A propos de l’aplatissement

Si votre document ou votre illustration fait appel à la transparence, il est généralement nécessaire d’appliquer un processus appelé aplatissement pour sa sortie. L’aplatissement divise l’illustration transparente en zones vectorielles et en zones pixellisées. Plus l’illustration est complexe (mêlant images, vecteurs, tons directs, surimpression, etc.), plus l’aplatissement et son résultat le sont également.

L’aplatissement peut être nécessaire lors de l’impression ou lors de l’enregistrement ou de l’exportation dans des formats différents ne prenant pas en charge la transparence. Pour conserver la transparence sans aplatissement lorsque vous créez des fichiers PDF, enregistrez-les en tant que documents Adobe PDF 1.4 (Acrobat 5.0) ou version ultérieure.

Vous pouvez spécifier les paramètres d’aplatissement avant de les enregistrer et de les appliquer en tant qu’aplatissements prédéfinis des transparences. Les objets transparents sont aplatis en fonction des paramètres de l’aplatissement prédéfini sélectionné.

Remarque :

l’aplatissement de la transparence ne peut pas être annulé après enregistrement du fichier.

Une zone graphique en chevauchement est divisée lors de l’aplatissement
Une zone graphique en chevauchement est divisée lors de l’aplatissement.

Remarque :

Pour plus d’informations sur les problèmes de sortie de la transparence, reportez-vous à la page de ressources du prestataire de services d’impression du site Adobe Solutions Network (ASN) (en anglais uniquement), disponible sur le site web d’Adobe.

A propos des paramètres d’aplatissement des transparences prédéfinis

Si vous imprimez ou exportez régulièrement des documents contenant des transparences, vous pouvez automatiser le processus d’aplatissement en enregistrant des paramètres dans un aplatissement prédéfini des transparences. Vous pouvez ensuite appliquer ces paramètres pour une sortie imprimée, ainsi que pour l’enregistrement et l’exportation des fichiers aux formats PDF 1.3 (Acrobat 4.0), EPS et PostScript. En outre, dans Illustrator, vous pouvez appliquer ces paramètres lorsque vous enregistrez les fichiers dans des versions antérieures d’Illustrator ou lorsque vous les copiez dans le Presse-papiers ; dans Acrobat, vous pouvez également appliquer ces paramètres lors de l’optimisation de fichiers PDF.

Ces paramètres contrôlent également le comportement de l’aplatissement lors de l’exportation dans des formats ne prenant pas en charge les transparences.

Vous pouvez sélectionner un aplatissement prédéfini dans le panneau Avancés de la boîte de dialogue Imprimer ou de la boîte de dialogue propre au format qui apparaît après la boîte de dialogue initiale Exporter ou Enregistrer sous. Vous pouvez créer vos propres aplatissements prédéfinis ou sélectionner une option par défaut fournie avec le logiciel. Les paramètres de chacune de ces options sont conçus pour correspondre à la qualité et la vitesse de l’aplatissement avec une résolution appropriée pour les zones transparentes pixellisées, suivant l’usage prévu du document :

Haute résolution

S’utilise pour les impressions finales sur presse et les épreuves haute qualité comme les épreuves présentant une séparation des couleurs.

Résolution moyenne

S’utilise pour les épreuves de bureau et les documents destinés à une impression sur demande sur des imprimantes couleur PostScript.

Basse résolution

S’utilise pour obtenir des épreuves rapides à imprimer sur des imprimantes de bureau en noir et blanc et pour des documents destinés à être publiés sur le Web ou exportés au format SVG.

Application d’un aplatissement prédéfini pour la sortie

Vous pouvez sélectionner un aplatissement prédéfini dans la boîte de dialogue Imprimer ou dans la boîte de dialogue de format qui s’affiche à la suite de la boîte de dialogue d’exportation.

Si vous avez souvent l’occasion d’exporter ou d’imprimer des documents contenant des transparences, vous pouvez automatiser l’aplatissement en enregistrant les paramètres dans un aplatissement prédéfini des transparences. Vous pouvez ensuite appliquer ces paramètres lorsque vous imprimez ou exportez vers les formats PDF 1.3 (Acrobat 4.0) ou EPS.

  1. Dans le panneau Avancé des boîtes de dialogue Imprimer, Exportation EPS ou Exporter au format Adobe PDF, sélectionnez un aplatissement prédéfini personnalisé ou l’un des aplatissements prédéfinis par défaut répertoriés ci-dessous :

    Basse résolution

    S’utilise pour obtenir des épreuves rapides à imprimer sur des imprimantes de bureau en noir et blanc et pour des documents destinés à être publiés sur le Web.

    Résolution moyenne

    S’utilise pour les épreuves de bureau et les documents destinés à une impression sur demande sur des imprimantes couleur Adobe PostScript.

    Haute résolution

    S’utilise pour les impressions finales sur presse et les épreuves haute qualité comme les épreuves présentant une séparation des couleurs.

    Remarque :

    les paramètres d’aplatissement sont utilisés uniquement si l’illustration contient des transparences ou si l’option Simuler la surimpression est activée dans la zone Sortie de la boîte de dialogue Exporter au format Adobe PDF.

Création ou modification d’un paramètre prédéfini d’aplatissement des transparences

Il est possible d’enregistrer les aplatissements prédéfinis des transparences dans un fichier séparé, ce qui vous permet d’effectuer des copies de sauvegarde ou les mettre à disposition de vos flasheurs, de vos clients ou de vos collaborateurs. Dans InDesign, les fichiers d’aplatissements prédéfinis des transparences portent l’extension .flst.

  1. Choisissez Edition > Aplatissements prédéfinis des transparences.
  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour créer un paramètre prédéfini, cliquez sur Nouveau.

    • Pour créer un aplatissement prédéfini basé sur un paramètre prédéfini, sélectionnez-en un dans la liste et cliquez sur Nouveau.

    • Pour modifier un paramètre prédéfini existant, sélectionnez-le et cliquez sur OK.

    Remarque :

    il n’est pas possible de modifier les aplatissements prédéfinis par défaut.

  3. Définissez les options d’aplatissement.
  4. Cliquez sur OK pour retourner dans la boîte de dialogue Aplatissements prédéfinis des transparences, puis cliquez de nouveau sur OK.

Exportation et importation d’un paramètre prédéfini d’aplatissement des transparences personnalisé

Vous pouvez exporter ou importer les paramètres d’aplatissement des transparences prédéfinis pour les partager avec vos prestataires de services, vos clients ou vos collaborateurs.

  1. Choisissez Edition > Aplatissements prédéfinis des transparences.
  2. Sélectionnez un aplatissement prédéfini dans la liste
  3. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour exporter un paramètre prédéfini dans un fichier spécifique, cliquez sur Enregistrer (InDesign) ou sur Exporter (Illustrator), spécifiez un nom et un emplacement puis cliquez sur Enregistrer.

      Pensez à enregistrer le paramètre prédéfini en dehors du dossier des préférences de l’application. Ainsi, il ne sera pas perdu si vous supprimez vos préférences.

    • Pour importer des paramètres prédéfinis à partir d’un fichier, cliquez sur Charger (InDesign) ou sur Importer (Illustrator). Localisez et sélectionnez le fichier contenant le paramètre prédéfini à charger, puis cliquez sur Ouvrir.

Changement de nom ou suppression d’un paramètre prédéfini d’aplatissement des transparences personnalisé

  1. Choisissez Edition > Aplatissements prédéfinis des transparences.
  2. Sélectionnez un aplatissement prédéfini dans la liste
  3. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour renommer un aplatissement prédéfini existant, cliquez sur Modifier, entrez un nouveau nom, puis cliquez sur OK.

    • Pour supprimer un aplatissement prédéfini, cliquez sur Supprimer puis sur OK pour confirmer la suppression.

    Remarque :

    vous ne pouvez pas supprimer les paramètres prédéfinis par défaut.

Aplatissement d’une planche individuelle

Vous pouvez appliquer des paramètres d’aplatissement à chaque planche d’un document, annulant ainsi l’aplatissement prédéfini pour l’ensemble du document ou du livre. Ceci s’avère utile pour contrôler la qualité d’aplatissement des documents associant des images haute résolution avec nombre de transparences et des images basse résolution. Dans ce cas, vous pouvez aplatir la planche complexe avec une qualité supérieure et utiliser un aplatissement prédéfini sommaire sur les autres planches.

Au moment de l’exportation ou de l’impression, il est possible de rétablir les paramètres d’aplatissement pour le document ou le livre.

  1. Affichez la planche dans la fenêtre de document.
  2. Dans le menu du panneau Pages, choisissez l’option Aplatissement des planches.
  3. Sélectionnez l’une des options suivantes, puis cliquez sur OK :

    Par défaut

    Permet d’appliquer l’aplatissement prédéfini du document à la planche.

    Aucun (ignorer la transparence)

    Ignore les transparences de la planche. Cette option peut se révéler utile pour les opérations de dépannage effectuées par le fournisseur de services.

    Autre

    Ouvre la boîte de dialogue Paramètres personnalisés d’aplatissement des planches en vue de définir les paramètres.

Ignorer l’aplatissement prédéfini pour une planche

  1. Sélectionnez Ignorer le remplacement des planches à l’un des emplacements suivants dans InDesign :
    • Panneau Aperçu de l’aplatissement (Fenêtre > Sortie > Aperçu de l’aplatissement).

    • Zone Avancé de la boîte de dialogue Imprimer ou Exporter au format Adobe PDF.

Options d’aplatissement des transparences

Vous pouvez définir les options d’aplatissement des transparences en créant, modifiant ou affichant un aperçu des aplatissements prédéfinis dans Illustrator, InDesign ou Acrobat.

Options de mise en surbrillance (aperçu)

Aucune (aperçu en couleur)

Désactive l’aperçu.

Zones complexes pixellisées

Met en surbrillance les zones à pixelliser pour des raisons de performances à l’aide du curseur Equilibre Pixellisation/Vectorisation. Souvenez-vous que les limites de la zone de mise en surbrillance risquent plus fortement de produire des problèmes de raccordement (en fonction de la configuration du pilote d’imprimante et de la résolution de pixellisation). Pour limiter les problèmes de raccordement, sélectionnez Ecrêter les zones complexes.

Objets transparents

Met en surbrillance les objets sources de transparence, tels que les objets présentant une opacité partielle (y compris les images avec des couches alpha), les objets fusionnés et les objets comportant des masques d’opacité. En outre, notez que les effets et les styles peuvent être porteurs de transparence, et les objets surimprimés peuvent être traités en tant que sources de transparence s’ils sont impliqués dans la transparence ou si la surimpression requiert un aplatissement.

Tous les objets concernés

Met en surbrillance tous les objets impliqués dans la transparence, y compris les objets transparents et les objets recouverts par des objets transparents. Le processus d’aplatissement a un impact sur les objets mis en surbrillance : leurs contours ou leurs motifs sont décomposés, certaines parties sont pixellisées, etc.

Fichiers EPS associés affectés (Illustrator uniquement)

Met en surbrillance tous les fichiers EPS associés affectés par la transparence.

Graphiques affectés (InDesign uniquement)

Met en surbrillance l’ensemble du contenu placé affecté par la transparence ou les effets de la transparence. Cette option est utile pour les prestataires de services qui ont besoin de visualiser les graphiques dont l’impression requiert une attention particulière.

Motifs décomposés (Illustrator et Acrobat)

Met en surbrillance tous les motifs dont l’implication dans la transparence entraîne la décomposition.

Contours vectorisés

Met en surbrillance tous les contours vectorisés du fait de la présence de transparences ou de l’activation de l’option Vectoriser tous les contours.

Texte vectorisé (Illustrator et InDesign)

Met en surbrillance l’ensemble du texte vectorisé du fait de la présence de transparences ou de l’activation de l’option Vectoriser tout le texte.

Remarque :

dans la sortie finale, les contours et le texte vectorisés peuvent apparaître légèrement différents des originaux, notamment les contours très fins et le texte de très petite taille. Toutefois, ces différences n’apparaissent pas dans l’aperçu de l’aplatissement.

Contours et texte pixellisés (InDesign uniquement)

Met en surbrillance les contours et le texte pixellisés suite à l’aplatissement.

Toutes les zones pixellisées (Illustrator et InDesign)

Met en surbrillance les objets et les intersections d’objets auxquels est appliquée la pixellisation car il n’existe aucun autre moyen de les représenter en PostScript ou du fait de leur complexité par rapport au seuil spécifié par le curseur Equilibre Pixellisation/Vectorisation. Par exemple, l’intersection de deux dégradés transparents sera toujours pixellisée, même si la valeur Equilibre Pixellisation/Vectorisation est égale à 100. L’option Toutes les zones pixellisées permet également d’afficher les graphiques pixellisés (tels que les fichiers Photoshop) impliqués dans la transparence, ainsi que les effets de la pixellisation tels que les ombres portées et les contours progressifs. Notez que le traitement de cette option est plus long que les autres.

Options d’aplatissements prédéfinis des transparences

Nom/Paramètre prédéfini

Indique le nom d’un paramètre prédéfini. Selon la boîte de dialogue qui apparaît, vous pouvez saisir un nom dans la zone de texte Nom ou accepter le nom par défaut. Vous pouvez saisir le nom d’un paramètre prédéfini existant afin de le modifier. Vous ne pouvez cependant pas modifier les paramètres prédéfinis par défaut.

Equilibre Pixellisation/Vectorisation

Spécifie la quantité d’informations vectorielles qui seront conservées. Plus la valeur est élevée, plus le nombre d’objets vectoriels conservés l’est aussi, alors que plus la valeur est faible, plus le nombre d’objets vectoriels pixellisés est important. Une valeur moyenne conserve les zones simples sous forme vectorielle et les zones complexes sous forme pixellisées. Sélectionnez la valeur la plus faible pour pixelliser l’ensemble de l’illustration.

Remarque :

le niveau de pixellisation atteint dépend de la complexité de la page et des types d’objets se chevauchant.

Résolution des dessins au trait et du texte

Pixellise tous les objets, y compris les images, les illustrations vectorielles, le texte et les dégradés selon la résolution spécifiée. Acrobat et InDesign autorisent un maximum de 9 600 pixels par pouce (ppp) pour les dessins et de 1 200 ppp pour les filets. Illustrator autorise un maximum de 9600 ppp à la fois pour les dessins et les filets. La résolution affecte la précision des intersections aplaties. L’option Résolution des dessins au trait et du texte doit généralement être définie entre 600 et 1 200 pour une qualité de pixellisation optimale, notamment en serif ou avec une petite taille de points.

Résolution des dégradés et des filets

Indique la résolution des objets de dégradés et de filets Illustrator pixellisés en raison de l’aplatissement. Cette résolution est comprise entre 72 et 2 400 ppp. La résolution affecte la précision des intersections aplaties. La résolution des dégradés et des filets doit généralement être définie entre 150 et 300 pixels par pouce car la qualité des dégradés, des ombres portées et des contours progressifs ne s’améliore pas avec une résolution plus élevée, mais le temps d’impression et la taille de fichier augmentent.

Vectoriser tout le texte

Convertit tous les objets de type (type de point, type de zone et type de chemin) en contours et supprime l’ensemble des informations de glyphe sur les types dans les pages contenant une transparence. Cette option préserve la largeur du texte lors de l’aplatissement. Notez que l’activation de cette option a pour effet de donner aux petites polices un aspect légèrement plus épais lors de l’affichage dans Acrobat ou lors de l’impression sur des imprimantes à faible résolution. La qualité du type imprimé sur des imprimantes à résolution élevée ou sur des photocomposeuses n’est pas affectée.

