A propos des couches alpha et des caches

Dans After Effects, les informations chromatiques sont réparties en trois couches : rouge (R), vert (V) et bleu (B). En outre, une image peut comprendre une quatrième couche invisible, appelée couche alpha, contenant des informations de transparence. Parfois, une image est appelée image RVBA, ce qui indique qu’elle comporte une couche alpha.

Présentation des couches
Présentation des couches

A. Couches de couleur séparées B. Couche alpha représentée comme une image en niveaux de gris C. Composite utilisant les quatre couches avec un arrière-plan visible au travers des zones transparentes 

De nombreux formats de fichier peuvent inclure une couche alpha, notamment Adobe Photoshop, ElectricImage, FLV, TGA, TIFF, EPS, PDF et Adobe Illustrator. AVI et QuickTime (enregistrés à une profondeur de bits de Millions de couleurs+) peuvent également contenir des couches alpha, selon le codec (codeur) utilisé pour générer les images stockées dans ces conteneurs. Dans le cas des fichiers Adobe Illustrator EPS et PDF, After Effects convertit automatiquement les zones vierges en couche alpha.

Lorsque vous définissez le codage des couleurs d’une image de sortie, le signe plus (Millions de couleurs+, par exemple) dénote une couche alpha. De même, la sélection d’une sortie de 32 bits par pixel implique un codage de sortie de 8 bits par couche pour chacune des quatre couches alpha : RVBA.

Certains programmes peuvent stocker plusieurs couches alpha dans une image, mais After Effects interprète uniquement la quatrième couche en tant que couche alpha.

Remarque :

D’un point de vue strictement technique, le terme couche alpha désigne la quatrième couche (A) d’un fichier image RVBA, que cette couche soit utilisée ou non pour communiquer des informations de transparence. Cependant, la quatrième couche est utilisée tellement souvent pour communiquer des informations de ce type que, dans le langage courant, les termes alpha et transparence en sont devenus presque synonymes. Il importe toutefois de signaler que cette association est, avant tout, arbitraire. Ainsi, certains formats utiliseront d’autres couches pour les informations de transparence, tandis que d’autres utiliseront la quatrième couche pour des informations autres que la transparence.

Vous pouvez utiliser le module externe Knoll Unmult pour créer une couche alpha d’après les zones foncées d’un calque. Il donne de bons résultats sur un calque avec un effet d’éclairage (par exemple, un halo ou un feu) à superposer à un autre calque. Pour plus de détails, consultez le site Web Red Giant Software.

Lorsque vous visualisez une couche alpha dans le panneau Composition, le blanc indique une opacité complète, le noir indique une transparence complète et les nuances de gris indiquent une transparence partielle.

Un cache est un calque (ou l’une de ses couches) qui définit les zones transparentes de ce calque ou d’un autre calque. Le blanc définit les zones opaques et le noir définit les zones transparentes. Une couche alpha est souvent utilisée comme cache. Cependant, vous pouvez utiliser un cache autre que la couche alpha lorsqu’une couche ou un calque définit la zone de transparence souhaitée mieux que la couche alpha ou lorsque l’image source ne comprend pas de couche alpha.

À propos des masques

Dans After Effects, un masque est un tracé qui sert de paramètre pour modifier les attributs, les effets et les propriétés d’un calque. L’utilisation la plus courante d’un masque est la modification d’une couche alpha dans un calque, qui détermine la transparence du calque à chaque pixel. Une autre utilisation courante est un tracé le long duquel du texte est animé (voir Création et animation de texte curviligne).

Pour plus d’informations sur les tracés, voir À propos des tracés.

Masques
Comportement par défaut d’un masque (gauche) ; même masque inversé (droite)

Les masques à tracé fermé peuvent créer des zones transparentes pour un calque. Les tracés ouverts ne permettent pas de créer des zones transparentes pour un calque, mais servent de paramètres pour un effet. Certains effets peuvent utiliser un tracé de masque ouvert ou fermé comme entrée : Trait, Texte curviligne, Signal audio, Spectre audio et Vegas. Certains effets peuvent utiliser des masques fermés (et pas des masques ouverts) comme entrée : Remplir, Maculage, Remodeler, Laboratoire de particules et Masquage interne/externe.

Un masque appartient à un calque spécifique. Tout calque peut contenir plusieurs masques.

Vous pouvez dessiner des masques de formes géométriques courantes, y compris des polygones, des ellipses et des étoiles, avec les outils de forme, ou vous pouvez utiliser l’outil Plume pour dessiner un tracé arbitraire.

De bien des façons, dessiner des tracés de masque ou des tracés de forme sur des calques de forme sont des opérations similaires, à l’exception près que la modification et l’interpolation des tracés de masque ont quelques fonctions supplémentaires. Vous pouvez lier un tracé de masque à un tracé de forme grâce à des expressions, ce qui vous permet de bénéficier des avantages des masques avec les calques de formes, et inversement. Voir les sections Création de formes et de masques et Modification et animation de tracés de forme et de masques.

La position d’un masque dans l’ordre d’empilement du panneau Montage affecte sa manière d’interagir avec les autres masques. Vous pouvez modifier la position d’un masque au sein du groupe de propriétés Masques dans le panneau Montage.

La propriété Opacité du masque détermine l’influence qu’un masque proche a sur la couche alpha du calque à l’intérieur de la zone du masque. Une valeur d’opacité de masque de 100 % correspond à une zone intérieure complètement opaque. La zone extérieure au masque est toujours complètement transparente. Pour inverser ce qui est considéré comme étant intérieur ou extérieur à un masque spécifique, sélectionnez l’option Inverser en regard du nom du masque dans le panneau Montage.

Ressources en ligne relatives aux masques

Cet extrait de l’ouvrage After Effects CS5 Classroom in a Book sur le site Web Peachpit Press montre comment créer, utiliser et modifier des masques.

Copie, collage, enregistrement, réutilisation et suppression des masques

Vous pouvez réutiliser des masques dans d’autres calques et compositions, ce qui s’avère particulièrement utile pour les masques Bézier que vous avez mis du temps à perfectionner. Les tracés de masque sont stockés dans une composition dans un fichier de projet.

Remarque :

Mathias Möhl propose le script CopyMask2Layers, avec lequel vous pouvez copier des masques d’un seul calque vers d’autres, tout en conservant la position et la forme des masques.

Copie, découpe, duplication ou collage d’un masque

Remarque :

lorsque vous travaillez avec un tracé de masque, plutôt qu’avec le masque entier, y compris ses autres propriétés, sélectionnez la propriété Tracé de masque. Ceci est particulièrement important lorsque vous transférez les tracés de masques vers les tracés de formes, de mouvements, etc.

  • Pour copier ou couper les masques sélectionnés dans le Presse-papiers, choisissez Edition > Copier ou Edition > Couper.
  • Pour dupliquer les masques sélectionnés, choisissez Edition > Dupliquer.
  • Pour coller un masque sur un calque, sélectionnez le calque et choisissez Edition > Coller. Si un masque est sélectionné, cette action le remplace.

Enregistrement d’un masque

  1. Dans le panneau Montage de la composition contenant le calque et le masque que vous souhaitez enregistrer, développez le calque et ses propriétés de masque.
  2. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • Pour enregistrer un masque animé, sélectionnez les images clés du masque que vous souhaitez enregistrer.
    • Pour enregistrer un masque non animé, sélectionnez le masque.
  3. Copiez le masque ou les images clés, puis collez-les dans un nouveau calque. Le nouveau calque peut être un simple solide.

Remarque :

Ne créez un projet avec des compositions que pour le stockage de masques complexes. Lorsque vous souhaitez utiliser un masque provenant d’un autre projet, vous devez importer ce projet dans votre projet en cours.

Remarque :

Vous pouvez également enregistrer les masques en tant qu’animations prédéfinies (voir la section Animations prédéfinies).

Réutilisation d’un masque

  1. Ouvrez la composition contenant le masque que vous souhaitez réutiliser. Si vous aviez enregistré le masque dans un autre projet, importez ce projet, puis ouvrez la composition du masque.
  2. Dans le panneau Montage, étendez les propriétés du calque et du masque au masque.
  3. Sélectionnez le masque ou ses images clés.
  4. Copiez le masque ou les images clés, puis collez-les sur le calque auquel vous souhaitez appliquer le masque.

Suppression de masques

  • Pour supprimer un masque, sélectionnez-le dans le panneau Montage et appuyez sur la touche Suppr.
  • Pour supprimer tous les masques, sélectionnez le calque contenant les masques à supprimer et choisissez Calque > Masque > Supprimer tous les masques.

Contrôle de la couleur du tracé de masque

Pour vous aider à identifier et utiliser les masques, les panneaux Composition et Calque ajoutent un contour de couleur au tracé d’un masque et le panneau Montage affiche cette couleur en regard du nom du masque. Par défaut, After Effects utilise du jaune pour tous les masques. Pour mieux distinguer les masques, vous pouvez modifier manuellement la couleur d’un masque à l’aide du panneau Montage ou configurer After Effects pour utiliser successivement différentes couleurs de masque pour les nouveaux masques.

Lorsque la préférence Utiliser la couleur contrastante pour le tracé de masque (sous Préférences > Aspect) est activée, After Effects analyse les couleurs proches du point où vous commencez à tracer un masque. After Affects sélectionne ensuite une couleur de libellé différente des couleurs de cette zone. Il évite également la couleur du dernier masque tracé.

Modification de la couleur du tracé de masque

  1. Sélectionnez le masque dans le panneau Montage.
  2. Cliquez sur l’échantillon de couleur situé à gauche du nom du masque, choisissez une couleur, puis cliquez sur OK.

Défilement des couleurs pour les tracés de masque

  1. Sélectionnez Edition > Préférences > Aspect.
  2. Sélectionnez Couleurs de masque de cycle.

Modes de masque

Les interactions entre les masques d’un même calque sont déterminées par des modes de fusion (modes de masque). Par défaut, tous les masques sont définis sur Addition, ce qui associe les valeurs de transparence des masques se chevauchant dans le même calque. Vous pouvez appliquer un mode à chaque masque, mais il est impossible d’animer le mode d’un masque ; autrement dit, vous ne pouvez pas définir d’images clés ou d’expressions pour la propriété d’un mode de masque pour le modifier dans le temps.

Vous pouvez choisir un mode pour un masque dans le menu situé en regard du nom du masque dans le panneau Montage.

Le premier masque créé interagit avec la couche alpha du calque. Si les paramètres de cette couche ne rendent pas l’image entièrement opaque, le masque interagit avec l’image du calque. Chaque masque supplémentaire que vous créez interagit avec les masques situés au-dessus de lui dans le panneau Montage. Les résultats produits par les modes de masque diffèrent selon les modes définis pour les masques situés plus haut dans l’ordre d’empilement. Les modes de masque agissent uniquement entre les masques d’un même calque.

Les modes de masque vous permettent de créer des formes de masque complexes, comportant de nombreuses zones transparentes. Par exemple, vous pouvez définir un mode combinant deux masques et définissant la zone opaque sur les zones d’intersection des deux masques.

Masques complexes
Masques complexes produits par l’application de différents modes au masque rond. Les masques de cette illustration ont différentes valeurs d’opacité de masque.

A. Masques d’origine B. Aucun C. Addition D. Soustraction E. Intersection F. Eclaircir G. Obscurcir H. Différence 

Aucun

Le masque n’a aucun impact direct sur la couche alpha du calque. Cette option est utile lorsque vous utilisez uniquement le tracé du masque pour un effet tel que Trait ou Fond, ou si vous utilisez le tracé de masque comme base pour un tracé de forme.

Addition

Le masque est ajouté aux masques situés au-dessus dans l’ordre d’empilement. L’influence du masque s’ajoute aux masques qui le précèdent.

Soustraction

L’influence du masque est soustraite des masques qui le précèdent. Cette option est utile lorsque vous souhaitez créer l’apparence d’un trou au centre d’un autre masque.

Intersection

Le masque est ajouté aux masques situés au-dessus dans l’ordre d’empilement. Dans les zones où le masque recouvre les masques qui le précèdent, son influence s’ajoute à ces derniers. Dans les zones où le masque ne recouvre pas les masques qui le précèdent, le résultat est une opacité complète.

Eclaircir

Le masque est ajouté aux masques situés au-dessus dans l’ordre d’empilement. Lorsque plusieurs masques se chevauchent, la valeur de transparence la plus élevée est utilisée.

Obscurcir

Le masque est ajouté aux masques situés au-dessus dans l’ordre d’empilement. Lorsque plusieurs masques se chevauchent, la valeur de transparence la moins élevée est utilisée.

Différence

Le masque est ajouté aux masques situés au-dessus dans l’ordre d’empilement. Dans les zones où le masque ne recouvre pas les masques qui le précèdent, il agit comme s’il était seul sur le calque. Dans les zones où le masque recouvre les masques qui le précèdent, son influence est soustraite de ces derniers.

Développement ou réduction des bords d’un masque

Pour développer ou réduire la zone concernée par un masque, utilisez la propriété Extension du masque.

Elle affecte la couche alpha mais pas le tracé sous-jacent du masque ; l’expansion de masque est essentiellement un décalage déterminant la distance (en pixels) depuis le tracé du masque, à laquelle l’effet du masque sur la couche alpha s’étend.

  1. Dans le panneau Montage, développez les propriétés Masques du calque que vous souhaitez ajuster.
  2. Faites glisser la valeur soulignée en regard de la propriété Expansion de masque.

Sur son blog accessible sur le site Web d’Adobe, Todd Kopriva décrit, support visuel à l’appui, la fonction d’extension de masque et explique pourquoi elle crée des coins arrondis.

Adoucissement (contour progressif) des bords d’un masque

Le contour progressif adoucit les bords d’un masque en réduisant progressivement sa valeur de transparence sur une distance définie par l’utilisateur. La propriété Contour progressif du masque vous permet d’accentuer ou de lisser les bordures d’un masque. Par défaut, la largeur du contour progressif empiète sur la bordure du masque (moitié à l’intérieur, moitié à l’extérieur). Par exemple, si vous définissez la largeur du contour progressif sur 25, il couvrira 12,5 pixels à l’intérieur de la bordure du masque et 12,5 pixels à l’extérieur.

Résultats obtenus pour différentes valeurs de Contour progressif du masque
Résultats obtenus pour différentes valeurs de Contour progressif du masque

A. Calque masqué avec un contour progressif de 5 pixels B. Calque masqué avec un contour progressif de 40 pixels C. Résultat avec un contour progressif de 5 pixels D. Résultat avec un contour progressif de 40 pixels 

Vous pouvez également étendre ou réduire les bordures du masque à l’aide de la propriété Expansion de masque pour définir l’endroit où le contour progressif apparaît (voir Développement ou réduction des bords d’un masque).

L’application du contour progressif est limitée aux dimensions du calque. Ainsi, un tracé de masque avec contour progressif doit toujours être légèrement plus petit que la zone du calque et ne doit jamais être déplacé tout au bord du calque. Si un contour progressif s’étend au-delà de la zone du calque, le contour s’arrête net.

  1. Pour afficher la propriété Contour progressif du masque des calques sélectionnés, appuyez sur la touche F.
  2. (Facultatif) Pour forcer les valeurs de progression horizontale et verticale à conserver leurs proportions, activez l’option d’ajustement des proportions  en regard de la propriété Contour progressif du masque.
  3. Vous pouvez modifier la propriété Contour progressif du masque comme toute autre propriété, en faisant glisser la valeur soulignée ou en cliquant sur celle-ci et en entrant la valeur souhaitée dans la zone de texte.

Remarque :

Le contour progressif de masque faisant varier les valeurs d’opacité suivant une répartition gaussienne, son action s’étend en fait sur une surface supérieure au nombre de pixels spécifié. Son dépassement par rapport à la portée définie reste cependant infime. Cette déperdition gaussienne graduelle présente un aspect plus naturel que son équivalent linéaire.

Contour progressif de masque à largeur variable

Les versions antérieures d’After Effects permettaient d’ajouter un contour progressif à un masque fermé, mais la largeur (mesure) du contour était le même autour du masque. Un nouvel outil de contour progressif de masque (disponible dans le même menu d’outils que l’outil Plume) a été ajouté pour vous permettre de définir des points le long d’un masque fermé devant être doté de largeurs variables.

Cette vidéo de Todd Kopriva et video2Brain présente la nouvelle fonctionnalité de contour progressif de masque à largeur variable. Vous allez affecter plusieurs points de contour progressif à un objet afin de montrer comment ces derniers interagissent pour créer des effets intéressants.

Pour créer un point de contour progressif :

Un point de contour sélectionné comporte un petit point noir au niveau de sa poignée.

Les points définissent les limites extérieure et intérieure du contour progressif. Si aucune poignée d’extension du contour progressif n’est située à l’intérieur du masque, la limite extérieure du contour est le tracé du masque. Le contour progressif de masque s’étend de la limite intérieure à la limite extérieure du contour.

Pour sélectionner plusieurs points de contour progressif :

A l’aide de l’outil Sélection ou Contour progressif du masque, cliquez en maintenant la touche Maj enfoncée sur les poignées d’extension des points de contour.

Pour activer/désactiver la sélection d’un point de contour progressif:

En maintenant la touche Maj enfoncée, cliquez sur le point de contour progressif.

Pour déplacer un point de contour progressif, procédez de l’une des manières suivantes :

  • A l’aide de l’outil Sélection ou Contour progressif du masque, faites glisser la poignée d’extension du contour.

Vous pouvez déplacer plusieurs points sélectionnés en même temps en faisant glisser l’un d’entre eux, et mettre à l’échelle plusieurs extensions du contour progressif en faisant glisser l’une des poignées d’extension.

Vous pouvez « balayer » les points de contour autour des points d’angle d’un masque.

  • Lorsque l’outil Contour progressif du masque est activé, appuyez sur la flèche Gauche ou Droite pour déplacer le contour le long du tracé, ou sur la flèche Haut ou Bas pour allonger ou raccourcir la largeur du contour.

Vous pouvez déplacer plusieurs points sélectionnés et ce, sur des distances/largeurs plus grandes, en maintenant la touche Maj enfoncée.

Pour aligner un point du contour progressif sur le tracé du masque :

Faites glisser la poignée d’extension du contour sur le tracé du masque. Il va s’arrêter au niveau du tracé du masque.

Pour contrôler le retrait du contour progressif :

Sélectionnez Calque > Masque > Retrait du contour progressif, puis sélectionnez l’une des options suivantes :

  • Lisse (par défaut)
  • Linéaire

Pour régler la tension (lissage ou courbure) d’une limite de contour progressif par un point de contour :

Maintenez la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) enfoncée tout en faisant glisser une poignée d’extension de contour pour régler la tension. Le panneau Info affiche la tension active pour une poignée.

Pour définir l’interpolation Maintenir pour un point de contour (pour un rayon de contour progressif constant jusqu’au point suivant) :

Maintenez la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) enfoncée tout en faisant glisser une poignée d’extension de contour pour régler la tension. Le panneau Info affiche la tension active pour une poignée.

Pour définir l’interpolation Maintenir pour un point de contour (pour un rayon de contour progressif constant jusqu’au point suivant) :

Activez l’option Maintenir dans le menu contextuel au-dessus du point de contour. La poignée du point de contour pointe à présent dans la direction du rayon constant.

Pour créer rapidement un contour progressif pour un segment de masque spécifique :

Maintenez la touche Maj enfoncée pendant que vous cliquez sur le segment de masque (entre les sommets, pas au-dessus d’eux). Le pointeur se transforme pour indiquer que vous êtes dans ce mode. Faites glisser le pointeur depuis le segment pour ajuster l’étendue. Remarquez le comportement suivant :

  • Si seulement deux sommets de masque sont sélectionnés, le contour sera les segments contigus entre eux.
  • Si les deux sommets du segment sur lequel vous avez cliqué sont sélectionnés (c’est-à-dire, le segment est sélectionné), le contour sera développé pour inclure les segments sélectionnés contigus.
  • Si tout ou aucun sommet du masque n’est sélectionné, ou si les deux premières conditions ne s’appliquent pas, le contour sera seulement le segment sur lequel vous avez cliqué.

Pour supprimer un point de contour progressif :

A l’aide de l’outil Sélection ou Contour progressif du masque, sélectionnez une poignée d’extension de contour, puis appuyez sur la touche Suppr. Vous pouvez supprimer plusieurs points sélectionnés.

Remarque :

Lorsqu’il se situe sur un sommet de masque, le pointeur prend la forme de l’icône Mode de sélection au lieu de celle du mode Supprimer un sommet.

Conseils sur la fonctionnalité de contour progressif de masque à largeur variable (outil Contour progressif du masque)

  • Basculer temporairement entre les outils Plume et Contour progressif du masque en maintenant la touche de raccourci G enfoncée.

Vous pouvez désactiver ce comportement dans Edition > Préférences > Général (Windows), ou After Effects > Préférences > Général (Mac OS).

  • Dans le panneau Info, afficher des informations sur le nombre de points de contour d’un masque, sur la longueur, la position et la tension d’une extension de contour et sur le paramètre de retrait de contour.
  • Masquer les limites du contour pour une vue spécifique en désélectionnant l’option Limites du contour progressif du masque de la boîte de dialogue Options d’affichage. Vous pouvez toujours interagir avec les limites (par exemple, ajout de nouveaux points de contour), là où elles auraient été dessinées.
  • Contrôler le nombre de points de contour progressif sur les images clés de tracé de masque à l’aide de l’option Conserver un nombre constant de sommets et de contours progressifs lors de la modification des masques dans la boîte de dialogue des préférences générales.
  • Modifier la valeur de la tension, du rayon et de l’angle de coin d’un point de contour progressif à l’aide des commandes du menu contextuel.
    Maintenez la touche Ctrl (Windows) ou Cmd (Mac OS) enfoncée lorsque vous passez le pointeur de la souris sur un sommet de masque pour passer au comportement de l’outil Sélection.
  • Maintenez la touche Ctrl (Windows) ou Cmd (Mac OS) enfoncée lorsque vous passez le pointeur de la souris sur une poignée de tangente pour passer à l’outil Conversion de sommet.

Caches par approche et caches mobiles

Si vous souhaitez qu’un calque apparaisse au travers d’un trou se trouvant sur un autre calque, créez un cache par approche. Par exemple, vous pouvez utiliser un calque de texte comme cache par approche pour un calque vidéo de sorte que la vidéo puisse s’afficher uniquement à travers les formes définies par les caractères de texte. Les valeurs de transparence du calque sous-jacent (le calque de remplissage) sont déterminées par les valeurs de certaines couches du calque de cache par approche (sa couche alpha ou la luminance de ses pixels).

Il est utile de définir la transparence d’un calque à partir de la luminance des pixels du cache par approche lorsque vous voulez créer un cache par approche. Dans un cache par approche, qu’il soit basé sur la couche alpha ou la luminance, les pixels ayant les valeurs les plus élevées sont plus transparents. Dans la plupart des cas, vous utiliserez un cache à fort contraste afin que les zones soient complètement transparentes ou complètement opaques. Les teintes intermédiaires ne doivent être utilisées que dans le cas où vous souhaitez obtenir une transparence partielle ou progressive, le long d’un contour net, par exemple.

Cache mobile
Cache mobile

A. Calque de cache par approche : un solide avec un masque rectangulaire, défini sur Luminance. Le masque est animé et se déplace dans l’écran. B. Calque de remplissage : un solide avec un effet de motif. C. Résultat : le motif est visible dans la forme du cache par approche. Il est alors combiné à un calque d’image supplémentaire. 

Un cache par approche s’applique uniquement au calque qui le suit directement. Pour appliquer un cache par approche à plusieurs calques, vous devez d’abord précomposer les calques, puis appliquer le cache par approche au calque de précomposition.

After Effects conserve l’ordre du calque et de son cache par approche lors de leur duplication ou de leur scission. Dans les calques dupliqués ou scindés, le calque de cache par approche reste au-dessus du calque de remplissage. Par exemple, si votre composition contient les calques A et B, A correspondant au cache par approche et B au calque de remplissage, leur duplication ou leur scission produit l’ordre de calques ABAB.

Si vous animez la position ou d’autres transformations du calque de cache par approche, on parle de cache mobile. Si vous souhaitez animer le cache par approche et les calques de remplissage en utilisant les mêmes paramètres, pensez à les précomposer.

Conversion d’un calque en cache par approche

Le menu Cache et le menu des modes de fusion ont une colonne en commun. Pour afficher le menu Cache, assurez-vous que la colonne Modes est visible (voir la section Colonnes).

  1. Dans le panneau Montage, faites glisser le calque à utiliser comme cache de tracé directement au-dessus du calque à utiliser comme calque de remplissage.
  2. Définissez la transparence du cache par approche en choisissant l’une des options suivantes dans le menu Cache du calque de remplissage :

    Aucun cache par approche

    Aucune transparence n’est créée ; le calque juste au-dessus agit en tant que calque normal.

    Alpha

    Opaque lorsque la valeur de pixels de la couche alpha est égale à 100 %.

    Alpha inversé

    Opaque lorsque la valeur de pixels de la couche alpha est égale à 0 %.

    Luminance

    Opaque lorsque la valeur de luminance d’un pixel est de 100 %.

    Cache par luminance inversée

    Opaque lorsque la valeur de luminance d’un pixel est de 0 %.

Si vous choisissez une option différente de Aucun cache par approche, After Effects convertit le calque juste au-dessus en cache par approche, désactive la vidéo du calque de cache par approche et ajoute une icône de cache par approche  en regard du nom du calque de cache par approche dans le panneau Montage.

Remarque :

bien que la vidéo soit désactivée pour le calque de cache, vous pouvez toujours sélectionner le calque pour le repositionner, le redimensionner ou le faire pivoter. Sélectionnez le calque dans le panneau Montage, puis faites glisser son centre (représenté par un cercle accompagné d’un X) dans le panneau Composition.

L’utilisation d’un cache par approche s’apparente à celle de l’option Préserver la transparence, par laquelle un calque obtient sa transparence à partir de la transparence du montage des calques en dessous de lui dans l’ordre d’empilement des calques. (Voir Préservation de la transparence sous-jacente pendant le montage.)

Conseils à suivre pour l’utilisation des caches par approche

  • Utilisez l’effet Niveaux pour contraster davantage les parties claires et foncées du calque de cache. Vous minimiserez ainsi la problématique des valeurs moyennes qui se traduisent par une transparence partielle. (Les caches sont particulièrement utiles lorsqu’ils définissent les zones comme entièrement transparentes ou entièrement opaques, sauf sur les contours.)
  • Pour utiliser comme cache une autre couche que la couche alpha du calque de cache, transférez la valeur de la couche souhaitée vers la couche alpha au moyen de l’un des effets Couches (par exemple, l’effet Décalage des couches).
  • Pour animer un cache par approche de sorte qu’il se déplace avec le calque qu’il cache, définissez le cache d’approche en tant qu’enfant du calque (voir la section Calques parents et enfants).

Préservation de la transparence sous-jacente pendant le montage

A cause de l’option Préserver la transparence, un calque obtient sa transparence à partir de la transparence du composite des calques en dessous de lui dans l’ordre d’empilement des calques. En d’autres termes, les zones opaques d’un calque lorsque cette option est sélectionnée apparaissent uniquement lorsqu’elle est placée sur des zones opaques dans les calques sous-jacents. Ce comportement est semblable à celui d’un cache par accroche, excepté le fait qu’un cache par accroche peut uniquement être un calque unique et qu’il doit se trouver au-dessus du calque dans l’ordre d’empilement des calques (voir Caches par approche et caches mobiles).

Cette option est utile pour obtenir des effets tels que ceux rendus par des reflets métalliques ou un faisceau lumineux réfléchi sur une surface polie.

Lorsque l’option Préserver la transparence est sélectionnée, le comportement d’un calque s’apparente à celui d’un masque d’écrêtage dans Adobe Photoshop.

  • Sélectionnez l’option T dans la colonne Modes du calque.

Aharon Rabinowitz consacre un court didacticiel vidéo à l’option Préserver la transparence sur le site Web de Creative COW.

Sur son site Web, Tim Clapham présente le bouton d’option Préserver la transparence.

Ressources relatives à Imagineer mocha shape pour After Effects

After Effects inclut Imagineer Systems mocha pour After Effects (mocha-AE), application autonome de suivi planaire pouvant exporter des données de suivi à utiliser dans des compositions After Effects. (Voir Ressources destinées à mocha pour After Effects (mocha-AE).)

After Effects inclut également le module externe mocha shape pour After Effects (mocha shape), qui convertit les tracés de mocha-AE en caches dans After Effects.

Vous n’appliquez pas l’effet mocha shape directement sur un calque. Vous copiez plutôt les données de tracé dans le Presse-papiers de l’application mocha-AE, puis vous les collez sur un calque dans After Effects. Les tracés de mocha-AE sont convertis en instances de l’effet mocha shape afin de créer un cache.

Vous trouverez sur le site Web Imagineer plusieurs didacticiels vidéo et d’autres ressources pour apprendre à utiliser mocha-AE et mocha shape avec After Effects.

Chris et Trish Meyer proposent des conseils sur mocha-AE et mocha shape, notamment sur le contour progressif à largeur variable, dans un article disponible sur le site Web ProVideo Coalition.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne