Découvrez comment créer des séquences, assembler et réorganiser des séquences dans un panneau Montage et explorer les différents réglages de séquence dans Adobe Premiere Pro

Dans Adobe Premiere Pro, vous pouvez spécifier les réglages de chaque séquence, raccorder vos éléments et assembler des éléments dans des séquences.

Chaque projet peut contenir une ou plusieurs séquences. Il est en outre possible de spécifier des réglages propres à chacune des séquences d’un projet. Ainsi, un projet peut contenir une séquence optimisée pour les éléments DV grand écran 30 i/s, une autre pour les éléments DV 24 i/s standard et une troisième pour le métrage HDV.

Vous pouvez assembler et réorganiser des séquences dans un ou plusieurs panneaux Montage dans lesquels leurs éléments, transitions et effets sont représentés sous forme graphique. Vous pouvez soit ouvrir une séquence spécifique parmi d’autres dans un onglet d’un panneau Montage, soit la laisser seule dans son propre panneau Montage.

Une séquence peut se composer de plusieurs pistes vidéo et audio exécutées en parallèle dans un panneau Montage. Plusieurs pistes sont utilisées pour la superposition ou le mixage d’éléments. Une séquence doit contenir au moins une piste vidéo et une piste audio.

Les séquences possédant des pistes audio doivent également contenir une piste audio principale, à laquelle la sortie des pistes audio normales est envoyée pour mixage. Plusieurs pistes audio permettent le mixage audio. Vous pouvez préciser le type de couches audio pris en charge par chaque piste audio et choisir la façon dont ces couches sont envoyées à une piste audio principale. Pour maîtriser encore mieux le processus de mixage, libre à vous de créer des pistes de mixage secondaires.

Panneaux Montage

Un panneau Montage unique apparaît dans une image, en bas et au centre de l’écran, la première fois que vous lancez Adobe Premiere Pro, ouvrez l’un de ses espaces de travail par défaut ou créez un projet. Vous pouvez supprimer toutes les séquences d’un panneau Montage, ou y ajouter plusieurs séquences, chacune d’elles s’affichant alors sous la forme d’un onglet à l’intérieur du panneau. Vous pouvez également ouvrir plusieurs panneaux Montage, chacun étant situé dans sa propre image et contenant un nombre illimité de séquences.

Vous pouvez afficher ou masquer les éléments en les sélectionnant ou en les désélectionnant dans le menu du panneau Montage. Ces éléments comprennent : les numéros de l’échelle de temps et la barre de la zone de travail.

Ouverture des panneaux Montage supplémentaires

Si votre projet comporte plusieurs séquences, vous pouvez ouvrir plusieurs panneaux Montage.

  1. Ouvrez plusieurs séquences. Pour plus d’informations sur l’ouverture de séquences, voir Ouverture d’une séquence.

    Chaque séquence s’affiche dans son propre onglet dans le panneau Montage par défaut.

  2. Faites glisser un onglet de séquence et déposez-le dans une autre zone d’ancrage.

    L’onglet de séquence apparaît dans un nouveau panneau Montage.

Ouverture d’une séquence dans un panneau Montage

Il est possible d’ouvrir une ou plusieurs séquences dans un panneau Montage.

  • Dans le panneau Projet, cliquez deux fois sur la séquence à ouvrir.

Un panneau Montage contient plusieurs commandes permettant de faire défiler les images d’une séquence.

Echelle de temps

Mesure la durée de la séquence horizontalement. Les graduations et les nombres indiquant la durée de la séquence, disposés le long de l’échelle graduée, varient selon le niveau de détail d’affichage de la séquence. Par défaut, ces repères et numéros sont basés sur le style d’affichage du code temporel indiqué dans le champ Format d’affichage de la boîte de dialogue Nouvelle séquence (bien que vous puissiez basculer vers une méthode de comptage basée sur les échantillons audio). Par défaut, l’option Nombre d’échelles de temps est désactivée. Activez les numéros de code temporel en sélectionnant les numéros de l’échelle de temps dans le menu du panneau Montage. L’échelle de temps comporte également des icônes pour les marques et les points d’entrée et de sortie de la séquence.

Tête de lecture

(Désigné précédemment sous le nom d’indicateur d’instant présent ou « IIP ») Indique l’image en cours affichée dans le Moniteur du programme. L’image en cours est affichée dans le Moniteur du programme. La tête de lecture est un triangle de couleur orange dans la règle. Une ligne verticale s’étend de la tête de lecture au bas de l’échelle de temps. Vous pouvez modifier l’instant présent en faisant glisser la tête de lecture.

Affichage de l’instant présent

Affiche le code temporel de l’image en cours dans un panneau Montage. Pour passer à un autre point, cliquez dans l’affichage temporel et saisissez un nouveau point, ou placez le pointeur sur l’affichage et faites glisser vers la gauche ou la droite. Vous pouvez afficher alternativement le code temporel et le nombre d’images en maintenant la touche Ctrl (Windows) ou Commande (Mac OS) enfoncée tout en cliquant sur l’instant présent dans un moniteur ou un panneau Montage.

Barre de défilement de zoom

Située dans la partie inférieure du panneau Montage, cette barre correspond à la zone visible de l’échelle de temps dans le montage. Le Moniteur source et le Moniteur du programme comportent également des barres de défilement de zoom. Vous pouvez faire glisser les poignées pour modifier la largeur de la barre et modifier l’échelle de temps.

Remarques importantes

  • La barre indique la durée totale de l’échelle de temps lorsqu’elle est déployée sur toute sa largeur, tandis qu’elle présente un affichage plus détaillé de l’échelle, une fois contractée. Le développement et la réduction de la barre sont centrés sur la tête de lecture.
  • En plaçant la souris sur la barre, développez et réduisez la barre à l’aide de la molette de la souris. Vous pouvez également faire défiler à l’aide de la molette de la souris dans les zones situées à l’extérieur des barres pour obtenir un développement et une réduction semblables.
  • En faisant glisser le centre de la barre, vous pouvez faire défiler la partie visible d’une échelle de temps sans avoir à en modifier l’échelle. Lorsque vous faites glisser la barre, vous ne déplacez pas la tête de lecture. Vous pouvez toutefois déplacer la barre, puis cliquer sur l’échelle de temps pour déplacer la tête de lecture vers la même zone que la barre.
  • Les mouvements pour Mac OS sont pris en charge pour la barre de défilement de zoom.

Barre de la zone de travail

Indique la zone de la séquence dont vous souhaitez effectuer des prévisualisations de rendu ou permet de définir une zone que vous envisagez d’exporter. La barre de la zone de travail est située dans la partie inférieure de l’échelle de temps. Vous pouvez faire glisser les bords de la barre de la zone de travail ou utiliser des raccourcis clavier pour configurer la zone de travail dans une séquence. Pour plus d'informations, voir la section Définition de la zone de travail pour le rendu.

Par défaut, la barre de la zone de travail n’est pas visible. Pour rétablir la barre de la zone de travail dans le montage, activez-la dans le menu du panneau en sélectionnant Barre de la zone de travail. Lorsque la barre de la zone de travail est activée, les commandes Rendu des effets dans la zone de travail et Rendu de toute la zone de travail sont disponibles dans le menu de la séquence. Vous pouvez maintenant utiliser les points d’entrée et de sortie pour la plupart des éléments de la zone de travail, de sorte que vous pouvez la conserver masquée et utiliser les points d’entrée et de sortie pour le rendu d’une partie du montage ou pour marquer une zone à exporter pour l’encodage.

Commandes de zoom

Modifie l’échelle de temps pour augmenter ou diminuer le nombre d’images visibles dans la zone d’affichage en cours. Les commandes de zoom occupent le coin inférieur gauche d’un panneau Montage.

Indicateur de piste source

Représente une piste audio ou vidéo de l’élément dans le Moniteur source. Placez-le dans l’en-tête de la piste Montage, à l’endroit où vous souhaitez insérer ou incruster la piste de l’élément source.

Positionnement de la tête de lecture dans un panneau Montage

  • Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Dans l’échelle de temps, faites glisser la tête de lecture ou cliquez à l’endroit où vous souhaitez la placer.

    • Faites glisser l’affichage d’instant présent.

    • Cliquez sur l’affichage d’instant présent, saisissez une heure valide et appuyez sur la touche Entrée (Windows) ou Retour (Mac OS).

    • Utilisez les commandes de lecture dans le Moniteur du programme.

    • Appuyez sur la touche de direction gauche ou droite pour déplacer la tête de lecture  dans la direction souhaitée. Appuyez sur la touche Maj tout en appuyant sur les touches de direction pour vous déplacer de cinq images à la fois.

Déplacement de la tête de lecture à l’aide du code temporel

  • Cliquez sur la valeur du code temporel, saisissez un nouveau code et appuyez sur la touche Entrée (Windows) ou Retour (Mac OS). N’utilisez pas le pavé numérique sur Mac OS. Vous pouvez utiliser l’un des raccourcis suivants pour saisir le code temporel :

    Négligez les zéros non significatifs

    Par exemple, 0;0;12;3 devient 00;00;12;03.

    Négligez les points-virgules (NTSC) ou les virgules (PAL)

    Par exemple, 1213 devient 00;00;12;13 pour les projets NTSC et 00:00:12:13 pour les projets PAL.

    Saisissez des valeurs supérieures aux valeurs normales

    Par exemple, avec un code temporel de 30 i/s, si la tête de lecture est à 00;00;12;23 et que vous souhaitez avancer de 10 images, vous pouvez définir le nombre d’images sur 00;00;12;33. La tête de lecture passe à 00;00;13;03.

    Ajoutez un signe plus (+) ou moins (–)

    Un signe plus ou moins devant un chiffre permet d’avancer ou de reculer la tête de lecture d’un nombre d’images spécifié. Par exemple, +55 avance la tête de lecture de 55 images.

    Ajoutez un point

    Un point devant un chiffre permet de spécifier un numéro d’image exact, au lieu de sa valeur de code temporel. Par exemple, .1213 place la tête de lecture à la position 00;00;40;13 dans un projet NTSC et à la position 00:00:48:13 dans un projet PAL.

Remarque :

Vous pouvez aussi positionner l’outil Sélection sur la valeur du code temporel et faire glisser vers la gauche ou la droite. Plus vous éloignez le curseur, plus le code temporel change rapidement.

Alignement sur les bords des éléments et sur les marques

  • Tout en maintenant la touche Maj enfoncée, faites glisser la tête de lecture dans un panneau Montage.

Zoom avant ou arrière d’une séquence dans un panneau Montage

  • Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Lorsque le panneau Montage est actif, pour effectuer un zoom avant, appuyez sur +. Pour effectuer un zoom arrière, appuyez sur -.

      Pour effectuer un zoom avant, sélectionnez l’outil Zoom , puis cliquez sur la partie de la séquence à afficher en détail (ou tracez un rectangle de sélection autour de cette zone à l’aide de la souris). Pour effectuer un zoom arrière, sélectionnez l’outil Zoom , puis, tout en maintenant la touche Alt (Windows) ou Option (Mac OS) enfoncée, cliquez sur une zone du panneau Montage.

    • Utilisez la barre de défilement du zoom. Pour effectuer un zoom avant, faites glisser les extrémités de la barre de la zone d’affichage pour les rapprocher. Pour effectuer un zoom arrière, faites-les glisser pour les éloigner.

    • Appuyez sur la touche Alt (Windows) ou sur la touche Option (Mac OS) et tournez la molette de défilement de la souris pour effectuer un zoom avant et arrière à la position du pointeur de la souris.

    • Vous pouvez effectuer un mouvement de pincement sur le trackpad Multi-touch pour réaliser un zoom avant ou arrière sur la séquence.

    • (Claviers latins et russes uniquement) Pour effectuer un zoom arrière et afficher ainsi la séquence entière dans le panneau Montage, appuyez sur la touche Barre oblique inverse (\). Pour effectuer un zoom avant sur la vue que vous aviez avant d’appuyer sur la touche de barre oblique inverse, appuyez à nouveau sur cette touche.

Défilement horizontal dans une séquence dans un panneau Montage

Lorsque vous avez une longue séquence d’éléments, beaucoup d’entre eux sont hors du champ de vision. Si vous devez travailler sur un élément qui est hors de vue, vous avez besoin de faire défiler horizontalement dans votre séquence dans le panneau Montage. Pour chacune de ces commandes, le panneau Montage n’a pas à être sélectionné, cependant, votre souris doit être au-dessus du panneau Montage.

  • Faites rouler la molette de la souris.

  • Utilisez la touche Page précédente pour faire défiler vers la gauche et la touche Page suivante pour un défilement vers la droite.

  • Appuyez sur la touche Alt (Windows) ou Commande (Mac OS), puis tournez la molette de la souris.

  • Faites glisser la barre de défilement de zoom située au bas du panneau Montage vers la gauche ou vers la droite.

  • Sur les ordinateurs Apple MacBook Pro, déplacez deux doigts horizontalement sur le trackpad Multi-touch pour naviguer dans la séquence horizontalement.

Défilement vertical dans une séquence dans un panneau Montage

Lorsque les éléments vidéo ou audio sont empilés dans les pistes sur le montage, ils peuvent parfois être hors de vue. Si vous devez travailler sur un élément qui est hors de vue, vous devez faire défiler verticalement dans votre séquence dans le montage. Effectuez l’une des opérations suivantes pour faire défiler l’écran verticalement dans une séquence dans le montage. Pour chacune de ces commandes, le panneau Montage n’a pas à être sélectionné, cependant, votre souris doit être au-dessus du panneau Montage.

  • Sur la droite du panneau Montage, faites glisser vers le haut ou vers le bas dans la barre de défilement.

  • Placez le pointeur de la souris n’importe où dans le panneau Montage et tournez la molette de la souris.

  • Sur les ordinateurs Apple MacBook Pro, déplacez deux doigts verticalement sur le trackpad Multi-touch pour naviguer dans la séquence verticalement.

Utilisation des pistes

Les pistes audio et vidéo du panneau Montage sont situées à l’endroit où vous organisez les éléments, les montez et les enrichissez d’effets spéciaux. Vous pouvez ajouter ou supprimer des pistes à votre gré, les renommer et déterminer celles qui doivent être affectées par une procédure.

Ajout de pistes

Les nouvelles pistes vidéo s’affichent au-dessus des pistes vidéo existantes et les nouvelles pistes audio s’affichent au-dessous des pistes audio existantes. La suppression d’une piste élimine tous les éléments de la piste mais n’affecte pas les éléments sources énumérés dans le panneau Projet.

Remarque :

vous pouvez ajouter un nombre quelconque de pistes, dans les limites des ressources du système.

  1. Activez le panneau Montage et choisissez Séquence > Ajouter des pistes.
  2. Dans la boîte de dialogue Ajouter des pistes, effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Pour ajouter des pistes, saisissez le nombre souhaité dans le champ Ajouter des pistes audio, vidéo et de mixage secondaire audio, ou faites-y glisser le texte réactif.

    • Pour définir la disposition des pistes ajoutées, choisissez une option dans le menu Position pour chaque type de piste ajouté.

    • Pour définir le type de piste audio ou de mixage secondaire à ajouter, choisissez une option dans le menu Type de piste pour les pistes audio et les pistes de mixage secondaire audio. (Pour plus de détails sur les types de canaux audio, voir Pistes audio dans une séquence.)

  3. Cliquez sur OK.

    Remarque :

    une piste audio ne peut accepter que des éléments audio utilisant le type de couche correspondant (mono, stéréo ou 5.1). Si vous ne connaissez pas le type d’audio de vos éléments, sélectionnez l’élément dans le panneau Projet, puis lisez les informations associées dans la zone de prévisualisation.

    Remarque :

    Vous pouvez ajouter une piste pendant que vous ajoutez un élément à la séquence Voir Ajout d’une piste pendant l’ajout d’un élément.

    Andrew Devis explique comment ajouter et supprimer des pistes dans ce didacticiel vidéo sur le site Web de Creative COW.

Suppression de pistes

Vous pouvez supprimer une ou plusieurs pistes en même temps, qu’elles soient de type audio ou vidéo.

  1. Activez le panneau Montage et choisissez Séquence > Supprimer des pistes.
  2. Dans la boîte de dialogue Supprimer des pistes, cochez la case correspondant à chaque type de piste à supprimer.
  3. Pour chaque élément coché, sélectionnez les pistes à supprimer dans le menu correspondant.

Attribution d’un nouveau nom à une piste

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris (Windows) ou cliquez tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée (Mac OS) sur le nom de la piste et choisissez Renommer.
  2. Saisissez le nouveau nom de la piste et appuyez sur la touche Entrée (Windows) ou Retour (Mac OS).

Spécification des pistes à modifier avec le verrouillage de synchronisation

Vous pouvez indiquer les pistes affectées par une opération Insertion, Supprimer et raccorder ou Montage par propagation en activant l’option Verrouiller la synchronisation sur ces pistes. Les pistes dont l’un des éléments fait partie de l’opération sont décalées, quel que soit l’état de leur option Verrouiller la synchronisation. Quant aux autres pistes, le contenu de leurs éléments est décalé uniquement si le verrouillage de la synchronisation est activé. Dans le cas d’une opération Montage par insertion, par exemple, si vous souhaitez que tous les éléments situés à droite du montage sur les pistes Vidéo 1 et Audio 1 soient décalées vers la droite, sans déplacer les éléments de la piste Audio 2, activez l’option Verrouiller la synchronisation sur Vidéo 1 et Audio 1.

  • Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Pour activer l’option Verrouiller la synchronisation sur les pistes sélectionnées, cliquez sur la case « Activer/Désactiver le verrouillage de synchronisation » au début de chaque piste audio et vidéo qui sera affectée par le montage.

    • Si vous souhaitez activer l’option Verrouiller la synchronisation pour toutes les pistes d’un type particulier, audio ou vidéo, cliquez sur la case « Activer/Désactiver le verrouillage de synchronisation » au début de toute piste de ce type, tout en maintenant la touche Maj enfoncée.

L’icône de verrouillage de synchronisation  apparaît alors et cette fonction est activée pour les pistes concernées.

Remarque :

pour désactiver le verrouillage de synchronisation sur une ou plusieurs pistes, cliquez à nouveau sur la case Activer/Désactiver le verrouillage de synchronisation pour faire disparaître l’icône de verrouillage. Vous pouvez également cliquer sur toutes les pistes d’un certain type tout en maintenant la touche Maj enfoncée.

Interdiction de toute modification à l’aide du verrouillage des pistes

Le verrouillage d’une piste complète empêche toute modification des éléments situés sur cette piste pendant que vous travaillez sur d’autres parties de la séquence. Dans le panneau Montage, un motif hachuré de barres obliques apparaît sur une piste verrouillée. Non modifiables, les éléments d’une piste verrouillée sont néanmoins présents lorsque vous prévisualisez ou exportez la séquence. Si vous souhaitez verrouiller une piste vidéo et une piste contenant l’audio correspondant, verrouillez chacune d’elles séparément. Lorsque vous verrouillez une piste cible, celle-ci n’est plus la cible ; elle ne peut plus recevoir d’éléments sources tant que vous ne l’avez pas déverrouillée et redéfinie en tant que cible.

Remarque :

Vous pouvez verrouiller une piste pour l’empêcher de se décaler lors de la réalisation de montages par insertion.

  • Cliquez sur la case « Activer/Désactiver le verrouillage des pistes » pour afficher l’icône représentant un verrou  en regard du nom de la piste.

Exclusion des pistes d’une séquence

Il est possible d’exclure les éléments vidéo ou audio d’une piste des prévisualisations et exportations. Les éléments des pistes vidéo exclues sont représentés par des vidéos noires dans le Moniteur du programme et dans les fichiers de sortie. Les éléments des pistes audio exclues ne sont pas reproduits dans le panneau Mixage audio, les enceintes ou les fichiers de sortie.

Remarque :

le fait d’exclure une piste accompagnée de l’icône représentant un œil ne l’exclut pas des sorties. Si des pistes exclues contiennent des éléments qui s’exécutent avant ou après d’autres situés sur des pistes non exclues, de la vidéo noire apparaît avant ou après les derniers éléments de ces pistes. Pour rogner cette vidéo noire finale des fichiers de sortie, définissez les points d’entrée et de sortie, selon vos préférences, dans la boîte de dialogue Réglages d’exportation.

  • Cliquez sur l’icône Œil  (piste vidéo) ou Haut-parleur  (piste audio) sur le bord gauche de la piste pour la masquer. (Chaque icône est à bascule. Il suffit de cliquer à nouveau sur la case souhaitée pour afficher l’icône et inclure la piste.)

    Remarque :

    Pour exclure toutes les pistes vidéo ou audio, maintenez la touche Maj enfoncée et cliquez sur l’icône Œil (vidéo) ou Haut-parleur (audio). Toutes les pistes de même type sont ainsi exclues. (Chaque icône est à bascule. Il suffit de cliquer à nouveau sur la case souhaitée en maintenant la touche Maj enfoncée pour afficher toutes les icônes et inclure les pistes.)

Définition de l’affichage des pistes

Vous pouvez personnaliser les pistes dans le panneau Montage de diverses manières : Vous pouvez développer une piste pour afficher ou masquer les commandes correspondantes. En opérant un choix parmi les différentes options d’affichage, vous pouvez contrôler le mode d’affichage des éléments audio et vidéo sur une piste. En outre, vous pouvez modifier la taille de la zone des en-têtes ou déplacer la limite entre les pistes audio et vidéo pour afficher davantage de pistes dans l’un ou l’autre type.

Développement et redimensionnement d’une piste

Vous pouvez développer une piste pour afficher les commandes correspondantes. Augmentez la hauteur d’une piste pour mieux voir les icônes et les images clés ou pour augmenter la taille de l’affichage des vignettes des pistes vidéo et des formes d’ondes des pistes audio.

  1. Pour développer ou réduire une piste, cliquez sur le triangle à gauche de son nom.
  2. Pour redimensionner la piste, placez le pointeur de la souris dans la zone des en-têtes de pistes entre deux pistes de façon à faire apparaître le curseur de réglage de la hauteur  ; tirez ensuite vers le haut ou vers le bas pour redimensionner la piste inférieure (vidéo) ou supérieure (audio).

    Les pistes réduites ont une hauteur constante et ne peuvent pas être redimensionnées.

    Remarque :

    Vous pouvez développer une piste audio afin d’utiliser la ligne de fondu audio pour des éléments individuels de cette piste ou pour la piste audio complète.

Définition du style d’affichage de la piste vidéo

  1. Développez la piste en cliquant sur le triangle situé en regard du nom de la piste.
  2. Cliquez sur le bouton Définir le style d’affichage  dans le coin gauche au-dessous du nom de la piste, puis choisissez une option dans le menu :

    Afficher le début uniquement

    Affiche une vignette au début des éléments de la piste développée.

    Afficher les images

    Affiche des vignettes ainsi que la durée complète des éléments dans la piste développée. Le nombre de vignettes correspond aux unités de temps affichées sur l’échelle de temps.

    Afficher le nom uniquement

    Affiche le nom affiche le nom des éléments de la piste développée, sans vignette.

    Afficher le début et la fin

    Affiche une vignette au début et à la fin des éléments de la piste développée.

Définition de l’affichage par défaut des images clés des pistes vidéo

Lors de la création de nouvelles pistes vidéo, vous pouvez déterminer si, par défaut, l’ensemble des images clés s’affichent ou si elles sont masquées, ou encore si les pointeurs d’opacité s’affichent.

  1. Sélectionnez Edition > Préférences > Générales (Windows) ou Premiere Pro > Préférences > Générales (Mac OS).
  2. Dans le menu déroulant Nouvelles pistes vidéo de montage, sélectionnez l’option de votre choix.
  3. Cliquez sur OK.

Définition de l’affichage par défaut des images clés des pistes audio

Lors de la création de nouvelles pistes audio, vous pouvez déterminer si, par défaut, l’ensemble des images clés sont masquées, les images clés des éléments sont affichées, de même que le volume des éléments, les images clés des pistes ou le volume des pistes.

  1. Sélectionnez Edition > Préférences > Générales (Windows) ou Premiere Pro > Préférences > Générales (Mac OS).
  2. Dans le menu déroulant Nouvelles pistes audio de montage, sélectionnez l’option de votre choix.
  3. Cliquez sur OK.

Définition du style d’affichage de la piste audio

  1. Développez la piste en cliquant sur le triangle situé en regard du nom de la piste.
  2. Cliquez sur le bouton Définir le style d’affichage , puis choisissez une option dans le menu :

Afficher la forme d’onde

Affiche les formes d’onde audio des éléments.

Afficher le nom uniquement

Affiche le nom des éléments audio sans formes d’onde.

Remarque :

pour plus d’informations sur l’affichage et le réglage des images clés dans des pistes audio et vidéo, voir Affichage des images clés et des graphiques.

Redimensionnement de la zone des en-têtes de pistes

  • Placez le pointeur de la souris sur le bord droit de l’en-tête de piste (à l’endroit où les noms des pistes sont répertoriés) pour faire apparaître l’icône de redimensionnement , puis faites glisser le bord droit.

    Les icônes situées en haut de l’en-tête des pistes limitent sa largeur minimale. La largeur maximale est environ le double de la largeur minimale.

Ajustement de la partie visible des pistes vidéo et audio

  1. Placez le pointeur de la souris entre les pistes Vidéo 1 et Audio 1 dans la zone des en-têtes de pistes à gauche ou entre les barres de défilement à droite.
  2. Lorsque l’icône de réglage de la hauteur  apparaît, faites glisser vers le haut ou vers le bas.

Création d’une séquence

En général, vous souhaitez créer une séquence qui corresponde aux caractéristiques des principaux éléments (clips) que vous allez modifier. Pour ce faire, faites glisser l’élément vers le bouton Nouvel élément  situé au bas du panneau Projet.

Vous pouvez également créer une séquence à l’aide d’une préconfiguration de séquence. Les préconfigurations incluses avec Adobe Premiere Pro comprennent les réglages appropriés pour les types d’éléments courants. Si votre métrage est principalement au format DV, par exemple, utilisez une préconfiguration DV.

Si vous prévoyez de définir des réglages de qualité inférieure pour la sortie (tel un contenu vidéo sur le Web), ne modifiez pas les réglages de votre séquence. Veillez plutôt à changer ultérieurement les réglages d’exportation.

Si tous les paramètres de vos éléments ne correspondent pas à tous les paramètres d’une préconfiguration, effectuez l’une des opérations suivantes dans l’onglet Préconfigurations de la séquence de la boîte de dialogue Nouvelle séquence.

  • Sélectionnez une préconfiguration dont la plupart des réglages correspondent aux paramètres des éléments à monter, puis sélectionnez l’onglet Réglages et personnalisez la préconfiguration de sorte que ses réglages correspondent exactement aux paramètres des éléments.

  • Sans sélectionner de préconfiguration, sélectionnez l’onglet Réglages de la boîte de dialogue Nouvelle préconfiguration. Sélectionnez Personnalisé dans le menu Mode de montage, puis personnalisez les paramètres afin qu’ils correspondent aux paramètres de vos éléments.

Si votre ordinateur est équipé d’une carte d’acquisition compatible avec Adobe Premiere Pro, la liste Préconfigurations disponibles répertorie, dans certains cas, les préconfigurations optimisées pour la carte.

Lorsque vous créez la séquence, les réglages doivent être appropriés. Une fois la séquence créée, certains réglages sont verrouillés, tels que la base de temps. Ce verrouillage permet d’éviter des incohérences indésirables consécutives à une modification ultérieure des réglages de la séquence.

  1. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.

    • Dans le panneau Projet, cliquez sur Nouvel élément . Sélectionnez ensuite Séquence.

  2. Dans l’onglet Préconfigurations de la séquence, sélectionnez une préconfiguration dans la liste Préconfigurations disponibles.
  3. Saisissez le nom de la séquence, puis cliquez sur OK.

Vous pouvez créer une séquence à partir d’un élément sélectionné en procédant de l’une des manières suivantes :

  • Faites glisser-déposez un élément sur le bouton Nouvel élément.

  • Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence à partir de l’élément..

Remarque :

lorsqu’une séquence est créée à partir d’un élément fusionné, elle peut contenir des pistes audio stéréo vides, suivant le format du média. Vous avez la possibilité de supprimer ces pistes vides.

Vous pouvez créer une séquence à partir d’un élément sélectionné qui correspond à ses attributs en effectuant les opérations suivantes :

  1. Créez une nouvelle séquence. N’importe quelle préconfiguration de séquence peut être utilisée. Vous pouvez également ouvrir une séquence existante.

  2. Faites glisser un élément dans la séquence. Adobe Premiere Pro détecte si les attributs de l’élément correspondent aux réglages de la séquence.

  3. Si les attributs ne correspondent pas, une boîte de dialogue d’avertissement de non correspondance d’élément s’affiche avec le message « Les clips ne correspondent pas aux réglages de la séquence. Modifier la séquence pour correspondre aux paramètres de l’élément ? » Effectuez l’une des opérations suivantes :

    • Sélectionnez « Modifier les réglages de la séquence » si vous souhaitez créer une nouvelle séquence avec des attributs qui correspondent à l’élément. Il s’agit de la technique à utiliser si vous créez une nouvelle séquence à partir de zéro. Si la séquence comporte des éléments existants, ils sont mis en conformité avec les nouveaux paramètres de la séquence.

    • Sélectionnez l’option « Paramètres de séquence » si vous voulez que l’élément soit conforme à la lecture dans la séquence existante.

    La case à cocher « Toujours demander » est également disponible.

Préconfigurations et réglages de séquence

Tous les réglages d’une séquence s’appliquent à l’ensemble de la séquence et, pour la plupart, ne peuvent pas être modifiés une fois la séquence créée.

Lors de la création d’une séquence, vous pouvez effectuer votre sélection parmi les préconfigurations de séquence standard. Vous pouvez également personnaliser un groupe de réglages et l’enregistrer dans une préconfiguration personnalisée de séquence. Si vous souhaitez contrôler la plupart des paramètres d’une séquence, créez au préalable une nouvelle séquence et personnalisez-en les réglages.

Vous pouvez consulter les réglages d’une séquence sur laquelle vous avez commencé à travailler, mais seuls certains de ces réglages peuvent être modifiés. Sélectionnez Séquence > Réglages de la séquence pour voir quels réglages peuvent être modifiés.

La création d’une séquence ouvre la boîte de dialogue Nouvelle séquence. Cette boîte de dialogue comprend trois onglets (Préconfigurations de la séquence, Général et Pistes), chacun contenant plusieurs réglages.

Options des préconfigurations de séquence

Les préconfigurations disponibles sont des groupes de réglages de séquence. Adobe Premiere Pro s'accompagne de plusieurs catégories de préconfigurations de séquence :

  • AVC-Intra
  • AVCHD
  • Digital SLR
  • DV-24p
  • DV-NTSC (norme nord-américaine)
  • DV-PAL (norme européenne)
  • DVCPRO50
  • DVCPROHD
  • HDV
  • Périphériques et mobiles
  • XDCAM EX
  • XDCAM HD422
  • XDCAM HD.

Ces préconfigurations de séquence contiennent des réglages adaptés aux types de séquence les plus courants. Utilisez par exemple les préconfigurations de séquence AVC-Intra, DVCPRO50 et DVCPROHD pour monter les documents AVC-Intra ou DVCPRO réalisés sur des caméscopes Panasonic P2. Pour les documents DV25 enregistrés au format Panasonic P2, utilisez une préconfiguration pour DV-NTSC ou DV-PAL, selon la norme de télévision du métrage.

 

Paramètres

L’onglet Paramètres de la boîte de dialogue Nouvelle séquence permet de définir les caractéristiques de base de la séquence.

Choisissez des réglages en fonction des spécifications du type de sortie que vous souhaitez pour votre projet. Par exemple, si votre sortie cible est DV NTSC, utilisez le mode de montage DV NTSC. La modification arbitraire de ces réglages peut entraîner une perte de qualité.

Mode de montage

Détermine ce qui suit :

  • le format vidéo utilisé pour les fichiers de prévisualisation et la lecture ;

  • les bases de temps disponibles ;

  • les méthodes de compression disponibles dans le panneau Réglages vidéo ;

  • les formats d’affichage disponibles.

Choisissez le mode de montage qui correspond le mieux aux spécifications de votre format cible, affichage de prévisualisation ou carte d’acquisition.

Ce mode ne détermine pas le format de votre séquence finale. Les réglages de sortie sont spécifiés au moment de l’exportation.

Le mode de montage Personnalisé vous permet de personnaliser tous les autres réglages de séquence.

La vidéo et l’audio DV utilisent des réglages normalisés définis automatiquement lorsque vous sélectionnez l’un ou l’autre mode de montage DV. Lorsque vous utilisez un mode de montage DV, évitez de modifier les réglages de base de temps, de taille d’image, de rapport L/H en pixels, de trames et d’échantillonnage.

Remarque :

(Windows uniquement) pour accéder au codec UYVY 422 non compressé 8 bits ou YUV V210 10 bits, sélectionnez le mode de montage Bureau.

Base de temps

Détermine les divisions temporelles utilisées pour calculer la position de chaque point de montage. En règle générale, choisissez 24 pour le montage cinématographique, 25 pour le montage vidéo PAL (norme européenne) et SECAM et 29,97 pour le montage vidéo NTSC (norme nord-américaine). La fréquence d’images de la vidéo lue ou exportée à partir de séquences diffère de sa base de temps. Toutefois, la base de temps et la fréquence d’images sont souvent définies sur la même valeur. Les options répertoriées pour la base de temps varient en fonction du mode de montage sélectionné.

Réglages de lecture

Pour plus d’informations sur les réglages de lecture, voir Prévisualisation sur un téléviseur par le biais d’un caméscope ou d’un magnétoscope.

Taille d’image

Spécifie les dimensions, en pixels, des images pour la lecture des séquences. Dans la plupart des cas, faites correspondre la taille d’image définie pour votre projet avec celle de vos fichiers sources. Ne modifiez pas la taille d’image pour compenser une lecture lente. Sélectionnez plutôt un autre réglage de qualité dans le menu du panneau Projet. Vous pouvez également régler la taille d’image de la sortie finale en modifiant les réglages d’exportation.

La taille d’image maximale d’une séquence est la suivante : 10,240 x 8,192. Consultez cet article pour en savoir plus sur les tailles d’image maximales.

Rapport L/H en pixels

Fixe le rapport largeur/hauteur des pixels. Pour la vidéo analogique, les images numérisées ou de synthèse, choisissez Pixels carrés. Dans les autres cas, sélectionnez le format utilisé par votre source. Si le rapport L/H en pixels diffère de celui de la vidéo, une distorsion apparaît généralement lors du rendu.

Trames

Spécifie l’ordre des trames ou la trame dessinée en premier pour chaque image. Si vous travaillez sur une vidéo balayée progressivement, sélectionnez Aucune trame (balayage progressif). De nombreuses cartes d’acquisition capturent des trames sans tenir compte du fait que le métrage a été filmé avec un balayage progressif. (Voir Vidéo entrelacée, vidéo non entrelacée et balayage progressif)

Format d’affichage (vidéo)

Adobe Premiere Pro peut afficher divers formats de code temporel. Vous pouvez afficher le code temporel du projet au format film, par exemple, si vous modifiez le métrage acquis à partir d’un film. Une autre possibilité consiste à afficher le code temporel sous la forme de numéros d’images simples si vos éléments ont été importés depuis un programme d’animation. Le fait de sélectionner un autre format d’affichage n’a aucune incidence sur la fréquence d’images des éléments ou séquences, cela modifie uniquement la façon dont leurs codes temporels sont affichés. Ces options correspondent aux normes utilisées en montage vidéo et en cinéma. Dans le cas d’un code temporel Images ou Pieds + images, vous pouvez modifier le numéro de la première image pour des raisons de compatibilité avec la méthode de comptage d’un autre système de montage utilisé.

Les options disponibles dans le champ Format d’affichage varient en fonction du mode de montage sélectionné. Vous pouvez choisir depuis les options de format d’affichage suivantes, selon le mode de montage sélectionné :

Remarque :

lorsque vous travaillez avec des éléments vidéo NTSC, utilisez un code temporel compensé de 30 i/s. Ce format est conforme à la base du code temporel inhérente au métrage vidéo NTSC et affiche sa durée correctement.

Code temporel compensé 30 i/s

Indique le temps en heures, minutes, secondes et images, en séparant les unités avec des points-virgules. Il est de 30 images par seconde (i/s), mais ignore automatiquement certains numéros. Afin de s’adapter à la fréquence d’images NTSC réelle de 29,97 i/s, le code temporel compensé ignore ou supprime deux numéros d’image chaque minute, à l’exception de la dixième minute. Il ignore les numéros de code temporel, et non les images vidéo elles-mêmes. Utilisez le code temporel compensé pour la sortie vers une vidéocassette NTSC.

Code temporel non compensé 30 i/s

Indique le temps en heures, minutes, secondes et images, en séparant les unités avec des points. Il est de 30 images par seconde (i/s) et n’ignore pas les numéros d’images. Utilisation pour sortie vers des écrans d’ordinateurs par le biais du Web ou d’un CD-ROM.

Code temporel 24 i/s

Indique le temps en heures, minutes, secondes et images, en séparant les unités avec des points. Utilisation pour métrage 24p et pour produire des formats 24 i/s pour la distribution de films et de DVD.

Code temporel 25 i/s

Indique le temps en heures, minutes, secondes et images, en séparant les unités avec des points. Utilisation pour sortie vers une vidéocassette PAL.

Pieds + images 16 mm

Indique le temps en pieds et images, avec une fréquence d’images de film 16 mm : 40 images par pied. Utilisation pour la production de film 16 mm.

Pieds + images 35 mm

Indique le temps en pieds et images, avec une fréquence d’images de film 35 mm : 16 images par pied. Utilisation pour la production de film 35 mm.

Images

Indique le temps uniquement dans un décompte d’images en cours. N’attribue pas de mesures de durée temporelle ou spatiale. Utilisation pour produire des images fixes séquentielles telles que celles générées pour un éditeur d’animation ou de film DPX.

Echantillonnage (Audio)

Une fréquence élevée assure une meilleure qualité de la lecture audio dans les séquences, mais requiert davantage d’espace disque et ralentit le traitement. Le rééchantillonnage (définition d’une fréquence différente de celle de la ressource audio originale), allonge la durée de traitement et altère la qualité. Essayez d’enregistrer du son à une fréquence d’échantillonnage de haute qualité et de le capturer à la fréquence définie pour son enregistrement.

Format d’affichage (audio)

Indique si l’affichage du temps audio est mesuré en échantillons audio ou en millisecondes. L’option Format d’affichage ne s’applique que lorsque l’option Afficher unités audio est sélectionnée dans le menu du Moniteur source ou du Moniteur du programme. (Par défaut, le temps est affiché en images, mais il peut être affiché en unités audio pour obtenir une précision à l’échantillon près lors du montage audio.)

Réglages des prévisualisations vidéo

Les réglages des prévisualisations vidéo déterminent le format de fichier, le mode de compression et l’échantillonnage utilisés par Adobe Premiere Pro pour les fichiers de prévisualisation et la lecture d’éléments et de séquences.

Les différentes options vous permettent de réduire la taille d’image des prévisualisations. Cette réduction accélère et facilite la lecture des formats ayant des tailles d’image conséquentes (HD et RED, par exemple).

Format du fichier de prévisualisation

Sélectionnez un format de fichier permettant d’obtenir des prévisualisations de haute qualité avec un temps de rendu et une taille de fichier raisonnables. Pour certains modes de montage, un seul format de fichier est disponible.

Codec

Définit le codec utilisé pour créer des fichiers de prévisualisation pour la séquence.

(Windows uniquement) Les codecs UYVY 422 non compressé 8 bits et YUV V210 10 bits répondent, respectivement, aux spécifications relatives à du contenu vidéo SD-SDI et HD-SDI. Sélectionnez l’un de ces codecs si vous avez l’intention d’afficher ou d’exporter des éléments dans l’un de ces formats. Pour accéder à l’un de ces formats, choisissez d’abord le mode de montage Bureau.

Remarque :

si vous utilisez un élément sans appliquer d’effets, ni modifier les caractéristiques visuelles ou temporelles, Adobe Premiere Pro utilise le codec original de l’élément pour la lecture. Si vous apportez des modifications qui nécessitent un nouveau calcul de chaque image, Adobe Premiere Pro utilise le codec spécifié à cet endroit.

Largeur

Spécifie la largeur d’image des prévisualisations de vidéos, contrainte par le rapport L/H en pixels du média original.

Hauteur

Spécifie la hauteur d’image des prévisualisations de vidéos, contrainte par le rapport L/H en pixels du média original.

Réinitialiser

Efface les prévisualisations existantes et détermine la taille réelle de toutes les prévisualisations suivantes.

Résolution maximale

Optimise la résolution de la couleur, jusqu’à 32 bits par canal, à inclure dans la vidéo lue en séquences. Si le mode de compression choisi n’autorise qu’une seule résolution, ce réglage n’est généralement pas disponible. Si vous destinez la séquence en cours de préparation à une lecture en mode couleur 8 bpc, en utilisant notamment le mode de montage Bureau pour le Web ou un logiciel de présentation, vous pouvez définir une palette 8 bits (256 couleurs). Si votre projet contient des éléments haute résolution générés par des programmes tels qu’Adobe Photoshop ou par des caméscopes haute définition, sélectionnez Résolution maximale. Adobe Premiere Pro utilise alors toutes les informations de couleur dans ces éléments lors du traitement d’effets ou de la génération de fichiers de prévisualisation.

Qualité de rendu maximale

Préserve la netteté des détails lors d’une réduction de format ou du passage d’un format haute définition à un format de définition standard. L’option Qualité de rendu maximale optimise la qualité de mouvement dans les éléments et séquences dont le rendu a été effectué. Cette option garantit généralement un meilleur rendu des éléments en mouvement.

Au niveau de qualité maximum, le processus de rendu prend davantage de temps et utilise plus de mémoire vive (RAM) que le niveau normal par défaut. Cette option doit donc être réservée aux systèmes qui disposent d’une mémoire suffisante. L’option Qualité de rendu maximale est déconseillée pour les systèmes sur lesquels la mémoire vive disponible correspond au minimum requis.

Force est de constater que cette option a tendance à dégrader la qualité d’affichage des images à taux de compression élevé ou de celles qui contiennent des artéfacts de compression, en raison du phénomène d’amélioration de la netteté.

Remarque :

pour obtenir des résultats optimaux avec l’option Qualité de rendu maximale, sélectionnez Mémoire dans le menu Optimiser le rendu pour, dans les préférences. Pour plus d’informations, voir Optimisation du rendu pour la mémoire disponible.

Enregistrer préconfiguration

Ouvre la boîte de dialogue Enregistrer les paramètres dans laquelle vous pouvez attribuer un nom à vos réglages de séquence, les décrire et les enregistrer.

Remarque :

Enregistrez vos réglages, puis nommez-les même si vous comptez les utiliser dans un seul projet. L’enregistrement a pour effet de créer une copie de sauvegarde, particulièrement utile au cas où un utilisateur modifierait accidentellement les réglages de séquence définis.

Réglages des pistes

Définit le nombre de pistes vidéo et le nombre et le type des pistes audio pour les nouvelles séquences que vous créez.

Principal

Définit le type de canal par défaut pour la piste principale dans les nouvelles séquences sur Mono, Stéréo, 5.1 Surround ou 16 canaux.

Remarque :

si vous devez modifier des réglages de séquence qui ne sont pas disponibles, vous pouvez créer une séquence avec les réglages de votre choix. Déplacez-y ensuite le contenu de la séquence actuelle.

Sélection d’une préconfiguration de séquence

Remarque :

Afin de s’assurer qu’une séquence est créée afin de correspondre aux caractéristiques d’un élément, faites glisser l’élément du panneau Projet vers le bouton Nouvel élément situé au bas du panneau Projet. Ceci permet d’éviter nombre d’erreurs survenant lors de la saisie incorrecte des paramètres de séquence ou lors de la sélection d’une préconfiguration de séquence inappropriée.

Une séquence peut contenir plusieurs types d’éléments de différents formats et dotés de paramètres distincts. Adobe Premiere Pro fonctionne mieux, toutefois, lorsque les réglages d’une séquence correspondent à ceux de la plupart des éléments utilisés dans cette séquence. Afin d’optimiser les performances et de réduire le temps de rendu, déterminez, avant de créer une séquence, les paramètres des principaux éléments que vous souhaitez modifier. Vous pourrez ensuite créer une séquence avec des réglages correspondants. Par ailleurs, déterminez également ces paramètres avant d’acquérir des éléments à partir d’un périphérique sur bande afin de pouvoir sélectionner les réglages d’acquisition appropriés. Les paramètres d’élément sont les suivants :

  • Format d’enregistrement (par exemple, DV ou DVCPRO HD)

  • Format de fichier (par exemple, AVI, MOV ou VOB)

  • Rapport L/H des images (par exemple, 16:9 ou 4:3)

  • Rapport L/H en pixels (par exemple, 1,0 ou 0,9091)

  • Fréquence d’images (par exemple, 29,97 i/s ou 23,976 i/s)

  • Base temporelle (par exemple, 29,97 i/s ou 23,976 i/s)

  • Trames (par exemple, progressives ou entrelacées)

  • Taux d’échantillonnage audio (par exemple, 32 Hz ou 48 Hz)

  • Codec vidéo

  • Codec audio

Vous pouvez utiliser le panneau Propriétés pour découvrir nombre de ces paramètres pour vos éléments. Voir Affichage des propriétés des éléments. Une autre solution consiste à utiliser une application tierce, telle que le gratuiciel MediaInfo ou GSpot Codec Information Appliance. Vous pouvez également sélectionner Fenêtre > Afficher l’inspecteur séquence dans le lecteur Apple QuickTime afin de rechercher les codecs ayant servi à générer un fichier.

Certains éléments sont susceptibles d’utiliser des codecs qui ne sont pas nativement pris en charge par Adobe Premiere Pro. Il est souvent possible de modifier ces éléments après avoir installé les codecs appropriés. Veillez toutefois à ne pas installer des codecs non testés susceptibles d’engendrer de graves problèmes sur votre système informatique.

Création d’une préconfiguration de séquence personnalisée

Pour personnaliser la plupart des réglages d’une séquence, vous devez créer une nouvelle séquence, sélectionner une préconfiguration existante et en modifier les réglages.

Remarque :

Tous les modes de montage ne prennent pas en charge l’ensemble des fréquences d’images. pour créer une préconfiguration personnalisée avec, par exemple, une fréquence d’images de 23,976 i/s, sélectionnez le mode de montage « Personnalisé ». Sélectionnez ensuite 23.976 images/secondes dans le menu Base de temps.

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence ou, dans le panneau Projet, cliquez sur le bouton Nouvel élément  et sélectionnez Séquence.
  2. Dans l’onglet Préconfigurations de la séquence de la boîte de dialogue Nouvelle séquence, sélectionnez la préconfiguration la plus adaptée à votre métrage vidéo ou aux besoins de votre carte d’acquisition.

    Remarque :

    si vous envisagez de créer une séquence personnalisée à l’aide des paramètres personnalisés (accessibles dans la liste déroulante Mode de montage), il n’est pas nécessaire de sélectionner une préconfiguration avant de cliquer sur l’onglet Paramètres.

  3. Modifiez les paramètres des onglets Général ou Pistes selon les besoins de votre projet.
  4. Cliquez sur Enregistrer préconfiguration.
  5. Attribuez un nom à la préconfiguration et, le cas échéant, donnez-en une description. Cliquez ensuite sur OK.

Modification des réglages d’une séquence

Vous pouvez modifier certains des réglages d’une séquence existante. Notez que certains réglages ne peuvent pas être modifiés en fonction du mode de montage sélectionné.

  1. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Sélectionnez Séquence > Réglages de la séquence.

    • Dans le panneau Projet, cliquez sur une séquence avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Réglages de la séquence.

  2. Sélectionnez les réglages de votre choix dans l’onglet Général. Pour plus d’informations, voir Préconfigurations et réglages de séquence.

Modification des réglages de résolution des prévisualisations de séquence

Vous pouvez sélectionner le format et la résolution de prévisualisation des vidéos dans la boîte de dialogue Réglages de la séquence. Sélectionnez une résolution inférieure à la taille d’image de la séquence pour lire, en temps réel, des prévisualisations que l’ordinateur n’est pas en mesure de lire à la taille maximale. Durant le montage, Adobe Premiere Pro effectue le rendu de toutes les prévisualisations à la taille d’image spécifiée et les échelonne à la taille d’image de la séquence.

  1. Sélectionnez la séquence pour laquelle vous souhaitez modifier les réglages de prévisualisation. Sélectionnez ensuite Séquence > Réglages de la séquence.

  2. Dans le volet Prévisualisations vidéo de la boîte de dialogue Réglages de la séquence, réglez la largeur et la hauteur de trame.

  3. (Facultatif) Cliquez sur Réinitialiser si vous souhaitez restaurer la taille d’image d’origine pour cette préconfiguration de séquence.

Remarque :

Certaines préconfigurations de séquence présentent un seul format de fichier et un seul codec.

Création d’une séquence grand écran

Vous pouvez monter des métrages grand écran filmés dans les formats DV, HDV ou HD. Pour afficher et lire correctement des éléments grand écran, vous devez définir vos réglages de séquence pour tenir compte de ces éléments.

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.
  2. Sélectionnez une préconfiguration correspondant à votre métrage. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Pour votre métrage DV, sélectionnez une des préconfigurations DV-NTSC ou DV-PAL dont le nom comporte Grand écran (Widescreen). Ces préconfigurations utilisent des pixels horizontaux (avec des rapports L/H de 1,2 pour le format NTSC et de 1,422 pour le PAL).

    • Pour un projet HDV, sélectionnez une préconfiguration HDV à l’aide de l’option Anamorphique HD 1080 (rapport H/L en pixels 1,333) ou Pixels carrés (rapport H/L en pixels 1,0).

    • Dans le cas d’un projet HD, sélectionnez l’une des préconfigurations fournies avec votre carte d’acquisition HD.

  3. Entrez un nom dans la zone Nom de la séquence, puis cliquez sur OK.

Création d’une séquence HDV ou HD

Vous pouvez monter du métrage HDV ou HD au format 720p, 1080p ou 1080i. Lorsque vous créez une séquence pour ces formats, sélectionnez ou créez la préconfiguration correspondant le mieux aux spécifications de votre métrage source.

Les préconfigurations DVCPROHD incluses avec permettent de monter du matériel enregistré dans des fichiers MXF avec un caméscope Panasonic P2. Adobe Premiere Pro propose également des préconfigurations pour AVCHD, XDCAM HD et XDCAM EX. Les préconfigurations de séquence HD supplémentaires sont généralement installées dans Adobe Premiere Pro lors de l’installation d’une carte d’acquisition HD compatible avec Adobe Premiere Pro.

Dans le cas du métrage HDV, créez et enregistrez une préconfiguration personnalisée en appliquant des réglages correspondant à ceux de votre projet. Pour plus d’informations sur la création de préconfigurations de séquence personnalisées, reportez-vous à la section Création d’une préconfiguration de séquence personnalisée.

Pour optimiser les performances de lecture, il est parfois utile d’effectuer le rendu du métrage HD lorsque vous l’insérez dans une séquence pour la première fois.

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.

    Remarque :

    Pour monter un métrage DVCPROHD 720p capturé à une fréquence de 25 i/s (par exemple, un métrage en mode natif 25 pN en provenance des versions PAL du caméscope Panasonic HVX200), choisissez la préconfiguration DVCPROHD 720p 50p. Cliquez ensuite sur l’onglet Général, puis sélectionnez 25,00 images/s dans le menu déroulant Base de temps.

    La boîte de dialogue Nouvelle séquence s’ouvre sur l’onglet Préconfigurations de la séquence.

  2. Sélectionnez une préconfiguration correspondant à votre métrage.
  3. (Facultatif) Pour définir le nombre de canaux de la piste audio principale, sélectionnez l’onglet Pistes. Dans le menu Principale du volet Audio, sélectionnez l’une des options suivantes :

    Mono

    Génère un seul canal mono.

    Stéréo

    Génère deux canaux mono avec panoramique stéréo.

    5.1

    Génère quatre canaux mono en respectant le panoramique Avant gauche, Avant droite, Arrière gauche et Arrière droite.

  4. Spécifiez un emplacement et un nom pour le fichier de projet et cliquez sur OK.

Remarque :

sous Windows, vous pouvez créer une configuration de projet personnalisée pour prévisualiser le métrage 8 bits ou 10 bits non compressés. Pour plus d’informations, voir la section Création d’une séquence avec la lecture vidéo non compressée dans l’aide d’Adobe Premiere Pro.

Création d’une séquence avec lecture vidéo non compressée

Pour des prévisualisations de qualité supérieure des séquences sur une carte SDI ou un périphérique connecté à un moniteur externe, utilisez l’un des formats non compressés pour les fichiers de prévisualisation. Le format 8 bits non compressé (4:2:2 YUV) est particulièrement approprié pour les projets destinés à une sortie SD, tandis que le format 10 bits non compressé (4:2:2 YUV) est plus approprié pour les projets destinés à une sortie HD. En outre, avec le format 10 bits non compressé (4:2:2 YUV) et le rendu haute résolution, Adobe Premiere Pro utilise les informations de couleur dans des éléments 10 bits et suréchantillonne d’autres éléments dans une séquence afin de générer des fichiers de prévisualisation 10 bits. Adobe Premiere Pro offre des performances de prévisualisation optimales lors de l’utilisation de ces formats de fichier de prévisualisation sur un système comportant une carte SD-SDI ou HD-SDI.

Ces deux formats non compressésaugmentent la résolution des fichiers vidéo à 4:2:2 YUV, mais contrairement aux autres formats de fichiers disponibles pour les fichiers de prévisualisation, ils n’exécutent pas ensuite les données vidéo par le biais d’un mode de compression. Ces formats sont appelés non compressés parce qu’ils n’ajoutent pas cette deuxième couche de compression, et que par conséquent ils ne conservent pas une résolution nettement plus élevée dans les prévisualisations que dans les formats compressés. De ce fait, les fichiers de prévisualisation non compressés peuvent être sensiblement plus lourds que leurs homonymes compressés.

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.
  2. Cliquez sur l’onglet Général dans la boîte de dialogue Nouvelle séquence.
  3. Dans le menu déroulant Mode de montage, choisissez Bureau.
  4. Dans le menu Base de temps, sélectionnez le nombre d’images par seconde, tel que 24, 25 ou 29,97.
  5. Dans la section Vidéo, choisissez les paramètres pour Taille d’image, Rapport L/H en pixels, Trames et Format d’affichage. Par exemple : 1920 x 1080, Pixels carrés (1,0), Aucune trame (balayage progressif) et Code temporel compensé 30 i/s.
  6. Dans la section Audio, choisissez les paramètres pour Echantillonnage et Format d’affichage.
  7. Dans la section Prévisualisations vidéo, sélectionnez l’un des jeux de formats de fichier et de codecs ci-dessous, en fonction de votre système :
    • Pour Windows, sélectionnez Format du fichier de prévisualisation : Microsoft AVI et Codec : Aucun (vous pouvez également choisir UYVY 422 non compressé 8 bits).

    • Pour Mac OS, sélectionnez Format du fichier de prévisualisation : QuickTime et Codec : Aucun (vous pouvez également choisir YUV 10 bits 4:2:2 non compressé ou YUV 8 bits 4:2:2 non compressé).

    Différentes options de format de fichier et de codec peuvent être proposées en fonction de la carte de lecture/acquisition matérielle utilisée en option.

  8. (Facultatif) Cochez la case Résolution maximale si votre système prend en charge les formats 10 bits ou supérieurs.
  9. (Facultatif) Si vous avez l’intention de réutiliser la lecture non compressée, cliquez sur Enregistrer préconfiguration, nommez et décrivez la préconfiguration, puis cliquez sur OK.
  10. Saisissez le nom de la séquence et cliquez sur OK.

Création d’une séquence pour un métrage de caméra RED

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.
  2. Dans le panneau Préconfigurations de la séquence de la boîte de dialogue Nouvelle séquence, sélectionnez une préconfiguration RED R3D qui correspond à votre métrage.
  3. Entrez un nom dans la zone Nom de la séquence, puis cliquez sur OK.

séquences 24p

Séquences et métrage 24p

Le métrage capturé à partir d’un caméscope ou par transposition de film, à environ 24 i/s non entrelacé (progressif) est appelé métrage 24p. Ce métrage émule les films en terme de qualité d’image et de représentation des mouvements dans la mesure où la fréquence d’images 24p est très proche de celle d’un vrai film et où chaque image est créée à partir de lignes progressives (et non à partir de demi-trames d’images entrelacées). Les formats 24p ont connu un certain succès auprès des réalisateurs numériques à petit budget car ils confèrent un aspect film aux sujets.

Pour créer une séquence DV 24p dans Adobe Premiere Pro, sélectionnez la préconfiguration de la séquence DV-24p qui correspond au format et au rapport L/H d’image de votre métrage. Vous pouvez importer des fichiers et capturer du métrage comme d’habitude.

Adobe Premiere Pro inclut deux modèles d’ajustement 24p pour séquence DV-24p : Image répétée et Image entrelacée. Ces deux options permettent toutes deux de convertir le métrage 24p pour une lecture en 29,97 i/s, mais les différences visuelles et de performances sont peu notables. Vous pouvez sélectionner l’une de ces options dans les réglages Nouvelle séquence lors du démarrage d’une nouvelle séquence DV-24p ou la modifier dans une séquence existante.

Si vous montez du métrage DV 24p dans une séquence sur la base de l’une des préconfigurations DV-NTSC Adobe Premiere Pro standard, Adobe Premiere Pro utilise un modèle d’ajustement DV 24p pour convertir le métrage en vidéo entrelacée 29,97 i/s en vue de sa lecture sur des périphériques NTSC standard. Vous pouvez utiliser cette méthode, par exemple, pour exporter votre film DV-24p au format NTSC standard en vue d’un matriçage sur bande ou d’une télédiffusion.

Si vous montez un métrage 24p dans une séquence basée sur l’une des préconfigurations DV 24p, Adobe Premiere Pro gère, par défaut, le modèle d’ajustement 24p, de telle sorte que la vidéo puisse être exportée en vue d’une lecture sur des périphériques NTSC 24p. Cela vous permet d’exporter le film dans un fichier au format 24p. Vous pouvez utiliser cette méthode, par exemple, pour exporter votre séquence sur un DVD en vue de sa lecture sur des lecteurs de DVD et des téléviseurs prenant en charge les formats 24p.

Remarque :

Adobe Premiere Pro accepte les métrages 24p et 24pA uniquement pour les caméras utilisant ces modèles.

Tous les médias sources 24p ne disposent pas nécessairement d’un ajustement et tous n’en ont pas systématiquement besoin. Nombre de nouveaux formats correspondent à un format 24 progressif natif (24pn). Aucun modèle d’ajustement n’est appliqué pour les rendre compatibles avec les vidéos 30 i/s. Certains formats P2, tous les formats XDCAM et XDCAM-EX et la plupart des formats AVCHD 24p sont des formats natifs progressifs.

Conversion 3:2 et 24pA

Le processus de conversion d’un film 24 i/s en vidéo 29,97 i/s s’appelle la conversion 3:2. Elle consiste à répartir les images du film entre les trames vidéo en suivant un modèle 3:2 qui se répète. La première image du film est copiée dans les trames 1 et 2 de la première image de la vidéo, ainsi que dans la trame 1 de la deuxième image de la vidéo. La deuxième image du film est ensuite répartie dans les deux trames suivantes de la vidéo (trame 2 de la deuxième image de la vidéo et trame 1 de la troisième image de la vidéo). Ce modèle 3:2 se répète jusqu’à ce que quatre images du film soient réparties sur cinq images de la vidéo, et ainsi de suite.

La conversion 3:2 produit des images complètes (désignées par la lettre W) et des images à trames séparées (désignées par la lettre S). Les trois images vidéo complètes contiennent deux trames issues de la même image du film. Les deux autres images à trames séparées contiennent une image vidéo issue de deux images différentes du film. Les deux images à trames séparées sont toujours adjacentes.

La phase de conversion 3:2 est le point sur lequel les deux images à trames séparées se trouvent dans les cinq premières images du métrage. Elle est le résultat de deux conversions qui se produisent au cours de la conversion 3:2 : le film 24 i/s est redistribué sous la forme d’une vidéo 30 i/s de sorte que chaque groupe de quatre images du film 24 i/s se répartisse sur cinq images de 30 i/s (29,97 i/s) de la vidéo. La fréquence d’images du film est d’abord réduite de 0,1 % pour tenir compte de la différence entre 29,97 i/s et 30 i/s. Chaque image du film est ensuite répétée selon un modèle spécial et associée aux trames de la vidéo.

Conversion 3:2 et 24pA
Lorsque vous effectuez la conversion 3:2 d’un métrage, une image du film (A) est scindée en deux ou trois trames vidéo entrelacées (B), regroupées au sein d’images vidéo comprenant deux trames chacune.

Il est important de supprimer la conversion 3:2 d’un métrage vidéo qui se trouvait initialement sur film pour que les effets ajoutés puissent se synchroniser parfaitement avec la fréquence d’images initiale du film. La suppression de la conversion 3:2 réduit la fréquence d’images de 1/5 : de 30 à 24 i/s ou de 29,97 à 23,976 i/s. La réduction de la fréquence d’images réduit également le nombre d’images que vous devez modifier.

Adobe Premiere Pro prend également en charge la conversion de caméra DV 24p DVX100, appelée 24p Advance (24Pa). Certaines caméras font appel à ce format pour capturer les images par balayage progressif à la fréquence d’images de 23,976 à l’aide de bandes DV standard.

Création d’une séquence 24p

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.
  2. Dans la liste Préconfigurations disponibles de l’onglet Préconfigurations de séquence, choisissez la préconfiguration 24p qui correspond au rapport L/H d’image et au taux d’échantillonnage audio général de votre métrage. Les préconfigurations 24p se trouvent dans les dossiers DV-24P, DVCPRO50 > 480i, DVCPROHD > 1080i et DVCPROHD > 720p.
  3. Sélectionnez un emplacement, tapez un nom pour votre séquence et cliquez sur OK.

Remarque :

si vous capturez un métrage 24p, Adobe Premiere Pro reconnaît le métrage comme étant au format 24p et le traite en conséquence, quels que soient vos réglages de séquence.

Définition des options de lecture 24p

Les réglages de lecture sont définis lors de la création d’une séquence.

  1. Sélectionnez Fichier > Nouveau > Séquence.
  2. Cliquez sur l’onglet Général dans la boîte de dialogue Nouvelle séquence.
  3. Cliquez sur Réglages de lecture.
  4. Dans le volet Méthode de conversion 24p, sélectionnez l’une des options suivantes :

    Image répétée (ABBCD)

    Duplique des images là où c’est nécessaire afin de permettre la lecture en 29,97 i/s. Cette option est celle qui sollicite le moins le processeur.

    Image entrelacée (2:3:3:2)

    Combine les images à la façon d’un télécinéma et conserve la vitesse de lecture de 29,97 i/s. Cette option produit une lecture fluide, mais sollicite davantage le processeur.

  5. Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue Réglages de lecture, puis de nouveau sur OK dans la boîte de dialogue Nouvelle séquence.

Désactivation des conversions 24p pour simuler le transfert de film-vidéo

Par défaut, Adobe Premiere Pro utilise un schéma de conversion 24p pour lire le métrage DV 24p à 29,97 i/s dans un projet en fonction de l’une des préconfigurations NTSC. Vous pouvez désactiver le schéma de conversion pour donner à votre séquence l’aspect d’un film converti en vidéo, ou diffusé, sans interpolation d’images.

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris (Windows) sur un élément 24p ou cliquez tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée sur un élément 24p (Mac OS) dans le panneau Projet.
  2. Sélectionnez Modifier > Métrage.
  3. Dans Fréquence d’images, sélectionnez Supprimer la conversion DV 24p.
  4. Cliquez sur OK.

Remarque :

En outre, vous pouvez appliquer l’effet cinématographique de votre choix provenant de modules externes tiers à la séquence principale. Ces modules externes permettent souvent d’effectuer des conversions de style télécinéma ou d’ajouter une correction des grains ou des couleurs pour simuler divers types de pellicules. Faites attention à l’éclairage et pendant la prise de vues, utilisez des trépieds et effectuez des panoramiques lents pour donner l’impression qu’une caméra lourde est utilisée. Si vous faites attention à tous ces détails, vous obtiendrez un projet avec un aspect cinématographique plus authentique.

Affichage du code temporel source 24p

Lorsque vous importez un métrage 24p, Adobe Premiere Pro le traite comme un métrage progressif à 23,976 i/s. C’est pour cette raison que lorsque vous utilisez un métrage 24p dans un projet 24p, le code temporel indique 24 i/s. Cependant, la caméra enregistre le métrage 24p en code temporel non compensé 30 i/s. Lorsque vous enregistrez un métrage 24p pour l’acquisition, les éléments sont enregistrés en fonction du code temporel non compensé de 30 i/s de la caméra.

Par exemple, un élément que vous consignez en vue de sa capture peut avoir la valeur de point d’entrée 00:01:00:28. Toutefois, en tant qu’élément hors ligne d’un projet 24p, le point d’entrée indique 00:01:00:23. En outre, le mélange de métrages non compensés et de métrages compensés peut entraîner de plus grandes différences au niveau de l’affichage du code temporel entre le projet et l’élément. De ce fait, les minutes, les secondes et les durées entières peuvent paraître décalées. Gardez à l’esprit ces différences lorsque vous effectuez un montage.

Si vous utilisez un code temporel non compensé 30 i/s pour des projets contenant du métrage 24p, Adobe Premiere Pro supprime chaque cinquième image dans le compte de code temporel du métrage 24p. Lorsque vous affichez les propriétés de votre élément 24p, le nombre d’images par seconde est de 23,976, mais la base de temps correspond à 29,97. Si vous préférez lire le code temporel original d’un élément, procédez comme suit :

  1. Cliquez avec le bouton droit de la souris (Windows) ou cliquez sur l’élément tout en maintenant la touche Contrôle enfoncée (Mac OS) dans le panneau Projet.
  2. Sélectionnez Modifier > Métrage > Utiliser la fréquence d’images à partir du fichier.

Lancement d’une séquence d’appareil mobile

Vous pouvez monter de la vidéo destinée à des téléphones portables, des lecteurs multimédia portables et d’autres périphériques portables. La sélection d’une préconfiguration de projet correspondant aux besoins du périphérique cible est la façon la plus facile de commencer. Une fois que vous avez terminé le montage de votre film, utilisez Adobe Media Encoder pour le coder avec les caractéristiques audio et vidéo appropriées pour les périphériques cibles.

  1. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Dans l’écran de démarrage, cliquez sur Nouveau projet.

    • Sélectionnez Fichier > Nouveau > Projet.

  2. Dans la boîte de dialogue Nouveau projet, cliquez sur OK.
  3. Dans la boîte de dialogue Nouvelle séquence, sélectionnez l’onglet Préconfigurations de la séquence.
  4. Sélectionnez le dossier de préconfigurations Portables et appareils. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Pour monter un film destiné exclusivement aux périphériques prenant en charge la vidéo 3 GPP à des tailles d’images de 176x144 ou 88x72, sélectionnez la préconfiguration CIF, QCIF, QQCIF.

    • Pour monter un film destiné à être distribué sur le Web ou sur des appareils mobiles pouvant afficher de la vidéo 4:3 à des tailles d’images de 320x240 ou 128x96, sélectionnez la préconfiguration iPod, QVGA, Sub-QCIF.

  5. Entrez un nom dans la zone Nom de la séquence, puis cliquez sur OK.

Utilisation de plusieurs séquences

Un projet unique peut contenir plusieurs séquences. Différentes séquences au sein d’un même projet peuvent présenter des réglages différents. Les réglages de chaque séquence sont définis au moment de sa création. Vous pourrez toutefois modifier certains de ces réglages ultérieurement.

  • Pour changer de séquence, dans le Moniteur du programme ou le panneau Montage, cliquez sur l’onglet de la séquence à utiliser. L’onglet de la séquence apparaît au premier plan dans les deux panneaux.

  • Pour afficher une séquence dans un panneau Montage séparé, faites glisser l’onglet Séquence vers une zone vide. Pour éviter l’ancrage du panneau, faites-le glisser en maintenant la touche Ctrl (Windows) ou Commande (Mac OS) enfoncée.

  • Pour ouvrir une séquence dans le Moniteur source, maintenez la touche Ctrl/Commande enfoncée et cliquez deux fois sur la séquence dans le panneau Projet. Dans le panneau Montage, maintenez la touche Ctrl/Commande enfoncée et cliquez deux fois sur une séquence imbriquée.

Imbrication des séquences

Vous pouvez imbriquer des séquences dans d’autres séquences, quelle que soit leur résolution, pour établir des regroupements et des hiérarchies complexes. Vous pouvez imbriquer une séquence dans une autre dont les réglages de base temporelle, de taille d’image et de rapport L/H en pixels sont différents. Une séquence imbriquée apparaît comme un élément audio/vidéo combiné unique, même si sa séquence source peut contenir plusieurs pistes audio et vidéo.

Vous pouvez sélectionner, déplacer, raccorder et appliquer des effets à des séquences imbriquées, comme vous le feriez avec tout autre élément. Les modifications apportées à la séquence source sont répercutées dans les occurrences imbriquées sous-jacentes.

Avec l’imbrication des séquences, il existe bon nombre de techniques qui permettent de gagner un temps précieux et de créer des effets qui sinon seraient difficiles, voire impossibles à créer :

  • Réutilisez des séquences. Lorsque vous souhaitez répéter une séquence, notamment une séquence complexe, vous pouvez la créer immédiatement, puis l’imbriquer dans une autre séquence aussi souvent que nécessaire.

  • Appliquez des réglages différents aux répliques d’une séquence. Si, par exemple, vous souhaitez exécuter une séquence de façon répétée mais avec un effet différent à chaque fois, il vous suffit d’appliquer un effet à chaque instance de la séquence imbriquée.

  • Rationalisez l’espace de montage. Créez séparément des séquences multicouches complexes, ajoutez-les ensuite à votre séquence principale comme un élément unique. Cette opération non seulement vous évite d’avoir à gérer des pistes nombreuses dans la séquence principale, mais peut également diminuer le risque de déplacement inopiné d’éléments au cours du montage (et de perte de la synchronisation).

  • Créez des regroupements complexes et des effets imbriqués. Par exemple, bien que vous puissiez appliquer uniquement une transition à un point de montage, vous pouvez imbriquer des séquences et appliquer une nouvelle transition à chaque élément imbriqué, créant ainsi des transitions dans les transitions. Vous pouvez aussi créer des effets d’incrustation d’images, dans lesquels chaque image est une séquence imbriquée, contenant ses propres séries d’éléments, de transitions et d’effets.

Lorsque vous imbriquez des séquences, gardez à l’esprit les considérations suivantes :

  • Vous ne pouvez pas imbriquer une séquence dans elle-même.

  • Vous ne pouvez pas imbriquer une séquence contenant une piste audio à 16 canaux.

  • Dans la mesure où les séquences imbriquées peuvent contenir des références à de nombreux éléments, les opérations impliquant une séquence imbriquée peuvent augmenter le temps de traitement. Adobe Premiere Pro applique ces opérations à tous les éléments.

  • Une séquence imbriquée représente toujours l’état actuel de sa source. La modification du contenu de la séquence source est répercutée dans le contenu des occurrences imbriquées. La durée n’est pas affectée directement.

  • La durée initiale de la séquence imbriquée d’un élément est déterminée par sa source. La durée inclut l’espace vide qui se trouve au début de la séquence source, mais pas l’espace vide qui se trouve à la fin.

  • Vous pouvez définir les points d’entrée et de sortie d’une séquence imbriquée comme pour tout autre élément. Le raccord d’une séquence imbriquée ne modifie pas la longueur de la séquence source. Par ailleurs, la modification ultérieure de la durée de la séquence source n’affecte pas la durée des occurrences imbriquées existantes. Pour allonger les occurrences imbriquées et afficher le matériel ajouté à la séquence source, utilisez les méthodes de raccord standard. A l’inverse, une séquence source raccourcie provoque la présence dans l’instance imbriquée d’un élément vidéo noir et d’un élément audio silencieux (que vous pourriez être amené à retrancher de la séquence imbriquée).

Imbrication d’une séquence dans une autre

  • Faites glisser une séquence du panneau Projet ou Moniteur source vers la piste ou les pistes appropriée(s) de la séquence active ou utilisez l’une des méthodes de montage décrites pour l’ajout d’un élément.

    Remarque :

    vous n’aurez pas besoin d’interpréter l’audio avant de monter une séquence imbriquée.

Création d’une séquence imbriquée à partir d’une sélection d’éléments

  1. Dans une séquence, sélectionnez un ou plusieurs éléments à envoyer vers une séquence imbriquée.
  2. Effectuez l’une des opérations suivantes :
    • Sélectionnez Elément > Imbriquer.

    • Cliquez sur la sélection avec le bouton droit de la souris, puis sélectionnez Imbriquer.

Adobe Premiere Pro découpe les éléments sélectionnés dans la séquence, les envoie vers une nouvelle séquence et imbrique la nouvelle séquence dans celle d’origine, en commençant à l’emplacement du premier élément sélectionné.

Ouverture de la source d’une séquence imbriquée

  • Cliquez deux fois sur un élément de la séquence imbriquée. La source de la séquence imbriquée devient la séquence active.

Faire apparaître une image source à partir d’une séquence imbriquée

Si vous souhaitez afficher un élément dans une séquence imbriquée (par exemple, pour la modifier), vous pouvez ouvrir rapidement la séquence source au niveau de l’image spécifique que vous voulez afficher.

  1. Dans le panneau Montage, ciblez la piste dans laquelle se trouve une séquence imbriquée en cliquant sur l’en-tête de cette piste. Si vous ciblez plusieurs pistes, la piste ciblée supérieure est utilisée pour sélectionner la séquence imbriquée.
  2. Positionnez la tête de lecture sur l’image de la séquence imbriquée que vous voulez faire apparaître dans sa séquence d’origine.
  3. Appuyez sur Ctrl + Maj + F (Windows) ou Maj + T (Mac OS) pour ouvrir la séquence source dans le panneau Montage. La tête de lecture se trouve au niveau de l’image que vous avez spécifiée dans la séquence imbriquée.

  4. Double-cliquez sur l’élément comportant la tête de lecture pour ouvrir l’élément dans le Moniteur source.

Association de fichiers de sous-titres

Pour joindre un fichier de données de sous-titres à une séquence, voir Flux de sous-titrage dans Adobe Premiere Pro.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne