A propos des conventions sur la vidéo

Vous disposez de nombreuses options pour monter une vidéo avant de l’importer dans un document FLA ou de charger un fichier FLV dans un fichier SWF. Animate et Adobe Media Encoder disposent de commandes optimisées pour la compression vidéo. Veillez à compresser une vidéo avec soin car cela permet de contrôler la qualité du métrage et la taille du fichier. Les fichiers vidéo, même compressés, sont importants par rapport à la plupart des autres ressources de votre fichier SWF.

Remarque :

vous devez fournir à l’utilisateur le contrôle sur le média dans un fichier SWF. Par exemple, si vous sonorisez un document avec vidéo (ou même si vous avez un fond sonore en boucle), donnez la possibilité à l’utilisateur de contrôler le son.

Utilisation de variables dans une application

Avant d’importer de la vidéo dans Animate, pensez à la qualité vidéo que vous recherchez, quel format vidéo vous voulez utiliser avec le fichier FLA et comment le télécharger. Quand vous importez une vidéo dans un fichier FLA (appelée vidéo intégrée), cela augmente la taille du fichier SWF que vous publiez. Le téléchargement de la vidéo démarre progressivement sur l’ordinateur de l’utilisateur, que celui-ci la visionne ou non.

Vous pouvez télécharger progressivement la vidéo ou la diffuser en continu (streaming) lors de l’exécution depuis un fichier FLV externe sur votre serveur. C’est la structure de votre application qui détermine à quel moment le téléchargement démarre.

Remarque :

le téléchargement de la vidéo s’exécute progressivement depuis le serveur comme pour des fichiers SWF, ce qui ne correspond pas exactement à du streaming. Le chargement dynamique de contenu présente d’indéniables avantages sur la concentration de tout votre contenu dans un fichier SWF unique. Par exemple, vos fichiers seront plus petits et se chargeront plus rapidement ; en outre, l’utilisateur ne télécharge que ce qu’il veut voir ou utiliser dans votre application.

Vous pouvez afficher une vidéo FLV externe à l’aide d’un composant ou d’un objet vidéo. Vous pouvez développer facilement des applications avec une vidéo FLV à l’aide d’un composant car les contrôles vidéo sont préalablement construits et il vous suffit de spécifier un chemin de fichier FLV pour en lire le contenu. Vous devez visionner la vidéo dans un objet vidéo et créer vos propres ressources et code pour contrôler la vidéo afin de maintenir le fichier SWF aussi petit que possible. Pensez également à utiliser le composant FLVPlayback dans Adobe Animate, qui a une taille de fichier inférieure à celle des composants média (MX Professional 2004 et versions ultérieures).

Veillez à laisser aux utilisateurs un certain contrôle sur la vidéo dans un fichier SWF ; par exemple, la possibilité d’arrêter, de faire une pause, de lire et de reprendre la vidéo ainsi que de régler le volume.

Intégrez la vidéo dans le fichier SWF plutôt que de la charger à l’aide du code ActionScript ou de l’un des composants média. Vous bénéficierez ainsi d’une certaine souplesse avec la vidéo telle que l’inclusion d’animations ou la synchronisation de certaines de ses parties avec le scénario.

Vous pouvez placer une vidéo à l’intérieur d’une occurrence de clip pour obtenir davantage de contrôle sur son occurrence vidéo que ne le permet la classe vidéo. La lecture d’un scénario de vidéo est indépendante d’un scénario Animate et vous pouvez placer le contenu dans un clip pour contrôler les scénarios. Il n’est pas nécessaire d’étendre le scénario principal avec de nombreuses images pour recevoir les données vidéo, car ceci risquerait de rendre l’utilisation du fichier FLA difficile.

Dépannage de la vidéo

Vous pouvez créer une application, puis constater des anomalies après l’avoir téléchargée vers le serveur.

  • Vérifiez bien que la version de Flash Player est correcte.

    Par exemple, si vous avez codé vos fichiers à l’aide du codec On2, vous avez besoin de Flash Player 8 (ou une version ultérieure) pour que les navigateurs que vous utilisez voient votre contenu Animate.

    Remarque : Pour plus d’informations sur la compatibilité du format FLV et de Flash Player, voir « À propos de l’utilisation du contenu vidéo FLV » dans Formation à ActionScript 2.0.

  • Assurez-vous que votre serveur prend en charge le type mime pour le fichier vidéo que vous utilisez, FLV ou F4V. Pour plus d’informations sur les fichiers vidéo stockés sur un serveur, voir « Configuration de votre serveur pour les fichiers FLV » dans Formation à ActionScript 2.0.

  • Vérifiez bien les recommandations sur la sécurité.

    Si vous chargez des fichiers FLV depuis un autre serveur, assurez-vous que vous disposez des fichiers adéquats ou code en place pour charger à partir de cet endroit. Pour plus d’informations sur les fichiers de régulation, voir « Fichiers de régulation côté serveur pour autoriser l’accès aux données » dans Formation à ActionScript 2.0. Pour plus d’informations sur le chargement et la sécurité, voir « Présentation de la sécurité » dans Formation à ActionScript 2.0.

  • Vérifiez bien que les chemins conduisant à votre vidéo sont corrects. Si vous utilisez des chemins relatifs (tels que /video/water.flv), passez plutôt à des chemins absolus tels que http://www.helpexamples.com/flash/video/water.flv. Si votre application ne tourne pas avec un chemin relatif mais tourne convenablement avec un chemin absolu, corrigez le chemin relatif.

  • Assurez-vous que la version de Flash Player que vous avez spécifiée dans Paramètres de publication prend en charge le type des fichiers vidéo que vous utilisez, à savoir FLV ou F4V (H.264).

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne