Enregistrement de documents

La commande d’enregistrement permet d’enregistrer la composition active et les références aux fichiers source, mais aussi de garder en mémoire la page en cours d’affichage et le niveau de zoom. Enregistrez régulièrement vos documents pour éviter toute perte de données. Vous pouvez enregistrer un fichier sous trois formes différentes :

  • Document standard.

  • Copie de document. Dans ce cas, vous créez une copie du document sous un nom différent, sans désactiver le document original.

  • Modèle. Un modèle contient des paramètres, du texte et des graphiques prédéfinis qui peuvent être utilisés comme point de départ pour la création de documents. Il s’ouvre généralement sous la forme d’un document sans titre.

    L’enregistrement d’un document permet également de mettre à jour les métadonnées (informations sur les fichiers) d’un document InDesign. Ces métadonnées comprennent un aperçu sous forme de vignette, les polices utilisées dans le document, les nuances de couleur et toutes les métadonnées de la boîte de dialogue Informations, facilitant ainsi les recherches. Supposons que vous souhaitez rechercher tous les documents utilisant une couleur particulière.

    Vous pouvez afficher ces métadonnées dans Bridge et dans la zone Avancé de la boîte de dialogue Informations. Vous pouvez décider de la mise à jour de l’aperçu lorsque vous effectuez un enregistrement en le spécifiant dans vos préférences. Les autres métadonnées (polices, couleurs et liens) sont mises à jour lorsque vous enregistrez un document.

    Les commandes Enregistrer, Enregistrer sous et Enregistrer une copie enregistrent les fichiers au format de fichier InDesign. Pour plus de détails sur l’enregistrement de documents dans d’autres formats de fichier, reportez-vous à l’index.

    Si vous enregistrez le document pour le transmettre à un prestataire de services prépresse en vue de son impression finale, vous pouvez effectuer un regroupement automatique de tous les fichiers nécessaires (graphiques et polices liés, etc.) dans un même dossier (Voir Assemblage de fichiers.)

Remarque :

les informations saisies dans la boîte de dialogue Fichier > Informations sont mises à jour dans l’onglet Métadonnées lorsque vous exportez un fichier EPUB dans les formats suivants :

  • Mise en page fixe EPUB
  • EPUB redistribuable

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour enregistrer un document sous un nouveau nom, choisissez Fichier > Enregistrer sous, indiquez un emplacement et un nom de fichier, puis cliquez sur Enregistrer. Le nouveau fichier devient le document actif. L’utilisation de la commande Enregistrer sous peut réduire la taille du fichier.

    • Pour enregistrer un document existant sous le même nom, sélectionnez Fichier > Enregistrer.

    • Pour enregistrer tous les documents ouverts sous leur nom de fichier et à leur emplacement, appuyez sur les touches Ctrl+Alt+Maj+S (Windows) ou Commande+Option+Maj+S (Mac OS).

    • Pour enregistrer une copie du document sous un nouveau nom, sélectionnez Fichier > Enregistrer une copie, indiquez un emplacement et un nom de fichier et cliquez sur Enregistrer. La copie enregistrée ne devient pas le document actif.

Remarque :

pour éviter tout problème, n’utilisez pas de caractères réservés ayant des significations spéciales dans certains systèmes d’exploitation. Par exemple, évitez d’insérer dans les noms de fichier des espaces, des tabulations, des points ou les caractères / \ : ; * ? < > , $ %. De même, veillez à ne pas utiliser de caractères accentués (ü, ñ ou é par exemple), même lorsque vous utilisez une version non anglophone d’InDesign. Des problèmes sont susceptibles de se produire si le fichier est ouvert sur une autre plate-forme.

Remarque :

Si vous travaillez souvent sur plusieurs documents ouverts simultanément et que vous voulez les enregistrer en une seule opération, utilisez un raccourci clavier. Choisissez la commande Edition > Raccourcis clavier, puis dans le menu Zone du produit, choisissez la commande Vues, Navigation. Cela fait, sélectionnez la commande Tout enregistrer dans la liste Commandes. Vous avez alors la possibilité de modifier ou d’ajouter un raccourci. Vous pouvez sélectionner l’option Application rapide pour définir la commande Tout enregistrer.

Inclusion d’aperçus dans les documents enregistrés

Les aperçus des documents et des modèles sous forme de vignettes facilitent l’identification de ces fichiers dans Adobe Bridge et Adobe Mini Bridge. Un aperçu est créé lorsque vous enregistrez un document ou un modèle. Un aperçu de document comprend une image JPEG de la première planche uniquement ; un aperçu de modèle comprend une image JPEG de chaque page du modèle. Vous pouvez contrôler la taille de l’aperçu, ainsi que le nombre de pages, selon vos besoins. Par exemple, le format Très grand 1024x1024 vous permet de parcourir rapidement le contenu d’une page à une haute résolution avant d’ouvrir le fichier.

Vous pouvez activer cette option dans les boîtes de dialogues Préférences ou Enregistrer sous. Etant donné que les aperçus augmentent à la fois la taille du fichier et le temps d’enregistrement du document, il est préférable d’activer cette option de façon ponctuelle dans la boîte de dialogue Enregistrer sous.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour inclure l’aperçu à chaque enregistrement d’un document, choisissez la commande Edition > Préférences > Gestion des fichiers (Windows) ou InDesign > Préférences > Gestion des fichiers (Mac OS).

    • Pour inclure l’aperçu d’un document spécifique, choisissez Fichier > Enregistrer sous.

    • Pour inclure l’aperçu d’un document spécifique, choisissez la commande Fichier > Enregistrer le contenu sous.

  2. Sélectionnez Toujours enregistrer les images d’aperçu avec les documents.
  3. Si vous définissez l’aperçu au moyen de la boîte de dialogue Préférences, choisissez le nombre de pages de l’aperçu dans le menu Pages, puis une option dans le menu Taille de l’aperçu.

    Remarque :

    en sélectionnant l’option d’aperçu dans la boîte de dialogue Enregistrer sous, vous sélectionnez également cette option dans la boîte de dialogue Préférences, selon les paramètres par défaut Pages et Taille de l’aperçu.

Enregistrement d’un document InDesign Markup (IDML)

Dans certains cas, il peut être utile d’enregistrer un document au format d’échange InDesign. Ce format est particulièrement pratique lorsque vous désirez ouvrir une composition QuarkXPress ou PageMaker dans InDesign, ou exploiter un document créé dans une version antérieure d’InDesign. Vous en aurez également besoin en cas de problème avec un document, par exemple, si vous ne parvenez pas à éliminer des nuances de couleur.

  1. Choisissez Fichier > Enregistrer (CS6) ou Fichier > Exporter (CS5).
  2. Dans le menu Type (Windows) ou Format (Mac OS) de la boîte de dialogue Enregistrer sous, choisissez InDesign Markup (IDML).
  3. Cliquez sur Enregistrer.

Vous pouvez ouvrir le fichier IDML dans InDesign CS5 et InDesign CS4, mais pas dans les versions antérieures du programme.

Pour plus de détails sur l’utilisation du format IDML à des fins de développement, consultez le site web d’Adobe à l’adresse www.adobe.com/go/learn_id_indesignmarkup_cs4_fr.

Enregistrement au format de versions précédentes d’InDesign

Pour ouvrir un document InDesign CS6 dans InDesign CS5, allez dans InDesign CS6 et enregistrez (Fichier > Enregistrer) le document au format IDML (InDesign Markup Language). Le format IDML remplace le format Interchange INX utilisé précédemment pour l’enregistrement au format de versions précédentes.

Pour ouvrir un document InDesign CS5 dans InDesign CS4, allez dans InDesign CS5 et exportez (Fichier > Exporter) le document au format IDML (InDesign Markup Language). (Le format IDML remplace le format Interchange INX utilisé précédemment pour l’enregistrement au format de versions précédentes.)

Vérifiez que les modules externes nécessaires à l’ouverture du fichier IDML exporté sont bien installés sur l’ordinateur exécutant la version antérieure d’InDesign. L’utilisateur exécutant la version antérieure d’InDesign peut obtenir les modules externes de compatibilité en choisissant la commande Aide > Mises à jour et en suivant les invites. Des modules externes peuvent également être installés à partir du site web d’Adobe : rendez-vous sur la page Mises à niveau de produits du site web d’Adobe et choisissez InDesign dans la liste de produits.

L’ouverture d’un document dans une version précédente d’InDesign est également appelée « Sauvegarde dans une version précédente ».

Remarque :

le contenu créé à l’aide des fonctions spécifiques à la version ultérieure d’InDesign peut être modifié ou omis lors de l’ouverture du document dans une version précédente d’InDesign.

  1. Choisissez > Enregistrer (CS6) ou Fichier > Exporter (CS5).
  2. Dans le menu Type de fichier (Windows) ou Format (Mac OS), choisissez l’option InDesign Markup (IDML).
  3. Cliquez sur Save.

Vous pouvez ouvrir le fichier .idml dans une version antérieure d’InDesign afin de le convertir en document InDesign sans titre.

Remarque :

pour ouvrir le document InDesign CS5 dans InDesign CS3, commencez par ouvrir le fichier IDML exporté dans InDesign CS4, enregistrez-le, exportez-le au format InDesign CS3 Interchange (INX), puis ouvrez le fichier INX exporté dans InDesign CS3. Assurez-vous que toutes les versions d’InDesign sont à jour.

Utilisation de métadonnées

Les métadonnées désignent un ensemble d’informations standardisées relatives à un fichier, telles que le nom de l’auteur, la résolution, l’espace colorimétrique, les informations de copyright et autres mots-clés qui lui sont appliqués. Vous pouvez utiliser les métadonnées pour rationaliser votre workflow et organiser vos fichiers.

A propos de la norme XMP

Les informations de métadonnées sont stockées à l’aide de la norme XMP (eXtensible Metadata Platform) sur laquelle reposent Adobe Bridge, Adobe Illustrator, Adobe InDesign et Adobe Photoshop. XMP repose sur le format XML. Dans la plupart des cas, les métadonnées sont stockées dans le fichier. Lorsqu’il n’est pas possible de stocker les informations dans le fichier, les métadonnées sont conservées dans un fichier distinct appelé fichier annexe. XMP facilite les échanges de métadonnées entre les applications Adobe et les flux d’édition. Par exemple, il est possible d’enregistrer les métadonnées d’un fichier comme modèle et d’importer ensuite ces métadonnées dans d’autres fichiers.

Les métadonnées stockées dans d’autres formats, tels que Exif, IPTC (IIM), GPS ou TIFF, sont synchronisées et décrites à l’aide de la norme XMP pour faciliter leur visualisation et leur gestion. D’autres applications et fonctions utilisent également la norme XMP pour communiquer et stocker des informations telles que les commentaires de version, sur lesquelles vous pouvez effectuer une recherche avec Adobe Bridge.

Dans la plupart des cas, les métadonnées sont conservées dans leur fichier, même si le format du fichier change (de PSD à JPG, par exemple). Les métadonnées sont également conservées lorsque les fichiers sont importés dans un document ou projet Adobe.

Remarque :

Vous pouvez utiliser le kit de développement logiciel XMP (SDK XMP) pour personnaliser la création, le traitement et l’échange des métadonnées. Vous pouvez, par exemple, utiliser le SDK XMP pour ajouter des champs à la boîte de dialogue Informations. Pour plus de détails sur XMP et le kit SDK XMP, rendez-vous sur le site web d’Adobe.

Utilisation des métadonnées dans Adobe Bridge et dans les composants Adobe Creative Suite

Parmi les puissantes fonctions d’Adobe Bridge qui vous permettent d’organiser, de rechercher et de suivre vos fichiers et versions, beaucoup dépendent des métadonnées XMP contenues dans les fichiers. Adobe Bridge permet de travailler avec les métadonnées de deux manières différentes : avec le panneau Métadonnées et avec la boîte de dialogue Informations (InDesign) ou Informations sur le fichier (InCopy).

Dans certains cas, il peut y avoir plusieurs vues pour la même propriété de métadonnées. Une propriété peut, par exemple, être étiquetée Auteur dans une vue et Créateur dans une autre, mais faire référence à la même propriété sous-jacente. Même si vous personnalisez ces vues pour des workflows particuliers, elles restent normalisées via XMP.

Ajout de métadonnées via la boîte de dialogue Informations

La boîte de dialogue Informations présente les données de l’appareil photo, les propriétés du fichier, un historique des modifications, le copyright et d’autres détails concernant l’auteur du document actuel. Elle contient également des panneaux de métadonnées personnalisés. Vous pouvez ajouter des métadonnées aux fichiers directement à partir de la boîte de dialogue Informations. Les informations que vous saisissez dans un champ remplacent les métadonnées existantes et ce, dans tous les fichiers sélectionnés.

  1. Choisissez Fichier > Informations (InDesign) ou Fichier > Informations sur le fichier (InCopy).
  2. Sélectionnez l’une des propositions suivantes dans les onglets situés en haut de la boîte de dialogue :

    Remarque :

    Faites défiler les onglets à l’aide des touches fléchées Droite et Gauche, ou cliquez sur la flèche pointant vers le bas, puis choisissez une catégorie dans la liste.

    Description

    Vous permet de saisir les informations de document sur le fichier, telles que le titre du document, son auteur, une description et les mots-clés qui peuvent être utilisés pour rechercher le document. Pour spécifier des informations de copyright, sélectionnez l’option Protégé par copyright dans le menu déroulant Etat du copyright. Entrez ensuite le nom du détenteur du copyright, le texte de l’avis et l’URL de la personne ou de la société propriétaire du copyright.

    IPTC

    Comporte quatre zones : Contenu IPTC décrit le contenu visuel de l’image ; Contact IPTC spécifie les coordonnées du photographe ; Image IPTC répertorie des informations descriptives de l’image ; Etat IPTC répertorie des informations de workflow et de copyright.

    Données de l’appareil photo

    Comporte deux zones : Données de l’appareil photo 1 affiche des informations en lecture seule sur l’appareil photo et les réglages utilisés lors de la prise de vue, comme par exemple la marque, le modèle, la vitesse d’obturation et l’ouverture du diaphragme. Données de l’appareil photo 2 répertorie les informations de fichier en lecture seule sur la photo, y compris les dimensions en pixels et la résolution.

    Données vidéo

    Répertorie des informations sur le fichier vidéo, y compris la largeur et la hauteur de l’image vidéo, et vous permet d’entrer des informations sur le fichier vidéo, notamment le nom de la bande et le nom de la scène.

    Données audio

    Permet de saisir des informations sur le fichier audio, notamment le titre, l’artiste, le débit et les réglages de boucle.

    SWF mobile

    Présente des informations relatives aux fichiers multimédia mobiles, notamment leur titre, auteur, description et type de contenu.

    Catégories

    Permet d’entrer des informations basées sur les catégories Associated Press.

    Origine

    Vous permet de saisir les informations de fichier utiles pour les nouvelles sorties, y compris la date et le lieu de la création du fichier, les informations de transmission, les instructions spéciales et les informations de titre.

    DICOM

    Répertorie le patient, l’étude, les séries et les informations sur l’équipement pour les images DICOM.

    Historique

    Affiche les informations du journal d’historique pour les images enregistrées avec Photoshop. L’onglet Historique apparaît uniquement si Adobe Photoshop est installé.

    Illustrator

    Vous permet d’appliquer un profil de document pour l’impression, la publication sur le web ou la sortie sur un appareil mobile.

    Avancé

    Affiche les champs et structures de stockage des métadonnées en utilisant les espaces de nom et les propriétés, telles que le format de fichier et les propriétés XMP, Exif et PDF.

    Données brutes

    Affiche des informations de texte XMP concernant le fichier.

  3. Tapez les informations à ajouter dans un champ affiché.
  4. Cliquez sur OK pour appliquer les modifications.

Exportation de métadonnées dans un fichier XMP

Vous pouvez enregistrer les métadonnées dans un fichier XMP afin de les partager avec d’autres utilisateurs. Ces fichiers XMP peuvent servir de modèle pour remplir des documents InDesign ou d’autres documents créés à l’aide d’applications compatibles XMP. Les modèles exportés sont stockés dans un emplacement partagé accessible à toutes les applications compatibles XMP. Elles figurent également dans le menu déroulant situé en bas de la boîte de dialogue Informations.

  1. Choisissez Fichier > Informations (InDesign) ou Fichier > Informations sur le fichier (InCopy).
  2. Choisissez la commande Exporter dans le menu déroulant situé en bas de la boîte de dialogue.
  3. Saisissez un nom de fichier, choisissez un emplacement pour le fichier, et cliquez sur le bouton Enregistrer.

    Remarque :

    Pour visualiser les modèles de métadonnées dans l’Explorateur (Windows) ou dans le Finder (Mac OS), cliquez sur le menu déroulant situé en bas de la boîte de dialogue Informations, puis choisissez Afficher le dossier de modèles.

Importation de métadonnées à partir d’un fichier XMP

Lorsque vous importez des métadonnées dans un document à partir d’un fichier de modèle XMP exporté, vous pouvez préciser si vous désirez effacer toutes les métadonnées du document actuel et y insérer les nouvelles, garder uniquement les métadonnées correspondantes ou ajouter les métadonnées correspondantes à celles qui existent déjà.

  1. Choisissez Fichier > Informations (InDesign) ou Fichier > Informations sur le fichier (InCopy).
    • Choisissez un fichier XMP dans le menu déroulant situé en bas de la boîte de dialogue, sélectionnez une option d’importation, puis cliquez sur le bouton OK.

    • Choisissez la commande Importer dans le menu déroulant situé en bas de la boîte de dialogue, sélectionnez une option d’importation, et cliquez sur le bouton OK. Cliquez deux fois sur le fichier de modèle XMP à importer.

Modification des métadonnées dans des fichiers image

Les légendes des images importées dans InDesign sont créées à partir des métadonnées de ces images. Bien que vous puissiez modifier les métadonnées des documents InDesign, vous ne pouvez pas changer celles des fichiers importés dans InDesign. Cette opération doit être effectuée dans l’application d’origine des images importées, au moyen du Finder, de l’Explorateur, d’Adobe Bridge ou d’Adobe Mini Bridge.

  1. Dans InDesign, cliquez sur l’image avec le bouton droit de la souris (Windows) ou en maintenant la touche Contrôle enfoncée (Mac OS), puis choisissez la commande Modifier l’original.

    Vous pouvez également choisir la commande Modifier avec, puis sélectionner une application telle qu’Adobe Illustrator ou Adobe Photoshop.

  2. Dans l’application d’origine, choisissez Fichier > Informations.

  3. Modifiez les métadonnées à votre convenance, puis cliquez sur OK.

Vous pouvez également sélectionner une image dans Adobe Bridge puis choisir Fichier > Informations, afin de modifier les métadonnées de l’image. Voir Ajout de métadonnées via la boîte de dialogue Informations.

Résolution de la fermeture préventive du réseau partagé

  • Pour tout document d’une taille inférieure à 100 Mo et ouvert depuis un emplacement réseau, InDesign ne procède pas à la fermeture préventive même si la connexion réseau est perdue. Lorsque la connexion réseau est restaurée après une perte provisoire du réseau, vous pouvez continuer à travailler et peut enregistrer le document sur le réseau. si vous essayez d’enregistrer le document alors que le réseau est perdu, vous obtenez une option pour enregistrer le document localement.
  • Les documents supérieurs à 100 Mo conservent le comportement existant, c’est-à-dire qu’InDesign effectue une fermeture préventive si la connectivité réseau est perdue pour ces documents.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne