Dans Photoshop, vous pouvez facilement créer une image dans un mode colorimétrique et la convertir dans un autre mode, par exemple pour la préparer à une tâche d’impression spécifique.

Conversion du mode colorimétrique d’une image

Vous pouvez remplacer le mode d’origine d’une image (mode source) par un autre mode (mode de destination). Lorsque vous choisissez un mode colorimétrique différent pour une image, vous changez définitivement les valeurs chromatiques de celle-ci. Par exemple, lorsque vous convertissez une image RVB en mode CMJN, les valeurs chromatiques RVB qui ne sont pas comprises dans la gamme CMJN (définie par la configuration de l’espace de travail CMJN dans la boîte de dialogue Couleurs) sont corrigées pour être comprises dans cette gamme. Ceci peut entraîner la perte de certaines données d’image, qui ne peuvent pas être récupérées même si vous convertissez à nouveau l’image CMJN en mode RVB.

Avant de convertir des images, il est conseillé de procéder comme suit :

  • Effectuez autant de modifications que possible dans le mode original de l’image (habituellement RVB pour la plupart des scanners et appareils photo numériques, ou CMJN pour les images capturées à partir d’un scanner à tambour traditionnel ou importées depuis un système Scitex).

  • Enregistrez une copie de sauvegarde de l’image avant de la convertir. Veillez à enregistrer une copie de l’image comprenant tous les calques de manière à pouvoir modifier la version originale de l’image après la conversion.

  • Aplatissez le fichier avant de le convertir. L’interaction des couleurs entre les modes de fusion des calques change en fonction du mode.

Remarque :

Dans la plupart des cas, il est préférable d’aplatir un fichier avant de le convertir. Cependant, ce n’est pas obligatoire et, dans certains cas, ce n’est même pas souhaitable (lorsque le fichier contient des calques de texte vectoriels, par exemple).  

  1. Choisissez Image > Mode, puis choisissez le mode à utiliser dans le sous-menu. Les modes non disponibles pour l’image active apparaissent grisés dans le menu.

    Les images sont aplaties lorsqu’elles sont converties en mode Multicouche, Bitmap ou Couleurs indexées, car ces modes ne reconnaissent pas les calques.

Conversion d’une image en mode Bitmap

La conversion d’une image en mode Bitmap réduit l’image à deux couleurs, simplifiant grandement les informations chromatiques de l’image et réduisant la taille du fichier.

Lorsque vous convertissez une image couleur en mode Bitmap, vous devez d’abord la convertir en mode Niveaux de gris afin de supprimer les informations de teinte et de saturation contenues dans les pixels et de ne conserver que les valeurs de luminosité. Cependant, comme peu d’options de retouche sont disponibles pour les images en mode Bitmap, il est souvent préférable de retoucher l’image en mode Niveaux de gris puis de la convertir en mode Bitmap.

Remarque :

Les images en mode Bitmap présentent 1 bit par couche. Vous devez convertir les images 16 ou 32 bits par couche en mode Niveaux de gris 8 bits avant de les convertir en mode Bitmap.

  1. Utilisez l’une des méthodes suivantes :
    • S’il s’agit d’une image en couleurs, choisissez Image > Mode > Niveaux de gris. Choisissez ensuite Image > Mode > Bitmap.

    • S’il s’agit d’une image en niveaux de gris, choisissez Image > Mode > Bitmap.

  2. Dans la zone Sortie, entrez une valeur pour la résolution de sortie de l’image en mode Bitmap, puis choisissez une unité de mesure. Par défaut, la résolution actuelle de l’image apparaît à la fois comme la résolution d’entrée et de sortie.
  3. Choisissez l’une des méthodes de conversion bitmap suivantes dans le menu déroulant Avec :

    50 % Seuil

    Convertit en blanc des pixels ayant des valeurs de gris supérieures au niveau de gris moyen (128) et en noir des pixels ayant des valeurs inférieures. On obtient ainsi une représentation noir et blanc très contrastée de l’image.

    Motif géométrique

    Convertit une image en organisant les niveaux de gris en configurations géométriques de points noirs et blancs.

    Diffusion

    Convertit une image selon un procédé de diffusion d’erreur, en commençant par le pixel en haut à gauche de l’image. Si la valeur du pixel est au-dessus du gris moyen (128), le pixel est transformé en blanc (s’il est en dessous, en noir). Comme le pixel original est rarement d’un blanc pur ou d’un noir pur, l’erreur est inévitablement introduite. Cette erreur est transmise aux pixels environnants et diffusée à travers l’image, donnant ainsi une texture granuleuse, ressemblant à un film.

    Trame de demi-teintes

    Simule l’apparition de points de simili dans l’image convertie. Saisissez des valeurs dans la boîte de dialogue Trame de demi-teintes :

    • Dans la zone Linéature, entrez une valeur de linéature, puis choisissez une unité de mesure. Les valeurs peuvent aller de 1.000 à 999.999 pour les lignes par pouce et de 0,4 à 400.00 pour les lignes par centimètre. Les valeurs décimales sont acceptées. La linéature mesure le quadrillage de la trame en lignes par pouce (lpp). La linéature dépend du papier et du type de presse utilisés pour l’impression. Les journaux utilisent en général une trame de 85 lignes. Les magazines utilisent des trames de plus haute résolution, comme 133 lpp et 150 lpp. Vérifiez auprès de votre imprimeur les linéatures correctes à utiliser.

    • Entrez une valeur d’angle de trame comprise entre ‑180 ° et +180 °. L’angle de trame définit l’orientation de la trame. Les trames de demi-teintes à tons continus et en noir et blanc utilisent habituellement un angle de 45 degrés.

    • Choisissez la forme des points dans le menu Forme.

    Remarque :

    La trame de demi-teintes devient partie intégrante de l’image. Si vous imprimez l’image sur une imprimante à demi-teintes, elle s’imprimera avec la trame de demi-teintes correspondant à l’image en plus de celle de l’imprimante. Sur certaines imprimantes, cela se traduit par un motif moiré.

    Motif personnalisé

    Simule l’apparition d’une trame de simili personnalisée dans l’image convertie. Choisissez un motif qui se prête aux variations d’épaisseur, surtout s’il possède une variété de nuances de gris.

    Pour utiliser cette option, vous devez d’abord définir un motif puis tramer l’image en niveaux de gris pour lui appliquer la texture. Pour recouvrir l’image tout entière, le motif doit être aussi large que l’image. Autrement, le motif est divisé en carreaux. Photoshop est livré avec plusieurs motifs en mosaïque pouvant être utilisés comme motifs de trame de demi-teintes.

    Remarque :

    Pour préparer un motif en noir et blanc à la conversion, vous pouvez d’abord convertir l’image en niveaux de gris puis appliquer plusieurs fois le filtre Plus flou. Cette technique d’atténuation crée des lignes épaisses allant du gris foncé au blanc.

    Photoshop - Conversion d’une image en mode bitmap
    Image d’origine en niveaux de gris et méthode de conversion 50 % Seuil

    Photoshop - Méthode de conversion Motif géométrique
    Méthodes de conversion Motif géométrique et Diffusion

Conversion d’une photo couleur en mode Niveaux de gris

  1. Ouvrez la photo à convertir en noir et blanc.
  2. Choisissez Image > Mode > Niveaux de gris.
  3. Cliquez sur le bouton Supprimer. Photoshop convertit les couleurs de l’image en noir, blanc et nuances de gris.

    Remarque :

    La technique ci-dessus réduit la taille du fichier mais supprime les informations chromatiques et peut convertir les couleurs adjacentes en une même nuance de gris. L’utilisation d’un calque de réglage noir et blanc augmente la taille du fichier mais conserve les informations chromatiques, ce qui permet d’associer les couleurs à des nuances de gris.

Conversion d’une image Bitmap en mode Niveaux de gris

Vous pouvez convertir une image Bitmap en mode Niveaux de gris afin de pouvoir la retoucher. N’oubliez pas qu’une image en mode Bitmap modifiée en mode Niveaux de gris peut perdre son aspect lorsqu’elle est reconvertie en mode Bitmap. Prenons, par exemple, un pixel noir en mode Bitmap, retouché dans une nuance de gris selon le mode Niveaux de gris. Si sa valeur de gris est supérieure à 128 (gris moyen), ce pixel devient blanc lorsque l’image est reconvertie en mode Bitmap.

  1. Choisissez Image > Mode > Niveaux de gris.
  2. Spécifiez un rapport compris entre 1 et 16.

    Le rapport correspond au facteur de réduction proportionnelle de l’image. Par exemple, pour réduire une image en niveaux de gris de 50 %, entrez un rapport égal à 2. Si vous entrez un nombre supérieur à 1, le programme calcule la moyenne de plusieurs pixels de l’image en mode Bitmap pour produire un seul pixel dans l’image en niveaux de gris. Cette opération permet de générer plusieurs nuances de gris à partir d’une image numérisée sur un scanner 1 bit.

Conversion d’une image en niveaux de gris ou RVB en couleurs indexées

La conversion en couleurs indexées réduit le nombre de couleurs dans l’image à 256 maximum (nombre de couleurs standard pris en charge par les formats GIF et PNG‑8, ainsi que par de nombreuses applications multimédias). Cette conversion réduit la taille de fichier en supprimant les informations sur les couleurs de l’image.

Pour procéder à une conversion en couleurs indexées, prenez une image 8 bits par couche en mode Niveaux de gris ou RVB.

  1. Choisissez Image > Mode > Couleurs indexées.

    Remarque :

    Tous les calques visibles seront aplatis, et les calques masqués supprimés.

    La conversion est automatique pour les images en niveaux de gris. S’il s’agit d’une image RVB, la boîte de dialogue Couleurs indexées s’affiche.

  2. Sélectionnez Aperçu dans la boîte de dialogue Couleurs indexées pour afficher un aperçu des changements.
  3. Définissez les options de conversion.

Options de conversion pour les images à couleurs indexées

Lors de la conversion d’une image RVB en mode Couleurs indexées, vous pouvez spécifier un nombre d’options de conversion dans la boîte de dialogue Couleurs indexées.

Palette

Plusieurs types de palette sont disponibles pour la conversion d’une image en couleurs indexées. Pour les options Perceptive, Sélective et Adaptative, vous pouvez choisir d’utiliser une palette locale basée sur les couleurs de l’image active. Les types de palette disponibles sont les suivants :

Exacte

Crée une palette en utilisant les couleurs exactes qui apparaissent dans l’image RVB (cette option est disponible uniquement si l’image utilise 256 couleurs ou moins). Comme la palette de l’image contient toutes les couleurs de l’image, il n’y a pas de tramage.

Système (Mac OS)

Utilise la palette 8 bits par défaut du système Mac OS, basée sur un échantillonnage uniforme de couleurs RVB.

Système (Windows)

Utilise la palette 8 bits par défaut du système Windows, basée sur un échantillonnage uniforme de couleurs RVB.

Web

Utilise la palette 216 couleurs utilisée par les navigateurs web, sur n’importe quelle plate-forme, pour afficher des images sur un moniteur limité à 256 couleurs. Cette palette est un sous-ensemble de la palette 8 bits de Mac OS. Utilisez cette option pour éviter un tramage du navigateur quand vous affichez des images sur un moniteur limité à 256 couleurs.

Uniforme

Crée une palette par échantillonnage uniforme des couleurs du cube des couleurs RVB. Si, par exemple, Photoshop prélève six niveaux de couleurs à intervalles réguliers de rouge, de vert et de bleu, la combinaison produit une palette uniforme de 216 couleurs (6 au cube = 6 x 6 x 6 = 216). Le nombre total de couleurs affichées dans une image correspond au cube parfait le plus proche (8, 27, 64, 125 ou 216) inférieur à la valeur affichée dans la zone de texte Couleurs.

Locale (Perceptive)

Crée une palette personnalisée en donnant la priorité aux couleurs auxquelles l’œil humain est le plus sensible.

Locale (Sélective)

Crée une table des couleurs similaire à la table Perceptive, mais en privilégiant les grandes zones de couleur et en conservant les couleurs web. Cette option produit d’ordinaire les images ayant la plus grande fidélité de reproduction.

Locale (Adaptative)

Crée une palette par échantillonnage des couleurs du spectre apparaissant le plus souvent dans l’image. Par exemple, une image RVB avec du vert et du bleu seulement produit une palette composée essentiellement de verts et de bleus. La plupart des images concentrent des couleurs dans des zones spécifiques du spectre. Pour définir une palette de manière plus précise, sélectionnez d’abord une partie de l’image contenant les couleurs à mettre en valeur. Photoshop oriente la conversion vers ces couleurs.

Globale (Perceptive)

Crée une palette personnalisée en donnant la priorité aux couleurs auxquelles l’œil humain est le plus sensible. Applicable lorsque plusieurs documents sont ouverts, elle prend en compte tous les documents ouverts.

Globale (Sélective)

Crée une table des couleurs similaire à la table Perceptive, mais en privilégiant les grandes zones de couleur et en conservant les couleurs web. Cette option donne en général les images avec la plus grande fidélité de reproduction. Applicable lorsque plusieurs documents sont ouverts, elle prend en compte tous les documents ouverts.

Globale (Adaptative)

Crée une palette par échantillonnage des couleurs du spectre apparaissant le plus souvent dans l’image. Par exemple, une image RVB avec du vert et du bleu seulement produit une palette composée essentiellement de verts et de bleus. La plupart des images concentrent des couleurs dans des zones spécifiques du spectre. Pour définir une palette de manière plus précise, sélectionnez d’abord une partie de l’image contenant les couleurs à mettre en valeur. Photoshop oriente la conversion vers ces couleurs. Applicable lorsque plusieurs documents sont ouverts, elle prend en compte tous les documents ouverts.

Personnalisé

Crée une palette personnalisée en utilisant la boîte de dialogue Table des couleurs. Modifiez la table des couleurs, puis enregistrez-la pour l’utiliser plus tard, ou cliquez sur Charger pour charger une table des couleurs créée précédemment. Cette option affiche également la palette Adaptative active, ce qui est utile pour obtenir un aperçu des couleurs utilisées le plus souvent dans l’image.

Précédent

Utilise la palette personnalisée de la conversion précédente, facilitant ainsi la conversion de plusieurs images avec la même palette personnalisée.

Couleurs

Pour les palettes Uniforme, Perceptive, Sélective ou Adaptative, vous pouvez indiquer le nombre exact de couleurs devant être affichées (un maximum de 256) dans la zone Couleurs. La zone de texte Couleurs ne commande que la création de la table des couleurs indexées. Adobe Photoshop traite toujours l’image comme une image 8 bits, en 256 couleurs.

Inclusion des couleurs et transparence

Pour spécifier les couleurs à inclure dans la table des couleurs indexées ou spécifier la transparence dans l’image, choisissez parmi les options suivantes :

Forcées

Fournit des options pour forcer l’inclusion de certaines couleurs dans la table des couleurs. Noir et blanc ajoute un noir pur et un blanc pur à la table des couleurs ; Primaires ajoute du rouge, du vert, du bleu, du cyan, du magenta, du jaune, du noir et du blanc ; Web ajoute les 216 couleurs sécurisées pour le web ; Personnalisé permet de définir des couleurs personnalisées à ajouter.

Transparence

Spécifie s’il faut préserver ou non des zones transparentes de l’image pendant la conversion. Si cette option est cochée, une entrée d’index spéciale est ajoutée pour les couleurs transparentes dans la table des couleurs. Si elle ne l’est pas, les zones transparentes sont remplies avec la couleur du cache ou avec du blanc si aucune couleur de cache n’est choisie.

Cache

Spécifie la couleur d’arrière-plan utilisée pour remplir le contour lissé attenant aux zones transparentes de l’image. Lorsque l’option Transparence est cochée, le cache est appliqué aux zones de contour pour permettre de fusionner le contour avec un arrière-plan web de même couleur. Si elle est désélectionnée, le cache est appliqué aux zones transparentes. Si vous choisissez l’option Sans pour le cache, et si l’option Transparence est cochée, vous obtenez une transparence avec un contour net ; autrement, toutes les zones transparentes sont remplies avec un blanc 100 %. Les options Cache sont disponibles lorsque l’image comporte des zones transparentes.

Tramage

A moins que vous n’utilisiez la palette Exacte, la table des couleurs peut ne pas contenir toutes les couleurs utilisées dans l’image. Pour simuler les couleurs absentes de la table des couleurs, vous pouvez juxtaposer les couleurs. Cette opération mélange les pixels des couleurs disponibles pour simuler les couleurs manquantes. Choisissez une option dans le menu Tramage, puis entrez un pourcentage dans la zone Facteur. Un facteur élevé simule un plus grand nombre de couleurs mais risque d’augmenter la taille du fichier. Vous pouvez choisir parmi les options de tramage suivantes :

Sans

Ne simule pas les couleurs, mais utilise la couleur la plus proche de la couleur manquante. Cela produit des transitions nettes entre les nuances de couleur dans l’image, créant un effet de contour postérisé.

Diffusion

Utilise une méthode de diffusion d’erreur qui produit une simulation moins structurée que l’option Motif. Pour empêcher que les couleurs de l’image présentes dans la table des couleurs ne soient simulées, cochez l’option Conserver les couleurs exactes. Le texte et les traits fins des images web sont ainsi conservés.

Motif

Utilise un motif carré pour simuler les couleurs absentes de la table des couleurs.

Bruit

Permet de réduire les motifs hétérogènes le long du contour des tranches d’image. Choisissez cette option si vous prévoyez de trancher l’image pour l’exporter dans une table HTML.

Ce produit est distribué sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage à l’identique 3.0 non transposé  Les publications Twitter™ et Facebook ne sont pas couvertes par les dispositions Creative Commons.

Mentions légales   |   Politique de confidentialité en ligne