Organisation des scénarios et de la bibliothèque

Les images et les calques d’un scénario vous indiquent l’emplacement des ressources et conditionnent le fonctionnement de votre document. La configuration et l’utilisation du scénario et de la bibliothèque ont une incidence sur l’ensemble du fichier FLA et son utilisation globale. Les conseils suivants permettent de créer du contenu de façon plus efficace et permettent aux auteurs qui utilisent vos documents FLA de mieux en comprendre leur structure.

  • Nommez chaque calque de façon intuitive et regroupez les ressources. N’utilisez pas les noms de calque par défaut tels que Calque 1 et Calque 2.

    Décrivez clairement l’objectif ou le contenu des calques ou des dossiers lorsque vous les nommez.

    Si nécessaire, placez les calques qui incluent du code ActionScript et un calque d’étiquettes d’image au-dessus de la pile de calques dans le scénario. Par exemple, nommez le calque qui contient vos actions ActionScript.

  • Utilisez les dossiers de calques pour regrouper et organiser des calques similaires en vue de faciliter la recherche des calques qui incluent le code et les étiquettes.

  • Verrouillez les calques que vous n’utilisez plus ou qui ne doivent pas être modifiés. Verrouillez le calque ActionScript immédiatement, de façon à ce que les occurrences de symbole ou les ressources multimédias ne soient pas placées sur ce calque.

  • Ne placez pas les occurrences ou les ressources sur un calque qui comprend du code ActionScript, car ceci risque de provoquer des conflits entre les ressources placées sur la scène et le code ActionScript qui les référence. Conservez tout votre code sur son propre calque d’actions et verrouillez-le après l’avoir créé.

  • Utilisez des étiquettes d’image dans un fichier FLA plutôt que des numéros d’images dans votre code ActionScript si vous référencez des images dans votre code. Si vous modifiez ces images plus tard lorsque vous revoyez le scénario, que vous utilisez des étiquettes d’image et que vous les déplacez sur le scénario, il n’est pas nécessaire de modifier les références dans votre code.

  • Utilisation des dossiers de la bibliothèque.

    Utilisez les dossiers de la bibliothèque pour organiser des éléments similaires (tels que des symboles et des ressources multimédias) dans un fichier FLA. Si vous nommez des dossiers de bibliothèque de façon cohérente et systématique lorsque vous créez des fichiers, il devient beaucoup plus facile de se souvenir de l’emplacement de ces ressources. Les noms de dossier utilisés le plus communément sont Buttons, MovieClips, Graphics, Assets, Components et, parfois, Classes.

Utilisation de séquences

Les séquences correspondent au regroupement de plusieurs fichiers SWF pour créer une présentation plus développée. Chaque séquence dispose d’un scénario. Lorsque la tête de lecture atteint la dernière image d’une séquence, elle passe à la séquence suivante. Lorsque vous publiez un fichier SWF, les scénarios des différentes séquences se combinent en un seul scénario dans le fichier SWF. Une fois le fichier SWF compilé, il se comporte de la même façon qu’un fichier FLA ne comportant qu’une seule séquence. Par conséquent, évitez les séquences pour les motifs suivants :

  • Les séquences peuvent rendre les documents confus, surtout dans les environnements comportant plusieurs auteurs. Toute personne utilisant le document FLA risque de devoir parcourir plusieurs séquences pour rechercher du code et des ressources. Envisagez de charger du contenu ou d’utiliser des clips.

  • Les séquences se soldent généralement par des fichiers SWF volumineux.

  • Elles poussent les utilisateurs à télécharger progressivement l’ensemble du fichier SWF au lieu de charger les ressources qu’il souhaite voir ou utiliser. Si vous évitez les séquences, l’utilisateur peut contrôler le contenu à télécharger lors de la consultation du fichier SWF. Par conséquent, il dispose de plus de contrôle sur le volume de contenu à télécharger, ce qui facilite la gestion de la bande passante. L’inconvénient est que vous devez alors gérer davantage de documents FLA.

  • Les séquences incorporées dans du code ActionScript risquent de produire des résultats inattendus. Dans la mesure où chaque scénario de séquence est compressé sous forme de scénario unique, vous risquez de subir des erreurs impliquant le code ActionScript et les séquences, ce qui nécessite en règle générale un débogage supplémentaire et complexe.

    Si vous créez des animations longues, il vous paraîtra sans doute plus avantageux d’utiliser des séquences. En cas d’inconvénients dans le cadre de votre document, vous pouvez envisager d’utiliser des fichiers FLA multiples, des clips ou des écrans pour créer des animations et non pas des séquences.

Enregistrement de fichiers et contrôle de version

Lorsque vous enregistrez vos fichiers FLA, il est important d’appliquer un modèle de nom cohérent pour vos documents. Ceci prend toute son importance lorsque vous enregistrez plusieurs versions d’un même projet.

Remarque : Le panneau Projet est abandonné dans Animate CC.

 

Des problèmes risquent de survenir si vous travaillez avec un seul fichier FLA et n’enregistrez pas ses versions au cours du processus de création. Certains fichiers risquent de voir leur encombrement augmenter considérablement en raison de l’historique qui est enregistré dans le fichier FLA ou de se corrompre (comme tout autre programme) pendant que vous travaillez sur ce dernier.

Si vous enregistrez plusieurs versions pendant le développement, vous disposez d’une version précédente permettant de revenir en arrière.

Utilisez des noms intuitifs et faciles à lire pour vos fichiers et qui fonctionnent bien en ligne :

  • N’utilisez pas d’espaces, de majuscules ou de caractères spéciaux.

  • Utilisez uniquement des lettres, des chiffres, des tirets et des signes souligné.

  • Si vous enregistrez plusieurs versions du même fichier, mettez en place un système de numérotation cohérent, tel que site_menu01.swf, site_menu02.swf, etc.

  • Utilisez de préférence des caractères en minuscules dans vos modèles de noms car certains programmes de serveur sont sensibles à la casse.

  • Utilisez plutôt un modèle de nom qui fasse appel à des combinaisons de noms et de verbes ou d’adjectifs et de verbes pour nommer des fichiers, par exemple emploidutempsclasse.swf ou monprojet.swf.

 

La meilleure pratique consiste à enregistrer les nouvelles versions du fichier FLA lorsque vous travaillez sur un gros projet, comme suit :

  • Sélectionnez Fichier > Enregistrer sous, puis enregistrez la nouvelle version de votre document.

  • Utilisez un logiciel de contrôle de version ou le panneau Projet pour contrôler vos documents Animate.

    Remarque : Le panneau Projet est abandonné dans Animate CC.

     

    Si vous n’utilisez pas de logiciel de contrôle de version pour créer des copies de sauvegarde de votre fichier FLA, utilisez Enregistrer sous et saisissez un nouveau nom de fichier pour votre document après chaque étape importante de votre projet.

    De nombreux logiciels permettent aux utilisateurs de contrôler la version de leurs fichiers, ce qui permet aux équipes de travailler efficacement et de réduire les erreurs (telles que l’écrasement de fichiers ou l’utilisation des versions périmées d’un document). Comme pour d’autres documents, vous pouvez utiliser ces logiciels pour organiser les documents Animate en dehors de l’application.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne