Comprendre la configuration requise du GPU et du pilote GPU pour les versions de novembre 2019 (version 17.0) et ultérieures d’After Effects.

Quel processeur graphique utiliser pour optimiser les performances ?

De nouveaux chipsets du processeur graphique (GPU) ne cessent d’être ajoutés, et l’équipe After Effects ne propose ni ne recommande de chipsets individuels du processeur graphique. Cependant, voici quelques conseils que vous pouvez suivre pour bénéficier du meilleur processeur pour votre workflow.

  • Les technologies GPU individuelles sont moins importantes que les performances globales du GPU. After Effects prend en charge OpenGL, OpenCL, CUDA et Metal à des degrés divers. Optez pour une carte très performante qui est adaptée à vos besoins individuels en matière de budget et de système.
  • Premiere Pro utilise le GPU de façon plus générale qu’After Effects à l’heure actuelle, et sa technologie est partagée avec After Effects. La liste des GPU recommandés pour Premiere Pro (voir la section Configuration requise pour Adobe Premiere Pro CC) est un bon point de départ.
  • Les autres applications de votre workflow peuvent avoir besoin d’un GPU avec une configuration plus puissante que celle utilisée par After Effects. Prenez-les toutes en considération.
  • Vérifiez si vous disposez de plusieurs GPU dans le même ordinateur.
  • Vérifiez si vous avez des GPU non pris en charge sur votre ordinateur Mac.

Problèmes éventuels liés au GPU

Après la mise à niveau vers la version 17.0 d’After Effects, il se peut que vous rencontriez des problèmes avec votre pilote et que vous deviez le mettre à niveau.

Voici quelques-uns des problèmes de pilote auxquels vous pourriez être confronté :

  • Les incompatibilités de système réputées pour créer de l’instabilité et les plantages qui entraînent des pertes de données.
  • La version actuelle du logiciel de votre périphérique réseau peut entraîner des problèmes avec votre application Adobe.
  • Plantage intermittent pendant le montage.
  • Vous pouvez recevoir des messages d’erreur tels que, « Cette version de votre système d’exploitation est incompatible avec votre application Adobe. »
  • Pas de prévisualisation, prévisualisations altérées, sauts d’images, problèmes de performance, y compris une lecture lente ou des problèmes d’image. 

Cet article indique ce dont vous avez besoin pour utiliser les graphiques CUDA avec les versions 2019 d’After Effects (17.0 et ultérieures).

Configuration requise pour l’accélération graphique NVIDIA CUDA pour macOS et Windows

Remarque :

Adobe recommande vivement la mise à jour vers le pilote NVIDIA 430.86 ou une version ultérieure lors de l’utilisation d’After Effects.  Les pilotes précédents présentent un problème connu qui peut provoquer un plantage.

L’accélération graphique NVIDIA CUDA nécessite des pilotes CUDA 9.2.

CUDA n’est pas nécessaire pour exécuter les applications vidéo Adobe, mais si vous préférez l’accélération graphique CUDA, vous devez avoir les pilotes CUDA 9.2 de NVIDIA installés sur votre système avant de passer aux versions 17.0 et ultérieures d’After Effects.

Mise à jour des pilotes NVIDIA sur Windows

Ces pilotes sont mis à jour régulièrement, alors consultez le site Web NVIDA pour vous assurer d’avoir la version la plus récente pour votre GPU.

Vous pouvez trouver les derniers pilotes GPU ici :

Mise à jour du pilote d’affichage et du pilote CUDA 9.2 pour macOS

  • macOS 10.13.6 requis (version la plus récente de High Sierra).
  • GPU NVIDIA actuel avec au moins 4 Go de mémoire.
  • Pilote d’affichage NVIDIA version 387.10.10.10.40.105.

Remarque :

La version actuelle de vos pilotes NVIDIA pour macOS 10.13.6 ne prend pas en charge CUDA 9.2 et crée des problèmes avec votre application Adobe. Adobe ne recommande pas la mise à niveau ultérieure à macOS 10.13.6 car macOS 10.14 (Mojave) ne prend actuellement pas en charge CUDA.

Assurez-vous de mettre à jour le pilote du périphérique avant d’installer le pilote CUDA. Vous pouvez mettre à jour le pilote du périphérique depuis les emplacements suivants :

Fonctionnalités d’After Effects utilisant le GPU

Fonctionnalités disponibles en mode natif dans After Effects

Il existe une multitude de fonctionnalités After Effects qui utilisent le GPU pour accélérer le rendu. Pour afficher ces effets, sélectionnez Paramètres du projet > Rendu vidéo et effets. Pour obtenir une liste des fonctionnalités et effets accélérés par GPU, voir la section Effets accélérés par GPU.

Effets tiers

Certains effets tiers, comme Element 3D by Video Copilot, utilise le GPU indépendamment d’After Effects. Reportez-vous à la documentation de l’éditeur pour savoir quelle technologie et quels GPU sont pris en charge. Les effets tels que Magic Bullet Looks se connectent à la pipeline d’accélération GPU Mercury (ces effets sont également accélérés par GPU dans Premiere Pro).

Accélération GPU Mercury

L’accélération GPU Mercury permet à After Effects d’effectuer le rendu des effets pris en charge à l’aide du GPU, ce qui peut améliorer considérablement le délai de rendu.

Vous reconnaîtrez peut-être le nom Mercury sur Premiere Pro. After Effects fait appel à la même technologie que celle utilisée par le moteur Mercury Playback Engine de Premiere Pro pour le rendu. (Le moteur de lecture d’After Effects est différent de celui de Premiere Pro, donc After Effects utilise uniquement le composant du rendu de cette technologie.)

L’accélération GPU Mercury est un paramètre du projet. Pour l’activer, sélectionnez Fichier > Paramètres du projet, cliquez sur l’onglet Effets et rendu vidéo, puis définissez l’option Utiliser sur Accélération GPU Mercury. En fonction de votre ordinateur et de votre GPU, vous pouvez voir plusieurs de ces options. After Effects prend en charge les technologies GPU suivantes :

  • OpenCL (macOS et Windows)
  • CUDA (Windows uniquement, avec un GPU NVIDIA)
  • Metal (macOS uniquement, versions 10.12 et ultérieures)

Remarque :

NVIDIA CUDA n’est pas pris en charge par macOS 10.14 et les versions ultérieures. Si vous utilisez un GPU NVIDIA agréé par Apple, vous pouvez continuer à utiliser le moteur de lecture Metal Mercury.

Plus d’informations sur le GPU

Quelques points techniques qui méritent d’être soulignés au sujet de la liste ci-dessus :

  • Tous les effets VR tels que le Flou VR ne fonctionnent que sur le GPU. Contrairement aux autres effets, ils n’ont actuellement pas de solution de secours pour l’unité centrale. Nous recommandons un GPU avec une mémoire VRAM de grande capacité, 4 Go ou plus, pour utiliser ces effets. Leur avantage pour la VR par rapport aux autres effets est qu’ils sont homogènes et qu’ils regroupent les extrémités de l’image VR. De plus, certains d’entre eux sont utiles sur des métrages non-VR car ils sont totalement nouveaux pour After Effects, comme les Aberrations chromatiques VR.
  • Les transformations de calques et la qualité des calques nécessitent l’activation du flou de mouvement de calque car, par eux-mêmes, ils ne permettent pas un rendu beaucoup plus rapide sur le GPU. Mais le rendu du flou de mouvement sur le GPU nécessite que ce dernier soit conscient des transformations et de la qualité, donc ces calculs sont effectués sur le GPU lorsque le flou de mouvement le requiert. Il est à noter que dans un environnement de rendu mixte UC/GPU, le déplacement des images entre la mémoire de l’unité centrale et du GPU a un coût en termes de performances. Si le rendu d’un effet n’est pas plus rapide sur le GPU que sur l’UC, vous perdrez du temps de performance en copiant les images dans les deux sens.
  • L’option Accélération matérielle pour les panneaux Composition, Calque et Métrage dans Préférences > Prévisualisations est activée par défaut et utilise OpenGL pour préparer les images rendues pour l’affichage à l’écran pendant les prévisualisations/lectures. Une fois qu’After Effects réalise le rendu de l’image, il la prépare ensuite pour l’affichage, en tenant compte de la résolution de l’écran, de la mise à l’échelle, des incrustations comme les repères et les poignées de calque, ainsi que de la gestion des couleurs. Plus précisément, cliquez sur Affichage > Utiliser la gestion des couleurs d’affichage, lorsqu’un profil colorimétrique de l’espace de travail a été activé pour le projet. Lorsque l’option Accélération matérielle est désactivée, After Effects traite le tout sur l’UC, mais le GPU peut accélérer ce processus, notamment la gestion des couleurs. Pour ce faire, le GPU n’a pas besoin d’une configuration très puissante et toute carte vidéo moderne avec de faibles quantités de mémoire VRAM est suffisante.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne