Cet article récapitule les différentes étapes du déploiement :

  • Création de packs
  • Test des packs

Création de packs

Pour créer des packs, vous devez :

  • Lire l’article Création de packs, qui vous guide au travers de l’ouverture et de l’utilisation de l’outil Application Manager.
  • Savoir où est installé l’outil Application Manager sur l’ordinateur de l’administrateur.
  • Lire l’article Planification du déploiement et compléter les étapes de planification mentionnées dans ce chapitre.

Une fois toute la planification terminée, créez tous les packs en vous basant sur les informations que vous avez compilées lors de la planification.

Une fois les packs créés, vous devez les tester avant de procéder à leur déploiement.

Test des packs

Vous devez tester les packs créés avant de les déployer à grande échelle. Il est recommandé de procéder au déploiement avec l’outil standard spécifique à chaque plate-forme, à savoir Microsoft System Center Configuration Manager 2007 (SCCM) et Apple Remote Desktop (ARD).

  • Si vous utilisez ARD pour le déploiement, consultez les instructions figurant dans l’article Déploiement de packs Adobe avec ARD.
  • Si vous utilisez SCCM pour le déploiement, consultez les instructions figurant dans l’article Déploiement de packs Adobe avec SCCM.

Pour tester votre pack, effectuez la procédure suivante pour l’installer sur un système test :

  1. Paramétrez votre système test de façon à ce qu’il soit configuré exactement comme votre système cible.

    Testez le pack sur un système correspondant à la configuration et aux niveaux de performance requis par les applications que vous allez installer à partir de ces packs. L’ordinateur utilisé doit disposer d’une capacité système similaire à celle des systèmes cible sur lesquels vous allez déployer vos packs.

    • Vérifiez que le dossier d’installation du produit auquel le pack de déploiement fait référence se trouve sur le bon emplacement.
    • Assurez la disponibilité du pack de la même façon qu’il sera déployé dans les systèmes cible.
  2. Appelez le programme d’installation sur le système test.

    Si vous n’avez pas créé de programme d’installation SCCM ou ARD, vous pouvez appeler le pack MSI ou PKG de l’une des manières suivantes :

    • Directement depuis la ligne de commande en utilisant le processus d’installation silencieuse via la commande suivante :

    sous Windows 

    msiexec.exe /i <nom_pack>.msi /quiet

    sous Mac OS

    sudo installer -pkg <nom_pack_installation> -target /

    • En ouvrant l’interface du programme d’installation comme suit :

    Sous Windows, double-cliquez sur le fichier setup.exe.

    Sous Mac OS, double-cliquez sur le fichier PKG.

  3. Vérifiez les fichiers journaux. 

    Le programme d’installation crée un fichier journal dans lequel sont consignées les étapes effectuées, ainsi que le code de sortie renvoyé. Si ce fichier journal existe déjà, le programme y ajoute les derniers résultats. Consultez les sections Journaux d’installation et Messages d’erreur

  4. Dans le cas d’un pack d’installation, testez les applications qui viennent d’être installées.

    • Vérifiez que les applications ont bien été installées à l’emplacement prévu.
    • Appelez chaque application.
  5. (Facultatif) Dans le cas d’un pack d’installation, exécutez le programme de désinstallation sur le système test.

    Si vous n’avez pas créé de programme de désinstallation spécifique à chaque plate-forme, vous pouvez le faire avec le pack MSI/PKG :

    • Sous Windows, utilisez la commande de désinstallation MSI :

    msiexec /uninstall <nom_pack>.msi /quiet

    • Sous Mac OS, exécutez la commande suivante :

    sudo installer -pkg <nom_pack_désinstallation> -target /

    Une fois la désinstallation terminée, vérifiez que les applications ont bien été supprimées de l’emplacement d’installation.

    Remarque : aucun pack de désinstallation n’est créé pour les packs de mise à jour.

Journaux d’installation

Lorsque vous installez le pack créé, le programme d’installation de la plate-forme (SCCM ou ARD) crée des fichiers journaux, comme indiqué dans la documentation relative à ces outils.

Le pack créé installe une version client d’Application Manager sur l’ordinateur client, laquelle gère le processus d’installation. Lorsque vous procédez à une installation à l’aide du pack de déploiement, l’instance Application Manager, ainsi que les autres processus initiés, créent les fichiers journaux suivants sur l’ordinateur client :

1.

Pour un pack d’installation : <nom_produit><horodatage>.log

Pour un pack de mise à jour : <nom_correctif><version><horodatage>.log

  • Emplacement sous Windows : <Fichiers communs Adobe>\installer\
  • Emplacement sous Mac OS : /Library/Logs/Adobe/Installers/

Lors d’un déploiement en mode silencieux, le moteur de déploiement qui effectue l’installation des composants génère un fichier journal compressé contenant des informations sur la progression et le résultat de l’installation. Consultez ce fichier pour connaître les éventuels messages d’erreur ou de réussite consignés pendant l’installation de vos packs de déploiement.

Le fichier est nommé en fonction du pack en cours d’installation et compressé dans un format spécifique à chaque plate-forme.

2.

oobelib.log

  • Emplacement sous Windows : %temp%
  • Emplacement sous Mac OS : ~/Library/Logs/

3.

PDApp.log

  • Emplacement sous Windows :
    • Pour une installation avec les privilèges d’administrateur via SCCM : %windir%\Temp
    • Pour une installation avec les privilèges d’utilisateur via SCCM : %temp%
  • Emplacement sous Mac OS : ~/Library/Logs/

Messages d’erreur

Voici les codes d’erreur que le composant de gestion du déploiement peut consigner dans le fichier PDApp.log :

0       Application installée avec succès
1       Impossible d’analyser la ligne de commande
2       Mode d’interface utilisateur inconnu spécifié
3       Impossible d’initialiser ExtendScript
4       Échec du flux de travaux de l’interface utilisateur
5       Impossible d’initialiser le flux de travaux de l’interface utilisateur
6       Flux de travaux silencieux terminé avec des erreurs
7       Impossible de compléter le flux de travaux silencieux
8       Sortie et redémarrage nécessaires
9       Version du système d’exploitation non prise en charge
10     Système de fichiers non pris en charge
11     Une autre instance est en cours d’exécution
12     Erreur d’intégrité de la base de données CAPS
13     Échec d’optimisation des supports
14     Échec en raison de privilèges insuffisants
15     Échec de synchronisation de base de données des supports
16     Échec du chargement du fichier de déploiement
17     Échec de l’acceptation du contrat EULA
18     Échec de l’amorçage pour Adobe Application Manager. Voir les erreurs d’amorçage ci-dessous.
19     Processus conflictuels en cours d’exécution
20     Chemin source d’installation non spécifié ou n’existe pas
21     Version de charge utile non prise en charge par la version RIBS
22     Échec de vérification du répertoire d’installation
23     Échec de vérification des exigences système
24     Sortie en raison de flux de travaux annulé par l’utilisateur
25     Nom de chemin d’accès binaire dépassant la limite MAX PATH du système d’exploitation
26     Échange de supports requis en mode silencieux
27     Fichiers clés détectés dans la cible
28     Le produit de base n’est pas installé
29     Le produit de base a été déplacé
30     Espace disque insuffisant pour installer la charge utile (terminé avec des erreurs)
31     Espace disque insuffisant pour installer la charge utile (échec)
32     Correctif déjà appliqué
33     Le produit n’est pas installé, désinstallation impossible.
34     Informations sur la charge non trouvées dans Media_db
35     Certains fichiers du programme d’installation sont manquants ou incorrects
36     Une autre installation MSI est déjà en cours
37     Échec de la validation
38     Erreur inconnue


9999 Erreur grave

Voici les codes d’erreur que le composant d’amorçage peut consigner dans le fichier PDApp.log :

BS_STATUS_SUCCESS  0  Amorçage réussi
BS_STATUS_ERROR_SELF_UPDATE  1  Toute erreur en mode auto-mise à jour
BS_STATUS_ERROR_INIT_OBJ  -1  Échec d’initialisation de l’objet d’amorçage
BS_STATUS_ERROR_MULT_INST  -2  Plusieurs instances sont en cours d’exécution
BS_STATUS_ERROR_SYSTEM_CHECK  -3  Échec de l’une des vérifications du SE
BS_STATUS_ERROR_REGISTER_CALLBACK  -4  Échec d’enregistrement des rappels
BS_STATUS_ERROR_INSTALL_PACKAGE  -5  Échec d’installation des packs
BS_STATUS_ERROR_COPY_FILE  -6  Échec de copie du fichier après installation
BS_STATUS_ERROR_LAUNCH_APP  -7  Échec du lancement de l’application
BS_STATUS_ERROR_INVALID_COMMAND_LINE  -8  Arguments de ligne de commande non valides
BS_STATUS_ERROR_FILE_MISSING  -9  Fichier manifeste ou de déploiement manquant
BS_STATUS_NO_ADMIN_PRIVILEGE  -10  Privilège Admin requis et absent
BS_STATUS_ERROR_PARSE_MANIFEST  -11  Problème d’analyse du manifeste
BS_STATUS_ERROR_PIM  -12  Erreur d’utilisation de la bibliothèque PIM
BS_STATUS_ERROR_SYSTEM_CHECK_SOFT_STOP  -13  Échec de l’une des vérifications du système logiciel
BS_STATUS_ERROR_INSTALLATION_CANCELLED  -14  Installation annulée
BS_STATUS_ERROR_LAUNCHPATH_LONG  -15  Le chemin de démarrage comporte plus de 200 caractères
BS_STATUS_ERROR_OTHER  -999  Toute autre erreur
 

 

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne