Guide d'utilisation Annuler

Utilisation des effets

  1. Guide de l’utilisateur d’Illustrator
  2. Découverte d’Illustrator
    1. Présentation d’Illustrator
      1. Nouveautés d’Illustrator
      2. Questions fréquentes
      3. Configuration requise pour Illustrator
      4. Illustrator pour Apple Silicon
    2. Espace de travail
      1. Concepts de base sur l’espace de travail
      2. Formation accélérée grâce au panneau Découvrir d’Illustrator
      3. Création de documents
      4. Barre d’outils
      5. Raccourcis clavier par défaut
      6. Personnalisation des raccourcis clavier
      7. Introduction aux plans de travail
      8. Gestion des plans de travail
      9. Personnalisation de l’espace de travail
      10. Panneau Propriétés
      11. Définition des préférences de la mémoire
      12. Espace de travail Tactile
      13. Prise en charge de Microsoft Surface Dial dans Illustrator
      14. Annulation des modifications et gestion de l’historique de conception
      15. Rotation de l’affichage
      16. Règles, grilles et repères
      17. Accessibilité dans Illustrator
      18. Mode sans échec
      19. Affichage des illustrations
      20. Utilisation de la Touch Bar avec Illustrator
      21. Fichiers et modèles
    3. Outils dans Illustrator
      1. Principales caractéristiques des outils
      2. Outils de sélection
        1. Sélection
        2. Sélection directe
        3. Sélection directe progressive
        4. Baguette magique
        5. Lasso
        6. Plan de travail
      3. Outils de navigation
        1. Main
        2. Rotation de l’affichage
        3. Zoom
      4. Outils de peinture
        1. Dégradé
        2. Filet
        3. Concepteur de forme
      5. Outils de texte
        1. Texte
        2. Texte curviligne
        3. Texte vertical
      6. Outils de dessin
        1. Plume
        2. Ajout de point d’ancrage
        3. Suppression de point d’ancrage
        4. Point d’ancrage
        5. Courbure
        6. Trait
        7. Rectangle
        8. Rectangle arrondi
        9. Ellipse
        10. Polygone
        11. Étoile
        12. Pinceau
        13. Forme de tache
        14. Crayon
        15. Shaper
        16. Tranche
      7. Outils de modification
        1. Rotation
        2. Miroir
        3. Mise à l’échelle
        4. Cisaillement
        5. Largeur
        6. Transformation manuelle
        7. Pipette
        8. Dégradé de formes
        9. Gomme
        10. Ciseaux
    4. Actions rapides
      1. Texte Rétro
      2. Texte Néon
      3. Old School texte
      4. Redéfinition de couleurs
      5. Conversion d’une esquisse en vecteur
  3. Illustrator sur iPad
    1. Introduction à Illustrator sur iPad
      1. Présentation d’Illustrator sur iPad
      2. FAQ sur Illustrator sur iPad
      3. Configuration requise | Illustrator sur iPad
      4. Ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire dans Illustrator sur iPad
    2. Espace de travail
      1. Espace de travail Illustrator sur iPad
      2. Raccourcis et mouvements tactiles
      3. Raccourcis clavier pour Illustrator sur iPad
      4. Gestion des paramètres de votre application
    3. Documents
      1. Utilisation de documents dans Illustrator sur iPad
      2. Importation de documents Photoshop et Fresco
    4. Sélection et organisation des objets
      1. Création d’objets répétés
      2. Fusion d’objets
    5. Dessin
      1. Dessin et modification de tracés
      2. Dessin et modification de formes
    6. Texte
      1. Utilisation du texte et des polices
      2. Création de compositions de texte sur un tracé
      3. Ajout de vos propres polices
    7. Utilisation d’images
      1. Vectorisation d’images pixellisées
    8. Couleur
      1. Application des couleurs et des dégradés
  4. Documents en ligne
    1. Fonctionnalités de base
      1. Utilisation de documents en ligne Illustrator
      2. Partage et collaboration sur des documents en ligne Illustrator
      3. Partage de documents à des fins de révision
      4. Mise à niveau de l’espace de stockage pour Adobe Illustrator
      5. Documents en ligne Illustrator | Questions fréquentes
    2. Résolution des problèmes
      1. Résolution des problèmes de création ou d’enregistrement de documents en ligne Illustrator
      2. Résolution des problèmes sur les documents en ligne Illustrator
  5. Ajout et modification de contenu
    1. Dessin
      1. Concepts de base sur le dessin
      2. Modification de tracés
      3. Dessin ultraprécis d’illustrations
      4. Dessin avec l’outil Stylo, Courbure ou Crayon
      5. Dessin de lignes et formes simples
      6. Vectorisation d’images
      7. Simplification des tracés
      8. Définition de grilles de perspective
      9. Outils de symbolisme et jeux de symboles
      10. Modification des segments de tracé
      11. Création d’une fleur en 5 étapes faciles
      12. Dessin en perspective
      13. Symboles
      14. Dessin de tracés alignés sur les pixels dans des workflows web
    2. Objets et matières 3D
      1. À propos des effets 3D dans Illustrator
      2. Création de graphismes 3D
      3. Placage d’illustrations sur des objets 3D
      4. Création de texte 3D
    3. Couleur
      1. À propos de la couleur
      2. Sélection de couleurs
      3. Utilisation et création de nuanciers
      4. Correction des couleurs
      5. Utilisation du panneau Thèmes Adobe Color
      6. Groupes de couleurs (harmonies)
      7. Panneau Thèmes de couleur
      8. Redéfinition des couleurs d’une illustration
    4. Peinture
      1. À propos de la peinture
      2. Peinture avec les fonds et les contours
      3. Groupes de peinture dynamique
      4. Dégradés
      5. Formes
      6. Transparence et modes de fusion
      7. Application d’un contour sur un objet
      8. Création et modification de motifs
      9. Filets
      10. Motifs
    5. Sélection et organisation des objets
      1. Sélection d’objets
      2. Calques
      3. Association et développement des objets
      4. Déplacement, alignement et répartition d’objets
      5. Superposition d’objets    
      6. Verrouillage, masquage et suppression d’objets
      7. Copier et dupliquer des objets
      8. Application de rotations et de symétries aux objets
      9. Entrelacement d’objets
    6. Remodelage d’objets
      1. Recadrage des images
      2. Transformation d’objets
      3. Combinaison d’objets
      4. Découpage, division et rognage d’objets
      5. Déformation de la marionnette
      6. Mise à l’échelle, déformation et distorsion des objets
      7. Fusion d’objets
      8. Modelage à l’aide d’enveloppes
      9. Remodelage des objets à l’aide d’effets
      10. Création de formes avec les outils Mise en forme et Concepteur de forme
      11. Utilisation des angles dynamiques
      12. Amélioration des flux de modelage avec prise en charge des commandes tactiles
      13. Modification des masques d’écrêtage
      14. Formes dynamiques
      15. Création de formes à l’aide de l’outil Concepteur de forme
      16. Modifications globales
    7. Texte
      1. Ajout de texte et utilisation d’objets texte
      2. Création de listes à puce et numérotées
      3. Gestion de la zone de texte
      4. Polices et typographie
      5. Mise en forme de texte
      6. Importation et exportation de texte
      7. Mise en forme des paragraphes
      8. Caractères spéciaux
      9. Création de texte curviligne
      10. Styles de caractère et de paragraphe
      11. Onglets
      12. Texte et typographie
      13. Recherche de polices manquantes (flux de travaux Typekit)
      14. Mise à jour de textes provenant d’Illustrator 10
      15. Texte en arabe et en hébreu
      16. Polices | FAQ et conseils de dépannage
      17. Création d’effets de texte 3D
      18. Designs typographiques créatifs
      19. Mise à l’échelle et rotation du texte
      20. Espacement des lignes et interlettrage
      21. Césure et sauts de ligne
      22. Améliorations relatives au texte
      23. Orthographe et dictionnaires de langue
      24. Mise en forme des caractères asiatiques
      25. Compositeurs de scripts asiatiques
      26. Création de designs de texte avec des dégradés d’objets
      27. Création d’une affiche de texte à l’aide du tracé d’image
    8. Création d’effets spéciaux
      1. Utilisation des effets
      2. Styles graphiques
      3. Création d’une ombre portée
      4. Attributs d’aspect
      5. Création d’esquisses et de mosaïques
      6. Ombres portées, lueurs et contour progressif
      7. Résumé des effets
    9. Images Web
      1. Méthodes recommandées pour la création d’images destinées au Web
      2. Graphismes
      3. SVG
      4. Création d’animations
      5. Tranches et cartes-images
  6. Importation, exportation et enregistrement
    1. Importation
      1. Importation de plusieurs fichiers
      2. Gestion des fichiers liés et intégrés
      3. Informations sur les liens
      4. Annulation de l’intégration des images
      5. Importation d’une illustration à partir de Photoshop
      6. Importation d’images bitmap
      7. Importation de fichiers Adobe PDF
      8. Importation de fichiers EPS, DCS et AutoCAD
    2. Bibliothèques Creative Cloud dans Illustrator 
      1. Bibliothèques Creative Cloud dans Illustrator
    3. Enregistrement
      1. Enregistrement d’une illustration
    4. Exportation
      1. Utilisation d’illustrations Illustrator dans Photoshop
      2. Exportation d’une illustration
      3. Collecte et exportation de ressources par lots
      4. Assemblage de fichiers
      5. Création de fichiers Adobe PDF
      6. Extraction de code CSS | Illustrator CC
      7. Options Adobe PDF
      8. Informations sur les fichiers et métadonnées
  7. Impression
    1. Préparation pour l’impression
      1. Configuration des documents pour l’impression
      2. Modification du format et de l’orientation de la page
      3. Définition des traits de coupe pour le rognage ou l’alignement
      4. Premiers pas avec les zones de travail de grande taille
    2. Impression
      1. Surimpression
      2. Impression avec gestion des couleurs
      3. Impression PostScript
      4. Paramètres prédéfinis d’impression
      5. Repères d’impression et fonds perdus
      6. Impression et enregistrement d’illustrations transparentes
      7. Recouvrement
      8. Impression des séparations des couleurs
      9. Impression de dégradés, de filets et de dégradés de formes
      10. Surimpression en blanc
  8. Automatisation des tâches
    1. Fusion des données à l’aide du panneau Variables
    2. Automatisation avec les scripts
    3. Automatisation avec des scripts d’action
  9. Résolution des problèmes 
    1. Problèmes de plantage
    2. Récupération de fichiers après un plantage
    3. Problèmes liés aux fichiers
    4. Formats de fichier pris en charge
    5. Problèmes avec un pilote de matériel GPU
    6. Problèmes liés à un appareil Wacom
    7. Problèmes liés aux fichiers DLL
    8. Problèmes de mémoire
    9. Problèmes liés au fichier de préférences
    10. Problèmes de police
    11. Problèmes d’imprimante
    12. Partage des rapports d’incident avec Adobe
    13. Optimisation des performances d’Illustrator

Illustrator comprend une série d’effets que vous pouvez appliquer à des objets, groupes ou calques pour en modifier les caractéristiques.

Une fois appliqué à un objet, l’effet s’affiche dans le panneau Aspect. Vous pouvez modifier l’effet, le déplacer, le dupliquer, le supprimer ou l’enregistrer dans un style graphique. Vous devez décomposer un effet avant de pouvoir accéder aux nouveaux points d’ancrage.

Les effets figurant dans la moitié supérieure du menu Effets sont des effets vectoriels. Ils sont applicables uniquement à des objets vectoriels ou au fond ou au contour d’un objet bitmap dans le panneau Aspect. Les effets et catégories d’effets répertoriés ci-après échappent néanmoins à cette règle et peuvent être appliqués à la fois à des objets vectoriels et bitmap : effets 3D, Filtres SVG, effets Déformation, effets Transformation, Ombre portée, Contour progressif, Lueur interne et Lueur externe.

Les effets visibles dans la moitié inférieure du menu Effets sont des effets de pixellisation. Ils sont applicables aux objets vectoriels comme aux objets bitmap.

Application d’un effet

  1. Sélectionnez l’objet ou le groupe (ou ciblez un calque dans le panneau Calques).

    Pour appliquer un effet à un attribut spécifique d’un objet comme son fond ou son contour, sélectionnez l’objet, puis l’attribut dans le panneau Aspect.

  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes :

    • Choisissez une commande dans le menu Effet.

    • Cliquez sur l’icône Ajouter un effet  du panneau Aspect, puis choisissez un effet.

  3. Si une boîte de dialogue s’affiche, définissez des options, puis cliquez sur le bouton OK.

    Remarque :

    Pour appliquer l’effet et les derniers paramètres utilisés, choisissez la commande Effet > Appliquer [nom de l’effet]. Pour appliquer le dernier effet utilisé et définir ses paramètres, choisissez la commande Effet > [Nom de l’effet].

A propos des effets de pixellisation

Les effets de pixellisation sont des effets qui génèrent des pixels au lieu de données vectorielles. Les effets de pixellisation incluent les filtres SVG, tous les effets dans la partie inférieure du menu Effet et les commandes Ombre portée, Lueur interne, Lueur externe et Contour progressif du sous-menu Effet > Esthétiques.

La prise en charge des effets indépendants de la résolution, ou RIE (Resolution Independent Effects), dans Illustrator permet ce qui suit :

  • Lorsque le paramètre de résolution des effets de pixellisation du document est modifié, les paramètres de l’effet sont interprétés différemment de sorte qu’il y a très peu de changements, voire aucun changement, dans le rendu de l’effet. Les nouvelles valeurs du paramètre modifié apparaissent dans la boîte de dialogue Effet.

  • Pour les effets avec plusieurs paramètres, Illustrator réinterprète uniquement les paramètres lié au paramètre de résolution des effets de pixellisation du document.

    Par exemple, bien que la boîte de dialogue Trame de demi-teintes contienne plusieurs paramètres, seule la valeur Taille est modifiée lorsque le paramètre de résolution des effets de pixellisation du document est modifié.

Effet de trame de demi-teintes avant et après modification de la résolution de 300 ppp à 150 ppp
Effet de trame de demi-teintes avant et après modification de la résolution de 300 ppp à 150 ppp

Effet de trame de demi-teintes avant et après modification de la résolution de 300 ppp à 150 ppp
Effet de trame de demi-teintes avant et après modification de la résolution de 300 ppp à 150 ppp

Pour définir les options de pixellisation d’un document, choisissez la commande Effet > Paramètres des effets de pixellisation du document. (voir la section Options de pixellisation).

Remarque :

Si l’affichage d’un effet est satisfaisant à l’écran, mais présente une perte de détails ou un aspect irrégulier lors de l’impression, augmentez la résolution des effets de pixellisation du document.

Tons directs et transparence dans CS2, CS3 et versions ultérieures

Lorsque vous utilisez des tons directs et la transparence, Illustrator manipule parfois le contenu du fichier afin de préserver l’aspect de l’illustration dans PostScript et dans d’autres procédés d’aplatissement de transparence. Lorsqu’Illustrator manipule le contenu pendant le procédé d’aplatissement, les tons directs impliqués dans des scénarios de transparence spécifiques nécessitent parfois une conversion en couleurs de procédé. Bien que ces situations se raréfient de plus en plus avec chaque version successive d’Illustrator, les éléments suivants présentent les limites restantes à la préservation de ton direct lors de l’interaction avec la transparence dans Illustrator CS2, CS3 et versions ultérieures.

Effets de pixellisation

Dans Illustrator CS2, lorsque vous appliquez des effets sur base de pixellisation (par exemple, Pixelliser et Flou gaussien) sur l’objet, le groupe ou le niveau du calque sur des objets qui contiennent de multiples tons directs ou une combinaison de tons directes et de couleur de procédé, Illustrator convertit la couleur de l’objet soit en espace colorimétrique de procédé, niveaux de gris du document soit en bitmap. Vous pouvez sélectionner une de ces options dans la boîte de dialogue Paramètres d’effets de pixellisation. Par exemple, dans un simple rectangle avec un fond de ton direct et une course noir quadri, le fond de ton direct devient une couleur de procédé. Néanmoins, si toutes les options d’un objet, d’un groupe ou d’un calque sont colorés avec un seul ton direct, le ton direct est alors conservé quelque soit l’endroit où vous appliquez l’effet. Illustrator CS3 et versions ultérieures préservent les tons directs dans tous les scénarios ci-dessus.

Sachez que la case à cocher Conserver les tons directs si possible (CS2) ou la case à cocher Conserver les tons directs (CS3 et versions ultérieures) dans la boîte de dialogue Paramètres des effets de pixellisation n’est pas sélectionnée par défaut lorsque vous ouvrez des fichiers Illustrator créés dans des versions antérieures à CS2. Ce paramètre garantit que le comportement d’impression de ces fichiers est compatible avec les versions antérieures d’Illustrator. La sélection de la case à cocher Conserver les tons directs si possible dans les fichiers d’Illustrator CS2 est conservée lorsque les fichiers sont rouverts.

Dégradés et filet de dégradé

Illustrator CS3 et versions ultérieures et CS2 (ou CS2 et versions ultérieures) conservent les dégradés de couleurs de ton direct à ton direct et de ton direct à couleur de procédé dans les scénarios opaque et transparent. Pour imprimer et exporter des tons directs dans des scénarios de dégradé, sélectionnez Conserver les surimpressions et les Tons directs dans la boîte de dialogue Objet > Aplatir la transparence.

Dans Illustrator CS2, lorsqu’un filet de dégradé contient plus d’un ton direct, ou une couleur de procédé et un ton direct, Illustrator convertit le filet en espace colorimétrique de procédé du document. Illustrator CS3 et versions ultérieures conservent le ton direct dans les deux scénarios de filet de dégradé précédents.

Fusions ton sur ton

Lorsque vous créez une fusion entre deux différents objets de ton direct, Illustrator convertit toutes les étapes intermédiaires à l’espace colorimétrique de procédé du document.

Pixellisation

Dans Illustrator CS2, la commande Objet > Pixelliser vous permet de convertir tous les tons directs à l’espace colorimétrique de procédé, aux niveaux de gris ou au bitmap du document. Les tons directs ne sont pas préservés une fois pixellisés. La commande Effets > Pixelliser est soumise aux limites d’Effet expliquées dans Effets de pixellisation (ci-dessus) et « Conservera les tons directs si possible » lorsque vous sélectionnez cette option dans la boîte de dialogue Paramètres d’effets de pixellisation.

Illustrator CS3 et versions ultérieures vous permettent de conserver les tons directs lors de l’utilisation des commandes Objet > Pixelliser et Effets >Pixelliser en sélectionnant l’option Conserver les tons directs respectivement dans la boîte de dialogue Objet > Pixelliser et la boîte de dialogue Effets > Effets de pixellisation de document.

Options de pixellisation

Vous pouvez définir les options suivantes pour tous les effets de pixellisation d’un document ou lorsque vous pixellisez un objet vectoriel.

Modèle de couleur

Détermine le modèle de couleur utilisé lors de la pixellisation. Vous pouvez générer une image couleurs RVB ou CMJN (selon le mode de votre document), une image en niveaux de gris ou une image 1 bit (qui peut être noir et blanc ou noir et transparent, selon l’option d’arrière-plan sélectionnée).

Résolution

Détermine le nombre de pixels par pouce (ppp) de l’image pixellisée. Lorsque vous pixellisez un objet vectoriel, sélectionnez l’option Utiliser la résolution des effets de pixellisation du document pour utiliser des paramètres de résolution généraux.

Arrière-plan

Détermine la conversion en pixels des zones transparentes de l’image vectorielle. Sélectionnez l’option Blanc pour remplir les zones transparentes de pixels blancs ou sélectionnez l’option Transparent pour que l’arrière-plan devienne transparent. Si vous sélectionnez l’option Transparent, vous créez une couche alpha (pour toutes les images à l’exception des images 1 bit). La couche alpha est conservée lorsque vous exportez l’image vers Photoshop. (Cette option permet un lissage supérieur à celui de l’option Créer un masque d’écrêtage.)

Lissage

Applique un lissage afin de réduire les bords crénelés apparents dans l’image pixellisée. Lorsque vous définissez les options de pixellisation d’un document, désélectionnez cette option pour garantir la netteté des traits fins et du texte de petite taille.

Lorsque vous pixellisez un objet vectoriel, sélectionnez l’option Sans pour ne pas appliquer de lissage et conserver les bords crénelés des dessins au trait lorsqu’ils sont pixellisés. Sélectionnez l’option Illustration optimisée pour appliquer un lissage mieux adapté aux illustrations sans texte. Sélectionnez l’option Texte optimisé pour appliquer un lissage mieux adapté au texte.

Créer un masque d’écrêtage

Permet de créer un masque qui rend l’arrière-plan de l’image pixellisée transparent. Il est inutile de créer un masque d’écrêtage si vous avez sélectionné l’option Transparent pour l’arrière-plan.

Ajouter [nombre de points] autour de l’objet

Permet d’ajouter un remplissage ou un cadre autour d’une image pixellisée, en utilisant le nombre spécifié de pixels. Les dimensions de l’image produite sont les dimensions d’origine, auxquelles s’ajoute la valeur du paramètre Ajouter [nombre de points] autour de l’objet. Vous pouvez par exemple utiliser ce paramètre pour créer un effet de cliché : définissez une valeur pour le paramètre Ajouter [nombre de points] autour de l’objet, choisissez un arrière-plan blanc, mais ne sélectionnez pas l’option Créer un masque d’écrêtage. La limite blanche ajoutée à l’objet d’origine devient un cadre visible sur l’image. Ensuite, vous pouvez appliquer un effet d’ombre portée ou de lueur externe de telle sorte que l’illustration d’origine ressemble à une photographie.

Formats de pixellisation importés

Les méthodes pour adapter des tons directs importés de formats de pixellisation sont fortement améliorées dans Illustrator CS2, CS3 et versions ultérieures par rapport aux versions précédentes. Illustrator CS2 conserve les tons directs dans les fichiers Photoshop natifs imbriqués comme masque d’opacité de pixellisation sur un rectangle rempli avec le ton direct et défini sur la surimpression. Dans Illustrator CS3 et versions ultérieures, l’image est convertie en objet de pixellisation deviceN (tous les tons directs et les couleurs quadri sont conservés ensemble au format NChannel). Illustrator CS3 et versions ultérieures, CS2 (ou CS et versions ultérieures) conserve les tons directs dans des fichiers PDF imbriqués en tant qu illustrations non natives faciles à utiliser. Les seules limites de format de pixellisation qui restent sont énumérées ci-dessous et sont toutes corrigées par Illustrator CS3 et versions ultérieures.

  • TIFF : Illustrator CS2 n’importe pas les tons directs figurant dans les fichiers TIFF. Seule la partie CMJN, RVB ou Niveaux de gris est importée. Illustrator CS3 et versions ultérieures importent les tons directs dans des fichiers TIFF exportés depuis Photoshop.
  • Bichromie PSD : vous ne pouvez pas lier ou incorporer une bichromie PSD dans Illustrator CS2. Ces actions provoquent un message d’erreur et la fonction Importer échoue sans résultat. Vous pouvez relier et incorporer avec succès des fichiers de bichromie PSD dans Illustrator CS3 et les tons directs sont conservés.
  • Bichromie EPS : Illustrator CS2 convertis les tons directs présents dans les fichiers Bichromie EPS incorporés en couleurs quadri. Illustrator CS3 et versions ultérieures conservent les tons directs dans des fichiers Bichromie EPS incorporés.
  • DCS 2.0 EPS : Illustrator CS2 ne prend pas en charge les tons directs et les données haute résolution figurant dans des fichiers DCS EPS lorsque le DCS EPS interagit avec la transparence. Dans ce cas, seules les données composites sont conservées. Illustrator CS2 prend en charge DCS EPS uniquement des flux de travaux séparés non transparents. Illustrator CS3 prend en charge les fichiers DCS 2.0 EPS et la conservation des tons directs dans des flux séparés d’hôte transparent et non transparent. Les fichiers DCS 1.0 EPS sont encore limités à des flux séparés d’hôte non transparent dans Illustrator CS3 et CS2 (CS2 et versions ultérieures).

Note : pour de plus amples informations concernant les illustrations non natives, consultez « Importation d’images monochromes, en bichromie et trichromes depuis des fichiers Adobe PDF » dans l’Aide d’Illustrator CS3, CS2.

Transparence du calque alpha

Illustrator CS2 et versions ultérieures conservent des tons directs qui interagissent avec la transparence du calque alpha (par exemple, des masques d’opacité, des effets de pixellisation live et des images transparentes). Des versions précédentes d’Illustrator convertissent des tons directs en couleurs de procédé dans ces scénarios.

Application d’effets aux images bitmap

Les effets vous permettent d’appliquer un aspect particulier aux images bitmap, ainsi qu’aux objets vectoriels. Par exemple, vous pouvez appliquer un effet impressionniste, des effets d’éclairage, de déformation d’image et bien d’autres effets visuels intéressants.

Lorsque vous appliquez des effets aux objets bitmap en particulier, tenez compte des informations suivantes :

  • Les effets ne fonctionnent pas sur les objets bitmap liés. Si vous appliquez un effet à un bitmap lié, celui-ci est appliqué à une copie incorporée du bitmap et non au bitmap d’origine. Pour appliquer l’effet au bitmap d’origine, incorporez le bitmap d’origine au document.

  • Adobe Illustrator prend en charge des modules externes d’effets provenant de produits Adobe, tels que Photoshop, et de produits de développeurs indépendants. Une fois installés, la plupart des modules externes d’effets s’affichent dans le menu Effet et fonctionnent de la même manière que les effets intégrés.

  • Certains effets nécessitent beaucoup de mémoire, en particulier lorsqu’ils sont appliqués à une image bitmap haute résolution.

Amélioration des performances des effets

Certains effets exigent beaucoup de mémoire. Pour améliorer les performances lorsque vous appliquez ces effets, utilisez les méthodes suivantes :

  • Sélectionnez l’option Aperçu dans la boîte de dialogue de l’effet afin de gagner du temps et d’éviter les mauvaises surprises.

  • Modifiez les paramètres. Certaines commandes, telles que Verre, nécessitent beaucoup de mémoire. Essayez différents paramètres en vue d’augmenter la vitesse.

  • Si vous avez l’intention d’imprimer sur une imprimante en niveaux de gris, convertissez une copie de l’image bitmap en image en niveaux de gris avant d’appliquer les effets. Le résultat obtenu peut toutefois différer selon que l’effet a été appliqué avant ou après la conversion en niveaux de gris.

Modification ou suppression d’un effet

Vous pouvez modifier ou supprimer un effet à l’aide du panneau Aspect.

  1. Sélectionnez l’objet ou le groupe (ou ciblez un calque dans le panneau Calques) auquel l’effet a été appliqué.

  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes :

    • Pour modifier l’effet, cliquez sur son nom, souligné en bleu dans le panneau Aspect. Apportez les modifications requises dans la boîte de dialogue de l’effet, puis cliquez sur le bouton OK.

    • Pour supprimer l’effet, sélectionnez-le dans le panneau Aspect, puis cliquez sur le bouton Supprimer.

Outil Tracé live

Illustrator CS2, CS3 et versions ultérieures conservent les tons directs dans les objets de pixellisation de niveaux de gris lorsque les tons directs sont appliqués dans Illustrator. Les tons directs dans d’autres fichiers de format de pixellisation, qu’ils soient reliés ou incorporés, seront convertis en couleurs de procédé ou ignorés lorsque vous utilisez la commande Tracé live.

Filtres SVG

Lorsque vous appliquez un Filtre SVG dans Illustrator CS2, les tons directs sont convertis à l’espace colorimétrique de procédé du document.

Formats hérités

Lorsque vous enregistrez des fichiers sur Illustrator version 8 ou antérieure et que vous sélectionnez Conserver l’apparence et les surimpressions dans la boîte de dialogue Enregistrer, tous les objets de tons directs sont convertis aux objets de couleur de procédé.

Articles connexes

Vous avez une question ou une suggestion ?

Solliciter la communauté

Si vous avez une question ou une idée à soumettre, rejoignez-nous au sein de la communauté Adobe Illustrator. Nous aimerions connaître vos commentaires et découvrir vos créations.

Logo Adobe

Accéder à votre compte