À qui ce document s’adresse-t-il ?

Ce document fournit des instructions de base pour les personnes qui :

  • utilisent des images RVB, créées dans Photoshop ou enregistrées avec un appareil photo numérique ou un scanner ;
  • souhaitent imprimer les images à l’aide d’une imprimante à jet d’encre.

Ce document ne correspond pas aux personnes qui :

  • nécessitent une exactitude mesurable des couleurs ;
  • souhaitent uniquement publier leurs images sur le Web ; 
  • impriment leurs images en les envoyant à un service en ligne ; 
  • préparent des images pour les imprimer sur une presse ;
  • utilisent des images selon le mode couleur CMJN.

En quoi consiste la gestion des couleurs ?

La gestion des couleurs fait référence à la technologie et aux processus utilisés pour garantir que les couleurs qui s’affichent soient le plus proche possible de celles qui apparaissent sur plusieurs périphériques. Aucun périphérique d’affichage ou aucune imprimante ne peut afficher la plage de luminosité et de couleur que l’œil humain peut percevoir et aucun périphérique (y compris les différents types de papier d’impression) n’affiche exactement la même plage de luminosité et de couleur.

De plus, les différents périphériques du même type ne répondent pas de la même manière : si vous débranchez un modèle de moniteur et en branchez un autre sans modifier les paramètres du logiciel, les images apparaîtront différemment sur le nouveau moniteur. Si vous modifiez le papier de l’imprimante sans modifier les paramètres du logiciel, les images s’imprimeront différemment sur le nouveau papier.

La gestion des couleurs permet de résoudre ces problèmes. Vous pouvez obtenir des résultats satisfaisants avec un minimum de matériel et en investissant un peu de votre temps dans quelques simples procédures. Si vous avez besoin de résultats d’une précision élevée et mesurable, vous devez utiliser un matériel et des procédures plus complexes. Ce document est fortement orienté vers la solution la plus simple. La gestion des couleurs peut vous aider à obtenir la meilleure précision possible, mais il existe toujours une différence entre le moniteur et le document imprimé (voir ci-dessous). Plus important encore, la gestion des couleurs rend cette différence cohérente et prévisible. Vos impressions ne seront pas parfois vertes et parfois roses ou encore parfois sombres et parfois claires.

À quoi correspondent les profils de couleurs ?

La gestion des couleurs est basée sur l’utilisation des profils de couleurs. Dans le cadre de ce document, il existe deux types de profils de couleurs :

  1. Les profils de périphérique sont associés à un périphérique, par exemple à un périphérique d’affichage ou à une imprimante, ainsi qu’à une encre et à un papier spécifiques. Ils décrivent la manière dont le périphérique affiche les couleurs, ainsi que celles qu’il peut ou ne peut pas afficher.
  2. Les profils de travail sont associés à un document dans Photoshop, tel qu’une image capturée par l’appareil photo numérique. Ils décrivent comment les valeurs RVB du document correspondent aux couleurs réelles que nous voyons et détermine les couleurs pouvant être représentées dans le document. Le profil de travail d’un document est défini lorsque ce dernier est créé, qu’il s’agisse d’un fichier JPEG obtenu à partir d’un appareil photo numérique ou d’un scanner, d’un document créé dans Photoshop ou d’un document créé via l’ouverture d’une image RAW provenant d’un appareil photo numérique dans Adobe Camera Raw. Les deux profils de travail les plus courants sont sRGB et AdobeRGB.

1. ProPhotoRGB Cet espace colorimétrique est utilisé par tous ceux qui souhaitent s’assurer de conserver toutes les informations de couleur possibles de leurs captures d’images. Il s’agit de l’une de ces fonctionnalités « vous souhaitez probablement ne l’utiliser que si vous savez déjà pourquoi vous souhaitez l’utiliser » qui est plus appropriée pour les imprimantes haut de gamme. L’élément le plus important à connaître pour utiliser ProPhotoRGB comme espace de travail est qu’il est recommandé de travailler en mode 16 bits pour éviter d’acquérir les couleurs supplémentaires présentant un plus grand risque d’apparition de bandes (écarts visibles entre les couleurs) dans vos images. ProPhotoRGB peut représenter beaucoup plus de couleurs qu’AdobeRGB, y compris une gamme relativement petite de couleurs que les imprimantes à jet d’encre haut de gamme peuvent imprimer mais qui ne peut pas être représentée dans AdobeRGB. L’espace comprend également un nombre important de couleurs que les appareils photo numériques peuvent capturer, mais qui ne peuvent être affichées sur aucun périphérique de sortie ni aucune imprimante. Il inclut encore plus de couleurs que ce que les êtres humains sont capables de visualiser, mais aucun périphérique d’entrée ne peut les capturer et aucun périphérique de sortie ne peut les afficher. Quelle est l’utilité de toutes ces couleurs si elles ne peuvent pas être affichées ou imprimées ? Tout d’abord, vous pouvez être certain que vous n’avez gâché aucune information capturée par votre appareil jusqu’à ce que cela soit absolument nécessaire (lorsque vous générez le fichier). Par exemple, vous pouvez effectuer une importante modification de teinte/saturation qui transforme la gamme de rouges pourpres qui ne peut pas être affichée ou imprimée en une gamme de bleus profonds qui peut être affichée. Vous pouvez également exécuter une séquence de plusieurs modifications permettant de créer temporairement des couleurs extrêmes ne pouvant pas être imprimées, puis les restaurer vers une gamme de couleurs imprimable (par exemple, en renforçant la saturation globale et en la limitant à des zones spécifiques). Toutes ces couleurs supplémentaires permettent d’effectuer cette opération sans éliminer les différences de couleur dans l’image. Mais ProPhotoRGB n’a pas que des avantages : afin d’éviter l’apparition de bandes, vous devez utiliser le mode 16 bits, qui double la taille des fichiers, la mémoire nécessaire et les temps d’exécution. La plupart des opérations de Photoshop sont disponibles en mode 16 bits, mais un grand nombre d’opérations de filtre créatif ne le sont pas.

AdobeRGB peut représenter plus de couleurs que sRGB, notamment un plus grand nombre de couleurs saturées que les imprimantes à jet d’encre peuvent imprimer. Ce profil est le plus approprié pour les imprimantes de milieu de gamme. Ainsi, si vous envisagez d’imprimer vos images sur une imprimante à jet d’encre, utilisez AdobeRGB comme espace de travail. Il vous suffit pour cela de configurer votre logiciel d’appareil photo numérique ou de scanner sur la sortie de fichiers AdobeRGB, de définir les paramètres de sortie de fichiers AdobeRGB dans Adobe Camera Raw, ou, si vous créez des documents dans Photoshop en partant de zéro, de sélectionner Adobe RGB dans la fenêtre contextuelle Profil de couleur, dans la section avancée de la boîte de dialogue Nouveau document.

sRGB peut représenter moins de couleurs qu’AdobeRGB et les imprimantes à jet d’encre peuvent imprimer un grand nombre d’entre elles. Ce profil est recommandé pour les imprimantes tout-en-un (qui incluent un scanner et/ou un fax). Par conséquent, si vous utilisez l’option sRGB, vous n’apercevrez jamais certaines des couleurs les plus saturées que votre appareil photo numérique ou votre scanner peut capturer et votre imprimante imprimer. Cependant, sRGB inclut la grande majorité des couleurs apparaissant dans une grande majorité d’images. La plupart des moniteurs équipés d’une connexion à Internet ne sont pas gérés par couleur, mais ils possèdent des profils de périphérique proches de l’option sRGB, et de nombreux services d’impression en ligne ont besoin des fichiers d’origine pour utiliser un profil de travail sRGB. Ainsi, pour que les fichiers soient publiés sur Internet ou envoyés à ce type de service en ligne, vous devez utiliser un espace de travail sRGB ou convertir le fichier en sRGB avant de le publier ou de l’envoyer. Vous pouvez convertir le document en sRGB en sélectionnant Édition > Convertir en profil, puis sRGB comme espace de destination (conservez les autres paramètres tels quels) ou en sélectionnant la case Convertir en sRGB dans la boîte de dialogue Enregistrer pour le Web et les périphériques lors de l’enregistrement d’un fichier JPEG pour le Web.

Conseils pour optimiser les impressions couleur :

Voici quelques conseils importants en matière de gestion des couleurs (les deux premiers sont les plus importants) :

Configurez un environnement d’éclairage raisonnable et cohérent pour le moniteur que vous utilisez pour la modification.

  • Dans l’idéal, il est recommandé de mettre en place un environnement composé d’un éclairage faible qui ne varie que très peu selon l’heure de la journée et sans source de lumière directement dirigée vers l’écran (vous ne souhaitez pas voir le reflet de la lumière ou d’objets brillants dans l’écran lorsqu’il est éteint). À l’inverse, un environnement dans lequel le soleil éclaire votre moniteur le matin et votre visage l’après-midi constitue la plus mauvaise installation possible.

Profilez et étalonnez le moniteur tous les 6 mois environ.

  • Même les systèmes modernes d’étalonnage de moniteur les moins coûteux (moins de 150 dollars) génèrent des résultats plus précis et cohérents que les fonctions d’étalonnage de logiciel intégrées aux systèmes d’exploitation Mac et Windows. Ces deux méthodes produiront de meilleurs résultats que lorsqu’aucun étalonnage de moniteur n’est effectué.

Quelle que soit la méthode choisie, vous obtenez un profil de votre moniteur avec ces paramètres. Au prochain lancement de Photoshop, votre dernier profil créé sera utilisé. Ne modifiez pas les paramètres de votre moniteur après création de son profil, plus particulièrement la luminosité, le contraste ou les couleurs. Si vous modifiez les paramètres ou apportez des modifications importantes à l’environnement d’éclairage, vous devez répéter le processus de profilage.

Les couleurs des écrans intégrés des ordinateurs portables ne correspondent pas vraiment à celles obtenues après impression.

  • Pour garantir une bonne gestion des couleurs, il convient d’utiliser un moniteur qui a été profilé et dont les commandes ont été définies de la même manière que lors de la création du profil. Les écrans d’ordinateur portable peuvent être moins uniformes (couleur et luminosité différentes selon les sections de l’écran) que ceux des ordinateurs de bureau de haute qualité. Leur niveau de luminosité configuré est très élevé et/ou varie automatiquement en fonction de la lumière ambiante. Cette fonction est idéale pour la navigation Web en cas de lumière vive ou dans les cafés, mais les impressions seront toujours sombres. Pire encore, elles seront parfois correctes, parfois un peu trop sombres et parfois beaucoup trop.

     

    Toutefois, les écrans d’ordinateur portable ont été considérablement améliorés au cours des dernières années. Si vous prévoyez d’utiliser votre écran d’ordinateur portable pour éditer des images à imprimer et si le périphérique d’étalonnage ou le logiciel intégré ne vous guide pas vers un niveau de luminosité particulier, tentez de configurer l’écran au tiers ou à la moitié de la luminosité maximale.Chaque fois que vous modifiez des images, reconfigurez l’affichage selon ces paramètres, ou vous serez frustré par la mauvaise qualité et l’imprévisibilité des résultats. 

Assurez-vous de disposer de profils pour les associations imprimante/papier que vous utiliserez
(effectuez cette opération lorsque vous commencez à utiliser un nouveau type de papier)

  • La plupart des imprimantes à jet d’encre d’aujourd’hui, notamment celles qui sont destinées à l’imagerie plutôt qu’à une utilisation professionnelle, incluent des profils plutôt corrects pour différents types de papier créés par le fabricant de l’imprimante, qui sont installés avec le logiciel de l’imprimante. Si vous utilisez un nouveau type de papier ou un papier qui n’est pas créé par le fabricant de l’imprimante, vous devez obtenir un profil sur le site Web d’un fabricant de papier ou auprès d’une autre source.

N’utilisez pas d’encre bon marché dans votre imprimante à jet d’encre.

  • L’encre destinée à une imprimante à jet d’encre est coûteuse mais pour une impression à faible volume et de haute qualité, il n’existe pas d’alternative moins chère satisfaisante à l’encre du fabricant de l’imprimante. Utilisez une encre moins chère d’une autre marque pour imprimer des documents de traitement de texte et des feuilles de calcul composées de graphiques. Pour obtenir une cohérence et une précision des couleurs, utilisez l’encre du fabricant de l’imprimante ou une encre d’imagerie spécialisée, comme celle de la marque Lyson par exemple (l’utilisation de l’encre spécialisée nécessite également des profils personnalisés : un profil d’imprimante est propre à une combinaison imprimante/encre/papier). Les encres peu coûteuses de marque de distributeur risquent fortement de produire des résultats de mauvaise qualité aux couleurs variables et de considérablement réduire la durée de vie de l’imprimante.

Préparez un environnement d’éclairage près de votre moniteur pour visualiser les impressions
(effectuez cette opération lors de la première configuration de l’espace de travail de l’ordinateur).

  • Vous avez besoin d’un espace à proximité de votre moniteur avec un éclairage approprié pour pouvoir visualiser les impressions. Dans l’idéal configurez-le de manière à ce qu’il ressemble à celui dans lequel le document sera visualisé et près du moniteur de sorte que vous puissiez effectuer des comparaisons. De manière générale, l’éclairage ne correspondra pas à la lumière directe du soleil (ce qui rendrait la visibilité du moniteur difficile) ni à une obscurité totale (ce qui peut sembler tentant pour bien voir le moniteur, mais qui empêcherait de voir les documents imprimés). Il est souvent préférable de ne pas tenir le document à côté du moniteur car, si l’éclairage permet de bien voir le document, il s’agit probablement de la lumière reflétée par le moniteur, ce qui représente une situation peu idéale. Placez plutôt le document à plat sur votre bureau.

     

    Peu importe les opérations effectuées, vos impressions ne correspondront jamais exactement à ce qu’affiche votre moniteur, car :

    • Le moniteur émet une lumière et le document reflète cette lumière.
    • Le document semblera différent en fonction de la lumière à laquelle il est visualisé, sous une lumière incandescente, à la lumière indirecte du soleil ou sous une lumière fluorescente par exemple.
    • Le moniteur et le document ne peuvent pas représenter toutes les mêmes couleurs ni la même plage de luminosité (du clair au foncé). Par exemple, le moniteur peut probablement produire certains tons de bleu profond et de rouge pourpre que votre imprimante ne peut pas imprimer, en particulier lorsque vous utilisez du papier mat. Le moniteur peut générer une différence de luminosité entre le blanc et le noir beaucoup plus importante que l’imprimante (en particulier lorsque vous imprimez sur du papier mat). L’imprimante peut probablement imprimer les tons moyens ainsi que les verts et bleu-verts profonds que le moniteur ne peut pas afficher. Le logiciel de gestion des couleurs modifie plusieurs des couleurs du document pour obtenir le même résultat global sur chaque périphérique. Il ne suffit pas simplement d’utiliser les couleurs trop saturées à représenter sur un périphérique particulier et de les remplacer par la couleur la plus proche pouvant être affichée. Ceci entraînerait la suppression de tous les détails dans les couleurs proches des limites de ce que peut produire le périphérique. Au lieu de cela, il modifie légèrement plusieurs couleurs pour préserver l’apparence globale.

Utilisez l’épreuvage à l’écran pour avoir une idée plus précise de l’aspect de votre document imprimé
(effectuez cette opération dès que vous le souhaitez ou avant chaque impression)

  • Si vous avez étalonné votre moniteur, ce que Photoshop affiche à l’écran correspond à la représentation la plus précise possible de votre document. Si vous imprimez ensuite ce document avec un profil approprié, l’imprimante génèrera la représentation la plus précise possible. En raison des facteurs répertoriés ci-dessus, les représentations seront généralement assez différentes.

     

    Plutôt que d’afficher à l’écran la représentation la plus précise possible de votre document, Photoshop peut afficher la représentation la plus précise possible de ce à quoi le document imprimé ressemblera, en prenant en compte les couleurs que votre imprimante ne peut pas traiter et la plage réduite de tons foncés à clairs que l’imprimante peut produire. En raison de ces différences, une épreuve-écran (aperçu à l’écran des couleurs d’impression) apparaîtra toujours plus de terne que l’image d’origine. Vous pouvez utiliser ces informations pour augmenter le contraste ou la saturation de certaines zones de votre image à compenser, bien qu’à l’évidence, si une couleur n’est pas proposée parce que l’imprimante ne peut pas la traiter, rien de ce que vous effectuerez sur le fichier ne permettra de créer cette couleur sur le document imprimé. Cet aperçu est toujours limité par l’environnement d’éclairage ainsi que par le fait qu’il existe des couleurs que l’imprimante peut imprimer mais que le moniteur ne peut pas afficher. Il vous donne cependant une meilleure idée de ce à quoi ressemblera le document imprimé par rapport à l’affichage normal (« la meilleure image possible du document »).

Pour afficher une épreuve-écran de votre document, choisissez Affichage > Format d’épreuve > Personnalisé et définissez les éléments de la boîte de dialogue comme suit :

  • Périphérique de simulation : sélectionnez le profil pour la combinaison papier/imprimante pour laquelle vous souhaitez obtenir une épreuve.
  • Conserver les numéros RVB : désélectionné.
  • Mode de rendu : colorimétrie perceptrice ou relative (en règle générale, vous ne verrez pas beaucoup de différence entre les deux, mais le mode que vous sélectionnez doit correspondre à celui que vous avez défini dans la boîte de dialogue d’impression d’un document).
  • Compensation du point noir : sélectionné.
  • Simuler la teinte du papier : sélectionné.
  • Simuler l’encre noire : sélectionné.

Cliquez ensuite sur le bouton OK.

Ceci permet de préparer les paramètres de cette combinaison papier/imprimante spécifique et d’activer l’épreuvage à l’écran. Pour activer ou désactiver l’épreuvage à l’écran pour cette configuration, sélectionnez Affichage > Couleurs d’épreuve. Vous pouvez effectuer une opération de modification pendant que l’épreuvage à l’écran est activé.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne