La diffusion est l’un des environnements de production les plus exigeants. La qualité et la cohérence sont essentielles. Le respect des délais de diffusion est primordial. Le délai d’exécution doit être calculé avec précision. Et tout doit fonctionner tous les jours. La diffusion constitue donc un laboratoire parfait pour l’efficacité de la post-production.

integration

Que pouvons-nous apprendre de la production audiovisuelle ?

Les principes fondamentaux d’une production audiovisuelle efficace s’appliquent à tous les créateurs de contenu vidéo :

  • Tout doit rester simple
  • Normaliser les workflows
  • Automatiser les tâches répétitives
  • Se concentrer sur le contenu et non sur les codecs

Intégration d’outils de production

Pour faire simple, les intégrations vous permettent d’avoir des fonctionnalités supplémentaires à portée de main. Elles vous font gagner du temps et de l’argent en évitant de perturber la navigation entre plusieurs applications et systèmes. Outre le simple fait qu’elles fonctionnent plus rapidement, les intégrations profondes peuvent transformer la façon dont les diffuseurs (et tous les professionnels de la vidéo) créent du contenu.

Premiere Pro et les applications Adobe Creative Cloud sont conçues comme des plateformes ouvertes avec des API étendues pour des technologies tierces. Des centaines d’entreprises ont créé des extensions et des intégrations qui accélèrent la productivité et permettent de limiter les coûts. Vous trouverez les partenaires technologiques d’Adobe ici : Annuaire des partenaires audio et vidéo d’Adobe.

En examinant les cas d’utilisation dans le domaine de la diffusion, ce guide des bonnes pratiques donne un aperçu des outils d’intégration qui permettent aux utilisateurs d’accélérer, d’automatiser et de normaliser leurs workflows. Les principes qui s’appliquent à la production audiovisuelle haute performance sont valables pour tous les types de production vidéo.

Red Giant offre de puissants modules et extensions pour Premiere Pro et After Effects
Red Giant offre de puissants modules et extensions pour Premiere Pro et After Effects

Support Partners est un intégrateur de systèmes pour les diffuseurs et les installations de post-production. Notre travail quotidien consiste à comprendre les workflows de nos clients, à identifier les domaines où ils peuvent accélérer leur production et à calculer le temps gagné et l’argent économisé. Sauf indication contraire, les gains de temps mentionnés dans ce document sont basés sur notre propre expérience.

Transférer des médias dans l’application de montage

La plupart des diffuseurs normalisent certains formats d’acquisition et codecs mezzanine pour la post-production, ce qui rend leur travail prévisible et leur permet d’optimiser des formats spécifiques. Dans le monde réel, cependant, tout est possible et les médias peuvent être diffusés dans n’importe quel format. Nous avons constaté que des productions marquantes demandaient 25 i/s et recevaient 29,97 i/s. Nous avons observé la diffusion de 8 000 rushes pour une production HD, ce qui a provoqué un dépassement de votre ratio d’environ 40 %. De ce fait, un grand nombre de médias doivent être triés, transcodés et préparés pour un montage. Les applications Adobe et les intégrations tierces peuvent automatiser et rationaliser le processus d’assimilation, permettant aux diffuseurs de gérer leurs médias efficacement.

La capacité de Premiere Pro à modifier n’importe quel format de caméra en mode natif est idéale pour les informations et les médias à rotation rapide. Le montage du format ouvert signifie que la technologie libère la voie au monteur, diminuant ainsi le temps entre le tournage et le visionnage.

D’autres productions s’appuient fortement sur le transcodage par lots de rushes pour assurer le fonctionnement optimal d’un montage pour un éditeur. Les transcodes aident à optimiser le stockage et à modifier les performances lorsque vous travaillez avec des formats qui ont de plus grandes tailles d’images et des espaces colorimétriques.

Effectuer ce transcode dans votre système de montage non linéaire (NLE) peut être long et répétitif, en particulier lors de la manipulation de formats gourmands en ressources du processeur, par exemple RED RAW ou ARRI RAW. En utilisant l’intégration d’Adobe Media Encoder avec les gestionnaires de fermes de rendu, les diffuseurs peuvent faire tourner les fermes de rendu sur place ou en mode cloud, et obtenir ainsi les médias « prêts au montage » plus rapidement, avec moins de travail, et moins de perturbations pour votre équipe créative.

L’intégration d’Adobe Media Encoder à Premiere Pro permet au monteur de voir la progression du transcode et d’être informé lorsque les médias sont prêts. Avec ce workflow, les médias peuvent alors être glissés et déposés dans des chutiers ou directement sur le montage, permettant au monteur de démarrer 50 % plus vite que s’il devait attendre les premiers transcodes avant de pouvoir commencer à travailler.

75 % des données qui circulent dans le monde chaque jour sont en format vidéo. Pour les diffuseurs, ce cycle de vie médiatique géant commence par le travail d’un opérateur d’assimilation qui nomme, ajoute des balises, et organise le matériel. Une bonne organisation apporte une valeur ajoutée considérable aux médias pour les créateurs de contenu.

Les petites et grandes maisons de post-production gagnent déjà du temps, réduisent les risques et rationalisent le pipeline de montage en utilisant des conventions d’appellation et des structures de dossiers normalisées pour les médias. L’intelligence artificielle (IA) et l’automatisation peuvent accélérer considérablement ce processus.

GreyMeta Curio utilise l’IA pour aider à trier et organiser les médias, accessibles dans Premiere Pro
GreyMeta Curio utilise l’IA pour aider à trier et organiser les médias, accessibles dans Premiere Pro

L’intégration des services cognitifs peut accélérer le processus de tri et de balisage en utilisant des paramètres tels que la reconnaissance de la marque, la reconnaissance faciale, le texte à l’écran, l’analyse de la reconnaissance vocale, la taille du plan, le type de prise de vue. En effet, les services cognitifs peuvent être entraînés pour reconnaître presque n’importe quoi, pourvu que l’algorithme dispose d’assez de données pour les exploiter. Dans un futur proche, un système d’IA bien formé pourrait trier chaque prise de vue, sur la base des informations du clap, ou par présentateur, ou en reconnaissant l’emplacement.

Les médias et les métadonnées peuvent être présentés dans un panneau Premiere Pro, permettant aux utilisateurs de trier, rechercher et récupérer des clips et des sous-clips directement à partir de Premiere Pro. L’intégration de ces métadonnées aux chutiers intelligents Adobe permet aux monteurs d’accéder à des médias qui n’auraient peut-être pas été considérés comme importants par un opérateur d’assimilation. Ou elle leur permet de réorganiser les médias.

Le déploiement d’outils pour automatiser la mise en place de projets avec les services cognitifs veille à ce que les créatifs ne se concentrent que sur leur créativité.

Grâce à Transcriptive, de Digital Anarchy, Premiere Pro dispose de la reconnaissance vocale.
Grâce à Transcriptive, de Digital Anarchy, Premiere Pro dispose de la reconnaissance vocale.

Modifier et améliorer le contenu

Avoir à quitter Premiere Pro en plein milieu d’un montage peut vraiment perturber le processus créatif. En effet, le New York Times a révélé qu’il faut parfois 25 minutes pour se remettre au travail après chaque interruption. Des panneaux et des modules intégrés transfèrent la puissance des applications tierces sur mesure directement dans le processus de montage, permettant aux utilisateurs d’améliorer de manière créative leurs montages à partir d’une seule interface sans interrompre leur flux. L’une des distractions les plus courantes à mi-montage est la recherche de fichiers, que ce soit dans votre propre système ou sur les catalogues d’images en ligne.

En règle générale, les utilisateurs trouvent les médias de deux façons : en parcourant manuellement les systèmes de fichiers ou en ouvrant un outil de gestion des ressources. Si le système de gestion des ressources numériques des médias est distinct, le monteur doit télécharger les médias, les déplacer vers un lecteur local et, enfin, les importer dans le système de montage non linéaire. Ce processus prend du temps et entraîne souvent une duplication des médias.

L’intégration du système de gestion des ressources numériques dans Premiere Pro simplifie considérablement ce processus, permettant aux utilisateurs de rechercher, de générer des aperçus et de déposer les médias du système de gestion des ressources numériques directement sur le montage Premiere Pro. Selon Interact Source, 19,8 % du temps de travail est consacré à la recherche de fichiers. Supprimer cet obstacle libère un temps précieux lors du montage.

Cantemo Iconik donne accès à des médias qui peuvent être déposés sur le montage dans Premiere Pro.
Cantemo Iconik donne accès à des médias qui peuvent être déposés sur le montage dans Premiere Pro.

Même avec l’accès aux rushes de production et aux archives, les monteurs peuvent ne pas disposer de toutes les séquences dont ils ont besoin. C’est là qu’Adobe Stock intervient. Contrairement à d’autres banques de données en ligne, Adobe Stock est accessible dans les applications Adobe. Ce service permet aux utilisateurs de rechercher dans plus de 90 millions d’images, vidéos et éléments graphiques conservés (y compris des Mogrts) pour les aider à concrétiser leur vision. Une étude commandée par Adobe montre qu’avec les banques de données en ligne traditionnelles, la recherche d’une vidéo et son placement dans le montage peuvent prendre plus de 3 minutes. À titre de comparaison, ce processus ne prend que 16 secondes dans Adobe Stock. Il est à noter que vous n’avez pas à autoriser les séquences Adobe Stock pour les utiliser : il suffit d’enregistrer les séquences d’aperçu en filigrane sur Creative Cloud, puis de les importer dans votre montage. Lorsque les séquences ont été approuvées, cliquez sur Télécharger : la version sous licence du clip remplace l’aperçu, avec tous les réglages préservés.

Intégrer des éléments graphiques et audio de marque

Le contenu est mondial. L’augmentation des plateformes de diffusion et la syndication mondiale des médias impliquent que la vidéo moyenne doit être diffusée en plusieurs versions. Non seulement de nombreux formats sont nécessaires, mais il se peut que chaque média doive être adapté à une zone géographique, à une démographie… à un particulier. Comment s’adapter à la vitesse accrue du contenu tout en assurant la cohérence de la marque ?

Adobe reconnaît qu’assurer la cohérence entre les livrables est un défi pour l’ensemble de l’industrie et a permis aux diffuseurs et aux sociétés de post-production d’automatiser une grande partie du workflow grâce à des intégrations tierces.

Ce problème est plus important lors de la création de contenu promotionnel, dont des centaines de versions peuvent être créées. Par exemple, une promo peut avoir besoin d’éléments graphiques pour chaque jour de la semaine, c’est-à-dire « Ce vendredi », « Demain à 21 heures », « Ce soir à 21 heures ». Multipliez cet exemple avec différentes régions, langues et plateformes de diffusion, imaginez une vidéo qui se transforme rapidement en centaines de livrables, tous nécessitant la même cohérence, et percevez le problème. 

D’ordinaire, les diffuseurs ont traité ce problème avec des boîtes à outils de marque, stockées dans plusieurs dossiers, nécessitant des workflows manuels longs. Il peut facilement dégénérer en problèmes de cohérence lorsque les boîtes à outils sont mises à jour ou remplacées. Adobe Creative Cloud permet aux entreprises de créer des boîtes à outils et de les distribuer aux équipes de promotion à travers le monde, toutes accessibles par un panneau Adobe, peu importe l’application utilisée. Si une ressource doit être mise à jour, le service des éléments graphiques effectue les modifications une fois dans la bibliothèque de partage et la mise à jour des boîtes à outils effectuée, à l’échelle mondiale.

Lors de la création de contenu de diffusion à court terme, que ce soit pour les promos, les informations ou le marketing numérique, le plus grand défi est de respecter des délais serrés sans sacrifier la qualité. Les modèles d’animations graphiques Adobe (alias « Mogrts », dérivés du format de fichier .mogrt) permettent aux utilisateurs de profiter des performances d’After Effects dans Premiere Pro. Une fois qu’une animation graphique est créée dans After Effects, elle peut être exportée, ajoutée à Creative Cloud et être accessible aux monteurs pour une utilisation dans Premiere Pro. Ils permettent aux monteurs de continuer à travailler dans l’application, leur garantissant ainsi un travail plus efficace, y compris aux monteurs qui n’ont pas une connaissance approfondie d’After Effects et des animations graphiques. 

De plus, les mogrts peuvent être modifiés de façon dynamique, sans être touchés par un opérateur. En intégrant simplement une feuille de calcul principale, des éléments graphiques alternatifs peuvent être générés automatiquement. Par conséquent, nous avons constaté une diminution de 84 % du temps dédié aux versions d’éléments graphiques. Il existe de nombreuses intégrations tierces qui vont plus loin, par exemple les projets de remplissage automatique des appels d’API, les systèmes de gestion de contenu (CMS), la gestion des ressources numériques et le transcodage automatique ou le téléchargement vers des destinations de diffusion spécifiques.

MASV fournit des transferts de fichiers rapides directement à partir de Premiere Pro.
MASV fournit des transferts de fichiers rapides directement à partir de Premiere Pro.

Collaborer avec d’autres équipes et membres de l’équipe

Pour accéder aux meilleurs talents du monde entier, une faible latence lors du partage des médias, des projets et des sessions à travers les continents est essentielle et les workflows collaboratifs sont devenus une nécessité. Teamviewer et GoToMeeting ne suffisent pas. Le téléchargement sur Vimeo et la demande de commentaires prennent trop de temps. Demander aux parties prenantes de voyager à travers un pays ou un continent pour voir la dernière version est une perte de temps et d’argent. Il est essentiel que les productions puissent collaborer non seulement pendant le processus de vérification, mais aussi de création.

Adobe Team Projects, inclus avec les équipes Creative Cloud et les comptes Enterprise, permet à plusieurs utilisateurs de travailler sur le même projet Premiere Pro ou After Effects, où qu’ils se trouvent dans le monde. Chaque fois qu’un utilisateur effectue une modification, le projet peut être synchronisé, donnant aux collaborateurs la possibilité d’accepter ou de rejeter les modifications. Ce workflow est important, car les diffuseurs cherchent à virtualiser leur ensemble d’outils Adobe. Par exemple, un projet d’équipe peut être configuré pour permettre aux utilisateurs de faire du montage en local et sur une machine virtuelle basée sur le cloud. Grâce à l’instance cloud, les utilisateurs du monde entier peuvent composer une ébauche d’histoire qui peut ensuite être partagée avec une installation locale pour finition. Ce workflow ouvre des possibilités pour les montages locaux, ce qui accélère la réalisation des projets et réduit les frais généraux de montage. Combiné à des technologies telles que le streaming vidéo NDI et l’architecture de cloud intelligent, il offre aux utilisateurs une véritable expérience collaborative, en amorce, quel que soit leur emplacement géographique. 

Il n’y a pas si longtemps, si les utilisateurs souhaitaient envoyer des médias pour vérification et approbation, ils devaient les exporter, les charger sur une chaîne privée Vimeo ou YouTube, puis passer des heures, des jours ou des semaines à faire des modifications mineures par le biais d’échange d’e-mails. 

Cette situation a inévitablement conduit à des problèmes de communication et à des retards dans les projets. Heureusement, ces jours fastidieux sont révolus. Grâce à divers outils d’approbation et de vérification disponibles sur Adobe Exchange, le temps nécessaire à la vérification et à l’approbation d’un projet a été réduit jusqu’a 42 %. Il est maintenant possible pour les utilisateurs d’effectuer des vérifications à un niveau granulaire, ce qui améliore non seulement la façon dont nous collaborons, mais apporte aussi, de façon fondamentale, un tout nouvel ensemble de fonctionnalités à Adobe. Les utilisateurs peuvent interagir eux-mêmes dans Premiere Pro ou dans des applications tierces, commentant et annotant des plans, des scènes et des décisions artistiques générales. L’intégration d’une piste d’audit de commentaires transforme Premiere Pro en une plateforme de collaboration permettant à tous les membres de l’équipe, aux monteurs et à d’autres, de travailler ensemble au fur et à mesure que leur projet prend forme. 

Frame.io introduit les commentaires des vérificateurs dans le montage dans Premiere Pro.
Frame.io introduit les commentaires des vérificateurs dans le montage dans Premiere Pro.

Exporter pour les plateformes d’affichage

Lorsque les délais d’exécution deviennent serrés, la rationalisation du workflow de diffusion peut faire la différence entre le respect ou le non-respect d’une échéance. Plus il est possible d’en faire avant l’exportation, plus les délais ont de chances d’être respectés.

Adobe Media Encoder inclut plus de fonctionnalités permettant de gagner du temps, par exemple l’adaptateur de durée, le normalisateur d’intensité sonore, et la possibilité d’appliquer une correction d’image globale pour que les médias soient conformes à la diffusion, sans avoir à revenir au montage. Une fois l’exportation effectuée, il existe divers outils qui peuvent automatiser les étapes restantes du processus de diffusion, invitant les utilisateurs à remplir les métadonnées correctes, à générer plus de versions, à contrôler la qualité des médias et à en assurer la diffusion vers diverses destinations. L’intégration d’un outil d’orchestration de workflow dans Premiere Pro assure non seulement la conformité des médias, mais réduit aussi le temps de livraison de 38 %.

Telestream Vantage automatise le transcodage et le contrôle qualité des workflows
Telestream Vantage automatise le transcodage et le contrôle qualité des workflows

Les gains de temps générés par les intégrations de tiers sont particulièrement perceptibles lors du contrôle de la conformité et de la qualité des workflows. De nos jours, il est simple d’importer des fichiers de rapports XML et JSON à partir d’un outil de contrôle qualité et de remplir un montage Premiere Pro avec des marqueurs indiquant toute erreur aux codes horaires correspondants. Cela accélère le processus de contrôle qualité et diminue le risque de livrer un fichier incorrect.

Qu’est-ce que les particuliers et les petits studios peuvent apprendre des workflows de diffusion ?

Mocha Pro de BorisFX fournit de puissants outils de suivi dans After Effects et Premiere Pro
Mocha Pro de BorisFX fournit de puissants outils de suivi dans After Effects et Premiere Pro

Différents principes s’appliquent à tout studio ou monteur, quel que soit le budget ou le pipeline. 

Évitez d’avoir plusieurs applications ouvertes, de passer d’une fenêtre à l’autre et de quitter votre système de montage non linéaire. Choisissez une plateforme de base pour développer votre entreprise et assurez-vous ensuite que tous les outils et applications supplémentaires peuvent fonctionner sur cette plateforme ou la compléter.

Consultez notre guide Bonnes pratiques : un montage efficace pour plus d’idées.

 

Définissez votre processus de montage, identifiez les goulots d’étranglement, supprimez-les et recherchez la cohérence. Cela vous aide non seulement à identifier les domaines dans lesquels les outils et les intégrations peuvent améliorer votre workflow, mais également à évoluer en douceur pendant les périodes de pointe.

Tant de temps est consacré à des tâches laborieuses et répétitives qui peuvent facilement être remplacées par l’automatisation. Une fois que vous avez défini votre workflow, analysez chaque étape et déterminez si votre temps est utilisé à bon escient. Cela permet souvent d’identifier les processus qui pourraient être automatisés. Et si vous pensez qu’une tâche pourrait parfaitement être automatisée, alors il y a de fortes chances qu’une application intégrable à votre workflow existe.

Consultez nos guides des bonnes pratiques sur les animations graphiques, le mixage audio et la rationalisation des workflows.

 

La technologie doit être configurée et déployée pour vous laisser le champ libre, afin que vous puissiez vous concentrer sur la création de contenu. Trop souvent, les limites de la technologie, le manque de flexibilité ou des workflows médiocres peuvent signifier que les équipes de production consacrent leur temps à la technologie, plutôt qu’à leur contenu. Les équipes de production et techniques devraient toujours être satisfaites que la technologie fonctionne à la hauteur de leurs exigences et non l’inverse.

Consultez notre guide Bonnes pratiques : travailler à partir de formats natifs.

À propos de ces guides des bonnes pratiques

Adobe vous aide à atteindre plus vite la ligne d’arrivée. Améliorez vos connaissances grâce à nos nouveaux guides sur les bonnes pratiques de production et de montage vidéo.

 

Contributeurs

  • Joe Newcombe est responsable des ventes et du marketing chez Support Partners, un intégrateur de systèmes pour les diffuseurs et les installations de post-production. Il vit au Royaume-Uni.
  • Jeff Greenberg est consultant, maître de formation et auteur de l’ouvrage « Adobe Premiere Pro Studio Techniques ».
  • Maxim Jago est un cinéaste installé à Paris, maître de formation et auteur de l’ouvrage « Premiere Pro Classroom in a Book ».
  • Alex Macleod est consultant en production audiovisuelle professionnel et propriétaire de Media City Training au Royaume-Uni.
  • Jarle Leirpoll est un cinéaste, monteur et maître de formation résidant en Norvège. Il est également l’auteur de l’ouvrage The Cool Stuff in Premiere Pro.
  • Ian Robinson est concepteur d’animations dans l’audiovisuel, et formateur régulier Adobe MAX. Il vit à Silverthorne, dans le Colorado.