Création de fichiers PostScript ou EPS

Si vous ne souhaitez pas imprimer un document sur une imprimante, enregistrez-en une description en langage PostScript au format PS et imprimez-la sur un périphérique de sortie distant, chez un prestataire de services par exemple. Ce dernier peut envoyer un fichier PS directement à une photocomposeuse. La taille d’un fichierPostScript est généralement supérieure à celle d’un document InDesign d’origine, car les images et les polices sont incorporées.

Vous pouvez également exporter une page ou une planche d’un document vers un fichier EPS (Encapsulated PostScript) et l’importer dans d’autres applications.

Choix de la méthode de création d’un fichier PostScript

Enregistrez le livre ou le document InDesign dans l’un des trois formats de fichiers PostScript suivants : indépendant du périphérique, dépendant du périphérique ou dépendant du périphérique et du pilote.

Les tableaux suivants recensent les pilotes d’impression et les méthodes de sortie recommandés pour optimiser les résultats avec des applications de post-traitement et avec InDesign. Si, avant une impression RIP, votre document doit être traité par un serveur OPI, par imposition, par recouvrement ou par une autre application de prépresse, choisissez Fichier PostScript® dans le menu Imprimante de la boîte de dialogue Imprimer d’InDesign. InDesign garde le contrôle total de la sortie DSC. Pour une impression de bureau, utilisez un pilote d’imprimante PostScript pris en charge.

Dans les tableaux, les astérisques indiquent le degré de pertinence de chaque méthode pour les travaux de prépresse :

***

Le fichier PostScript est entièrement conforme aux normes DCS et tout à fait adapté à une utilisation avec un grand nombre d’applications post-traitement, de RIP et de flux de production. Cette méthode constitue le choix optimal pour les applications qui utilisent beaucoup les normes DCS.

**

Le fichier PostScript est généralement conforme aux normes DCS et adapté à une utilisation avec un grand nombre d’applications post-traitement, de RIP et de flux de production. Certains types d’applications qui utilisent beaucoup les normes DCS peuvent faire l’objet de problèmes de compatibilité.

Choix de l’imprimante : fichier PostScript®

Système d’exploitation

PPD

Adapté à l’impression prépresse

Toutes les plates-formes

Indépendant du périphérique

***

Dépendant du périphérique

***

Le pilote d’imprimante n’est pas utilisé si l’option sélectionnée est Fichier PostScript®.

Choix de l’imprimante :

Système d’exploitation

Pilote d’impression

Adapté à l’impression prépresse

Mac OS 10.2

Pilote PS intégré pour Mac OS X

**

Windows 2000/XP

Pscript 5

**

Le fichier PPD utilisé par l’imprimante sélectionnée s’affiche dans la zone PPD en haut de la boîte de dialogue Imprimer.

A propos des fichiers PostScript dépendants du périphérique et du pilote

Sélectionnez une imprimante et un pilote pris en charge dans le menu Imprimante. Un fichier PostScript dépendant du périphérique et du pilote présente les caractéristiques suivantes :

  • Il est dépendant du pilote. Le fichier PostScript contient un code généré par InDesign et le pilote. Le code InDesign est à l’origine du contenu de la page, notamment du téléchargement des polices, et il définit certaines informations relatives au périphérique, telles que le format du support, la résolution et le tramage. Le pilote définit ses propres fonctionnalités spécifiques, telles que les filigranes, et il active ou contrôle les fonctionnalités spécifiques du périphérique. Etant donné qu’InDesign ne contrôle pas totalement la création de fichiers PostScript, le niveau de conformité avec les normes DSC n’est pas aussi élevé qu’avec des fichiers PostScript indépendants du pilote. Le niveau de conformité avec les normes DSC et par conséquent l’adéquation du fichier PostScript aux tâches de prépresse dépendent du pilote d’impression utilisé.

  • Il est dépendant du périphérique. Il contient un code d’activation et de contrôle des fonctionnalités spécifiques du périphérique, ce qui réduit sa compatibilité avec des périphériques autres que le périphérique cible.

  • Il peut être composite ou séparé (toutes les méthodes de sortie en couleurs prises en charge par InDesign sont disponibles).

  • InDesign peut procéder au recouvrement (par le biais du recouvrement Adobe In-RIP ou Intégré à l’application).

  • Il peut s’imprimer directement sur le périphérique ou le fichier.

Un fichier PostScript dépendant du périphérique et du pilote est adapté à l’épreuvage (par le concepteur) sur des imprimantes PostScript de bureau. Les prestataires de services peuvent également l’utiliser s’ils n’envisagent pas d’effectuer un travail de prépresse sans InDesign ou un système RIP. En d’autres termes, le recouvrement doit s’effectuer dans InDesign ou au niveau du RIP.

Création d’un fichier PostScript indépendant du périphérique

Sélectionnez Fichier PostScript dans le menu Imprimante, puis sélectionnez Indépendant du périphérique dans le menu PPD. Un fichier PostScript indépendant du périphérique présente les caractéristiques suivantes :

  • Il répond totalement aux normes DSC et il est donc idéal pour la réalisation de tâches de post-traitement comme le recouvrement et l’imposition.

  • Toutes les dépendances aux pilotes et aux périphériques sont supprimées de sorte que le fichier s’imprime sur quasiment tous les périphériques de sortie. Cependant, certaines fonctionnalités d’impression spécifiques de fichiers PPD, comme l’exposition de l’image, la disponibilité de certains formats de supports et les linéatures optimisées, ne sont pas disponibles dans le cas d’une sortie indépendante du périphérique.

  • La sortie en couleurs est toujours une sortie CMJN composite mais présente également des tons directs. Ses couleurs doivent donc être séparées par un logiciel de post-traitement ou au niveau du RIP au moyen d’une séparation In-RIP.

  • Le recouvrement par InDesign est impossible : celui-ci doit avoir lieu au niveau du RIP ou du logiciel de post-traitement.

  • L’impression peut uniquement s’effectuer vers un fichier (et non directement vers un périphérique ou une application) depuis InDesign.

    Un fichier PostScript indépendant du périphérique est adapté aux flux de production de prépresse composites durant lesquels le fichier fait l’objet d’un recouvrement et d’une séparation des couleurs par exemple lors de l’imposition, du recouvrement ou au niveau du RIP (si le périphérique de sortie prend en charge les séparations In-RIP).

  1. Choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Dans la boîte de dialogue d’impression, dans Imprimante, choisissez Fichier PostScript.
  3. Dans PPD, choisissez Indépendant du périphérique.
  4. Affichez ou modifiez les paramètres d’impression. InDesign utilise le groupe de pages actif lors de la création du fichier PostScript.
  5. Cliquez sur Enregistrer.
  6. Spécifiez un nom et un emplacement, puis cliquez sur Enregistrer.

Création d’un fichier PostScript dépendant du périphérique dans InDesign

Sélectionnez Fichier PostScript dans le menu Imprimante, puis sélectionnez un fichier PPD. Un fichier PostScript dépendant du périphérique présente les caractéristiques suivantes :

  • Il répond totalement aux normes DSC et il est donc idéal pour la réalisation de tâches de post-traitement comme le recouvrement et l’imposition.

  • Il contient une description intégrale du document, y compris des informations relatives aux fichiers liés, aux linéatures optimisées, à la résolution et aux formats de supports disponibles adaptés au périphérique de sortie actuellement sélectionné.

  • Toutes les dépendances au pilote sont supprimées.

  • Il peut être composite ou séparé. Toutes les méthodes de sortie en couleurs prises en charge par InDesign sont disponibles (y compris les séparations In-RIP dans la mesure où le PPD et le périphérique de sortie les prennent en charge).

  • InDesign peut procéder au recouvrement (par le biais du recouvrement Adobe In-RIP ou Intégré à l’application).

  • L’impression peut uniquement s’effectuer vers un fichier (et non directement vers un périphérique ou une application) depuis InDesign.

Un fichier PostScript dépendant du périphérique est adapté aux processus de préséparation et de recouvrement durant lesquels les fichiers subissent un recouvrement à l’aide des fonctions automatiques ou de recouvrement Adobe In-RIP d’InDesign.

  1. Choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Dans la boîte de dialogue d’impression, dans Imprimante, choisissez Fichier PostScript.
  3. Choisissez le PPD du périphérique de sortie final.
  4. Affichez ou modifiez les paramètres d’impression. InDesign utilise le groupe de pages actif lors de la création du fichier PostScript.
  5. Cliquez sur Enregistrer.
  6. Spécifiez un nom et un emplacement, puis cliquez sur Enregistrer.

Création d’un fichier PostScript à l’aide d’un pilote d’impression PostScript (Windows)

  1. Choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Dans la partie inférieure de la boîte de dialogue d’impression d’InDesign, cliquez sur le bouton Configurer.
  3. Dans la boîte de dialogue du pilote d’impression, sélectionnez Fichier d’impression.
  4. Cliquez sur l’onglet de mise en page, puis sur le bouton Avancé.
  5. Choisissez la commande Options du document > Options PostScript > Optimiser la portabilité dans le menu des options de sortie PostScript. Cliquez sur le bouton OK.
  6. Cliquez sur OK ou Imprimer pour revenir à la boîte de dialogue Imprimer d’InDesign.
  7. Dans la boîte de dialogue Imprimer d’InDesign, cliquez sur Imprimer.
  8. Spécifiez un nom et un emplacement, puis cliquez sur Enregistrer.

Création d’un fichier PostScript à l’aide d’un pilote d’impression PostScript (Mac OS)

  1. Choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Dans la boîte de dialogue Imprimer, choisissez Fichier PostScript dans le menu Imprimante, puis cliquez sur Enregistrer.
  3. Dans la boîte de dialogue Enregistrer le fichier PostScript, spécifiez un nom et un emplacement pour le fichier PostScript (.ps), puis cliquez sur Enregistrer.

Exportation des pages au format EPS

Utilisez la commande d’exportation pour exporter des pages InDesign au format EPS, que vous pouvez ensuite importer vers un autre programme. Si vous exportez plusieurs pages, chacune d’elle est exportée en tant que fichier séparé avec un numéro ajouté à la fin du nom du fichier. Par exemple, si vous exportez les pages 3, 6 et 12, puis spécifiez que le nom du fichier est News.eps, InDesign va créer trois fichiers nommés News_3.eps, News_6.eps et News_12.eps.

Remarque :

Pour ouvrir des pages InDesign dans Illustrator ou Adobe Photoshop, exportez les pages au format PDF ou EPS.

  1. Choisissez Fichier > Exporter.
  2. Spécifiez un emplacement et un nom de fichier. Vérifiez que vous avez bien inclus l’extension .eps.
  3. Dans la zone Type (Windows) ou Format (Mac OS) de la boîte de dialogue Enregistrer sous, choisissez l’option EPS, puis cliquez sur  Enregistrer.
  4. Dans la zone Pages de la boîte de dialogue Exportation EPS, utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Sélectionnez Toutes les pages pour exporter l’ensemble des pages du document.

    • Sélectionnez Pages et saisissez un groupe de pages. Entrez un groupe de pages en utilisant un tiret, et séparez les pages ou les groupes de pages par des virgules.

    • Sélectionnez Planches pour exporter des pages en vis-à-vis en tant que fichier EPS unique (une planche par fichier EPS).

  5. Définissez d’autres options.
  6. Dans la zone Fond perdu, entrez une valeur comprise entre 0 p0 et 36 p0 pour spécifier l’espacement supplémentaire des images positionnées au-delà du bord de la page ou de la zone de coupe.
  7. Cliquez sur Exporter.

Options d’exportation EPS

Lorsque vous exportez au format EPS, vous pouvez spécifier les options suivantes :

Postscript®

Spécifie le niveau de compatibilité avec les interprètes de périphériques de sortie PostScript. Niveau 2 permet souvent d’optimiser la rapidité d’impression et la qualité de sortie des images imprimées uniquement sur des périphériques de sortie PostScript Niveau 2 ou ultérieur. Niveau 3 fournit une vitesse et une qualité de sortie optimales mais requiert un périphérique PostScript 3.

Couleur

Spécifie la représentation des couleurs dans les fichiers exportés. Les options ci-dessous sont similaires aux paramètres Couleur de la boîte de dialogue Imprimer.

Ne pas modifier

Conserve pour chaque image l’espace colorimétrique d’origine. Par exemple, si le document contient trois images RVB et quatre images CMJN, le fichier EPS obtenu contient les mêmes images RVB et CMJN.

CMJN

Crée un fichier séparable en représentant toutes les couleurs à l’aide de la gamme d’encres de couleurs quadri cyan, magenta, jaune et noire.

Gris

Convertit toutes les valeurs colorimétriques en images noir et blanc de haute qualité. Les niveaux de gris (tons) des objets convertis représentent la luminosité des objets d’origine.

RVB

Représente toutes les couleurs en utilisant le rouge, le vert et le bleu. Un fichier EPS avec une définition de couleurs RVB convient mieux à un affichage écran.

Gestion des couleurs PostScript®

Utilise les données chromatiques du document dans une version étalonnée de leur espace colorimétrique d’origine.

Aperçu

Détermine les caractéristiques de l’image d’aperçu enregistrée dans le fichier. Cette image apparaît dans les applications ne pouvant pas afficher les illustrations EPS directement. Si vous ne souhaitez pas créer une image d’aperçu, choisissez Aucun dans le menu Aperçu.

Incorporer les polices

Spécifie la manière dont les polices utilisées dans les pages exportées doivent être incorporées.

Sans

Inclut une référence à la police dans le fichier PostScript indiquant au processeur RIP ou au processeur de post-traitement l’emplacement de la police.

Complet

Télécharge toutes les polices nécessaires au document au début du travail d’impression. Tous les glyphes et caractères d’une police sont téléchargés même s’ils n’apparaissent pas dans le document. InDesign organise automatiquement en jeux partiels les polices contenant plus de glyphes (caractères) que le nombre maximum spécifié dans la boîte de dialogue Préférences.

Jeu partiel

Télécharge uniquement les caractères (glyphes) utilisés dans le document.

Format des données

Spécifie le mode d’envoi des données d’image de votre ordinateur à une imprimante : sous forme de données ASCII ou binaires.

Images

Spécifie la quantité de données d’image des images bitmap importées à incorporer dans le fichier exporté.

Toutes

Inclut toutes les données d’image haute résolution disponibles dans le fichier exporté et utilise un espace important sur le disque. Choisissez cette option si le fichier est destiné à une impression sur un périphérique de sortie haute résolution.

Doublures

Inclut uniquement des versions avec une résolution d’écran (72 ppp) des images bitmap importées dans le fichier exporté. Choisissez cette option en association avec l’option Substitution d’image OPI ou si le fichier PDF obtenu est destiné à un affichage à l’écran.

Substitution d’images OPI

Active le remplacement par InDesign de doublures EPS basse résolution par des images haute résolution au moment de la sortie.

Ignorer pour OPI

Ignore, de manière sélective, des images importées lors de l’envoi de données d’image vers une imprimante ou un fichier, laissant ensuite un serveur OPI se charger des liens (commentaires) OPI.

Aplatissement des transparences

Sélectionnez un aplatissement prédéfini dans le menu Impression prédéfinie pour spécifier l’apparence des objets transparents dans le fichier exporté. Cette option est la même que l’option Aplatissement des transparences qui s’affiche dans la zone Avancé de la boîte de dialogue Imprimer.

Gestionnaire d’encres

Corrige les options d’encre sans modifier la conception du document.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne