Présentation

Adobe Sign offre la possibilité de mettre à jour dynamiquement les champs dans un document (accord) en fonction des données saisies par le signataire au moment de la signature de l’accord. Cette mise à jour dynamique peut être effectuée par le biais de champs calculés. Vous pouvez utiliser des champs calculés pour configurer des règles dans un document (ou un modèle de document) avant de l’envoyer pour signature. Ces règles sont traitées lorsque le signataire interagit avec un document et le mettent à jour dynamiquement en fonction des champs/valeurs.

Les champs calculés peuvent être définis dans les documents à l’aide des mécanismes suivants :

Exemples d’utilisation des champs calculés

Des champs calculés peuvent être utilisés dans tous les cas où un document doit être mis à jour de manière dynamique au moment de la signature. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’utilisation des champs calculés. Ces exemples sont fournis a des fins d’illustration uniquement.

1. Configuration d’un formulaire de commande : les champs calculés peuvent être utilisés pour configurer un formulaire de commande dans lequel le signataire a la possibilité d’effectuer une sélection dans une liste d’articles disponibles et de spécifier une quantité. La sélection d’un article dans la liste met automatiquement à jour le formulaire avec le prix de celui-ci. La quantité sélectionnée par le signataire est également le résultat du coût total de l’article qui est calculé automatiquement. Le formulaire peut également comporter des calculs supplémentaires pour déterminer le montant total des taxes ou calculer une remise en fonction des règles métier.

2. Remplissage automatique de la date d’expiration d’un contrat : pour les accords permettant aux clients de choisir la durée au moment de la signature (6 mois, 12 mois, 24 mois, etc.), un champ calculé peut être utilisé pour renseigner automatiquement la date de fin du contrat en fonction de la sélection effectuée par le client au moment de la signature du contrat.

3. Formulaires d’inscription avec plusieurs choix : un champ calculé peut être utilisé pour configurer des formulaires d’inscription (formulaires d’abonnement, par exemple) dans lesquels la personne apposant sa signature peut effectuer un choix parmi plusieurs options disponibles. Les choix effectués par le signataire peuvent entraîner d’autres aspects dynamiques des formulaires (conditions, durée du contrat, coût total, etc.).

Notions de base sur les champs calculés

N’importe quel champ de formulaire, champ de case à cocher ou champ de case d’option d’un formulaire Adobe Sign peut être marqué comme étant un champ calculé. Au moment de la signature, le signataire ne peut pas directement saisir une valeur dans un champ désigné comme champ calculé. La valeur du champ est automatiquement calculée en fonction des règles définies dans le formulaire.

Une définition de champ calculé est composé de deux parties : l’expression et le format.

Expression

Obligatoire

Définit la formule/règle de calcul de la valeur du champ désigné. Adobe Sign évalue l’expression au moment de la signature et la valeur obtenue est affichée dans le champ.

Format

Facultatif

La valeur obtenue d’un champ calculé peut également être mise en forme en tant que date, nombre ou devise en spécifiant un format.

Les champs calculés peuvent être définis à l’aide de balises de texte Adobe Sign, de l’application web Adobe Sign ou des champs de formulaire PDF. Lors de l’utilisation de balises de texte Adobe Sign ou de champs de formulaire PDF pour définir les champs calculés, l’expression du calcul est définie à l’aide d’une directive appelée “calc”. La mise en forme du champ calculé peut être spécifiée à l’aide d’une directive appelée “format”.

Exemple

{{someCalculatedField_es_:signer1:calc(someExpn):format(formatType, someFormat)}}

Cet exemple montre des balises de texte étant utilisées pour définir un champ dans un document appelé « someCalculatedField ». Ce champ est affecté au destinataire identifié comme signer1. La valeur de ce champ est calculée en fonction de la formule spécifiée dans « someExpn ». Le type de la valeur obtenue est spécifié par le paramètre « formatType » et mis en forme selon le format défini en tant que « someFormat ».

L’environnement de création de l’application web Adobe Sign propose un créateur d’expressions entièrement fonctionnel pour définir les formules des champs calculés. Pour plus d’informations sur la création d’expressions, voir Utilisation du créateur d’expressions pour spécifier des champs calculés.


Expressions de champ calculé

L’expression définit la formule/règle pour déterminer la valeur du champ calculé. Une expression peut être composée de l’un ou de plusieurs des éléments suivants :

Littéral

Spécifie une valeur qui est utilisée dans le cadre de l’expression. Les expressions peuvent être des valeurs de chaîne, des nombres ou des dates. Par exemple :

• {{helloField_es_:signer1:calc(“Hello”)}} : ce littéral définit la valeur du champ appelé “helloField” sur Hello.

• {{numField_es_:signer1:calc(10)}} : ce littéral définit la valeur du champ appelé “numField” sur 10.

Les chaînes qui doivent être incluses dans une expression doivent être placées entre guillemets (doubles (") ou simple (')). Si la valeur obtenue doit inclure un guillemet (simple ou double), vous pouvez utiliser une barre oblique inverse (\) pour fermer le guillement.

Remarque importante : Pour tous les exemples, seule l’expression sera dorénavant affichée. La syntaxe complète de la balise de texte ne sera pas affichée.

Opérateurs

Les opérateurs sont utilisés pour effectuer une ou plusieurs opérations dans le cadre de l’expression. Par exemple :

• 6 + 4 : cet opérateur entraîne le remplissage de la valeur 10 dans le champ calculé.

• 5/22/2016 - 3 : cet opérateur entraîne le remplissage de la valeur 5/19/2016 dans le champ calculé.

Pour obtenir la liste des opérateurs pris en charge dans les expressions, voir Opérateurs pris en charge.

Champs

Les champs existants du document peuvent être utilisés pour définir une expression en faisant référence au champ par son nom. Les champs peuvent être des champs de signature Adobe Sign (tels que Signature, Champ de date, Nom du signataire, Société du signataire, etc.) ou des champs définis dans le document ou d’autres champs calculés. Par exemple :

• price * quantity : cette expression référence deux autres champs dans le document appelés “price” et “quantity”. Le résultat de la multiplication des valeurs de ces deux champs seront renseignés dans le champ calculé.

• signerName & “employee of “ & signerCompany – Cette expression référence deux champs dans le document : “signerName” et “signerCompany” qui sont préremplis par Adobe Sign qui les concatène ensemble. Si le nom du signataire est « Casey Jones » et le nom de son entreprise « Acme Corp », cette expression entraînera le remplissage de la valeur « Casey Jones employee of Acme Corp » dans le champ calculé.

Si un nom de champ contient un espace, il doit être placé entre crochets ([]) pour le référencer dans une expression. Par exemple, [nom de champ avec espaces] référencera un champ dans le document appelé « nom de champ avec espaces ».

Fonctions

Les expressions peuvent également contenir une ou plusieurs fonctions de la liste des fonctions prises en charge d’Adobe Sign. Les fonctions spécifiées sont évaluées pendant le processus de signature de l’accord et la valeur obtenue est affichée dans le champ calculé. Par exemple :

• dateAdd(d, signedDate, 3) : cette expression utilise la fonction “dateAdd" et spécifie l’ajout de 3 jours à la date de signature de l’accord. Ainsi, si le document est signé le 5/22/2016, le résultat de l’expression sera le 5/25/2016.

Pour obtenir la liste des fonctions prises en charge dans les expressions, voir Fonctions prises en charge.


Opérateurs pris en charge

Les opérateurs suivants sont pris en charge dans les champs calculés.

+

Additionne deux nombres.

-

Soustrait deux nombres.

/

Divise deux nombres.

*

Multiplie deux nombres.

&

Concatène deux chaînes ensemble.

=

Égal à. Compare deux valeurs et renvoie la valeur "true" si les deux valeurs sont égales et la valeur "false" si elles ne le sont pas.

!=

Différent de. Compare deux valeurs et renvoie la valeur "true" si les deux valeurs ne sont pas égales et la valeur "false" si elles sont.

Inférieur à. Compare deux valeurs et renvoie une valeur booléenne (vrai ou false) si la première valeur est inférieure à la seconde.

>=

Supérieur ou égal à. Compare deux valeurs et renvoie une valeur booléenne (vrai ou faux) si la première valeur est supérieure ou égale à la seconde.

<=

Inférieur ou égal à. Compare deux valeurs et renvoie une valeur booléenne (vrai ou faux) si la première valeur est inférieure ou égale à la seconde.

Supérieur à. Compare deux valeurs et renvoie une valeur booléenne (vrai ou faux) si la première valeur est supérieure à la seconde.

%

Opérateur modulo. Renvoie le reste de la division entre deux nombres.

^

Opérateur d’exposant. Renvoie la valeur exponentielle des nombres spécifiés.


Fonctions prises en charge

Les fonctions suivantes sont prises en charge lors de la spécification des expressions dans un champ calculé.

Fonction

Catégorie

Description

abs(number1)

Maths

Renvoie la valeur absolue du nombre « number1 ».

roundUp(number1)

Maths

Arrondit au niveau supérieur le nombre « number1 ».

roundDown(number1)

Maths

Arrondit au niveau inférieur le nombre « number1 ».

round(number1)

Maths

Arrondit le nombre « number1 » à l’entier le plus proche.

min(number1,number2)

Maths

Renvoie le plus petit nombre des deux nombres « number1 » et « number2 ».

max(number1,number2)

Maths

Renvoie le plus grand nombre des deux nombres « number1 » et « number2 ».

datePart(part, date)

Date

Renvoie la partie de la date spécifiée par le premier argument sous forme d’entier. Par exemple : datePart(m, 5/22/2016) renverra 5, la représentation du mois de la date.

Pour obtenir des informations sur les valeurs acceptables pour l’attribut de composant, reportez-vous à la section Valeurs acceptées pour les parties de date ci-dessous.

dateAdd(part, date, addition)

Date

Ajoute le nombre spécifié de composants (par ex. « d » pour jour, « m » pour mois et « y » pour année) à une date pour calculer une future date. Vous pouvez utiliser des chiffres ou des noms de champ.

Par exemple : dateAdd("m", "Jan 1, 2016", 3) renverrait la date du 1er avril 2016. Dans cet exemple, la formule ajoute 3 mois à la date spécifiée.

dateDiff(part, date1, date2)

Date

Renvoie le nombre de composants (par ex. « d » pour jours, « h » pour heures ou « n » pour minutes) entre deux dates. Vous pouvez utiliser des chiffres ou des noms de champ.

Par exemple : dateDiff("d", "Jan 1, 2016", "Jan 2, 2016") renverrait une valeur de 1 pour représenter un jour entre le 1er janvier et le 2 janvier.

daysIn(part, date)

Date

Renvoie le nombre de jours contenu dans le composant (par ex. « d » pour jour, « m » pour mois ou « y » pour année) pour la date spécifiée. Vous pouvez utiliser des chiffres ou des noms de champ.

Par exemple : daysIn("m", "Feb 1, 2016") renverrait la valeur 29 jours pour février 2016 et daysIn("y", "02/01/2015") renverrait 365 jours pour 2015.

date(string)

Date

Convertit une valeur de chaîne telle que "1/1/2016" en un objet de date qui peut être utilisé dans d’autres fonctions.

now()

Date

Renvoie la date et l’heure de l’évaluation de la formule, généralement lorsque la page eSign est chargée.

if(logical_test, value_if_true, value_if_false)

Logique

Évalue "logical_test". « logical_test » peut être une autre expression. Si TRUE, renvoie la valeur spécifiée dans "value_if_true". Si FALSE, renvoie la valeur de "valeur_si_false". Les attributs “value_if_true” et “value_if_false” peuvent également être des expressions.

Par exemple : if (1>0, "Correct", "Incorrect") renverrait "Correct".

and(logical1, logical2, ...)

Logique

Renvoie la valeur true uniquement si tous les arguments logiques sont TRUE. Dans le cas contraire, renvoie la valeur false.

Par exemple : and(1>0, 2>1) renverrait "true" et and(1>0, 2=1) renverrait "false".

or(logical1, logical2, ...)

Logique

Renvoie la valeur true si les arguments logiques (logical1, logical2,…) sont TRUE. Si tous les arguments logiques sont FALSE, renvoie la valeur false.

Par exemple : or(1>0, 2>1) renverra "true". or(1>0, 2=1) renverra "false".

not(logical)

Logique

Renvoie la valeur opposée de "logical". Si "logical" est FALSE, renvoie la valeur true. Si TRUE, renvoie la valeur false. Par exemple, not(1>0) renverrait "false".

 

Valeurs acceptées pour les parties de date

Les valeurs suivantes peuvent être utilisées dans les fonctions liées aux dates lorsque la partie de la date sur laquelle la fonction doit opérer est spécifiée.

Partie

Partie de la date à laquelle s’applique la fonction

y

Année

q

Trimestre

m

Mois

d

jours

h

Heure

n

Minute

s

Seconde


Mise en forme des champs calculés

En plus de spécifier l’expression d’un champ calculé, vous pouvez également mettre en forme la valeur de sortie. La sortie peut être au format texte (par défaut) ou mise en forme en tant que nombre ou date.

Lorsqu’elle est utilisée avec des balises de texte, la directive de format accepte deux arguments : FormatType et Format.

FormatType

Indique le type de valeur que représente le champ calculé. Les valeurs acceptées pour ce paramètre sont les suivantes : nombre et date.

Format

Spécifie la structure de la valeur de sortie à placer dans le champ calculé.


Mise en forme des champs calculés en tant que nombres

Les caractères suivants peuvent être utilisés pour spécifier la mise en forme d’une sortie en tant que nombre.

Caractère de mise en forme

Description

_

(Soulignement). Représente n’importe quel espace réservé de chiffre.

9

Représente n’importe quel espace réservé de chiffre.

.

Emplacement d’un point décimal obligatoire (ou de tout autre symbole régional adéquat).

0

Situé à gauche ou à droite d’un point décimal obligatoire. Ensemble de zéros.

( )

Si le nombre est inférieur à zéro, met le masque entre parenthèses.

+

Insère un signe plus avant un nombre positif, un signe moins avant un nombre négatif.

-

Place un espace devant un nombre positif, un signe moins devant un nombre négatif.

,

Sépare toutes les trois décimales avec une virgule (ou tout autre séparateur régional adéquat).

$

Place le signe du dollar (ou tout autre symbole régional-adéquat) avant le nombre mis en forme. Une fois spécifié, il doit être le premier caractère de la chaîne de format.

%

Convertit la valeur numérique dans le champ en pourcentage. Multiplie par 100 et met

Signe % à la fin. Une fois spécifié, il doit être le dernier caractère de la chaîne de format.


Mise en forme des champs calculés sous forme de date

Les caractères suivants peuvent être utilisés pour spécifier la mise en forme d’une sortie en tant que date.

Format

Description

Exemple

s

Secondes de la minute comprises entre 0 et 59.

"0" à "59"

ss

Secondes de la minute avec un zéro non significatif, si nécessaire.

"00" à "59"

n

Minute de l’heure comprise entre 0 et 59.

"0" ou "59"

nn

Minute de l’heure avec un zéro non significatif, si nécessaire.

"00" ou "59"

h

Heure du jour comprise entre 1 et 12.

"1" à "12"

hh

Heure du jour avec un zéro non significatif, si nécessaire.

"01" à "12"

H

Heure du jour comprise entre 0 et 23.

"0" à "23"

HH

Heure du jour avec un zéro non significatif, si nécessaire.

"00" à "23"

d

Jour du mois compris entre 1 et 31.

"1" à "31"

dd

Jour du mois avec un zéro non significatif, si nécessaire.

"01" à "31"

ddd

Nom abrégé du jour de la semaine.

"Lun" à "dim"

dddd

Nom complet du jour.

"Lundi" à "dimanche"

m

Mois de l’année compris entre 1 et 12.

"1" à "12"

mm

Mois de l’année avec un zéro, si nécessaire.

"01" à "12"

mmm

Nom abrégé du mois.

"Jan" à "déc"

mmmm

Nom complet du mois.

"Janvier" à "décembre"

yy

Année sous la forme d’un nombre à deux chiffres.

"99" ou "15"

yyyy

Année à quatre chiffres.

"1999" ou "2015"

t

Affiche le premier caractère de l’indicateur A.M./P.M.

"A" ou "P"

tt

Affiche l’indicateur A.M./P.M.

"AM" ou "PM"


Exemples de mise en forme

Les exemples suivants montrent comment mettre en forme les champs calculés de date et de nombre.

  • Champ calculé mis en forme en tant que date :

{{myField_es_:calc(otherDateField + 3):format(date, "mmm dd, yyyy")}}

La sortie sera « May 22, 2016 ».

  • Champ calculé mis en forme en tant que nombre.

{{myTax_es_:calc(total * taxrate):format(number, "$,.00") }}

La sortie sera « $1,987,65 ».


À l’aide du créateur d’expressions pour spécifier les champs calculés

Les champs calculés peuvent être spécifiés dans l’environnement de création d’Adobe Sign. La procédure ci-dessous vous guide tout au long des étapes nécessaires pour définir un champ calculé lorsque vous vous trouvez dans l’environnement de création.

1. Effectuez un glisser-déposer d’un champ dans le document. Double-cliquez sur le champ que vous venez d’ajouter pour afficher la boîte de dialogue des propriétés de champ. Attribuez au champ un nom adéquat. Changez l’attribut Type de valeur à l’aide de la liste déroulante en type Valeur calculée. Cela signifie que la valeur du champ est déterminée en fonction d’un calcul au moment de la signature.

Champ Type de valeur

 

2. Saisissez l’expression de calcul dans le champ de texte appelé Formule ou cliquez sur le bouton de fonction ( fx ) pour ouvrir le créateur d’expressions.

Créateur de formules

 

3. Utilisez le créateur d’expressions pour définir l’expression du champ calculé (voir la figure ci-dessous). La zone d’expression dans la partie supérieure affiche la formule qui sera utilisée pour calculer la valeur du champ. Vous pouvez saisir la formule dans la zone d’expression ou utiliser l’environnement de création pour créer la formule. Le créateur d’expressions fournit la liste de toutes les fonctions disponibles, la liste des champs de formulaire existants dans le document, ainsi que la liste des opérateurs pris en charge pour vous aider à créer des expressions. Vous pouvez ajouter un champ ou une fonction à une formule en double-cliquant sur l’élément dans la zone de liste du créateur d’expressions. Vous pouvez également ajouter des opérateurs à l’expression en cliquant sur un opérateur spécifique dans la liste des opérateurs.

4. Une fois que vous avez terminé de définir l’expression, vous pouvez vérifier sa syntaxe en cliquant sur le bouton Vérifier la syntaxe et enregistrer les modifications.

5. Définissez le type des champs calculés à l’aide de la liste déroulante Afficher comme.

Champ Afficher comme

 

6. Si la valeur Afficher comme est Date ou Nombre, définissez la valeur du champ Format date/numérique à l’aide de la liste déroulante. Vous pouvez également sélectionner une mise en forme personnalisée pour le champ.

Champ de format numérique

Exemples de champs calculés

 

  • {{shipState_es_:signer1:calc([billingState]):showif(sameAs=unchecked)}}
    • Champ dans le document affecté au premier signataire qui est affiché uniquement lorsqu’un autre champ (case à cocher) « sameAs » est décoché. La valeur du champ est automatiquement renseignée avec la valeur du champ « billingState » que le signataire a saisi dans document.
  • {{total_es_:signer1:calc(q1*pr1):format(Number,”$,0.00”):align(right)}}
    • Champ dans le document affecté au premier signataire. Sa valeur est automatiquement calculée comme le produit des valeurs des champs « q1 » et « pr1 ». La valeur obtenue est mise en forme comme une devise et affichée avec le symbole du dollar ($) devant la valeur obtenue avec deux chiffres après le point. La valeur obtenue est aussi alignée à droite dans le champ.
  • price_es_:signer1:calc(if(pn1=”W1”,9.99,if(pn1=”W2”,5.99,if(pn1=”W3”,24.99,0))))}
    • Un champ dans document appelé « price » qui est calculé en fonction de la valeur sélectionnée par le signataire dans d’autres champs « pn1 » du document. Dans cet exemple, si le champ « pn1 » est égal à W1, la valeur affichée dans le champ « price » est 9.99. Si le champ « pn1 » est égal à W2, la valeur affichée dans le champ « price » est 5.99, etc. Si aucune des valeurs ne correspond à la valeur du champ « pn1 », la valeur affichées dans « price » est 0. Grâce à ce mécanisme, les champs calculés peuvent être utilisés pour renseigner automatiquement le prix d’un article en fonction de la sélection effectuée par un signataire pendant la signature.

 


Version téléchargeable

Telechargement

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne