Masques

  1. Guide de l’utilisateur d’InDesign
  2. Premiers pas dans InDesign
    1. Introduction à InDesign
      1. Nouveautés d’InDesign
      2. Configuration requise
      3. Questions courantes
      4. Utilisation des bibliothèques Creative Cloud
    2. Espace de travail
      1. Principes de base sur les espaces de travail
      2. Palette d’outils
      3. Définition des préférences de la mémoire
      4. Espace de travail Tactile
      5. Raccourcis clavier par défaut
      6. Récupération de documents et annulation
  3. Création et mise en page de documents
    1. Documents et pages
      1. Création de documents
      2. Utilisation des gabarits de page
      3. Utilisation des pages d’un document
      4. Définition de la taille des pages, des marges et du fond perdu
      5. Utilisation de fichiers et de modèles
      6. Création de fichiers de livre
      7. Ajouter une numérotation de base des pages
      8. Numérotation des pages, chapitres et sections
      9. Conversion de documents QuarkXPress et PageMaker
      10. Partage de contenu
      11. Présentation d’un workflow élémentaire avec gestion des fichiers
      12. Enregistrement de documents
    2. Grilles
      1. Grilles
      2. Définition des formats de grilles
    3. Aides à la mise en page
      1. Règles
  4. Ajout de contenu
    1. Texte
      1. Ajout de texte dans les blocs
      2. Liaison de texte
      3. Utilisation des fonctionnalités pour l’arabe et l’hébreu dans InDesign
      4. Création de texte curviligne
      5. Listes à puces et numérotées
      6. Glyphes et caractères spéciaux
      7. Composition de texte
      8. Variables de texte
      9. Génération de codes QR
      10. Modification du texte
      11. Alignement du texte
      12. Habillage d’objets avec du texte
      13. Objets ancrés
      14. Contenu lié
      15. Mise en forme des paragraphes
      16. Mise en forme des caractères
      17. Recherche et remplacement
      18. Vérification orthographique et dictionnaires de langue
    2. Typographie
      1. Utilisation des polices dans InDesign
      2. Crénage et approche
    3. Mise en forme de texte
      1. Mise en forme de texte
      2. Tabulations et retraits
    4. Révision de texte
      1. Suivi et examen des modifications
      2. Ajout de notes éditoriales dans InDesign
      3. Importation de commentaires PDF
    5. Ajout de références
      1. Création d’une table des matières
      2. Notes de bas de page
      3. Création d’un index
      4. Notes de fin
      5. Légendes
    6. Les styles
      1. Styles de paragraphe et de caractère
      2. Styles d’objet
      3. Lettrines et styles imbriqués
      4. Utilisation de styles
      5. Interligne
    7. Tableaux
      1. Mise en forme des tableaux
      2. Création de tableaux
      3. Styles de tableau et de cellule
      4. Sélection et modification de tableaux
      5. Contours et fond des tableaux
    8. Interactivité
      1. Hyperliens
      2. Documents PDF dynamiques
      3. Signets
      4. Boutons
      5. Formulaires
      6. Animation
      7. Références croisées
      8. Agencement des fichiers PDF
      9. Transitions de page
      10. Films et sons
      11. Formulaires
    9. Images
      1. Présentation des tracés et des formes
      2. Dessin avec l’outil Crayon
      3. Dessin avec l’outil Plume
      4. Application des paramètres de contour 
      5. Tracés transparents et formes composées
      6. Modification de tracés
      7. Masques
      8. Modification de l’aspect des arrondis
      9. Alignement et répartition d’objets
      10. Images liées et incorporées
      11. Intégration d’AEM Assets
    10. Couleurs et transparence
      1. Application de couleurs
      2. Utilisation de couleurs provenant d’images importées
      3. Utilisation des nuanciers
      4. Mélange d’encres
      5. Teintes
      6. Présentation des tons directs et des couleurs quadrichromiques
      7. Dégradés de couleurs
      8. Dégradés
      9. Aplatissement d’une illustration avec transparence
      10. Ajout d’effets de transparence
  5. Partage
    1. Partage et collaboration        
    2. Partage pour révision
    3. Révision d’un document InDesign partagé
    4. Gestion des commentaires 
  6. Publication
    1. Exportation et publication
      1. Publish Online
      2. Exportation de contenu pour EPUB
      3. Options Adobe PDF
      4. Exportation de contenu au format HTML
      5. Exportation au format Adobe PDF
      6. Exportation de pages au format JPEG
      7. Exportation au format HTML
      8. Présentation de DPS et AEM Mobile
    2. Impression
      1. Impression de livrets
      2. Repères d’impression et fonds perdus
      3. Impression de documents
      4. Encres, séparation et linéature de trame
      5. Surimpression
      6. Création de fichiers PostScript et EPS
      7. Contrôle des fichiers en amont de l’envoi
      8. Impression de miniatures et de documents grand format
      9. Préparation de fichiers PDF destinés à des prestataires de services
      10. Préparation à l’impression des séparations
  7. Extension des fonctionnalités d’InDesign
    1. Automatisation
      1. Fusion des données
      2. Modules externes
      3. Scripts

Masques

Vous pouvez utiliser des masques pour détourer les objets d’une page. Des portions de ces objets apparaîtront à travers les formes de masquage. Il est possible de créer des masques pour cacher des parties d’une image, en créant à la fois un tracé pour l’image et un cadre pour le graphique. Le masque étant séparé du bloc graphique, vous pouvez modifier librement le masque sans que cela affecte le bloc à l’aide de l’outil Sélection directe et des autres outils de dessin du panneau Outils.

Utilisez l’une des méthodes suivantes pour créer des masques :

  • Importez dans la mise en page des graphiques ayant déjà été enregistrés avec des tracés ou des couches alpha (masques) qu’InDesign peut utiliser automatiquement. Pour ajouter des tracés et des couches alpha aux graphiques, vous pouvez utiliser un logiciel comme Adobe Photoshop.

  • Utilisez l’option Détection des contours de la commande Masque pour créer le masque d’un graphique n’ayant pas été enregistré avec un masque.

  • Utilisez l’outil Plume pour dessiner un tracé de la forme souhaitée, puis choisissez la commande Coller dedans pour coller le graphique dans le tracé.

Si vous utilisez l’une des méthodes automatiques d’InDesign pour générer un masque, l’image est associée à un masque InDesign ; elle est donc rognée par le tracé et recadrée par le bloc.

Remarque :

le bloc graphique affiche la couleur du calque sur lequel il apparaît, et le masque est dessiné dans la couleur complémentaire du calque. Par exemple, si le calque est bleu, le bloc graphique apparaît en bleu et le masque en orange.

Recadrage d’un objet à l’aide d’un tracé ou d’une couche alpha

InDesign peut recadrer un graphique EPS, TIFF ou Photoshop importé à l’aide d’un masque ou d’une couche alpha enregistré dans le fichier. Si le graphique importé contient plusieurs tracés ou couches alpha, vous pouvez choisir le tracé ou la couche alpha à utiliser en créant un masque.

Une couche alpha est une couche invisible définissant les zones transparentes d’un graphique. Elle est stockée à l’intérieur du graphique, avec les couches RVB ou CMJN. Les couches alpha sont généralement utilisées dans les applications de montage vidéo. InDesign reconnaît automatiquement la transparence par défaut de Photoshop (le motif à damier) comme couche alpha. Si le graphique a un arrière-plan opaque, vous devez utiliser Photoshop pour le supprimer, ou créer et enregistrer une ou plusieurs couches alpha avec le graphique. Dans Adobe Photoshop, vous pouvez créer des couches alpha à l’aide des commandes de suppression de fond telles que les masques de fusion, le panneau Couches, la gomme d’arrière-plan ou la gomme magique.

Résultats de l’utilisation de couches alpha et de tracés incorporés

A. Graphique d’origine B. Couche alpha C. Graphique importé D. Graphique d’origine E. Graphique avec tracé incorporé F. Graphique importé 

Remarque :

Lorsque vous importez un fichier Photoshop, la boîte de dialogue Options d’importation d’image vous permet d’utiliser le masque par défaut ou de sélectionner une couche alpha pour l’écrêtage.

  1. Sélectionnez un graphique importé, puis choisissez Objet > Masque.
  2. Dans la boîte de dialogue Masque, choisissez Tracé Photoshop ou Couche alpha dans le menu Type.
  3. Choisissez le tracé désiré ou la couche alpha à partir du menu Tracé ou Couche Alpha.
    Remarque :

    si aucune couche alpha n’est enregistrée avec le graphique, la commande de menu Couche Alpha n’est pas disponible.

  4. Pour créer un encart avec le masque, indiquez une valeur dans Bloc.
  5. Pour inverser les zones visibles et masquées, sélectionnez Inverser.
  6. Si vous choisissez une couche alpha, indiquez les autres options de masque et cliquez sur OK.
Remarque :

Pour désactiver le masque, sélectionnez le graphique importé, puis choisissez Objet > Masque. Choisissez Aucun dans le menu Type, puis cliquez sur OK.

Création automatique d’un masque

Si vous voulez supprimer le fond d’un graphique n’ayant pas été enregistré avec un masque, vous pouvez le faire automatiquement à l’aide de l’option Détection des contours de la boîte de dialogue Masque. L’option Détection des contours masque les zones les plus claires ou les plus sombres d’un graphique ; elle est donc plus efficace lorsque le sujet est placé sur un fond blanc ou noir uni.

Bon candidat (à gauche) et mauvais candidat (à droite) pour l’option de masque automatique

  1. Sélectionnez un graphique importé, puis choisissez Objet > Masque.
  2. Dans la boîte de dialogue Masque, choisissez Détection des contours dans le menu Type. Par défaut, la commande supprime les zones les plus claires ; pour supprimer les zones les plus foncées, sélectionnez également l’option Inverser.
  3. Spécifiez les options de masque suivantes, puis cliquez sur OK.

Options de masque

Seuil

Indique la valeur de pixel la plus sombre qui définira le masque résultant. Si vous augmentez cette valeur, davantage de pixels deviennent transparents par l’extension de la plage des valeurs de luminosité, débutant à 0 (blanc) ajoutées à la zone cachée. Par exemple, si vous souhaitez supprimer une ombre portée très claire lors de l’utilisation de la commande Détection des contours, essayez d’augmenter le seuil jusqu’à faire disparaître l’ombre. Si certains pixels que vous souhaitez voir affichés sont invisibles, le seuil est trop élevé.

Niveau de seuil défini sur 25 (à gauche) et sur 55 (à droite)

Tolérance

Indique la similarité de la valeur de luminosité d’un pixel par rapport à la valeur Seuil avant que ce pixel ne soit masqué par le masque. Augmentez la valeur Tolérance ou déplacez le curseur pour supprimer les irrégularités indésirables dues à des pixels isolés plus foncés mais proches de la valeur de luminosité du seuil. Une valeur Tolérance plus élevée crée généralement un masque plus lissé et plus approximatif, par l’augmentation de la plage des valeurs proches de la valeur Tolérance et l’inclusion des pixels isolés plus foncés dans cette plage. Réduire la valeur Tolérance revient à contraindre le masque à prendre en compte de plus petites variations de valeur. Une valeur Tolérance réduite crée un masque moins précis par l’ajout de points d’ancrage, ce qui peut compliquer l’impression de l’image.

Niveau de tolérance défini sur 0 (à gauche) et sur 5 (à droite)

Bloc

Réduit le masque résultant par rapport au masque défini par les valeurs Seuil et Tolérance. Contrairement aux valeurs Seuil et Tolérance, la valeur Bloc ne prend pas la luminosité en compte. Elle réduit uniformément la forme du masque. L’ajustement de la valeur Bloc permet de cacher les pixels isolés qu’il n’a pas été possible d’éliminer à l’aide des valeurs Seuil et Tolérance. Entrez une valeur négative pour obtenir un masque plus grand que celui défini par les valeurs Seuil et Tolérance.

Bloc de -0p1 (à gauche) et de 0p3 (à droite)

Inverser

Inverse les zones visibles et masquées, en commençant le masque par les tons les plus foncés.

Inclure les contours intérieurs

Sélectionnez cette option pour rendre transparentes les zones qui se trouvent dans le masque d’origine et dont les valeurs de luminosité sont incluses dans les plages Seuil et Tolérance. Par défaut, la commande Masque ne rend transparentes que les zones extérieures. Utilisez donc la commande Inclure les contours intérieurs pour représenter les « blancs » d’un graphique. Cette option fonctionne bien lorsque les niveaux de luminosité des zones à rendre transparentes sont différents de ceux des zones devant être visibles. Par exemple, si vous choisissez l’option Inclure les contours intérieurs pour une image représentant des lunettes en argent, et que les verres deviennent transparents, les zones les plus claires de la monture peuvent aussi devenir transparentes. Si des zones deviennent transparentes sans que l’effet soit voulu, essayez d’ajuster les valeurs Seuil, Tolérance et Bloc.

Limiter au bloc

Crée un masque qui s’arrête au côté visible du graphique. Cela peut aboutir à un tracé plus simple lorsque vous utilisez le bloc du graphique pour recadrer le graphique.

Image haute résolution

Calcule les zones transparentes à l’aide du fichier réel pour un maximum de précision. Désélectionnez cette option pour calculer la transparence en fonction de la résolution d’affichage de l’écran (solution plus rapide mais moins précise). Cette option n’est pas disponible si vous choisissez Couche alpha, car InDesign utilise toujours la résolution réelle avec les couches alpha (voir la section A propos de la transparence).

Conversion d’un masque en bloc graphique

  • Choisissez la commande Objet > Masque > Convertir le masque en bloc.
Logo Adobe

Accéder à votre compte