Vectoriser tous les contours

Convertit tous les contours en tracés simples remplis dans les pages contenant une transparence. Cette option préserve la largeur des contours lors de l’aplatissement. Notez que l’activation de cette option a pour effet de donner aux contours fins un aspect légèrement plus épais et peut dégrader les performances de l’aplatissement.

Ecrêter les zones complexes

Garantit que les limites entre l’illustration vectorielle et l’illustration pixellisée s’inscrivent sur les tracés d’objet. Cette option réduit les artefacts de raccordement qui subviennent lorsqu’un objet est partiellement pixellisé (une partie de l’objet restant vectorielle). L’activation de cette option peut toutefois générer des chemins trop complexes pour pouvoir être gérés par l’imprimante.

Remarque :

certains pilotes d’imprimante traitent les dessins pixellisés et vectorisés différemment, ce qui entraîne parfois un raccordement de couleurs. Vous pouvez éventuellement minimiser les problèmes de jointure en désactivant certains paramètres de gestion des couleurs spécifiques au pilote d’impression. Ces paramètres varient selon les imprimantes, consultez la documentation de votre imprimante pour obtenir plus de détails.

Raccord à l’intersection de trames et de vecteurs
Raccord à l’intersection de trames et de vecteurs.

(Illustrator uniquement) Sélectionnez Conserver la transparence alpha (boîte de dialogue Aplatissement de la transparence uniquement)

Conserve l’opacité globale des objets aplatis. Avec cette option, les modes de fusion et les surimpressions sont perdues, mais leur aspect est conservé dans l’illustration traitée, ainsi que le niveau de transparence alpha (comme lorsque vous pixellisez des illustrations à l’aide d’un arrière-plan transparent). L’option Conserver la transparence alpha peut être utile lors de l’exportation au format SWF ou SVG, étant donné que ces deux formats prennent en charge la transparence alpha.

(Illustrator uniquement) Sélectionnez Conserver les surimpressions et les tons directs (boîte de dialogue Aplatissement de la transparence uniquement)

Conserve généralement les tons directs. Cette option conserve également la surimpression pour les objets qui ne sont pas impliqués dans la transparence. Sélectionnez cette option si vous imprimez des séparations et que le document contient des tons directs et des objets surimprimés. Désélectionnez cette option lors de l’enregistrement de fichiers à utiliser dans des applications de mise en page. Avec cette option sélectionnée, les zones surimprimées ayant une interaction avec les transparences sont aplaties, tandis que la surimpression dans les autres zones est conservée. Les résultats sont imprévisibles lorsque le fichier est généré à partir d’une application de mise en page.

Conserver la surimpression (Acrobat uniquement)

Fusionne la couleur des illustrations transparentes et la couleur d’arrière-plan afin de créer un effet de surimpression.

Aperçu des zones de l’illustration qui seront aplaties

Les options d’aperçu de l’aperçu de l’aplatissement permettent de mettre en surbrillance les zones affectées par l’aplatissement. Ces informations fournies sous forme de codes de couleur vous permettent de régler les options d’aplatissement.

Remarque :

l’aperçu de l’aplatissement ne donne pas un aperçu précis des tons directs, des surimpressions et des objets fusionnés. Utilisez plutôt le mode Aperçu de la surimpression.

  1. Affichage du panneau Aperçu de l’aplatissement (ou boîte de dialogue) :
    • Dans Illustrator, sélectionnez Fenêtre > Aperçu de l’aplatissement.

    • Dans Acrobat, sélectionnez Outils > Prépresse > Aperçu de l’aplatissement.

    • Dans InDesign, sélectionnez Fenêtre > Sortie > Aperçu de l’aplatissement.

  2. Dans le menu Sélection, sélectionnez le type de zones à mettre en surbrillance. La disponibilité des options dépend du contenu de l’illustration.
  3. Sélectionnez les paramètres d’aplatissement à utiliser : sélectionnez un paramètre prédéfini ou, le cas échéant, définissez des options spécifiques.

    Remarque :

    (Illustrator) si les paramètres d’aplatissement n’apparaissent pas, sélectionnez Afficher les options dans le menu du panneau pour les afficher.

  4. Si l’illustration contient des objets surimprimés ayant une interaction avec des objets transparents, dans Illustrator, sélectionnez une option dans le menu déroulant Surimpressions. Vous pouvez conserver, simuler ou ignorer les surimpressions. Dans Acrobat, sélectionnez Conserver la surimpression pour fusionner la couleur de l’illustration transparente et la couleur d’arrière-plan afin de créer un effet de surimpression.
  5. A tout moment, cliquez sur Actualiser pour afficher un aperçu actualisé en fonction des paramètres sélectionnés. Selon la complexité de l’illustration, l’aperçu peut prendre quelques secondes à s’afficher. Dans InDesign, vous pouvez également sélectionner Rafraîchir auto. sélection.

    Remarque :

    Dans Illustrator et Acrobat, pour agrandir l’aperçu, cliquez dans la zone d’aperçu. Pour effectuer un zoom arrière, cliquez avec la touche Alt ou Option enfoncée dans la zone d’aperçu. Pour effectuer un panoramique de l’aperçu, maintenez la barre d’espacement enfoncée et faites glisser le curseur dans la zone d’aperçu.

Réactualisation de l’aperçu à partir du panneau Aperçu de l’aplatissement

  • Pour faire en sorte que l’affichage soit automatiquement réactualisé dès qu’il n’est plus à jour ou lorsqu’il reste inchangé, sélectionnez Rafraîchir auto. sélection.
  • Pour réactualiser l’affichage manuellement, cliquez sur Réactualiser.

    Dans les deux cas, l’affichage est mis à jour dans la fenêtre du document en fonction des paramètres d’aplatissement des transparences sélectionnés.

Méthodes recommandées en matière de création de transparences

Dans la plupart des cas, l’aplatissement permet d’obtenir des résultats optimaux lorsque vous utilisez un aplatissement prédéfini adapté ou lorsque vous créez un aplatissement prédéfini avec des paramètres adaptés à votre sortie finale. Pour obtenir un guide complet de référence et de dépannage sur l’impression des effets de transparence, voir le document « Achieving Reliable Print Output with Transparency » (Obtenir une impression de qualité avec effets de transparence) (en anglais uniquement) sur le site Web d’Adobe.

Cependant, si votre document présente des zones superposées complexes et que vous souhaitez une sortie haute résolution, vous pouvez obtenir une impression de meilleure qualité en suivant certaines règles élémentaires :

Remarque :

si vous appliquez des transparences aux documents destinés à une sortie haute résolution, parlez-en à votre fournisseur de services. N’hésitez pas à consulter ce dernier régulièrement car une bonne communication conditionne des résultats proches de vos attentes.

Surimpression d’objets

Les objets aplatis semblent transparents mais ils sont en fait opaques et ne laissent pas transparaître les objets situés au-dessous. Toutefois, si vous n’appliquez pas de simulation de la surimpression, l’aplatissement des transparences pourra préserver une surimpression de base des objets lors de l’impression ou de l’exportation vers un fichier PDF. Dans ce cas, les destinataires du fichier PDF devront sélectionner Aperçu de la surimpression dans Acrobat 5.0 ou version ultérieure pour visualiser correctement les résultats de la surimpression.

Inversement, si vous appliquez la simulation de la surimpression, l’aplatissement des transparences produit une simulation de la surimpression qui correspond à tous les objets opaques. En sortie PDF, cette simulation convertit les tons directs en leurs équivalents quadri. Par conséquent, l’option Simuler la surimpression ne doit pas être sélectionnée pour toute sortie dont les couleurs seront par la suite séparées.

Tons directs et modes de fusion

L’utilisation des tons directs avec certains modes de fusion peut parfois produire des résultats inattendus. Ceci s’explique parce qu’InDesign utilise des équivalents quadri à l’écran et des tons directs à l’impression. En outre, les fusions isolées dans une image importée risquent de créer des groupes perçants dans le document actif.

Si vous utilisez des fusions, vérifiez régulièrement votre dessin à l’aide de l’option Aperçu de la surimpression du menu Affichage. Cette option donne un aperçu approximatif des tons directs en surimpression ou en interaction avec les objets transparents. Si l’effet visuel obtenu n’est pas celui escompté, procédez de l’une des façons suivantes :

  • Utilisez un autre mode de fusion ou aucun mode de fusion. Lorsque vous travaillez avec des tons directs, évitez d’utiliser les modes de fusion suivants : Différence, Exclusion, Teinte, Saturation, Couleur et Luminosité.

  • Utilisez une couleur quadri chaque fois que cela est possible.

Espace de fusion

Si vous appliquez des transparences aux objets d’une planche, toutes les couleurs de la planche sont converties selon l’espace de fusion des transparences que vous avez défini (dans Edition > Espace de fusion des transparences), c’est-à-dire Document RVB ou Document CMJN, même si la transparence ne les affecte pas. La conversion de toutes les couleurs assure l’homogénéité de deux objets de même couleur d’une planche et réduit les problèmes de rendu des couleurs sur les contours des transparences. Les couleurs sont converties au fur et à mesure de la conception des objets. Les couleurs des images importées qui interagissent avec les transparences sont également converties en fonction de l’espace de fusion. Ceci a pour effet d’altérer l’aspect des couleurs à l’écran et à l’impression, mais pas la façon dont elles sont définies dans le document.

Selon votre flux de production, optez pour l’une des méthodes suivantes :

  • Si vous créez des documents pour l’impression uniquement, choisissez Document CMJN pour l’espace de fusion.

  • Si vos documents sont destinés à une diffusion sur le Web uniquement, choisissez Document RVB.

  • Si vos documents sont destinés à une impression et un affichage sur le Web, choisissez l’espace de fusion correspondant à la sortie finale la plus importante à vos yeux.

  • Si vous créez un document d’impression haute résolution que vous prévoyez également de diffuser sur un site Web sous la forme d’un document PDF haute qualité, il peut être nécessaire d’alterner entre les espaces de fusion avant de produire la sortie finale. Dans ce cas, vérifiez bien les couleurs de chaque planche présentant des transparences et évitez d’utiliser les modes de fusion Différence et Exclusion qui risquent de considérablement changer l’apparence.

Type

Si le texte est proche d’objets transparents, il risque d’interagir avec ces objets transparents de façon inattendue. Par exemple, un texte qui habille un objet transparent peut ne pas être superposé par rapport à l’objet et il se peut que les glyphes ne soient pas assez proches pour interagir avec les transparences. Dans ce cas, l’aplatissement peut vectoriser les glyphes afin d’obtenir des contours épais uniquement pour les glyphes.

Si cela se produit, effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Déplacez le texte en haut de l’ordre de superposition. Utilisez l’outil Sélection pour sélectionner le bloc de texte, puis choisissez Objet > Disposition > Premier plan.

  • Vectorisez tout le texte pour un effet homogène dans le document. Pour vectoriser tout le texte, sélectionnez l’option Vectoriser tout le texte dans la boîte de dialogue Options d’aplatissements prédéfinis des transparences. Cette option risque de réduire les performances de traitement.

Remplacement des images

L’aplatissement requiert des données haute résolution permettant d’assurer un traitement précis des documents présentant des transparences. Cependant, dans le cadre d’un flux de production OPI, le serveur OPI remplacera les marques de réservation ou doublures d’images par des versions haute résolution. Si l’aplatissement n’a pas accès aux données haute résolution, aucun commentaire OPI n’est produit et seules les doublures d’images à basse résolution sont sorties ; les images finales présentent alors une basse résolution.

Si vous travaillez avec un flux de production OPI, envisagez d’utiliser InDesign pour la substitution d’images avant d’enregistrer le document au format PostScript. Pour cela, vous devez spécifier les paramètres lorsque vous importez et imprimez l’image EPS. Lorsque vous importez l’image EPS, dans la boîte de dialogue Options d’importation EPS, sélectionnez Lire les liens d’images incorporés OPI. Au moment de la sortie, dans la zone Avancé de la boîte de dialogue Imprimer ou Exportation EPS, sélectionnez l’option Substitution d’image OPI.

Conversion des couleurs

Si un objet transparent chevauche un objet doté de tons directs, cela peut produire des résultats inattendus lors de l’exportation au format EPS et une conversion des tons directs en couleurs quadri au moment de l’impression ou de la création des séparations de couleurs dans une application autre qu’InDesign.

Pour éviter ce type de problème, utilisez le Gestionnaire d’encres et convertissez les tons directs en équivalents quadri avant d’exporter à partir d’InDesign. Une autre solution consiste à s’assurer que les tons directs de l’application initiale (Adobe Illustrator par exemple) sont en adéquation avec ceux d’InDesign. Il sera peut-être nécessaire d’ouvrir un document Illustrator, de convertir des tons directs en couleurs quadri, d’exporter ce document au format EPS, puis d’importer ce dernier dans la mise en page InDesign.

Fichiers PDF

L’exportation vers Acrobat 4.0 (Adobe PDF1.3) a toujours pour effet d’aplatir un document avec des transparences, ce qui altère l’apparence de ses objets transparents. Un contenu dépourvu de transparence n’est pas aplati, sauf si l’option Simuler la surimpression est activée dans la zone Sortie de la boîte de dialogue Exporter au format Adobe PDF. Par conséquent, lorsque vous exportez un document InDesign avec des transparences au format PDF, procédez de l’une des façons suivantes :

  • Choisissez de préférence la compatibilité Acrobat 5.0 (Adobe PDF 1.4), Acrobat 6.0 (Adobe DF 1.5) ou Acrobat 7.0 (Adobe PDF 1.6) dans la boîte de dialogue Exporter au format Adobe PDF pour que les transparences soient conservées et demeurent modifiables. Vérifiez que votre fournisseur de services peut travailler avec des fichiers Acrobat 5.0, Acrobat 6.0 ou Acrobat 7.0.

  • Si vous devez utiliser la compatibilité Acrobat 4.0, si votre document contient des tons directs et si vous voulez créer un fichier PDF pour une visualisation à l’écran (pour révision du client par exemple), sélectionnez l’option Simuler la surimpression dans la zone Sortie de la boîte de dialogue Exporter au format Adobe PDF. Cette option simule les zones de transparence et de tons directs ; les destinataires du fichier PDF n’auront pas à sélectionner Aperçu de la surimpression pour prévisualiser le document avant l’impression. Cependant, l’option Simuler la surimpression convertit tous les tons directs en équivalents quadri dans le fichier PDF ; assurez-vous alors de bien la désactiver lorsque vous créez le PDF pour la production finale.

  • Envisagez d’utiliser le paramètre Adobe PDF prédéfini [Qualité de presse]. Ce paramètre contient des paramètres d’aplatissement adaptés aux documents complexes destinés à une sortie haute résolution.

Recouvrement

Il se peut que l’aplatissement convertisse les vecteurs en zones pixellisées. Les recouvrements appliqués aux illustrations dans Adobe Illustrator à l’aide de contours et importées dans InDesign sont préservés. Il se peut que les recouvrements appliqués aux illustrations vectorielles conçues dans InDesign, puis vectorisées ne soient pas préservés.

Pour conserver un maximum de vecteurs d’objets, sélectionnez l’aplatissement prédéfini des transparences [Haute résolution] dans la zone Avancé de la boîte de dialogue Imprimer ou Exporter au format Adobe PDF.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne