Améliorer les impressions couleur depuis Photoshop

  1. Guide de l’utilisateur de Photoshop
  2. Présentation de Photoshop
    1. L’imaginer. Le créer.
    2. Nouveautés de Photoshop
    3. Modification de votre première photo
    4. Création de documents
    5. Photoshop | Questions courantes
    6. Configuration requise pour Photoshop
    7. Migration des paramètres prédéfinis, scripts et paramètres
    8. Découverte de Photoshop
  3. Services Photoshop et Adobe
    1. Photoshop et Adobe Stock
    2. Bibliothèques Creative Cloud
    3. Bibliothèques Creative Cloud dans Photoshop
    4. Grille et repères
    5. Création d’actions
    6. Commandes Annuler et Historique
    7. Raccourcis clavier par défaut
    8. Fonctionnalités tactiles et espaces de travail personnalisables
    9. Utilisation de la Touch Bar avec Photoshop
    10. Utilisation de l’extension Capture dans l’application sur Photoshop
  4. Photoshop sur iPad
    1. Photoshop sur iPad | Questions courantes
    2. Découverte de l’espace de travail
    3. Configuration requise | Photoshop sur iPad
    4. Création, ouverture et exportation de documents en ligne
    5. Ajout de photos
    6. Utilisation des calques
    7. Dessin et peinture à l’aide de pinceaux
    8. Réalisation de sélections et ajout de masques
    9. Retouche de vos compositions
    10. Utilisation des calques de réglage
    11. Réglage de la tonalité de votre composition à l’aide des courbes
    12. Exécution des opérations de transformation
    13. Recadrage et rotation des compositions
    14. Rotation, panoramique, zoom et réinitialisation des zones de travail
    15. Utilisation des calques de texte
    16. Utilisation de Photoshop et de Lightroom
    17. Obtention des polices manquantes dans Photoshop sur iPad
    18. Texte japonais dans Photoshop sur iPad
    19. Gestion des paramètres de l’application
    20. Raccourcis et mouvements tactiles
    21. Raccourcis clavier
    22. Configuration requise 1.x | Photoshop sur iPad
    23. Configuration requise 2.x | Photoshop sur iPad
    24. Modification de la taille de votre image
    25. Diffusion en direct de vos créations dans Photoshop sur iPad
    26. Correction des imperfections avec l’outil Correcteur
    27. Création de pinceaux dans Capture et utilisation dans Photoshop
  5. Photoshop sur le web
    1. Photoshop sur le web | Questions courantes
    2. Présentation de l’espace de travail
    3. Configuration requise | Photoshop sur le web
    4. Raccourcis clavier | Photoshop sur le web
    5. Types de fichiers pris en charge | Photoshop sur le web
    6. Ouverture et utilisation de documents en ligne
    7. Collaboration avec les parties prenantes
    8. Application de modifications limitées à vos documents en ligne
  6. Documents en ligne
    1. Documents en ligne de Photoshop | Questions courantes
    2. Documents en ligne de Photoshop | Questions relatives au workflow
    3. Gestion et utilisation de documents en ligne dans Photoshop
    4. Mise à niveau de l’espace de stockage en ligne pour Photoshop
    5. Impossible de créer ou d’enregistrer un document en ligne
    6. Résolution des erreurs de documents en ligne Photoshop
    7. Collecte des journaux de synchronisation de documents en ligne
    8. Partage d’accès et modification de vos documents en ligne
  7. Espace de travail
    1. Concepts de base sur l’espace de travail
    2. Création de documents
    3. Utilisation de la Touch Bar avec Photoshop
    4. Prise en charge de Microsoft Dial dans Photoshop
    5. Galeries d’outils
    6. Préférences de performances
    7. Utilisation des outils
    8. Mouvements tactiles
    9. Fonctionnalités tactiles et espaces de travail personnalisables
    10. Aperçus de technologie
    11. Métadonnées et annotations
    12. Partage rapide de vos créations
    13. Importation d’images Photoshop dans d’autres applications
    14. Préférences
    15. Raccourcis clavier par défaut
    16. Règles
    17. Affichage ou masquage des extras non imprimables
    18. Spécification des colonnes pour une image
    19. Commandes Annuler et Historique
    20. Panneaux et menus
    21. Importation de fichiers
    22. Positionnement des éléments avec le magnétisme
    23. Positionnement avec l’outil Règle
    24. Paramètres prédéfinis
    25. Personnalisation des raccourcis clavier
    26. Grille et repères
  8. Web, écran et conception d’application
    1. Photoshop pour la création
    2. Plans de travail
    3. Exportation de fichiers dans Photoshop
    4. Aperçu sur l’appareil
    5. Copie des propriétés CSS à partir de calques
    6. Découpage en tranches des pages web
    7. Options HTML pour les tranches
    8. Modification de la mise en page de la tranche
    9. Utilisation des images web
    10. Création de galeries de photos web
  9. Principes de base sur les images et les couleurs
    1. Redimensionnement des images
    2. Utilisation d’images pixellisées et vectorielles
    3. Taille et résolution de l’image
    4. Acquisition d’images à partir d’un appareil photo ou d’un scanner
    5. Création, ouverture et importation d’images
    6. Affichage des images
    7. Erreur de marqueur JPEG incorrect | Ouverture d’images
    8. Affichage de plusieurs images
    9. Personnalisation des sélecteurs et nuanciers
    10. Images HDR (High Dynamic Range)
    11. Correspondance des couleurs de votre image
    12. Conversion entre modes colorimétriques
    13. Modes colorimétriques
    14. Effacement de certaines parties d’une image
    15. Modes de fusion
    16. Sélection des couleurs
    17. Personnalisation des tables de couleurs indexées
    18. Informations sur l’image
    19. Les filtres de distorsion sont indisponibles
    20. À propos de la couleur
    21. Réglages de la couleur et du monochrome à l’aide des couches
    22. Sélection des couleurs dans les panneaux Couleur et Nuancier
    23. Exemple
    24. Mode colorimétrique ou mode Image
    25. Dominante de couleur
    26. Ajout d’un changement de mode conditionnel à une action
    27. Ajout de nuances à partir de fichiers HTML, CSS et SVG
    28. Profondeur et préférences
  10. Calques
    1. Concepts de base sur les calques
    2. Modification non destructrice
    3. Création et gestion de calques et de groupes
    4. Sélection, association et liaison de calques
    5. Importation d’images dans des blocs d’image
    6. Opacité et fusion de calque
    7. Masquage des calques
    8. Application de filtres dynamiques
    9. Compositions de calques
    10. Déplacement, superposition et verrouillage des calques
    11. Masquage de calques à l’aide de masques vectoriels
    12. Gestion des calques et des groupes
    13. Effets et styles de calque
    14. Modification des masques de calque
    15. Extraction de ressources
    16. Démasquer des calques grâce à des masques d’écrêtage
    17. Génération de fichiers d’image à partir de calques
    18. Utilisation des objets dynamiques
    19. Modes de fusion
    20. Combinaison de plusieurs images dans un seul portrait de groupe
    21. Association d’images avec des calques automatiquement fusionnés
    22. Alignement et répartition de calques
    23. Copie des propriétés CSS à partir de calques
    24. Chargement de sélections à partir des limites d’un masque de fusion ou d’un calque
    25. Masquage pour afficher le contenu des autres calques
    26. Calque
    27. Aplatissement
    28. Composite
    29. Arrière-plan
  11. Sélections
    1. Espace de travail Sélectionner et masquer
    2. Création de sélections rapides
    3. Prise en main des sélections
    4. Sélection à l’aide des outils de sélection
    5. Sélection à l’aide des outils Lasso
    6. Sélection d’une plage de couleurs dans une image
    7. Ajustement des sélections de pixels
    8. Conversion des tracés en cadres de sélection et inversement
    9. Concepts de base sur les couches
    10. Déplacement, copie et suppression de pixels sélectionnés
    11. Création d’un masque temporaire
    12. Enregistrement de sélections et de masques de couche alpha
    13. Sélection des zones actives de l’image
    14. Duplication, fractionnement et fusion de couches
    15. Opérations sur les couches
    16. Sélection
    17. Cadre de sélection
  12. Réglages d’images
    1. Déformation de perspective
    2. Réduction du flou dû aux tremblements de l’appareil photo
    3. Exemples de Correcteur
    4. Exportation des tables de correspondance de couleur
    5. Réglage de la netteté et du flou des images
    6. Réglage des couleurs
    7. Application du réglage Luminosité/Contraste
    8. Réglage des détails des tons foncés et des tons clairs
    9. Réglage Niveaux
    10. Réglage de la teinte et de la saturation
    11. Réglage de la vibrance
    12. Réglage de la saturation des couleurs dans des zones d’image
    13. Appliquer des réglages rapides de tons
    14. Application d’effets de couleur spéciaux aux images
    15. Amélioration de votre image grâce aux réglages de la balance des couleurs
    16. Images HDR (High Dynamic Range)
    17. Affichage des histogrammes et des valeurs des pixels
    18. Correspondance des couleurs de votre image
    19. Recadrage et redressement des photos
    20. Conversion d’une image couleur en photo noir et blanc
    21. Calques de réglage et de remplissage
    22. Réglage Courbes
    23. Modes de fusion
    24. Optimisation des images pour l’impression
    25. Réglage des tons et des couleurs à l’aide des pipettes Niveaux et Courbes
    26. Réglage de l’exposition et des tonalités HDR
    27. Filtre
    28. Flou
    29. Éclaircissement ou obscurcissement de zones de l’image
    30. Réglages de la correction sélective
    31. Remplacement des couleurs d’objets
  13. Adobe Camera Raw
    1. Configuration requise pour Camera Raw
    2. Nouveautés de Camera Raw
    3. Présentation de Camera Raw
    4. Création de panoramas
    5. Objectifs compatibles
    6. Effets de vignettage, de grain et de correction du voile dans Camera Raw
    7. Raccourcis clavier par défaut
    8. Correction automatique de perspective dans Camera Raw
    9. Comment effectuer des modifications non destructrices dans Camera Raw
    10. Filtre radial dans Camera Raw
    11. Gestion des paramètres Camera Raw
    12. Ouverture, traitement et enregistrement d’images dans Camera Raw
    13. Correction des images grâce à l’outil Suppression des défauts amélioré de Camera Raw
    14. Rotation, recadrage et retouche d’images
    15. Réglage du rendu des couleurs dans Camera Raw
    16. Récapitulatif des fonctionnalités | Adobe Camera Raw | Versions 2018
    17. Récapitulatif des nouvelles fonctionnalités
    18. Versions de processus dans Camera Raw
    19. Réglages locaux dans Camera Raw
  14. Réparation et restauration d’image
    1. Suppression d’objets dans les photos depuis l’espace Remplissage d’après le contenu
    2. Correctif et déplacement basés sur le contenu
    3. Retouche et correction des photos
    4. Correction de la distorsion et du bruit d’une image
    5. Procédures de dépannage simples pour résoudre la majorité des problèmes
  15. Transformations d’images
    1. Transformation d’objets
    2. Réglage du recadrage, de la rotation et de la dimension de la zone de travail
    3. Recadrage et redressement des photos
    4. Création et modification d’images panoramiques
    5. Déformation d’images, de formes et de tracés
    6. Point de fuite
    7. Utilisation du filtre Fluidité
    8. Mise à l’échelle sensible au contenu
    9. Transformation d’images, de formes et de tracés
    10. Déformation
    11. Transformation
    12. Panorama
  16. Dessin et peinture
    1. Peinture de motifs symétriques
    2. Traçage de rectangles et modification des options de contour
    3. À propos du dessin
    4. Dessin et modification de formes
    5. Outils de peinture
    6. Création et modification de pinceaux
    7. Modes de fusion
    8. Ajout de couleurs aux tracés
    9. Modification des tracés
    10. Utilisation de l’outil Pinceau mélangeur pour peindre
    11. Pinceaux prédéfinis
    12. Dégradés
    13. Fond et contour des sélections, des calques et des tracés
    14. Dessin avec les outils Plume
    15. Création de motifs
    16. Création d’un motif avec le filtre Placage de motif
    17. Gestion des tracés
    18. Gestion des motifs prédéfinis et des bibliothèques de motifs
    19. Dessin ou peinture réalisé avec une tablette graphique
    20. Création de pinceaux texturés
    21. Ajout d’éléments dynamiques à des pinceaux
    22. Dégradé
    23. Peinture de contours stylisés avec le pinceau d’historique artistique
    24. Peinture avec motifs
    25. Synchronisation des paramètres prédéfinis sur plusieurs appareils
  17. Texte
    1. Utilisation des polices OpenType SVG
    2. Mise en forme des caractères
    3. Mise en forme des paragraphes
    4. Création d’effets de texte
    5. Modification du texte
    6. Espacement des lignes et des caractères
    7. Texte en arabe et en hébreu
    8. Polices
    9. Dépannage des polices
    10. Texte asiatique
    11. Création de texte
    12. Erreur du moteur de texte lors de l’utilisation de l’outil Texte dans Photoshop | Windows 8
    13. Compositeur universel de scripts asiatiques
    14. Comment ajouter et modifier du texte dans Photoshop
  18. Vidéo et animation
    1. Montage vidéo dans Photoshop
    2. Édition des calques vidéo et d’animation
    3. Présentation de vidéos et d’animations
    4. Aperçu des vidéos et des animations
    5. Retouche d’images dans les calques vidéo
    6. Importation de fichiers vidéo et de séquences d’images
    7. Création d’animations d’images
    8. Animation 3D Creative Cloud (aperçu)
    9. Création d’animations de montage
    10. Création d’images pour la vidéo
  19. Filtres et effets
    1. Utilisation du filtre Fluidité
    2. Utilisation de la galerie des effets de flou
    3. Concepts de base sur les filtres
    4. Référence des effets de filtre
    5. Ajout d’effets d’éclairage
    6. Utilisation du filtre grand-angle adaptatif
    7. Utilisation du filtre Peinture à l’huile
    8. Effets et styles de calque
    9. Application de filtres spécifiques
    10. Étalement de la couleur dans des zones de l’image
  20. Enregistrement et exportation
    1. Enregistrement de fichiers dans des formats graphiques
    2. Enregistrement de fichiers dans Photoshop
    3. Formats de fichier
    4. Enregistrement et exportation de vidéos et d’animations
    5. Enregistrement des fichiers PDF
    6. Protection de copyright Digimarc
  21. Impression
    1. Impression d’objets 3D
    2. Impression à partir de Photoshop
    3. Impression avec gestion des couleurs
    4. Planches contact et présentations PDF
    5. Impression de photos dans une disposition de collection d’images
    6. Impression de tons directs
    7. Images bichromes
    8. Impression d’images sur une presse commerciale
    9. Amélioration des impressions couleur depuis Photoshop
    10. Dépannage des problèmes d’impression | Photoshop
  22. Automatisation
    1. Création d’actions
    2. Création de graphiques dynamiquement adaptés aux données
    3. Script
    4. Traitement des fichiers par lots
    5. Lecture et gestion des actions
    6. Ajout d’actions conditionnelles
    7. À propos des actions et du panneau Actions
    8. Enregistrement d’outils dans des actions
    9. Ajout d’un changement de mode conditionnel à une action
    10. Boîte à outils de l’interface utilisateur de Photoshop pour les modules externes et les scripts
  23. Traitement d’image 3D et technique
    1. Animation 3D Creative Cloud (aperçu)
    2. Impression d’objets 3D
    3. Peinture 3D
    4. Améliorations du panneau 3D | Photoshop
    5. Outils et concepts 3D essentiels
    6. Rendu et enregistrement 3D
    7. Création d’objets et d’animations 3D
    8. Piles d’images
    9. Workflow 3D
    10. Mesure
    11. Fichiers DICOM
    12. Photoshop et MATLAB
    13. Comptage d’objets dans une image
    14. Combinaison et conversion d’objets 3D
    15. Modification des textures 3D
    16. Réglage de l’exposition et des tonalités HDR
    17. Paramètres du panneau 3D
  24. Gestion des couleurs
    1. Compréhension de la gestion des couleurs
    2. Homogénéité des couleurs
    3. Paramètres de couleurs
    4. Utilisation des profils colorimétriques
    5. Gestion des couleurs de documents pour un affichage en ligne
    6. Gestion des couleurs de documents pour l’impression
    7. Gestion des couleurs des images importées
    8. Épreuvage des couleurs

À qui ce document s’adresse-t-il ?

Ce document fournit des instructions de base pour les personnes qui :

  • Utilisent des images RVB, créées dans Photoshop ou enregistrées avec un appareil photo numérique ou un scanner ;
  • Souhaitent imprimer les images à l’aide d’une imprimante à jet d’encre.

Ce document ne correspond pas aux personnes qui :

  • Nécessitent une exactitude mesurable des couleurs ;
  • Souhaitent uniquement publier leurs images sur le Web ; 
  • Impriment leurs images en les envoyant à un service en ligne ; 
  • Préparent des images pour les imprimer sur une presse ;
  • Utilisent des images selon le mode couleur CMJN.

En quoi consiste la gestion des couleurs ?

La gestion des couleurs fait référence à la technologie et aux processus utilisés pour garantir que les couleurs qui s’affichent soient le plus proche possible de celles qui apparaissent sur plusieurs périphériques. Aucun périphérique d’affichage ou aucune imprimante ne peut afficher la plage de luminosité et de couleur que l’œil humain peut percevoir et aucun périphérique (y compris les différents types de papier d’impression) n’affiche exactement la même plage de luminosité et de couleur.

De plus, les différents périphériques du même type ne répondent pas de la même manière : si vous débranchez un modèle de moniteur et en branchez un autre sans modifier les paramètres du logiciel, les images apparaîtront différemment sur le nouveau moniteur. Si vous modifiez le papier de l’imprimante sans modifier les paramètres du logiciel, les images s’imprimeront différemment sur le nouveau papier.

La gestion des couleurs permet de résoudre ces problèmes. Vous pouvez obtenir des résultats satisfaisants avec un minimum de matériel et en investissant un peu de votre temps dans quelques simples procédures. Si vous avez besoin de résultats d’une précision élevée et mesurable, vous devez utiliser un matériel et des procédures plus complexes. Ce document est fortement orienté vers la solution la plus simple. La gestion des couleurs peut vous aider à obtenir la meilleure précision possible, mais il existe toujours une différence entre le moniteur et le document imprimé (voir ci-dessous). Plus important encore, la gestion des couleurs rend cette différence cohérente et prévisible. Vos impressions ne seront pas parfois vertes et parfois roses ou encore parfois sombres et parfois claires.

À quoi correspondent les profils de couleurs ?

La gestion des couleurs est basée sur l’utilisation des profils de couleurs. Dans le cadre de ce document, il existe deux types de profils de couleurs :

  1. Les profils de périphérique sont associés à des périphériques, comme un affichage ou une imprimante, ainsi qu’à une encre et à un papier spécifiques. Ils décrivent la manière dont le périphérique affiche les couleurs, ainsi que celles qu’il peut ou ne peut pas afficher.

  2. Les profils de travail sont associés à un document dans Photoshop, tel qu’une image capturée par un appareil photo numérique. Ils décrivent comment les valeurs RVB du document correspondent aux couleurs réelles que nous voyons et déterminent les couleurs pouvant être représentées dans le document. Le profil de travail d’un document est défini lorsque ce dernier est créé, qu’il s’agisse d’un fichier JPEG obtenu à partir d’un appareil photo numérique ou d’un scanner, d’un document créé dans Photoshop ou d’un document créé via l’ouverture d’une image RAW provenant d’un appareil photo numérique dans Adobe Camera Raw. Les deux profils de travail les plus courants sont sRGB et AdobeRGB.

L’espace colorimétrique ProPhotoRGB est utilisé par tous ceux qui souhaitent s’assurer conserver toutes les informations de couleur possibles de leurs captures d’images. Il s’agit de l’une de ces fonctionnalités « vous souhaitez probablement ne l’utiliser que si vous savez déjà pourquoi vous souhaitez l’utiliser » qui est plus appropriée pour les imprimantes haut de gamme. L’élément le plus important à connaître pour utiliser ProPhotoRGB comme espace de travail est qu’il est recommandé de travailler en mode 16 bits pour éviter d’acquérir les couleurs supplémentaires présentant un plus grand risque d’apparition de bandes (écarts visibles entre les couleurs) dans vos images. ProPhotoRGB peut représenter beaucoup plus de couleurs qu’AdobeRGB, y compris une gamme relativement petite de couleurs que les imprimantes à jet d’encre haut de gamme peuvent imprimer mais qui ne peut pas être représentée dans AdobeRGB. Il comprend également un nombre important de couleurs que les appareils photo numériques peuvent capturer, mais qui ne peuvent être affichées sur aucun périphérique de sortie ni aucune imprimante. Il inclut encore plus de couleurs que ce que les êtres humains sont capables de visualiser, mais aucun périphérique d’entrée ne peut les capturer et aucun périphérique de sortie ne peut les afficher. Quelle est l’utilité de toutes ces couleurs si elles ne peuvent pas être affichées ou imprimées ? Tout d’abord, vous pouvez être certain que vous n’avez gâché aucune information capturée par votre appareil jusqu’à ce que cela soit absolument nécessaire (lorsque vous générez le fichier). Par exemple, vous pouvez effectuer une importante modification de teinte/saturation qui transforme la gamme de rouges pourpres qui ne peut pas être affichée ou imprimée en une gamme de bleus profonds qui peut être affichée. Vous pouvez également exécuter une séquence de plusieurs modifications permettant de créer temporairement des couleurs extrêmes ne pouvant pas être imprimées, puis les restaurer vers une gamme de couleurs imprimable (par exemple, en renforçant la saturation globale et en la limitant à des zones spécifiques). Toutes ces couleurs supplémentaires permettent d’effectuer cette opération sans éliminer les différences de couleur dans l’image. Mais ProPhotoRGB n’a pas que des avantages : afin d’éviter l’apparition de bandes, vous devez utiliser le mode 16 bits, qui double la taille des fichiers, la mémoire nécessaire et les temps d’exécution. La plupart des opérations de Photoshop sont disponibles en mode 16 bits, mais un grand nombre d’opérations de filtre créatif ne le sont pas.

AdobeRGB peut représenter plus de couleurs que sRGB, notamment un plus grand nombre de couleurs saturées que les imprimantes à jet d’encre peuvent imprimer. Ce profil est le plus approprié pour les imprimantes de milieu de gamme. Ainsi, si vous envisagez d’imprimer vos images sur une imprimante à jet d’encre, utilisez AdobeRGB comme espace de travail. Il vous suffit pour cela de configurer votre logiciel d’appareil photo numérique ou de scanner sur la sortie de fichiers AdobeRGB, de définir les paramètres de sortie de fichiers dans Adobe Camera Raw sur les fichiers Adobe RGB. Si vous créez des documents dans Photoshop en partant de zéro, sélectionnez AdobeRGB dans la fenêtre contextuelle Profil de couleur, dans la section avancée de la boîte de dialogue Nouveau document.

sRGB peut représenter moins de couleurs qu’AdobeRGB et les imprimantes à jet d’encre peuvent imprimer un grand nombre d’entre elles. Ce profil est recommandé pour les imprimantes tout-en-un (qui incluent un scanner et/ou un fax). Par conséquent, si vous utilisez l’option sRGB, vous n’apercevrez jamais certaines des couleurs les plus saturées que votre appareil photo numérique ou votre scanner peuvent capturer et votre imprimante imprimer. Cependant, sRGB inclut la grande majorité des couleurs apparaissant dans une grande majorité d’images. La plupart des moniteurs équipés d’une connexion à Internet ne sont pas gérés par couleur, mais ils possèdent des profils de périphérique proches de l’option sRGB, et de nombreux services d’impression en ligne ont besoin des fichiers d’origine pour utiliser un profil de travail sRGB. Ainsi, pour que les fichiers soient publiés sur Internet ou envoyés à ce type de service en ligne, vous devez utiliser un espace de travail sRGB ou convertir le fichier en sRGB avant de le publier ou de l’envoyer. Vous pouvez convertir le document en sRGB en sélectionnant Édition > Convertir en profil, puis sRGB comme espace de destination (conservez les autres paramètres tels quels) ou en sélectionnant la case Convertir en sRGB dans la boîte de dialogue Enregistrer pour le Web lors de l’enregistrement d’un fichier JPEG pour le Web.

Conseils pour optimiser les impressions couleur :

Voici quelques conseils importants en matière de gestion des couleurs (les deux premiers sont les plus importants) :

Configurez un environnement d’éclairage raisonnable et cohérent pour le moniteur que vous utilisez pour la modification.

  • Dans l’idéal, il est recommandé de mettre en place un environnement composé d’un éclairage faible qui ne varie que très peu selon l’heure de la journée et sans source de lumière directement dirigée vers l’écran (vous ne souhaitez pas voir le reflet de la lumière ou d’objets brillants dans l’écran lorsqu’il est éteint). À l’inverse, un environnement dans lequel le soleil éclaire votre moniteur le matin et votre visage l’après-midi constitue la plus mauvaise installation possible.

Profilez et étalonnez le moniteur tous les 6 mois environ.

  • Même les systèmes modernes d’étalonnage de moniteur les moins coûteux (moins de 150 dollars) génèrent des résultats plus précis et cohérents que les fonctions d’étalonnage de logiciel intégrées aux systèmes d’exploitation macOS et Windows. Ces deux méthodes produiront de meilleurs résultats que lorsqu’aucun étalonnage de moniteur n’est effectué.

Quelle que soit la méthode choisie, vous obtenez un profil de votre moniteur avec ces paramètres. Au prochain lancement de Photoshop, votre dernier profil créé sera utilisé. Ne modifiez pas les paramètres de votre moniteur après création de son profil, plus particulièrement la luminosité, le contraste ou les couleurs. Si vous modifiez les paramètres ou apportez des modifications importantes à l’environnement d’éclairage, vous devez répéter le processus de profilage.

Les couleurs des écrans intégrés des ordinateurs portables ne correspondent pas vraiment à celles obtenues après impression.

  • Pour garantir une bonne gestion des couleurs, il convient d’utiliser un moniteur qui a été profilé et dont les commandes ont été définies de la même manière que lors de la création du profil. Les écrans d’ordinateur portable peuvent être moins uniformes (couleur et luminosité différentes selon les sections de l’écran) que ceux des ordinateurs de bureau de haute qualité. Leur niveau de luminosité configuré est très élevé et/ou varie automatiquement en fonction de la lumière ambiante. Cette fonction est idéale pour la navigation Web en cas de lumière vive ou dans les cafés, mais les impressions seront toujours sombres. Pire encore, elles seront parfois correctes, parfois un peu trop sombres et parfois beaucoup trop
  • Toutefois, les écrans d’ordinateur portable ont été considérablement améliorés au cours des dernières années. Si vous prévoyez d’utiliser votre écran d’ordinateur portable pour éditer des images à imprimer et si le périphérique d’étalonnage ou le logiciel intégré ne vous guide pas vers un niveau de luminosité particulier, tentez de configurer l’écran au tiers ou à la moitié de la luminosité maximale.Chaque fois que vous modifiez des images, reconfigurez l’affichage selon ces paramètres, ou vous serez frustré par la mauvaise qualité et l’imprévisibilité des résultats.

N’utilisez pas de papier bon marché dans votre imprimante à jet d’encre.

  • Le papier que vous choisissez fait une immense différence. Les imprimantes à jet d’encre produisent toutes de mauvais résultats sur du papier « ordinaire » ou générique « photo à jet d’encre ». Vous devez utiliser des papiers spécialement conçus pour les impressions de photographies ou d’art produits par le fabriquant de votre imprimante ou par des fabricants spécialisés. Les papiers pour la photographie et l’art existent en mat lisse et mat texturé, semi-glacé, glacé, lustré, métallisé et dans d’autres finitions. Le type de papier peut varier largement en gamme de couleur et en brillance et les différents types de finition ont une influence très importante sur la qualité de l’impression et son apparence dans différentes conditions d’affichage. Le choix le plus courant se fait entre les finitions glacée (brillante) comme les tirages photos que vous pouviez obtenir en une heure en magasin, ou mate (non brillante), comme la plupart des impressions affichées dans les musées. Pour les petits tirages (10 x 15) à partager, un papier glacé « premium » de la marque de votre imprimante est un choix par défaut raisonnable. Pour les plus grands tirages, en particulier ceux qui sont destinés à être affichés, vous pouvez essayer différents types de papiers pour voir lesquels vous conviennent. Après avoir fait des tests, la plupart des personnes conservent une petite sélection (de 1 à 3) de types de papiers qu’ils utilisent pour imprimer la plupart de leurs travaux.

Assurez-vous de disposer de profils pour les associations imprimante/papier que vous utiliserez
(effectuez cette opération lorsque vous commencez à utiliser un nouveau type de papier)

  • La plupart des imprimantes à jet d’encre récentes (notamment celles qui sont destinées à l’imagerie plutôt qu’à une utilisation professionnelle), incluent des profils plutôt corrects installés avec le logiciel de l’imprimante pour différents types de papier créés par le fabricant de l’imprimante. Si vous utilisez un nouveau type de papier ou un papier qui n’est pas créé par le fabricant de l’imprimante, vous devez obtenir un profil sur le site Web d’un fabricant de papier ou auprès d’une autre source.

N’utilisez pas d’encre bon marché dans votre imprimante à jet d’encre.

  • L’encre destinée à une imprimante à jet d’encre est coûteuse mais pour une impression à faible volume et de haute qualité, il n’existe pas d’alternative moins chère satisfaisante à l’encre du fabricant de l’imprimante. Utilisez une encre moins chère d’une autre marque pour imprimer des documents de traitement de texte et des feuilles de calcul composées de graphiques. Pour obtenir une cohérence et une précision des couleurs, utilisez l’encre du fabricant de l’imprimante ou une encre d’imagerie spécialisée, comme celle de la marque Lyson par exemple (l’utilisation de l’encre spécialisée nécessite également des profils personnalisés : un profil d’imprimante est propre à une combinaison imprimante/encre/papier). Les encres peu coûteuses de marque de distributeur risquent fortement de produire des résultats de mauvaise qualité aux couleurs variables et de considérablement réduire la durée de vie de l’imprimante.

Préparez un environnement d’éclairage près de votre moniteur pour visualiser les impressions
(effectuez cette opération lors de la première configuration de l’espace de travail de l’ordinateur).

  • Vous avez besoin d’un espace à proximité de votre moniteur avec un éclairage approprié pour pouvoir visualiser les impressions. Dans l’idéal configurez-le de manière à ce qu’il ressemble à celui dans lequel le document sera visualisé et près du moniteur de sorte que vous puissiez effectuer des comparaisons. De manière générale, l’éclairage ne correspondra pas à la lumière directe du soleil (ce qui rendrait la visibilité du moniteur difficile) ni à une obscurité totale (ce qui peut sembler tentant pour bien voir le moniteur, mais qui empêcherait de voir les documents imprimés). Il est souvent préférable de ne pas tenir le document à côté du moniteur car, si l’éclairage permet de bien voir le document, il s’agit probablement de la lumière reflétée par le moniteur, ce qui représente une situation peu idéale. Placez plutôt le document à plat sur votre bureau.

Peu importe les opérations effectuées, vos impressions ne correspondront jamais exactement à ce qu’affiche votre moniteur, car :

  • Le moniteur émet une lumière et le document reflète cette lumière.
  • Le document semblera différent en fonction de la lumière à laquelle il est visualisé, sous une lumière incandescente, à la lumière indirecte du soleil ou sous une lumière fluorescente par exemple.
  • Le moniteur et le document ne peuvent pas représenter toutes les mêmes couleurs ni la même plage de luminosité (du clair au foncé). Par exemple, le moniteur peut probablement produire certains tons de bleu profond et de rouge pourpre que votre imprimante ne peut pas reproduire. Le moniteur peut générer une différence de luminosité entre le blanc et le noir beaucoup plus importante que l’imprimante. L’imprimante peut probablement imprimer les tons moyens ainsi que les verts et bleu-verts profonds que le moniteur ne peut pas afficher. Le logiciel de gestion des couleurs modifie plusieurs des couleurs du document pour obtenir le même résultat global sur chaque périphérique. Il ne suffit pas simplement d’utiliser les couleurs trop saturées à représenter sur un périphérique particulier et de les remplacer par la couleur la plus proche pouvant être affichée. Ceci entraînerait la suppression de tous les détails dans les couleurs proches des limites de ce que peut produire le périphérique. Au lieu de cela, il modifie légèrement plusieurs couleurs pour préserver l’apparence globale.

Utilisez l’épreuvage écran pour avoir une idée plus précise de l’aspect de votre document imprimé (effectuez cette opération dès que vous le souhaitez ou avant chaque impression)

  • Si vous avez étalonné votre moniteur, ce que Photoshop affiche à l’écran correspond à la représentation la plus précise possible de votre document. Si vous imprimez ensuite ce document avec un profil approprié, l’imprimante génèrera la représentation la plus précise possible. En raison des facteurs répertoriés ci-dessus, les représentations seront généralement assez différentes.
  • Plutôt que d’afficher à l’écran la représentation la plus précise possible de votre document, Photoshop peut afficher la représentation la plus précise possible de ce à quoi le document imprimé ressemblera, en prenant en compte les couleurs que votre imprimante ne peut pas traiter et la plage réduite de tons foncés à clairs que l’imprimante peut produire. En raison de ces différences, une épreuve-écran (aperçu à l’écran des couleurs d’impression) apparaîtra toujours plus de terne que l’image d’origine. Vous pouvez utiliser ces informations pour augmenter le contraste ou la saturation de certaines zones de votre image à compenser, bien qu’à l’évidence, si une couleur n’est pas proposée parce que l’imprimante ne peut pas la traiter, rien de ce que vous effectuerez sur le fichier ne permettra de créer cette couleur sur le document imprimé. Cet aperçu est toujours limité par l’environnement d’éclairage ainsi que par le fait qu’il existe des couleurs que l’imprimante peut imprimer mais que le moniteur ne peut pas afficher. Il vous donne cependant une meilleure idée de ce à quoi ressemblera le document imprimé par rapport à l’affichage normal (« la meilleure image possible du document »).

Pour afficher une épreuve-écran de votre document, choisissez Affichage > Format d’épreuve > Personnalisé et définissez les éléments de la boîte de dialogue comme suit :

  • Périphérique de simulation : sélectionnez le profil pour la combinaison papier/imprimante pour laquelle vous souhaitez obtenir une épreuve.
  • Conserver les numéros RVB : désélectionné.
  • Mode de rendu : colorimétrie perceptrice ou relative (en règle générale, vous ne verrez pas beaucoup de différence entre les deux, mais le mode que vous sélectionnez doit correspondre à celui que vous avez défini dans la boîte de dialogue d’impression d’un document)
  • Compensation du point noir : sélectionné.
  • Simuler la teinte du papier : sélectionné.
  • Simuler l’encre noire : sélectionné

Cliquez ensuite sur OK.

Ceci permet de préparer les paramètres de cette combinaison papier/imprimante spécifique et d’activer l’épreuvage à l’écran. Pour activer ou désactiver l’épreuvage à l’écran pour cette configuration, sélectionnez Affichage > Couleurs d’épreuve. Vous pouvez effectuer une opération de modification pendant que l’épreuvage à l’écran est activé.

Logo Adobe

Accéder à votre compte