Ajout d’attributs aux calques de forme

Une fois qu’un calque de forme a été créé, vous pouvez lui ajouter des attributs (tracés, opérations de peinture et opérations de tracé) en utilisant le menu Ajouter du panneau Outils ou Montage.

Par défaut, les nouveaux attributs sont insérés dans le ou les groupes de forme sélectionnés en fonction des règles suivantes :

  • Les nouveaux tracés sont ajoutés sous les tracés et les groupes existants.

  • Les nouvelles opérations de tracés (tracés en zigzag et tremblements, par exemple) sont ajoutées sous les opérations de tracé existantes. Si aucune opération de tracé n’est présente, les nouvelles opérations de tracé sont ajoutées sous les tracés existants.

  • Les nouvelles opérations de peinture (contours et fonds, par exemple) sont ajoutées sous les tracés existants et au-dessus des contours et fonds existants.

Pour remplacer ces règles et placer un nouvel attribut à la fin du groupe, sous tous les autres attributs, maintenez la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) enfoncée pendant que vous choisissez un élément dans le menu Ajouter.

L’opération de répétition est toujours ajoutée à la fin du groupe.

Contours et fonds pour les formes

Dans une vidéo sur le site Web Creative COW, Andrew Devis explique comment modifier les fonds et contours dégradés des calques de forme, ainsi que quelques autres options.

Les contours et fonds appliqués aux formes sont des opérations de peinture qui ajoutent des pixels colorés à un tracé ou à la zone définie par un tracé. Un contour ou un fond peut être constitué d’une couleur unie ou utiliser un dégradé de couleurs. Les contours peuvent être continus ou composés d’une série régulière de tirets et d’espaces. Chaque contour ou fond possède son propre mode de fusion qui détermine la manière dont il interagit avec les autres opérations de peinture de ce même groupe.

Par défaut, les opérations de peinture d’un groupe sont effectuées de bas en haut dans l’ordre d’empilement du panneau Montage. Ceci signifie, par exemple, qu’un contour est rendu au-dessus (devant) d’un contour qui apparaît après lui dans le panneau Montage. Pour remplacer ce comportement par défaut pour un fond ou un contour spécifique, choisissez Au-dessus du précédent dans le même groupe comme propriété composite du fond ou du contour dans le panneau Montage.

Remarque :

lorsque vous ajoutez un contour ou un fond à l’aide du menu Ajouter du panneau Outils ou Montage, l’opération de peinture est ajoutée sous les tracés existants et au-dessus des contours et fonds existants. Pour placer un nouveau contour à la fin du groupe, maintenez la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) enfoncée pendant que vous choisissez un élément dans le menu Ajouter.

Les nouvelles formes sont créées à l’aide des propriétés de fond et de contour représentées par les boutons de nuance situés à côté des options de texte Contour et Fond soulignées dans le panneau Outils. Vous pouvez également modifier les couleurs de fond et de contour, ainsi que le type de fond et de contour pour les formes sélectionnées à l’aide de ces options. Les options Contour et Fond sont uniquement visibles dans le panneau Outil lorsqu’un calque de forme est sélectionné ou que l’outil de dessin est actif.

Si plusieurs formes sont sélectionnées, avec différentes propriétés de fond ou de contour, alors le bouton du nuance en regard de l’option Contour et Fond contient un point d’interrogation. Vous pouvez toujours modifier les propriétés de fond et de contour à l’aide de ces options, et les propriétés correspondantes de toutes les formes sélectionnées sont définies sur la même valeur.

Il existe quatre types de fonds et de contours :

Aucun

Aucune opération de peinture n’est effectuée.

Couleur unie

Le fond ou le contour entier est composé d’une seule couleur.

Dégradé linéaire

Le fond ou le contour est composé de couleurs et de valeurs d’opacité définies par un dégradé linéaire, puis associées à la composition le long d’un axe unique du début jusqu’à la fin.

Dégradé radial

Le fond ou le contour est composé de couleurs et de valeurs d’opacité définies par un dégradé linéaire, puis associées à la composition le long d’un rayon s’éloignant du point de départ vers le centre jusqu’au point d’impact au niveau de la circonférence d’un cercle. Vous pouvez décaler le point de départ en modifiant les valeurs Longueur de surbrillance et Angle des tons clairs.

Remarque :

Vous pouvez animer et interpoler les dégradés en ajoutant des images clés à la propriété Couleurs et en utilisant le Sélecteur de couleurs en mode Editeur de dégradés pour ajouter, modifier et supprimer les étapes de couleur et les étapes d’opacité. Vous pouvez également enregistrer les dégradés en tant qu’animations prédéfinies (voir la section Enregistrement d’une animation prédéfinie).

Les couleurs des contours et des fonds des calques de forme ne sont pas rendues en tant que couleurs à gamme dynamique étendue. Les valeurs de couleur inférieures à 0,0 ou supérieures à 1,0 sont arrondies pour être comprises dans l’intervalle 0,0 à 1.0.

Choix d’un type de contour ou de fond et d’options de fusion

  • Pour choisir un type de fond ou de contour pour les nouvelles formes, ou encore pour définir le mode de fusion ou d’opacité d’un fond ou d’un contour pour les nouvelles formes, cliquez sur les options de texte Contour ou Fond soulignées dans le panneau Outils. Pour naviguer parmi les types de fond ou de contour applicables aux formes existantes, sélectionnez les formes qui vous intéressent avant d’utiliser ces options.
  • Pour naviguer parmi les types de fond ou de contour destinés aux nouvelles formes, appuyez sur la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) et cliquez sur le bouton de nuance en regard de l’option de texte Fond ou Contour du panneau Outils. Pour choisir un type de fond ou de contour applicable aux formes existantes, sélectionnez les formes qui vous intéressent avant d’utiliser ces options.

Choix d’une couleur unie ou modification d’un dégradé pour un contour ou un fond

  • Pour choisir une couleur unie ou un dégradé pour les fonds ou les contours des nouvelles formes, cliquez sur le bouton de nuance en regard de l’option de texte soulignée Fond ou Contour du panneau Outils. Pour choisir une couleur unie ou un dégradé pour les fonds ou les contour des formes existantes, sélectionnez les formes qui vous intéressent avant d’utiliser ces options.

Modification du mappage des couleurs d’un dégradé

Un dégradé est une gamme de valeurs de couleur et d’opacité que vous pouvez personnaliser dans la boîte de dialogue Editeur de dégradés. Vous pouvez également personnaliser la manière dont ces couleurs sont appliquées à un contour ou à un fond en modifiant le point de départ et le point d’impact, qui déterminent la direction et l’échelle du dégradé. Par exemple, vous pouvez modifier ces points pour étirer les couleurs d’un dégradé sur une vaste zone ou orienter un dégradé linéaire afin que les couleurs s’estompent de haut en bas, et non de gauche à droite. Pour un dégradé radial, vous définissez le centre du dégradé, son rayon et le décalage d’un ton clair.

Par défaut, lorsque vous créez un tracé de forme en utilisant l’outil Plume, les points de contrôle du dégradé sont placés au centre du calque. Vous pouvez ajuster ces points lorsque le dessin est terminé.

Vous pouvez modifier les propriétés Point de départ, Point d’impact, Angle des tons clairs et Longueur de surbrillance dans le panneau Montage. Vous pouvez également modifier ces propriétés directement dans le panneau Composition.

Options permettant de mapper les options de dégradé
Options permettant de mapper les couleurs de dégradé dans le panneau Composition

A. Point de contrôle du ton clair B. Point de départ C. Point d’impact 
  1. Sélectionnez le groupe contenant le dégradé.
  2. Activez l’outil Sélection, puis faites-le glisser sur les options Point de départ, Point d’impact ou Ton clair dans le panneau Composition.

    L’outil Sélection prend la forme d’un pointeur de dégradé ( ou ) lorsqu’il est placé au-dessus d’une option de dégradé.

Définition de la largeur du tracé

  • Pour définir la largeur du tracé des nouvelles formes en pixels (px), faites glisser la souris sur l’option soulignée Largeur du tracé (située à droite des options Tracés du panneau Outils) ou cliquez sur l’option et saisissez une valeur dans la zone. Pour définir la largeur du tracé des formes existantes, sélectionnez-les avant d’utiliser l’option Largeur du tracé.

Création d’un tracé discontinu

Pour créer un tracé discontinu, ajoutez des tirets et des espaces au groupe de propriétés Tirets du tracé. Les tirets et les espaces de ce groupe de propriétés sont répétés autant de fois que nécessaire pour recouvrir la totalité du tracé. La propriété Décalage détermine le point du tracé où commence le trait.

Remarque :

Animez la propriété Décalage pour créer une traînée animée de tirets, comme les lumières d’un rectangle de sélection.

  1. Développez le groupe de propriétés d’un tracé dans le panneau Montage.
  2. Cliquez sur le bouton Ajouter un tiret ou un espace pour ajouter un tiret ou un espace à un cycle du motif en pointillé. Vous pouvez ajouter jusqu’à trois tirets pour chaque motif du tracé.
  3. Modifiez les propriétés Tiret et Espace afin que les tirets et les espaces aient la longueur souhaitée.

Options Extrémité de ligne des tracés

La propriété Extrémité de ligne d’un tracé discontinu détermine l’apparence des extrémités des segments de tracé (tirets).

Extrémité carrée

Le trait se termine à la fin du tracé.

Extrémité arrondie

Le trait est prolongé au-delà de la fin du tracé selon un nombre de pixels égal à la largeur du trait en pixels. L’extrémité est un demi-cercle.

Extrémité projetée

Le trait est prolongé au-delà de la fin du tracé selon un nombre de pixels égal à la largeur du trait en pixels. L’extrémité est rectangulaire.

Options Sommet de ligne des tracés

La propriété Sommet de ligne d’un tracé détermine l’apparence du trait là où le tracé change brusquement de direction (à un angle).

Sommet en pointe

Jointure en pointe. La valeur Limite de l’angle à onglet détermine les conditions pour lesquelles un sommet en biseau est utilisé à la place d’un sommet en pointe. Si la limite de l’angle à onglet est définie sur 4, lorsque la longueur du point atteint quatre fois l’épaisseur du trait, un sommet en biseau est utilisé à la place d’un sommet en pointe. Une limite d’angle à onglet d’une valeur égale à 1 donne lieu à un sommet de type biseau.

Sommet en arrondi

Jointure arrondie.

Sommet en biseau

Jointure rectangulaire.

Règles de remplissage des formes

Une opération de remplissage consiste à appliquer une couleur à une zone délimitée par un tracé fermé. La zone intérieure d’un tracé est facile à reconnaître dans le cas d’un cercle, par exemple. Cependant, lorsqu’un tracé se croise à plusieurs reprises ou qu’un tracé complexe est composé de tracés délimités par d’autres tracés, il n’est pas facile de déterminer l’intérieur du tracé.

After Effects utilise une des deux règles pour déterminer l’intérieur d’un tracé afin de créer des zones de remplissage. Les deux règles comptent le nombre de fois où une ligne droite partant d’un point donné croise le tracé en s’éloignant de la zone contenue dans les limites du tracé. La règle de remplissage extérieur/intérieur non nul tient compte de la direction du tracé, contrairement à la règle pair/impair.

After Effects et Illustrator utilisent par défaut la règle de remplissage extérieur/intérieur non nul.

Règle de remplissage extérieur/intérieur non nul (gauche) par opposition à la règle de remplissage pair/impair (droite)
Tracé se croisant à plusieurs reprises utilisant la règle de remplissage extérieur/intérieur non nul (gauche), par opposition à la règle de remplissage pair/impair (droite)

Règle de remplissage pair/impair

Si une ligne tracée depuis un point et dans une direction quelconque croise le tracé selon un nombre impair, le point est à l’intérieur, dans le cas contraire, le point est à l’extérieur.

Règle de remplissage intérieur/extérieur non nul

Le nombre de croisements d’une ligne correspond au nombre total de fois où une ligne croise une partie du tracé allant de gauche à droite moins le nombre total de fois où une ligne croise une partie du tracé allant de droite à gauche. Si une ligne tracée dans une direction quelconque à partir du point possède un nombre de croisements égal à zéro, le point est à l’extérieur, sinon, il est à l’intérieur.

Remarque :

Pour comprendre la règle de remplissage intérieur/extérieur non nul, il est plus facile de se représenter le tracé sous la forme d’une boucle de ficelle. Un point est considéré à l’extérieur du tracé si vous pouvez placer votre doigt sur ce point, puis tirer virtuellement sur la ficelle sans que celle-ci ne soit enroulée autour de votre doigt.

Etant donné que la règle de remplissage intérieur/extérieur non nul tient compte de la direction du tracé, l’utilisation de cette règle combinée à l’inversion de la direction d’un ou de plusieurs tracés appartenant à un tracé complexe permet de créer des trous dans les tracés complexes.

Remarque :

Pour inverser la direction d’un tracé, cliquez sur le bouton Activer l’inversion de la direction des tracés dans le panneau Montage.

Altération des formes à l’aide d’opérations de tracé

Les opérations de tracé ressemblent aux effets. Elles agissent sur le tracé d’une forme sans le détruire, afin de créer un tracé modifié auquel vous pouvez appliquer d’autres opérations de forme (par exemple, des fonds ou des contours). Le tracé d’origine n’est pas modifié. Les opérations de tracé étant dynamiques, vous pouvez les modifier ou les supprimer à tout moment. Elles s’appliquent à tous les tracés qui les précèdent dans le même groupe. Comme pour tous les attributs de forme, vous pouvez réorganiser les opérations de tracé en les coupant, copiant, collant et en les faisant glisser dans le panneau Montage.

  1. Dans le panneau Composition ou Montage, sélectionnez le groupe de formes auquel ajouter l’opération de tracé.
  2. Choisissez une opération de tracé dans le menu Ajouter du panneau Outils ou Montage :

    Fusionner les tracés

    Combine les tracés en un tracé complexe (voir la section Options de fusion des tracés).

    Décaler les tracés

    Etend ou réduit une forme en décalant le tracé du tracé d’origine. Dans le cas d’un tracé fermé, une valeur Quantité positive étend la forme, une valeur négative la réduit. La propriété Sommet de ligne précise l’apparence du tracé à l’endroit où les segments décalés du tracé se rejoignent. Un sommet en biseau représente une jointure rectangulaire. Un sommet en pointe représente une jointure en pointe. La limite de l’angle à onglet détermine les conditions dans lesquelles un sommet en biseau est utilisé à la place d’un sommet en pointe. Si la limite de l’angle à onglet est définie sur 4, lorsque la longueur du point atteint quatre fois l’épaisseur du trait, un sommet en biseau est utilisé à la place d’un sommet en pointe. Une limite d’angle à onglet d’une valeur égale à 1 donne lieu à un sommet de type biseau.

    Contraction et dilatation

    Déplace les sommets d’un tracé vers l’extérieur tout en cintrant les segments vers l’intérieur (contraction) ou bien déplace les sommets vers l’intérieur tout en bombant les segments vers l’extérieur (dilatation).

    Répétition

    Crée plusieurs copies d’une forme en appliquant une transformation spécifique à chacune d’elles (voir Utilisation de l’opération Répétition pour dupliquer des formes).

    Coins arrondis

    Arrondit les coins des tracés. Plus la valeur de rayon est élevée, plus l’arrondi est marqué.

    Raccorder les tracés

    Animez les propriétés Début, Fin et Décalage pour raccorder un tracé afin de créer des résultats semblables à ceux obtenus avec l’effet Tracé dynamique et le paramètre Animer peinture destinés aux tracés de peinture. Si l’opération Raccorder les tracés est située sous plusieurs tracés d’un groupe, vous pouvez choisir de raccorder les tracés simultanément ou de les traiter en tant que tracés complexes et les raccorder individuellement.

    Dans un didacticiel vidéo disponible sur le site Web Creative COW, Aharon Rabinowitz explique comment utiliser l’opération Raccorder les tracés pour animer une ligne en pointillés en suivant un tracé sur une carte.

    Torsion

    Fait pivoter un tracé selon un angle plus aigu au centre que sur les contours. Entrez une valeur positive pour appliquer la torsion dans le sens horaire. Entrez une valeur négative pour appliquer une torsion dans le sens antihoraire.

    Tremblement des tracés

    Déforme un tracé de façon aléatoire en le convertissant en une série de pics et de creux crénelés de tailles diverses. La distorsion est animée automatiquement, ce qui signifie qu’elle change au fil du temps sans avoir besoin d’images clés ni d’expressions.

    Plusieurs propriétés de cette opération de tracé se comportent comme les propriétés du même nom correspondant au sélecteur de tremblement de l’animation de texte (voir Propriétés du sélecteur de tremblement). La propriété Corrélation spécifie le degré de ressemblance entre le mouvement d’un sommet et celui des sommets voisins. Des valeurs faibles entraînent des résultats plus crénelés, car la position du sommet dépend moins de celle des sommets adjacents. La propriété Corrélation est similaire à la propriété Corrélation du sélecteur de tremblement, excepté que la version du tremblement des tracés précise la corrélation qui existe entre les sommets adjacents, et non les caractères adjacents. Vous pouvez définir la longueur maximale des segments en valeur absolue ou relative. Définissez la densité des bords crénelés (Détail) et choisissez entre des bords arrondis ou crénelés.

    Remarque :

    Animez la propriété Taille pour estomper le tremblement vers le haut ou vers le bas. Pour accélérer ou réduire le tremblement de façon progressive, définissez l’option Tremblements/seconde sur une valeur constante de 0 et animez la propriété Phase temporelle.

    Transformation avec tremblement

    Applique de façon aléatoire à un tracé divers types de transformations : position, point d’ancrage, échelle et rotation. Indiquez l’amplitude du tremblement pour chacune de ces transformations en définissant une valeur dans le groupe de propriétés Transformation, contenu dans le groupe de propriétés relatif à la transformation avec tremblement. Les transformations avec tremblement sont animées automatiquement, ce qui signifie qu’elles changent au fil du temps sans avoir besoin d’images clés ni d’expressions. Cette opération est particulièrement utile à la suite d’une opération Répétition. Elle permet en effet d’appliquer des transformations aléatoires à chaque forme répétée séparément (voir Utilisation de l’opération Répétition pour dupliquer des formes).

    Plusieurs propriétés de cette opération de tracé se comportent comme les propriétés du même nom correspondant au sélecteur de tremblement de l’animation de texte (voir Propriétés du sélecteur de tremblement). La propriété Corrélation spécifie le degré de ressemblance entre les transformations avec tremblement d’une forme et celles des formes voisines appartenant au même jeu de formes répétées. Cette propriété s’applique uniquement si l’opération de transformation avec tremblement est précédée d’une opération Répétition. Si la valeur de la propriété Corrélation est 100 %, tous les éléments répétés subissent les mêmes transformations. En revanche, si sa valeur est 0 %, chacun de ces éléments est transformé de façon indépendante.

    Remarque :

    Lors de la répartition aléatoire des formes répétées, veuillez tenir compte des points suivants : si l’opération de tracé Transformation en tremblement précède (est située au-dessus) l’opération Répétition, le tremblement est appliqué de la même manière à toutes les formes répétées. Dans le cas contraire (opération de tracé Répétition suivie de Transformation en tremblement), le tremblement est appliqué à chaque forme séparément.

    Chris Meyer propose, sur le site Web ProVideo Coalition, un didacticiel vidéo illustrant l’utilisation de l’opération de tracé Transformation en tremblement. Ce didacticiel vous explique pourquoi utiliser plusieurs instances de l’opération de tracé Transformation en tremblement si vous souhaitez faire trembler plusieurs propriétés séparément.

    Dans une vidéo sur le site Web Creative COW Andrew Devis explique comment utiliser l’opération de tracé Transformation en tremblement.

    Zigzag

    Convertit un tracé en une série de pics et de creux crénelés de taille uniforme. Vous pouvez définir la distance entre les pics et les creux en valeur absolue ou relative. Définissez le nombre d’inflexions par segment de tracé et choisissez entre des bords arrondis ou crénelés.

Options de fusion des tracés

L’opération de fusion des tracés utilise tous les tracés qui la précèdent dans le même groupe comme entrée. Le résultat est un tracé unique qui combine les tracés d’entrée. Les tracés d’entrée sont toujours visibles dans le panneau Montage, mais sont pratiquement supprimés du rendu du calque de forme, c’est pourquoi ils n’apparaissent pas dans le panneau Composition. Si ce n’est déjà fait, un fond et un contour sont ajoutés après le groupe de propriétés Fusionner les tracés dans le panneau Montage, sinon, le tracé de sortie ne serait pas visible.

Options de fusion des tracés
Options de fusion des tracés

A. Ajout de toutes les formes B. Soustraction des carrés C. Intersection des carrés D. Exclusion des intersections des carrés 

L’opération Fusionner les tracés dispose des options suivantes, chacune réalisant des calculs différents pour déterminer le tracé de sortie :

Fusion

Permet la fusion de tous les tracés d’entrée en un seul tracé complexe. Il s’agit de l’option par défaut utilisée pour les formes créées à partir de caractères de texte composés de plusieurs tracés, comme la lettre e, lors de l’utilisation de la commande Créer des formes à partir du texte.

Addition

Crée un tracé englobant l’union des zones des tracés d’entrée.

Soustraction

Crée un tracé englobant uniquement les zones définies par le tracé le plus élevé et soustrait la zone définie par les tracés sous-jacents.

Intersection

Crée un tracé englobant uniquement les zones définies par les intersections situées entre tous les tracés d’entrée.

Exclusion des intersections

Crée un tracé correspondant à l’union des zones définies par tous les tracés d’entrée, moins les zones définies par les intersections entre tous les tracés d’entrée.

Utilisation de l’opération Répétition pour dupliquer des formes

L’opération de tracé Répétition crée des copies virtuelles de tous les tracés, contours et fonds qui la précèdent dans le même groupe. Les copies virtuelles ne sont pas représentées par des entrées distinctes dans le panneau Montage, mais sont rendues dans le panneau Composition. Chaque copie est transformée selon l’ordre qu’elle occupe dans le jeu de copies et les valeurs des propriétés du groupe Transformer pour cette instance de répétition.

Réplication de formes avec l’opération Répétition
Forme originale (en haut à gauche), après l’application d’une instance de l’opération Répétition (en haut à droite) et après l’application de deux instances de cette opération (en bas à droite)

Si la forme originale porte le numéro 0 et que la copie suivante porte le numéro 1, etc., alors l’objectif de la répétition est d’appliquer chaque transformation du groupe de propriétés Transformer n fois au numéro de copie n.

Par exemple, la répétition est appliquée à une forme, la valeur Copies est définie sur 10 et la propriété Position du groupe de propriétés Transformer est définie sur (0.0, 8.0). La forme originale conserve sa position originale, à savoir (0.0, 0.0). La première copie apparaît au point (0.0, 8.0), la deuxième au point (0.0, 16.0), la troisième au point (0.0, 24.0), etc., jusqu’à la neuvième copie (0.0, 72.0), soit un total de dix formes.

Vous pouvez appliquer plusieurs instances de l’opération Répétition dans un même groupe. En d’autres termes, il est possible de répéter l’opération Répétition. L’utilisation de plusieurs instances de l’opération Répétition permet de créer facilement une grille de copies virtuelles d’une seule forme : il suffit de définir la propriété Position d’une instance de cette opération pour modifier les valeurs horizontales et une autre instance pour modifier les valeurs verticales.

La valeur de la propriété Décalage sert à décaler les transformations selon un nombre de copies donné. Par exemple, si la valeur Copies est définie sur 10 et la valeur Décalage sur 3, la forme originale est transformée selon la quantité spécifiée dans le groupe de propriétés Transformer multipliée par 3 et la dernière copie est transformée selon la quantité spécifiée dans le groupe de propriétés Transformer multipliée par 12.

Remarque :

L’animation de la propriété Décalage permet de générer facilement des résultats intéressants.

L’option Composite détermine si les copies sont rendues au-dessus (devant) ou au-dessous (derrière) des copies qui les précèdent.

Utilisez la valeur Opacité de départ pour définir l’opacité de la forme originale et la valeur Opacité d’arrivée pour définir l’opacité de la dernière copie. Les valeurs d’opacité des copies intercalées sont calculées par interpolation.

Si vous placez la répétition après un tracé, au-dessus des groupes de propriétés Fond et Contour d’une forme, le jeu de copies virtuelles est rempli ou tracé en tant que tracé complexe. Si vous laissez l’opération Répétition sous le fond et le contour, chaque copie est remplie ou tracée individuellement. La différence est plus flagrante avec les remplissages et les contours de dégradés.

Remarque :

Vous pouvez ajouter une opération de tracé Transformation avec tremblement après une opération Répétition pour modifier de façon aléatoire la position, l’échelle, le point d’ancrage ou la rotation des copies répétées au sein d’une instance de l’opération Répétition. Si l’opération de tracé Transformation en tremblement précède (est située au-dessus) l’opération Répétition, le tremblement est appliqué de la même manière à toutes les formes répétées. Dans le cas contraire (opération de tracé Répétition suivie de Transformation en tremblement), le tremblement est appliqué à chaque forme séparément.

Eran Stern montre, dans un didacticiel vidéo disponible sur le site Web Creative COW, comment utiliser l’opération Répétition.

Sur son site Web, Chris Zwar présente un exemple de projet qui utilise l’effet Danse de cartes et un calque de forme avec l’opération de répétition pour simuler une sélection des demi-teintes pour toute image ou vidéo.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne