Utilisation des effets de grain

Presque toutes les images prises par un appareil numérique contiennent du grain ou du bruit visuel en raison des processus et équipements d’enregistrement, d’encodage, de numérisation ou de reproduction utilisés pour leur création. Citons, par exemple, les parasites d’une vidéo analogique, les artefacts de compression d’un appareil photo numérique, les trames de demi-teintes des impressions numérisées, le bruit des capteurs d’images numériques et le chatoiement caractéristique de la photographie chimique connu sous le nom de grain du film.

Le bruit n’est pas nécessairement négatif : il est souvent ajouté aux images pour créer une ambiance ou assembler des éléments, notamment l’ajout de grain de film à un objet de synthèse en vue de l’intégrer dans une scène photographiée. Cependant, pour des raisons esthétiques, le bruit peut être indésirable. Les métrages d’archives ou les strobophotographies peuvent sembler grenus, des artefacts de compression numérique ou des trames de demi-teintes peuvent gâcher une image ou un bruit peut interférer avec des processus techniques comme la composition sur fond bleu.

Il existe également des raisons techniques à la réduction du bruit. Par exemple, les algorithmes de compression produisent habituellement des fichiers de plus petite taille si le matériel d’entrée est moins bruyant. La réduction du bruit est donc une étape de prétraitement précieuse pour la création de DVD par exemple ou la vidéotransmission en direct.

Les effets, tels que Ajout de grain, Correspondance du grain et Suppression de grain, permettent de manipuler le grain réparti plus ou moins uniformément sur toute une image. Les effets de grain ne peuvent pas remédier aux problèmes graphiques isolés de quelques pixels (poussière, bruit « poivre et sel » ou paille magnétique en vidéo analogique).

L’effet Ajout de grain produit un nouveau grain à partir de rien, sans prélever des échantillons d’un grain existant. Un certain nombre de paramètres, prédéfinis ou pas, pour différents types de film peuvent être utilisés pour synthétiser différents types de grain.

Les effets Suppression de grain et Correspondance du grain procèdent en deux étapes pour manipuler le grain sans agir sur les bords, la netteté ou les tons clairs d’une image. En premier lieu, le grain est échantillonné, automatiquement ou manuellement. Il est ensuite analysé et converti en un modèle mathématique utilisé par l’effet pour ajouter, supprimer ou faire correspondre le grain.

Trois types d’effets de grain : correspondance (en haut à gauche), ajout (en bas à gauche) et suppression (en bas à droite)
Trois types d’effets de grain : correspondance (en haut à gauche), ajout (en bas à gauche) et suppression (en bas à droite)

Application d’un effet de grain

Chaque effet de grain est appliqué avec des paramètres par défaut et représenté en mode Prévisualisation par une zone de prévisualisation délimitée par un contour blanc et centrée sur l’image. Pour des raisons de vitesse et de comparaison, la zone de prévisualisation affiche les résultats de l’effet de grain uniquement sur une portion de l’image. Les effets de grain sont presque tous automatiques, mais ils proposent cependant un certain nombre d’options permettant d’obtenir des résultats plus précis. Vous pouvez également appliquer de manière sélective les effets de grain à des portions de l’image en utilisant la fonction Part de l’original disponible pour chaque effet.

  1. Sélectionnez le calque, puis choisissez Effet > Bruit et grain > [effet].
  2. Choisissez un mode d’affichage dans le menu correspondant du panneau Options d’effet :

    Prévisualisation

    Affiche les paramètres actuels de l’effet appliqué sur une zone de 200 x 200 pixels.

    Masque de fusion

    Affiche le cache ou masque de couleur actuel, ou une combinaison des deux, résultant des paramètres actuels du groupe d’options Part de l’original.

    Résultat final

    Effectue le rendu de l’ensemble de l’image active, en utilisant les paramètres actuels de l’effet.

  3. Ajustez les options de l’effet dans le panneau Options d’effet.

    La zone de prévisualisation du panneau Composition reflète toutes les modifications que vous effectuez.

  4. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Application d’un effet de grain à une zone sélectionnée

Le groupe d’options Part de l’original permet d’appliquer précisément un effet de grain à une zone donnée d’une image en lui appliquant un masque ou un cache. Vous pouvez choisir entre deux techniques de sélection ou utiliser une combinaison des deux :

Correspondance couleur

Exclut les zones de l’image correspondant à la couleur sélectionnée. En inversant le cache, vous pouvez également traiter ces zones de manière sélective.

Calque de masquage

Utilise un calque de la composition actuelle en tant que masque pour traiter ou exclure de manière sélective une zone du calque ou de la piste en cours.

Lors de la première application d’un effet de grain, la valeur Quantité du groupe d’options Part de l’original est définie sur 0 %. Cette valeur détermine le pourcentage de fusion entre l’image originale et la version traitée. A 0 %, aucune fusion ne se produit et l’impact de l’effet sélectionné appliqué à l’image entière est total ; à 100 %, des zones blanches du masque de fusion ne sont pas modifiées par rapport à l’image originale.

Tous les masques ou caches fonctionnent de manière similaire : les pixels blancs qui le composent empêchent cette zone de l’image originale d’être traitée par l’effet de grain ; les pixels noirs sont traités normalement. A 100 %, les zones blanches fusionnent avec l’original et sont ainsi totalement exclues du traitement. Ce comportement reste vrai lorsque la correspondance est inversée. Quelle que soit la valeur Quantité, les zones noires du masque ou cache sont toujours traitées. Le curseur Quantité agit uniquement sur les zones du cache ou masque situées en dessous des pixels blancs. Il modifie seulement la manière dont les effets de grain traitent les zones blanches du cache ou du masque.

  1. Appliquez un effet de grain à l’image.
  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes dans le panneau Options d’effet :
    • Pour créer un cache autour de la zone à laquelle appliquer ou non l’effet de grain, utilisez l’option Correspondance couleur du groupe d’options Part de l’original.

    • Pour masquer le calque actuel par un autre calque ou une autre piste, utilisez l’option Calque de masquage.

  3. Définissez la valeur A partir du cache pour adoucir le cache et réaliser une transition plus douce entre les zones affectées et intactes de l’image.
  4. Si vous utilisez un cache de couleur et un masque de calque, choisissez l’une des procédures suivantes dans le menu « Combiner correspondance et masque avec » :

    Superposition

    Rend le cache blanc à l’endroit où le masque ou la correspondance de couleur est blanc/blanche.

    Produit

    Rend le cache blanc à l’endroit où les deux entrées sont blanches.

  5. Diminuez la valeur Quantité pour laisser transparaître davantage d’image originale à travers le grain.
  6. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Création d’un cache de correspondance couleur

Lorsqu’un effet de grain est appliqué en premier lieu, une couleur grise neutre est utilisée pour générer un cache de correspondance couleur par défaut, de sorte qu’un cache visible apparaisse dans la plupart des images. Le groupe d’options Correspondance couleur utilise un procédé de correspondance des couleurs pour définir précisément un cache. Le cache isole les parties de l’image où le calque utilisant l’effet de grain est fondu avec l’entrée.

  1. Appliquez un effet de grain à l’image.
  2. Pour sélectionner une couleur à exclure de l’effet ou à laquelle le restreindre, utilisez l’une des méthodes suivantes avec l’option Correspondance couleur des groupes d’options Part de l’original et Correspondance couleur.
    • Cliquez sur l’échantillon de couleur et sélectionnez une couleur dans la boîte de dialogue Sélecteur de couleurs.

    • Cliquez sur la pipette , puis sur une couleur à l’écran.

  3. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour empêcher l’effet de grain d’agir sur la couleur sélectionnée, vérifiez que l’option Inverser la correspondance est désélectionnée.

    • Pour restreindre l’effet de grain à la couleur sélectionnée (sans modification du reste de l’image), sélectionnez l’option Inverser la correspondance.

  4. Si vous voulez exclure des couleurs qui sont semblables à la couleur de correspondance, augmentez la valeur Tolérance de correspondance pour définir un seuil de correspondance des couleurs. A mesure que la valeur augmente, le cache inclut des pixels avec des couleurs de plus en plus différentes de la couleur de correspondance.
  5. Si vous voulez modifier le critère par défaut (RVB) utilisé pour déterminer qu’une couleur est semblable à la couleur de correspondance, choisissez une option dans le menu de l’option Correspondance couleur avec.
  6. Définissez l’option Lissage de correspondance pour déterminer la largeur de la bande de transition entre les pixels entièrement concordants et ceux non concordants, ou déterminer dans quelle mesure les zones affectées se fondent avec l’image d’origine.
  7. Sélectionnez l’option Inverser la correspondance si vous voulez inverser le cache de sorte que les zones blanches deviennent noires et que les zones noires deviennent blanches. (La couleur de correspondance sera noire dans le cache et sera traitée par l’effet de grain indépendamment de la valeur Quantité. L’inversion n’affecte aucun autre paramètre.)
  8. Si vous utilisez un cache de couleur et un masque de calque, choisissez l’une des procédures suivantes dans le menu « Combiner correspondance et masque avec » :

    Superposition

    Rend le cache blanc à l’endroit où le masque ou la correspondance de couleur est blanc/blanche.

    Produit

    Rend le cache blanc à l’endroit où les deux entrées sont blanches.

  9. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Création d’un cache de calque

Dans certains cas, il peut être intéressant d’utiliser une piste ou un calque différent comme masque pour le calque utilisant un effet de grain. En effet, ce type de masque permet un contrôle illimité et précis des zones d’une image modifiées.

  1. Appliquez un effet de grain à l’image.
  2. Dans le panneau Options d’effet, choisissez le calque qui fera office de masque à l’aide de l’option Calque de masque des groupes d’options Part de l’original et Calque de masquage.
  3. Choisissez un mode de masquage parmi l’une des options standard de mode de cache par approche.
  4. Si la taille du calque de masquage est différente de celle du calque actuel, choisissez l’une des options suivantes dans le menu contextuel Si taille de masque différente du groupe d’options Calque de masquage :

    Centrer

    Centre le calque de masquage sur le calque actuel.

    Adapter

    Redimensionne le calque de masquage selon le calque actif.

  5. Si vous utilisez un cache de couleur et un masque de calque, choisissez l’une des procédures suivantes dans le menu « Combiner correspondance et masque avec » :

    Superposition

    Rend le cache blanc à l’endroit où le masque ou la correspondance de couleur est blanc/blanche.

    Produit

    Rend le cache blanc à l’endroit où les deux entrées sont blanches.

  6. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Modification de la zone de prévisualisation

Vous pouvez utiliser le groupe d’options Zone de prévisualisation pour modifier la position ou la taille de la zone de prévisualisation pour un effet de grain.

L’ajout ou la suppression de grain pouvant affecter la netteté des détails, vous voudrez peut-être prévisualiser une zone de détails infimes, un visage ou du texte, par exemple. Lors de la suppression de grain avec l’effet Suppression de grain, il est préférable de prévisualiser une zone où le grain est le plus visible ou gênant, comme une large étendue de couleur unie.

Vous obtiendrez un résultat optimal en appliquant de petits incréments pour chacune des options du panneau Options d’effet et en affichant les résultats dans le panneau Composition après chaque réglage.

  1. Une fois l’effet de grain appliqué, cliquez sur le bouton Centre du groupe d’options Zone de prévisualisation du panneau Effets.

    Un réticule est placé au centre du panneau Composition.

  2. Dans l’image, cliquez sur le centre souhaité de la zone de prévisualisation.

    La zone de prévisualisation se redessine, centrée sur sa nouvelle position.

  3. Pour modifier les dimensions de la zone de prévisualisation, changez les valeurs Largeur et Hauteur du panneau Options d’effet en fonction de la taille voulue en pixels (des zones de prévisualisation plus importantes peuvent ralentir le rendu).
  4. Sélectionnez l’option Afficher la bordure si vous voulez faire apparaître un contour de couleur autour de la zone de prévisualisation. Pour modifier la couleur du contour, utilisez l’un ou l’autre des outils situés en regard de l’option Couleur de bordure :
    • Cliquez sur l’échantillon de couleur et sélectionnez une couleur dans la boîte de dialogue Sélecteur de couleurs.

    • Cliquez sur le bouton de la pipette, puis sur une couleur à l’écran.

  5. Affichage des résultats :
    • Pour afficher les détails infimes de la structure du bruit, réalisez un agrandissement de la zone de prévisualisation.

    • Pour examiner indépendamment le bruit dans chaque couche, cliquez sur l’icône de couche de couleur correspondante dans le panneau Composition.

    • Pour augmenter la vitesse d’interaction et la durée de prévisualisation, utilisez l’option Zone ciblée du panneau Composition pour réduire la zone traitée (voir Zone ciblée).

    • Pour conserver une image de l’image actuelle dans son état présent, cliquez sur le bouton Prendre un instantané du panneau Composition. Vous pouvez ensuite cliquer sur le bouton Afficher l’instantané pour afficher l’instantané le plus récent au lieu de la composition active et permuter entre les états actuel et précédent de la zone de prévisualisation. Cette technique est très utile pour réaliser des réglages fins (voir instantanés).

    • Pour comparer la zone de prévisualisation avec et sans l’effet de grain, désactivez temporairement ce dernier en cliquant sur la petite icône Effet située en regard du nom de l’effet de grain dans le panneau Options d’effet. Dans le panneau Composition, cliquez sur le bouton Prendre un instantané , puis de nouveau sur la petite icône Effet pour réactiver l’effet. Cliquez ensuite sur le bouton Afficher l’instantané et maintenez le bouton de la souris enfoncé pour afficher l’instantané de l’image sans l’effet.

Utilisation des échantillons de bruit dans les effets de grain

L’échantillonnage de bruit constitue la première étape, et la plus importante, dans la suppression du bruit d’une image ou dans la mise en correspondance du bruit d’une image dans une autre image. Normalement, ce processus est entièrement automatique. Pour une précision optimale, vous pouvez passer en mode manuel et régler les échantillons à partir du groupe d’options Echantillonnage du panneau Options d’effet.

Un échantillon de bruit doit être un bloc solide de couleur uniforme affichant clairement le motif de bruit présent dans l’image. L’opération consiste à extraire des échantillons de bruit pur, sans aucune caractéristique d’image pouvant être interprétée par l’algorithme comme grain. Par exemple, prélevez des échantillons d’un morceau de ciel, d’un mur ou d’une zone couleur de chair. Tous les échantillons doivent être sélectionnés parmi la gamme normale de film, DV ou vidéo. Evitez les zones de sous- et surexposition manquant d’informations, particulièrement celles où des valeurs de pixel ont été écrêtées vers du noir ou du blanc pur. Dans cette gamme d’exposition normale, il est préférable de sélectionner des échantillons de diverses couleurs et valeurs RVB, par exemple un échantillon de zone claire, un de zone foncée et un d’une zone de tons moyens.

Le nombre d’échantillons en mode automatique est élevé pour garantir à l’algorithme suffisamment de données de bruit positives, même si le repérage des bons échantillons dans une image donnée est une opération difficile. En outre, le mode automatique peut écraser le nombre d’échantillons défini si l’effet ne peut trouver suffisamment de bons échantillons. Vous pouvez varier la taille des échantillons en mode automatique ou manuel. Cependant, l’augmentation de la taille des échantillons ne garantit pas de meilleurs résultats, surtout si les échantillons obtenus incluent des variantes de valeurs RVB plus importantes. Il convient de réduire la taille d’un échantillon si une image donnée ne contient pas de zones de valeurs chromatiques constantes suffisamment larges. Inversement, l’augmentation de la taille des échantillons peut produire de meilleurs résultats si l’image contient de larges zones sans trait distinctif.

Repositionnement manuel des échantillons de bruit

Bien que la sélection automatique de grain ou d’échantillons produise généralement des résultats acceptables pour l’effet Correspondance du grain ou Suppression de grain, vous pouvez choisir de positionner et de redimensionner manuellement chaque échantillon ou d’en modifier le nombre. Par exemple, vous voudrez peut-être repositionner des échantillons si l’échantillonnage automatique a sélectionné une zone uniforme sous- ou surexposée, d’où un manque d’informations sur la structure du grain.

Des échantillons de bruit destinés aux effets Correspondance du grain ou Suppression de grain sont toujours extraits du calque source sans tenir compte des effets ou masques qui ont déjà été appliqués au calque, d’où un échantillonnage plus précis. Si vous souhaitez que les échantillons incluent les effets existants, vous devez précomposer ou effectuer un prérendu du calque source avec les effets, puis appliquer l’effet de grain au calque source obtenu.

Evitez les zones échantillonnées présentant les caractéristiques suivantes : contours trop nets, dégradés de couleur, tons clairs, textures telles que l’herbe ou les ondulations de l’eau, détails fins comme les cheveux ou les feuilles d’arbres, ainsi que zones sous- et surexposées manquant d’informations.

  1. Dans le panneau Options d’effet, choisissez l’option Echantillons de bruit dans le menu Mode d’affichage.

    Les échantillons s’affichent sous la forme de petits carrés blancs (24 x 24 pixels) incrustés sur l’image source.

  2. Choisissez l’option Manuelle dans le menu contextuel Sélection d’échantillon du groupe d’options Echantillonnage.
  3. Pour supprimer les échantillons les moins intéressants de l’image, essayez de réduire la valeur Nombre d’échantillons.
  4. Pour déplacer un échantillon de bruit, Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Cliquez sur le paramètre de point pour l’échantillon de bruit dans le groupe d’options Points d’échantillon de bruit. Un réticule s’affiche dans la composition, centré sur cet échantillon. Cliquez sur l’emplacement souhaité dans le panneau Composition pour placer l’échantillon.

    • A l’aide de l’outil Sélection , faites glisser le point d’échantillon dans le panneau Composition vers l’emplacement souhaité.

    • Entrez les coordonnées horizontales et verticales dans le panneau Options d’effet.

    Remarque :

    le nombre de points d’échantillon activés correspond à la valeur actuelle du paramètre Nombre d’échantillons.

  5. Répétez cette opération pour chaque point d’échantillon à déplacer.

Modification de l’image source d’échantillon

Par défaut, les effets Suppression de grain et Correspondance du grain prélèvent des échantillons de bruit sur la première image du calque, mais vous pouvez choisir d’échantillonner le bruit à partir d’une autre image. Vous pouvez envisager de modifier l’image si l’éclairage ou l’exposition varie beaucoup entre des images du calque.

  1. Sélectionnez l’image à échantillonner. Vérifiez que le paramètre Style d’affichage du projet est défini sur Images, avec une numérotation à partir de zéro. Le numéro de l’image actuelle s’affiche alors en bleu en haut à gauche du panneau Montage. Entrez le numéro de l’image en regard de l’option Image source du groupe d’options Echantillonnage.
  2. Choisissez Echantillons de bruit dans le menu Mode d’affichage.

    L’image sélectionnée s’affiche dans le panneau Composition, et ses échantillons automatiques apparaissent sur l’image.

Modification de la couleur de bordure de l’échantillon de bruit

Vous pouvez définir le mode d’affichage pour l’effet Suppression de grain ou Correspondance du grain sur l’option Echantillons de bruit pour voir les zones échantillonnées par l’effet. Les zones échantillonnées adoptent automatiquement un contour blanc. Si vous préférez, vous pouvez changer la couleur de ces cadres d’échantillons de bruit.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes à l’aide des outils situés en regard de l’option Couleur bordure d’échantillon du groupe d’options Echantillonnage :
    • Cliquez sur l’échantillon de couleur, puis sélectionnez une couleur dans le sélecteur de couleurs.

    • Cliquez sur la pipette, puis sur une couleur à l’écran dans la fenêtre de l’application.

Utilisation du grain ajouté ou mis en correspondance

L’effet Ajout de grain crée un nouveau grain ou un nouveau bruit dans une image en élaborant le grain à partir de rien ou en basant les propriétés du grain sur des paramètres prédéfinis. L’effet Correspondance du grain crée également un nouveau grain dans une image, mais en faisant correspondre le grain d’une image différente. Les deux effets partagent plusieurs options dans le panneau Options d’effet. Ces options communes vous permettent de contrôler les propriétés relatives à la couleur, la gamme des tons, le mode de fusion et l’animation du nouveau grain.

Réglage des tons du grain ajouté ou mis en correspondance

Le motif de grain précis présent dans chaque image du film n’est pas uniforme dans toute l’image, mais peut dépendre des valeurs de tons du contenu de chaque pixel. Par exemple, dans un grain de film chimique, la taille des cristaux d’halogénure d’argent varie en fonction du niveau d’exposition.

Les effets Ajout de grain et Correspondance du grain permettent de reproduire ces changements subtils des motifs de grain sur certaines zones d’une image, à l’aide des options Tons foncés, Tons moyens, Tons clairs et Milieu du groupe d’options Application. Ces options permettent de définir la quantité de grain ajouté à chaque zone de tons et à chaque couche de l’image. Par exemple, vous pouvez ajouter plus de grain aux zones surexposées de la couche bleue pour donner un aspect plus granuleux à une image du ciel.

Vous pouvez utiliser le groupe d’options Application de l’effet Ajout de grain ou Correspondance du grain pour procéder aux opérations suivantes :

  • Pour définir la quantité de grain à ajouter à chaque zone de tons dans une image, définissez les valeurs Tons foncés, Tons moyens et Tons clairs.

  • Pour définir le milieu de la gamme des tons de l’image en vue de l’application de grain, ajustez le curseur Milieu. Par défaut, ce curseur est centré sur 0,5, ce qui représente le milieu de la gamme des valeurs de pixels, 127 pour des images en mode 8 bpc et 16 384 pour des images en mode 16 bpc.

  • Pour un contrôle plus précis, utilisez les options Balance des couches pour définir le grain dans les zones de tons foncés, moyens et clairs de manière individuelle pour chaque couche.

Animation du grain ajouté ou mis en correspondance

Par défaut, le grain ou le bruit produit par l’effet Ajout de grain ou Correspondance du grain se déplace à la même vitesse que le matériel source, pour une simulation précise d’un bruit réaliste. Il peut être utile de ralentir les processus du bruit pour produire un effet esthétique ou empêcher le bruit ajouté de bourdonner et d’attirer l’attention. Ces effets ont un ordre aléatoire interne qui modifie la position des pixels de bruit entre plusieurs images. Cependant, vous pouvez aussi modifier l’aspect du bruit entre des calques d’une même image tout en conservant les autres paramètres constants.

Vous pouvez utiliser le groupe d’options Animation de l’effet Ajout de grain ou Correspondance du grain pour procéder aux opérations suivantes :

  • Pour indiquer la cadence du grain ajouté comme multiple de la cadence d’images de destination, ajustez la valeur Vitesse d’animation du groupe d’options Animation dans le panneau Options d’effet. Des valeurs Vitesse d’animation élevées ont pour effet de réduire la durée de vie des grains. A la valeur par défaut 1, le grain se déplace à la même cadence que les images. Avec des valeurs plus faibles, le grain change plus lentement, ce qui peut s’avérer utile pour donner l’apparence d’un grain de film. A zéro, le grain est stationnaire dans le temps.

  • Pour utiliser l’interpolation permettant de créer des transitions douces entre les images de bruit généré, sélectionnez l’option Animation lisse. Cette option importe uniquement lorsque le paramètre Vitesse d’animation est inférieur à 1.

  • Pour modifier l’aspect du bruit entre des calques d’une même image, définissez la valeur Générateur aléatoire. Chaque valeur Générateur aléatoire représente l’une des 100 variantes d’aspect possibles. La modification de cette valeur ne rend pas les résultats plus ou moins aléatoires.

Fusion et réglage de la couleur du grain ajouté ou mis en correspondance

Vous pouvez régler la couleur, la saturation et le comportement de fusion du grain produit par l’effet Ajout de grain ou Correspondance du grain.

Plusieurs facteurs peuvent affecter la couleur apparente du grain généré par ces effets, notamment :

  • La valeur chromatique du pixel sous-jacent dans l’image source.

  • La valeur Saturation du bruit.

  • Les valeurs Couleur de teinte et Valeur de teinte, si vous avez modifié les valeurs par défaut.

  • La valeur Mode de fusion du groupe d’options Application.

  • La quantité de bruit appliquée, le cas échéant, individuellement à chaque couche à l’aide du groupe d’options Intensités des couches.

Définissez les options suivantes du groupe d’options Couleur dans le panneau Options d’effet :

Monochromatique

Apporte au bruit ajouté une teinte unique. Par défaut, les tons sont noirs et blancs, mais vous pouvez modifier la valeur Couleur de teinte pour obtenir un dégradé de couleurs. (Les options Saturation et Intensités des couches ne sont pas disponibles si le paramètre Monochromatique est sélectionné.)

Valeur de teinte

Détermine la profondeur et l’intensité de la distorsion chromatique.

Couleur de teinte

Détermine la couleur vers laquelle le bruit ajouté tend.

Saturation

Détermine l’intensité et la vivacité de la couleur.

Le mode de fusion défini sous le groupe d’options Application détermine la manière dont la valeur chromatique du bruit généré est combinée à celle du calque source sous-jacent à chaque pixel :

Film

Fait apparaître le grain généré comme imbriqué dans l’image. Ce mode affecte davantage les couleurs plus sombres que les couleurs plus claires, tout comme le grain d’un cliché photographique.

Produit

Multiplie les valeurs chromatiques du bruit et de la source. Cependant, le résultat peut être légèrement plus clair ou plus foncé que l’original, le bruit pouvant avoir une valeur positive ou négative.

Addition

Associe les valeurs chromatiques du pixel de la source avec le bruit. Cependant, le résultat n’est pas toujours plus clair que l’original, le bruit créé par les effets de grain pouvant prendre une valeur positive ou négative.

Superposition

Multiplie les valeurs de luminosité inverses du bruit et de la source. L’effet équivaut à une surimpression sur un négatif. Le résultat est toujours plus clair que l’original.

Recouvrir

Associe le comportement des modes Film et Produit : les tons foncés et les tons clairs obtiennent moins de grain, tandis que les tons moyens reçoivent une application totale du grain.

Effet Ajout de grain

L’effet Ajout de grain produit un nouveau bruit à partir de rien, sans prélever des échantillons d’un bruit existant. Un certain nombre de paramètres, prédéfinis ou pas, pour différents types de film peuvent être utilisés pour synthétiser différents types de bruit ou de grain. Vous pouvez modifier presque toutes les caractéristiques de ce bruit, déterminer sa couleur, l’appliquer à l’image de différentes manières, l’animer, voire même l’appliquer de manière sélective à une seule zone de votre image.

Cet effet fonctionne en mode 8 bpc et 16 bpc.

Effet Ajout de grain : image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)
Image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

La distribution du bruit ajouté sur les couches de couleur n’agit pas sur la couleur d’ensemble de l’image obtenue. Avec un arrière-plan noir, le bruit tend à s’ajouter visuellement à l’image. Ainsi, une teinte rouge ou plus de bruit dans la couche rouge donne une teinte rougeâtre à l’image. Avec un arrière-plan clair, le bruit tend à se soustraire visuellement de l’image. Ainsi, une teinte rouge ou plus de bruit dans la couche rouge produit une couleur cyan. Le résultat dépend également de l’option Mode de fusion du groupe d’options Application.

Remarque :

le grain réel de votre image peut différer des paramètres prédéfinis du film, en raison de facteurs comme l’exposition et la résolution de numérisation.

Vous pouvez utiliser les options de l’effet Ajout de grain pour effectuer les opérations suivantes :

  • Pour reproduire le grain d’un film ou d’une photographie spécifique, sélectionnez le type de film dans le menu Paramètre prédéfini de l’effet Ajout de grain, dans le panneau Options d’effet.

  • Pour régler l’intensité et la taille du grain appliqué et introduire un flou, définissez les valeurs du groupe d’options Peaufinage de l’effet Ajout de grain, dans le panneau Options d’effet.

  • Pour modifier la couleur du bruit ajouté, définissez les options Couleur.

  • Pour définir la manière dont la valeur chromatique du bruit généré s’associe à la valeur chromatique du calque de destination sous-jacent à chaque pixel, choisissez un mode de fusion dans le groupe d’options Application.

  • Pour définir la quantité de grain à ajouter à chaque zone de tons de votre image ainsi qu’au milieu, définissez les valeurs Tons foncés, Tons moyens, Tons clairs et Milieu du groupe d’options Application.

  • Pour animer le grain ajouté, réglez les propriétés dans le groupe d’options Animation.

  • Pour appliquer l’effet à l’image entière, choisissez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Options Peaufinage des effets de grain

Les effets Correspondance du grain et Ajout de grain partagent un groupe d’options Peaufinage. Vous pouvez utiliser ces options pour modifier l’intensité et la taille du bruit et pour introduire un flou. Ces trois paramètres peuvent agir sur les trois couches ou individuellement sur chaque couche. Vous pouvez aussi modifier le format du grain appliqué.

Remarque :

les valeurs des options Peaufinage sont relatives au bruit échantillonné dans le calque source : une valeur de 1,0 maintient la propriété du bruit source inchangée, tandis que des valeurs plus élevées ou plus basses modifient le bruit appliqué.

Réglez l’une des options suivantes dans le groupe d’options Peaufinage :

Intensité

Définit la variation de luminosité et d’intensité de la couleur entre les pixels dans le bruit généré, déterminant ainsi la visibilité du bruit. Une valeur supérieure ne modifie ni la position ni la taille de chaque grain, mais le fait ressortir davantage ; des valeurs inférieures donnent un aspect atténué et plus subtil.

Intensités des couches

Définit, séparément pour chaque couche, le contraste entre les pixels dans le bruit généré. Libre à vous, par exemple, d’ajouter davantage de grain à une couche bleue pour imiter le film.

Taille

Règle la taille du grain généré en pixels.

Taille de couche

Règle, indépendamment pour chaque couche, la taille du grain généré en pixels.

Lissage

Définit la quantité de lissage du grain.

Format

Détermine le rapport de la largeur du grain généré sur une hauteur constante de 1. Ce réglage est très utile pour simuler l’effet d’objectifs anamorphoseurs ou pour créer des effets esthétiques. Les valeurs supérieures à 1 étirent le grain horizontalement et les valeurs inférieures l’écrasent horizontalement.

Effet Poussière & rayures

L’effet Poussière & rayures réduit le bruit et les défauts en modifiant les pixels dissemblables dans un rayon spécifique, pour ressembler davantage aux pixels adjacents. Pour parvenir à un équilibre entre la netteté d’une image et le maquillage des défauts, essayez diverses combinaisons de paramétrage du rayon et du seuil.

Cet effet fonctionne en mode 8 bpc et 16 bpc.

Image d’origine avec des rayures (en haut à gauche), agrandissement des rayures (en bas à gauche) et suppression des rayures avec diminution de la clarté (en bas à droite)
Image d’origine avec des rayures (en haut à gauche), agrandissement des rayures (en bas à gauche) et suppression des rayures avec diminution de la clarté (en bas à droite)

Rayon

Périmètre à l’intérieur duquel l’effet recherche des différences entre les pixels. Plus la valeur est élevée, plus l’image sera floue. Par conséquent, utilisez la plus petite valeur qui permette d’éliminer les défauts.

Seuil

Degré de différence des pixels par rapport aux pixels adjacents, sans être modifiés par l’effet. Par conséquent, utilisez la valeur la plus élevée qui permette d’éliminer les défauts.

Effet Bruit fractal

L’effet Bruit fractal utilise le bruit Perlin pour créer du bruit en niveaux de gris que vous pouvez utiliser pour les arrière-plans d’aspect organique, les dispersions et les textures, ou pour simuler des nuages, du feu, de la lave, de la vapeur ou de l’eau qui coule.

Cet effet fonctionne avec les modes 8 bpc, 16 bpc et 32 bpc.

Les options Evolution créent des variantes subtiles dans la forme du bruit fractal. L’animation de ces options altère légèrement le bruit avec le temps, imitant ainsi le mouvement des nuages ou d’une nappe d’eau coulante.

Chris Zwar propose, sur le site Web Creative COW, un article qui explique le fonctionnement de l’effet Bruit fractal, notamment à l’aide de nombreux détails et images concernant l’intérieur de l’effet.

Sur son blog ProLost, Stu Maschwitz propose un exemple de projet qui utilise l’effet Bruit fractal pour créer le halo du soleil.

L’effet Bruit de turbulence est essentiellement une implémentation moderne plus performante de l’effet Bruit fractal. Il offre un rendu plus rapide et est plus facile à utiliser pour créer des animations progressives. L’effet Bruit de turbulence modélise en outre avec une plus grande précision les systèmes de turbulence, en déplaçant les petits éléments de bruit plus rapidement que les grands. Le principal avantage de l’utilisation de l’effet Bruit fractal au lieu de l’effet Bruit de turbulence réside dans la possibilité de créer des animations en boucle, puisque l’effet Bruit de turbulence n’offre pas de contrôle de cycle.

Remarque :

les options des deux effets étant presque identiques, vous pouvez utiliser la plupart des instructions et des didacticiels créés pour l’effet Bruit fractal pour utiliser l’effet Bruit de turbulence (voir Effet Bruit de turbulence).

Commandes

Type fractal

Le bruit fractal est créé en générant une grille de nombres aléatoires pour chaque calque de bruit. Le paramètre Complexité détermine le nombre de calques de bruit. Le paramètre Type fractal détermine les caractéristiques de cette grille.

Type

Type d’interpolation à utiliser entre les valeurs aléatoires dans la grille du calque de bruit.

Inverser

Inverse le bruit. Les zones noires deviennent blanches, et les zones blanches deviennent noires.

Contraste

La valeur par défaut est 100. Une valeur élevée crée des zones de noir et blanc plus étendues et plus nettes, révélant généralement moins de détails. Une valeur réduite crée plus de zones de gris, atténuant ou supprimant le bruit.

Débordement

Remappe les valeurs chromatiques en dehors de la plage (de 0 à 1,0), à l’aide de l’une des options suivantes :

Ecrêter

Remappe les valeurs de façon à ce que toute valeur supérieure à 1,0 s’affiche comme un blanc pur et que toute valeur inférieure à 0 s’affiche comme un noir pur. Le contraste définit la proportion d’image hors de cet intervalle : les contrastes élevés produisent une image principalement noire et/ou blanche, avec moins de gris. Par conséquent, le détail affiché est moins subtil lorsque la valeur de contraste est élevée. Lorsque le calque est utilisé comme cache par luminance, ses zones de transparence sont plus précises et plus nettes.

Verrou doux

Remappe les valeurs selon une courbe infinie pour que toutes les valeurs restent dans l’intervalle. Ainsi, le contraste est réduit : le bruit est principalement gris, avec très peu de zones en noir ou blanc pur. Lorsque le calque est utilisé comme cache par luminance, certaines de ses zones de transparence sont très subtiles.

Boucle arrière

Réalise un remappage triangulaire de manière à ramener les valeurs supérieures à 1,0 ou inférieures à 0 dans la plage. Davantage de détails subtils s’affichent avec une valeur de contraste supérieure à 100. Utilisé comme cache par luminance, le calque révèle des zones de transparence texturées plus détaillées.

Résultats HDR autorisés

Aucun remappage n’est effectué. Les valeurs non comprises entre 0 et 1,0 sont préservées.

Géométrie

Paramètres de rotation, d’échelle et de position des calques de bruit. Si vous sélectionnez l’option Décalage de la perspective, les calques apparaissent comme s’ils étaient à des profondeurs différentes.

Complexité

Nombre des calques de bruit combinés (selon les Sous-attributs) pour créer le bruit fractal. Si vous augmentez ce nombre, la profondeur apparente et la quantité de détails dans le bruit augmentent.

Remarque :

lorsque vous augmentez la complexité, le temps de rendu est plus long. Si possible, essayez de réduire la taille plutôt que d’augmenter la complexité. Vous obtiendrez des résultats similaires avec un temps de rendu plus court. Pour augmenter la complexité apparente sans ralentir le rendu, utilisez un paramètre Contraste ou Luminosité négatif ou très élevé et choisissez le mode Boucle arrière dans le menu Débordement.

Sous-attributs

Le bruit fractal est généré par la combinaison de calques de bruit. Les sous-attributs contrôlent le mode de combinaison de ceux-ci et le décalage entre les propriétés des calques de bruit. La réduction de la taille des calques successifs augmente la quantité de détails.

Sous-influence

Degré d’influence de chaque calque successif sur le bruit combiné. A un niveau de 100 %, toutes les itérations ont la même portée. A 50 %, la portée de chaque nouvelle itération diminue de moitié par rapport à l’itération précédente. Une valeur de 0 % fait apparaître l’effet exactement comme si le paramètre Complexité était défini sur 1.

Sous-échelle, Rotation et Décalage

Le pourcentage de l’échelle, l’angle et la position d’un calque de bruit par rapport au calque de bruit précédent.

Sous-échelle centre

Calcule chaque calque de bruit à partir du même point que le précédent calque. Ce paramètre peut produire un effet de superposition des calques de bruit dupliqués.

Evolution

Utilise un système de révolutions progressives qui continuent d’agir sur l’image à chaque nouvelle occurrence, à la différence des révolutions standard dont le réglage sur le cadran produit le même résultat à chaque cycle de 360°. Avec l’option Evolution, l’image n’a pas le même aspect à 0°, après 1 révolution, après 2 révolutions, etc. Pour rétablir le réglage Evolution d’origine (par exemple, pour créer une boucle continue), utilisez l’option Evolution du cycle.

Vous pouvez spécifier le degré d’évolution du bruit sur un laps de temps donné en activant l’option Evolution. Plus le nombre de révolutions est élevé sur une durée donnée, plus l’évolution du bruit est rapide. Des variations importantes de la valeur d’évolution sur une courte période peuvent produire un effet de clignotement.

Pour créer une boucle continue, utilisez l’option Evolution du cycle, puis définissez des images clés à révolutions complètes sur zéro degré (des révolutions partielles peuvent briser la boucle).

Options d’évolution

Options d’évolution.

Remarque :

Vous pouvez facilement créer de nouvelles animations de bruit fractal en réutilisant des cycles créés précédemment et en modifiant seulement la valeur Générateur aléatoire. En spécifiant une nouvelle valeur Générateur aléatoire, vous modifiez le motif de bruit sans perturber l’animation de la propriété Evolution.

Remarque :

Au lieu d’animer l’évolution sur l’ensemble de la composition, réduisez le temps de rendu en effectuant un prérendu et en exécutant un cycle d’évolution court pour une durée de votre choix.

Evolution du cycle

Crée un cycle d’évolution lu en boucle pendant une durée déterminée. Cette option force l’état de l’évolution à retourner à son point de départ, créant ainsi un cycle progressif, un cycle non répétitif ou un segment de boucle.

Pour vous assurer qu’un cycle effectue des révolutions complètes, choisissez une valeur de cycle égale à ou divisible par le nombre de révolutions définies pour l’option Evolution.

Cycle (en révolutions)

Définit le nombre de révolutions que le bruit parcourt avant de se répéter. Le laps de temps entre les images clés Evolution détermine la vitesse de ces cycles d’évolution. Cette option s’applique uniquement à l’évolution du bruit. Elle ne concerne ni l’option Géométrie ni tout autre paramètre ou option. Par exemple, deux états identiques du bruit auront différents aspects s’ils sont affichés avec des valeurs de taille ou de décalage différentes.

Remarque :

l’option Cycle est disponible uniquement si l’option Evolution du cycle est sélectionnée.

Générateur aléatoire

Définit une valeur aléatoire à partir de laquelle le bruit sera généré. L’animation de la propriété Générateur aléatoire produit un clignotement d’un ensemble de bruit à un autre (dans le même type fractal), ce qui, en général, n’est pas le résultat souhaité. Pour obtenir une animation progressive du bruit, animez la propriété Evolution.

Opacité

Opacité du bruit.

Mode de fusion

Opération de fusion entre le bruit fractal et l’image d’origine. Ces modes de transfert sont identiques à ceux de la colonne Modes dans le panneau Montage, avec les exceptions suivantes :

Aucun

Crée un bruit fractal uniquement, qui n’est pas combiné avec le calque d’origine.

Teinte

Produit un bruit fractal avec des valeurs de teinte et non en niveaux de gris. La saturation et la luminosité du calque d’origine sont conservées. Si le calque d’origine est composé de niveaux de gris, rien ne se produit.

Saturation

Produit un bruit fractal avec des valeurs de saturation et non en niveaux de gris. La teinte et la luminosité du calque d’origine sont conservées. Si le calque d’origine est composé de niveaux de gris, rien ne se produit.

Création d’une boucle simple à l’aide de l’effet Bruit fractal

  1. Sélectionnez un calque dans le panneau Montage, puis choisissez Effet > Bruit et grain > Bruit fractal.
  2. Définissez deux images clés pour l’option Evolution.
  3. Réglez la durée entre les images clés et le nombre de révolutions jusqu’à ce que vous soyez satisfait de l’animation du bruit.
  4. Sélectionnez Evolution du cycle.
  5. Définissez une valeur de cycle.

    L’évolution réalise le nombre de révolutions défini pour le cycle dans la période déterminée par la distance entre les images clés de l’évolution. Déterminez la valeur du cycle en fonction de la portion de cycle dont vous devez effectuer le rendu avant qu’elle ne se répète. Choisissez la durée la plus courte possible pour votre projet afin d’accélérer le rendu.

    Au départ, la dernière image d’un cycle est identique à la première. Pour créer une boucle continue, ignorez la dernière image en définissant le point de sortie du calque sur l’avant-dernière image du cycle :

  6. Déplacez le repère d’instant présent sur le point où le cycle se termine. Par exemple, si le cycle est réglé sur 2, recherchez l’image dont la valeur d’évolution est de 2.

    Remarque :

    si vous définissez des images clés pour d’autres options de bruit fractal, réinitialisez-les là où le cycle commence à se répéter sur le montage, sinon les options ne produiront pas de boucle.

  7. Reculez le repère d’instant présent d’une image.
  8. Déplacez le point de sortie du calque sur cette image.
  9. Effectuez un prérendu du calque, puis importez le film prérendu dans le projet.
  10. Sélectionnez l’élément de métrage importé dans le panneau Projet, puis choisissez l’option Fichier > Interpréter le métrage. Indiquez ensuite le nombre de boucles requises pour la durée du calque dans le projet.

Effet Correspondance du grain

L’effet Correspondance du grain fait correspondre le bruit entre deux images. Cet effet est particulièrement utile pour les tâches d’incrustation et le travail sur fond bleu/vert. Cet effet ajoute uniquement du bruit. Il ne peut le supprimer. Par conséquent, si la destination est déjà plus bruyante que la source, une correspondance exacte est impossible. Le cas échéant, il convient tout d’abord d’utiliser l’effet Suppression de grain pour nettoyer la destination, puis d’appliquer l’effet Correspondance du grain au résultat obtenu pour réaliser une correspondance parfaite.

L’effet Correspondance du grain utilise un échantillonnage de bruit comme point de départ. En fait, des images entières avec un bruit nouveau sont synthétisées pour correspondre aux échantillons de bruit. Vous pouvez modifier le bruit de différentes manières avant que l’effet ne soit appliqué à la nouvelle image, notamment dupliquer le bruit d’une image, puis l’amplifier et le rougir avant de l’appliquer à une autre image.

L’effet Correspondance du grain partage certaines options avec l’effet Ajout de grain (voir Effet Ajout de grain).

Remarque :

l’effet Correspondance du grain prélève le bruit de l’image dans le calque source qui correspond à la première image de la destination. Si le calque source n’est pas présent sur cette image ou si les échantillons de bruit contiennent des zones transparentes, aucun bruit n’est échantillonné ou appliqué.

Cet effet fonctionne en mode 8 bpc et 16 bpc.

Effet Correspondance du grain : avant et après l’application de l’effet
Images d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

Correspondance du bruit ou du grain entre les images

  1. Vérifiez que les calques source et de destination appartiennent à la même composition.
  2. Sélectionnez le calque de destination auquel ajouter du grain.
  3. Choisissez Effet > Bruit et grain > Correspondance du grain.
  4. Dans le panneau Options d’effet, choisissez un calque dans le menu Calque de source de bruit pour définir le calque source à partir duquel échantillonner le grain. (L’option Calque de source de bruit répertorie uniquement les calques présents dans le panneau Montage.)

    Le grain est automatiquement échantillonné et appliqué à la zone de prévisualisation du calque de destination. Si vous recherchez une correspondance automatique, vous pouvez ignorer les étapes suivantes.

  5. Si le calque de destination présente déjà un bruit important avant la sélection d’un calque de source de bruit et que cela a pour effet de produire une incohérence de grain, ajustez le curseur Compensation du bruit existant pour éviter l’accumulation de grain.
  6. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour régler l’intensité et la taille du grain appliqué et introduire un flou, définissez les options Peaufinage.

    • Pour modifier la couleur du bruit ajouté, définissez les options Couleur.

    • Pour définir la manière dont la valeur chromatique du bruit généré s’associe à la valeur chromatique du calque de destination sous-jacent à chaque pixel, choisissez un mode de fusion dans le groupe d’options Application.

    • Pour définir la quantité de grain à ajouter à chaque zone de tons de votre image ainsi qu’au milieu, définissez les valeurs Tons foncés, Tons moyens, Tons clairs et Milieu du groupe d’options Application.

  7. Pour modifier l’affichage de l’effet, choisissez l’une des options suivantes dans le menu Mode d’affichage du panneau Options d’effet :

    Echantillons de bruit

    Affiche les zones échantillonnées pour en extraire le modèle de bruit actuel. Lorsque vous sélectionnez le calque source, celui-ci s’affiche dans le panneau Composition avec ses échantillons de bruit.

    Echantillons de compensation

    Affiche les échantillons de bruit automatiquement extraits de l’image de destination.

    Prévisualisation

    Affiche les paramètres actuels de l’effet appliqué sur une zone de 200 x 200 pixels.

    Masque de fusion

    Affiche le cache ou masque de couleur actuel, ou une combinaison des deux, résultant des paramètres actuels du groupe d’options Part de l’original.

    Résultat final

    Effectue le rendu de l’ensemble de l’image active, en utilisant les paramètres actuels de l’effet.

  8. Animez le grain ajouté, si nécessaire.
  9. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Compensation du bruit existant lors de la correspondance du bruit

Si vous essayez de faire correspondre le grain entre des images avec l’effet Correspondance du grain et que le grain de votre calque de destination est déjà visible, une incohérence ou une accumulation de grain peut survenir. Pour prévenir ces problèmes, l’option Compensation du bruit existant extrait un modèle de bruit à la fois de la source et de la destination, puis modifie le bruit en tenant compte de celui déjà présent dans la destination, avant de l’appliquer à la destination.

Pour utiliser cette option automatiquement, réglez simplement le curseur Compensation du bruit existant sur 100 %. Vous pouvez alors afficher les échantillons de bruit dans le calque de destination en choisissant l’option Echantillons de compensation dans le menu Mode d’affichage. Vous pouvez également repositionner les échantillons dans l’image de destination en réglant le mode d’échantillonnage sur Manuel, ce qui permet un repositionnement manuel des points d’échantillons de bruit.

  1. Appliquez l’effet Correspondance du grain au calque de destination.
  2. Dans le panneau Options d’effet, définissez à votre convenance la valeur Compensation du bruit existant pour l’effet Correspondance du grain. Le bruit du calque source et celui du calque de destination sont échantillonnés, puis leur différence calculée de sorte que seul le bruit nécessaire pour faire correspondre le calque de destination au calque source soit appliqué à la destination.
  3. Pour modifier les échantillons de bruit, choisissez Echantillons de bruit dans le menu Mode d’affichage, définissez l’option Echantillonnage > Sélection d’échantillon sur Manuelle, puis développez le groupe d’options Points d’échantillon de bruit. La valeur actuelle du paramètre Nombre d’échantillons détermine le nombre de points disponibles.
  4. Pour repositionner chaque point d’échantillon, Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Faites glisser chaque point d’échantillon du panneau Composition vers un nouvel emplacement.

    • Entrez de nouvelles coordonnées x et y adjacentes au point d’échantillon sous Points d’échantillon de bruit dans le panneau Options d’effet.

    • Cliquez sur le paramètre du point d’échantillon de bruit dans le panneau Effets, puis cliquez à l’endroit vers lequel déplacer le point dans le panneau Composition.

  5. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Effet Médiane

Cet effet remplace chaque pixel par un pixel dont la valeur de couleur médiane est celle des pixels adjacents dans un rayon donné. Il est très utile pour réduire certains types de bruit lorsque les valeurs de rayon définies sont faibles. Lorsque les valeurs de rayon sont élevées, cet effet donne à l’image un aspect de peinture.

Cet effet fonctionne en mode 8 bpc et 16 bpc.

Effet Médiane : avant et après l’application de l’effet
Image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

Effet Bruit

Cet effet change les valeurs de pixel dans une image de manière aléatoire.

Cet effet fonctionne avec les modes 8 bpc, 16 bpc et 32 bpc.

Effet Bruit : avant et après l’application de l’effet
Image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

Quantité de bruit

Quantité de bruit à ajouter.

Type

Modifie de manière aléatoire et individuelle les valeurs de rouge, de vert et de bleu des pixels de l’image lorsque le paramètre Par couleur est sélectionné. Dans le cas contraire, la même valeur est ajoutée à toutes les couches de chaque pixel.

Ecrêtage

Ecrête les valeurs de couche de couleur. Si vous désélectionnez cette option, plus de bruit apparaît. Cette option ne fonctionne pas pour les projets 32 bpc.

Effet Bruit alpha

L’effet Bruit alpha ajoute du bruit à la couche alpha.

Cet effet fonctionne en mode 8 bits par couche (bpc).

Bruit

Type de bruit. Le paramètre Uniforme Aléatoire crée la même quantité de bruit noir et de bruit blanc. Le paramètre Dispersé Aléatoire crée un bruit très contrasté. Le paramètre Animation Uniforme crée un bruit animé, tandis que le paramètre Dispersé Animé crée un bruit animé très contrasté.

Quantité

Magnitude du bruit.

Alpha originale

Mode d’application du bruit à la couche alpha :

Addition

Produit la même quantité de bruit dans les zones transparentes et opaques de l’élément.

Verrouiller

Produit un bruit dans les zones opaques uniquement.

Échelle

Augmente la quantité de bruit proportionnellement au niveau d’opacité et ne produit aucun bruit dans les zones transparentes à 100 %.

Contours

Produit un bruit uniquement dans les zones partiellement transparentes, comme le contour de la couche alpha.

Débordement

Définit la méthode utilisée pour remapper les valeurs en dehors de la plage de l’échelle de gris (de 0 à 255).

Ecrêter

Les valeurs supérieures à 255 sont associées à la valeur 255. Les valeurs inférieures à 0 sont associées à la valeur 0.

Boucle arrière

Les valeurs supérieures à 255 ou inférieures à 0 sont ramenées dans la plage de 0 à 255. Par exemple, une valeur de 258 (255+3) est ramenée à 252 (255-3) et une valeur de -3 est ramenée à 3.

Rebouclage

Les valeurs supérieures à 255 ou inférieures à 0 sont ramenées dans la plage de 0 à 255. Par exemple, une valeur de 258 est rebouclée à 2, une valeur de 256 est rebouclée à 0, et une valeur de -3 est rebouclée à 253.

Générateur aléatoire

Valeur d’entrée du générateur de nombres aléatoires pour le bruit. Cette option est active uniquement lorsque le paramètre Uniforme Aléatoire ou Dispersé Aléatoire est sélectionné.

Remarque :

Pour produire un bruit clignotant, animez cette option. Pour créer un bruit légèrement animé, animez la valeur Phase de bruit.

Phase de bruit

Définit la position du bruit. Cette option est active uniquement lorsque le paramètre Animation Uniforme ou Dispersé Animé est sélectionné.

Options de bruit (animation)

Méthode d’animation du bruit.

Modifiez la synchronisation des images clés de la phase de bruit pour régler la vitesse des cycles de cette phase.

Remarque :

Pour gagner du temps lors de l’animation de la valeur Phase de bruit, utilisez le paramètre Bruit cyclique afin de créer un bruit en boucle. Effectuez ensuite le rendu du calque, puis importez-le à nouveau en tant que nouvel élément de métrage source.  

Bruit cyclique

Produit un cycle de bruit qui se déroule une fois dans le laps de temps défini.

Cycle

Indique le nombre de révolutions de la phase de bruit que le bruit parcourt avant de se répéter (disponible uniquement lorsque le paramètre Bruit cyclique est sélectionné).

Effets Bruit TLS et Bruit TLS Auto

Les effets Bruit TLS et Bruit TLS Auto ajoutent du bruit aux composants teinte, luminosité et saturation d’une image. Le bruit généré par l’effet Bruit TLS Auto est automatiquement un bruit animé dont vous pouvez choisir la vitesse d’animation. Pour animer l’effet Bruit TLS, vous devez utiliser des images clés ou des expressions. Leurs options sont identiques, à l’exception des commandes Phase de bruit ou Vitesse d’animation du bruit, qui contrôlent l’animation du bruit.

Ces effets fonctionnent avec le mode 8 bpc.

Effets Bruit TLS et Bruit TLS Auto
Image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

Bruit

Type de bruit. Le paramètre Uniforme crée un bruit uniforme. Le paramètre Dispersé crée un bruit très contrasté. Le paramètre Grain produit un bruit imitant le grain du film.

Teinte

Quantité de bruit ajoutée aux valeurs de teinte.

Luminosité

Quantité de bruit ajoutée aux valeurs de luminosité.

Saturation

Quantité de bruit ajoutée aux valeurs de saturation.

Taille du grain

Cette option est active uniquement pour le type de bruit Grain.

Phase de bruit (Bruit TLS uniquement)

Valeur d’entrée du générateur de nombres aléatoires pour le bruit. Lorsque vous définissez les images clés pour la phase de bruit, l’effet s’applique aux différentes phases pour créer un bruit animé. Des écarts importants entre les images clés augmentent la vitesse d’animation du bruit.

Vitesse d’animation du bruit (Bruit TLS Auto uniquement)

Vitesse d’animation du bruit. Pour augmenter ou réduire la vitesse d’animation du bruit, activez cette option.

Effet Suppression de grain

Pour supprimer du grain ou du bruit visuel, utilisez l’effet Suppression de grain. Cet effet fait appel à des techniques sophistiquées de traitement des signaux et d’estimation statistique pour essayer de rétablir l’aspect de l’image sans grain, ni bruit. Si de nombreuses techniques, comme l’application d’un effet doux Flou gaussien ou d’un effet Médiane, réduisent la visibilité du bruit d’une image, le coût de ce compromis est une perte inévitable de netteté et des tons clairs. Par opposition, l’effet Suppression de grain différencie les détails infimes de l’image de ceux du grain et du bruit, conservant les premiers autant que possible.

L’effet Suppression de grain fournit plusieurs options pour équilibrer précisément la réduction du bruit et le degré de netteté de l’image. En outre, cet effet peut analyser les différences entre les images afin d’améliorer la réduction du bruit et la netteté. Ce processus opérant dans le temps est appelé filtrage temporel.

Remarque :

une bonne suppression du grain dépend de la qualité de l’échantillonnage de bruit choisi. Les résultats de l’échantillonnage automatique varient selon le contenu de l’image et le type de bruit. Vous pouvez également modifier le nombre, la taille et la position des échantillons pour obtenir des résultats optimaux pour une image donnée.

Les options Filtrage temporel de l’effet Suppression de grain utilise un algorithme statistique pour fusionner l’image actuelle avec les images précédentes ou suivantes. Ces options sont particulièrement efficaces pour supprimer les artefacts de compression des métrages DV ou vidéo.

Pour évaluer correctement les résultats de ce filtre, le résultat doit être visionné en temps réel, soit au moyen d’une révision, soit en générant le rendu dans un fichier.

Remarque :

Pour accélérer la prévisualisation de l’effet Suppression de grain, réglez l’option Suppression de grain dans le panneau Options d’effet de manière appropriée. Le workflow optimal est précisément de trouver en premier lieu des paramètres de suppression de grain efficaces, puis d’ajuster les trois dernières options.

Cet effet fonctionne en mode 8 bpc et 16 bpc.

Effet Suppression de grain : image d’origine et après application de l’effet
Image d’origine (gauche) et après application de l’effet (droite)

Suppression du bruit ou du grain d’une image

  1. Sélectionnez le calque, puis choisissez Effet > Bruit et grain > Supprimer le grain.
  2. Le groupe d’options Paramètres réduction de bruit permet de réaliser les réglages suivants :
    • Pour régler la quantité globale de bruit dans l’image, définissez la valeur Réduction de bruit.

    • Pour régler individuellement la quantité de bruit dans chaque couche, définissez les valeurs Réduction du bruit rouge, vert et bleu de l’option Réduction du bruit de couche.

    Remarque :

    Vous pouvez facilement créer de nouvelles animations de bruit fractal en réutilisant des cycles créés précédemment et en modifiant seulement la valeur Générateur aléatoire. En spécifiant une nouvelle valeur Générateur aléatoire, vous modifiez le motif de bruit sans perturber l’animation de la propriété Evolution.

  3. Définissez la valeur Passes pour contrôler le rayon de bruit maximal détectable.
    • Si votre grain est large et arrondi, essayez d’augmenter la valeur Passes. Un nombre important de passes réduit les bruits de grande taille.

    • Si, en raison de la taille du fichier, le temps de rendu est plus long que prévu, essayez de diminuer le nombre de passes pour réduire l’utilisation de la mémoire et le temps de rendu.

    Remarque :

    une fois le nombre de passes maximal appliqué, toute passe supplémentaire n’a plus aucun effet.

  4. Choisissez l’une des options suivantes dans le menu contextuel Mode :

    Multicouche

    Enlève le grain de toutes les couches d’une image couleur, ce qui produit généralement des résultats optimaux sur les images couleur. Ce mode exploite des corrélations entre les couches pour améliorer la précision du processus de débruitage.

    Couche simple

    Enlève le grain de chaque couche indépendamment. Utilisez ce mode avec une image monochromatique ou si le mode Multicouche fait apparaître des éléments de couleur disgracieux.

  5. Définissez l’une des options de la section Affiner pour améliorer l’équilibre entre la réduction du bruit et la netteté conservée :

    Suppression de la chrominance

    Supprime certaines chrominances provenant du bruit, afin de nettoyer l’image. Si le bruit est très coloré, l’augmentation de la valeur de cette option contribue à le supprimer. La définition d’une quantité trop élevée peut enlever de la chrominance à l’image elle-même. (L’option Suppression de la chrominance n’a aucun effet sur des images en niveaux de gris et est indisponible si l’option Mode du groupe d’options Paramètres réduction de bruit est définie sur Couche simple.)

    Texture

    Contrôle la quantité de bruit de bas niveau transitant par la sortie. Ce paramètre est particulièrement utile pour réduire des artefacts disgracieux ou pour conserver des zones à la texture raffinée telles que le grain du bois ou la brique. Des valeurs plus faibles produisent une texture plus lisse, d’aspect artificiel. Des valeurs plus élevées peuvent conserver la sortie intacte.

    Inclinaison de taille de bruit

    Détermine comment le processus de réduction de bruit répond aux variations de taille de bruit au sein de la même image. La valeur zéro (par défaut) traite toutes les tailles de manière égale. Les valeurs négatives laissent davantage de bruit résiduel et suppriment de manière plus agressive le grain de plus petite taille. Des valeurs positives conservent les bruits plus réduits et suppriment plus agressivement les bruits plus imposants.

    Nettoyer les zones unies

    Détermine dans quelle mesure des pixels adjacents dont les variations de valeurs sont faibles sont supprimés par le processus de réduction de bruit. Ce paramètre est notamment adapté aux zones étendues de couleur unie qu’il convient de conserver aussi propres que possible. Des paramètres trop élevés peuvent effacer des zones presque unies de l’image, donnant ainsi un aspect artificiel au résultat.

  6. Ajustez les options Accentuation pour retourner à un détail de bord plus subtil que la suppression du grain a retiré.
  7. Utilisez les options Filtrage temporel afin de réduire le bruit temporel.
  8. Pour modifier l’affichage de l’effet, choisissez l’une des options suivantes dans le menu contextuel Mode d’affichage :

    Echantillons de bruit

    Affiche les zones échantillonnées pour en extraire le modèle de bruit actuel.

    Prévisualisation

    Affiche les paramètres actuels de l’effet appliqué sur une zone de 200 x 200 pixels.

    Masque de fusion

    Affiche le cache ou masque de couleur actuel, ou une combinaison des deux, résultant des paramètres actuels du groupe d’options Part de l’original.

  9. Sélectionnez l’option Résultat final dans le menu Mode d’affichage.

Ajout d’un filtrage temporel à un calque

  1. Appliquez l’effet Suppression de grain à votre image.
  2. Placez la zone de prévisualisation de l’effet Suppression de grain sur la zone de l’image présentant les modifications les plus subtiles d’une image à une autre ou comprenant les détails graphiques les plus mobiles.
  3. Sélectionnez l’option Activer sous l’option Filtrage temporel.
  4. Définissez la valeur Gain sur 100 %.
  5. Générez le rendu de la composition et exportez le résultat.

  6. Si vous apercevez des rayures ou des flous indésirables autour des objets mobiles, réduisez la valeur Sensibilité au mouvement, puis prévisualisez ou effectuez de nouveau le rendu.
  7. Essayez les techniques suivantes pour améliorer les résultats :
    • Pour réduire rapidement le bruit d’un film aux multiples bourdonnements, définissez la valeur Réduction de bruit sur zéro et la valeur Gain du filtrage temporel sur 100 %, puis effectuez le rendu du film.

    • Pour accélérer les prévisualisations, appliquez un filtrage temporel à votre calque une fois tous les paramètres ajustés pour une seule image.

    • Pour conserver les effets d’un calque tout en appliquant un filtrage temporel, précomposez le calque sélectionné (choisissez l’option Calque > Précomposition), puis appliquez l’effet Suppression de grain à ce calque.

Renforcement de la netteté d’une image avec les options Accentuation

Le groupe d’options Accentuation de l’effet Suppression de grain permette d’accentuer le contraste des contours et des détails infimes de manière à rétablir partiellement la netteté perdue lors de la réduction de grain.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Augmentez la valeur Gain de l’option Accentuation pour obtenir une netteté convenable sans produire d’artefacts indésirables ni restituer trop de grain.

    • Augmentez la valeur Seuil pour supprimer tout artefact indésirable provenant de l’amélioration de la netteté.

    • Réglez la valeur Rayon pour modifier la zone sur laquelle le paramètre Accentuation recherche les détails.

    • Réglez la valeur Réduction de bruit jusqu’à ce que l’image commence à perdre de sa netteté, puis diminuez légèrement la valeur et appliquez les options Accentuation pour rendre l’image plus nette.

Effet Bruit de turbulence

L’effet Bruit de turbulence utilise le bruit Perlin pour créer du bruit en niveaux de gris que vous pouvez utiliser pour les arrière-plans d’aspect organique, les dispersions et les textures, ou pour simuler des nuages, du feu, de la lave, de la vapeur ou de l’eau qui coule.

L’effet Bruit de turbulence est essentiellement une implémentation moderne plus performante de l’effet Bruit fractal. Il offre un rendu plus rapide et est plus facile à utiliser pour créer des animations progressives. L’effet Bruit de turbulence modélise en outre avec une plus grande précision les systèmes de turbulence, en déplaçant les petits éléments de bruit plus rapidement que les grands. Le principal avantage de l’utilisation de l’effet Bruit fractal au lieu de l’effet Bruit de turbulence réside dans la possibilité de créer des animations en boucle, puisque l’effet Bruit de turbulence n’offre pas de contrôle de cycle.

Remarque :

les options des deux effets étant presque identiques, vous pouvez utiliser la plupart des instructions et des didacticiels créés pour l’effet Bruit fractal pour utiliser l’effet Bruit de turbulence (voir Effet Bruit fractal).

Les options Evolution créent des variantes subtiles dans la forme du bruit. L’animation de ces options altère légèrement le bruit avec le temps, imitant ainsi le mouvement des nuages ou d’une nappe d’eau coulante.

Cet effet fonctionne avec les modes 8 bpc, 16 bpc et 32 bpc.

Commandes

Type fractal

Le bruit fractal est créé en générant une grille de nombres aléatoires pour chaque calque de bruit. Le paramètre Complexité détermine le nombre de calques de bruit. Le paramètre Type fractal détermine les caractéristiques de cette grille.

Type

Type d’interpolation à utiliser entre les valeurs aléatoires dans la grille du calque de bruit.

Inverser

Inverse le bruit. Les zones noires deviennent blanches, et les zones blanches deviennent noires.

Contraste

La valeur par défaut est 100. Une valeur élevée crée des zones de noir et blanc plus étendues et plus nettes, révélant généralement moins de détails. Une valeur réduite crée plus de zones de gris, atténuant ou supprimant le bruit.

Débordement

Remappe les valeurs chromatiques en dehors de la plage (de 0 à 1,0), à l’aide de l’une des options suivantes :

Ecrêter

Remappe les valeurs de façon à ce que toute valeur supérieure à 1,0 s’affiche comme un blanc pur et que toute valeur inférieure à 0 s’affiche comme un noir pur. Le contraste définit la proportion d’image hors de cet intervalle : les contrastes élevés produisent une image principalement noire et/ou blanche, avec moins de gris. Par conséquent, le détail affiché est moins subtil lorsque la valeur de contraste est élevée. Lorsque le calque est utilisé comme cache par luminance, ses zones de transparence sont plus précises et plus nettes.

Verrou doux

Remappe les valeurs selon une courbe infinie pour que toutes les valeurs restent dans l’intervalle. Ainsi, le contraste est réduit : le bruit est principalement gris, avec très peu de zones en noir ou blanc pur. Lorsque le calque est utilisé comme cache par luminance, certaines de ses zones de transparence sont très subtiles.

Boucle arrière

Réalise un remappage triangulaire de manière à ramener les valeurs supérieures à 1,0 ou inférieures à 0 dans la plage. Davantage de détails subtils s’affichent avec une valeur de contraste supérieure à 100. Utilisé comme cache par luminance, le calque révèle des zones de transparence texturées plus détaillées.

Résultats HDR autorisés

Aucun remappage n’est effectué. Les valeurs non comprises entre 0 et 1,0 sont préservées.

Géométrie

Paramètres de rotation, d’échelle et de position des calques de bruit. Si vous sélectionnez l’option Décalage de la perspective, les calques apparaissent comme s’ils étaient à des profondeurs différentes.

Complexité

Nombre des calques de bruit combinés (selon les Sous-attributs) pour créer le bruit. Si vous augmentez ce nombre, la profondeur apparente et la quantité de détails dans le bruit augmentent.

Remarque :

lorsque vous augmentez la complexité, le temps de rendu est plus long. Si possible, essayez de réduire la taille plutôt que d’augmenter la complexité. Vous obtiendrez des résultats similaires avec un temps de rendu plus court. Pour augmenter la complexité apparente sans ralentir le rendu, utilisez un paramètre Contraste ou Luminosité négatif ou très élevé et choisissez le mode Boucle arrière dans le menu Débordement.

Sous-attributs

Le bruit est généré par la combinaison de calques de bruit. Les sous-attributs contrôlent le mode de combinaison de ceux-ci et le décalage entre les propriétés des calques de bruit. La réduction de la taille des calques successifs augmente la quantité de détails.

Sous-influence

Degré d’influence de chaque calque successif sur le bruit combiné. A un niveau de 100 %, toutes les itérations ont la même portée. A 50 %, la portée de chaque nouvelle itération diminue de moitié par rapport à l’itération précédente. Une valeur de 0 % fait apparaître l’effet exactement comme si le paramètre Complexité était défini sur 1.

Sous-échelle

Le pourcentage de l’échelle d’un calque de bruit par rapport au calque de bruit précédent.

Evolution

Utilise un système de révolutions progressives qui continuent d’agir sur l’image à chaque nouvelle occurrence, à la différence des révolutions standard dont le réglage sur le cadran produit le même résultat à chaque cycle de 360°. Avec l’option Evolution, l’image n’a pas le même aspect à 0°, après 1 révolution, après 2 révolutions, etc.

Vous pouvez spécifier le degré d’évolution du bruit sur un laps de temps donné en activant l’option Evolution. Plus le nombre de révolutions est élevé sur une durée donnée, plus l’évolution du bruit est rapide. Des variations importantes de la valeur d’évolution sur une courte période peuvent produire un effet de clignotement.

Options d’évolution

Facteur de turbulence

La différence de vitesse entre les petits éléments de bruit et les grands. Avec la valeur 0, le mouvement du bruit ressemble au bruit généré par l’effet Bruit fractal, dans lequel les petits éléments de bruit se déplacent à la même vitesse que les grands. Avec des valeurs plus élevées, les divers calques de bruit semblent se brouiller d’une façon ressemblant davantage à la turbulence naturelle d’un fluide.

Générateur aléatoire

Définit une valeur aléatoire à partir de laquelle le bruit sera généré. L’animation de la propriété Générateur aléatoire produit un clignotement d’un ensemble de bruit à un autre (dans le même type fractal), ce qui, en général, n’est pas le résultat souhaité. Pour obtenir une animation progressive du bruit, animez la propriété Evolution.

Remarque :

Vous pouvez facilement créer de nouvelles animations de bruit en réutilisant des cycles créés précédemment et en modifiant seulement la valeur Générateur aléatoire. En spécifiant une nouvelle valeur Générateur aléatoire, vous modifiez le motif de bruit sans perturber l’animation de la propriété Evolution.

Opacité

Opacité du bruit.

Mode de fusion

Opération de fusion entre le bruit et l’image d’origine. Ces modes de transfert sont identiques à ceux de la colonne Modes dans le panneau Montage, avec les exceptions suivantes :

Pour obtenir une description de chaque mode de fusion, voir Référence du mode de fusion.

Aucun

Crée un bruit fractal uniquement, qui n’est pas combiné avec le calque d’origine.

Teinte

Produit un bruit fractal avec des valeurs de teinte et non en niveaux de gris. La saturation et la luminosité du calque d’origine sont conservées. Si le calque d’origine est composé de niveaux de gris, rien ne se produit.

Saturation

Produit un bruit fractal avec des valeurs de saturation et non en niveaux de gris. La teinte et la luminosité du calque d’origine sont conservées. Si le calque d’origine est composé de niveaux de gris, rien ne se produit.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne