Composition de texte

L’aspect du texte sur une page dépend d’un système complexe d’interaction entre différents processus, appelé composition. A l’aide des options d’espacement des mots et des lettres, d’échelle glyphe et de césure que vous avez sélectionnées, InDesign compose votre texte afin qu’il corresponde le mieux aux paramètres spécifiés.

InDesign offre deux méthodes de composition : le Compositeur de paragraphe Adobe (par défaut) et le Compositeur ligne par ligne Adobe (les deux étant accessibles à partir du menu du panneau Contrôle). Vous pouvez sélectionner le compositeur à utiliser dans le menu du panneau Paragraphe, dans la boîte de dialogue Justification ou dans menu du panneau Contrôle.

InDesign prend en charge quatre méthodes développées pour la composition : le Compositeur ligne par ligne japonais Adobe, le Compositeur de paragraphe japonais Adobe, le Compositeur de paragraphe Adobe et le Compositeur ligne par ligne Adobe. Chaque compositeur évalue les sauts de ligne possibles pour le texte japonais et romain, puis sélectionne ceux qui correspondent le mieux aux options de césure et de justification spécifiées pour un paragraphe donné. Le Compositeur de paragraphe japonais Adobe est sélectionné par défaut. Pour plus d’informations sur ces options, reportez-vous à l’aide d’InDesign.

InDesign Magazine propose un article consacré à la résolution des problèmes de composition intitulé Mind the Gaps.

Méthodes de composition

InDesign propose deux méthodes de composition : le Compositeur de paragraphe Adobe (la méthode par défaut) et le Compositeur ligne par ligne Adobe. Ces deux méthodes de composition évaluent les coupures possibles et sélectionnent celle qui correspond le mieux aux options de césure et de justification que vous avez spécifiées pour un paragraphe donné.

Compositeur de paragraphe Adobe

Le compositeur de paragraphe Adobe prend en considération un réseau de points de coupure pour une plage de lignes et peut ainsi optimiser les lignes du début d’un paragraphe afin d’éliminer ultérieurement les coupures désagréables à l’œil. L’utilisation du compositeur de paragraphe entraîne un espacement plus régulier et moins de césures.

Le compositeur de paragraphe aborde une composition en identifiant et en évaluant les points de coupure possibles et en leur attribuant une pénalité pondérée basée sur les principes tels que la régularité de l’espacement des lettres et des mots, et de la césure.

Remarque :

vous pouvez utiliser la boîte de dialogue Césure pour définir la relation entre un meilleur espacement et le nombre de césures (voir la section Césure de texte).

Compositeur ligne simple Adobe

Le compositeur de ligne simple propose une composition traditionnelle du texte, ligne par ligne. Cette option est utile si vous voulez limiter les effets des modifications de dernière minute sur la composition.

Choix d’une méthode de composition d’un paragraphe

  • Utilisez l’une des méthodes suivantes :

    • Dans le menu du panneau Paragraphe, sélectionnez Compositeur de paragraphe Adobe (méthode par défaut) ou Compositeur de ligne simple Adobe.

    • Dans le menu du panneau Paragraphe ou Contrôle, choisissez la commande Justification, puis sélectionnez une option dans le menu Compositeur.

Remarque :

différentes sociétés proposent des modules de composition supplémentaires, fournis avec des interfaces vous permettant de personnaliser les paramètres d’un moteur.

Définition des préférences de composition

  1. Choisissez la commande Edition > Préférences > Composition (Windows) ou InDesign > Préférences > Composition (Mac OS).

  2. Pour utiliser la mise en surbrillance afin d’identifier les problèmes de composition, sélectionnez Infractions et Infractions de césure et de justification.

  3. Pour justifier le texte qui habille un objet, vous devez sélectionner Justifier le texte en regard d’un objet habillé recouvrant complètement la colonne.

  4. Dans les modes de compatibilité Mojikumi, précisez si vous voulez sélectionner Utiliser la nouvelle mise à l’échelle verticale ou Utiliser Mojikumi CID.

  5. Cliquez sur le bouton OK.

Césure de texte

Les paramètres sélectionnés pour la césure et la justification ont un impact sur l’espacement horizontal des lignes et l’aspect esthétique du texte sur une page. Les options de césure déterminent si les mots peuvent être coupés et, si tel est le cas, quelles coupures sont autorisées.

La justification dépend de l’option d’alignement sélectionnée, de l’intermots et de l’interlettrage spécifiés et de l’utilisation ou non de la mise à l’échelle glyphe. Vous pouvez également justifier des mots isolés dans les colonnes étroites d’un texte justifié.

Dans son article intitulé Mind the Gaps, Eda Warren indique comment éviter les problèmes de composition.

Pour régler manuellement la césure

Vous pouvez couper les mots manuellement ou automatiquement ou bien combiner les deux méthodes. La méthode de césure manuelle la plus sûre consiste à insérer un tiret conditionnel : ce type de tiret n’apparaît que s’il est nécessaire de couper le mot en fin de ligne. Un tiret conditionnel placé au début d’un mot l’empêche d’être coupé en deux.

  1. A l’aide de l’outil Texte , cliquez à l’endroit où vous souhaitez insérer le tiret.
  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Choisissez la commande Texte > Insérer un caractère spécial > Césures et tirets > Tiret conditionnel.

    • Appuyez sur les touches Ctrl+Maj+- (Windows) ou Commande+Maj+- (Mac OS) pour insérer un tiret conditionnel.

Remarque :

un tiret conditionnel n’implique pas forcément que le mot qui le contient sera coupé. La coupure du mot à l’endroit indiqué dépend d’autres paramètres de césure et de composition. Cependant, si le mot doit être coupé, la césure se fera à l’endroit du tiret conditionnel.

Pour régler automatiquement la césure

La césure repose sur des listes de mots stockées dans un fichier de dictionnaire utilisateur séparé, sur le disque dur de l’ordinateur, ou dans le document lui-même. Pour garantir une césure homogène, vous pouvez désigner une liste de mots à rechercher ; cette fonction est particulièrement utile pour les documents destinés à un prestataire de services ou si vous travaillez en groupe.

  • Pour activer ou désactiver la césure automatique d’un paragraphe, activez ou désactivez l’option Césure du panneau Paragraphe ou Contrôle. Vous pouvez également inclure cette option dans un style de paragraphe.

    Lorsque vous définissez des options de césure automatique, vous pouvez indiquer le meilleur compromis entre l’espacement et le nombre de césures. Il est possible également d’éviter que les mots en capitales et le dernier mot d’un paragraphe soient coupés.

Pour définir des options de césure automatique d’un paragraphe

  1. Cliquez sur un paragraphe ou sélectionnez la plage de paragraphes concernée.
  2. Choisissez Césure dans le menu du panneau Paragraphe.
  3. Sélectionnez l’option Césure.
  4. Modifiez les paramètres suivants selon les besoins, puis cliquez sur le bouton OK :

    Mots d’au moins _ lettres

    Indiquez le nombre minimum de caractères qu’un mot doit comporter pour pouvoir être coupé.

    Après les premières _ lettres / Avant les dernières _ lettres

    Indiquez le nombre minimum de caractères à conserver au début ou à la fin d’un mot avec césure. Par exemple, lorsque vous spécifiez la valeur 3 pour ces valeurs, la coupure du mot aromate s’effectue sur aro- mate plutôt que sur ar- omate ou aroma- te.

    Limite de césure _ Césures

    Spécifiez le nombre maximum de tirets qui peuvent apparaître sur des lignes consécutives. Zéro signifie un nombre illimité de césures.

    Zone de césure

    Spécifiez à quelle distance de la fin de la ligne doit s’effectuer la coupure d’un mot dans du texte non justifié. Cette option est disponible uniquement lorsque vous utilisez le compositeur ligne par ligne avec du texte non justifié.

    Meilleur espacement / Moins de césures

    Pour modifier l’équilibre entre ces deux options, faites glisser le curseur situé au bas de la boîte de dialogue.

    Césure des mots en capitales

    Pour éviter que les mots en capitales soient coupés, désélectionnez cette option.

    Couper le dernier mot

    Désélectionnez cette option pour éviter que le dernier mot d’un paragraphe soit coupé.

    Césure sur la colonne

    Désélectionnez cette option pour éviter qu’un mot soit coupé sur une colonne, un bloc ou une page.

Prévention des coupures indésirables

L’utilisation de tirets conditionnels vous permet d’éviter la coupure de certains mots, tels que les noms propres ou des mots pour lesquels la césure n’est pas souhaitable. vous pouvez également éviter la césure d’un groupe de mots, par exemple, un groupe d’initiales accompagnant un nom de famille (tel que « J.-P. Sartre »).

Pour empêcher la coupure d’un texte

  1. Sélectionnez le texte devant tenir sur la même ligne.
  2. Choisissez la commande Sans retour automatique dans le menu du panneau Caractère ou Contrôle.

Remarque :

Vous pouvez également éviter qu’un mot soit coupé en insérant un tiret conditionnel au début de celui-ci. Appuyez sur les touches Ctrl+Maj+- (Windows) ou Commande+Maj+- (Mac OS) pour insérer un tiret conditionnel.

Pour créer un trait d’union insécable

  1. A l’aide de l’outil Texte , cliquez à l’endroit où vous souhaitez insérer le tiret.
  2. Choisissez Texte > Insérer un caractère spécial > Césures et tirets > Trait d’union insécable.

Pour créer une espace insécable

  1. A l’aide de l’outil Texte , cliquez à l’endroit où vous souhaitez insérer l’espace.
  2. Choisissez Texte > Insérer une espace > Espace insécable (ou un autre espace).

La taille d’une espace insécable varie en fonction du corps du texte, des paramètres de justification et des paramètres d’intermots, tandis que la taille du caractère Espace insécable (chasse fixe) reste inchangée en toutes circonstances.

Modification des paramètres de justification

Utilisez le panneau Justification pour contrôler avec précision l’espacement des lettres et des mots ainsi que la mise à l’échelle glyphe. Le réglage de l’espacement est particulièrement utile avec du texte justifié, bien qu’il soit également possible de régler l’espacement d’un texte non justifié.

Remarque :

l’intermots, l’interlettrage et les mises à l’échelle de glyphes pour les paramètres de justification ne sont pas pris en compte pour le texte CJC. Pour définir l’interlettrage CJC, utilisez la boîte de dialogue Mojikumi.

Définition de l’intermots et de l’interlettrage dans un texte justifié

  1. Insérez le pointeur dans le paragraphe à modifier ou sélectionnez un cadre ou objet texte pour modifier tous ses paragraphes.
  2. Choisissez Justification dans le menu du panneau Paragraphe.
  3. Saisissez des valeurs dans les zones Intermots, Interlettrage et Mise à l’échelle glyphe. Les valeurs Minimum et Maximum définissent une plage d’espacement acceptable pour les paragraphes justifiés uniquement. La valeur Optimum définit l’espacement souhaité pour les paragraphes justifiés et non justifiés :

    Intermots

    Espace entre les mots créé en appuyant sur la barre d’espace. Les valeurs d’intermots sont comprises entre 0 % et 1 000 %. Une valeur de 100 % indique qu’aucun espacement supplémentaire n’est inséré entre les mots.

    Interlettrage

    Distance entre les lettres, valeurs de crénage ou d’approche comprises. Les valeurs d’interlettrage peut varier de ‑100 % à 500 % : à 0 %, aucun espace n’est ajouté entre les lettres ; à 100 %, une largeur d’espace complet est ajoutée entre les lettres.

    Mise à l’échelle glyphe

    Chasse des caractères (un glyphe est un caractère de n’importe quelle police). La mise à l’échelle du glyphe peut varier de 50 % à 200 %.

    Remarque :

    les options d’espacement s’appliquent toujours à un paragraphe entier. Pour modifier l’espacement de quelques caractères seulement, utilisez l’option Approche.

  4. Définissez l’option Justification d’un seul mot pour indiquer le type de justification appliqué aux paragraphes d’un seul mot.

    Il arrive que les colonnes étroites contiennent un seul mot sur une ligne. Si la justification entière est définie pour le paragraphe, un seul mot sur une ligne peut apparaître trop étiré. Vous pouvez choisir de centrer ce mot ou de l’aligner à droite, ou à gauche dans la colonne.

Définition de la mise à l’échelle glyphe dans un texte justifié

  1. Créez un point d’insertion dans un paragraphe ou sélectionnez les paragraphes concernés.
  2. Choisissez Justification dans le menu du panneau Paragraphe.
  3. Pour l’option Mise à l’échelle glyphe, entrez une valeur pour Minimum, Maximum et Optimum. Cliquez ensuite sur OK.
Mise à l’échelle glyphe dans un texte justifié
Avant (en haut) et après (en bas) la mise à l’échelle glyphe de texte justifié

Remarque :

la mise à l’échelle glyphe permet d’obtenir une justification régulière. Toutefois, les valeurs dépassant 3 % de la valeur par défaut (100 %) peuvent entraîner la distorsion des lettres. A moins que vous ne recherchiez un effet spécial, il est conseillé d’appliquer des valeurs subtiles pour la mise à l’échelle glyphe, par exemple, 97–100–103.

Utilisation d’une espace sans alinéa dans un texte justifié

L’utilisation d’un caractère d’espace sans alinéa ajoute une quantité variable d’espace à la dernière ligne d’un paragraphe entièrement justifié, entre le dernier mot et un caractère de fin d’article d’une police décorative, par exemple. Utilisée avec du texte non justifié, l’espace sans alinéa apparaît comme un caractère d’espace normal. Dans un texte justifié, elle s’agrandit pour assimiler tous les espaces supplémentaires présents sur la dernière ligne. L’utilisation d’une espace sans alinéa peut avoir un effet spectaculaire sur la façon dont le paragraphe est mis en forme par le compositeur de paragraphe Adobe.

Ajout d’un caractère d’espace sans alinéa
Avant et après l’ajout d’un caractère d’espace sans alinéa

  1. A l’aide de l’outil Texte , cliquez directement devant le caractère de fin d’article.
  2. Choisissez Texte > Insérer une espace > Espace sans alinéa.

Remarque :

l’effet produit par une espace sans alinéa est visible uniquement lorsque vous appliquez au paragraphe l’option Justifier toutes les lignes.

Mise en surbrillance des lignes trop étirées ou resserrées

Outre l’intermots et l’interlettrage, la composition d’une ligne de caractères implique différents facteurs (les préférences de césure, par exemple). Par conséquent, InDesign ne peut pas toujours respecter vos paramètres d’intermots et d’interlettrage. Toutefois, les problèmes de composition des lignes de texte peuvent être surlignés en jaune, la plus foncée des trois teintes indiquant le problème le plus sérieux.

  1. Choisissez la commande Edition > Préférences > Composition (Windows) ou InDesign > Préférences > Composition (Mac OS).
  2. Choisissez Infractions de césure et de justification, puis cliquez sur OK.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne