux instances de l’objet. La première est l’objet d’origine dans son état normal (par défaut), la deuxième est le nouvel état de l’objet.

  3. Assurez-vous d’apporter les modifications aux propriétés de l’objet dans son nouvel état.

    Remarque :

    Certaines des modifications possibles consistent en la modification de la forme, de la couleur et de la taille. 

  4. Déclenchez une action pour n’importe quel objet avec un état personnalisé en cliquant sur Définir l’action sur l’état d’objet directement depuis le panneau d’État d’objet comme illustré ici.

    Déclenchement d’une action pour un état personnalisé
    Déclenchement d’une action pour un état personnalisé

    Remarque :

    Vous pouvez utiliser les actions Aller à l’état suivant et Aller à l’état précédent pour créer des diaporamas interactifs et permettre à l’utilisateur d’aller et venir entre différents états.

    Vous pouvez également utiliser l’action Modifier l’état de. Celle-ci vous permet de déclencher un état personnalisé en fonction d’une action de l’utilisateur.

  5. Sélectionnez l’option Conserver l’état sur la nouvelle visite de diapositive pour un état spécifique si vous voulez que l’objet conserve cet état lorsqu’un utilisateur consulte cette diapositive.

    Définir l’option Conserver l’état au retour à la diapositive
    Conserver les états lorsque les utilisateurs reviennent sur cette diapositive

Déplacer des objets et leurs états

Lorsque vous déplacez un objet à états multiples, par défaut, les états correspondants et les éléments d’état supplémentaires se déplacent avec l’objet.

Un objet avec plusieurs états
Un objet avec plusieurs états

Les états d’objet et les éléments avec un autre d’état se déplacent par rapport à l’objet
Les états d’objet et les éléments avec un autre d’état se déplacent par rapport à l’objet

Suppression/réinitialisation de l’état

Pour revenir à l’état normal pendant de la création d’états, cliquez avec le bouton droit de la souris sur n’importe quel état dans le volet de gauche, puis sélectionnez Réinitialiser l’état.

Vous pouvez supprimer tous les états, sauf l’état par défaut et l’état normal d’un objet. Les options de suppression et de réinitialisation d’états sont disponibles dans le menu contextuel de l’état.

Pour quitter la vue d’états et revenir à la diapositive, cliquez sur le bouton Quitter l’état dans la barre d’outils. 

Objets et leurs états incorporés

Captivate fournit les états incorporés suivants, que vous pouvez personnaliser en fonction de vos besoins. Vous pouvez choisir le type à l’aide de la liste déroulante État et en cliquant sur chaque état.

Type d’objet États incorporés
Légendes de texte, zones de surbrillance, formes intelligentes, images, caractères, vidéos, animations, animations de texte, équations et objets Web. État personnalisé - Les états personnalisés sont pris en charge pour les objets statiques et les objets interactifs. Les utilisateurs peuvent les déclencher à l’aide de l’action « Modifier l’état de ».
Bouton ou forme intelligente utilisé(e) comme bouton
  • Normal - État par défaut d’un objet
  • Survol - État lorsqu’un utilisateur passe le curseur de la souris au-dessus du bouton
  • Inactif - État quand un utilisateur clique sur le bouton
Interactions glisser-déposer  (pour plus d’informations, voir Objets à états multiples dans les interactions glisser-déposer)
Sources de dépôt
  • DragOver
  • DropAccept
  • DropReject
  • DragStart
Cibles de dépôt
  • DragOver
  • DropAccept
  • DropReject
  • DropCorrect
  • DropIncorrect

Les états Dépôt correct et Dépôt incorrect sont déclenchés sur la base de l’évaluation Glisser-déposer de l’action de l’utilisateur lorsqu’ils soumettent leur action.

L’état par défaut de chaque objet est Normal.

Vous pouvez ajouter de nouveaux états à l’aide de l’inspecteur des propriétés et également définir vos états comme état par défaut pour un objet. Pour définir votre état comme état par défaut, il vous suffit de sélectionner l’état, de cliquez sur l’icône de liste déroulante en regard de ce dernier, puis de le définir Par défaut.

Vous pouvez aussi prédéfinir des propriétés de projet pour les états Normal, Inactif et Survol dans le Gestionnaire des styles d’objet. 

Remarque :

L’option Utilisez par défaut n’est pas disponible pour les objets interactifs.

Pour les interactions glisser-déposer, les états incorporés ne peuvent pas être définis comme états par défaut.

Comportement des effets lorsque les objets ont plusieurs états

Lorsqu’un effet est ajouté à un objet, il s’applique à tous les états de l’objet.

En outre, un effet s’applique sur tous les états d’un objet. Par exemple, si un objet change d’état pendant l’exécution d’un l’effet, le comportement de l’effet ne change en aucune façon.

Exemples d’utilisation

Quelques exemples représentant l’utilisation des états d’un objet au cours du développement de contenu interactif sont illustrés ci-dessous :

Modification des couleurs de la robe au clic de l’utilisateur
Modification des couleurs de la robe au clic de l’utilisateur

Utilisation de personnages pour afficher la réponse selon le choix de l’utilisateur dans une diapositive de questions
Utilisation de personnages pour afficher la réponse selon le choix de l’utilisateur dans une diapositive de questions

Scénario 1 - Pour changer les couleurs de la robe (objet) en fonction de l’action de clic de l’utilisateur sur différents codes couleur respectifs (affichés sous l’objet). 

Scénario 2 - Pour indiquer la réponse en fonction du choix des utilisateurs dans la diapositive de question à l’aide de caractères, utilisez des états d’objet et modifiez les actions des caractères.

Flux de propriété pour les objets à états multiples dans des projets réactifs

Dans un projet réactif, le flux de propriété est sur l’ensemble des états et vues.

Captivate conserve une relation parent-enfant entre les points d’arrêt de Bureau à Tablette et de Tablette aux vues Mobile respectivement. Les états d’objet créés pour un point d’arrêt spécifique le suivent dans toutes ses vues inférieures, sauf si vous modifiez l’état pour un affichage défini et rompez le lien.

Exemple pour illustrer ces relations

Par exemple, si vous créez un bouton et ajoutez/modifiez des états dans un projet réactif, l’objet et ses états sont ajoutés dans tous les autres points d’arrêt.

Si vous effectuez des modifications sur ces états d’objets dans la vue Bureau, ces modifications sont présentes dans tous les autres points d’arrêt.

Si vous apportez des modifications à ces états d’objets dans le point d’arrêt Portrait tablette, le lien entre le point d’arrêt Portrait tablette et le point d’arrêt Bureau est rompu. Les modifications d’objet depuis la vue Bureau ne se reflètent plus dans les modes Portrait tablette et Mobile. Les objets dans la vue mobile reflètent désormais toutes les modifications d’objet présentes dans la vue Portrait tablette

Exemple pour illustrer comment les sauts de relations sont rompus

Considérons l’exemple suivant.

L’utilisateur ajoute une zone de texte sur la diapositive, sélectionne l’objet, puis cliquez sur Vue de l’état de l’inspecteur des propriétés. L’utilisateur travaille dans la vue Bureau.

La vue d’état s’ouvre et affiche les états par défaut de la zone de texte qui sont disponibles. Vous pouvez modifier ces états ou en créer d’autres.

Vue de l’état d’une zone de texte
Affichage de l’état d’une zone de texte

L’utilisateur modifie les propriétés des états incorporés ou crée un état. Dans cet exemple, une zone de texte est rendue transparente dans l’état Inactif, pour que, quand un utilisateur clique sur Soumettre, le bouton devienne transparent.

Cette modification de l’état d’objet (effectuée depuis la vue Bureau) passe par tous les points d’arrêt. 

Modification d’un état d’objet depuis la vue Bureau
Modification d’un état d’objet depuis la vue Bureau

L’utilisateur passe ensuite en mode Portrait tablette et modifie l’état Inactif. Si ces modifications sont traitées avec des propriétés réactives telles que les propriétés de caractères, de position ou de taille, alors, le lien entre la vue Bureau et la vue Portrait tablette est rompu. La vue Bureau ne reflète pas ces modifications.

Dès à présent, toutes les modifications effectuées dans la vue Portrait tablette (pour cet objet) passent jusqu’aux vues mobiles.

Les modifications effectuées dans la vue tablette rompent le lien
Les modifications effectuées dans la vue tablette rompent le lien

Meilleures pratiques à suivre

  • Personnalisation de l’état normal de l’objet avant l’ajout d’états personnalisés
  • Marquez la forme intelligente comme bouton avant de personnaliser les propriétés du bouton 

Propriétés des objets qui ne passent pas par les différents états

Il existe certaines propriétés d’objet qui ne passent pas par tous les états. 

Les propriétés telles que les ombres et les reflets, les effets de texte et les propriétés audio ne passent pas par les différents états. Par exemple, si vous disposez d’un objet présentant plusieurs états et si vous lui ajoutez une lueur, cette dernière n’est pas visible sous les autres états. Ajoutez une lueur à tous les états.

De plus, un texte sur lequel différents formats sont appliqués ne passe pas automatiquement par les différents formats.

Observez l’exemple ci-dessous. Le mot différent  a un format différent qui lui est appliqué. Vous pouvez constater que le formatage n’a pas influé sur le nouvel état.

Exemple : Une mise en forme différente de la légende de texte ne passe pas par le nouvel état
Exemple : Une mise en forme différente de la légende de texte ne passe pas par le nouvel état

Pour faire passer ce texte par différents états, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le texte et choisissez Appliquer le texte à tous les états.

Objets à états multiples dans les interactions glisser-déposer

Les interactions glisser-déposer offrent de nombreuses options permettant d’utiliser les états multiples des objets.

Observez l’exemple simple d’interaction glisser-déposer (choisissez la bonne réponse) ci-dessous.

Type de correspondance de base de l’interaction glisser-déposer
Type de correspondance de base de l’interaction glisser-déposer

Dans l’interaction ci-dessus, l’objet ovale LDAP est une cible de dépôt et les options rectangulaires sur le côté droit sont les sources de dépôt. La bonne réponse 389 est associée à la cible de glissement LDAP.

Chacune de ces sources et de ces cibles de dépôt possède plusieurs états que vous pouvez personnaliser pour améliorer l’aspect et la fonctionnalité de cette interaction.

Disponibles dans les états incorporés pour la cible de dépôt
Disponibles dans les états incorporés pour la cible de dépôt

Disponibles dans les états incorporés pour la source de dépôt
Disponibles dans les états incorporés pour la source de dépôt

Ajoutez tous ces états incorporés en choisissant l’objet et en cliquant sur + dans le panneau d’états d’objet, dans l’inspecteur de propriétés.

Ajout d’états incorporés
Ajout d’états incorporés

Vous pouvez définir l’aspect de chaque état des objets cible et source de dépôt.

Cible de dépôt :

  • DragOver : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque l’élève déplace une source vers la cible. 
  • DropAccept : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque l’élève dépose une source acceptable sur la cible.
  • DropReject : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque l’élève dépose une source non-acceptable sur la cible.
  • DropCorrect : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque l’élève dépose la bonne réponse sur la cible et soumet la réponse.
  • DropIncorrect : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque l’apprenant dépose une mauvaise réponse sur la cible et soumet la réponse.
États incorporés personnalisés pour une cible de dépôt
États incorporés personnalisés pour une cible de dépôt

Remarque :

Notez que malgré les nombreux états, l’objet LPDAP est toujours un objet unique dans le montage chronologique ci-dessus, ce qui permet de désencombrer le montage chronologique.

Comme avec la cible de dépôt, vous pouvez ajouter les états incorporés à la source de dépôt.

Source de dépôt :

  • DragOver : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque vous le faites glisser sur la cible.
  • DropAccept : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque vous faites glisser la source acceptable sur la cible.
  • DropReject : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque vous faites glisser une source non-acceptable sur la cible.
  • DragStart : Il s’agit de l’état de l’objet lorsque vous commencez à faire glisser la source vers la cible.

Remarque :

Vous pouvez également ajouter vos propres états personnalisés à ces objets pour améliorer encore votre interaction glisser-déposer.

Explications d’un expert : Adobe Captivate et Objets à états multiples

Explications d’un expert : Adobe Captivate et Objets à états multiples
Regardez cette vidéo pour apprendre comment utiliser cette fonction pour ajouter et modifier des états à vos objets.
Dr. Pooja Jaisingh

Télécharger des exemples de projets

Pour en savoir plus sur Captivate et sur la manière de créer un contenu d’apprentissage attrayant, téléchargez les projets suivants :

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne