Préparation des images pour la presse

Dans Photoshop, vous pouvez préparer des fichiers d’image pour une lithographie offset, une impression numérique, une gravure ou un autre procédé d’impression commerciale.

En général, le flux de production dépend des capacités du service prépresse. Avant d’entamer un flux de production pour une impression commerciale, contactez le personnel du service pour connaître ses exigences. Par exemple, ils peuvent vous déconseiller la conversion en CMJN en raison des paramètres spécifiques au prépresse qu’ils utilisent. Voici quelques scénarios possibles pour la préparation de fichiers images, qui vous permettront d’obtenir des résultats prévisibles à l’impression :

  • Travaillez exclusivement en mode RVB et vérifiez que le profil de plan de travail RVB est bien référencé au fichier image. Si l’imprimeur ou le personnel du service prépresse utilise un système de gestion des couleurs, il doit pouvoir utiliser le profil de votre fichier pour convertir précisément les couleurs en CMJN avant de produire les films et les plaques d’impression.

  • Travaillez en mode RVB jusqu’à ce que l’image soit finalisée. Convertissez ensuite l’image en mode CMJN et procédez à l’ajout de couleurs supplémentaires et aux réglages des tonalités. Vérifiez en particulier les tons clairs et les tons foncés de l’image. Utilisez les commandes Niveaux, Courbes ou les calques de réglage Teinte/Saturation pour apporter des corrections. Ces réglages doivent être très mineurs. Aplatissez le fichier si nécessaire, puis transmettez le fichier CMJN à l’imprimeur.

  • Insérez l’image RVB ou CMJN dans Adobe InDesign ou Adobe Illustrator. En général, la plupart des images imprimées sur une presse commerciale ne le sont pas directement à partir de Photoshop, mais à partir d’un programme de mise en page comme Adobe InDesign ou d’illustration comme Adobe Illustrator. Pour plus d’informations sur l’importation de fichiers Photoshop dans Adobe InDesign ou Adobe Illustrator, consultez l’aide d’Adobe InDesign ou l’aide d’Adobe Illustrator.

Tenez compte des conseils suivants lors du travail sur une image destinée à l’impression commerciale :

  • Si vous connaissez les caractéristiques de la presse, vous pouvez spécifier la sortie des tons clairs et des tons foncés afin de préserver certains détails.

  • Si vous utilisez une imprimante de bureau pour prévisualiser l’aspect du fichier définitif, gardez à l’esprit qu’une imprimante de bureau ne peut pas fidèlement reproduire la qualité d’une presse commerciale. Une épreuve couleur professionnelle vous donnera un bien meilleur aperçu du résultat final.

  • Si vous travaillez avec un profil de presse commerciale, vous pouvez le définir via la commande Format d’épreuve, puis afficher une épreuve-écran à l’aide de la commande Couleurs d’épreuve. Utilisez cette méthode pour prévisualiser le fichier définitif sur votre moniteur.

Remarque :

sur certaines imprimantes, il est préférable d’envoyer le document au format PDF, en particulier si le fichier doit se conformer aux normes PDF/X (voir la section Enregistrement au format Photoshop PDF).

Définition des options de sortie

Si vous préparez vos images en vue de leur impression commerciale directe à partir de Photoshop, vous pouvez sélectionner et visualiser divers repères d’impression et autres options de sortie en utilisant la commande Imprimer. En général, ces options de sortie doivent être définies uniquement par des professionnels du prépresse ou des personnes connaissant le processus de l’impression commerciale.

Photoshop Repères d’impression pour les imprimantes Photoshop
Repères d’impression

A. Bande des dégradés de couleur B. Libellé C. Repères de montage D. Bande de contrôle des couleurs progressives E. Traits de coupe (coins) F. Traits de coupe (milieux) G. Description H. Mire-étoile 
  1. Choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Choisissez Sortie dans le menu déroulant.
  3. Définissez une ou plusieurs des options suivantes :

    Gamme de nuances

    Cette option génère une échelle à 11 niveaux de gris, graduée de 0 à 100 % par incréments de 10 %. Lorsque vous effectuez une séparation de couleurs CMJN, une bande de dégradés de couleur et une bande de contrôle des couleurs s’impriment respectivement à gauche et à droite sur chaque plaque cyan, magenta, jaune et noire.

    Remarque :

    les gammes de nuances, les repères de montage, les traits de coupe et les libellés (noms) ne seront imprimés que si le papier sélectionné est plus grand que l’image imprimée.  

    Repères de montage

    Permet d’imprimer des repères de montage autour de l’image (y compris les hirondelles et les mires-étoiles). Ces repères sont utilisés principalement pour l’alignement des séparations de couleur sur des imprimantes PostScript.

    Traits de coupe (coins)

    Permet d’imprimer des traits de coupe pour rogner la page. Vous pouvez les imprimer aux angles. Sur les imprimantes PostScript, cette option permet également d’imprimer les mires-étoiles.

    Traits de coupe (milieux)

    Permet d’imprimer des traits de coupe pour rogner la page. Vous pouvez les imprimer au centre de chaque bord de la page.

    Description

    Permet d’imprimer tout texte de légende entré dans la boîte de dialogue Informations avec une taille maximale de 300 caractères. Le texte de légende est toujours imprimé en police Helvetica, en style normal et en corps de 9 points.

    Nom

    Imprime le nom du fichier au-dessus de l’image. Si vous imprimez des séparations, le nom des séparations apparaît également dans l’intitulé.

    Sens offset

    Permet de rendre le texte lisible lorsque l’émulsion est sur le verso, c’est-à-dire lorsque le calque photosensible d’un film ou d’un papier photographique n’est pas tourné vers vous. En général, les images imprimées sur du papier sont imprimées sur le recto émulsionné (sens litho), le texte étant lisible lorsque le calque photosensible est tourné vers vous. Les images sur film sont souvent imprimées avec l’émulsion sur le verso.

    Négatif

    Permet d’imprimer une version en négatif de l’ensemble de l’image de sortie, notamment tous les masques et couleurs d’arrière-plan. Contrairement à la commande Négatif du menu Image, cette option convertit l’image à l’impression, non pas l’image à l’écran. Si vous imprimez des séparations directement sur film, vous voudrez probablement un négatif. Toutefois, dans de nombreux pays, la tendance est d’imprimer des films positifs. Consultez votre imprimeur pour éviter les erreurs. Pour reconnaître le côté émulsionné, examinez le film en pleine lumière après son développement. L’émulsion se trouve sur le côté mat, et le côté brillant est la base du film. Demandez à votre imprimeur s’il travaille avec des films positifs ou négatifs et en émulsion recto (sens litho) ou verso (sens offset).

    Arrière-plan

    Sélectionne la couleur d’arrière-plan à appliquer à la zone de page en dehors de la zone d’image. Par exemple, il est parfois souhaitable d’appliquer un arrière-plan noir ou de couleur aux diapositives imprimées sur un enregistreur de film. Pour utiliser cette option, cliquez sur le bouton Arrière-plan, puis sélectionnez une couleur dans le sélecteur de couleurs. Cette option s’applique uniquement à l’impression et n’a aucun effet sur l’image.

    Cadre

    Imprime un cadre noir autour de l’image. Spécifiez la largeur du cadre en entrant une valeur et en choisissant une unité.

    Fond perdu

    Imprime des traits de coupe à l’intérieur et non à l’extérieur de l’image. Utilisez cette option pour rogner l’image à l’intérieur de l’illustration. Spécifiez la largeur du fond perdu en entrant une valeur et en choisissant une unité.

    Interpolation

    Diminue l’aspect irrégulier d’une image basse résolution en la rééchantillonnant automatiquement pendant l’impression (imprimantes PostScript). Notez que le rééchantillonnage risque de réduire la netteté de l’image.

Pour plus d’informations sur l’option Inclure les données vectorielles, voir la section Impression des données vectorielles.

Lorsque vous préparez une image pour le prépresse et que vous travaillez avec des images CMJN ou avec des images contenant des tons directs, vous pouvez imprimer chaque couche de couleur sur une page différente.

Remarque :

les séparations obtenues à partir de documents en mode Couleurs CMJN, Bichromie ou Multicouche peuvent être différentes selon que ces documents ont été imprimés sur des imprimantes Postscript ou non.

Couches de couleur sur des pages différentes dans Photoshop
Impression de chaque couche de couleur sur une page différente.

Remarque :

si vous imprimez une image à partir d’une autre application et que vous voulez imprimer des couches de ton direct sur des plaques de ton direct, vous devez tout d’abord enregistrer le fichier au format DCS 2.0. Ce format permet de préserver les couches de ton direct. Il est pris en charge par les applications telles qu’Adobe InDesign et QuarkXPress®.

  1. Vérifiez que votre document est bien en mode Couleurs CMJN, Multicouche ou Bichromie, puis choisissez Fichier > Imprimer.
  2. Choisissez Séparations dans le menu déroulant Traitement des couleurs.

    Remarque :

    ces options peuvent également s’afficher dans la boîte de dialogue Paramètres d’impression en fonction de l’imprimante et du pilote utilisés. Sous Windows, cliquez sur le bouton Propriétés pour accéder aux options du pilote d’imprimante. Sous Mac OS, utilisez le menu contextuel de la boîte de dialogue Paramètres d’impression qui s’affiche.

  3. Cliquez sur Imprimer. Une séparation est imprimée pour chaque couleur de l’image.

Préparation d’une image avec des couches de ton direct à l’impression depuis une autre application

  1. S’il s’agit d’une image bichrome, convertissez-la en mode Multicouche.
  2. Enregistrez l’image au format DCS 2.0.
  3. Dans la boîte de dialogue Format DCS 2.0, désélectionnez les options Inclure la trame de demi-teintes et Inclure la fonction de transfert.
  4. Ouvrez ou importez l’image dans Photoshop et définissez les angles de trames. Vérifiez que vous avez bien transmis à l’imprimante la couleur de ton direct pour chaque plaque de couleur.

    Remarque :

    vous pouvez importer un fichier PSD contenant des tons directs directement dans Illustrator ou InDesign sans aucune préparation spécifique.

Création d’un recouvrement de couleurs

Le recouvrement des couleurs est un chevauchement qui évite l’apparition de petits espaces blancs dans l’image imprimée, due à de légers défauts de repérage sous presse. Contactez votre prestataire de services avant de procéder au recouvrement. En général, votre imprimeur vous indique si un recouvrement est nécessaire et quelle valeur vous devez spécifier dans la boîte de dialogue Recouvrement.

Recouvrement pour éviter le décalage dans Photoshop
Recouvrement corrigeant le décalage

A. Défaut de repérage sans recouvrement B. Défaut de repérage avec recouvrement 

Le recouvrement vise à corriger le décalage des couleurs en aplat. En règle générale, le recouvrement n’est pas nécessaire sur les images en tons continus, telles que les photographies. L’utilisation excessive du recouvrement peut générer un effet de vectorisation. Si ces problèmes ne sont pas visibles à l’écran, ils risquent d’apparaître à l’impression. Photoshop respecte les règles de recouvrement standard :

  • Toutes les couleurs s’étendent sous le noir.

  • Les couleurs claires s’étendent sous les couleurs plus foncées.

  • Le jaune s’étend sous le cyan, le magenta et le noir.

  • Le cyan et le magenta purs s’étendent de façon égale l’un en dessous de l’autre.

  1. Choisissez Edition > Convertir en profil pour afficher l’image dans l’espace colorimétrique du périphérique de sortie (voir la section Conversion des couleurs d’un document dans un autre profil (Photoshop)).
  2. Choisissez Image > Recouvrement.
  3. Dans la zone de texte Largeur, entrez la valeur de recouvrement indiquée par votre atelier d’impression. Sélectionnez ensuite une unité de mesure, puis cliquez sur OK. Consultez votre imprimeur pour déterminer la valeur probable du décalage.

Détermination de la résolution du fichier numérisé pour l’impression

Plusieurs techniques sont disponibles pour déterminer la résolution de numérisation d’une photo. Si vous numérisez des photos destinées à l’impression et que vous connaissez la taille exacte et la linéature d’impression, les techniques suivantes permettent de déterminer la résolution du fichier numérisé. Il est souvent plus simple de numériser à la résolution optique optimale du scanner, puis de redimensionner l’image dans Photoshop.

Estimation d’une résolution de fichier numérisé

Vous pouvez déterminer les paramètres de votre fichier numérisé en utilisant les dimensions initiales et finales de l’image, ainsi que la résolution de votre périphérique de sortie. La résolution de fichier numérisé est convertie en résolution d’image lorsque vous ouvrez l’image numérisée dans Photoshop.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour les imprimantes laser et les photocomposeuses, multipliez la linéature par 2. Pour connaître la linéature de votre imprimante, consultez la documentation qui l’accompagne, ou contactez votre prestataire de services.

    • Pour une imprimante à jet d’encre, consultez la documentation qui l’accompagne pour déterminer la résolution optimale. Bon nombre d’imprimantes à sublimation et de périphériques capables d’imprimer directement sur du papier photographique ont une résolution optimale comprise entre 300 et 400 ppp.

  2. Définissez le rapport entre les dimensions finales de l’image et ses dimensions d’origine. Par exemple, le rapport entre une image finale de 6 x 9 pouces et une image originale de 2 x 3 pouces est 3/1.
  3. Multipliez le résultat obtenu à l’étape 1 par le résultat obtenu à l’étape 2.

    Supposons, par exemple, que vous imprimiez une image sur une photocomposeuse avec une linéature de 85 lpp, et que le rapport entre les dimensions de l’image finale et celles de l’image d’origine soit de 3. Multipliez d’abord 85 (linéature) par 2 pour obtenir 170. Multipliez ensuite 170 par 3 (rapport des dimensions de l’image finale et des dimensions de l’image d’origine) pour obtenir une résolution d’image numérisée de 510 ppp. Si vous utilisez une imprimante à jet d’encre avec une résolution optimale de 300 ppp, multipliez 300 par 3 pour obtenir une résolution d’image numérisée de 900.

    Remarque :

    selon la procédure de séparation des couleurs, les rapports entre la résolution d’image et la linéature peuvent varier. Vérifiez ces données auprès de votre atelier de prépresse ou de votre imprimeur avant de numériser des images.

Calcul de la taille de fichier avant de numériser une image

Vous pouvez créer un fichier fictif afin de prévoir la taille de fichier nécessaire pour la sortie finale de votre image numérisée.

  1. Dans Photoshop, sélectionnez Fichier > Nouveau.
  2. Entrez la largeur, la hauteur et la résolution de l’image finale imprimée. La résolution doit être 1,5 fois à 2 fois supérieure à la linéature utilisée pour l’impression. Assurez-vous que vous avez sélectionné le mode de numérisation approprié. La boîte de dialogue Nouveau affiche la taille de fichier.

    Supposons, par exemple, que vous vouliez obtenir une image finale de 4 pouces de largeur et de 5 pouces de hauteur. Si vous envisagez de l’imprimer avec une trame de 150 lignes et un rapport de 2/1, définissez une résolution de 300. La taille du fichier obtenu est de 5,15 Mo.

    Pour générer l’image numérisée, entrez cette taille dans les paramètres de votre scanner. Vous n’avez pas à vous préoccuper de la résolution ou des dimensions de l’image. Une fois l’image numérisée et importée dans Photoshop, utilisez la commande Taille de l’image (en désélectionnant l’option Rééchantillonnage) pour entrer la largeur et la hauteur correctes de l’image.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne